Accueil

Partagez | 
 

 Dans les tréfonds de Midgar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Billy Blushield
Fugitif & Garde du corps
avatar

Messages : 199

MessageSujet: Dans les tréfonds de Midgar   Jeu 20 Avr - 20:15

Billy viens de Héra

Que s'était-il passé ? Il se souvenait, Héra, Oda, cette mission pour retrouver les gens disparu, puis la serveuse et la femme serpent puis... Ha oui, les soldats ! En un fraction de seconde tout lui était revenue en ouvrant les yeux et en repensant à ce final, il se redressa en sursaut en observant autour de lui. Il passait la main derrière sa tête, touchant cette petite bosse qu'il traînait, douloureux mais pas infernal. Son cœur battait si vite, il regardait autour de lui, voyant surtout du noir, l'obscurité, une petite pièce, pas de meuble, pas même une couverture ou un matelas, juste lui et... il y avait une autre personne ? Difficile à dire, ses yeux devaient s'habituer au noir, il voyait plus ou moins que c'était une femme aux cheveux longs ? C'était la serveuse, il rapprocha sa main d'elle pour la réveillé mais il s'avisa, remarquant ces vêtements qui n'étaient pas ceux de la jeune femme. Ils lui avaient fiat porter autre chose ? Pourquoi elle et pas lui ? Ça devait être une autre personne alors ? Il semblait que cette personne a aussi un manteau de fourrure à ses côtés, elle devait venir d'un coin plutôt froid, non ?

« Merde ! Elle est où ?! »

Jura-t-il à voix basse, ce n'était pas son genre d'être grossier mais la situation n'était pas la même, il avait bien le droit de ne pas respecter sa ligne de conduite. Il se redressait doucement, tenant sur ses jambes mais encore fatigué, il observa autour de lui, rien de bizarre, si ce n'est qu'il n'avait pas d'arme sur lui, évidemment, ça aurait été trop beau. Longeant la cellule, il trouva ce qui semblait être la porte, vu les quelques rayons qui passaient à travers la porte, trois rayon aussi grand qu'un portable qui venait à peine éclairer leur cellule d'une lumière artificielle dans ce couloir. Passant les yeux à travers, il ne voyait rien d'autre qu'un mur. Impossible de savoir si quelqu'un était sur le côté, de même qu'il n'y avait pas de poignet de leur côté, soit elle était de l'autre côté, soit ça fonctionnait par carte ? Billy poussa quand même, tirait en tenant les petits barreaux mais la porte ne bougeait pas d'un pouce.

Il soufflait pour ne pas jurer à nouveau avant de donner un grand coup de pied dans la porte, mise à part un bruit sourd qui venait déranger ce silence inquiétant, la porte ne bougeait pas d'un poil. Il était vraiment prisonnier ici donc ? C'est ce qu'on va voir ! Faute de pouvoir dire le contraire, il allait vers la jeune femme, s'étant habitué à l'obscurité, il la distinguait un peu mieux, elle n'avait pas de blessure apparent mais ses vêtements étaient tachés de sang, elle avait sûrement été blésé, ses abrutis l'ont au moins soigné ? À moins que ce ne soit elle avant d'être à son tour assommé ? Difficile à dire. Il ne savait pas quoi faire ? La réveiller ? Pour quoi faire, lui dire salut, t'es en prison comme moi ? La laisser dormir et retarder son cauchemar ? C'était sûrement ce qu'il y avait de mieux à faire. Il avait beau fouiller ses poches et voir autour de lui, il n'y avait rien pour l'aider, à moins que cette femme sait forcer une porte en claquant des doigts, ils ne pouvaient pas s'enfuir sans que cette porte ne soit ouverte. Si ce n'est que ça, il pourra toujours se défendre face à d'autres soldats.

Mais une question le hantait... où était la serveuse ? Dans une autre cellule ? Ils l'avaient laissé fuir ? Pire ? Il ne savait pas... et c'était ça le plus angoissant !!! Assied face à la porte, les mains liées, il observait la petite source de lumière en cherchant la solution, celle qui pourra lui faire quitter cette prison, lui, ainsi que cette fille. Il avait quitté Gaia pour éviter la prison justement, à cause d'une erreur de jeunesse, ce n'était pas pour y rester finalement qu'il allait revenir ici. Surtout que là, ce n'était pas une banale prison à Junon ou ailleurs, c'était surement celle du DeepGround et il ne voit pas plusieurs façons de sortir ici selon eux, soit en devenant comme eux, soit les pieds en avant... Billy s'impatientait mais son cerveau refusait de lui donner la solution... ce n'était pas la mer à boire, il voulait une solution qui évitait de jouer les brutes car forcément, ça risquait d'attirer du monde et donc, de faire maigrir leur chance de partir d'ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Linoa Heartilly

avatar

Messages : 523

MessageSujet: Re: Dans les tréfonds de Midgar   Ven 21 Avr - 20:04

      Si seulement ils n'avaient pas pris ce portail, c'était ceux à quoi la douce princesse de Timber rêvait, s'imaginant une histoire moins chaotique, préparant déjà la contre-attaque pour reprendre Deling City des mains d'Emmy Hawtorn et de mettre un terme aux conflits. Ses songes s'évaporaient et un nouveau se mettait en place. Dans son sommeil, la jeune femme se remémorait sans le vouloir des derniers évènements qui avaient eu lieu. Avec effroi, elle revit cette scène qui s'était dessiné sous ses yeux, l'affrontement entre Squall et Azul, comme si elle y avait toujours assisté sans avoir été mise de côté, l'acharnement et la bestialité de cet homme à la crinière bleue. Squall qui, impuissant, succomba au dernier coup prodigieux de l'adversaire.

- Squall !

      Laissant échapper le nom de celui qu'elle aimait en se redressant. Les larmes coulaient sur ses joues comme si ce qu'elle avait vécu venait exactement de se passer à l'instant. Il ne s'agissait que d'un mauvais rêve heureusement. Ses yeux s'ouvrirent et s'adaptèrent peu à peu à l'obscurité de la pièce où elle se trouvait. Visiblement, ce cauchemar était bien réel au grand désarroi de la demoiselle qui se remémorait une nouvelle fois la scène. Linoa ignorait encore si elle se trouvait seule, il y avait à la limite Angel à ses pieds qui venaient de se lever aussi. Sans attendre que sa maîtresse ne se remette de ses émotions, voilà qu'elle essayait par un coup de museau de tenter d'avoir des caresses, son geste fut automatique en guise de réponse.

- Tout doux Angel, tenta-t-elle de la rassurer aussi bien l'animal qu'elle-même. Calme ma fille. Outch ! Laissa-t-elle échapper lorsque l'animal tenta de se rapprocher. Attention tu me fais mal !

      La chienne émettait quelques son plaintif. Linoa s'en inquiéta aussitôt, était-elle blessée ? Que lui était-il arrivé ? Alors elle commença à ausculter l'animal dans l'ombre pour savoir s'il n'y avait pas une trace d'une quelconque blessure sans se préoccuper de ce qu'il y avait autour d'elle. Son inquiétude n'allait pas seulement vers Angel, mais aussi à Squall. D'ailleurs, elle avait crié son nom il y a quelques secondes, aucune réponse en retour. Alors il ne devait pas être ici sinon il lui aurait déjà répondu. Linoa regarda un peu mieux la pièce où elle se trouvait en portant sa main à son ventre qui avait pas mal souffert lors de son dernier combat. Rien que d'y penser, elle en avait la nausée.

      Le vertige passé, elle vérifia son équipement. Ses vêtements étaient tâchés de sang, pas de mauvaises surprises et tant mieux. Par contre, il n'y avait plus son boomerang accroché à son avant-bras, pas de tablette non plus associée au sortilège scan. Ah et cette pièce était beaucoup trop sombre. Au moins la seule chose qu'ils ne lui avaient pas pris était ses pouvoirs magiques et tant mieux en un sens. L'idée de les utiliser lui effleura l'esprit et sans attendre une minute de plus la gentille petite sorcière fit naître dans la paume de sa main une petite flamme dévoilant ainsi la pièce où elle se trouvait.

      En premier lieu, elle détailla la lugubre cellule où elle avait dormi depuis elle ne savait pas combien de temps, son estomac n'hésita pas à le lui rappeler en émettant quelques gargouillements, donc déjà cela devait faire pas mal de temps. Combien de repas avait-elle sautés ? Peu importe, même si elle détaillait les lits... Ah non, il n'y en avait pas, elle dormait sur le sol. Cette prison n'avait pas le moyen nécessaire pour en avoir sans doute. Observant les murs de la pièce, ses yeux se posèrent sur le seul individu présent, sans compter Angel.

      Cet homme, visiblement ce n'était pas Squall admit-elle en le dévisageant. Au premier abord, il n'avait pas l'air très commode, bon en même temps qui le serait dans cette situation. Que faisait-il ici ? Avait-il été emprisonné comme elle ? Au moins, dans cette cellule, elle n'était pas seule, ne sachant pas vraiment si cela signifiait une bonne chose. De toute façon il y avait Angel qui assurait sans doute sa sécurité. Linoa ne savait ni où elle se trouvait, ni ce qu'elle faisait ici. Ceux qui l'y avaient amené étaient sans doute ces étranges soldats qu'ils avaient combattus dans le désert.

- Vous aussi vous avez été kidnappé et êtes retenus entre ces murs contre votre volonté ? Osa-t-elle demander en séchant ses larmes d'un revers de sa main. Dans ce cas on est dans la même situation. Peut-être aurait-il des réponses aux questions qu'elle se posait, il fallait essayer. Vous êtes ici depuis combien de temps ?

      Étrangement, cette situation lui faisait penser à la fois où ils avaient été capturés par les soldats galbadiens. Même si dans son cas son père avait envoyé Irvine la récupérer. Hé oui, l'immunité diplomatique ça aide, mais elle avait contraint le sniper d'y retourner et de sauver les Seeds car elle connaissait la clémence inexistante des galbadiens. En tout cas, ils avaient réussi à s'y infiltrer et à s'en échapper malgré la structure de la prison. Trouver un moyen de sortir d'ici ne serait sans doute pas un problème à condition d'avoir les bons "outils".

      À cette pensée, la prisonnière se leva et se dirigea vers la porte pour vérifier son système. Un banal lecteur de cartes, apparemment ils étaient assez prudents. Elle toqua contre la porte et attendit. Pas de bruits de pas, donc pas de soldats à proximité, ce fut ce qu'elle déduisait à écouter à travers ce petit trou qui leur permettait de voir un bout du couloir, du moins la cellule juste en face de la leur.

- Un plan... laissa-t-elle échapper tout en essayant d'en élaborer un. Il faut trouver un moyen de sortir d'ici. Vous n'êtes pas d'accord ? Demanda-t-elle en attendant une réaction de son camarade de cellule. Je m'appelle Linoa  et voici Angel, articula-t-elle en faisant les présentations. Je serais ravie de collaborer avec vous pour sortir d'ici. A vrai dire je ne sais même pas pourquoi j'ai été capturée...

      Sans savoir réellement ses motivations, ni même si sa captivité résultait d'un crime. L'important était de sortir d'ici au plus vite avant elle ne savait quel drame pouvait se produire. Dans son regard, elle savait que son interlocuteur en savait davantage et ce peu d'information était capitale pour la jeune résistante bien que son groupe n'était plus actif pour la même raison. De toute manière, si cet homme tentait de lui faire du mal elle saurait se défendre. Enfin, il lui en aurait déjà fait puisqu'il avait déjà dû avoir l'occasion, alors il ne devait pas être si malhonnête que ça. Cependant, elle resterait tout de même méfiante tant qu'elle ne savait rien de lui.







Navigation Rapide:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ushinau.deviantart.com/
Billy Blushield
Fugitif & Garde du corps
avatar

Messages : 199

MessageSujet: Re: Dans les tréfonds de Midgar   Dim 23 Avr - 19:03

Ce n'est pas de chance, en ce moment, c'était un vrai yo-yo son moral. Il parvenait à réussir puis voilà une tuile. Ça va mieux et non ça empire. Bref, il n'aimait pas du tout ce qui se passait, surtout maintenant qu'il était enfermé et séparer de la serveuse. Il ignorait tout d'elle, vivante ou non, ici ou non, peu de chance que le prochain soldat qui passe réponde à ses questions, le DeepGround n'était pas connu pour leur gentillesse... Il n'y avait que cette fille avec lui, elle dormait encore et lui se torturait les méninges pour essayer de découvrir une solution à ce souci, et faire en sorte de quitter cet endroit sans avoir une armée entière à ses trousses. Il ne savait pas combien ils étaient, le DeepGround était censé être mort et enterrer, il avait participé à leur éradication à Midgar il y a plus d'un an mais il était toujours possible que quelques rats aient quitté le navire avant, et refonder leur armée avec ce qui restait. Donc, grosse armée ou à peine quelques soldats qui se sentait tout-puissant ?

Il continua de chercher des réponses à ses questions alors que la jeune femme venait de se réveiller, suite à un mauvais rêve surement. Hélas, la réalité ne sera pas jouasse ici aussi. Elle avait crié quelque chose en se réveillant, il ne savait pas si c'était un nom ou un simple n'importe quoi pour signaler sa détresse. Il préférait la laisser se réveiller seule, à quoi bon la rassurer, il risquait vite de lui montrer qu'ils sont en enfer et puis il savait bien qu'aux premiers abords, il n'avait rien du type sympathique et souriant, au contraire. S'il venait vers elle, elle allait prendre peur. Même si le manteau près d'elle était en vérité un chien – une chienne plutôt – ça ne changeait rien à la situation. Il fut surpris de voir que cette dernière semblait user de magie comme ça. Elle avait une matéria dans ses vêtements ? Une magie d'ailleurs ? Et quand elle se tourna enfin vers lui en essuyant ses larmes, il trouva sa première question idiote... il a toujours rêvé d'être enfermé entre quatre murs, une véritable passion ! Mais plutôt que se moquer et rendre les choses compliquées, il acquiesça avant de lui répondre à la fin de sa demande.

« Aucune idée. Je me suis réveillé y a pas longtemps... »

Et sans le moindre plan solide pour se barrer de là. Il ne pouvait qu'espérer assommer ou tuer le prochain garde qui va venir ici pour les nourrir ou autre mais ce serait étonnant qu'il n'y ai qu'un seul garde. Autant dire que ses chances de réussite diminuaient fortement selon le nombre de gardes et leur armement. Quand elle se mit à chercher un moyen de quitter cet endroit, son regard se tournait vers elle mais ses idées étaient loin d'être brillantes.

« Billy. » Lâchait-il en guise de présentation. « Désolé de ne pas te rassurer mais si on est là, notre sort est déjà tout tracé. Soi, on fini dans leur rang, soit on subit leurs expériences. Dans le meilleur des cas, on est fusilliez rapidement. » … Youpi ? Mais malgré cet optimiste si joyeux, ce serait mal le connaître que de croiser les bras et attendre qu'une balle se loge entre ses deux yeux. « Le seul plan que j'ai est trop hasardeux, j'ignore combien ils seront quand ils viendront ici, leur armement ainsi que leur force. On peut supposer qu'ils seront que deux, ça nous laisserait une chance de nous en tirer mais à partir de trois, les chances diminuent de plus en plus. »

Même sans le préciser clairement, dans ce genre de situation sans rien pour les aider niveau matériel, tout le monde se disait qu'une fois qu'un garde sera ici, on lui saute dessus pour lui choper la clé, de quoi se défendre et à plus tard. Mais ce n'est pas un ancien soldat de la WRO et une fille qui sait faire une flammèche dans sa main – ainsi qu'un chien – qui vont changer grand-chose.

« Je suppose que c'est pareil pour toi ? J'ai plus mon arme, plus rien en objet, pour se barrer, je peux compter que sur mes poings mais je doute que ses derniers viennent avec le minimum de précautions... Au contraire. »

Non pas que Billy était leur ennemi juré mais restait un adversaire pour eux, comme Linoa. Peut-être leur futur toutou ou juste deux cadavres de plus à jeter devant leur porte pour déconseiller aux gens de s'approcher ? Allez savoir. Cela dit, il ignorait si elle pouvait faire mieux mais ils avaient peut-être un plan moins prévisible que s'en prendre au personnel de cet endroit.

« Dis, tu venais de faire une flamme pour éclairer l'endroit à l'instant... Tu peux faire quelque chose de plus gros, comme quelque chose pour exploser la porte, peut-être court-circuiter le lecteur en dehors ou autre chose ? »

Si elle ne pouvait qu'éclairer l'endroit, ça n'allait pas être très efficace... Quant à se servir d'elle, avant de voir gros et faire sauter la porte, autant voir d'abord si le plus discret peut fonctionner ?

« Ils ont oublier de te retirer une matéria ou c'est autre chose ? »

Qui sait, elle pourrait avoir des ressources nécessaires pour se barrer de là, sans le savoir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Linoa Heartilly

avatar

Messages : 523

MessageSujet: Re: Dans les tréfonds de Midgar   Lun 24 Avr - 21:18

      Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir ! Il ne faut pas partir défaitiste comme ça voit. L'inconnu nommé Billy lui expliquait selon lui ce qu'il adviendrait de leur corps quand on viendrait les chercher. À l'entendre, on dirait que c'était pire que l'enfer et de toute façon Linoa n'avait pas l'intention de finir comme un rat de laboratoire ni encore moins mourir, enfin ça serait assez difficile dans son cas, elle souffrirait sans jamais rendre son dernier souffle tant qu'elle n'aurait pas légué ses pouvoirs et ce serait vraiment la pire des atrocités qu'il pourrait arriver sans aucun doute.

      Pour montrer à Billy qu'elle était désarmée, elle leva les mains, malheureusement elle aussi avait été dépouillée de ses biens, bon un boomerang ce n'était pas grand-chose, mais même ses cartes du triple triad avaient mystérieusement disparu. Des amateurs peut-être, car c'était assez étrange de piquer le petit deck qu'elle tentait désespérément de se constituer. Au moins, il lui restait quelque chose de simple d'utilisation et invisible, la magie. Sa Guardian-Force aussi à ses côtés à sa surprise, mais c'est vrai qu'il n'est pas chose aisée de déterminer qu'elle en possédait une. Autrement dit, il lui restait un atout bien particulier si leurs ravisseurs ne savaient pas ce dont il s'agissait et cet élément pourrait les surprendre.

- Des materia ? Qu'est-ce que c'est ? Questionna-t-elle ignorant de quoi il pouvait bien parler et soudain elle se rappela alors. Ah oui, on est dans un autre monde, le fonctionnement de nos façons de faire est forcément différent, admit-elle en comprenant pourquoi Billy se retrouvait surpris à la voir ainsi manipuler de la magie. Je ... Ils ont dû oublier de me retirer ma Guardian-Force, mentit-elle en ne mentionnant pas sa réelle condition. Grâce à cela je peux utiliser la magie, fit-elle fièrement sans avoir le besoin de cacher son utilisation.

      À son expression, Billy semblait avoir compris d'où elle venait. Tant mieux, cela lui évitait de se lancer dans de longues explications pour lui expliquer le fonctionnement, quoiqu'elle ait un peu de mal car elle compte énormément sur les connaissances de Quistis et de Squall pour apprendre à s'en servir. Bon, les rôles étaient clairement distribués, Billy userait de la force brute pour assommer les gardes, Linoa servirait de soutien en usant de la magie et Angel attaquerait au bon moment dès qu'elle en aurait l'occasion.

- Je suis arrivée ici je ne sais comment, mais je compte bien en sortir. Après tout ce n'est pas la première fois que j'essaye de m'échapper d'une prison, tenta-t-elle de le rassurer en mentionnant vite-fait sa fuite. Juste au cas où, cette prison, ni elle ne s'enfonce, ni elle ne sort de terre ? Concrètement où se trouvaient-ils ? Oh ce ne sera pas un problème, elle avait vécu bien des choses, alors même une prison volante ... elle n'était plus à ça près de la structure.

      Cela aurait pu convenir, les prisons tout simples avec porte d'entrée et de sortie sur rez-de-chaussée restaient quand même les plus simples comme structure. De toute façon, seule, Linoa Heartilly ne pourrait pas y arriver sans son aide et puis il y avait un autre enjeu dont elle ne lui avait pas encore parler et cela pouvait chambouler les plans de Billy. Tant que Billy ne faisait pas cavalier seul, son plan pourrait sans doute fonctionner et ils pourraient récupérer son âme soeur détenue elle ne savait où. Elle se rongeait les sangs en songeant qu'il pouvait être dans un cas plus critique que le sien, car pour le moment, même debout, Linoa allait miraculeusement bien, un peu nauséeuse sans doute à cause de la force de frappe de son adversaire.

- Par contre, sa main alla serrer les deux bagues sur son collier, je ne pourrais pas sortir d'ici tant que je n'aurais pas libéré mon ami. Je ne sais pas si tu l'as vu dans le coin, dans leur cellule en somme, un homme aux cheveux bruns, aussi grand que toi avec une balafre sur le visage, dessina-t-elle en mimant celle-ci sur le sien. Squall est assez taciturne et introverti, un peu je m'en foutiste sur les bords et plutôt glacial avec les gens, détailla-t-elle, bon s'il avait pu entendre cela de près ou de loin ... elle subirait son courroux. Je ne peux pas partir d'ici sans lui ...

      Oui, il y avait une seule et unique condition que Billy devait accepter afin de mettre en oeuvre leur coopération, récupérer Squall qu'importe dans quel état il serait et ce jusqu'à leur sortie de la structure qui les retenait. Qui sait ce que le DeepGround pourrait lui réserver et il était hors de question qu'elle le laissa seul face à son triste sort. Même s'ils tentaient de l'enrôler dans leurs rangs ou autres, elle ne pouvait se résoudre à s'évader sans lui porter secours. Les émotions montaient alors, l'inquiétude de savoir ce qu'il était devenu de son Seed et l'espoir que Billy puisse lui en dire davantage voire coopérer en le recherchant. Linoa attendait la réponse, prête à encaisser, elle supposa qu'il était toujours envie, même si ses souvenirs remontaient peu à peu ils restaient toujours aussi flous par rapport aux évènements qui se sont succédés à la fin de leur bataille. Il lui manquait une partie et sans cela elle ne saurait comprendre ce qui aurait pu se passer. En tout cas, elle essayait de le convaincre qu'elle ne sortirait pas d'ici sans Squall.

- Voyons, fit-elle en scrutant une nouvelle fois la porte devant avec un sourire malicieux. Je devrais pouvoir y arriver, confia-t-elle en réfléchissant à un moyen de répondre aux attentes du grand brun. Désolée, je ne pourrais pas le court-circuiter, mais j'ai d'autres moyens d'y parvenir.

      Après tout c'est le résultat qui compte non ? Comme ce n'était pas sûr d'après les dires de Billy que le comité d'accueil vienne leur apporter leur pitance, ils pouvaient aisément prendre les devants en grillant le lecteur de cartes avec une petite magie de foudre. Sauf qu'elle n'en possédait pas, manque de chance, un autre sort pourrait éventuellement faire l'affaire. Sa main picotante, elle observait son camarade de cellule, prête à attendre les ordres pour désamorcer de cette façon si peu anodine le lecteur de cartes. Bon au pire ils pourraient toujours donner un coup de pied dans le lecteur une fois que celui-ci sera bien congelé. Cela aurait été tout de même mieux si elle avait pu récolter un sort de foudre.

- Revoyons le plan... Au moins qu'ils se mettent d'accord sur ce qu'ils allaient faire ensemble. Premièrement on sort de cette cellule, ça encore ils pouvaient le faire discrètement si la magie s'exécutait sans perturbation. Deuxièmement, on cherche l'endroit où ils auraient pu stocker nos armes, ainsi ils pourraient avoir le loisir de récupérer les divers objets de leur inventaire tout aussi crucial pour avancer dans leur tentative d'évasion. Troisièmement, on essaye de trouver un moniteur nous permettant de nous révéler ou se trouve Squall et enfin on sort d'ici. Si Billy voulait ajouter quelque chose, il pouvait, la jeune résistante des Hiboux de la forêt prenait toujours le temps de parler avec ses acolytes qui se défilaient pour les tâches les plus dangereuses. En option, on maîtrise les soldats qui nous gênent, mais tâchons de nous fondre dans la masse par la suite, en revêtant leurs habits par exemple. Si le subterfuge pouvait éventuellement fonctionner. Des questions ?

      Le tout sans se faire remarquer avait-elle oublié à préciser, mais comme l'avenir était incertain, il valait mieux omettre ce détail car avec Irvine, leur évasion ne ressemblait guère à une mission d'infiltration discrète. Il ne s'embêtait pas à faire dans la finesse surtout que l'alarme était déclenchée bien avant leur arrivée. Foncer dans le tas était une méthode, sans doute par la meilleure des méthodes, mais s'ils n'avaient plus le choix ils la suivraient sans hésiter. Avant de sortir une vérification d'association se posait, histoire d'éviter de tomber en rade de magie, Linoa opta pour s'immuniser contre les sortilèges pouvant la réduire au silence.


Actions de Linoa

Lancer de Dé > Déterminer si l'évasion de la cellule se fait sans encombre.
Association > Associer la Magie "Aphasie" à la Def-Mtl-A.


Note lancé de Dé:
 







Navigation Rapide:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ushinau.deviantart.com/
Bahamut
Dragon Admin
avatar

Messages : 5021
Age : 26

MessageSujet: Re: Dans les tréfonds de Midgar   Lun 24 Avr - 21:18

Le membre 'Linoa Heartilly' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Event' :



En sortant de votre cellule, vous croisez un garde en charge de surveiller le couloir. Le combat est engagé contre un Soldat Deepground sous certaines conditions* !



Conditions*
- Aucun moyen d'accéder à vos inventaires,
- Impossibilité de se servir de votre équipement.



Merci à Alizée °3°
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ff-war-rpg.forumactif.org
Billy Blushield
Fugitif & Garde du corps
avatar

Messages : 199

MessageSujet: Re: Dans les tréfonds de Midgar   Mar 25 Avr - 22:01


Cette fille était comme lui, prisonnière entre ses murs, sans aucune arme et aucune véritable idée pour filer d'ici. Elle en avait surement une ou deux mais le genre évident comme ce fut le cas avec Billy et son plan. Il n'avait rien mentionné vraiment mais c'est le genre de plan évident. Le jeune homme continuait de chercher une issue mais avec le peu de visibilité ici, il ne voyait même pas une plaque pour, avec de la chance s'y faufiler mais en voyant les atouts de cette Linoa, il se demandait si la mégarde des soldats pourrait faire d'elle sa clé d'évasion ? Il supposait qu'elle avait peut-être une matéria, chose qui semblait sorti de nul part pour elle avant de supposer que cela était normal sur un autre monde – donc ici – et justifiant qu'elle avait une Guardian Force. Ha oui, la bête qui permettait à Ruby d'user de la magie, donc cette fille vient aussi de Dol ? Billy lâchait un « Mhh... » qui prouvait qu'il voyait plus ou moins ce qu'elle voulait dire sans pour autant être un expert en la matière.

Si Linoa avait un peu attiré sa curiosité avec sa remarque comme quoi ce n'est pas la première fois qu'elle tente de s'échapper d'une prison. Pourtant des deux, c'est plus lui qui avait l'allure de prisonnier et non la jeune femme mais qui sait, elle cachait peut-être bien son jeu ? Mais pour répondre à sa question, il n'était sûr de rien.

« Je suppose qu'on est dans une prison souterraine mais depuis la dernière fois, ils ont peut-être changé leur QG de place. Ils étaient censés ne plus exister après tout... »

Le Tsviet était éliminé, pour ainsi dire les gros bras et au mieux, il restait quelques cafards qui se sont cachés ou ont pris la fuite en attendant la fin de la guerre mais de là à penser les revoirs, ce n'était pas croyable ! Conscient du fait que sa réponse avait surement attirer la curiosité de Linoa, l'art de la guerre et même d'une simple bataille était de bien connaître son adversaire déjà, ça permettait d'avoir un certain avantage.

« Je les ai combattus il y a un peu plus d'un an quand j'étais soldat, on avait gagné même. Même si on était conscient que tous n'étaient pas morts ou prisonniers, on se disait qu'ils ne pouvaient rien, qu'ils allaient se cacher ou cesser de penser comme des soldats et se fondre dans la masse... De là à penser qu'ils étaient encore là et aussi nombreux, pour moi, c'est louche. »

Un rapport avec les portails ? Peut-être, mais Billy ne miserait pas toutes ses économies dessus, toute façon il n'avait plus son porte feuille sur lui. Si Linoa n'abandonnait pas son idée de fuite, elle n'oubliait pas non plus apparemment un type qui était fait prisonnier avec elle en théorie, un certain Squall. Le nom crié à son réveil donc ? La description ne lui servait pas à grand-chose car entre la tanière de la femme serpent et sa cellule, il n'avait rien vu.

« Désolé, mais à part toi et ton chien, j'ai vu personne. Mais je suis dans le même panier que toi. » Quitte à parler chien, autant lui faire une référence. « Je cherche moi aussi une fille que j'étais venue aider et qui, contre ma volonté a été entraîné ici, enfin, peut-être. Je ne sais pas s'ils l'ont laissé filé, emporté ou... » pire mais il ne voulait pas songer à cette possibilité. « Donc même en quittant cet endroit, je dois chercher aussi autour si elle est là. »

Pas de description de sa part car il savait que Linoa ne savait pas et il n'avait pas de nom à fournir non plus, il n'avait même pas eu le temps de lui demander ce détail, c'est dingue quand même. Si la jeune femme observait la porte de plus près, elle inique que le court-circuit ne sera pas possible mais par chance, elle avait une autre carte en main ! Ha et laquelle ? Il l'observait se demandant ce qu'elle avait comme atout, même s'il était question de sa magie, la jeune femme gardait quand même la tête froide. C'était un peu machiste de penser ça mais en ayant vu une fille comme co-détenue, il pensait la voir paniquer pour un rien sans même penser au moins plan, pas même le plus évident. Mais ce côté-là ne lui déplaisait pas, si elle savait y faire, ça pouvait fonctionner. Billy s'était redressé en l'écoutant énuméré les phases de son plan, ça lui allait. Il hocha doucement la tête avant d'ajouter :

« S'il y a un garde, je tâcherai de l'immobiliser au plus vite. »

Elle maîtrisait peut-être la magie mais à moins de bien cacher son jeu, des deux, c'était lui les muscles. Il ne pensait pas cela en étant sexiste mais Linoa avait de fins bras là où les siens affichaient quand même un certain volume. Ce n'était pas pour mettre son tatouage plus en valeurs, cela ressemblait en apparence à un tatouage tribal mais c'était un vrai signe de reconnaissance à celle qui lui avait et sauver la vie, sa mère puisqu'il était écrit ''Mother Love''. Eh oui, sous ses airs de gros dur, ça restait un type très sympa. Linoa usait donc de sa magie de glace sur le boîtier qui virait au blanc à cause du givre, si le résultat semblait... Fonctionné ? Billy ne chercha pas à attendre un quelconque message et son pied écrasait le boitier qui ne semblait pas activé une quelconque alarme mis à part un petit déclic, ce à quoi Billy poussa doucement la porte qui s'ouvrait simplement.

Gardant son rôle d'homme, il prit les devant et le couloir semblait vide, ainsi il invita Linoa à venir d'un signe de la main mais mauvais timing, un garde déboula au même moment. Il n'aurait pas pu venir plus tôt ou plus tard celui-là ! En les voyants, il se mit machinalement en garde en pointant son arme sur eux, par chance, il ne prévenait personne en apparence, trop confiant de son équipement surement. Cela dit, vu qu'ils n'avaient rien, la vitesse et l'efficacité devaient réussir alors Billy n'attendait pas un quelconque ordre ou mise en garde, il courait déjà vers le soldat en serrant son poing, si lui s'approchait de son adversaire, il concentra sa force dans son bras avant de venir le lui écraser en plein visage. Du moins, c'est ce qu'il voulait faire, espérons que cela fonctionne comme il l'entend, ce serait dommage de retourner par la case prison, à peine sortie.

Action de Billy:
Attaque avec ses petits poings musclé [Soldat]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Linoa Heartilly

avatar

Messages : 523

MessageSujet: Re: Dans les tréfonds de Midgar   Mer 26 Avr - 15:51

      Apparemment, elle n'était pas la seule à avoir perdu de vu quelqu'un, Billy mentionnait qu'il était à la recherche d'une fille sans savoir pour autant si elle se trouvait dans ces lieux. La ressemblance de leur situation étonna la jeune femme, le groupe qui les avait enlevés avait l'air d'être très actif, mais surtout, pourquoi les garder en captivité, il en avait peut-être trop à gérer en même temps pensait-elle car en attendant il n'y avait l'air d'avoir aucun bruit dans les couloirs. On ne pouvait pas entendre les cellules voisines, elles semblaient vraiment isolées, du moins insonorisées.

      Même si elle ne l'avait pas concrètement mentionné, Billy avait relevé le détail, il s'occuperait de la castagne. Le jeune homme ne pouvait pas dire mieux et de toute manière Linoa pensait la même chose, elle aurait bien du mal à mettre un coup de poing dans la figure d'un des gardes, si elle y arrivait ce serait vraiment incroyable. Le point fort de Billy résidait dans ses muscles, mais ça ne voulait pas dire qu'il n'y avait rien dans la cervelle. Calme et posé, comme si la situation ne le stressait pas davantage voire dirait-on qu'il y était presque indifférent, il gardait son sang-froid. De toute façon, si c'était pour rester ici entre quatre murs et finir sur une table d'opération, autant tenter l'évasion même au risque de leur vie, au moins ils mouraient avec honneur au champ de bataille.

      Sans attendre davantage ni même répéter ses directives, Linoa s'exécuta à la tâche, laissant à Billy le plaisir de démolir le fébrile boitier enveloppé d'une couche de glace diminuant ainsi sa résistance. L'évasion commençait sur un petit succès, ils pouvaient désormais ouvrir la porte. Aucune alarme n'avait été déclenchée, sur ce coup-là ils avaient eu beaucoup de chance. Peut-être que le mécanisme n'a pas eu le temps de s'emballer pour alerter la fourmilière songeait la résistante. Bien, tout commençait comme prévu, leur évasion se transformait un peu comme une sorte de mission d'infiltration où le moindre bruit pouvait alerter à tout moment les sentinelles sur leur passage.

      Billy passa devant pour prévenir au cas où il y aurait un garde dans les environs. Il scrutait scrupuleusement les environs, même s'il n'y avait pas grand-chose à voir dans un couloir. Personne en vue, discrètement, Billy ne lui fit signe de le suivre, apparemment le secteur n'avait pas l'air d'être surveillé sérieusement. Ce couloir était fort lumineux contrairement à la cellule qui était plongée dans le noir. Difficile de savoir s'il faisait nuit ou jour. Visiblement, comme l'avait mentionné son compagnon de cellule, ils se terraient sous terre. Information qui devait pour cela encore être vérifiée avant de songer à prendre un escalier les menant aux étages supérieurs. Il fallait aussi vérifier s'il n'y avait pas des petites caméras logée au plafond ou sur les côtés du mur, mais cela devrait attendre car malheureusement un soldat au détour d'un couloir tournait et marchait dans leur direction.

- Hein, mais qu'est-ce que...

      Sans terminer sa phrase, le garde faisant office de sentinel du coin prit son arme en main par réflexe et mit en joue les deux évadés sans se demander réellement d'où ils venaient. Pensait-il qu'ils n'étaient une menace en pointant son arme vers les deux jeunes gens ? Réaction ? À plat ventre, Linoa sauta sur Angel de peur que le soldat tenta quelque chose. Quant à Billy, il fonça vers lui et tentait de le maîtriser aussitôt. Les rafales de balles dans ces couloirs de la mort... il y avait des chances pour qu'il ne manqua pas sa cible. À moins de se servir d'une intersection pour éviter les projectiles lancés par l'arme à feu, il n'y avait rien d'autre qui pourrait les protéger. La suite allait se corser.

- File Angel, c'est dangereux, va te cacher, adressa-t-elle à son animal de compagnie en s'avançant vers le danger.

      L'animal fila sans demander son reste sans pour autant aller bien loin, elle gardait un oeil sur sa maîtresse et son acolyte au cas où elle devrait intervenir pour la défendre. Tant qu'Angel restait planquée, c'était le principal, elle n'aimerait pas que sa douce amie poilue soit blessée dans cette altercation. Linoa n'avait pas besoin de rpendre autant de risque que Billy et restait partiellement en retrait pour user de ses sortilèges, elle le soutiendrait du mieux qu'elle le pourrait et le soignerait si besoin.



Action de Linoa :
Tech.Perso > Utilise Nivea sur le groupe (-20mp).


Note:
 







Navigation Rapide:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ushinau.deviantart.com/
Shiva

avatar

Messages : 1146
Age : 25

MessageSujet: Re: Dans les tréfonds de Midgar   Jeu 27 Avr - 17:46

Premier Tour

Billy attaque le Soldat Deepground, [-164 HP]
Linoa utilise Nivea sur le groupe, Booster et Récup' sur les alliés.
Le Soldat Deepground lance le sort Foudre² sur Linoa, [-0 HP]


Récup'
- Billy [+10HP]
- Linoa [+15HP]


Billy > 500/500 HP, 130/130 MP, Limite 32%, Booster&Récup 5 tours
Linoa > 750/750 HP, 155/175 MP, Limite Inactive, Booster&Récup 5 tours
Soldat Deepground > -164/??? HP, -22/??? MP


Shiva aime les sushi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Billy Blushield
Fugitif & Garde du corps
avatar

Messages : 199

MessageSujet: Re: Dans les tréfonds de Midgar   Jeu 27 Avr - 19:55


Billy avait l'air calme pour ce qui était de fuir de cette prison, dans un sens, s'il restait sagement en place, il savait que la suite n'allait pas lui plaire alors que là, il pouvait fuir et sauver une ou plusieurs vies. S'ils se font choper, ils risquent d'avoir des soucis mais qu'ils restent ou non dans la cellule, la suite n'aura rien d'une partie de plaisir. Foutue pour foutue, autant tenter le diable. Ainsi, avec l'aide de la jeune femme, ils avaient pu fuir leur cellule et si le chemin semblait sécurisé à première vue, il n'en était rien en vérité puisqu'au même moment, un soldat arriva, les prenant en joue à peine les avaient-il vu débarqué. Si seulement il serait venu plus tôt ou tard ! Ce n'est vraiment pas de chance. Mais plutôt que faire demi-tour, il devait agir. Sans réfléchir – son plan était tout tracé – il fonça vers le soldat en armant son poing pour l'abattre sur le soldat.

Il avait dû le sentir passé celui-là ! Sauf que rien ne se produisait, rien de ce qu'il espérait car même s'il retournait son regard vers son agresseur, il ne semblait pas assez sonné pour s'écrouler. Une magie l'entoura, même si Billy ignorait de quoi il s'agissait, il se retournait un instant vers la jeune femme pour avoir un début de réponse mais le bougre ignorait son agresseur pour s'en prendre à elle. Une série d'éclair fusa vers elle sans lui faire le moindre mal pour autant, heureusement mais vu qu'il ne semblait pas avoir peur de lui mais plus craindre Linoa, c'est qu'il y a une raison. Soit c'était son point faible, soit il pensait que cette dernière avait récupéré son équipement d'une façon ou d'une autre et qu'elle était dangereuse. Une panique pour si peu ? Finalement, ce n'est peut-être qu'une poignée de soldats qui gère cet endroit ? Rien à craindre de DeepGround, une fois les derniers cadavres écrasés, ils ne seront présents que dans les livres d'histoire.

« Il a pas l'air d'aimer la magie alors essaie quelque chose contre lui ! »

Ce n'était pas un ordre mais un conseil, vu leur situation, il vaut mieux se débarrasser au plus vite de ce type comme ça, après, ils peuvent continuer leur route et tenter de trouver le chemin de la sortie tout seul. De son côté, il allait voir s'il ne pouvait pas en finir avant que Linoa ne recommence ou juste utiliser sa tête... Tiens, et s'il tentait un petit coup de tête ? Non, autant les coups, ok, il n'est pas trop protégé au niveau de la mâchoire mais un coup de tête et il risque de se blesser aussi.

« Commence par t'occuper par ce qui te fait face avant de regarder ailleurs. »

Les poings levés vers lui, il ne lui manquait qu'une paire de gants pour ressembler à un boxeur, même s'il avait déjà vécu quelques combats de rue, il savait rester fair-play et surtout à ne pas attaquer dans le dos mais face à ce genre de personne, il pourrait faire une exception.

Action de Billy:
Attaque [Soldat]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Linoa Heartilly

avatar

Messages : 523

MessageSujet: Re: Dans les tréfonds de Midgar   Ven 28 Avr - 14:55

      Crochet du droit en pleins dans la face de leur adversaire, mais le casque devait sans doute avoir amorti le choc, il n'avait pas l'air d'être si ébranlé que ça. Dommage, il aurait pu être sonné et déclarer forfait de suite. Ce devait sans doute être pour cela qu'il surveillait le couloir seul, sous cet habit se cachait un garde capable de gérer la situation et calmer les débordements. Enfin, il avait l'air quand même surpris de voir des prisonniers hors de leur cellule, ça ne devait pas être le cas tous les jours non plus, sinon cette prison serait un véritable gruyère.

      Situation désespérée ou non, Linoa usait toujours de sa magie bénéfique, prête à donner un petit coup de boost dans le besoin histoire de terminer les choses plus rapidement, ou bien de pouvoir prendre plus de magie à son adversaire, seulement celui-ci n'avait rien à lui offrir, dommage. Cela montrait à quel point il serait difficile pour la nécromancienne de recharger ses unités de magies, au terme de son aventure, ou bien de l'évasion en cours, elle pourrait se retrouver à sec et cette idée ne lui plaisait guère ... elle devrait en informer Billy avant qu'ils ne croisent un par un tous les soldats de cette prison car à force il essoufflerait son don. Mettre la main sur leurs équipements et tous leurs objets serait primordiale s'ils comptaient s'en sortir vivant.

- Continue, je te protège ! Théoriquement non, elle ne le protégeait pas, mais la vitesse de ses coups se verrait accélérer et le soldat n'arriverait sans doute pas à déchiffrer sa prochaine attaque de plus il récupérerait légèrement de sa santé dans le cas de petite coupure par exemple. Si tu as une technique particulière, n'hésites pas à l'utiliser, je vais tenter de faire diversion.

      Et elle n'en eut pas le temps car le garde en face d'eux avait décidé de faire d'elle sa cible. À cause du fait qu'il s'agissait d'une femme . Leur adversaire s'abaisserait vraiment à cela . Il serait bien surpris du résultat. Le garde venait d'envoyer ce qui semblait être une douloureuse décharge électrique vers la résistante évadée qui se l'a reçu de pleins fouets. Elle s'attendit à ressentir un impact désagréable qui réussirait à la clouer au sol, mais rien, rien ne se passait. Le courant avait été dévié de sa trajectoire . Non, non, il lui semblait bien que l'éclair qu'elle n'aurait jamais eu le temps d'esquiver venait de la foudroyer. Oh, ça alors, elle s'en étonna elle-même, visiblement même sa magie ne pouvait rien contre elle et cela la laissait afficher un large sourire sur son visage pour que le garde puisse prendre conscience qu'il ne pourrait rien contre elle.

      Le soldat n'avait pas l'air d'aimer la tournure que ce combat prenait et recula d'un pas. Billy qui avait réfléchi au problème posé n'hésita pas à l'informer de ses soupçons, à voir si cela était une faiblesse à exploiter. Sans savoir si réellement les espoirs de Billy étaient fondés, Linoa allait tout de même tenter quelque chose et puis de toute façon elle n'aurait rien pu faire d'autre si ce n'est que de servir de cobaye pour se prendre les dégâts à sa place. Cela permettait un peu de faire durer leur petit jeu de survie en quelque sorte, surtout si cela ne faisait pas mal !

- C'est comme si c'était fait !

      Même si elle ne pouvait rien voler à sa cible, il n'en restait pas moins que celle-ci pouvait utiliser la magie, sans doute au moyen de ses materia, nom que lui avait donné son compagnon de cellule. Il faudrait qu'elle voie à quoi cela pouvait ressembler car utiliser la magie autrement que via les Guardian Force restait tout de même étrange. Bien consciente que dans chacun des mondes les moyens utilisés pour invoquer de la magie étaient très différents, cela lui donnait l'envie de découvrir comment cela pouvait fonctionner.

- Écartes-toi-Billy, le prévint-elle pour éviter qu'il ne finisse en rôti, ça va brûler dans quelques instants !



Action de Linoa :
Magie > Lance le sortilège Brasier sur le Soldat Deepground.
Magie > Lance le sortilège Glacier sur le Soldat Deepground.







Navigation Rapide:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ushinau.deviantart.com/
Shiva

avatar

Messages : 1146
Age : 25

MessageSujet: Re: Dans les tréfonds de Midgar   Sam 29 Avr - 0:19

Second Tour



Billy attaque le Soldat Deepground, [-164 HP]
Linoa utilise Brasier sur le Soldat Deepground, [-807 HP]
Le Soldat Deepground lance le sort Slipel sur Linoa, Réussi !
Linoa tombe de sommeil.
Billy attaque le Soldat Deepground, Coup Critique ! [-446 HP]
Le Soldat Deepground est KO !


Récup'
- Billy [+10HP]
- Linoa [+15HP]


Billy > 500/500 HP, 130/130 MP, Limite 32%, Booster&Récup 4 tours
Linoa > 750/750 HP, 155/175 MP, Limite Inactive, Booster&Récup 4 tours Morphée 5 tours
Soldat Deepground est KO.


Bilan du Combat

Gains de Billy :
- 77 Exp de Combat
- 100 Exp RP
- 60 AP
- 58 Gils
- Tenue de Soldat Homme
- Fusil Automatique



Gains de Linoa :
- 77 Exp de Combat
- 100 Exp RP
- 1 PDC
- 58 Gils
- Potion de Gaïa [+100HP]






Shiva aime les sushi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Billy Blushield
Fugitif & Garde du corps
avatar

Messages : 199

MessageSujet: Re: Dans les tréfonds de Midgar   Dim 30 Avr - 19:20


Face au soldat, il fallait vite en finir ! Tant pour leur propre sécurité que pour éviter qu'il ne ramène d'autres copains. Ainsi, Billy lui faisait face bien que ce dernier semblait plus prendre pour cible sa partenaire de fortune. Était-ce pour appliquer à la lettre le dicton « honneur aux dames » ou parce que ce dernier craignait la magie ? Bonne question mais l'ancien soldat ne préférait pas lui poser la question, il préférait frapper avant, être plus en sécurité et ensuite poser les questions. Si son premier avait fonctionné sans pour autant le sonner, il tenta un second coup, plus placer vers la gorge, ça pourrait le gêner pour respirer, ainsi, ils pourraient être plus calmes et profiter de la situation pour avoir l'avantage. Bien sûr, le coup fut bien placé, il n'apportait toujours pas l'effet escompté, c'est à peine si le soldat en face de lui avait grogner face à ce coup.

Bon, le bougre tenait bon, espérons au moins qu'il ait attiré son attention sur lui ? Ce fut peut-être le cas, il l'avait frappé deux fois de suite alors que Linoa jouait juste les soutiens. Mais plus pour longtemps, elle l'avait averti à temps et s'écartait pour voir le soldat devenir une torche humaine pour quelques secondes, le temps que les flammes s'éteignent d'elle-même, il avait quelques traces sur lui mais sa posture avait changé, il n'en avait plus pour longtemps ? Il avait envie de dire bien jouer mais outre sa concentration, il ne voulait pas attiser la colère du soldat pour qu'elle soit plus concentrée sur elle. Mais même sans ça, il l'avait dans sa ligne de mire, une lueur verte brillait sur lui alors que la magie entourait la jeune femme qui venait de tomber à genoux... Billy avait à peine vu la lueur qu'il voulait empêcher le sort et il venait coller son poing directement dans son estomac pour le voir tomber au sol. Le feu l'avait bien calmé et le voilà à présent hors d'état de nuire.

« Il a son compte, je crois, on peut mainte... »

En se retournant, il la voyait à genoux, le nez pointé vers le sol... Il l'avait donc endormie ? Vaut mieux ça que la mort. Billy se rapprochait en se penchant sur elle, les mains sur les épaules, il la secouait doucement pour la sortir du monde des rêves sans hurler, la discrétion avant tout. Puis ce n'était pas son genre d'être violent, surtout au réveil et pour une femme.

« Debout, ta assez dormi pour aujourd'hui je crois. »

Puis il y a mieux pour piquer du nez. Il laissait Linoa se réveiller une fois de retour dans le monde des vivants pendant qu'il se penchait vers le soldat, cherchant si par hasard il n'aurait rien de précieux à leur donner ? Il y avait un peu d'argent, autant le prendre si jamais il ne retrouve pas son porte-monnaie, ce sera un début, c'est mieux que rien. Il laissait la potion de côté, pour Linoa surtout vu que si les autres pensent comme ce gars, elle va être la cible préférer de ses andouilles. Mettant l'arme à part, il observait le soldat KO. La tenue était un peu abîmé par les flammes mais ça semblait être à sa taille, non ?

« On va attirer les autres à se balader librement comme ça. Je vais lui prendre sa tenue, au moins comme ça, je pourrais toujours dire que je transfert ailleurs si on tombe sur un autre soldat. Et si ça tourne mal, espérons qu'on aura une seconde tenue pour toi. »

Billy ôtait le casque du soldat, puis ses protection et sa tenue avant de l'enfiler par dessus la sienne. Pas le temps de se changer, ce n'était pas très confortable mais à la guerre comme à la guerre. Après quelques instants, il ajusta sa tenue, ça lui semblait bon.

« Tu vas avancer devant moi, je vais garder l'arme dans ton dos pour tenter de les berner, espérons qu'on va trouver nos affaires rapidement. »

Les objets confisqués ne devaient pas être loin ? Marchant doucement dans le couloir silencieux, le duo arriva finalement dans un drôle de pièce, plusieurs portes mais aucune indication, juste une série de chiffres et de lettre. 3B, 7E, 9M, et ainsi de suite.... Chercher la logique, il ne doit pas y en avoir. En tout cas, certaines semblaient avoir un digicode pour ouvrir les portes – celles commençant par des chiffres impair – et celles marqués d'un chiffre paire semblait avoir un lecteur de carte. Comme celle de leur cellule ? Si la détruire n'avait pas enclencher d'alarme, mieux vaut éviter de penser que ce sera toujours pareil. Au moins, la pièce semblait vide, personne avec eux.

« Comment trouver la bonne porte... et la bonne combinaison... »

Mais bon, même si le code semblait être de trois chiffres, vu qu'il y a dix numéros entre 0 et 9, ça faisait mille possibilités... ce sera long ! Même si on peut observer certaines touches plus usées, plus sale que les autres, ça faisait encore beaucoup de possibilités. Billy chercha dans les poches de sa tenue s'il n'y avait pas un indice, une carte, ce soldat n'était pas venue comme ça après tout ? En effet, il y avait bien une carte avec un code barre,mais pouvait-il ouvrir toutes les portes ?

« Mine de rien, on ne sait pas ce qui nous attend derrière ses portes... ça peut être un couloir comme une salle, comme toute une rangée de soldats... Essayons d'agir avec prudence... »

Trouver une logique à tout cela, ils avaient déjà une carte en main, reste à savoir si elle ouvre toutes les portes et si se tromper enclenche une alarme, sonore ou non ? Derrière une de ses salles à carte se trouve peut-être une indication pour ouvrir les salles à code ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Linoa Heartilly

avatar

Messages : 523

MessageSujet: Re: Dans les tréfonds de Midgar   Jeu 4 Mai - 19:43

      Armée de son sortilège qui commençait à prendre forme, Linoa relâcha le jet de flamme contenu dans le creux de sa main, le sort bondit en direction de sa cible sans se perdre et atteignit le soldat en explosant à sa rencontre. Les flammes envahirent le petit couloir, il valait mieux ne pas être trop près de lui. Tout ce que Linoa craignait ce ne fut que l'alarme anti-incendie se déclencha, ou bien que les sortes de petits arroseurs dans le plafond ne se mettent en marche pour contrer la magie brasier. Fort heureusement, rien ne se produisit, si ce n'est que les flammes s'amenuisaient jusqu'à disparaître après avoir fait un carnage. La combinsaison du garde avait bien résisté tout de même, par contre, au niveau de ses bras on pouvait apercevoir sa chair qui avait pris des dégâts, ce n'était pas joli à voir et l'odeur de chair brûlé qui se dégageait maintenant laissait derrière une sensation désagréable. Au moins, le sortilège n'avait pas été entravé.

      Représentant une menace, le garde choisissait une nouvelle fois de viser la jeune femme. Des deux adversaires qui lui faisaient face, elle était la plus dangereuse ironiquement. Comme les sortilèges classiques offensifs ne servaient à rien contre la jeune femme, le soldat avait envisagé de la faire taire le temps de s'occuper de son acolyte. Comme tout à l'heure il y eut une sorte de flash vert bleuté, la magicienne s'attendait à un nouveau sort du même calibre et sans se méfier de ce qui venait de l'atteindre, elle sentit alors son corps devenir lourd. Non pas qu'elle en avait envie, mais peu à peu elle commençait à piquer du nez, comprenant vaguement ce qu'il était en train de se passer. Billy s'élançait devant elle pour contrer sans doute le sortilège dont elle était victime. Ses yeux commencèrent à se fermer, ses jambes n'arrivèrent plus à la maintenir debout et son corps décida de se laisser tomber doucement en restant collé au mur derrière elle. C'était reparti pour un petit somme...

      L'issue du combat devenait incertaine, mais Linoa espérait que Billy arriverait à s'en sortir sans elle, ou du moins jusqu'à ce qu'elle réussisse à reprendre conscience. Si seulement il y avait un moyen de pouvoir se libérer soi-même d'un sortilège, surtout elle s'en voulait de s'être laissée prise au piège. Elle se maudissait d'avoir modifié ses associations, mais bon, si le garde avait détenu un sortilège lui permettant de ne pas user de la magie cela aurait conduit au même résultat sauf qu'elle serait consciente et se battrait avec ce qu'il lui restait. Angel faisait partie du combat aussi, alors à tout moment elle pourrait l'aider si une occasion se présentait.

      L'attente et les songes parurent interminables alors qu'il ne s'était écoulé seulement quelques minutes dans la réalité. Réveillée par quelques petites secousses puis par des coups de langue bien familiers, Linoa observait cette fois les alentours. Le soldat gisait à terre, Billy n'y avait sans doute pas été de mainmorte et tant mieux. Quel soulagement, le garde n'avait pas prévenu ses collègues et son compagnon de cellule n'avaient pas l'air d'avoir des blessures. Tandis que Billy prenait le butin qui leur revenait de droit, non en vérité c'était du vol, mais voler des kidnappers c'était légal, non ? Bref, le temps de se remettre sur ses deux jambes aidées par ce joli petit mur à la fois lumineux et glacial. Il ne faisait pas très chaud dans le coin, Billy avait bien de la chance de revêtir une combinaison chauffée par ses soins.

      Le début de leur évasion s'annonçait plutôt bien, ils n'oublièrent pas d'enfermer le garde à moitié à poil dans leur cellule, bon le système de fermeture ne fonctionnait plus, mais tant que leur prise ne se réveillait pas, c'était le principal quoiqu'un peu inquiétant s'ils s'en apercevaient vite ou qu'ils avaient la mauvaise idée de venir les chercher dans leurs cellules et qu'ils n'y étaient pas, dans tous les cas, leur échappée serait sans doute de courte durée, il fallait agir et vite. Billy proposait qu'elle fasse semblait d'être sa prisonnière si jamais ils croisaient d'autres soldats, Linoa n'avait rien à redire, c'était une bonne idée, bon même si la présence d'Angel compromettait le tout, ils pourraient toujours prétexter qu'ils emmenaient balader le canidé à l'extérieur des locaux ? À voir si ce mensonge pouvait fonctionner.

      En déambulant à droite et à gauche dans les couloirs ils arrivèrent enfin à un escalier. Visiblement, ils avaient le choix de monter en haut ou en bas. Le choix se porta finalement sur l'étage supérieur et alors après avoir monté ces quelques marches, le groupe tomba dans une pièce à ne pas savoir où aller ensuite, puisque l'escalier ne montait pas plus haut. Toutes ces portes autour d'eux, difficile de savoir où ils se trouvaient et ce n'étaient pas les inscriptions sur les portes qui allaient les y aider. Ils ne pouvaient pas faire simple et indiquer le panneau sorti comme tout le monde ? Ceci dit, ils pouvaient aisément retourner en bas.

- Nous ne sommes tombés sur aucune carte indiquant notre position ou l'étage où on se trouve, indiqua Linoa qui scrutait depuis tout à l'heure les longs murs qu'ils longeaient, heureusement que l'incendie ne s'était pas propagé. Testons d'ouvrir les portes reliées au lecteur de cartes, pour les codes chiffrés je ne sais pas comment on va faire par contre, je doute qu'ils aient laissé un mémo quelque part dans une des autres salles. Ce dont j'ai peur, c'est que si nous entrons le mauvais code, il y a un risque que le code erroné remonte à l'ordinateur central, ils pourraient être prévenus de l'anomalie et déclencher l'alerte.

      Linoa s'aventurait avec prudence jusqu'au bout, il y avait huit portes blindées, la sécurité dans le coin ne lambinait pas avec les matériaux. Ces imposantes portes n'étaient pas là pour faire joli. Même en essayant de tendre l'oreille, la résistante n'entendait rien qui puisse provenir de l'autre côté. Tout en se promenant avec son animal, Linoa observait si selon vers quelle porte elles se trouvaient, si Angel réagissait, ce qui aurait pu les prévenir d'un danger, mais rien. Aucune piste, pas de grognement pouvant indiquer que quelqu'un d'autre se trouvait de l'autre côté ou une piste d'évasion moins dangereuse. Elle effectua pleine d'amour une petite caresse pour tout de même remercier l'animal de s'être porté volontaire. Les voici donc dans une impasse. Si les digicodes semblaient plus complexes dus au fait qu'il fallait connaître le code en question pour pouvoir ouvrir le chemin, les portes associées aux lecteurs de cartes avaient quelques différences. Si les lecteurs se ressemblaient, il y avait quelques couleurs différentes d'une porte à l'autre et ces couleurs n'étaient pas là pour faire joli, elle différenciait chacune des pièces ou du moins les autorisations qu'il fallait pour pouvoir entrer à l'intérieur.

- Laisse-moi jeter un oeil à ta carte ? Demanda la demoiselle qui l'observa sous tous les angles. Je pense à mon avis que celle-ci n'ouvre que les portes bleues, regarde. Elle montra à Billy que même si la carte possédait un code-barres, cela devait sans doute être l'identifiant du soldat ou l'identifiant de la carte qui n'étaient pas distribuées au hasard. De toute façon ils arriveront à nous tracer avec si le garde se réveille. Billy pourrait toujours passer entre les mailles du filet avec sa combinaison. Il faudrait que l'on réussisse à trouver d'autres cartes colorées pour ouvrir les autres portes, ceci dit ça semble vraiment compliqué tant que je ne peux pas me fondre dans la masse. Mmmmh...

      Heureusement pour eux, il n'y avait pas âme qui vive dans le coin, pas de garde pour surveiller cet étage, ils pouvaient donc en conclure qu'il ne devait pas y avoir des prisonniers. Peut-être les hauts quartiers alors, pensait la jeune femme, mais là encore il fallait le vérifier et ce n'était pas en restant derrière l'une des nombreuses portes de l'étage que celle-ci s'ouvrira d'un "sésame, ouvres-toi" pour leur indiquer ce qu'il se trouve dans chacune de ces salles. Il n'y avait rien, pas le moindre indice sûr comment rejoindre la surface. Bon, à la limite il y avait un distributeur de boissons et de petites choses à grignoter dans le coin, au moins ils ne mourraient pas de faim jusqu'à temps qu'ils se fassent pécher par les soldats de cet étage.

- Quant aux digicodes, je tente le coup quand même ? Prête à entrer un code au hasard, Linoa attendit l'approbation de Billy. On essaye celle-ci ?

      Linoa pointait du doigt une porte colorée de la même couleur que la carte que tenait Billy entre ses mains. À sa guise, il pouvait ouvrir la porte en espérant que le code couleur soit conforme à ce qu'ils pensaient. Le mieux seraient tout de même qu'ils retournent sur leur pas et qu'ils tentent d'obtenir les pass nécessaires pour désactiver la sécurité et pouvoir entrer dans les autres salles car pour l'instant ils n'étaient sûrs de rien quant à l'utilité du pass en leur main. Bien sûr, il y avait dans le couloir une porte qui n'avait besoin ni de code, ni de carte pass pour y accéder, cela ne leur faisait une pièce supplémentaire à visiter. Billy devait décider car c'était lui qui avait leur vie entre ses mains, ils étaient bien plus convaincant pour passer inaperçu en portant cette tenue. En mettant le casque, personne ne pourrait le reconnaître et il pourrait se faufiler sans se faire attraper. Les plans de Linoa, elle le concédait, n'étaient pas forcément les meilleures. S'il choisissait que Linoa tente d'entrer un code aléatoire, elle le ferait sans broncher, ils n'avaient pas de meilleures options sous la main.







Navigation Rapide:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ushinau.deviantart.com/
Shiva

avatar

Messages : 1146
Age : 25

MessageSujet: Re: Dans les tréfonds de Midgar   Jeu 4 Mai - 20:33

Un Plan d'Evasion

Le but du jeu est le suivant : Billy et Linoa doivent retrouvent leur équipement (facultatif) et sortir d'ici.

Pour ce faire, il y a plusieurs portes que ce soit à l'étage inférieur ou supérieur. Ce sera toujours à Billy de faire les choix, Linoa racontera dans ses RP les conséquences. Attention, de temps à autre, un soldat peut venir à l'improviste et faire son tour de garde.

Billy devra à la fin de son post RP, décider d'une des actions suivantes ou plusieurs s'il le souhaite :

- Utiliser un code aléatoire pour ouvrir une porte bloquée par un Digicode ?
[Indiquer le code de 3 chiffre + la porte à tenter]
- Utiliser la Carte Pass Bleu en votre possession ?
[Indiquer l'utilisation de la carte + la porte à tenter]
- Visiter la Pièce ne possédant aucune sécurité ?
[Indiquer seulement que vous prenez la porte sans risque]

Linoa devra à la fin de son post RP lancer un dé, suivant le résultat obtenu :

- Mog/Réussi > Aucun soldat ne passe dans les environs
- Barret/Bof > Un soldat passe sans se poser de questions
- Cait Sith/Raté > Un soldat passe et provoque un combat

Avant d'utiliser un code aléatoire :
Billy peut demander à Linoa qu'elle tente de trouver le bon code en vérifiant au préalable les numéros. En observant les touches, Linoa pourrait être capable d'identifier les chiffres usés et donc sans doute les plus utilisés. Il y a 4 portes verrouillées par un digicode.

Utiliser la Carte Pass :
Billy utilise la carte Pass sur un des lecteurs de carte au choix. Pas de mystère, il faut avoir la bonne carte pour ouvrir les salles en question, à voir laquelle pourrait effectivement ouvrir le Pass Bleu que possède Billy. Il y a 3 portes verrouillées par un lecteur de carte, plus 3 ascenseurs.

Carte des Lieux:
 


Inventaire de Billy :
- Carte Pass Bleu rajoutée.


Shiva aime les sushi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Billy Blushield
Fugitif & Garde du corps
avatar

Messages : 199

MessageSujet: Re: Dans les tréfonds de Midgar   Jeu 4 Mai - 20:58

Difficile de dire où ils devaient se rendre ? Billy et Linoa étaient face à une impasse, il y avait quand même une façon de passer ces portes pour trouver la sortie mais pour le moment, ça risquait surtout de se jouer sur un coup de chance. Entre leurs mains, ils n'avaient qu'une carte pour passer les portes à accès magnétique. Mais bon, ça restait risquer quand même... Se tromper risquait de les faire repérer. Idem pour ceux à code, là, c'était pire, trouvé la bonne combinaison serait vraiment du pur hasard ! Ils ne pouvaient pas rester ici très longtemps mais il va bien falloir faire un choix pourtant. Linoa semblait prête à essayer quand même les lecteurs de cartes mais Billy préférait quand même rester prudent avant de jouer la carte de la facilité.

« Observons encore un peu tout ça, la moindre erreur pourrait nous être fatal... »

Pour ce qui était de l'observer plus en détail, c'était bien vu, avec son casque, Billy distinguait mal certains détails. Il pourrait retirer le casque mais s'il le garde, il aura l'air moins louche comme ça. Donc, en admettant que celle-ci ouvre les portes bleues... il faut que, soi il y ait la sortie avec cette carte bleue, soit comme Linoa le disait, il y ait d'autres cartes de couleurs derrière ses portes. Mais pour les codes, il faudrait vraiment ne pas tenter le diable.

« Non, jouons la carte de la prudence, gérer un soldat sans nos armes, c'est une chose mais tout une troupe, c'est une autre histoire. »

Bon, ils étaient donc d'accord pour dire déjà qu'ils vont se concentrer sur les portes à cartes, bleues de préférence, reste à savoir combien il y en as et à savoir si son choix mènera sur une salle inutile ou alors au contraire, une salle ou le danger est prêt à leur sauter au visage. Prudence est mère de sûreté après tout. Mais malgré toutes ses portes à carte ou à code, Billy semblait voir qu'une porte n'était pas entièrement fermée ? C'était risqué non ? Cela dit si c'était un piège, avec ce qu'ils ont échangé à voix haute, un garde serait surement venue voir qui discutait de ça donc... sans danger ? Encore et toujours, le jeune homme avait une phrase qui prouvait bien que derrière son air bourrin se cachait une personne réfléchie quand même. Par prudence, il parlait à voix basse en montrant la porte apparemment ouverte.

« Je vais jeter un coup d'œil d'abord, pour voir si la pièce à l'air vide, si c'est ok, on va voir si on trouve quelque chose de bien... »

Avec prudence, il s'avançait vers la porte entrouverte... Serait-ce la facilité en trouvant leur arme ou une bonne indication de sortie ou alors leur chemin va se poursuivre ? Ne soyons pas fou, trop de facilité, ça ne va pas se passer comme ça.

Choix de Billy:
La 4T
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans les tréfonds de Midgar   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans les tréfonds de Midgar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Et dans les tréfonds, je me morfonds.
» Dans les bas fonds...
» Umbrae - Artiste
» Dans les fins fonds des tréfonds des bas-fonds
» INTRIGUE 1 ☩ L'expédition dans les tréfonds

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy War :: Zone RP :: Gaïa :: Midgar-
Sauter vers: