Accueil

Partagez | 
 

 La livraison !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Bahamut
Dragon Admin
avatar

Messages : 5136
Age : 26

MessageSujet: Re: La livraison !   Jeu 11 Jan - 20:33

FT Joan édité

Note:
En revanche, sauf erreur de ma part, le Zodiaque te permet d'avoir dans ta liste d'apprentissage Invoc+20%, pas de passé de 0 à 100% ^^
Mais comme tu l'a déjà dans tes apprentissages, ça ne te sert à rien, juste à avoir de l'argent en plus.



Merci à Alizée °3°
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ff-war-rpg.forumactif.org
Vingt-deux

avatar

Messages : 353

MessageSujet: Re: La livraison !   Ven 12 Jan - 2:57


Visiblement, Joan n’avait pas entendu… Encore… L’air boudeur, Vingt-deux se retint de lui en flanquer une à nouveau avec son bâton, attendant qu’il finisse d’observer les cadeaux qu’un inconnu lui avait offert… Et, enfin, quand le jeune homme eu finit de se changer et d’admirer ses présents, ils purent sortir de cette jungle… Et ils se firent accueillir à la fois par Castiel et Hans ! Le premier était suivi d’Eden qui avait l’air complètement exaspérée, et le second mangeait, comme à son habitude, visiblement… Puis Castiel et Joan se mirent à parler ensembles, le petit mage regardait tour à tour l’un et l’autre, il ne savait pas s’il pouvait parler, et se contentait d’attendre, l’air perplexe… Puis, son regard se posa sur Eden, qui avait l’air autant perplexe que lui, elle remarqua qu’il la regardait, puis elle lui tira la langue, comme ça… Vingt-deux ne savait pas trop quoi en penser !

Apparemment, Plum avait disparu et ils allaient le chercher… Et il y avait aussi une histoire de bracelet, que Vingt-deux ne comprenait pas trop… Enfin, maintenant, ils étaient partis dans leurs recherches, et ils étaient entrés dans un endroit un peu sombre, qui aurait dû être fermé, selon les dires de Hans… Il ne semblait y avoir rien, à part des engins qui roulent, qui, là, ne bougeaient pas, tout était calme… Enfin, presque ! Quelqu’un pleurait, et ils découvrirent que le petit se faisait agresser par trois personnes… Visiblement, le plus vieux voulait ce fameux bracelet dont l’utilité échappait toujours au petit mage ! Ce qui ne lui échappait cependant pas, c’était que ces trois-là n’étaient pas forcément gentils pour s’attaquer à Plum comme ça… Même si le petit mage ne l’aimait pas trop, ce n’était pas une raison ! Il se retint de répondre qu’il maîtrisait assez son sort de feu pour ne pas avoir à utiliser son bâton lorsque l’homme menaçait Plum si Vingt-deux bougeait…

Le Mage Noir ne savait pas vraiment quoi faire dans cette situation… Ça lui rappelait un peu ce moment à l’hôtel de Timber, sauf que là, il y avait plus de méchants ! Et l’un d’eux, la femme, qui était une grande rousse, rappelait étrangement la figurine de lama que Hige lui avait refilé sans lui demander son avis… C’était quand même bizarre… Puis, Plum donna le bracelet – puisque c’était lui qui l’avait – à ce fameux Drassias, et, quand il le mit, Castiel disparut… Vingt-deux ouvrit des grands yeux, regarde partout, il n’était pas sûr d’avoir tout compris… Le gars, il avait piqué l’homme ailé… ? Tout le monde autour de lui devait avoir mieux compris… À l’exception d’Eden, qui affichait tout de même une expression un peu perturbée…

« Eeeeh ! T’aurais pu me le donner à moi d’abord ! » Ça, c’était la grande dame rousse, qui avait placé ses mains sur ses hanches, l’air boudeur, et s’adressait à Drassias. « Toi tu veux attendre pour l’utiliser, moi je l’aurais balancé directement ! » Elle montra Joan, Vingt-deux, et les autres qui étaient là… « Regarde-les à attendre comme ça, ils sont tout mignons ! Imagine, j’aurais pu les défoncer, là ! »

Puis elle regarda derrière elle, et, voyant que les deux autres allaient s’en aller, détala derrière eux en manquant de s’étaler par terre, lançant en même temps :

« Wooouah eeh ! Attends-moi un peu quand même ! Il va pas pleuvoir de sitôt ! » Avant d’entrer dans la voiture… Vingt-deux l’entendit encore avant qu’elle ne referme la porte. « Nan vraiment, on va les laisser comme ça et jamais les défoncer ?! Ça aurait été drôle, pourtant ! »

Puis, quand ils partirent, le calme revint dans le sous-sol… Vingt-deux regarda Joan, Plum, puis Eden, qui avait l’air assez choquée et ses mains tremblaient, et enfin, Hans…

« Dites donc, on s’ennuie pas avec vous ! » lança d’ailleurs ce dernier.

Ses paroles furent accueillies par un de ces regards noirs d’Eden…

« Eh, pas la peine de me regarder comme ça ! »

Vingt-deux regarda Hans avec perplexité… Il n’avait pas l’air d’être vraiment très affecté par ce qui venait de se passer, et continuait de manger ses chips, emplissant les lieux avec des bruits de craquement quand il mâchait… Le petit mage lui prit le paquet des mains et le balança par terre, en l’écrasant bien, réduisant en miettes ce qui pouvait rester dedans…

« Eh ! Mais la nourriture, c’est sacré, t’as pas le droit de faire ça ! Eh, vous l’avez vu ? »

Eden ignora complètement Hans qui se plaignait, elle semblait dans ses pensées, maintenant… Le petit mage, troublé par le silence, finit par demander, d’une petite voix :

« Qu’est-ce qu’on va faire, maintenant… ? »

La femme soupira, avant de prendre la parole.

« Pour l’instant, il va falloir aller se reposer. Vu votre état, à tous les deux. » Elle regarda Joan, puis Vingt-deux. « Vous n’allez pas pouvoir faire grand-chose. Ça fait un moment que vous ne vous êtes pas reposés, tout de même… » Elle soupira à nouveau. « Pour l’instant, il est inutile de leur courir après… Il faudra aviser demain. » Elle regarda Joan droit dans les yeux ; elle avait quand même l’air assez inquiète. « Allez, allons-y… »

Eden voulut tendre la main au jeune homme, puis se ravisa. À ce moment-là, Hans intervint à nouveau :

« Du coup, si moi j’avais attrapé le bracelet, j’aurais pu l’avoir ? »

Eden se tourna vers le garçon, l’air furieuse.

« Toi ! Tu redis un seul mot, je te jure que je t’en colle une ! Est-ce que tu m’as pris compris ?! »

Hans ne pipa mot…

« C’est bien… » grommela-t-elle ensuite.

Ils purent se rendre enfin aux dortoirs, ils allaient pouvoir dormir ! Même si ce n’était pas sûr qu’ils y arrivent… Sauf pour Hans. Lui allait dormir comme un loir. Vingt-deux espéra qu’il rêve qu’Eden le tabasse, tiens, ça l’embêtera bien ! D’ailleurs, cette dernière poussa gentiment le petit mage en direction de Joan lorsqu’ils furent arrivés devant les dortoirs.

« Tiens, prends-le avec toi, ça t’évitera de paniquer en te disant que je pourrais partir avec lui à tout moment… Tu as déjà assez à penser. Allez, essayez de vous reposer. » Elle ébouriffa les cheveux de Plum… « Je reviendrais vous réveiller demain. »

Et elle entra dans l’une des chambres vides, laissant Joan, Plum et Vingt-deux là… Ce dernier se colla au jeune homme sans rien ajouter, il attendit de pouvoir entrer dans la chambre pour essayer de dormir… Et s’il n’y avait pas de place, il essayerait de dormir par terre ! Ça ne changera pas grand-chose, de toute façon…


* * *


Il était à peine 7h lorsqu’Eden vint toquer à la porte de la chambre, et entra sans attendre de réponse…

« Les garçons ? Je… vous ai apporté un petit quelque chose… » Elle tenait un paquet entre ses mains. « Apparemment, ils appellent ça "bretzel", on a essayé de me les vendre plus chers qu’ils ne l’étaient, mais ils n’avaient pas prévus que j’arrivais à lire le prix… »

Vingt-deux ne savait même pas s’il avait dormi, mais il se sentait très fatigué… Et, en voyant la tête d’Eden, il se disait qu’elle ne devait pas avoir très dormi non plus.


PrésentationFiche TechniqueJournal de RPs
couleur paroles : chocolate



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joan

avatar

Messages : 580

MessageSujet: Re: La livraison !   Sam 13 Jan - 22:01

Accroupie près de Plum qu'il avait serré dans ses bras. Joan resta un moment sans savoir quoi faire. Il voulait voler une voiture et partir à la poursuite de ceux qui avait emmené Castiel. Mais à quoi bon si c'était pour que l'invocation se retourne contre eux ? Malgré tout, il ne voulait pas les laisser prendre trop d'avance, comment remonter leur piste ensuite ? Comment savoir où ils allaient ?

"Ils ne t'ont pas fait de mal, ça va ?"
Demanda Joan à Plum.

Plum répondit en secouant la tête. Il pleurait plus fort maintenant que Castiel n'était plus là. Joan doutait qu'il puisse se lever et marcher à ce moment-là. Il prit donc son frère dans ses bras et le porta, l'emmener dans un lit, pendant que Vingt-deux veillerait sur lui et que pendant ce temps, Joan se dépêcherait de voler cette fameuse voiture ? Il ne conduisait pas bien, mais il saurait en déverrouiller une et la faire démarrer...

"Non, je ne veux pas les laisser filer et je ne vous fait toujours pas confiance. Je n'ai jamais eu besoin de quelqu'un pour m'expliquer comment agir."

Il était en colère après la situation, après ces gens qui venaient de partir, sa colère se redirigeait naturellement vers la première personne qui lui parlait...Il la suivit néanmoins, pour conduire Plum et Vingt-deux dans les dortoirs. Une fois qu'elle était partie Joan déposa Plum sur le lit où il aurait dû se coucher. Au lieu de ça, il s'adressa à Vingt-deux.

"Tu fais attention à lui ? Et à Eden aussi...Essaye de ne t’énerver de rien, si tu sens que tu n'es pas toi-même prends de la distance. Je reviendrais."

Son idée c'était de passer par la fenêtre de la chambre, essayer de trouver une voiture sur le parking dont une vitre ne serait pas entièrement fermée - si quelqu'un pouvait avoir oublié de fermer les portes, ce serait encore mieux. Avec cette règle qu'il avait "trafiquée" il pourrait sans mal soulever le bouton de verouillage des portières. Là, il passe sous le tableau de bord, connectent les fils de démarrage entre eux et voilà ! Il a fait ça toute sa vie...Mais, lorsqu'il avait piqué cette voiture, ce n'était pas pour lui, lui ne l'avait jamais conduit...Peu importe, il savait comment ça marchait grosso-modo. Sauf que lorsqu'il s'avança vers la fenêtre, Plum l'attrapa.

"Qu'est-ce que tu veux faire ?" lui demanda-t-il.
"Retrouver Castiel."
"Tout seul, non ! Tu n'y arriveras pas...Je ne veux pas qu'il t’arrive quelque chose par ma faute..."Il se remis alors à pleurer. "Ils te feraient du mal."

Est-ce que Plum connaissait ces gens ? Castiel les avait-il rencontré lorsque lui n'était déjà plus là ?
Joan posa sa main sur la tête de Plum, il ne voulait pas perdre trop de temps, mais il ne pouvait pas laisser son frère comme ça non plus.

"Rien de tout ça n'est de ta faute, ce n'est pas même de la faute de cet imbécile, qui pourtant, s'il m'avait laissé devenir son maitre, on n'en serait pas là...C'est de la faute de ce Drassias et de ces acolytes, je vais les retrouver, récupérer le bracelet, ils ne remarqueront même pas ma présence et demain lorsque tu te réveilleras on sera tout les deux auprès de toi."

C'était si simple dans sa tête...pourtant...

"J'aurai dû porter le bracelet...j'aurai dû le mettre...Mais, Castiel l'aurait su tout de suite, j'ai voulu attendre le bon moment...Si j'avais pu le mettre dans le parking, juste avant...J'étais parti te chercher, je pensais pouvoir te retrouver, Castiel restait seul avec Eden et moi j'étais seul dans la chambre... Je suis sorti, je pensais te retrouver facilement et ce Hans...Il m'avait dit d'aller tout droit à la serre, que tu étais parti par-là, mais que c'était quand même dangereux...Tout droit, c'était pas la serre...Ils attendaient là dans le couloir, la dame m'a attrapé." Il essuya ses yeux tout mouillés et reprit. "Ils ne voulaient que Castiel, ils ont voulu t'attraper toi avant...Ils n'ont pas pu à cause du garçon qui ne te lâchait pas. J'étais content que ce soit moi à ta place...Ils ont dit de ces choses...Tu peux pas y aller tout seul, il faut Eden et Vingt-deux aussi...même s'ils me font peur..."

-"Tu les connais ? Tu sais où ils vont ?" demanda Joan.
-"Non..."

Devoir finalement écouter l'avis d'Eden, c'était plutôt déplaisant, mais certainement plus prudent. Puis laisser Plum avec Vingt-deux et Eden, s'il en avait peur...

-"Allez, ce n'est rien...ça va s'arranger..."

Joan se coucha près de Plum, sans dire un mot de plus. Cette chambre avait deux lits. Joan occupant celui de Plum, Vingt-deux pouvait choisir l'autre. Cette nuit ne profiterait à personne, Joan ne fermerait l'oeil qu'une heure ou deux ne trouvant aucun réconfort à être bercé par les sanglots de son petit frère.

Le lendemain arriva bien vite, mais pas assez aux yeux de Joan. Il était fatigué lorsque Eden frappa à la porte, néanmoins il se leva vite et pris l'un des bretzel qu'elle leur apporta pour le donner à Plum qui n'avait pourtant pas faim.

"Il faut manger quand même. Je t’emmène après à la douche, on se dépêche, on quitte la BGU. Ils n'ont pas dû aller bien loin, cette île est petite, s'ils ne sont pas à la mine du souffre, ils sont forcément retourné à Balamb, prendre un train peut-être...mais, s'ils ont pris le portail on l'a dans le...l'os..."

Ne pas oublier la présence de Plum...Le portail de la plage aurait pu les conduire n'importe où...Il rechignait à l'idée de faire marcher son "réseau" ça voudrait dire retourner à Deling city revoir des gens qu'il n'avait pas envie de revoir. Il n'aurait cependant, pas le choix, s'ils étaient rester sur Dol, "ils" pourraient savoir où ils étaient, peut-être même s'ils étaient parti ailleurs...

Allez au plus court pour le moment, de toute façon...Il fallait retourner à Balamb.
La douche était rapide, Joan en avait profité pour voler des vêtements à bonne taille pour Plum, toujours mieux que la robe que Vingt-deux avait retravaillée...Cette tenue avait tout l'air de venir de Balamb, c'était cliché, mais Plum ne s'en formaliserait pas...De plus, cette tenue de petit marin était plutôt mignonne. Il avait volé pour lui et Vingt-deux également, ce qu'il avait pu et ce qui semblait à leur taille...Bien sûr, il gardera la veste reçu dans la serre de combat.

"Je ne suis pas sûr que vous passiez inaperçue vous deux habillés comme ça..."


S'il fallait se la jouer discret en retrouvant les trois autres...Sans blague, c'était quoi cette tenue à Vingt-deux ? Cela devait être destiné à un enfant...

"Si tout le monde est prêt allons-y !"

Il était hors de question de laisser Castiel où il était, après tout ce qu'il avait fait pour eux, surtout pour Plum. L'enfant risquerait de s'en vouloir toute sa vie s'ils ne retrouvaient pas l'invocation.
Ils retournèrent à l'entrée de la BGU de là, ils pouvaient louer un véhécule, un homme les conduirait à Balamb.

Action de Joan :

-Joan et Vingt-deux ont dormi ?
-Location d'un véhicule pour 50gils.

Le groupe se dirige à Balamb
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Art.Selphie/?ref=aymt_homepage_panel
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La livraison !   

Revenir en haut Aller en bas
 
La livraison !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» [Mission rang C] Livraison express ! Enfin... Pas tout à fait...
» Délais de livraison chez GW?
» Maelstrom Games
» Sites de modélisme
» Maelstrom games..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy War :: Zone RP :: Dol :: BGU-
Sauter vers: