Accueil

Partagez | 
 

 Retrouvailles

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Vingt-deux

avatar

Messages : 458

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Lun 12 Mar - 23:27

HRP :
 


Vingt-deux n’avait pas pu avoir le bracelet bien longtemps ; rapidement après, Drassias l’envoya valser d’un violent coup de pied, ce qui arracha du petit mage un cri de douleur… et le bracelet. Le Mage Noir n’osa même pas se relever ; avec Eden qui était toujours évanouie, et Joan neutralisé par Stebbins, il était tout seul pour combattre les trois méchants… Est-ce qu’il pourrait y arriver ? Non, sûrement pas… C’était pour ça qu’il était resté par terre, et il pleurait… L’homme avait invoqué Castiel, et l’avait envoyé vers Joan, avant de changer d’avis et de choisir plutôt Vingt-deux… Castiel avait l’air de lui obéir sans protester… Le petit mage le regardait d’un air implorant, en poussant des couinements plaintifs, mais il savait que ça n’allait servir à rien…

Seulement, voilà, Castiel s’arrêta ; Vingt-deux se risqua à légèrement se relever, et se figea une fois assis, lorsqu’il vit Castiel s’attaquer, non pas à Joan ou Eden, mais bien aux méchants. Est-ce qu’il venait vraiment de les tuer tous les trois, sans hésitation ? L’homme ailé s’était même approché de Joan, Vingt-deux avait vu le jeune homme perdre connaissance… Est-ce qu’il l’avait tué, aussi ?! Non, non… S’il avait voulu faire ça, il l’aurait sûrement fait comme pour les autres… Le petit mage était resté assis, tremblant comme une feuille, une expression de terreur dans le regard, n’osant presque plus respirer… Castiel avait mis Joan sur son dos, puis Eden, puis il s’était approché de Vingt-deux.

« S… S’il vous plait, je… » marmonna-t-il, confus, avant de s’arrêter lorsque Castiel parla.

Il voulait qu’il le ramène à Plum ?

« O… O-Okay… »

Le petit mage avait eu du mal à prononcer sa réponse dans un ton assez fort pour être entendu… Il se leva avec difficultés ; il n’avait pas arrêté de trembler, et, maintenant, il claquait des dents.

« Y… L-Le brace… bracelet… » osa-t-il marmonner une fois sur pied. « F-Faut… le… p-prendre… je vais… »

Il regarda vers Drassias, fit un pas dans sa direction, mais s’arrêta net. Il était épouvanté par ce qu’il voyait et n’osait pas s’approcher de plus près. Il faillit céder totalement à la panique, quand soudain, la bestiole qui était encore assise plus loin – Vingt-deux avait cru entendre la rousse l’appeler Sept – s’était levée, avait pris le bracelet sans hésitation pour le donner au Mage Noir. Il aurait voulu la remercier, mais aucun son ne sorti de sa gorge ; il tendit le bracelet en direction de Castiel, la main tremblante, attendit qu’il le prenne avant de murmurer quelque chose de presque incompréhensible, si ce n’était qu’on entendait le nom de Plum, pour enfin sortir de l’appartement… Des gens étaient rassemblés devant, c’était compréhensible, avec tout le grabuge qu’ils avaient fait… La plupart n’était pas très rassurés, d’autres disaient d’appeler les soldats – c’était d’ailleurs étonnant qu’ils n’étaient pas venus d’eux-mêmes – et des derniers tentèrent de poser des questions à Vingt-deux, ou à Castiel, pour savoir ce qu’il s’était passé ; le premier les ignora, préféra continuer son chemin, de toute manière, il n’était pas vraiment en état de répondre quoi que ce soit…

En fait, Vingt-deux ne savait pas vraiment où se trouvait Plum… Il se redirigeait vers le bazar, en espérant qu’il y était resté, avec Ashley et son gros chien… Mais, en y arrivant, il ne vit aucun d’entre eux… Le petit mage n’osa pas s’arrêter de marcher, de peur que Castiel lui fasse quelque chose. Il continua de marcher dans toutes les rues, si ça se trouvait, en faisant ça, il allait bien finir par tomber dessus ! Il passa une rue, deux rues, trois rues… Les gens regardaient bizarrement dans leur direction, le Mage Noir espérait qu’aucun d’entre eux n’osera s’approcher. Il avait bien trop peur que Castiel réagisse mal et ne fasse la même chose qu’aux trois autres…

Et Vingt-deux ne pouvait s’empêcher de repenser à ce qu’il s’était passé… Il en était choqué et terrifié, il n’osait même pas regarder Castiel. Mais, d’un côté… Ces trois-là, ils étaient méchants… Ils l’avaient donc bien mérité, non ? Le petit mage essaya désespérément de faire entrer cette idée dans sa tête, en vain. Ça n’allait pas le rassurer pour autant… Mais, enfin, en arrivant dans une rue, Vingt-deux crut voir, plus loin, un énorme chien, et, surtout, un mini-Joan…

« P… PLUM !! »

Les jambes du petit mage l’autorisèrent à courir, il fonça en direction du jeune garçon et, sans aucune hésitation, le prit dans ses bras, tremblant encore et pleurant.

« P-Plum, Castiel… Il… Il est b-bizarre, il me fait peur !! »

L’homme ailé devait sûrement l’avoir suivi et entendu, et le petit mage n’osa plus du tout bouger…


PrésentationFiche TechniqueJournal de RPs
couleur paroles : chocolate




Art © Flavia-Elric
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joan

avatar

Messages : 950

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Mar 13 Mar - 23:55

Ni Eden encore moins Joan ne pesaient sur les épaules de Castiel. Il attendait donc patiemment que Vingt-deux récupère son bracelet et qu'ensuite, il le guide vers Plum. La petite créature semblait assez angoissée, ce que Castiel pourrait comprendre en d'autres circonstances.
Quelques individus s'étaient risqués à être trop curieux - en voyant la scène la plupart avaient fuit précipitamment, cela valait mieux. Certains avaient peut-être tenté d'appeler la garde de Deling city, mais là encore, c'était loin d'être le principal souci de Castiel.

Au bout d'un moment, l'invocation se demandait si Vingt-deux savait vraiment où il le menait...L'entrainant de rue en rue et promenant son regard un peu partout...Castiel poussa un premier soupir. S'ils avaient égaré Plum, cela le mettrait tellement en colère...Ils s'étaient déjà montré bien assez stupides pour aller le chercher...Seulement voilà, au bout d'un moment et heureusement pour Vingt-deux et Joan, ils purent voir Plum à côté d'un type que Castiel n'avait jamais vu. Vingt-deux se jeta sur le garçonnet qui chuta...

"Prends garde à ce que tu fais petit être..." déclara Castiel d'un ton froid, sans se soucier de ce qu'il venait de glisser à Plum.

Le garçon aurait dû être aux anges que Castiel soit de retour et bien sûr une part de lui l'était et voulait s'empresser de le prendre dans ses bras. Mais ce que disait Vingt-deux l'intriguait, il avait l'impression que quelque chose clochait. Toujours au sol, il cherchait Vingt-deux avec sa main pour s'aider à se relever, puis il lui chuchota :"Qu'est-ce qui s'est passé ? Je n'entends pas Joan..."

-"Ton imbécile de frère est souffrant." Castiel avait l'ouïe fine...

Ashley s'était lui aussi approché d'eux, sans montrer le moindre signe de peur ou d'inquiétude face à l'homme ailé. Il n'avait l'air de se préoccuper que de l'état de santé de Joan, ce qui arrangeait bien Castiel.

-"Je ne sais pas qui tu es, mais j'ai besoin d'un endroit pour..."poser" ces deux-là, en connaitrais-tu un ?"
-"Euh..."
-"Je vais reformuler ma demande. Trouve-nous un endroit où Joan pourra se reposer, sinon c'est moi qui vais m'en approprier un."

Plum comprenait enfin ce que Vingt-deux entendait par "bizarre" lorsqu'il parlait de Castiel...Il allait pour le moment tenter de pas y prêter attention, son frère était malade, disait-il ? Était-ce dû à un combat ? Qu'était-il advenu des trois autres ? Plum aurait bien aimé que l'on informe des évènements récents, mais sans doute n'était-ce pas le bon moment...

Ashley siffla son chien et il les emmena loin du parc.
Depuis l'attaque à Deling city, beaucoup d'habitants avaient mis les voiles, craignant peut-être une nouvelle attaque. Ne pouvant trouver refuge sous l'arc, comme il en avait pris l'habitude avec Joan la nuit, quand ils n'étaient pas à la gare. Ashley et certains de ses amis "occupaient" totalement illégalement bien entendu, ces maisons devenues vides de tout occupant.
Éviter les gardes en plein jour ce n'était pas évident. Encore moins quand on avait avec soi un grand homme ailé qui transportait deux personnes sur son dos...Néanmoins il entreprit de regagner "sa" maison. La plus à l'ouest de la ville et l'une des plus isolées, c'était certainement l’idéal pour eux. Qui plus ait, Castiel avait dans l'idée de mettre en déroute n'importe qui tentant de les empêcher. Sachant cela, Ashley était plus sûr de lui...

L'une des vitre de la fenêtre de la maison avait depuis longtemps était brisée...Il avait ouvert la porte d'entrée de l'intérieur et ils purent entrer comme si de rien n'était, faisant mine de regagner leur chez eux...
Ashley avait pris la peine de fermer tous les rideaux - la maison étant censé être inoccupé, ce serait ennuyeux qu'on remarque la présence de squatteurs - et évidemment, il avait remplacé la vitre cassée par un morceau de carton. Il indiqua ensuite une des chambres à Castiel qui put enfin poser Joan et Eden.

"Tu nous racontes ou on doit essayer de deviner. Joan ça va ?"

Question qui s'adressait à Vingt-deux, Ashley avait renoncé à l'idée d'essayer de communiquer avec Castiel. D'ailleurs l'invocation était resté aux côtés de Joan et avait "expulsé" le reste de la troupe hors de la chambre, c'était donc l'occasion de discuter sans craindre les foudres de l'homme.

Ash fouilla dans le réfrigérateur et en sortit un pack de soda, il fit la distribution à Vingt-deux et Plum, comme s'il était réellement chez lui, avant de s'installer nonchalamment sur une chaise de la petite cuisine.

"Pour info, ici c'est...Cette maison...Elle est à un ami à moi ! Il est okay pour qu'on puisse se servir de tout ce qu'on veut !"

Ils n'étaient pas censé savoir qu'ils volaient des gens après tout. Les soldats ne les ayant pas interpellés et puisqu'ils étaient entré par la porte principale, normalement ils ne pouvaient soupçonner quoi que ce soit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Art.Selphie/?ref=aymt_homepage_panel
Vingt-deux

avatar

Messages : 458

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Ven 16 Mar - 23:25


Vingt-deux avait fait tomber Plum en lui fonçant dessus… Il crut que Castiel allait lui faire quelque chose, il lui avait parlé avec un de ces tons… Heureusement, il ne fit rien. Le petit mage n’osait pas lâcher le garçon, même une fois debout, il essayait de se cacher derrière lui, pour être vu le moins possible par l’homme ailé… Ce qui ne servait pas à grand-chose, puisque de toute manière, Castiel était en train de parler à Ashley, au même moment… Ils finirent par partir d’où ils se trouvaient, pour traverser la ville ; toujours tremblant, Vingt-deux était resté agrippé au bras de Plum pendant tout le trajet, et ne voulait décidément pas le lâcher ! Ça lui traversa un instant l’esprit qu’il pouvait l’embêter, mais il oublia cette idée aussitôt, et il ne l’avait pas lâché pour autant !

Ils étaient rentrés dans une maison, à l’intérieur de laquelle il faisait assez sombre selon le petit mage, tous les rideaux étaient fermés… Mais il ne posa pas de questions, se contenta juste de suivre les autres ; Castiel entra dans une chambre avec Joan et Eden, et mit tous les autres dehors… Après ça, Ashley s’était adressé à Vingt-deux en lui demandant ce qu’il s’était passé. Le petit mage allait devoir se souvenir de tout pour le dire… ça n’allait pas l’aider à se décontracter, tout ça. Le jeune homme avait donné un objet cylindrique à Vingt-deux et Plum, avant d’assoir sur une chaise, en disant que cette maison était un ami et qu’ils avaient le droit d’y être. Le Mage Noir ne posa pas de question ou ne se dit pas qu’il devait sûrement mentir, ce n’était pas vraiment ça qui le préoccupait pour l’instant. À moins que le vrai propriétaire n’arrive et ne s’étonne de voir des inconnus chez lui, il n’allait pas s’embêter à se poser des questions sur cette maison !

« On… on est arrivé chez eux et… i-ils nous ont attaqués, alors on les a attaqués… » C’était bien eux qui avaient commencé, Vingt-deux n’avait cramé que la porte pour pouvoir entrer ! « Y-Y avait un mage, il était très méchant avec Joan… »

C’était surtout sa faute si Joan était mal, maintenant ! Vingt-deux était resté debout, sans prendre la peine de s’assoir quelque part ; il regardait l’objet qu’il avait dans les mains et tapotait dessus nerveusement…

« M-Mais… ils étaient trop forts… p-pour qu’on les batte… » Le Mage Noir faisait tourner l’objet entre ses mains, il n’avait sérieusement pas d’idée de ce que c’était… « A-Alors… Y a… D-Drassias, il a invoqué Castiel, je… je crois qu’il voulait qu’il nous tue… » Tant pis, Vingt-deux posa l’objet sur la table de la cuisine, il ne savait décidément pas quoi en faire… « Mais… Castiel a attaqué les méchants à la place… I-Il les a tous tués… » Le petit mage se mit à gémir. « P-Puis, il a fait s’évanouir J-Joan… J-J’ai cru qu’il allait me tuer aussi… J-J’ai eu tellement peur ! »

Vingt-deux s’était remis à pleurer et tremblait de plus belle. Il se disait que s’il oubliait tout ce qu’il avait vu, ce serait peut-être mieux… S’il avait été évanoui comme Eden, ça aurait été pratique… Le petit mage alla se coller à Plum, et continuait de pleurer. Il finit par lui attraper une main et lui demander :

« D-Dis… j’aimerais bien aller voir… si J-Joan va bien, m-mais… » Castiel, qui était dans la pièce, ne l’invitait guère à venir… « T-Tu voudrais pas m’accompagner ? »

Il se disait que Plum pouvait le protéger ! Si le Mage Noir restait collé assez proche de lui, Castiel n’oserait sûrement rien lui faire… ! Il entraîna le garçon en direction de la porte de la chambre, y toqua timidement, avant d’ouvrir la porte sans attendre de réponse ou d’autorisation d’entrer… Vingt-deux regarda nerveusement à l’intérieur, entra prudemment tout en tenant fermement Plum ; il allait finir par trop serrer et lui faire mal…

« Je… O-On est venu voir Joan… » bafouilla le petit mage en direction de Castiel. « E-Et… L-Lui parler un peu… »

Il avait très envie de s’enfuir et avait du mal à regarder en direction de l’homme ailé ; s’il devait le surveiller tout le temps que le Mage Noir était là… Il y a des chances que ce dernier finisse par s’évanouir à son tour, de panique… Mais, heureusement, Castiel était juste ressorti de la chambre sans dire un mot. Vingt-deux se détendit un peu et arrêta de serrer trop fort le bras de Plum.

« V-Viens, Joan est là… »

Il guida Plum en direction du lit où était couché le jeune homme ; Vingt-deux le secoua doucement après avoir lâché Plum.

« Joaaan… T-Tu vas te réveiller quand… ? »

Comme s’il allait lui répondre… Le petit mage attrapa la main du jeune homme et ne la lâcha plus, il voudrait rester ici jusqu’à ce qu’il se réveille… Il jeta un rapide coup d’œil en direction d’Eden, qui ne s’était pas réveillée non plus, avant de poser sa tête sur le lit, en pleurant doucement.

« On… on aurait peut-être pas dû y aller, finalement… » couina-t-il entre deux sanglots.

Joan n’aurait pas été si comme ça, s’ils n’étaient pas allés chercher Castiel… Ou s’ils avaient pris le temps de réfléchir pour s’y prendre autrement…


PrésentationFiche TechniqueJournal de RPs
couleur paroles : chocolate




Art © Flavia-Elric
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joan

avatar

Messages : 950

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Sam 17 Mar - 19:43

Ash avait mis dans les mains une canette à Plum, ne sachant pas ce qu'elle contenait et n'entendant pas Vingt-deux l'ouvrir, méfiant, Plum préféra faire de même. Le souvenir des jeunes à la BGU voulant lui faire boire de l'alcool était encore un peu trop vivace. Tout comme Ashley, Plum apprit ce qui était arrivé à son frère de la bouche de Vingt-deux et il avait un peu de mal à y croire...

"Castiel tuer des humains...et pourquoi il aurait attaqué Joan ?!"

Puis Vingt-deux attrapa la main de Plum, le mage ne cessait de pleurer, Plum ne pensait pas qu'il mentait, il avait l'air trop sincère, mais...Il aurait mal interprété certaines choses ? C'est vrai que Castiel avait l'air un peu différent, mais après tout il avait été enlevé, ce n'était pas rien ! Plum ne craignait et jamais ne craindrait son ami ! Pour le reste, s'il fallait rassurer Vingt-deux, Plum le ferait.

"Oui, allons voir. Castiel avait sans doute besoin d'être un peu seul avec mon frère, maintenant ça devrait aller !"

Vingt-deux emmena Plum dans la chambre où Joan et Eden étaient alités. Castiel ne dit pas un mot et quitta la pièce sans doute pour leur laisser un peu d'intimité et quel plaisir d'entendre à nouveau le tintement du bracelet de Castiel.

Vingt-deux était vraiment affecté par l'état de Joan, son inquiétude commençait à se propager sur Plum qui promena ses mains sur le buste de Joan pour remonter vers son visage. Sa peau était chaude, trop chaude. La main sur son front, Plum dit à Vingt-deux :

"Il est brulant...On dirait qu'il est malade..."

Ce n'était pas dû à des coups ça. Plum était vraiment inquiet cette fois, il posa sa main sur la tête de Vingt-deux qui s'était mis à pleurer.

"Ça va aller..." Dit Castiel.

L'homme était revenu silencieusement et les observait du seuil de la porte. Sa voix surprit Plum qui sursauta. et ne l'avait pas entendu revenir. Castiel s’avança et s'adossa  au mur voisin.

"Il était malade, il l'est toujours d'ailleurs...J'ai pensé que l'endormir serait une bonne idée, le temps qu'il aille mieux. J'espère que vous n'avez pas pensé que je pouvais être responsable de son état ?" Cette idée semblait réellement peiner l'invocation. "Ce que vous avez fait, venir me chercher, jamais vous ne devrez recommencer...Vous devriez sortir maintenant et les laisser se reposer."

Castiel laissa les deux petits sortir et referma la porte. Il s'approcha alors de Joan.

"Je peux prendre la vie, pas la rendre...S'il vous arrivait quelque chose vos parents m'en voudraient tellement...Il serait temps que tu apprennes à prendre soin de toi, avec ou sans moi."

Il se remit contre le mur à veiller sur les deux jeunes gens. Perdu dans ses pensées que nul ne pouvait sonder.

***

"Castiel est gentil ! Je le connais bien. Je savais bien qu'il n'y avait pas de quoi s'inquiéter ! J'ai moins confiance en Eden qu'en Castiel...Après tout on ne sait rien d'elle ! Ni d'Ashley..."

Plum était tout de suite rassuré, Castiel veillant sur Joan, le garçon ne craignait rien et il se remettrait vite ! C'était sûr ! Castiel avait été pendant longtemps la seule personne qui comptait aux yeux du petit.

"Dis...Tu penses qu'on pourra rester longtemps ici ? Assez pour qu'ils se remettent ? Après on ira où ? J'aimerais un endroit où on pourra rester pour toujours et où il n'arriverait rien de mal..."

Des pas derrière eux et une truffe mouillée sur la main de Plum. Watson avait tout entendu ! Heureusement qu'il ne pouvait rien répéter à son maître...

"Lui je l'aime beaucoup ! C'est dommage qu'il ne soit pas à nous !"
Le molosse renifla Vingt-deux et lui infligea un gros et affectueux coup de langue sur le visage..."Il t'aime bien aussi !"

Plum était fou de ce chien, il en avait presque oublié monsieur Moustache. Sa peluche que Joan portait dans son sac. Sac qu'ensuite Ashley avait embarqué. Le garçon ne savait même pas si la peluche était toujours à l’intérieur...De plus, il était toujours persuadé qu'Ashley était un peu responsable de l'état de santé de son frère. Il ne voulait surtout pas retourner dans le séjour seul et de devoir rester avec lui. Il embarquerait Vingt-deux partout où il irait jusqu'à que Joan se réveille ou que Castiel revienne. C'était étrange l'évolution de la relation de Plum avec Vingt-deux, lui qui en était si effrayé au début, les voilà qu'ils copinaient. A choisir entre Vingt-deux, Eden et Ashley, Plum avait fait son choix...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Art.Selphie/?ref=aymt_homepage_panel
Vingt-deux

avatar

Messages : 458

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Dim 18 Mar - 2:25


Joan était malade ?! Mais pourquoi, comme ça se faisait ? Le petit mage paniqua encore plus après les paroles de Plum. Qu’est-ce qu’ils pouvaient faire, pour que Joan ne soit plus malade ? D’un coup, Vingt-deux s’effraya en entendant la voix de Castiel, qui était revenu dans la chambre ; le Mage Noir se colla à nouveau à Plum, toujours tremblant. L’homme expliqua pourquoi il avait fait s’évanouir Joan, puis Vingt-deux baissa honteusement les yeux vers le sol lorsque Castiel évoqua la possibilité qu’ils auraient pu penser que c’était sa faute, si Joan était si mal… Eh bien, en fait… Honteux et toujours terrorisé, il enfouit son visage contre Plum pour qu’on ne le voit plus… Ils sortirent ensuite de la chambre, Et Vingt-deux espéra très fort que Joan se réveille bientôt…

Alors, Plum parla ! Lui, faisait confiance à Castiel, malgré ce qu’avait dit Vingt-deux juste avant… Ce dernier n’était certainement pas convaincu… S’il pouvait complètement oublier ce qu’il avait vu plus tôt, peut-être qu’il pourrait penser comme le garçon ! Mais, ça allait être difficile, quand même… Il se garda bien de dire comment il se sentait vis-à-vis de Castiel maintenant, il ne voulait pas trop que Plum s’énerve… Et il était question d’Eden, aussi.

« Je… je suis même pas sûr de ce qu’elle me veut… » marmonna le Mage Noir.

C’était vrai, quoi ! Elle voulait l’embarquer à la base, mais pour faire quoi avec lui ? Le faire tuer d’autres gens… ? Pourtant, elle n’avait pas l’air si méchante que ça, elle n’avait rien fait de particulier depuis qu’elle était apparue… Ou alors, elle cachait très bien son jeu… Plum continua à parler, puis, soudain, le gros chien arriva, Vingt-deux le regarda avec des yeux ronds… Et il se prit une léchouille tout baveuse en pleine figure…

« Beuh… Il pourrait m’aimer moins baveux… ! » lança-t-il en s’essuyant le visage.

Puis il avança une main prudemment et caressa le gros chien… Non, il ne déchiquetait toujours pas son bras. Il devait vraiment être gentil, du coup !

« Normalement… on devrait pouvoir rester ici, non ? … A… Ashley a dit qu’on pouvait… » Vingt-deux eut un doute, d’un coup… « Peut-être qu’il… nous a menti… ? »

Ça ne l’étonnerait même pas ça, tiens ! Ça expliquerait pourquoi tous les rideaux cachaient toutes les fenêtres de la maison et empêchaient donc la lumière d’entrer… Si ça se trouvait, Ashley avait comme but de tous les attirer ici pour les enfermer, et une fois ça fait, il pourrait faire tout ce qu’il voulait d’eux… Il était hors de question que Vingt-deux le laisse leur faire des choses ! Il n’avait pas du tout envie de retourner voir leur "hôte", là, tout de suite…

« Dis… A-Avant, Ashley, il nous a donné une boîte bizarre, tu sais ce que c’était… ? »

Non, parce que, Vingt-deux n’avait pas su quoi en faire, mais visiblement Plum non plus, qui n’en avait pas touché et l’avait également posé… Si ça se trouvait, le jeune homme avait voulu les endormir avec ça ! Ils avaient bien fait de ne pas y toucher, du coup !

« V-Viens, on va voir ce qu’il y a dans la maison… ? »

Il entraîna alors Plum à travers les pièces, suivi de Watson, qui ne voulait décidément pas les lâcher… Au moins, si quelqu’un venait les agresser, ce gros chien le dissuadera ! Sauf si les attaques de l’animal se constituaient principalement de grosses léchouilles, ça ne risquerait pas d’effrayer grand monde… Le petit mage entra dans une chambre, le lit était défait, le sol un peu sale et des objets y traînaient ; Vingt-deux attrapa un livre ouvert dans lequel il voyait des dessins colorés, il l’inspecta un instant, puis le montra soudain à Plum.

« Eh, regarde ! C’e- »

Il s’arrêta aussi vite qu’il avait commencé, en réalisant que le garçon ne pouvait pas voir ce qu’il lui montrait…

« D-Des dessins d’oiseaux dans un livre… » marmonna-t-il, tout confus. « J-Je… Viens, on va ailleurs ! »

Le petit mage balança le livre par terre, attrapa de nouveau Plum pour le guider ailleurs. Finalement, ils atterrirent dans une salle de bain. Il n’y avait pas grand-chose d’intéressant, par ici… Finalement, il chuchota quelques mots à Plum, en lui faisant part des craintes qu’il avait eues avant :

« Dis… T-Tu crois qu’Ashley… il est méchant ? Je… je suis sûr qu’il nous a enfermés pour nous faire des trucs ! »

Mais quelle sorte de trucs, ça, c’était un mystère… Vingt-deux essaya de ne pas imaginer ce qu’il pourrait possiblement leur faire, mais c’était peine perdue… Plein de scénarios passèrent dans sa tête, mais au moins il ne pensait plus à la terreur qu’il éprouvait pour Castiel !

« On devrait aller le surveiller pour voir ce qu’il fait… » continua-t-il alors.

Watson était toujours là, est-ce qu’il les espionnait à la solde d’Ashley ? Non, il était bien trop gentil pour ça. Le petit mage s’imaginait qu’il était leur complice dans cette affaires, il ressortit donc de la salle de bain en entraînant Plum, en marchant discrètement, jusqu’à se rapprocher de la pièce où était Ashley avant qu’ils ne partent voir Joan. Si ça se trouvait, il avait comploté plein de trucs pendant leur absence…

* * *

Eden commença à s’agiter, elle revenait peu à peu à elle… Pas tout à fait réveillée, elle ouvrit les yeux, regarda droit devant elle et affichait un air perplexe.

« Oh, tiens, un ange… » marmonna-t-elle.

Puis elle laissa passer un silence… Avant de se redresser subitement, cette fois-ci, elle était réveillée !

« Castiel ?! »

Ses yeux se posèrent sur Joan, elle avait l’air inquiète.

« Qu’est-ce qui s’est passé… ? »

Elle se souvenait s’être battue, s’être prise un violent coup de poing de la part de Drassias, puis elle s’était effondrée et c’était le trou noir jusqu’à maintenant… Ils avaient réussis à s’en sortir, alors ? Qu’était-il advenu des trois personnes qu’ils étaient venus attaquer ? Et, surtout… La femme inspecta la pièce du regard, la panique se lisait de plus en plus sur son visage alors qu’elle ne trouvait pas ce qu’elle cherchait.

« Où… Où est Vingt-deux… ? » demanda-t-elle alors d’une voix tremblante.


PrésentationFiche TechniqueJournal de RPs
couleur paroles : chocolate




Art © Flavia-Elric
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joan

avatar

Messages : 950

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Mar 20 Mar - 0:31

Vingt-deux tout comme Plum, s'interrogeait sur la nature d'Ashley. C'était rassurant Plum n'était pas le seul...enfin "rassurant" façon de parler. Pour ses interrogations, Plum avait quelques réponses.

"Une canette, quelque chose à boire, Castiel m'en ramenait parfois."

Le mage semblait lui faire visiter les lieux, maintenant Plum savait qu'il y avait plusieurs chambres et qu'il aurait surement la sienne, même s'il préférait dormir avec son frère souffrant. Les pièces se succédèrent, tantôt Vingt-deux se montrait maladroit avec la cécité de Plum, tantôt il appuyait sa méfiance envers Ashley.

"Nous faire quoi ?..."


Que pouvez donc leur faire Ashley ? S'il comptait les voler, il serait bien déçu...
Pour se rassurer, ils retournèrent auprès de lui. Si Plum ne pouvait le voir, mais il sentit cette odeur désagréable de tabac qui englobait toute la pièce, Ashley devait encore fumer. S'il pensait à leur préparer quelque chose à manger ce serait sans doute préférable, même si Plum ignorait si le jeune homme savait cuisiner...

"Alors, le frangin comate toujours ? Si je savais ce qu'il avait, je pourrais peut-être lui chercher quelques médocs'."

Plum fronça les sourcils, il préférait éviter qu'on lui donne des médicaments venant d'Ashley...Il essaya de changer de sujet.

"On pourrait manger quelque chose ? Tu sais cuisiner ?"
-"Nope, mais ton frère sait lui, c'est ballot, n'est-ce pas ? C'est lui la femme de la maison et elle est endormie...Après..." Il écrasa sa cigarette, se leva et replongea le nez dans le réfrigérateur. "Y'a quelques trucs surgelés là-dedans...Vous voulez quoi ? de la vieille pizza ou...ce qui ressemble à des restes de ragout en pot..."

Quel choix cornélien...Plum ne savait que choisir. Il murmura à Vingt-deux de choisir, lui alla promener ses mains à la recherche de quelque chose pour s'asseoir, hors de la cuisine surtout...Il finit par trouver le canapé du salon. Il s'y installa croisa ses bras et bouda.

Il y avait un poste de télévision juste devant Plum, il pourrait faire du bruit et rendre l'atmosphère moins pesante parce qu'Ashley sentait que les deux petits ne l'aimaient pas beaucoup...Il n'allait pas leur jeter la pierre, vu la façon dont il avait traité Joan...Le jeune homme se baissa et ramassa le sac de Joan qu'il avait récupéré avant que Castiel l’emmène dans la chambre. Il en sortit une peluche lapin, Ashley ne pensait pas qu'il appartenait à Joan - même si bon Joan...- Il était peut-être à son frère...

"Hé gamin. J'ai un lapin rose à moustache, il est à toi ?"
Il le posa alors sur les genoux de Plum. "Désolé d'avoir pris le sac de Joan, mais j'ai tout rendu."

C'était complétement faux, mais il ne pourrait pas le deviner ! Ce lapin, ne lui aurait rien rapporté à la revente...Et puis, il ne voulait pas se mettre le petit à dos, surtout s'il voulait se remettre le grand frère dans la poche...
Ashley alluma ensuite la télévision, sur des dessins animés un grand chien brun menant des enquêtes paranormales...Il invita Vingt-deux à s'asseoir près de Plum et regarder la "boite à images".
S'il pouvait ne plus les avoir près de lui...Ils le regardaient de travers depuis qu'ils étaient arrivé dans la maison. Même Plum le regardait mal, il en était sûr...Est-ce qu'il pouvait trouver des trucs en braille dans la maison ? Il en doutait...Et est-ce que Plum saurait les lire ?

"Et puis, les sodas c'est de l'orangeade à petites bulles, c'est pas du poison, ça ne vous aurait pas tué..."

Il était tout de même un peu vexé qu'aucun d'eux n'ait accepté "ses" boissons...Pauvres canettes laissées sur la table et oubliées de tous...

***

Jouant toujours le rôle du cerbère de la chambre, Castiel attendait. Joan ne se réveillait toujours pas...Il se demandait s'il n'y avait pas été trop fort avec lui, lorsque la voix d'Eden vint briser le silence et ses interrogations.

"Vous n'avez plus à vous soucier des trois autres et Vingt-deux va bien, il est avec Plum à côté."

Eden avait pris un sacré coup de Drassias, son visage en portait la marque. Castiel était partagé entre l'envie de lui faire un sermon sur le pourquoi elle n'avait pas dissuadé les autres de voler à son secours...et le fait de vouloir lui donner quelque chose de froid à coller sur son oeil. (La vieille de pizza surgelée d'Ashley serait surement plus prompte à remplir ce rôle que celui de servir de repas...)

"C'était idiot de venir me chercher...Mais...merci d'avoir veillé sur eux en mon absence..."

Au moins elle n'avait pas mêlé Plum à tout ça. Ce "merci" lui faisait un peu mal...Cependant, il aurait pensé qu'après son enlèvement, elle aurait attrapé Vingt-deux et serait partie, comme elle voulait le faire depuis le début, en laissant seuls Joan et Plum se débrouiller avec la situation.

"Honnêtement je ne vous fais toujours pas confiance, mais je ne sais pas si l'on peut me faire confiance non plus...J'aimerais être sûr que vous n'avez pas d'attentions malveillantes pour pouvoir..." Il s'interrompit, il semblait chercher ses mots. Préférant oublier cette phrase il enchaina finalement avec :"Une fois Joan réveillé, j'aimerais lui parler seul à seul, vous feriez sans doute mieux d'aller retrouver Vingt-deux."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Art.Selphie/?ref=aymt_homepage_panel
Vingt-deux

avatar

Messages : 458

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Mer 21 Mar - 0:25


Du coup, les boîtes qu’Ashley leur avait données, c’était quelque chose à boire… Pourquoi les fermer si bien, alors ? Vingt-deux n’avait pas du tout compris où il fallait les ouvrir ! Peut-être que ce n’était réservé qu’aux plus forts… Donc, ce n’était sûrement pas pour le petit mage, qui avait la force physique d’une mouche… ! Ils étaient donc retournés non loin de la pièce où se trouvait Ashley ! Mais il les avait remarqués, ils n’avaient pas pu rester cachés pour l’observer discrètement bien longtemps… De toute manière, Vingt-deux s’était mis à tousser à cause d’une drôle d’odeur, qu’il ne supportait pas du tout ! Ça avait l’air de venir d’un truc d’Ashley… Décidément, il n’était vraiment, mais alors pas du tout sympathique ! Oui, il n’allait pas changer d’avis, il ne l’aimait pas, un point c’est tout !

Plum demanda alors s’ils pouvaient manger quelque chose, mais le contenu de la grande boîte froide – qui, visiblement, servait à contenir de la nourriture – n’était pas très engageant… Et le garçon lui demandait de choisir lui-même ! Euh… Mais il n’allait jamais manger des trucs tout gelé ! Ça ne devait pas être bon du tout… Avant même que le petit mage ne trouve quelque chose à répondre à Plum, il était parti s’assoir plus loin… Vingt-deux lança un regard paniqué en direction d’Ashley.

« Euuuuuuuuuuuuh…. »

Il fallait faire un choix, vite ! Soit une vieille pizza – qu’est-ce que c’était que ce truc, d’ailleurs ? Enfin, de toute manière, c’était vieux, donc, forcément, plus très bon… ! Ou des restes de ragoût… Ça il connaissait, mais… Si c’était tout aussi vieux que l’autre aliment ?

« Non, mais, euh, c’est pas grave, j’ai des gâteaux au pire ! »

Voilà le bon choix à faire, ne rien choisir ! Et puis, il serait peut-être temps de finir son paquet de gâteaux qu’il traînait tout de même depuis plusieurs jours dans son sac… Pauvres petits gâteaux en forme de triangle, ils allaient finir par être tout durs, et tout le monde allait se casser les dents dessus. Le Mage Noir fila sans demander son reste et rejoint Plum sur le canapé. Il posa son sac par terre, en sortit le paquet de gâteaux, et le sac s’affala par terre lamentablement, une potion roula au travers de la pièce pour s’arrêter contre un mur plus loin… Vingt-deux posa tout d’abord le paquet de gâteaux entre les mains de Plum en lui disant :

« Tiens, j’ai des gâteaux, ils sont bons ! »

Puis il alla récupérer sa potion pour la remettre dans son sac et poser celui-ci droit pour que plus rien n’en tombe ! Entre temps, Ashley avait donné un lapin rose en peluche à Plum, enfin, à la base, c’était le sien, mais il avait tout piqué ! Il piquait encore plus de trucs que Joan ! Et il annonçait qu’il lui avait tout rendu, d’ailleurs… Vingt-deux lui lança un de ces regards, qui voulait tout dire : non, je ne te crois pas du tout ! Alors, tu vas ramener tout ce que tu as pris et tu touches surtout pas à mes affaires non plus, sinon… Il n’eut pas le temps de finir mentalement sa menace, que le petit mage s’était figé ; Ashley avait allumé une espèce de boîte lumineuse avec des images qui bougeaient dessus… Perplexe, Vingt-deux s’avança doucement, d’un pas méfiant, qu’est-ce que c’était que ce truc ?

« Y a des gens qui font bouger les images… ? »

Il regarda derrière, mais non, il n’y avait personne ! Qu’est-ce que c’était donc que cette sorcellerie ?!

« Mais, les images, elles bougent toutes seules ?! » s’écria le petit mage d’un ton plaintif.

Oui, plaintif, parce que décidément, tout bougeait tout seul dans ce monde ! Les escaliers, et maintenant des images dans une boîte ! Le pire, c’est que ça ne faisait pas que bouger, ça faisait du son aussi ! En rythme avec les images… Vingt-deux ne comprendrait jamais toutes ces choses bizarres sur Dol…

« Hein ? Un so-quoi ? » lança-t-il en se retournant ensuite.

Il avait tellement été absorbé à la contemplation de cette boîte bizarre qu’il n’avait même pas entendu ce que disait Ashley… Ah ! Il ne devrait pas regarder ailleurs trop longtemps, il avait laissé son sac traîner, avec tout son argent et ses objets dedans… Et si l’autre voulait tout lui piquer aussi ?! Le petit mage retourna s’assoir à côté de Plum, il ne savait pas s’il devait regarder les images défiler sur la boîte, ou pas…

* * *

Castiel avait rapidement répondu à Eden et mit fin à ses inquiétudes ; elle le crut sur parole et soupira de soulagement. Au moins, Vingt-deux n’avait rien… La femme s’assit doucement au bord du lit, posa sa main sur son visage, à l’endroit où elle s’était pris le coup… Donc, apparemment, toute cette histoire était réglée ? Elle aurait bien voulu retrouver ce Drassias pour lui rendre la pareille, ça lui aurait fait les pieds… Castiel la remerciait pour avoir veillé sur les jeunes, elle lâcha malgré elle un rire gêné…

« Là je me suis pas montré très utile… Me faire assommer au premier coup de poing… »

Ça n’avait pas été si dramatique, puisque tout s’était bien passé, finalement ! Si elle savait… Elle écouta attentivement Castiel sans l’interrompre, avant de répondre.

« Il faut dire que je n’ai rien fait pour arranger mon cas… »

Eden était venue comme une fleur embarquer Vingt-deux, pour ensuite bien avouer que c’était elle qui manipulait bien le petit mage et était donc responsable de tous ses crimes ! Elle n’aurait peut-être pas dû dire tout ça… Elle avait paniqué, et voilà le résultat ! Elle regarda en direction de Joan, encore endormi.

« Est-ce qu’il va bien, au moins ? » demanda-t-elle.

Il était encore éveillé quand elle s’est évanouie… Enfin, il était temps d’aller voir si Vingt-deux aller bien ! Elle regarda dans son sac, qu’elle portait heureusement toujours, elle l’avait bien serré sur elle, il était hors de question qu’elle perde ce qu’il y avait dedans ! D’ailleurs, tout était encore en place, tant mieux ! Même si elle n’avait plus d’armes… Eden se leva, sortit un paquet de son sac, s’approcha de Castiel et le lui donna.

« Tiens, au fait, j’avais acheté quelques trucs aux jeunes, mais j’ai réussi à en avoir en trop, je ne sais pas comment… Fais-en ce que tu veux. »

En fait, elle les avait achetés volontairement pour lui, mais ça, elle ne le lui dira pas !

Elle lui fit un petit signe de main avant de sortir de la chambre et de refermer doucement la porte derrière elle. Il y avait du bruit, plus loin dans la maison, et se dirigea vers lui, pour trouver le "copain" de Joan, Plum, mais, surtout, le petit mage !

« C’est bon, Vingt-deux, je suis là ! Tout va bien ? »

Elle voulut le prendre dans ses bras, il faisait une de ces têtes… Elle se contenta juste de poser ses mains sur les épaules du Mage Noir. Ça ne lui plaisait pas non plus.

« Ça a l’air d’aller toi ! Je viens juste de me réveiller, j’ai discuté un peu avec Castiel, et… C’est quoi ça ? »

Eden ne fit pas attention au fait que le petit mage se raidit en entendant le nom de l’homme, elle venait de tourner sa tête en direction de la boîte qui faisait du son, avec des images qui bougeaient toutes seules, et elle avait l’air tout aussi perplexe de voir ça que Vingt-deux à l’instant. La femme portait des habits qui venaient clairement de Dol, avec son gros manteau en cuir, ça devait être étonnant pour Ashley de la voir être perturbée par la boîte à images… Finalement, elle préféra l’ignorer – elle devait aussi en avoir ras-le-bol d’être dépassée par tous ces trucs bizarres – et demanda :

« Il n’y aurait pas une salle d’eau quelque part pour me rafraîchir un peu ? »

En voyant son visage, Vingt-deux se disait qu’elle en avait clairement bien besoin… Même si ça n’allait pas magiquement disparaître, comme dans la boîte à images où le petit mage avait vu les personnages se remettre de bosses, comme ça, disparu !

« Y a une salle de bain plus loin… » marmonna Vingt-deux.
« Tu m’accompagnes ? » répondit Eden, puis elle posa son sac à côté de celui du Mage Noir. Il fit une de ces têtes…

Il s’approcha alors de Plum, et lui chuchota discrètement à l’oreille :

« Tu surveilles mes affaires, hein ? »

Avant d’accompagner la femme pour la salle de bain… En espérant qu’Ashley se tienne tranquille ! S’il se montrait assez discret ou rusé, il pourrait voler le contenu des sacs, devant le nez de Plum ! Mais, s’il faisait ça, il pouvait être sûr que ça allait chauffer pour lui, au sens figuré comme au sens propre !

Arrivés dans la salle de bain, Vingt-deux expliqua le fonctionnement de la douche à Eden… du mieux qu’il pouvait, elle n’y avait visiblement jamais touché, encore. Finalement, elle haussa les épaules.

« Je vais me débrouiller, merci Trésor. »

Puis elle fit un petit bisou sur la joue de Vingt-deux, ce dernier s’essuya, ça la fit rire, puis il quitta la salle de bain pour retourner dans le salon. Il surveilla un instant Ashley, guettant un mouvement qui pourrait traduire ce qu’il avait fait pendant son absence, ne cachant pas du tout qu’il le soupçonnait d’avoir fait quelque chose, avant de retourner s’assoir à côté de Plum pour regarder à nouveau la boîte à images, et…

« Oooh, c’est fini… » Il secoua le garçon. « Il s’est passé quoi à la fin ?! »

Pas sûr qu’il puisse beaucoup lui expliquer…


PrésentationFiche TechniqueJournal de RPs
couleur paroles : chocolate




Art © Flavia-Elric
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joan

avatar

Messages : 950

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Ven 23 Mar - 0:28

Ce n'était plus si grave pour l'orangeade, finalement c'était Ash qui s'était dévoué on entendit un "psshit" à l'ouverture de la canette, il s'assit ensuite non loin de Plum, en utilisant une chaise qu'il positionna en face de la télévision. Certain d'être à présent dans les petits papiers de Plum, le jeune homme ne se faisait plus de soucis quant à l'image qu'il véhiculait.

Pourtant Plum n'avait pas beaucoup plus de sympathie pour lui juste parce qu'il lui avait restitué sa peluche...Monsieur Moustaches était à présent assis à côté de Plum, et son propriétaire mangeait les quelques gâteaux que Vingt-deux lui avait donné. Il écouta le dessin-animé qu'on lui avait mis, Plum ne savait pas non plus à quoi ressemblait une télévision, mais l'histoire qu'elle racontait l'intriguait. Pourquoi est-ce que ce chien était plus intelligent que son maître ? Et pourquoi est-ce qu'il parlait ?! Plum trouvait que ça n'avait aucun sens !

Il essayait toujours de comprendre ce dessin-animé lorsque enfin quelqu'un arriva, mais pas la personne qu'il esperait revoir le plus. Il en éprouvait d'ailleurs un léger sentiment de culpabilité en ayant ressenti cette déception en entendant Eden et non Joan.

"Dites..." commença-t-il, avant de s'interrompre en constatant qu'Eden s'était interrompu.

Surement à cause de la télévision elle aussi. Pourquoi semblaient-ils tous avoir une fascination pour cet objet ?! Puis, ils partirent tous les deux, peut-être se tenir à l’abri des oreilles indiscrètes de Ash. Mais lui aussi aurait voulu être embarqué avec eux ! Même pas le temps de demander comment allait Joan que Vingt-deux lui chuchota quelques mots.

"Oui..." répondit-il boudeur.

Il était à présent seul avec Ash et il était mal à l'aise, il n'écoutait que d'une oreille ce qui se passait dans la maison hantée du dessin animé, surtout qu'il sentit le regard d'Ashley sur lui.

-"Sérieusement c'est quoi la bestiole qui vient de partir ? Un tomberry noir ?"
Lui demanda le jeune homme.
-"Non c'est euh...un "mage noir" je crois. Il me semble qu'on l'a déjà appelé comme ça..."
-"Joan traîne avec des gens bizarres...Ils ne te font pas peur à toi ?"
-"Ça va..."

Ashley grignotait quelque chose à présent. Il esperait que ce n'était pas le restant des gâteaux de Vingt-deux...Et il espérait que Vingt-deux revienne vite ! Il sentait que le jeune homme se sentait obligé de lui parler, pourtant lui préférerait qu'il évite. Déjà qu'il ne comprenait pas grand chose à ce qu'il se passait à la télévision.
Enfin, ses prières furent exaucées et Vingt-deux revint !

-"Vous étiez long, qu'est-ce que vous avez fait ?"

-"Dans la salle de bain, des trucs de "grandes personnes" peut-être..." lâcha Ashley...

Plum tenta de faire comme s'il n'avait rien entendu et essaya de répondre à la question de Vingt-deux...Il essaya déjà de comprendre ce qui s'était passé dans le dessin animé...et s'il pouvait arrêter de le secouer, ça aiderait un peu peut-être.

-"Euh...le fantôme n'était pas un fantôme, mais un homme déguisé...le chien l'a reconnu...c'était une vieille connaissance à eux qui a mal tournée...Il est allé en prison, il ne volera plus les bijoux du propriétaire de la maison..."

-"Et dire que j'ai loupé le début..." répondit Ashley plein d'ironie...

S'il pouvait les laisser parler un peu entre eux, ce serait bien ! Il en avait marre vivement que Joan se réveille !

***

Il avait froid, il frissonnait. Il avait l'impression d'avoir dormi pendant des heures. Lorsqu'il ouvrit enfin les yeux le sortant d'un long sommeil sans rêve, il remarqua que le décor avait changé. Il tenta de se relever, mais ses mouvements étaient trop brusques, son dos lui faisait mal et il se recoucha. Il avait pu apercevoir Castiel en se redressant, il frissonna encore un peu plus.

Ils n'étaient seulement que tous les deux ? Où étaient les autres ?! Où étaient-ils ? Et qu'est-ce que Castiel avait l'attention de dire ou de faire...? Il entendit les pas de Castiel et bientôt il le vit au-dessus de lui.

"Je vais t'aider à te redresser, ne t'agite pas."

Castiel passa sa main sous le dos de Joan et l'aida à se redresser tant bien que mal. A présent assis dans son lit le dos contre le mur Joan n'osait regarder Castiel.

-"Comment te sens-tu ?"
-"J'ai...l'impression qu'on m'a administré une grosse dose de relaxant, je me sens tout...mou. J'ai mal au dos, j'ai froid et chaud en même temps. J'ai surement de la fièvre, j'ai mal à la gorge, à la tête et...J'ai mal partout...Je n'ai plus de vêtement..."
-"Pour ce qui est de ton état humm...de mollesse, je dois y être pour quelque chose et je m'en excuse. Je..."
-"Qu'est-ce que tu as fait ?" L'interrompit Joan."Tu les as...et je ne vois pas Vingt-deux...Je ne sais pas où on est ni l'emplacement de mes vêtements..."

Heureusement, une épaisse couverture le recouvrait, mais il n'était pas à l'aise pour autant. Castiel s'assit au bord du lit et posa sa main sur sa jambe, il se voulait réconfortant et rassurant, mais ça ne rassurait pas du tout le jeune homme.

"Castiel ta main."
-"Excuse-moi...Tu étais trempé, j'ai jugé bon de faire sécher tes vêtements. Je me suis occupé de tes frères et toi depuis que vous êtes tout petit, je t'ai déjà vu nu, rassure-toi.
-"Je suis rassuré..." Absolument pas.
-"Tiens." Eden était partie laissant derrière elle une viennoiserie que Castiel tendit à Joan. Tentative maladroite de détendre l'atmosphère. "Vingt-deux, Plum et Eden vont bien, on est dans une maison que nous a trouvé ton ami avec le chien."

"Trouvé", quelle manière élégante de dire les choses. Joan posa le pain au chocolat près de lui. Il était rassuré que tout le monde aille bien. Il avait hâte de les revoir, leur dire qu'il se sentait mieux, mais en même temps, il n'était pas sûr de savoir comment réagir face à Plum qui ne devait pas savoir précisément ce qui était arrivé.

-"Quand je t'ai vu...Je n'ai pas supporté de le voir te toucher, ce blond...Ça m'a mis hors de moi. Tu ne doit pas avoir peur de ce que j'ai fait."
-"trop tard..." Joan fixait le pain au chocolat des yeux, tout pour éviter de croiser le regard de l'invocation et éviter qu'il remarque ses joues rougir et ses larmes lui monter aux yeux.
-"Jamais je ne ferais de mal à Plum ou à toi. Les invocations, elles tuent, c'est ma nature, je ne peux pas faire autrement. Tu devais déjà le savoir. Drassias...Je t'ai "endormi" parce que tu es malade, que ça passe un peu...J'ai..."
-"Il te voulait quoi Drassias ?"
-"J'ai tué son père." Il n'y avait pas trente-six façon de dire ça...
-"C'est merveilleux..."

Il enfouit son visage dans ses mains. Il voulait appeler Vingt-deux, il voulait que Castiel s'en aille. Il était perdu, effrayé et reconnaissant à la fois que Castiel l'ai sauvé...

-"Tu dois savoir que je n'avais pas le choix ! Je ne tues pas les gens par plaisir."

-"j'aimerai juste avoir des amis qui ne tuent personne..."

Il faisait allusion à Vingt-deux bien sûr, tout ça commençait à peser un peu pour le jeune homme.Il pensait qu'il finirait en prison pour avoir volé des gens, pas pour complicité de meurtre ou il ne savait quoi.

-"Je partirais. Si tu me le demandes, je pars sur le champ..."

-"Non...Je...j'aimerai que tu me laisses un peu seul, s'il te plait."
-"Comme tu veux."

Castiel se leva alors, et dernier coup d’œil vers Joan et il quitta la chambre. Joan leva enfin les yeux, il regarda un moment la porte qui se referma derrière Castiel. Il ne savait pas quoi penser il ne savait pas quelle était la réaction "normale" à adopter. Et bon sang ! Il ne savait pas où étaient ses vêtements !

***

Lorsque Castiel revint à la salle à mangé, il vit Plum assit devant la télé à manger des gâteaux triangulaires à côté de Vingt-deux, sa peluche près de lui et l'ami de Joan sur une chaise non loin d'eux. Castiel poussa l'ami de Joan et s'installa à sa place.

-"Hé..."
grommela Ashley.
-"Joan est réveillé, je suppose que vous pouvez aller le voir."

Il avait interprété le "laisser un peu seul" de Joan pour un "j'aimerais que tu partes" Pensant que ça ferait plaisir au jeune homme de voir Plum ou Vingt-deux, à juste titre...L'air sombre Castiel posa les yeux sur l'objet de toutes les attentions, la télévision. Çà lui évitait de devoir parler ou de regarder les autres, le côté pratique de la chose. Ce qui était diffusé lui importait peu. Surtout qu'il ne comprenait absolument pas comment fonctionnait ce gros cube à mouvement d'images...Ashley commençait à être amusé par tous ces gens bizarres qui ne connaissaient rien à rien...

"Il doit avoir faim !" s'écria Plum. "Il faut qu'il mange et pas de ces trucs qu'il y a au frais ! Un truc qui le rendrait pas plus malade qu'il ne l'est déjà..."

Si Eden ou Castiel pouvaient pouvait faire quelque chose...Lui se leva, attrapa sa peluche et s’apprêta a aller chercher son frère, Ashley lui emboita le pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Art.Selphie/?ref=aymt_homepage_panel
Vingt-deux

avatar

Messages : 458

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Mar 27 Mar - 0:06


Vingt-deux, quand il était revenu, avait aussi ignoré ce qu’avait dit Ashley… Il n’était même pas sûr de comprendre. Et il ne voulait pas comprendre, en fait !

« Je lui ai expliqué comment faire pour se laver… » répondit alors le petit mage.

En espérant qu’Ashley ne continue pas à s’imaginer des choses bizarres… Pourtant Vingt-deux n’avait pas l’impression d’avoir passé autant de temps dans la salle de bain ! Il se demandait si le jeune homme n’avait pas trop embêté Plum… Le Mage Noir le surveilla encore un instant, écoutant en même temps Plum qui lui racontait la fin de l’histoire qui s’était passée dans la boîte à images… Mince alors, c’était bien compliqué tout ça ! Il aurait dû rester pour regarder jusqu’à la fin et envoyer Ashley accompagner Eden à sa place, comme ça, ils auraient pu être tranquilles ! En plus, le jeune homme continuait ses commentaires que Vingt-deux n’appréciait pas du tout !

« Mais euh, tu vas nous laisser tranquille à la fin ?! » lança le petit mage.

Attention hein, parce que sinon, il allait s’énerver ! Et Ashley ne voudrait sûrement pas qu’il s’énerve ! C’était ce que s’imaginait Vingt-deux… Parce que là, il était plutôt ridicule, il affichait un air boudeur et avait croisé les bras en fixant Ashley… Mais, avant qu’il ne puisse ajouter quoi que ce soit d’autre qui pourrait l’enfoncer d’avantage, Castiel sortit de la chambre, Vingt-deux s’effraya, et s’agrippa à Plum, encore une fois… L’homme alla pousser Ashley de sa chaise pour s’assoir à sa place – le petit mage se serait bien moqué du jeune homme en le montrant du doigt, mais il n’était pas trop dans de bonnes conditions pour ça ! – Et Castiel annonça alors que Joan s’était réveillé. Les yeux de Vingt-deux brillèrent : bien sûr qu’il allait aller le voir, et tout de suite ! Bon, malheureusement, il n’ira pas tout seul, puisque Plum, et surtout Ashley, venaient aussi… C’était un mal pour un bien, disons…

« Pour manger, il reste des… » commença Vingt-deux.

Il vit son paquet de gâteaux complètement vide… Mais, ça alors ! Il en restait pourtant assez à l’intérieur, non ? Plum avait tout mangé ? Le petit mage lança un nouveau regard noir en direction d’Ashley ; non, ça devait être la faute de celui-là… Bah, de toute façon, il se souvenait que Joan n’aimait pas trop ces gâteaux. Il en achètera de nouveaux, et cette fois-ci, ils ne seront pas en forme de triangle ! Puis, il remarqua que les deux autres l’abandonnaient déjà, et il se retrouvait donc tout seul dans la même pièce que Castiel…

« E-Eh ! Attendez-moi… ! »

Il accourut en direction de Plum et lui attrapa le bras pour le guider jusqu’à la chambre… Il n’était pas sûr que le garçon retrouve la pièce du premier coup… Il s’arrangea pour arriver devant la porte avant Ashley, l’ouvrit rapidement, entra avec Plum, et n’hésita pas un seul instant : il courut en direction du lit du Joan ! Tout en continuant de traîner le pauvre Plum… Il finit par lâcher ce dernier, pour sauter sur le lit et prendre son compagnon dans les bras !

« Joan, t’es enfin réveillé ! J’ai eu tellement peur ! »

Il ne voulait plus le lâcher, à présent… Au moins, Plum sera tranquille un moment !

« Tu vas bien ? T’as mal nulle part… ? T’es vraiment malade du coup ? Est-ce que tu vas guérir ?! »

Pauvre Joan, il se faisait harceler de questions d’un coup, si ça se trouvait, il voulait rester tranquille…

* * *

Eden en avait fini avec sa douche, qu’est-ce que ça avait été compliqué de comprendre comment utiliser cet appareil… Vingt-deux avait bien tenté de l’aider, mais elle n’avait pas osé lui avouer que ses explications n’étaient pas trop au point… Enfin, maintenant, elle en avait fini, elle s’était rhabillée, et avait gardé ses cheveux détachés le temps qu’ils sèchent entièrement… Puis elle était ressortie de la salle de bain pour retourner dans la pièce où l’étrange boîte continuait à diffuser des images et du son… Mais il n’y avait plus personne ici, Castiel les avait tous remplacés, et d’après les voix qui sortaient de la chambre, ils devaient tous y être entrés… Eden alla s’assoir sur le canapé, attrapa son sac, en sortit un petit carnet et un crayon, avant de commencer à griffonner dedans…

« Les habits que j’ai vus dans la salle d’eau, ce sont ceux de Joan ? » demanda nerveusement Eden. « Il faudrait peut-être les lui rapporter… ? »

Non, parce que tout le monde était entré dans sa chambre là… Elle s’imaginait que ça devait bien l’embêter, le pauvre… Enfin, dans son cas à elle, ça la dérangerait assez que plusieurs personnes entrent dans sa chambre alors qu’elle ne portait rien ! Elle ne cessait de griffonner sur son carnet, lançant plusieurs fois des regards rapides en direction de Castiel pour se reconcentrer à chaque fois sur son carnet.

« Du coup, Joan et Plum, ce sont tes fils ou un truc comme ça ? »

Elle demandait ça juste pour faire la conversation, mais elle continuait de se concentrer sur son carnet en même temps qu’elle parlait…


PrésentationFiche TechniqueJournal de RPs
couleur paroles : chocolate




Art © Flavia-Elric
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joan

avatar

Messages : 950

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Mar 3 Avr - 2:54

Castiel ne comprenait pas du tout ce qu'il était en train de regarder. Ces gens devaient répondre à des questions et visiblement étaient très content lorsqu'ils trouvaient la réponse. Castiel n'aurait pu répondre à aucune une question posée... Il en était presque vexé... Puis, Eden fit son apparition. L'invocation lui adressa un rapide coup d'oeil avant d'être de nouveau hypnotisé par ce jeu de questions-réponses.

"Ce sont les siens, oui. Il ne se découvrira pas, ça ira."

Il pourrait toujours s'enrouler dans sa couverture tel un rouleau de printemps. "Dans le jeu populaire le "triple triad" comment s'appelle la règle dont la valeur A est attribuée au bord du tapis de jeu ?" L'animateur y mettait tout son cœur à surarticuler tous ses mots, mais ça n'aidait pas plus Castiel...Cette question lui paraissait tout aussi saugrenu que celle que venait de poser Eden...

"Non pas du tout. Je me suis occupé d'eux lorsqu’ils étaient petits..."

Est-ce qu'il avait l'air de leur ressembler ? Il n'avait pourtant pas l'impression. Cela dit, lui non plus ne ressemblait pas beaucoup à son père...
Il n'était pas à l'aise seul avec elle qui le regardait si souvent...Il aurait bien cherché un prétexte pour s'éclipser mais, l'excuse d'aller au petit coin ne pouvait pas fonctionner avec lui, c'était l’inconvénient de ne jamais avoir besoin d'y aller...

"Que faite-vous ?"


Non pas que ça l'intriguait réellement, mais il n'allait pas se laisser questionner sans réagir !

***

Joan n'eut pas le temps de s'enrouler dans sa couverture que Vingt-deux, son frère et Ashley entrèrent dans la chambre...Le jeune homme eut le réflexe de cacher sa poitrine...Si bien qu'à part ses épaules dénudées on ne pourrait rien apercevoir.

"Vingt-deux ! Content de te revoir aussi..."

Il était très mal à l'aise...Trop occupé à maintenir la couverture à sa place, Joan ne rendit pas son étreinte au petit mage. Il était bien sûr content de voir que tout le monde était sain et sauf, mais il aurait préféré le constater habillé.

"Je suis encore un peu patraque. Tu devrais t'éloigner de moi, ce serait bête si tu tombais malade aussi."

C'était une bonne excuse ! Joan demanda à Ashley de s'approcher. Son jeune ami paraissait très amusé par la situation, il avait sans doute remarqué le malaise...Joan n'eut pas le temps de lui chuchoter quelques mots qu'Ashley prit les devants.

-"Ne me dit pas que t'es à poil là-dessous..."
-"Rapporte-moi mes fringues s'il te plaît, ils doivent bien être quelque part, la salle de bain surement."
-"Pourquoi je ferais ça ? C'est marrant..."
-"Ash...!"

D'autant qu'à les voir ou entendre murmurer trop longtemps, Vingt-deux et Plum allaient se poser des questions...

"Okay okay...je reviens !" Ashley se redressa et s'adressa aux deux petits "La demoiselle risque d'attraper froid, je m'en vais lui chercher une petite liquette !"

Joan avait envie de le claquer...Une fois Ashley sortit, il reporta son attention sur les petits.

"Ne vous inquiétez pas, je vais mieux" dit-il en toussant..."Ce n'est rien de grave...Vous pouvez retourner...euh..où vous étiez." Le temps qu'on lui ramène ses vêtements, qu'il se rhabille et après..."Je vous rejoins juste après."

Après quoi ? c'était à eux de deviner.
Bouger allait être compliqué, il le sentait et s'il avait pu se voir dans un miroir avec sa pâleur à faire pâlir un esprit...et ses yeux rougit et cernés, son air maladif en somme, il aurait la confirmation de ses craintes.
Heureusement, Ashley ne prit pas trop longtemps à retrouver ses vêtements...enfin à retrouver des vêtements...

-"Sérieusement ?"

-"J'ai fait ce que j'ai pu, j'ai pas retrouvé les tiens..."
-"T'es sûr d'avoir bien cherché ?"

C'était effectivement une grande liquette. une sorte de pyjama avec un gros chocobo imprimé dessus.

"T'aime bien les chocobos, non ?"
"Oui, mais là..."

En plus, il n'y avait pas de bas...

"Je pense que c'était à la grande sœur de la famille, elle est plus grande que toi visiblement, ça te tombera aux genoux..."

Le pire c'est qu'Ashley était sérieux, il ne plaisantait pas. Il ne se moquait pas...De toute façon il pouvait garder ça pour rester enfermer dans la maison ce n'était pas trop gênant, provisoirement. Ashley lui lança et se retourna !
C'était étonnement prévenant de sa part.

-"Je reste là, si t'as besoin..."

-"Merci."

Au bout d'un moment sans nouvelles de Joan et sans l'entendre, Ashley se retourna. La tête de Joan avait disparu.
En s'approchant un peu, le jeune homme pouvait entendre son ami...pleurnicher ?

"Tu pleures ?"
"Non..." dit-il en sanglotant. "...Une de mes mèches de cheveux est enroulées autour d'un bouton. Je suis coincé..."

Cette fois Ashley ne pouvait s'empêcher de rire...En même temps, il était difficile de faire autrement...il aida Joan à sortir sa tête du col sans lui arracher les cheveux de préférence. Une fois "correctement" vêtu, Joan se rassit péniblement. Ashley ne l'avais pas "regardé" de façon douteuse, mais en l'aidant à se rhabiller il avait été forcé de voir les bleus.

"T'en a pas marre de te faire tabasser tout le temps ?" Joan ne répondait pas. "Hé, ça va ?"

***

La télévision fonctionnait toujours lorsque enfin Joan et Ashley descendirent au salon et rejoignirent les autres.
Joan n'avait pas une démarche sûre, parfois Ashley le tenait le voyant trop chancelant. Il avait embarqué avec lui la couverture de son lit. Étant souffrant, ce n'était pas en portant en tout et pour tout une simple chemise de nuit qui allait le mettre à l'abri du froid...Il trouva une place sur le canapé et s'y installa.

De son côté, craignant un malaise, Castiel se leva et alla en cuisine. Ce fut au tour de Plum d'embarquer Vingt-deux avec lui à la suite de l'homme ailé.
Le petit avait besoin de parler à l'invocation de Joan et que le mage soit là. Arrivé près de l'homme, il tira sur son vêtement pour attirer son attention.

"Est-ce que Joan va bien ? De quoi avez-vous parlé ? Tu fais confiance à Ashley ? On n'a rien à manger ce soir, tu crois qu'on va pouvoir manger et nourrir Joan ?"


Beaucoup de questions...Castiel souriait, il posa sa main sur la tête de Plum avant de dire :

"Çà va aller pour Joan, il faut juste le ménager. Pour son ami, je ne le connais pas, mais tant que je serais là, il ne lui arrivera rien de toute façon et à toi non plus. Pour le reste, demandez à Eden d'aller vous trouver quelque chose de dehors ? Je resterais avec Joan. Il a l'air de faire confiance à cette étrange petite créature et toi aussi j'ai l'impression...Faites attention si vous sortez et revenez vite."

Cette attitude à accorder sa confiance, à laisser Plum sortir avec quasiment des inconnus était étonnante. Plum se disait que Castiel n'était pas dans son assiette, que quelque chose clochait. Mais, qu'en même temps il ne risquerait rien avec Vingt-deux. Le mage ne lui ferait pas de mal après tout, il était le frère de Joan.

"Tu veux qu'on y aille ?" Demanda alors Plum à Vingt-deux.

S'il y en avait un qui avait vraiment envie d'y aller c'était Watson, le gros chien remuait la queue près de Plum. Il avait besoin d'être sortie et Ashley serait certainement d'accord pour que ça lui évite de promener son chien lui-même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Art.Selphie/?ref=aymt_homepage_panel
Vingt-deux

avatar

Messages : 458

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Dim 8 Avr - 1:05


Eden ignorait complètement tout ce qui pouvait sortir de la télévision… Ça n’avait de toute façon pas l’air très dangereux, alors autant ne pas y faire attention, et elle pouvait se concentrer sur son dessin ! Tout en faisant la conversation à Castiel, oui, elle n’était pas concentrée à cent pourcent sur sa tâche non plus… Et donc, les deux petits n’étaient pas ses fils ?

« Mince alors… Vous aviez l’air de vous ressembler… » dit-elle alors en ne levant pas la tête de son carnet.

Elle continua encore à gribouiller dessus un instant, avant d’entendre Castiel lui demander ce qu’elle faisait. Cette fois-ci, elle s’arrêta enfin et regarda en direction de l’homme.

« Je dessine, pourquoi ? » répondit-elle.

Ça paraissait évident pour elle, d’où son "pourquoi" à la fin… Mais, si ça se trouvait, il n’aimait pas qu’on le dessine ?

* * *

Vingt-deux ne se souciait pas vraiment d’être malade… Il était content que Joan aille bien, c’était la seule chose qui l’important ! Il finit par le lâcher lorsqu’Ashley se mit à parler avec le jeune homme. Le Mage Noir lança un regard noir au premier, il n’aimait pas vraiment ces messes basses… Qu’est-ce qu’il pouvait bien lui dire ? Des remarques désobligeantes ?! Puis, le petit mage s’énerva un peu plus quand Ashley parla de Joan en le qualifiant de "demoiselle"… Il avait envie de lui en mettre une, là, maintenant, tout de suite ! Sauf que s’il tenait de le frapper, c’était sûr qu’il n’allait pas du tout lui faire mal… Par contre, l’inverse, ce serait plus plausible…

Le Mage Noir n’était pas vraiment ravi de devoir quitter la chambre, même si c’était Joan qui leur demandait… Parce qu’ensuite, Ashley allait revenir, et ils allaient se retrouver tous seuls tous les deux ! Et ça, Vingt-deux n’était vraiment pas sûr d’apprécier ! Il finit par quitter la chambre à contrecœur, emportant toujours Plum avec lui, pour retourner en bas dans le salon, où il y avait toujours Castiel, mais Eden s’était rajoutée… Il y avait à présent des trucs qui ne semblaient vraiment pas intéressants aux yeux de Vingt-deux ! Qu’est-ce qu’il allait faire, maintenant, s’il n’avait rien d’intéressant à regarder ! Il s’était avancé vers son sac pour regarder à l’intérieur, vérifier que tout était en place ! Pendant qu’il se concentrait sur ses affaires, il sentit une main qui lui caressait la tête… C’était Eden, bien sûr.

« Maieuh, arrête !! » protesta vigoureusement le Mage Noir en secouant la tête, ce qui fit rire la femme…

Il n’y avait rien de drôle ! Elle n’avait pas le droit de le toucher comme ça, d’abord ! Bon, visiblement il devait y avoir tout dans son sac, même s’il n’avait vérifié qu’à moitié…

Joan et Ashley finirent par les rejoindre, Joan avait un habit bizarre, et aussi la couverture qu’il avait avant, et il alla s’assoir sur le canapé, juste à côté d’Eden, qui semblait un peu perplexe… de quoi ? Elle n’aimait pas se retrouver assise à côté de Joan ? Eh bien, tant mieux !

Castiel s’était levé pour sortir du salon… Vingt-deux se sentit alors très soulagé de ce départ ! Mais ça ne dura pas très longtemps, d’un coup, Plum l’embarqua pour suivre l’homme…

« Eh mais ! Pourquoi… »

Il n’osa pas protester plus longtemps de peur de dire un truc qui pourrait énerver Castiel, et il se contenta de s’agripper au garçon tout en fixant l’homme ailé avec des yeux ronds et très inquiets. Plum lui posait tout un tas de questions, auxquelles Castiel répondit, en leur proposant de sortir avec Eden pour trouver de quoi manger… Vingt-deux aurait préféré sortir avec Joan ! Mais là, malheureusement, il n’était pas trop en état. Ah, et il se devait de préciser un truc :

« Je… Je suis pas juste une créature, je suis un Mage Noir… » marmonna-t-il d’une toute petite voix.

Le mot "créature", ça sonnait comme s’il était un de ces monstres qui se promenaient à l’extérieur et qui sautaient sur les voyageurs dans l’envie de les dévorer vivants ou les déchiqueter pour le plaisir ! Vingt-deux n’était pas comme ça… Est-ce que les gens pensaient qu’il était comme ça… ? Plum lui demanda alors s’il voulait aller dehors.

« Euh… O-On peut essayer ? »

Ah non, c’était soit oui, soit non, pas "on peut essayer"… Ça voulait dire quoi, ça, qu’ils pouvaient sortir, et que si finalement ça leur plaisait pas, ils appuyaient sur un bouton "Annuler" et hop, retour à la maison par téléportation ? Ce serait pratique, tout de même… Du coup, il fallait voir avec Eden si elle voulait bien les accompagner… Puisqu’ils n’allaient pas sortir seuls, Vingt-deux n’était pas tranquille dans cette grande ville, et si jamais ils se perdaient ! Plum ne pourrait pas vraiment l’aider à retrouver le chemin de la maison… Joan n’était pas en état pour les accompagner, et le petit mage ne souhaitait sûrement pas que Castiel ou Ashley vienne ! Surtout pas Ashley ! Du coup, il ne restait plus qu’Eden, par élimination…

« Dis… » commença Vingt-deux, quand il fut arrivé devant Eden. « On veut aller chercher des trucs à manger, euh… Tu veux bien nous accompagner… ? »

Il regarda ensuite Joan, et avait très envie de lui sauter dessus pour se blottir contre lui et attendre comme ça qu’il ne soit plus malade !

« Je veux bien, oui. » répondit Eden en souriant. « Je prends un peu d’argent pour tout vous acheter d’abord…
- Mais, moi aussi j’en ai de l’argent ! »

Pourquoi elle tenait absolument à tout leur acheter… Elle était riche ou quoi ? En voyant son petit sac, il n’était vraiment pas sûr qu’elle puisse transporter beaucoup de gils là-dedans… Même si Vingt-deux en avait plein dans son sac, et ne savait vraiment pas comment il avait fait pour tout faire rentrer. Le petit mage voulut prendre son sac, mais Eden l’arrêta.

« Pas besoin de t’encombrer avec, tu peux le laisser ici.
- Mais… Et si…
- Mais non, personne ne va nous attaquer. »

Comment elle pouvait deviner ce qu’il allait dire à l’avance… Elle le connaissait bien trop à son goût, visiblement. Il abandonna donc l’idée de prendre son sac, au moins Joan était là pour le surveiller en cas de besoin, Ashley ne touchera à rien ! La femme venait de glisser quelques pièces dans ses poches, elle n’avait pas l’air non plus de vouloir emporter son sac… Elle avait laissé son carnet de dessin et son stylo en plan sur le canapé, le petit mage les attrapa et les mit par terre, au cas où Joan voudrait s’allonger… Vingt-deux s’approcha d’ailleurs de ce dernier, il lui attrapa la main ensuite.

« On revient tout de suite… ! »

Il n’aimait vraiment pas le laisser avec Ashley et Castiel… Surtout avec Ashley ! Il lui lâcha la main, avant de rejoindre Plum et Eden pour sortir ; bien sûr, il pensa à s’agripper au garçon avant d’avoir franchi le seuil de la maison…

« J’ai repéré quelques endroits ce matin, où ils vendaient de quoi se nourrir. » informa Eden. « Je pense que je vais pouvoir retrouver les endroits rapidement, et ça nous évitera d’avoir à marcher trop longtemps. »

Surtout qu’elle devinait que Vingt-deux n’était pas vraiment à l’aise là… Le petit mage posa sa main sur la fourrure de Watson qui les avait suivis, peut-être qu’il n’aimait pas Ashley non plus et préférait les suivre eux !

« Dis… Tu crois qu’on pourrait le garder ? » chuchota-t-il alors à Plum en montrant Watson du doigt. Euh mince… « Le chien ? »

Puisqu’Ashley avait piqué des trucs à Joan, eux embarquerait Watson ! Non mais ! Eden les avait regardé tandis que Vingt-deux chuchotait, puis avait dit :

« Vous êtes mignons tous les deux.
- Hein quoi ? »

Pourquoi elle disait ça, elle ? Ils n’avaient pas le droit de bavarder tranquillement sans qu’elle ne les interrompe ?! En ayant relevé la tête, Vingt-deux pouvait constater qu’une personne regardait dans leur direction, un peu perplexe, on dirait qu’elle voulait venir leur parler, mais n’osait pas en même temps… Lorsqu’elle vit que le Mage Noir la regardait, elle détourna le regard et s’en alla.

« Ils n’ont pas l’habitude de voir un Mage Noir… » commenta Eden, qui avait également remarqué la personne.

Elle haussa les épaules sans rajouter quoi que ce soit. Sauf qu’il semblait à Vingt-deux que l’autre ne l’avait pas regardé lui, mais Eden… Peut-être que cette personne faisait partie de l’attroupement qui s’était formé devant l’appartement où étaient les méchants… La personne devait les avoir reconnu, surtout qu’Eden était inconsciente à ce moment-là, et peut-être que l’autre aurait voulu connaître ce qu’il s’était passé… Ils devaient aller faire vite, là-dehors, avant que plus de personnes ne les reconnaissent et qu’un nouvel attroupement se forme autour d’eux pour leur poser des questions ! Ce serait vraiment stressant !

Ils finirent par arriver devant un bâtiment où apparemment on pouvait acheter des "sandouichs". Vingt-deux n’avait pas la moindre idée pourquoi un truc avait un nom aussi bizarre, mais tant que ça se mangeait et que ça plairait à Joan… Il y avait du monde à l’intérieur ; Eden proposa à Plum et Vingt-deux de rester dehors, avec Watson, le temps qu’elle trouve quoi acheter… Le deux petits se retrouvèrent donc seuls devant le magasin, tandis que le chien reniflait les environs et semblait tout de même très intéressé par l’odeur qui se dégageait du bâtiment où était entrée Eden.

« Dis Plum… Quand on était partis, chercher… euh… Castiel… » Ça faisait bizarre de dire ça, on dirait que l’homme n’était qu’un objet de cette manière… « Ç-Ça allait avec Ashley ? Il a rien fait de bizarre ? Il était pas un peu louche ? »

Pauvre Plum, il avait dû rester tout seul un instant avec ce type ! Il avait sûrement dû lui faire des trucs bizarres ! Quoique, le garçon n’avait pas l’air si traumatisé que ça… Mais tout de même ! Vingt-deux ne voudrait sûrement pas rester tout seul avec Ashley… Il préférait même rester tout seul avec Castiel, tiens… Watson s’était approché d’eux, le Mage Noir avait attrapé la main de Plum pour la poser sur le pelage du gros toutou.

« Il y avait d’autres gens avec vous… ? » continua le petit mage. « Vous avez fait quoi… ? »

Ils n’avaient pas pu rester debout à attendre sans rien faire ! Ça aurait été très ennuyeux et le malaise aurait été bien présent… Rien que de l’imaginer, Vingt-deux en avait des frissons ! Eden ne revint que quelques minutes plus tard, minutes qui avaient semblé une éternité, avec de quoi manger dans un sachet, qu’elle montra à Vingt-deux. Ah, c’était donc ça, des "sandouichs" ? Pourquoi il donnait ce nom trop bizarre à un truc aussi simple.

« Qu’est-ce qu’ils m’ont regardé bizarrement là-dedans… » dit-elle alors. « On m’a même demandé ce qui m’était arrivé au visage, j’ai répondu que c’était la faute d’un monstre. »

Vingt-deux se demanda alors si ça existait, des monstres qui donnaient des coups de poing au visage des gens.

« Bon, on rentre ? »

Elle n’avait pas à le redire deux fois ! Par contre, ils durent obliger Watson à quitter sa position de devant la boutique, le petit mage se dit que s’il avait pu entrer, il aurait piqué tous les "sandouichs" avant de prendre la fuite ! Et au moins, là, ils n’auraient pas eu besoin de les payer… Et ils se seraient fait poursuivre par les gardes de la ville, puis tabassés pour avoir volé des trucs… Oui, vraiment, il fallait que Watson n’aille pas dans cette boutique !

Ils retournèrent donc dans la maison après ça, Vingt-deux regarda suspicieusement Ashley à peine entré : alors, toi, t’as fait des bêtises ? T’as intérêt à t’être tenu à carreau, sinon… Le petit mage voulut s’approcher de Joan pour l’interroger et savoir tout ce qui s’était passé pendant son absence ! Mais Eden l’arrêta aussitôt.

« Vous ne devriez pas vous laver, vous deux ? » demanda-t-elle à Vingt-deux, mais également à Plum.

Euh, ensembles ? Le Mage Noir savait bien que le garçon ne pouvait pas se laver tout seul, mais… De toute manière, il allait avoir du mal à se servir de la douche, encore une fois… C’était vraiment difficile à utiliser, ces engins-là… Et puis, qui les aidera si jamais à deux ils n’arriveraient pas, hein ? Eden ? Ah non, il n’en était pas question !

« Peut-être que Castiel pourra vous aider ? » ajouta-t-elle.

Par contre ça c’était encore pire !


PrésentationFiche TechniqueJournal de RPs
couleur paroles : chocolate




Art © Flavia-Elric
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joan

avatar

Messages : 950

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Jeu 12 Avr - 16:16

Dès que Vingt-deux et les autres eurent franchi le seuil de la porte Ashley s'était rapproché de Joan. Il avait sourit lorsque le mage avait pris la main de son ami, d'ailleurs il avait un petit commentaire à faire à ce sujet.

"Il m'a l'air drôlement proche de toi ce Vingt-deux. Ça se trouve il est amoureux, tu imagines ça, ce serait marrant !"

Joan hésitait entre ne rien répondre et...

"Ne dis pas de bêtise..."

Vingt-deux se montrait proche de lui, mais un mage noir ne pouvait pas tomber amoureux d'un humain, enfin ! Enfin...il n'en savait rien, mais il ne pensait pas...En tout cas, ce ton moqueur employé par Ash ne lui plaisait pas.

Castiel lui, toujours en cuisine déployait son aile pour constater qu'elle allait mieux...Avoir appartenu a quelqu'un avait eu son bon côté...Et pourtant Plum lui avait proposé cette solution, qu'il avait décliné...Est-ce qu'il le regrettait à présent ? Castiel était pris dans ses pensées comme toujours et Ashley ne cesser de lui jeter des coups d’œil, ce que l'invocation remarqua bien entendu. En déployant son aile, il avait fait tomber une casserole sur le sol, provoquant un de ces vacarmes...heureusement elle était vide ! Ashley arqua un sourcil.

"J'ai dû mal à croire qu'il vient de massacrer des gens...Pourquoi est-ce tu le tolères ?! Tu laisses des monstres fureter autour de Plum ?"

"Des" monstres. Il désignait surement Vingt-deux de cette façon aussi, ce qui encore une fois, ne plaisait pas au jeune homme.

-"Ce ne sont pas des monstres..."
dit-il. Il marqua une pause en repensant à la suite de leur conversation dans la chambre quelques minutes plus tôt. "Je n'aurais pas dû te raconter tout ça, je ne sais pas ce qui m'a pris..."

Lui avoir raconté ce que Castiel avait fait et d'autres choses encore, avait peut-être été une mauvaise idée. Joan se félicitait quand même intérieurement d'avoir omis l'épisode de "Mon ami le mage a tué un enfant." Qu'est-ce qu'il aurait dit alors...

-"Je n'aime pas que tu fréquentes ces gens, je m’inquiète..." Son ton était bas, pour essayer de ne pas se faire entendre de Castiel. Mais, Joan savait l'ouïe de l'homme très fine. "Et dire que tu m'as laissé pour eux..

Il allait lui rabâcher cela combien de fois ? Certes, la démarche de Joan avait été égoïste et Ashley était en droit de lui en vouloir, mais lui répéter sans arrêt n'allait pas changer les choses. Ashley ne cessait de dévisager Castiel. L'invocation ne pouvait qu'avoir remarqué...Ce qui dérangeait plutôt Joan qui pourtant ne disait toujours rien.

-"On devrait remonter, pas besoin de rester en bas avec lui, j'ai l'impression de ne pas pouvoir te parler comme je le voudrais !" s'exclama Ashley.
-"Tu voudrais me dire des secrets ? Tu pouvais le faire tout à l'heure..." dit Joan en souriant. Il était rare que ce soit lui qui taquine son ami.
-"Hé, tu souris !" Ashley fit une pichenette sur le front de Joan. Le jeune homme prit soudain un air grave avant d'ajouter "Tu m'as vraiment manqué...Excuse-moi de t'avoir demandé de te dessaper dans la rue, c'était pas sympa surtout que maintenant avec l'emplumé y'a la moitié des gens de la maison qui t'ont vu nu..."

Ce n'était là encore pas la peine de préciser tout ça...mais ça devait surement l'amuser.
De plus, Ashley était un peu plus éloigné de la réalité..Vingt-deux aussi l'avait vu, mais il ne pouvait pas le savoir et il ne le saurait pas...

"Tu sais, je l'ai pas dit aux autres mais, j'ai planqué un gros pot de glace à la vanille au fond du frigo, tu pourrais le prendre ce soir discrètement quand les autres seront couchés...Vanille c'est ce que tu préfères, non ?"
-"Oui...Merci !"

Quoi ?! Même pas de "han ça se fait pas, il faut partager !" Han Joan...Ashley avait tendance à avoir une mauvaise influence sur lui, espérons que ça ne se confirme pas plus.

***

De son côté, Plum se disait qu'il devrait avoir une sorte de canne pour se déplacer sans avoir besoin qu'on le guide à chaque pas. Il se demandait si ça n'ennuyait pas Vingt-deux de faire ça et si Castiel pourrait le guider d'une quelconque façon s'il était sa G-force ? Pourquoi refusait-il toujours de l'être...?

Eden était avec eux également, elle jouait le rôle qu'avait Castiel habituellement, ce qui était assez perturbant pour le jeune garçon. Une impression étrange et désagréable que Castiel s'éloignait d'eux. Mais, ses nouveaux compagnons n'étaient pas désagréables, moins qu'il ne lui paraissait à leur première rencontre. Watson était également présent et le mage se demandait s'ils ne pouvaient pas le voler à Ashley...

"J'aimerai bien ! Mais ça ne se fait pas...Ashley serait triste..."

Quand même !
La remarque d'Eden qui suivit n'agaça pas non plus Plum qui s'amusait de la réaction du mage. Il se disait que finalement, il pourrait peut-être devenir son ami.
Apparemment, des gens les observaient, surtout Vingt-deux ? Plum ne connaissait pas son aspect, peut-être était-il effrayant ? Mais, il était gentil ! "L'avantage" d'être aveugle, c'est qu'on ne jugeait jamais sur le physique des gens...

Ils s'étaient arrêté devant ce qui était peut-être une épicerie ou un snack où seule Eden entra. Le chien avec eux, Plum et Vingt-deux attendirent son retour. Vingt-deux en profita pour questionner Plum.

"Euh...ça a été oui..." Plum rougissait ! Pourquoi ? "On a discuté...Il y avait des gens, mais plus loin...On a parlé de Joan...Ashley est triste qu'il soit parti...Il m'a raconté un peu comment ils avaient vécu. Qu'il connaissait Joan mieux que n'importe qui...des trucs comme ça."

Plum était soudain très pressé qu'Eden revienne...Heureusement c'était enfin le cas ! Elle avait dû acheter de quoi manger pour tout le monde ! De toute façon, tout serait mieux que la fameuse pizza...

***

Castiel s'était enfin posé, difficilement l'espace était trop étroit pour qu'il puisse se déplacer avec ses ailes encombrantes. S’asseoir sur des chaises à dossiers avec ça, n'en parlons pas...Il se disait que son harnais qu'il avait il n'y a pas si longtemps était quand même bien pratique sous bien des aspects.

Il avait attendu en observant ce garçon et Joan. Ils avaient l'air de bien s'entendre ce qui était rassurant, peut-être que pour une fois Castiel pourrait se permettre de ne pas surveiller Joan à chaque instant.
Ensuite, Plum et les autres étaient revenus, avec un sac dans les bras, de quoi nourrir tous ces estomacs ambulants.

-"Ah ! J'espère que vous nous avez pris des bons trucs !" Ashley s'avança vers Eden et lui piqua l'un des sandwichs...Il retourna ensuite le partager avec Joan.

Cependant, s'ils voulaient manger, Joan préférait le faire à table et s'il fallait se doucher avant de manger, lui n'était pas d'humeur et jugeait que ce n'était pas pressant. Pour Plum cependant...

"Vingt-deux peut t'y emmener si tu veux." Il s'adressa alors au mage "Tu peux lui expliquer comment faire et où sont placées les choses dans la salle de bain, comme ça il pourra se débrouiller tout seul plus tard."

C'était préférable pour que Plum apprenne à vivre avec son handicap. Pendant ce temps, les autres s'installeraient à table et attendraient qu'ils reviennent pour manger. Ce qui était très gênant avec Castiel dans la même pièce...Joan, s'était placé au côté opposé de l'invocation et Ashley était à sa gauche. Un long moment s'écoula avant que tous soient réunis et qu'enfin ils purent attaquer leur sandwich. Joan ne se fit pas prier davantage et ne lâcha pas des yeux son gros morceau de pain garnis de jambon et de cornichons. Tout pour éviter de croiser le regard de Castiel...

"Tu pourrais au moins me regarder..."

L'homme choisissait d'oublier la présence des autres, il commençait même à se dire qu'il y avait un peu trop de monde dans leur petit groupe...Il s'était promis de laisser du temps à Joan, mais son attitude lui déplaisait un peu trop, et après tout :

"Je t'ai sauvé la vie. Qu'aurais-tu voulu que je fasse ? Que je les laisse te tuer? Que je les laisse VOUS tuer ?!"

Toujours les yeux rivés sur son sandwich, Joan répondit tout bas :

"Je ne veux pas parler de ça devant Plum..."

Exaspéré, Castiel frappa la table de son poing, ce qui fit sursauter Plum et aboyer le chien.

-"Regarde-moi ! Plum est assez mature, bien plus que toi. Il a le droit de savoir ce qui s'est passé."
-"Très bien ! J'avais oublié que vous vous connaissiez si bien ! C'est à se demander pourquoi tu as tant cherché à le ramener vers moi, un étranger !"
-"Ne le prend pas comme ça...Je n'ai toujours pensé qu'à vous et tu le sais."
-"Même quand vous avez trucidé les trois autres au lieu de les "assommer" ? Sous les yeux de Joan ?"

Joan s'était levé d'un bond, ses grands yeux incrédules se posèrent alors sur son ami avant de revenir vers Castiel.

"Tu lui as dit ? Tu lui as raconté tout ça ?"

Ashley, pas le moins du monde inquiété par la gaffe qu'il venait de commettre, continuait de manger comme si de rien n'était.

-"Je..." commença Joan.
-"Est-ce que tu veux que je parte, Joan ?"
-"Non !" S'exclama soudain Plum, en pleure...

Cette ambiance avait tôt fait de plomber le moral de n'importe qui...

"Non..." Ce repas était complètement gâché et Joan ne savait pas à qui il en voulait le plus. "Je suis fatigué par tout ça. Trop de choses arrivent d'un coup."

Il n'y a pas si longtemps, il vivait encore avec son père dans une maison pas très loin d'ici en sécurité et maintenant...

"Si tu pars. Qu'est-ce qu'il se passe ensuite ? On va vivre tous à la rue avec Plum ?" Il lâcha un soupir et reprit "On a encore une "mission" à accomplir pour les SeeD, mais après ça ? Je ne veux pas que tu partes...mais, tu me fais peur."

Il n'avait maintenant plus faim. Il se leva et préféra quitter la table.

"Je vais me doucher."

Finalement, il en avait envie maintenant. Il laissa les autres sur place. Pour l'instant, il ne voulait plus penser à rien, il en avait juste marre et espérait que la douche, même l'espace d'un instant lui fasse un peu oublier ses problèmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Art.Selphie/?ref=aymt_homepage_panel
Vingt-deux

avatar

Messages : 458

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Lun 16 Avr - 18:10


Plum avait réagi bizarrement en répondant à la question de Vingt-deux, il avait l’air comme gêné… Mais de quoi ils avaient parlé précisément, avec Ashley, pour l’avoir mis dans cet état-là ? Si ça se trouve, il n’avait pas fait que lui parler… Le petit mage se retint de secouer le garçon comme un prunier pour lui soutirer le maximum d’informations, et se contenta d’imaginer les pires choses qui seraient peut-être arrivées… Heureusement, entre temps, le retour d’Eden et leur arrivée dans la maison l’avait tiré de ses terribles pensées ! De toute manière, maintenant, Vingt-deux s’était mis en tête qu’il allait faire passer un interrogatoire à Ashley, et s’il ne voulait rien lui dire, il le forcera !

À peine étaient-ils rentrés qu’Ashley était venu piquer un sandwich sans même demander… Comme d’habitude, le Mage Noir lui lança un de ces regards, et Eden faisait plus ou moins la même tête… Quoique, non, elle avait l’air un peu plus flippante que le petit mage…

« Tu aurais pu demander avant, ou attendre que je pose tout… » marmonna-t-elle. Puis, elle continua, bien plus bas : « Etouffe-toi un peu avec un bout de pain on verra bien… »

Vingt-deux, qui avait tout entendu, lui lança un regard surpris ; il n’aimait vraiment pas Ashley, mais elle avait l’air de beaucoup moins l’apprécier que lui ! Mais le petit mage ne s’attendait pas trop à cette réaction… C’était plutôt effrayant. Eden remarqua alors que le Mage Noir l’avait entendue, elle lui fit un sourire… qui ne rassura pas vraiment le petit mage. Lui espéra qu’Ashley ne s’étrangle pas avec la nourriture, il devait toujours lui soutirer des informations pour savoir ce qu’il avait fait avec Plum quand ils n’étaient pas là !

Finalement, ce ne sera ni Eden, ni Castiel qui accompagnera Plum et Vingt-deux à la douche, puisque Joan avait proposé qu’ils y aillent seuls et que le petit mage aide le garçon à s’y retrouver dans la salle de bain. Vingt-deux hocha la tête, un peu perplexe, avant de dire :

« D’accord… »

C’était de toute façon la meilleure solution ! Il était hors de question que quelqu’un d’autre ne vienne, à part Joan bien entendu, mais le jeune homme n’était pas réellement en état pour aider Plum… Vingt-deux attrapa ce dernier par le bras pour le guider dans la salle de bain. Le petit mage lança un regard en direction de la douche et poussa un soupir. Allez, il devait être sûr de lui ! Ne pas râler parce qu’il n’arrivait pas à faire un truc avec cette fichue douche ! Sinon, Plum allait se moquer de lui. Et il n’avait pas particulièrement envie que Plum se moque de lui… Le Mage Noir guida le garçon face à la douche.

« Alors, euh… » Vingt-deux n’avait pas vraiment l’habitude de s’occuper de quelqu’un… Il l’avait fait approximativement… Jamais ! C’était même l’inverse plutôt, c’était les gens qui s’occupaient de lui… Sauf s’ils lui en voulaient et souhaitaient le tuer… Quoique, c’est aussi une façon de s’occuper de quelqu’un ! « Si tu fais deux pas vers la droite… Tu peux aller poser tes vêtements sur un meuble ! »

Parce que se doucher tout habillé n’était pas vraiment une bonne idée… Comme lui avait dit Joan, il essayait plutôt de lui dire ce qu’il faut faire et où aller plutôt que de l’embarquer et de tout lui faire lui-même. Sinon, ça n’allait pas l’aider à faire les choses de lui-même ! Mais, pas d’inquiétude, le petit mage était prêt à voler à son secours si jamais il avait besoin d’aide ! Lui enleva ses chaussures, son manteau et ses gants pour éviter que tous ses vêtements soient trempés, si jamais il devait lui aussi entrer dans la douche. Il fit ensuite entrer Plum et tenta de le guider tant bien que mal…

« Alors faut que tu prennes le truc qui fait des jets d’eau… » comment ça s’appelait déjà ? Oh et puis zut… « Il est à ta gauche… Euh non, droite pardon… Plus haut… Voilà, c’est ça ! Et après, euh… Je crois que tu dois tourner ce gros machin rond au milieu… Non, je sais pas à quoi sert le petit, le gros est plus haut… Et si tu le tournes… Euh, att- »

Le pommeau de la douche était tourné vers lui, qui était devant la porte ouverte de la douche pour guider Plum… Il se prit un de ces jets d’eau froide dans la figure… Il avait bien fait d’enlever son manteau, tiens… Une fois qu’il ne reçut plus d’eau dans la figure, il commenta, claquant des dents :

« M-Maintenant j-j-je suis t-t-tout mouillé… »

Heureusement, il allait pouvoir prendre sa douche après pour se réchauffer… Il se pencha un instant en direction du petit bouton rond ; d’un côté, il y avait un rond rouge, et de l’autre, un bleu. C’était tourné vers le bleu… Vingt-deux supposa que ce bouton était pour la température de l’eau, il le tourna vers le rouge pour que l’eau ne frigorifie pas le pauvre Plum, avant de revenir à sa position initiale hors de la douche…

« Euh alors ! » Ils n’allaient pas avancer vite, à ce rythme-là… « Si tu touches le truc à jet d’eau, y a des espèces de rond en-haut non ? Faut que tu les tournes vers toi… Sinon ça ira pas sur toi… » Logique… « Et ensuite, faut que tu prennes le savon ! Il est à côté de l’endroit où tu as pris le truc à jets… Donc l’autre côté… Oui c’est le truc qui glisse… Le fait pas tomber ! Et ensuite… Euh, fais ça d’abord, je reviens vite ! »

Vingt-deux alla ouvrir des tiroirs partout dans la salle de bain, dégoulinant et laissant plein de petites flaques par terre… Il trouva une serviette et… une mini serviette ? (ça s’appelle un gant de toilette) et il posa la serviette à côté de la douche, et toucha le bras de Plum pour attirer son attention…

« Euh… Tiens, une mini serviette pour te rincer après ! » Puis il la lui mit dans les mains. « T’y arrives… ? »

Il espérait tout de même que ce n’était pas trop dur pour lui…

Vingt-deux attendit que le garçon finisse de se doucher, et quand ce dernier en sortit, le petit mage lui tendit la serviette pour qu’il puisse se sécher pour ensuite se rhabiller. Maintenant, c’était au tour du Mage Noir ! Il se déshabilla, dépêcha de se laver, râla parce que tout était trop haut, se brûla avec l’eau qui avait soudainement décidé de devenir brûlante, manqua de voir le savon s’échapper à l’autre bout de la salle de bain, et, finalement, il y arriva ! Il ressortit rapidement de la douche, se rhabilla, voulut remettre son manteau, mais il réalisa que ses vêtements étaient toujours trempés… Il n’avait pas trop envie de tremper ses autres vêtements… Mais il ne voulait pas descendre sans rien n’avoir sur la tête…

« Mince alors… » couina-t-il.

Où était son chapeau ? Dans son sac… Et où il était, son sac ? En bas, dans le salon… C’était problématique, tout ça… Vingt-deux regarda en direction de Plum, qui devait sûrement se demander ce qui arrivait au Mage Noir. Et s’il prenait une serviette et qu’il se la mettait en turban sur la tête ? Bof…

« Euh… Je crois qu’on peut descendre ? » Tant pis pour sa tête… « J’espère qu’on se moquera pas de moi… »

Il ne donna aucune explication à Plum sur pourquoi il disait ça, et il laissa son manteau et ses chaussures là avant d’embarquer le garçon en bas, pour rejoindre les autres.

« V-Voilà on a fini… » marmonna Vingt-deux d’une petite voix quand ils furent arrivés. « Je… Mes vêtements sont un peu mouillés… »

Il baissait la tête pour éviter le regard des autres, il osa un instant la lever, pour voir Eden qui avait l’air amusée…

« E-Eh ! C’est pas drôle ! » protesta le petit mage, en s’agrippant plus fortement à Plum et sembla vouloir se cacher derrière lui…
« J’irais voir s’il n’y a pas de vêtements de rechange pour toi après, viens manger d’abord. » répondit Eden.
« Mais ! Et ma tête… !
- Tu ne vas pas mourir si ta tête est découverte… »

Peut-être, mais Vingt-deux n’aimait pas ça !

Ils se mirent donc tous à table, tous avaient un sandwich pour lui tout seul ! Il y en avait même un en trop, encore une fois… C’était quoi, cette manie, de toujours en acheter un en trop ? L’ambiance autour de la table était tendue, le petit mage n’osait même pas toucher à son repas… Et puis, il n’avait pas très faim, non plus… Et puis il avait voulu s’assoir à côté de Joan ! Mais il se retrouvait entre Plum et Eden… C’était moins bien… Vingt-deux n’avait même pas encore touché à sa nourriture, voilà que Castiel et Joan commencèrent à se disputer… Le petit mage était plus que tendu, il les regardait tour à tour, s’attendant au pire… Et voilà qu’Ashley fit une remarque qui n’arrangea pas les choses… Plum s’était mis à pleurer, Joan était parti se doucher, et Vingt-deux ne savait plus où se mettre… À côté de lui, Eden était tendue et n’avait pas l’air d’oser dire quoi que ce soit…

Ce fut au tour du petit mage de pleurer… S’il n’avait rien dit quand ils étaient arrivés dans la maison, Ashley n’aurait pas été au courant, et ça ne se serait pas passé comme ça ! Et maintenant, Castiel en voulait à Joan en croyant que c’était sa faute… Il fallait réparer ça ! Même si Vingt-deux était terrorisé… Il se força à descendre de sa chaise, pour s’approcher de l’homme à une distance respectable, tout tremblant, il se força à le regarder.

« J-Je… » C’était dur… « C-C’est pas Joan, c’est… c’est ma faute, je… Q-Quand on est arrivés là, j’ai… j-j’ai tout raconté… J-Je suis désolé, j-je savais pas… »

Il recula d’un pas, il continuait de pleurer… Il détala sans demander son reste pour retourner près de sa chaise ; Eden l’attrapa au passage pour le prendre dans ses bras, il ne protesta pas et resta un instant dans les bras de la femme, avant de s’en détourner et d’aller se coller à Plum pour essayer de le calmer… Eden s’était levée pour s’approcher de Castiel, et elle posa très doucement sa main sur le bras de l’homme.

« Ça va aller… ? » dit-elle doucement, comme si elle craignait un peu qu’il réagisse mal…

Vingt-deux finit par lâcher Plum et tourna son regard vers l’escalier. Joan était tout seul, là-haut… Il devait bien avoir besoin que quelqu’un le réconforte, aussi ! Et le petit mage aimerait bien lui parler du comportement d’Ashley, aussi… Le Mage Noir fila monter les escaliers, s’approcha de la porte de la salle de bain, parce qu’il entendait du bruit et savait que le jeune homme était dedans ! Même s’il n’avait plus en tête ce qu’il était venu faire dedans, pourtant il était facile de deviner… Alors, il ouvrit la porte sans hésiter pour entrer…

« J-Joan, est-ce que ça v… »

Et là, il s’arrêta net ! Il s’était rappelé trop tard que le jeune homme était allé là-dedans pour prendre sa douche… Et lui qui était entré sans même se poser la moindre question sur pourquoi il entendait le son de l’eau couler… Bon, au moins, maintenant il le voyait bien, qu’il prenait sa douche… ! Est-ce qu’il avait le droit de rester ou bien il devait sortir… ? Il resta planté là, à l’entrée de la salle de bain, en n’étant pas très sûr de ce qu’il pouvait faire ou non… Il se sentait terriblement gêné, en tout cas… Mais pourtant, avant, il était avec Plum, et il avait été bien tranquille, rien ne l’avait gêné ! Et là, maintenant, il se sentait bien bizarre…

Soudain, Vingt-deux entendit des bruits de pas dans le couloir derrière lui. La voix d’Eden retentit :

« Vingt-deux, qu’est-ce que tu… »

Le petit mage se retourna pour la voir sur le pas de la porte, figée… Puis, elle attrapa Vingt-deux par le col, le tira rapidement en arrière, puis referma la porte avec la même vitesse, la faisant claquer au passage…

« Tu m’as fait mal… » gémit le Mage Noir en passant sa main sur son cou.
« Tu peux m’expliquer ce que tu étais en train de faire ?! »

Vingt-deux osa à peine lever les yeux vers la femme, tellement son ton était furieux… Et elle en avait l’air, en effet… Et elle était rouge et assez gênée, aussi…

« Tu ne pouvais pas le laisser tranquille ?!
- M-Mais… Je voulais lui parler…
- Tu vois bien que ce n’est pas le moment ! Et pourquoi tu n’es pas ressorti tout de suite en voyant qu’il était occupé ?
- J-Je… »

Le petit mage n’osait même pas lui répondre, il s’attendait à ce qu’elle lui en colle une… Il n’avait rien fait de mal pourtant ! Ce n’était pas sa faute, s’il ne savait pas quoi faire sur le moment… Eden soupira, lui posa une de ses mains sur la tête du Mage Noir, avant de lui dire :

« Evite de faire ce genre de choses, on ne sait jamais ce qui pourrait arriver…
- Qu’est-ce qui pourrait arriver… ? »

Elle fit une de ces têtes, un sourire gêné sur le visage, mais ne répondit pas à la question de Vingt-deux.

« Allez, redescends, je vais te chercher des vêtements de rechange avant que tu ne gèles complètement dans ceux-là.
- Y en a peut-être dans la salle de bain… »
répondit le petit mage, l’air innocent.
« Parce que tu crois que je vais entrer dedans alors que Joan y est ? Allez, déguerpis ! »

Elle lui infligea une petite claque derrière la tête, et le Mage Noir détala sans demander son reste… Il l’avait quand même cherchée, celle-là… ! Bon, puisqu’il ne pouvait pas encore parler à Joan, il allait changer ses plans ! Une fois les escaliers redescendus, il chercha Ashley du regard, déterminé à le trouver et à ne pas le lâcher tant qu’il n’aurait pas obtenu ce qu’il voulait !

Il le trouva finalement, et eut d’abord une hésitation : et si ça n’était pas vraiment une bonne idée, finalement… ? … Non ! Il devait aller lui parler, à ce Ashley, là, et ça ne se passera pas bien s’il refuse de l’écouter ! Alors Vingt-deux s’en approcha, toucha son bras pour attirer son attention, peu importe ce qu’il était en train de faire en ce moment, tant pis s’il l’embêtait !

« Eh ! Tu… » Il avait commencé avec une voix forte… qui s’atténua ensuite, et il parut tout timide… « Tu vas rendre ses affaires à Joan… ? Tu… Tu as pas tout rendu… S-Si… ? »

Niveau intimidation, ce n’était pas encore ça…


PrésentationFiche TechniqueJournal de RPs
couleur paroles : chocolate




Art © Flavia-Elric
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joan

avatar

Messages : 950

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Ven 20 Avr - 17:03

L'eau ruisselait sur son corps frêle et nu, Joan était encore souffrant et ses tremblements n'étaient pas la cause de l'eau qui serait trop fraiche. Il se sentait toujours fiévreux et il agrippait très fort le porte-savon de peur de chuter. La tête sous le jet d'eau, il n'entendit rien, ni le bruit de la porte qui s'ouvrit ni la voix de Vingt-deux, par contre il crut entendre la porte claquer...Mais ce n'était pas possible, personne n'avait dû entrer sachant qu'il était dedans...Il voulait tout de même s'en assurer. Il sortit donc de la douche et alla directement vers la porte pour s'assurer qu'il l'avait bien fermé la première fois...
Et bien non...Quelqu'un était donc surement entré et l'avait vu. Il espérait que ce n'était pas la seule personne ne l'ayant pas vu complétement nu dans cette maison. C'est-à-dire Eden. Il le vivrait très mal sinon.

Tâchant de ne plus trop y penser, il se sécha. Ensuite, Ashley n'avait pas menti, le jeune homme n'avait pas trouvé ses affaires dans la salle de bain. Il se demandait ce qu'en avait fait Castiel. C'était inquiétant s'il ne les retrouvait pas et que rien n'était à sa taille ici. Qu'est-ce qu'il en avait fait ? Il les avait brulé ou quoi ? Joan se rhabilla rapidement avec la robe de chambre chocobo, par défaut... Ça allait vite de remettre ça quand les cheveux ne s'accrochaient pas à tous ce qu'ils trouvaient...

Ashley faisait des bulles avec son chewing-gum. Il se doutait des problèmes qu'il avait causés et il fallait avouer qu'il s'en voulait un peu après coup...Il avait mis ses écouteurs et tenta de ne pas trop cogiter en attendant que Joan ne ressorte de la douche et même qui sait, il s'excuserait peut-être ! Mais ça, ce n'était pas gagné...Il écoutait en boucle des vieux tubes, des morceaux de Julia Heartilly entre autres chose. Il n'assumait pas ses gouts. Ça n'allait pas avec son style !...Quelque chose se posa sur son bras, un gros insecte venait troubler son moment de relaxation ? Il l'écrasa de sa main. *Claque* ce n'était peut-être pas un insecte finalement.

"Oups, excuse." dit-il à Vingt-deux.

Il venait d'infliger une claque sur le dos de la main du mage...
Il dût ôter ses écouteurs pour écouter ce qu'il avait à lui dire. Il devait même tendre l'oreille...Mais, il aurait préféré ne pas entendre...De quoi se mêlait-il ce nain ?...

-"Non...j'ai gardé son journal intime. Je connais tout ses secrets maintenant. Tu sais qu'il parle beaucoup de toi dedans...Il en dit de ces choses..."


Ashley laissa sa phrase en suspend. Bien sûr Joan n'avait aucun journal intime, Vingt-deux pouvait bien penser ce qu'il voulait et Ashley jugeait qu'il n'avait pas de compte à lui rendre. Il remit donc ses écouteurs, se bascula sur sa chaise, les pieds sur la table et ferma les yeux.

***


Castiel lui, était encore énervé, il n'avait pas répondu a la question d'Eden et il était remonté dans la chambre. Il y avait des choses qu'il aimerait dire à Joan, mais plus au calme et peut-être sans spectateur...En attendant, il pouvait parler à Plum. Le petit l'avait suivit sans la chambre et l'homme l'avait laissé faire.

"Je sais que Joan t'aime toujours beaucoup comme moi ! Je veux que tu restes avec nous pour toujours..."


Castiel alla s'asseoir sur le lit qu'occupait un peu plus tôt Joan, à côté de sa pile de vêtement qu'il avait soigneusement plié...
Il venait d'enlever son bracelet et il l'observa un moment avant de prendre la parole.

"J'ai été idiot. C'était une erreur de ne pas vouloir être trop proche de toi. J'avais peur qu'on s'en prenne à toi s'ils savaient que tu avais le bracelet, mais c'est en t'en privant que je te prive de ma protection."
-"Castiel..."
-"Je veux qu'une fois que Joan et toi serez hors de danger, à l'abri et en sécurité, que tu me rendes ma liberté."

En aucun cas, Castiel ne souhaitait être lié "pour toujours" à Plum. Cela signifiait assister à la mort du garçon, qu'elle soit accidentelle ou naturelle. Lui était immortel...Plum et son frère partiraient avant lui. Cette pensée lui était difficilement acceptable.

-"Il faut que tu me le promettes."
-"...D'accord...C'est promis..."

Castiel était peu convaincu par sa réponse, mais il devrait s'en contenter. Le poignet de Plum était trop fin pour le bracelet. Castiel dû refermer le fermoir à cinq ou six maillons du dernier. Il déposa un baiser sur le front de Plum avant de déclarer.

"Je fais de toi mon maître. A présent et à chaque fois qu'il te sera nécessaire de faire appel à moi, je serais là. Ne montre jamais ce bracelet à qui que ce soit, c'est bien compris ?"
-"Oui !"

Castiel ferma alors les yeux et disparu. Plum se voyait octroyer une nouvelle force. Il se sentait étrangement bien. Ses larmes avaient séché et il était ravi que Castiel lui ai accordé une telle confiance. Ceci dit...

"Castiel !"

Castiel apparu devant lui. Plum souriait et attrapa les mains de Castiel.

"Tu sais Plum...Normalement lorsque l'on a une invocation, elle n'est pas censée rester près de nous tout le temps."

Plum se colla alors à Castiel et passa ses bras autour de sa taille. Il était pourtant son invocation pas son ours en peluche ! Cependant, c'était très mignon. Castiel ne le repoussa pas, au contraire il était ravi de voir Plum si heureux.

"Aussi têtu que ton frère..." dit-il.

***

Après sa douche, Joan redescendit dans la salle à manger, sans sa couverture pour se cacher. De toute façon...
Il s'installa à la table, qui avait été débarrassé et reprit son sandwich. Ashley était à côté et s'était endormi...Vingt-deux n'était pas loin. Il ne voyait pas Castiel ni Plum et il s'en voulait un peu pour la scène qu'il avait provoquée un peu plus tôt. Surtout vis-à-vis de son frère, il espérait ne pas lui avoir causé trop de peine...

"Il dort depuis quand ?" Demanda Joan à Vingt-deux en regardant Ashley.

Est-ce que vraiment il dormait ?...Joan avait envie de le pousser pour tester...
Ils ne pouvaient toujours pas sortir, de toute façon, s'ils voulaient accomplir la mission confiée par les SeeD il faudrait sans doute aller jusqu'à un portail. C'était exclu de tenter le coup aujourd'hui. En espérant qu'il aille mieux demain, même si ici, ils étaient en sécurité, certainement plus qu'en vagabondant de portail en portail en tout cas.
Joan avait récupéré son sac et jeta enfin un coup d’œil à l’intérieur, il manquait son argent...mis à part cela, il avait l'impression qu'il y avait tout. Même ses cartes de triple triad ! Pourtant connaissant Ashley, qui était un collectionneur et aussi un bon joueur c'était étonnant. Et dire qu'il en avait plein avant...Il les avait oublié en quittant le domicile de Cross, tout ce qu'il lui restait à présent, c'était celles qu'il avait gagné depuis qu'il voyageait avec Vingt-deux. Heureusement qu'il en avait piqué deux au major Caraway...

"Tu veux jouer Vingt-deux ? C'est beaucoup moins compliqué et...aléatoire, que les règles du Tetra master."

Il invita Vingt-deux à s'asseoir en face de lui. Ashley toujours à côté souriait comme un imbécile. Finalement, il dormait peut-être vraiment...Un rêve heureux...

"Je vais te donner celle là, je l'ai en double..."

Disons que ce serait son cadeau de départ. Quelle générosité...Maintenant, il fallait qu'il lui en prête au moins quatre pour pouvoir jouer. Laissons-lui une chance de gagner...Il posa donc devant Vingt-deux les cartes : Orchida, Weevil, Bogomile, formicide et Malaku.

"J'espère que ça ira pour moi avec ce tirage...Je mets en application les règles "Plus", "Identique" et "Combo" Et je vais tenter de t'expliquer comment jouer..."

Les règles n'étaient pas forcément évidentes à assimiler au début en plus...Et lui ne proposait pas lui plus simple. Il proposa de savoir qui poserait sa carte le premier en tirant à Pile ou Face. Il choisit le côté Face. C'était Pile...ça commençait bien.

"Tu as une surface de neuf "cases" devant toi, tu dois placer l'une de tes cartes là-dedans."

Et les longues explications commencèrent. Le plus "compliqué" c'était d'expliquer la règle "Plus"

"Tu additionnes, euh...tu sais compter ?..." On sait jamais..."Les côtés de ta carte qui touchent les côtes de l'autre carte, qu'il y a à côté de la tienne..."
-"T'es toujours aussi nul en explication..." Intervint alors Ashley.
-"Tu ne dormais pas, toi ?"
-"Si, mais je me suis réveillé. Mon radar en explications foireuses a dû s'activer...D'ailleurs, faudra qu'on s'en fasse une de partie ce soir toi et moi. Je vais te plumer..."

C'était ce bon vieil Ash qu'il connaissait bien ça...Le jeune homme passa le relai, il laissa son ami expliquer mieux que lui les régles du triple triad à Vingt-deux. Ce qui devait être plus clair à présent. Ashley avait ôté ses écouteurs et il attendait comme Joan que le mage pose sa première carte.


Action de Joan : Donne une carte Orchida à Vingt-deux.
Spoiler:
 

par Carbuncle : Fiches éditées !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Art.Selphie/?ref=aymt_homepage_panel
Vingt-deux

avatar

Messages : 458

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Dim 22 Avr - 18:58


Vingt-deux se frottait la main qu’Ashley lui avait frappée… Non mais, ça n’allait pas chez lui ? Ça se faisait pas d’en mettre une comme ça à quelqu’un qui voulait juste parler ! Et puis, la réponse du jeune homme était franchement bizarre… C’était quoi, cette histoire de journal intime ? Le petit mage ne savait pas trop quoi en penser.

« H-Hein ? Comment ça… Ce… » marmonna-t-il, complètement déboussolé.

Mais, attendez une minute… Joan, il n’avait pas de journal dans lequel il écrivait des trucs ! Sinon, Vingt-deux l’aurait très certainement vu ! Ashley devait très certainement lui raconter n’importe quoi !

« Mais c’est pas vrai ! » protesta le Mage Noir. « Arrête de dire des mensonges et… Eh, tu m’écoutes ? »

L’autre avait fermé les yeux et ne semblait même pas l’entendre… C’était quoi, ces trucs qu’il avait mis dans ses oreilles ? Ça l’empêchait d’entendre ce que disait le petit mage ? Frustré, ce dernier gémit de protestation, tapa du pied, mais ça ne changea absolument rien… Il alla donc s’assoir sur une chaise un peu plus loin, et ne quitta pas Ashley du regard, l’air mauvais. Il l’agaçait sérieusement, celui-là ! Si seulement Vingt-deux était un peu plus sûr de lui, il lui aurait déjà assez fait peur pour qu’il se planque quelque part ! Pour l’instant, ça serait presque l’inverse, en fait…

Le Mage Noir était perdu dans ses pensées lorsqu’il entendit soudainement la voix de Joan qui le ramena à la réalité. Il était enfin sorti de la salle de bain ! Et il ne semblait pas avoir remarqué que Vingt-deux y était entré. C’était une bonne chose… il supposait… ?

« Euh, je sais pas… » dit le petit mage pour répondre à la question de son compagnon. « Mais il m’énerve… »

Il avait fini de parler en prenant un air boudeur… Il descendit de sa chaise, de toute manière, Ashley n’allait pas prendre la peine de lui répondre… Si ça se trouvait, il avait vraiment rendu toutes ses affaires à Joan ! … Non, ce n’était pas possible, même si c’était vrai, Vingt-deux n’y croirait pas ! Il était vraiment têtu, décidément…

Joan était parti un instant, pour revenir avec des cartes, et proposait une partie au Mage Noir. Ce dernier hocha la tête, il se souvenait trop bien des dernières fois où il avait fait ou vu des parties de cartes… Et ce n’était pas des bons souvenirs… Mais, là, c’était avec Joan ! Qu’est-ce qui pourrait mal se passer ? Bon, d’accord, Ashley roupillait juste à côté… Mais, même si Vingt-deux ne l’aimait pas, il n’allait pas se réveiller d’un coup pour sauter à la gorge du petit mage et l’étrangler ! … Maintenant qu’il avait pensé ça, il avait comme un léger doute… Il chassa cette idée de sa tête et alla s’assoir là où Joan lui disait d’aller. Et il accepta volontiers la carte qu’il lui offrait !

« Ah ! Euh… Merci ! »

Le petit mage allait la garder précieusement, celle-là ! Il était hors de question qu’il la perde quelque part ! Un cadeau de Joan, ça ne se faisait pas de l’égarer… Le jeune homme lui en prêta quatre autres pour pouvoir jouer, puis il tenta de lui expliquer les règles, et, euh… Ça allait être vraiment laborieux, tout ça…

« Bien sûr que je sais compter ! » protesta Vingt-deux, au passage.

Bizarrement, il n’avait aucun problème avec les chiffres et les calculs. Pour ce qui était de la lecture, par contre, c’était autre chose… Soudain, Ashley se réveilla pour intervenir, parce qu’il trouvait que les explications de Joan étaient quand même un peu nulles ! Vingt-deux n’allait pas le contredire, il préféra donc se taire, et laissa Ashley lui expliquer les règles du Triple Triad. C’était franchement plus compréhensible !

Maintenant, c’était au Mage Noir de commencer… Les deux jeunes hommes le regardaient. C’était très stressant.

« Euh… »

En espérant qu’ils ne se moquent pas de lui s’il n’arrive pas à jouer… Il prit la carte où un squelette était dessiné dessus… Mmh, c’était le même qu’ils avaient rencontré à Héra ça ! Bon, il n’allait pas s’étendre dessus non plus, il devait la poser ! Il la mit donc sur le coin inférieur gauche…

« Comme ça, ça va… ? » dit-il ensuite, avec une toute petite voix.

Spoiler:
 


PrésentationFiche TechniqueJournal de RPs
couleur paroles : chocolate




Art © Flavia-Elric
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retrouvailles   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retrouvailles
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» Retrouvailles opportunes... [PV Eimerek/ Privé] [POST CLOS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy War :: Zone RP :: Dol :: Deling City-
Sauter vers: