Accueil

Partagez | 
 

 Chalets et Boules de Neige

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Chalets et Boules de Neige   Dim 14 Juin - 17:23

Edward et Lucina viennent de Junon

Voilà, rendez-vous à 13h, ils pouvaient aller se chercher quelque chose à manger, mais Lucina souhaitait passer à la pharmacie quand même. Edward pensait que ca irait pour le transport mais on n’est jamais assez prudents. Puis chose faite, en parlant de prudence, Lucina s’inquiétait un peu de ce qu’ils pourraient trouver là-bas, au Cratère Nord mais bon. Edward y voyait là une opportunité de découvrir des choses que même des habitants de cette planète n’avaient pas la chance de voir.
Bref. Ils verraient une fois sur place. Ils étaient partis dans un fast-food pour prendre un repas rapide, et là, c’était la revanche Lucina-Hamburger ! Mission du jour : ne pas s’en mettre partout ! Puis ils étaient retournés comme convenu à la WRO où ils prirent l’ascenseur pour monter sur l’héliport. Vu que le bâtiment était très haut, Edward en profitait pour modifier certaines choses sur ses vêtements autant que ses automails … et les voilà devant le fameux hélicoptère. Même Lucina n’avait jamais vu une chose pareille !

« Rien à voir avec les aéronefs d’Héra. Mais il y a quelques points communs. »

Dit-elle en fixant notamment les hélices. Il y en avait sur Héra aussi. Mais les aéronefs étaient plus gros, ca ressemblait davantage à des bateaux volants. Bon, comme toujours avec l’inconnu, Lucina n’était pas bien rassurée mais ils n’avaient pas le choix s’ils voulaient arriver au Village Glaçon rapidement hein ? Surtout après s’être donnés tous les deux un peu de mal à les convaincre de les laisser venir avec l’équipe. Mine de rien, ils étaient plusieurs à grimper là-dedans – normal si l’expédition était dangereuse. On leur donna des équipements avant de monter dedans, il fallait se serrer un peu et de là, ils entendaient le fameux Gregor donner les instructions.

« Faites-moi chauffer ces moteurs !! » Lucina se pencha vers Edward.
« Voilà, tu as la réponse à ta question. »

Les hélices jouaient leur rôle mais il y avait aussi des moteurs. Comme dans les aéronefs donc ca ne surprenait pas vraiment Lucina pour le coup. Elle eut juste un hoquet de surprise lorsque l’engin quitta le sol, ca n’avait pas du tout la même sensation que les vaisseaux sur Héra … C’était un peu plus brutal tout de même. Bref, on leur signalait que, comme prévu, ils arriveraient dans la soirée, au mieux en début de soirée donc bon … Il allait falloir se montrer patients. Enfin, dans la mesure où ils étaient des étrangers, ils se faisaient très vite harceler de questions en tout genre, surtout le fameux Gregor qui les avait rencontrés un peu plus tôt. Lucina ne se sentait pas vraiment à l’aise dans la mesure où elle semblait être la seule femme de l’expédition et que les regards avaient tendance à se tourner vers elle – et sa coupe de cheveux atypique pour eux, m’enfin.

Les heures défilaient et finalement, ils arrivèrent au Village Glaçon avant que le soleil se couche. La jeune femme était plutôt contente d’être enfin dehors, c’est qu’on était serrés là-dedans et qu’à force, elle avait les fesses endormies d’être restée assise. Elle avait enfilé sa veste et prenait rapidement ses gants et une écharpe, il faisait si froid qu’une fumée blanche sortait de sa bouche à chaque fois qu’elle respirait … Mais il fallait admettre que le paysage était plutôt joli à regarder. Au beau milieu des montagnes, des chalets en bois, ou des maisons en pierre … et un épais manteau blanc qui recouvrait l’intégralité du village. Des enfants jouaient encore dehors, il y avait même des bonhommes de neige à certains endroits. Et de gros flocons étaient en train de chuter sur le village, cherchant à boucher les empreintes de pas qui étaient faites dans la neige au cours de la journée … Bref, quelque chose d’inédit pour Lucina.

« Cet endroit est superbe … »
« Ouais ouais ouais, on dit toujours ca la première fois … C’est juste un attrape-touristes. »
Lucina sursauta. Il est arrivé d’où celui-là !? « Bon faites ce que vous voulez, mais le départ c’est demain matin 9h grand max alors vous oubliez la grasse matinée !! Nous les gars, vin chaud ou bière, je m’en fous, mais c’est ma tournée ! J’ai soif et j’ai faim ! »

Evidemment, la petite troupe était bien contente que le patron paye et Lucina les regardait filer vers un des plus grands chalets de la zone, sûrement un bar ou un restaurant … ou un bar-restaurant ? La jeune femme se tourna ensuite vers Edward en soupirant, elle était bien contente d’être arrivée.

« Je ne pense pas qu’on va aller se coucher tard de toute manière. Enfin, toi je ne sais pas mais moi j’ai la migraine après un tel voyage. Tant par toutes leurs questions que par le boucan que faisait l’appareil. Et en plus il y en avait un dans le lot qui me regardait bizarrement comme s’il était captivé, je refuse de me mettre en face de lui demain ! »

Ca s’appelle « taper dans l’œil » de quelqu’un mais bon, si on dit ca à Lucina, elle le taperait, mais au sens propre du terme, dans l’œil. Bref. Elle baissa les yeux vers le bras d’Edward, celui avec l’automail.

« Bref. Ca va ton bras ? Et ta jambe ? J’imagine que c’est à cause de la température que tu as dû les trafiquer un peu … » Compliqué tout ca, s’il devait penser à devoir tout changer à chaque fois qu’ils changeaient de zones … « D’ailleurs … Je ne te l’ai jamais demandé mais … Si ton frère a récupéré son corps, pourquoi n’as-tu jamais récupéré ton bras et ta jambe ? »

Elle rougissait un peu – bon ca ne se voyait pas trop car le froid lui donnait déjà le pif rouge – car c’était assez indiscret finalement, c’était de la pure curiosité et elle espérait que ca ne le vexerait pas de le lui dire. La perte de ses membres était liée à de douloureux souvenirs après tout et elle n’avait elle-même pas souvenir qu’il lui ait déjà dit pourquoi il n’avait pas récupéré ce qu’il avait perdu contrairement à son frère... Elle avait de vagues souvenirs que ca avait un lien avec son père, alors pourquoi avait-il aidé le cadet et pas l'aîné ?
Revenir en haut Aller en bas
Edward
Fullmetal Alchimiste
avatar

Messages : 1299

MessageSujet: Re: Chalets et Boules de Neige   Mar 16 Juin - 18:57

Zut, pas le temps de se renseigner auprès du mécanicien pour comprendre comment cet engin fonctionnait... il fallait déjà embarquer. Edward était vite revenu vers Lucina, jugeant qu'il ne fallait pas mettre l'hélicoptère en retard par sa faute, c'était déjà sympa qu'on accepte de les faire monter à bord!

Il grimpa rapidement, ils étaient plutôt nombreux, et donc assez serrés... mais il s'en fichait, observant les environs avec la curiosité d'un enfant en essayant toujours de comprendre comment ça marchait. La réflexion de Lucina ne l'avait pas aidé, car bon, c'est pas parce qu'il y a un moteur qu'il va savoir comment ce truc avance! Le moteur fait simplement tourner l'hélice, c'est pas ça qui fait avancer le schmilblick... mais comme elle n'avait pas spécialement de connaissance en mécanique, il avait préféré ne pas relever.

Lorsque l'appareil décolla, il se rendit compte simplement qu'il suffisait de faire basculer le nez vers l'avant, et l'hélice les propulsait ainsi tout droit!

«Ah d'accord, j'ai compris! Tout est dans le fuselage!» que c'était ingénieux! Il profita donc du trajet pour discuter avec le type à côté de lui, la pauvre Lucina de son côté avait mal au crâne à cause du bruit, et nul doute qu'Edward n'aidait pas à crier à côté d'elle pour se faire entendre de son voisin!

Ainsi, lui n'avait pas vu les heures défiler, il descendit rapidement de l'hélicoptère en suivant son compagnon de voyage juste pour qu'il lui montre le moteur, puis l'alchimiste revint vers Lucina qui s'émerveillait du paysage

«C'est vrai que c'est chouette! Moins sauvage que le Mont Gagazet...» et puis, c'était agréable en fait de voir un paysage sans ruines... il se retourna en entendant une voix derrière eux, ah ben un attrape-touriste, y'en a partout, le truc c'est de ne pas se faire avoir!

Et le programme du lendemain était établi.. levé 9h? Pourquoi il avait l'impression que c'était lui qui était désigné lorsqu'on parlait de grasse matinée? Il fronça un peu du nez en regardant le type s'éloigner, il lui tira même la langue dans son dos

«Gnagnagna, on sera à l'heure!» non mais!

Mais bon, comme ils savaient rien de cet endroit, ils suivirent le groupe. De toute évidence, Lucina avait été reluquée pendant le voyage, Edward n'avait rien remarqué, mais au pire des cas, il se placerait face à elle pour éviter ce genre de désagrément? Tout en marchant, il sentait ses pieds s'enfoncer dans la neige, c'était rigolo comme sensation, ici, la neige était très fine et poudreuse, contrairement au Gagazet où elle était si compacte qu'on aurait dit du goudron... il se baissa pour en ramasser un peu, n'écoutant que d'une oreille distraite Lucina qui s'interrogeait sur son automail, jusqu'à ce qu'elle pose la question qui fâche...

M'enfin.. comme tout ce qui concernait son père, Edward prenait un air plutôt blasé, il fit une boule de neige avant de la jeter au loin, vers les plaines derrière eux pour être sûr de ne toucher personne.

«Le seul moyen de ramener Alphonse, c'était de créer une pierre philosophale.. sauf que pour en créer une, il faut des centaines de vies humaines...» il regardait le trajet de la boule de neige dans les airs avant qu'elle ne s'écrase dans la poudreuse et disparaisse «donc on avait renoncé à cette idée. On refusait d'utiliser des vies humaines pour retrouver nos corps... mais... on va dire que mon père, c'était particulier. Il était une pierre philosophale à lui seule...»

Il se tourna vers Lucina, il ne se souciait pas trop qu'on entende leur conversation, personne ne pourrait comprendre!
«Il n'a pas voulu m'expliquer comment il avait fait... mais en réalité, il était vieux, très vieux... plus d'un millier d'années, à l'époque où Spira était un monde florissant, et en guerre... de ce que j'ai compris, il a profité de la guerre pour créer la pierre avec quelqu'un, ce quelqu'un a alors enfermé la pierre philosophale dans le corps de mon père. En vivant toutes ces années, il l'avait bien entamée déjà, et pour sauver Alphonse, il a utilisé tout le pouvoir de la pierre avant de mourir. Donc plus assez de pierre pour moi.»

Il se tourna vers Lucina de nouveau, balançant ses bras d'avant en arrière, il claquait donc ses mains tantôt devant lui, tantôt derrière...
«J'ai l'impression que plus tu vas en apprendre sur l'alchimie, plus tu vas détester ça, hein?» il y avait de quoi. C'est aussi pour ça que son unité avait été dissoute. Au final, les alchimistes avaient souvent fait bien plus de mal que de bien. Il se retourna et lui fit malgré tout un petit signe de tête

«Viens, on va se mettre au chaud. J'ai envie de goûter ce qu'ils appellent du vin chaud!» il connaissait le vin, oui, mais il ne savait pas du tout que ça pouvait se boire chaud! Il se demandait malgré tout si elle voudrait bien le suivre ou rester seule, pas évident de digérer ce genre de choses... n'allait-elle pas croire qu'il inventait des trucs? Un père vieux de plusieurs centaines d'années, la pierre philosophale, ça en faisait des mythes, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chalets et Boules de Neige   Mar 16 Juin - 23:07

Ca y est, les voilà arrivés au Village Glaçon. Le paysage avait quelque chose d’angélique, c’était beau dans un décor traditionnel, mais c’était surtout inédit pour Lucina qui n’avait jamais vécu à la montagne. Le reste du groupe était parti se rassasier dans un restaurant du coin, mais Lucina restait dehors avec son camarade … et elle finit par l’interroger au sujet de ses automails, qui remplaçaient deux de ses membres manquants … Pourquoi Edward n’avait-il jamais récupéré son bras et sa jambe alors que son frère avait pu récupérer son corps entier grâce à leur père ? Sujet qui fâche, il n’était pas dur de le lire sur le visage de l’alchimiste. D’autant plus que Lucina apprenait enfin le secret de la pierre philosophale, cet objet de légende … Pour en fabriquer une, il fallait sacrifier une très grande quantité de vies humaines … Un échange équivalent hein ? Elle comprenait mieux pourquoi Edward et son frère s’étaient refusés à utiliser cette méthode pour retrouver l’intégralité de leurs corps … Ca aurait été si égoïste. Et cruel.

Pire encore, Lucina apprit de nouvelles choses au sujet du père de son partenaire. Profiter de la guerre d’il y a mille ans pour devenir lui-même une pierre philosophale, ce qui lui avait donné, en quelques sortes, une vie éternelle … C’était assez fantaisiste. Mais d’un autre côté, Lucina pouvait-elle se permettre de juger la puissance d’un objet qu’elle ne connaissait pas ? Il ne faisait pas partie des « objets de légende » pour rien après tout, personne n’avait de réelles preuves de l’immensité de son pouvoir sans l’avoir tenu un jour dans la main. Enfin bon … C’était assez choquant mais elle ne comprenait pas une chose … Aussi lorsqu’Edward manifesta son envie de goûter le vin chaud, elle lui attrapa le poignet pour le retenir.

« Pourquoi fuis-tu après m’avoir dit ca ? N’ai-je pas été assez claire ce matin ? » Elle leva les yeux vers lui, peut-être était-elle un peu dure dans sa façon de poser sa question … « Insinuer que je pourrais détester l’alchimie revient à sous-entendre que je te détesterais puisque tu la pratiques. Je me trompe ? » Son regard se fit un peu dur. « Ne repose plus jamais cette question. »

Qu’elle sache, ce n’était pas lui qui avait inventé l’alchimie, n’est-ce pas ? Qui en était à l’origine ? Qui avait fondé ces règles d’échange équivalent ? Cet échange d’ailleurs pour la pierre philosophale … il était bizarre pour elle, autant que cruel. Mais Edward, c’était son ami … L’un des rares qu’elle avait eu. Il ne réalisait probablement pas qu’à chaque fois qu’il poserait ce genre de questions, il lui ferait du mal.

« Je ne comprends pas ces histoires pour la pierre philosophale. Ni même la portée de ses pouvoirs. Devoir utiliser des centaines et des centaines de vies humaines pour créer une pierre de renom … Ne peut-on pas utiliser des monstres pour cela ? Tu m’as expliqué le cycle des furolucioles sur Spira … Les monstres sont issus de furolucioles qui composaient un corps humain non ? Et d’une certaine façon, les monstres sont des personnes qui sont déjà mortes et qui se sont réincarnées en créatures dangereuses et menaçantes. Pourquoi ne pas les utiliser eux ? Ca ne nuirait pas aux vivants … »

Enfin, si on suivait sa logique, il aurait fallu tuer un monstre de l’ampleur de Sin, composé lui-même de millions et millions de furolucioles, afin d’y parvenir …

« De plus, je ne vois pas où est le fameux échange équivalent dans tout cela. En quoi des vies peuvent-elles devenir une petite pierre de légende aux pouvoirs grandioses ? Enfin. Sans doute suis-je trop inculte sur le sujet pour le comprendre réellement … Désolée de me montrer curieuse et indiscrète. »

Oui bon, c’est vrai, elle était un peu vexée là … Mais bon. Peut-être devrait-elle s’en prendre à elle-même quelque part, elle s’était montrée un peu curieuse en souhaitant de plus amples explications sur le pourquoi Edward n’avait pas récupéré ses membres perdus.
Revenir en haut Aller en bas
Edward
Fullmetal Alchimiste
avatar

Messages : 1299

MessageSujet: Re: Chalets et Boules de Neige   Jeu 18 Juin - 7:15

Euh.. houla, cette fois, il y avait eu un quiproquo. Edward ne fuyait pas, il avait juste un peu froid et voulait aller à l'auberge, rien de plus. Il se retourna pour regarder Lucina d'un air perplexe... il n'avait pas cherché à sous-entendre quoi que ce soit
«Euh je... non, je disais juste que tu pourrais détester l'alchimie, pas moi... j'ai bien compris ce que tu m'as dit ce matin tu sais?» il rougit un peu, regardant autour de lui sans trop savoir quoi dire d'autre, il ne s'était pas attendu à cette réaction de la part de la jeune femme. Même s'il comprenait pourquoi elle avait pensé ainsi après ce qu'il avait dit le matin même...

Il se passa nerveusement la main derrière la tête, il se sentait un peu mal à l'aise maintenant de voir sa réaction

«C'est juste que moi-même, j'ai longtemps détesté l'alchimie à cause de mon père, mais en même temps ça me fascinait avec tout ce que je pouvais faire avec... enfin voilà...» il mit ses mains dans ses poches alors que Lucina s'interrogeait sur la pierre philosophale, là par réflexe quand même, Edward regarda autour d'eux, mais les gens étaient à l'intérieur, bien à l'abri, et le vent qui soufflait empêchait surement quiconque de les entendre

«En fait, quand on meurt, seule notre âme va vers l'Au-Delà... enfin seules les furolucioles de notre corps. C'est pas comme les monstres, nous quand on meurt, on ne se transforme pas entièrement en furolucioles, elles sont en nous et s'évadent... la pierre philosophale n'a pas besoin que de furolucioles, elle a besoin d'êtres vivants à part entière, lorsqu'une pierre est créée, le corps tout entier disparaît.» ce que Sin pouvait faire aussi avec l'une de ses attaques, c'est pour ça que c'était passé inaperçu dans l'histoire de Spira qu'Hohenheim et l'homonculus avaient réussi à en créer une en même temps que Sin ravageait tout...

Il soupira alors qu'elle essayait de comprendre, cela faisait partie des secrets de l'alchimie et de ce qu'il savait, seul son père avait vraiment réussi à créer une pierre philosophale, personne d'autre n'y était jamais arrivé. Il fallait un cercle alchimique particulier et celui-ci n'apparaissait que dans très peu de livres, peut être même aucun autre à part celui de son père...

«La pierre philosophale est l'exception à l'échange équivalent. Elle permet justement de faire des trucs incroyables sans rien donner en échange qu'une petite part d'elle-même. Même l'usure de la pierre n'est pas comparable avec ce que l'on peut faire avec.»

C'est aussi pour ça qu'il en voulait à son père. S'il avait été là lorsque Trisha était tombée malade, il aurait pu la sauver avec la pierre. Il baissa les yeux et regarda autour de lui, cette neige blanche, magnifique, c'était un spectacle agréable bien que ça brûlait presque les yeux
«Rien ne vaut une vie humaine. C'est la plus grande source d'énergie qu'il peut exister, peu importe où l'on se trouve. Sacrifier une vie pourrait surement créer une pierre capable de miracles déjà, avec une seule vie on pourrait faire une pierre qui pourrait réparer une ville entière détruite par Sin sans aucun matériau à sa portée, alors tu imagines avec des milliers de vies ce que l'on peut faire?»

Vivre éternellement déjà... pour sûr que si Hohenheim avait été plus prudent, il aurait pu vivre encore bien longtemps. Mais Edward ignorait tout ce que son père avait pu faire à l'époque. Pourquoi n'a t'il d'ailleurs pas utilisé l'alchimie pour reconstruire Zanarkand? Peut être qu'il l'a fait mais que Sin l'a redétruite, ou alors justement qu'il jugeait que ça ne servait à rien puisqu'il reviendrait...

«Mais si une vie est une source d'énergie incroyable, recréer la vie est encore pire. Il n'existe aucun équivalent à ramener un corps à la vie... corps, esprit et âme. C'est pour ça qu'il a fallu une quantité de pierre considérable à mon père pour ramener le corps d'Alphonse. Même si son âme était déjà là.»

Ses lèvres commençaient à devenir bleues, mais il comprenait que Lucina ait besoin de comprendre, et au fond, il préférait lui expliquer pour éviter que l'ignorance n'entraîne la peur et qu''elle commence à ne plus supporter sa présence...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chalets et Boules de Neige   Jeu 18 Juin - 12:21

Compliqué toutes ces histoires. Mais Edward rassura bien vite sa camarade sur le fait qu’elle se trompait et qu’il ne parlait pas de le détester. Ouais, bah il avait plutôt intérêt ! Toutefois il y avait de nombreux points que Lucina ne comprenait pas vis-à-vis de l’alchimie mais bon. Elle n’était pas un prodige dans ce domaine. Domaine que beaucoup sur Héra prenait pour un mythe d’ailleurs, c’était difficile de s’y connaître dans une science que personne ne pratiquait après tout. Concernant la pierre philosophale, si Lucina partait du fait qu’il n’y avait besoin que de « l’âme » d’une personne – les furolucioles donc sur Spira – mais elle se trompait encore. Il fallait le corps dans son intégralité … Edward s’efforçait de bien expliquer les choses pour que sa camarade comprenne …

La vie était une source d’énergie suffisamment puissante pour faire des miracles … Mais ca ne semblait pas être réciproque, il n’y avait rien pour récréer cette source d’énergie et ramener des personnes à la vie. D’où l’usure complète de la pierre philosophale du père d’Edward pour ramener Alphonse …

« Je vois … Même une pierre aux pouvoirs incommensurables n’aurait pas pu ramener deux corps … » Levant les yeux vers Edward un instant, elle les rabaissa pour fixer son bras. « Ou du moins un corps et deux parties de corps ? J’imagine que la priorité allait à celui qui avait perdu totalement le sien. »

Soupirant, elle semblait réfléchir, ignorant le froid qui devenait de plus en plus intense au fur-et-à-mesure que le ciel s’assombrissait. Il continuait de neiger à gros flocons si bien que les cheveux de Lucina n’étaient plus bleus, mais blancs. Mais elle s’en moquait de cela, elle continuait de penser. Elle semblait comprendre pourquoi Edward lui expliquait tout ca, et pourquoi il avait supposé qu’elle puisse détester l’alchimie … Quiconque chercherait le pouvoir serait capable de faire de grands sacrifices pour l’atteindre. Edward aurait pu tourner comme ca s’il avait absolument tenu à récupérer le corps de son frère ainsi que le sien … mais il ne l’avait pas fait. Il l’avait dit lui-même, tous deux s’étaient refusés à utiliser des vies pour récupérer quelque chose qu’ils avaient perdu par leurs propres actes … Lucina se tourna complètement vers lui pour attraper son bras – l’automail – de ses deux mains avec un regard neutre, et pourtant si on regardait bien, il y avait cette petite lueur de tristesse dans les yeux. De la compassion, de l’empathie … allez savoir.

« C’est dommage … Tu es une bonne personne, tu mérites de récupérer ce que tu as perdu. Tes automails remplacent peut-être ton bras et ta jambe, mais ca n’est pas pareil tout de même … Tu n’as plus le sens du toucher avec ce bras … Tu sens que je te touche, mais si je retirais mes gants pour toucher ton bras, tu ne sentirais même pas que j’ai froid … »

Au final, même si ca ne datait pas d’hier, ca devait être assez déroutant non ? Il avait deux bras et deux jambes quand il était petit, ca voulait dire qu’il s’était habitué à vivre avec son sens du toucher dans son intégralité … et il en avait ensuite perdu une partie. Certes il avait toujours son autre bras et son autre jambe, mais bon. Pour Lucina, ce n’était pas pareil quand même. Enfin bon. Elle finissait par rougir et lui lâcher le bras en réalisant que c’était peut-être déplacé, même s’il n’y avait pas d’intentions bizarres derrière son geste. Il faut dire qu’elle était encore maladroite sur bien des points avec les relations humaines …

« Pardon, c’était peut-être déplacé … » Elle soupira, avec le froid, de la buée s’échappa de ses lèvres. « Peut-être que les autres mondes ont des solutions pour cela. N’as-tu jamais songé à te tourner vers la magie ? Là où l’alchimie repose sur un échange équivalent pour créer de nouvelles choses, la magie repose sur tout le potentiel et l’énergie d’une personne. Je ne sais pas, il existe peut-être un puissant mage quelque part qui pourrait te rendre ton bras et ta jambe sans que ca ne lui nuise ? »

Au pire ca le fatiguerait peut-être énormément sur le coup en utilisant sa magie, mais un peu de repos et hop … il ira mieux. Il ne mourra pas pour cela. Enfin bon, ils pouvaient rester là à en parler s’ils voulaient, Lucina voulait vraiment l’aider … mais bon, s’il préférait s’arrêter là et se mettre au chaud pour manger, elle le suivrait aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Edward
Fullmetal Alchimiste
avatar

Messages : 1299

MessageSujet: Re: Chalets et Boules de Neige   Jeu 18 Juin - 16:16

C'était toujours un peu compliqué d'expliquer l'alchimie, mais Lucina était une personne intelligente, visiblement très instruite et elle faisait de son mieux pour comprendre lorsqu'Edward lui parlait. C'était jamais facile de parler de son père, contrairement à Nina, ce n'était pas parce que ça le rendait triste, mais parce que ça le mettait plutôt en colère. Si son père n'était pas parti, rien de ce qu'il y a de mauvais dans sa vie ne serait arrivé. Alphonse n''aurait jamais vécu toutes ces années dans une armure, il aurait un corps normal, et surtout, sa mère serait encore en vie.

Certes, ce n'était pas entièrement la faute d'Hoheinheim, mais celle de l'homonculus. Malgré tout, il n'arrivait pas lui pardonner totalement.
Lorsque Lucina pensa que finalement, son père avait choisi la facilité, ou plutôt la priorité concernant ses fils, Edward pencha légèrement la tête sur le côté, de droite à gauche

«Ben en fait... c'est pas vraiment ça. J'étais pas à côté de mon père quand il a rendu son corps à Alphonse. Ils étaient ensembles. Il lui a raconté son histoire, pourquoi il avait quitté ma mère tout ça, et Alphonse, lui, lui a raconté nos aventures. Moi j'avais pas voulu passer du temps avec notre père, alors voilà, j'y étais pas. Donc il ne pouvait pas vraiment me rendre mon corps. Et le temps que je le retrouve, il s'était traîné jusqu'à la tombe de ma mère pour y mourir.» et depuis, il repose à côté d'elle, mais c'est aussi depuis là qu'il n'avait plus trop envie de s'y rendre. Bref...

Lucina s'approcha alors pour prendre son bras, s'inquiétant du fait que ce n'était quand même pas pareil de ne plus avoir son bras et sa jambe. Il se gratta un peu la joue avec sa main libre d'un air embarrassé

«Bah, je m'y suis habitué tu sais? Honnêtement, ça ne me dérange pas trop... je veux dire, ça m'arrange pour certains trucs, ne pas ressentir le chaud ou le froid, tu sais... c'est pratique pour sortir un plat chaud du four!» il essayait de plaisanter un peu alors qu'elle le lâchait, croyant que c'était déplacé. Il agita la main pour signifier que non, puis il fronça légèrement du nez à l'évocation de ramener son bras par la magie

«Ben si ça marche, ce ne sera pas mon bras ou ma jambe.. ils sont de l'autre côté de la porte. En alchimie, il existe une porte de la vérité qui n'est accessible qu'à ceux qui ont commis l'acte tabou de tenter de ramener quelqu'un à la vie, c'est grace à ça que je peux pratiquer l'alchimie sans utiliser de cercle...» il sortit son livre dans lequel on voyait les explications sur l'alchimie humaine, grace à quoi il pouvait soigner. On voyait une image avec un homme qui avait surement le bras cassé, l'alchimiste avait dessiné un cercle avec des motifs rappelant vaguement le sceau du portail sur sa peau «Un alchimiste normal ne voit jamais cette porte, il ignore d'où vient son alchimie... mais moi je sais qu'elle vient de là. Le corps d'Alphonse était parti de l'autre côté de cette porte, mon père a pu le ramener avec la pierre philosophale... mais mon bras et ma jambe sont toujours de l'autre côté, et c'est justement là qu'il faut filer un truc en échange.»

Il ne se sentait pas trop d'expliquer les détails sur cette porte. À vrai dire, c'était inexplicable, il ne saurait trouver les mots pour dire tout ce qu'il avait vu, surtout que depuis la tempête, pas mal de ses souvenirs avaient été effacés, et il fallait qu'il s'entraîne pour les retrouver.
«Ne me demande pas où se trouve cette porte. Lorsqu'on a tenté de transmuter notre mère, je me suis juste retrouvé devant. Je suppose qu'elle est dans une autre dimension, quelque chose comme ça...» mais au final, est-ce que ce n'était pas ça la réponse? Trouver cette porte et aller chercher lui-même son bras et sa jambe?

Il ne savait pas trop si c'était possible, mais de toute évidence, il allait devoir y réfléchir. Autant sur Spira, peut être que non, mais... et si ces portails étaient apparu justement pour que le monde où se trouve vraiment cette porte soit désormais accessible à tous? Il n'y avait pas songé, c'est vrai. Il leva les yeux vers Lucina, elle avait les lèvres bleues alors que ses cheveux étaient blancs

«Tu as froid. Viens, on va se mettre au chaud, on pourra continuer d'en parler ailleurs, si tu veux.» car elle semblait avoir encore envie d'en parler quand même, et surement qu'elle avait réalisé que l'alchimiste venait d'avoir une illumination.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chalets et Boules de Neige   Jeu 18 Juin - 20:46

Il existait sûrement un moyen pour Edward de récupérer son bras et sa jambe sans devoir sacrifier des gens … Même s’il disait s’être habitué à son « état » actuel, Lucina était perplexe. A sa place, elle se sentirait … comment dire ? « Incomplète » ? Elle proposa l’utilisation de la magie pour lui ramener ce qui lui manquait, mais l’alchimiste n’était pas trop d’accord, estimant que si la magie lui « fabriquait » un vrai bras et une vraie jambe, ce ne serait pas les siens. Les siens se trouvant de « l’autre côté de la porte ».

Evidemment, Lucina ne comprenait pas sur le coup, et il devait bien penser qu’elle allait l’interroger sur le sujet puisqu’il lui expliqua grosso-modo de quoi il s’agissait. Au final, la demoiselle en retenait que grâce à cette Porte de la Vérité, Edward pouvait pratiquer l’alchimie sans avoir à tracer des cercles comme ils étaient représentés sur son livre … et ses membres perdus se trouvaient encore derrière cette porte. Bah ? Et que devait-il faire à nouveau en échange pour revoir cette porte ? De toute évidence, il ne savait pas où elle était précisément, mais s’il voulait retrouver ce qu’il avait perdu, il fallait la trouver. Et avec les portails qui étaient apparus, inutile de dire que les possibilités étaient multiples … Enfin bon, ils pouvaient continuer à parler ainsi pendant des heures, mais Edward finissait par se rendre compte que Lucina était gelée … Aussi elle hocha la tête en désignant le grand chalet que le groupe de l’hélicoptère avait rejoint plus tôt.

« C’est sûrement le restaurant, allons manger quelque chose avant d’aller dormir … »

Elle se mit à avancer, ses pas traînant dans la neige, ayant elle-même déjà recouvert toutes les traces de pas de la journée … Il faut dire qu’elle tombait vraiment en grande quantité pour le moment, d’ici demain, il y aurait une bonne épaisseur si ca continuait ainsi ! Enfin bon, dès qu’ils passèrent la porte, une femme assez forte vint les accueillir. La chaleur qui se dégageait ici fit fondre instantanément la neige sur les cheveux de Lucina … qui se retrouvait un peu trempée du coup ! Mais à voir les cheveux bleus de la guerrière, c’était comme si on venait de la reconnaître …

« Bonsoir bonsoir ! Vous devez être les voyageurs qui accompagnent l’équipe de la WRO ! » Lucina tourna la tête vers la droite pour effectivement tous les apercevoir à une table en train de boire, manger et rire de bon cœur. Une équipe qui s’entend bien, c’était toujours bon signe. « Et vous mademoiselle on m’a dit de vous offrir un verre de notre meilleur cocktail montagnard de la part de … euh je crois que c’était le beau gosse ténébreux près de la fenêtre. » Lucina se tapa le front. C’était justement ce type là qu’elle ne voulait pas approcher demain ! « Enfin venez ! Allez vous mettre à la table en face de la cheminée, entre le froid et la neige qui a fondu, vous allez tomber malade sinon ! »

Et de son côté elle s’était éclipsée pour aller chercher deux assiettes. Et bien, ce n’était pas vraiment un restaurant, c’était …. Comment dire ? C’était très convivial. En tout cas outre cette histoire de verre qui venait de la mettre mal à l’aise, Lucina trouvait que l’ambiance était plus que plaisante ici. On se sentait tout de suite comme chez soi, et ils avaient l’air d’être les bienvenus … La jeune femme alla s’asseoir, comme indiqué, en face de la cheminée, mais la chaleur dégagée par les flammes risquai t de lui donner sommeil à la longue. Tant pis, de toute manière, ils ne devaient pas aller se coucher tard. Bref. La serveuse revenait avec deux assiettes qui dégageaient une délicieuse odeur, ainsi que le fameux cocktail pour Lucina.

« Et voilà ! Ce soir c’est tartiflettes ! Et … Oh la la, je suis confuse, j’ai oublié de demander ce que vous vouliez boire !! »

Qu’elle disait à Edward en réalisant que le pauvre n’avait rien dans son verre – qu’il n’avait pas de verre tout court surtout. Aussi le temps qu’elle aille lui chercher ce qu’il souhaitait, Lucina rembobina un peu leur conversation de dehors.

« Hum … Pour revenir à ce qu’on disait … En fait si tu souhaites récupérer ce que tu as perdu, tu dois aller les chercher c’est ca ? Mais pour voir la porte, il faut faire cet acte tabou ? Mais si tu le fais … Tu risques de perdre une autre partie de toi-même … ? On dirait un rêve irréalisable … »

La jeune femme attrapa son verre pour boire une sacrée bonne gorgée, mais ralentit d’un coup en sentant un alcool assez fort lui brûler la gorge … On cherchait à la rendre soûl ou bien ? En tout cas dès que la serveuse repasserait, elle demanderait autre chose, sinon elle allait finir par dormir sur la table …

« Tu crois que cette porte n’était pas sur Spira ? Et maintenant que plusieurs mondes sont reliés les uns aux autres, il y a une chance, même mince, de la trouver quelque part ? »

En attendant sa réponse, elle retira ses gants pour les mettre dans un coin de la table, le plus près de la cheminée afin qu’ils sèchent et se réchauffent un peu … ca lui ferait du bien de les remettre tout à l’heure à ses mains et de les avoir déjà un peu chauds !
Revenir en haut Aller en bas
Edward
Fullmetal Alchimiste
avatar

Messages : 1299

MessageSujet: Re: Chalets et Boules de Neige   Ven 19 Juin - 9:22

Il n'était pas vraiment nécessaire de continuer à parler de ça, du moins pas maintenant, surtout dans la neige et le froid. Même si Edward portait de grosses bottes, il sentait que ses orteils du côté droit commençaient à geler! Et puis Lucina commençait à devenir toute bleue, donc autant rentrer rapidement.

Une fois à l'intérieur, c'était comme s'ils passaient du Mont Gagazet à l'antre d'Ifrit, la chaleur était presque étouffante, entre les feux de cheminée et les personnes présentes qui dégageaient surement une sacrée chaleur à elles seules, on était comme dans un four! Edward secoua doucement son manteau avant de le retirer, ses cheveux étaient désormais humides, comme ceux de Lucina et une femme les aborda rapidement tout en tendant un cocktail à la guerrière... ah ben visiblement, celui qui avait des vues sur elle semblait revenir à la charge!

«Il ne te plaît pas?» demanda Edward, mais sans se moquer en plus. Après tout, si l'aubergiste l'appelait "beau ténébreux", c'est qu'il devait être au goût des filles non? Autant il est vrai qu'Edward se sentirait gêné si les rôles étaient inversés, mais il ne savait pas s'il trouverait ça aussi agaçant que semblait le penser la jeune femme de son côté. Mais il faut dire qu'il n'avait jamais été dragué de sa vie en fait, ou alors il ne s'en était pas rendu compte.

Ils allèrent s'installer à une table et la serveuse leur apporta rapidement des assiettes pleines d'un plat qu'il ne connaissait pas. Des pommes de terre, des oignons, des lardons, le tout sous une épaisse couche d'un fromage qui sentait assez fort. Tartiflette?

«Ça a l'air très bon... je goûterais bien du vin chaud s'il vous plaît!» puisque Lucina avait déjà son cocktail... lui de son côté préférait goûter des choses qu'il ne connaissait pas.  

L'aubergiste partit et la jeune femme en profita pour revenir sur leur conversation. L'alchimiste prit sa fourchette et commença à picorer des morceaux de sa tartiflette, il avait trop faim et ça sentait trop bon pour qu'il résiste! Mais dès la première bouchée, il eut l'impression qu'un poids lui tombait droit sur l'estomac! La vache, c'est riche ce truc! Comment pouvait-on avaler un tel plat en entier? Ok, Edward avait un côté morfale, mais il n'était pas habitué à des plats de ce genre

«Miam ché trop bon mais ché chaud...» il avala rapidement en réalisant qu'il mettait un peu un vent à Lucina qui continuait de vouloir l'aider à retrouver ses membres, il se gratta la joue d'un air embarrassé tout en réfléchissant, les yeux levés

«Hum... en fait, je crois qu'il y a un moyen de voir la porte... je le connaissais avant la tempête, mais ça fait partie des trucs que j'ai oublié...» en fait, il lui suffisait de chercher à se transmuter lui-même, donc rien à donner, rien à prendre, et il se retrouverait devant la porte. Mais une fois là, ben il faudrait toujours qu'il donne un truc en échange pour retrouver son corps! Et il ne savait pas quoi.

Aussi pour l'heure, vu qu'il ne se souvenait pas de la façon de trouver cette porte, il comptait se rabattre sur l'idée de chercher ailleurs sur les autres mondes.

«J'ai toujours pensé que cette porte était dans une autre dimension, mais si en fait elle était dans un autre monde? Après tout, nos mondes ont des points communs, et si tu regardes les portails, ils ont une sorte de cercle alchimique en leur centre... peut être que l'alchimie a toujours été un lien entre les différents mondes et que cette porte se trouve simplement sur l'un d'entre eux...» ce n'était malheureusement qu'une théorie, et on en savait trop peu sur ces portails pour la confirmer. Le type bizarre qu'ils avaient rencontré en arrivant sur Gaïa aurait peut être pu les aider, mais là en l'occurrence, il n'avait pas pensé à ça.

Peut être que maintenant, il avait un nouveau but... se renseigner vraiment sur ces portails pour voir s'ils avaient un lien avec l'alchimie, et retrouver un moyen de se placer devant cette porte pour récupérer son bras et sa jambe. Jusqu'à présent, il s'y était habitué, mais avec Lucina qui insistait un peu, on pouvait dire que ça le motivait à reprendre cette quête...


«Pour le moment, on mange. Demain on va aller voir ce fameux cratère... on va avoir besoin de rester concentrés vu qu'apparemment ça a l'air dangereux. On a tout notre temps pour se renseigner sur ça!» il sourit à l'attention de Lucina, l'aubergiste leur ramenait le vin chaud avec un large sourire

«Je vous ai préparé la dernière chambre... les soldats de la WRO ont pris tous les lits simples, il ne me reste que la chambre double! Vous y serez bien!»
«Merci, c'est gentil!»
sur le coup, Edward n'avait pas pensé à demander s'il s'agissait d'une chambre double avec un seul ou deux lits, ils risquaient d'avoir une drôle de surprise, il faudrait surement que l'alchimiste bricole encore un hamac pour la nuit, mais il risquait d'avoir froid cette fois sans les épaisses couvertures... ça promettait!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chalets et Boules de Neige   Ven 19 Juin - 12:03

« Non. »

… Fut la réponse froide, instantanée et catégorique que Lucina lâcha lorsqu’Edward lui avait demandé si ce type de la WRO lui plaisait. Elle n’était pas du genre à avoir le coup de foudre du premier regard – ou peut-être que si mais jusque-là, ca ne lui était jamais arrivé – et surtout, elle ne faisait pas partie de ces personnes qui se lançaient dans un jeu de séduction comme ce type était en train de le faire. Non seulement ce n’était pas son genre d’agir ainsi mais en plus … Bah une fois qu’ils auraient fini leur expédition, elle ne le verrait plus jamais hein ? Donc bon.

Plutôt que parler de cela, Lucina revenait sur le sujet de la Porte de la Vérité. Selon elle, ils n’avaient pas fini d’en parler, juste qu’ils ne pouvaient pas se permettre de parler éternellement dehors, au beau milieu du froid, alors que la nuit tombait et que la température ne cessait de chuter. Ils commençaient à manger, c’est vrai que la tartiflette était très lourde, mais très bonne surtout !! Edward ne répondit pas tout de suite pour savourer cela, mais lorsqu’il reprit la parole, Lucina lui prêta toute son attention pour être sûre de bien tout comprendre … Bon, cette tempête avait fait plus de ravages qu’elle ne le pensait dans sa mémoire, puisqu’il affirmait être sûr de connaître le moyen de revoir la porte mais qu’il l’avait oublié depuis ce jour-là. C’est embêtant … Mais pourquoi ne l’a-t-il pas fait plus tôt dans ce cas ? Parce qu’il ne savait pas quoi donner en échange ?

En tout cas au cours de la discussion, Lucina avait l’impression d’avoir motivé un tant soit peu son camarade à l’idée de retrouver ce qu’il avait perdu. Ca la faisait sourire doucement, et elle mangeait avec le cœur étrangement plus léger … Oui ils verraient en temps et en heure, demain déjà, ils allaient voir ce cratère … De là, la serveuse revenait pour apporter le verre d’Edward et les prévenir pour la chambre mais Lucina n’y prêta pas plus attention que ca puisqu’elle voulait surtout faire changer son propre verre !

« Désolée de vous faire courir partout, mais vous pouvez me ramener la même chose ? Ceci est beaucoup trop fort pour moi … »

Elle se mit à rire comme si elle s’y attendait et reprit le cocktail pour aller chercher un autre vin chaud et lui ramener. Avec le fromage et les lardons, ca donnait un goût salé au plat qui donnait envie de se désaltérer, aussi la jeune noble en but rapidement une gorgée … avant de regarder le contenu du verre d’un air suspicieux.

« C’est la première fois que je bois ca chaud … Mais il n’y a pas que du vin là-dedans. »

Ca sentait la cannelle aussi … et sûrement d’autres épices. Bref. Le reste du repas se fit dans le calme, la nuit tombait, et Lucina savourait tout ce qu’il y avait sur la table. C’était dé-li-cieux ! Bien sûr, même si elle avait le cœur plus léger d’avoir discuté de tout cela avec Edward, elle réfléchissait déjà à certaines choses. S’ils allaient sur Héra, il faudrait vraiment qu’ils aillent à Daguéréo, entre les voyageurs et les savants qui savaient tout du monde et de ses légendes, ainsi que tous les livres présents, il y aurait sûrement quelque chose pour leur donner une piste … Et qui sait, quelqu’un aurait peut-être déjà étudié les portails depuis…
En tout cas le repas terminé, la jeune femme ne prit pas de dessert de peur qu’avec tout ce qu’elle avait avalé, ca lui reste sur l’estomac. Ce serait bête d’être malade demain alors que c’était leur unique chance d’aller au Cratère Nord hein ? Enfin ou pas, ils pouvaient toujours tenter d’y aller à pied en passant par le Grand Glacier mais c’était encore plus dangereux … Bref. Ils n’avaient plus qu’à monter dans leur chambre et lorsque Lucina réalisa qu’il n’y avait qu’un lit pour deux personnes, elle se retrouvait gênée …

« Hum … C’est embêtant … Non pas que ca me gêne que nous dormions ensembles … » Enfin si un peu quand même. Dans ses traditions, ce n’était pas très approprié. « … Mais tu risques de ne pas me supporter si je bouge beaucoup … »

Remarque, comme dit, elle n’avait jamais dormi dans le même lit que quelqu’un d’autre, homme ou femme, donc si ca se trouve, inconsciemment elle sera tellement gênée à l’idée de gigoter dans tous les sens qu’elle ne bougerait même pas ! On ne pouvait pas savoir sans avoir fait le test après tout. M’enfin. Allez, un bon bain et ils pouvaient aller se coucher … Une longue journée les attendait demain, la nuit était tombée, et les aurores boréales dansaient dans le ciel …

Sur le coup, Lucina posa ses affaires pour prendre de quoi dormir et aller dans la salle de bain, mais l’étrange lueur et les mouvements – certes lents - de ces aurores attirèrent son attention lorsqu’elle se retrouva à hauteur de la fenêtre … Aussi elle se stoppa pour lever la tête et se retrouver simplement émerveillée par le spectacle.

« Edward, viens voir. »

Elle devrait peut-être prendre sa sphère pour filmer ceci ? Elle avait un peu oublié de le faire à Junon et même au Fort Condor tiens … Il y avait une porte qui donnait sur un petit balcon en bois, la jeune femme se couvrit de son manteau pour l’ouvrir et voir ca d’un meilleur angle, levant la tête pour voir ces lumières étranges dont elle ne se lassait pas … Elle souriait à cette simple vue.

« Dire que je n’aurai jamais eu l’occasion de voir ce genre de choses si j’étais restée chez moi. Parfois avant de m’endormir, je me demande si j’ai fait le bon choix … et quand je vois ca, je me dis que oui. »

Et avec tous les mondes reliés désormais entre eux, ils auraient l’occasion de voir bien des choses … Des belles, des moins belles … Des choses féériques, ou cauchemardesques. Surtout s’il fallait mener une enquête pour retrouver une porte perdue ! D’ailleurs la jeune femme baissa les yeux vers l’alchimiste.

« Merci pour tout ce que tu m’as raconté. Je ne sais pas si c’est juste pour que je comprenne mais tu m’as l’air plus ouvert qu’il y a une semaine sur ce genre de sujets … »

Ils ne se connaissaient pas trop à ce moment-là, il faut dire. On ne raconte pas tout cela à un parfait inconnu après tout …
Revenir en haut Aller en bas
Edward
Fullmetal Alchimiste
avatar

Messages : 1299

MessageSujet: Re: Chalets et Boules de Neige   Sam 20 Juin - 15:38

Spoiler:
 


Bon ben le pauvre homme allait se faire envoyer sur les roses, de toute évidence, Lucina ne le trouvait pas à son goût, et en prime elle renvoyait son verre. Fallait espérer que pour lui, ce n'était pas un coup de foudre sinon il allait avoir le cœur brisé!

Les deux jeunes gens reprirent plutôt leur conversation, tout en dégustant cette tartiflette qui était délicieuse mais qui calait drôlement vite... Edward n'était même pas sur de pouvoir tout manger, mais il essayait de retenir la recette, d'ailleurs, il prit son carnet à la fin du repas pour le noter en spécialité du Village Glaçon, il tenait vraiment à se faire un petit récapitulatif de tout ce qu'il voyait sur ce monde, et sur les autres. Certes, il ne connaissait pas le nom du fromage utilisé, mais il se disait que n'importe quel fromage un peu fort et qui fondait à la chaleur pouvait faire l'affaire, aussi il ferait surement ses propres expériences plus tard.

En attendant, il avait un nouvel objectif, à savoir trouver davantage d'informations sur la porte de la vérité. Est-elle vraiment dans une autre dimension, ou bien sur un autre monde? Pourquoi les sceaux qui illuminent les portails ressemblent-ils à des cercles alchimiques? Il fallait aussi qu'il se renseigne là dessus. Mais pour l'heure, une bonne douche chaude, et dodo! Les deux jeunes gens regagnèrent leur chambre, sauf qu'il y avait un problème, c'était une chambre double avec un seul grand lit.


«On va y avoir droit à chaque fois?» est-ce qu'ils allaient donc encore et encore devoir préciser  qu'ils n'étaient pas ensembles? Enfin bon, là il n'y avait pas grand chose pour faire un hamac, mais d'un autre côté, il y avait de grosses couvertures et il pourrait peut être se faire un lit de fortune par terre?

«Je... je préfère dormir là, sur le tapis près de la cheminée. Ils doivent bien avoir des couvertures en trop?» ce serait mieux, oui. Si Lucina estimait qu'ils pouvaient essayer de dormir ensembles, lui préférait éviter. Surtout que s'il lui mettait un mauvais coup avec l'un de ses automails, il pourrait lui faire très mal, donc euh, voilà.

Elle alla la première à la salle de bain pendant qu'Edward retirait son manteau et allait le poser sur une chaise près de la cheminée pour le sécher, puis Lucina l'appela et il s'inquiéta un peu vu qu'elle était censée prendre une douche...

«Euh.. t'es sure que je peux entrer?» il avança prudemment, puis passa la tête par l'entrebâillement de la porte pour voir qu'elle était encore habillée, aussi il ouvrit la porte plus grand et entra pour aller voir à la fenêtre, lui n'avait pas son manteau, mais le spectacle valait d'avoir un peu froid!

«La vache! J'avais entendu parler de ça! Des aurores boréales! Paraît qu'il y en a au Mont Gagazet, mais faut aller tout en haut, au-dessus des nuages pour les voir!» contrairement à Lucina, il se précipita à l'intérieur pour aller chercher les sphères, autant la sienne que celle de la jeune femme! Puis il l'activa pour filmer ça, avec les maisons illuminées et les grandes étendues blanches autour, ça ressemblait à une décoration de Noël!

«C'est clair que je ne suis pas sur de pouvoir voir une chose pareille ailleurs, un jour!» il filmait en tournant un peu la caméra, mais lorsque Lucina commença à le remercier, il coupa rapidement avant de la regarder en rougissant légèrement

«Euh je... je suppose qu'une fois que j'avais commencé, c'est devenu plus facile de tout te raconter... et je crois que... enfin oui, ça me fait un poids en moins, savoir que maintenant tu sais et tu comprends, je pense que... ce sera plus simple, pour la prochaine fois... si on voit une petite fille...» disons que le passage à Junon l'avait vraiment embêté, elle n'avait pas compris alors, et peut être qu'elle saurait mieux trouver les mots à l'avenir

«T'es plutôt douée pour réconforter les gens, tu sais? Mais si t'as pas les éléments, tu peux pas alors... je me dis que maintenant que tu sais, la prochaine fois que je ferai le con, tu sauras mieux gérer.» il se mit à rire nerveusement avant de se tourner vers la salle de bain

«Tu devrais prendre une bonne douche chaude, avec les cheveux mouillés, tu risques d'être malade...» lui retourna dans la chambre et se prépara donc son lit sur le tapis près de la cheminée. Il avait piqué un coussin sur le lit et pris des couvertures dans l'armoire, puis il en mit une par terre, et l'autre par-dessus... mais avec la chaleur du feu, il doutait d'avoir froid - sauf s'ils laissaient la porte fenêtre de la salle de bain ouverte!

Lorsque Lucina sortit, il alla rapidement prendre sa douche aussi, puis il revint avec un t-shirt à manches longues et un pantalon... contrairement à la jeune femme, il n'avait pas pu enlever ses gants à table, aussi il fallait également qu'ils sèchent.

«Demain matin, si je ne me réveille pas, évite de me jeter dans la cheminée, hein?» non parce qu'avec ses idées tordues hein...

Ils se couchèrent donc ainsi, Lucina dans le lit et Edward par terre, mais le tapis autant que les couvertures étaient confortables, donc il s'endormit facilement.
Le lendemain matin, Edward fut réveillé par le brouhaha des soldats de la WRO qui se levaient! C'est que leur boss avait une voix sacrément mélodieuse aussi quand il s'y mettait!

«ALLEZ HOP! DEBOUT LÀ DEDANS! LIT AU CARRÉ, CAFÉ CROISSANTS ET ON SE TIRE!!»

Grimaçant, Edward se redressa en se frottant les yeux, Lucina devait être réveillée aussi avec un bordel pareil
«Groumph.. ça me rappelle l'armée, tiens... ça ne m'avait pas manqué...» il bâilla à s'en décrocher la mâchoire avant de se lever et attraper ses affaires pour s'habiller. Elles étaient chaudes et sèches avec la cheminée...

«Une cheminée par chambre, plus les pièces principales... la vache, ils doivent consommer une grande quantité de bois, ici.» heureusement qu'ils ont une belle forêt au niveau de la piste de ski plus bas. Bref, Edward enfila la tenue qu'ils avaient achetée à Junon, bien qu'il ne mettait pas son manteau tout de suite, mais au moins ses gants en faisant bien attention que son automail soit caché, puis il attendait que Lucina soit prête pour aller prendre le petit déjeuner, fallait pas qu'ils soient en retard, hein?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chalets et Boules de Neige   Sam 20 Juin - 17:12

Spoiler:
 

Quel spectacle !! Lucina n’avait jamais vu d’aurores boréales, et c’était tout simplement magnifique. Ce genre de phénomènes purement liés à la nature, aux rayonnements du soleil sur les pôles d’une planète … La nature produisait à elle-seule bien des merveilles. Les deux amis se retrouvaient à filmer tout cela avant que la jeune femme n’engage la conversation au sujet de tout ce qu’ils avaient parlé … Evidemment ils avaient coupé leurs sphères, pas la peine que tout le monde assiste à leurs discussions lorsqu’ils montreraient leurs images à d’autres personnes. De toute évidence, Edward était gêné qu’elle lui dise cela, mais il n’y avait pas vraiment de quoi … Mais oui, elle comprenait bien des choses maintenant, et ce serait peut-être plus facile de savoir quoi faire à l’avenir … Après, elle ne parlait pas que des événements avec Nina. La Porte de la Vérité aussi, son père …

Elle détourna le regard vers le bas en étouffant un petit rire lorsqu’il lui dit qu’elle était douée pour réconforter les gens. Elle, elle ne trouvait pas. Tout dépendait des circonstances en réalité. Lucina était du genre à dire ce qu’elle pensait avec un ton parfois si froid qu’elle paraissait dure. Si on lui disait une chose qui ne lui plaisait pas, elle ne se faisait pas prier pour le faire remarquer … Il suffisait de voir comment elle avait réagi la veille à Junon lorsqu’Edward avait « repoussé » Priscilla, ou encore le matin même lorsqu’il lui avait demandé si elle allait le détester désormais. Et une fois que les choses étaient dites, seulement là, elle cherchait les mots … Et elle estimait ne pas savoir toujours les trouver, elle n’avait pas trop l’habitude des relations dites « amicales ».

Bref. Suite à ce petit échange, et au conseil d’Edward, elle fila à la douche, attendant que le jeune homme quitte la pièce pour se déshabiller et se glisser sous l’eau chaude … Finalement, on pourrait presque dormir en tenue légère dans ces chambres tellement elles étaient bien chauffées, il fallait juste éviter de garder les fenêtres ouvertes … L’alchimiste prit ensuite la relève, et ils purent aller dormir. Edward avait au final choisi de dormir ailleurs que sur le lit …

« T’es sûr que tu ne veux pas que nous échangions ? Déjà à Kilika tu as dormi sur un hamac, un peu de confort ne te ferait pas de mal … »

Non il dormait quand même par terre … Galanterie ? Aha la bonne blague !! Quand on connaît l’animal, on sait que la galanterie n’était vraiment pas son fort. Ce devait juste être un principe … Enfin bon, Lucina soupira en lui souhaitant juste bonne nuit et alla s’emmitoufler dans les couvertures. Oui, elle ferait gaffe à ne pas le jeter dans la cheminée ! Mais de toute manière elle n’aurait pas besoin de le réveiller …

Car après une bonne nuit de sommeil bien au chaud … et après avoir retourné les couvertures dans tous les sens comme à son habitude, la jeune femme fut réveillée par l’une des voix les plus mélodieuses de la région : celle de Gregor Travis en train d’hurler à ses soldats dans la chambre voisine de se préparer. Edward parlait des cheminées et du bois, ce à quoi Lucina ne répondit que par un « Mmhm » avant de ramener son épaisse couverture sur sa tête pour se cacher à nouveau.

« La nuit est passée trop vite, j’ai encore envie de dormir … »

Ou peut-être était-ce simplement la chaleur dégagée en ces lieux qui lui donnait davantage le coup de barre. Quoiqu’il en soit, il fallait se lever ! La demoiselle dut se donner toute seule un bon coup de pied au derrière pour se lever et aller s’habiller, enfilant sa tenue habituelle mais en mettant quand même d’autres vêtements en dessous pour avoir plus chaud … Disons que c’était tout de même ses protections de combat et que certaines lui procuraient des immunités … Et de toute évidence, des monstres les attendraient au Cratère Nord, il fallait se tenir prêt.

Puis ils descendirent pour prendre le petit-déjeuner. Gregor et sa troupe étaient installés à une grande table circulaire, avec plusieurs cafés et croissants chauds. Visiblement, il avait gardé deux places pour les deux amis et leur fit signe de se joindre à eux. Lucina n’eut guère le choix que de prendre une profonde inspiration, elle sentait que ca allait mal se passer avec une certaine personne !! Mais bon, une fois installée, une question lui brûla les lèvres et elle interrogea le chef du groupe.

« Dites, qu’espérez-vous trouver dans ce cratère ? » Il prit une mine assez sombre.
« Et bien … En fait nous avons envoyé des hommes là-bas peu avant l’annonce officielle du retour de Sephiroth. Paix à leur âme, ils doivent être retournés à la Rivière de la Vie, nous n’avons plus de nouvelles d’eux, Sephiroth a dû les assassiner … »
« Comment pouvez-vous affirmer que c’était lui ? »
« La WRO a reçu un message d’eux juste avant la perte de contact. Ils parlaient de Sephiroth mais aussi d’un flux anormal de la Rivière de la Vie dans ce secteur. »
« La Rivière de la Vie ? On peut la trouver dans ce cratère ? »
« Ouais. Si on arrive à descendre tout au fond, on peut atteindre le noyau de la planète. »


Lucina se tourna vers Edward en souriant. Ne voulait-il pas voir cela de plus près justement ? Apprendre que la Rivière de la Vie était autrefois une source d’énergie sur Gaia et qu’elle permettait de donner la vie autant qu’elle pouvait créer de quoi faire de la magie … Pour sûr que ca ne pouvait qu’intéresser le scientifique qu’il était hein ? Mais à voir le sourire de la jeune femme, Gregor avait compris le message et leur fit passer une douche froide.

« Wow wow wow ! Si vous espérez que je vous laisserai vous approcher de trop près de la Rivière de la Vie, vous vous fourrez le doigt dans l’œil ! Approchée de trop près, elle a des effets nocifs sur les êtres vivants vous savez ? Nous on a l’équipement pour, mais pas vous. Puis faut déjà qu’on arrive à atteindre un bon secteur pour étudier ca de plus près, descendre là-dedans ce sera pas de la tarte ! »

Surtout qu’ils ne savaient pas vraiment ce qui les attendrait là-dedans … Sephiroth en avait-il fait à nouveau son repère ? Et même s’il n’était pas là, les monstres à eux-seuls étaient suffisamment puissants pour mettre leur vie en danger.
Revenir en haut Aller en bas
Edward
Fullmetal Alchimiste
avatar

Messages : 1299

MessageSujet: Re: Chalets et Boules de Neige   Dim 21 Juin - 15:14

Galanterie? Non, pas vraiment. On va juste dire que ça coulait de source pour Edward que c'était à lui de dormir par terre. Surement qu'il se disait que Lucina ne devait pas y être habituée avec son passé, alors que lui pouvait dormir n'importe où... bref, toujours est-il qu'il avait très bien dormi pour sa part, si ce n'est le réveil un peu trop brutal à son goût - mais pas autant que si Lucina l'avait réveillé surement!

Il se leva donc le premier, la demoiselle mettant un peu de temps à sortir des draps, puis il s'habilla, son linge était sec avec la cheminée, et il avait envie d'un bon café. Il attendit cependant que la guerrière se prépare, c'est que parfois, elle mettait du temps aussi!

Enfin, ils descendaient pour prendre leur petit déjeuner à la table des soldats, Lucina évitait soigneusement le "beau brun ténébreux" alors qu'Edward faisait surtout de son mieux pour garder ses manches bien basses pour ne pas qu'on voit son automail.
La conversation tournait forcément autour de leur mission, l'alchimiste écoutait d'une oreille attentive les questions de Lucina sur le cratère, faisant de son mieux pour ne pas montrer son enthousiasme lorsqu'il fut mention de la rivière de la vie... l'évocation de Sephiroth était suffisante pour qu'il sache qu'il valait mieux pas faire le moindre sourire. Mais de toute évidence, Gregor avait compris qu'ils allaient avec eux surtout pour ça, et le visage de l'alchimiste se renfrogna un peu.


«Nous ne venons pas de ce monde, vous êtes sûrs que votre rivière de la vie sera nocive pour nous aussi? » après tout, les monstres ne réagissaient pas de la même manière auprès de Lucina qui n'avait pas de furolucioles, qu'envers les habitants de Spira, donc peut être qu'il en était de même pour la rivière de la vie?

Enfin bref, de toute évidence, Gregor ne voulait pas prendre de risque, et puis il fallait encore qu'ils réussissent à descendre dans le cratère! Après le petit déjeuner, Edward se leva et s'approcha de lui

«Écoutez, je comprends que vous vouliez nous protéger, mais je vous promets qu'on fera très attention et qu'on ne prendra pas de risque inconsidéré, mais cessez de nous prendre pour des enfants...» l'alchimiste avait toujours été "le plus jeune"... dès son arrivée à Bevelle, il était le plus jeune à avoir passé son diplôme d'alchimiste de Yevon, puis aussi le plus jeune à n'avoir jamais fait de transmutation humaine... bref, il était habitué à ce qu'on le traite comme un enfant, mais maintenant, il avait grandi et estimait qu'on n'avait plus à le traiter comme tel.

Difficile de savoir si Gregor allait l'écouter ou non, il ordonna à tout le monde de rejoindre l'hélicoptère qui allait les mener au cratère. L'alchimiste remercia sincèrement l'aubergiste pour son accueil, puis une fois dans l'hélicoptère, Edward ralluma sa sphère pour avoir une vue aérienne du Village Glaçon... c'était tout simplement génial vu d'ici aussi! On ne voyait presque pas les maisons à cause de la neige sur les toits... en tout cas, Edward allait en garder un bon souvenir. Puis on l'obligea à fermer la porte et il se trouva nez à nez avec le fameux beau brun ténébreux qui lui lançait un regard noir - ironique?

«Tiens toi tranquille maintenant! C'est pas une balade touristique là où on va!» l'alchimiste haussa un sourcil puis suivit le regard du type qui fixait Lucina, de toute évidence, il mettait son râteau sur le dos du jeune homme! Oui ben lui n'y était pour rien! M'enfin peu importe, Edward retourna se placer devant Lucina pour éviter que quiconque la fixe trop bizarrement, mais le brun continuait de lancer des regards dans leur direction à tous les deux, comme s'il espérait voir quelque chose qui prouverait qu'ils étaient ensembles... il a surement du avoir vent qu'ils avaient dormi dans la même chambre, sans savoir qu'Edward avait squatté le tapis.

Ils avaient de la chance, les vents étaient plutôt cléments et ils arrivaient donc à proximité du cratère sans trop de désagréments... mais maintenant, tout le monde semblait sur les dents!

«Je vous préviens, vous deux... vous suivez mes ordres à la lettre!» Edward soupira, mais hocha de la tête pour signifier qu'il avait bien compris. Bien que Gregor, lui ne semblait pas avoir compris ce que l'alchimiste lui avait dit plus tôt.

=======================
Direction! le Cratère Nord
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phénix
Admin Enflammée
avatar

Messages : 2176
Age : 22

MessageSujet: Re: Chalets et Boules de Neige   Dim 21 Juin - 16:56

Gains : + 300 exp [Chacun]

La suite : Le Cratère Nord




« De ses ailes, tu brûleras. De ses larmes, tu guériras. »

L'évolution et la grâce du Phénix selon Beate:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chalets et Boules de Neige   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chalets et Boules de Neige
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TG n° 2 FUNDRAISING EVENT ▬ la bataille de boules de neige
» Boules de poils...(Pv:Patte du Passé,Patte de Neige et Serre d'Aigle)
» neige et eau
» Un souffle dans la neige... [Syndrell, Snow]
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy War :: Zone RP :: Gaïa :: Village Glaçon-
Sauter vers: