Accueil

Partagez | 
 

 Gau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gau
Enfant du Veldt
avatar

Messages : 13

MessageSujet: Gau   Sam 4 Fév - 15:50

Présentation du Personnage

Première Partie

Nom :  -
Prénom :  Gau
Âge : 15 ans
Sexe :  Homme
Taille : 1m63

Date de Naissance : 5 avril
Monde d’Origine : Balance
Nature : Bon
Rang : Enfant du Veldt

Sous-Classe : Moine
Arme
Protection(s)
Accessoire

Deuxième Partie

Physique : Gau est un adolescent haut d’un mètre soixante-trois pour une cinquantaine de kilos. Svelte, le jeune homme reste néanmoins musclé, un corps développé durant toute sa vie menée à vivre avec des monstres – à vivre comme eux -, les quelques cicatrices ornant sa peau peut le prouver. La plupart du temps, Gau se tient droit, bien que souvent il lui arrive de se tenir le dos courbé, voir même de se déplacer à quatre pattes. Son visage encore enfantin est toujours souriant, des yeux marrons découvrant le monde avec l’intérêt d’un enfant et brillants de gentillesse. Ses longs cheveux verts sont laissés libres de toute tentative de coiffure, bien que Gau utilise une cordelette pour garder ses cheveux attachés derrière sa nuque.

Au niveau vestimentaire Gau reste extrêmement simple, même s’il a eu plusieurs fois l’occasion de changer de style. En effet, l’enfant du Veldt n’apprécie pas de porter de beaux vêtements qui l’entraveraient plus qu’autre chose. Ainsi, il ne fait que porter un short vert s’arrêtant en dessous de ses genoux et dans lequel il flotte et un pan de tissu sépia attaché par de la ficelle lui couvrant les épaules et la poitrine. Ce qui fait que l’attirail de Gau est unique est le fait qu’il porte des peaux de monstres en guise d’accessoires ou de vêtements. Ainsi, ses avant-bras sont protégés par de la peau de Béhémot et sa ceinture est faite d’une sorte de crinière d’un monstre non-identifié. Enfin, l’adolescent porte plusieurs accessoires brillants qu’il a trouvé au court de ses pérégrinations, comme des colliers de pierres autour de ses chevilles, un collier et des boucles d’oreilles donnant l’impression d’être en or sans pour autant l’être véritablement.

Mental : Avoir été abandonné à la naissance dans la région la plus inhospitalière du monde, le Veldt, avait laissé des traces profondes chez Gau quand il fut ‘trouvé’ par Sabin et Cyan. Il parlait souvent de lui à la troisième personne du singulier, il démontrait un manque flagrant d’étiquette ou de connaissance de la grammaire, et il était attiré par tous les objets brillants. Un vrai enfant sauvage, qui avait réussit à survivre parmi les monstres les plus terrifiants. Son nom, Gau, était plus une sorte d’exclamation à laquelle il se référait, et de temps en temps émettait des sons comparables à des cris de bête.

Son voyage avec les autres lui a permit de découvrir le monde, mais aussi les tragédies qui l’ont ravagés. Bien qu’il ait mit beaucoup de temps pour tout assimiler, il a parfaitement compris que l’Empire de Gestahl était responsable de bien des malheurs, tous ayant concerné à un moment ou à un autre ses amis. Il est loyal envers ses compagnons, et est prêt à tout pour eux. C’est en quelque sorte sa seconde famille. La mort de Kefka et le retour de la paix dans le monde de la Balance a néanmoins marqué un changement chez Gau. Une année passée avec Cyan lui a permit d’apprendre beaucoup de choses, comme se tenir droit et avoir une manière de se comporter un peu plus convenablement. Jeune adolescent poli et respectueux, il vouvoie beaucoup les gens, et ses yeux reflètent un tempérament doux et gentil.

Cela dit, Gau reste Gau. Il a toujours du mal à arrêter de parler de lui à la troisième personne du singulier, et garde sa phobie des hauteurs. Son manque de tact lié à son impulsivité le mène parfois à blesser les gens sans pour autant qu’il ne réalise son erreur. De même, il est facilement impressionné par des choses qui lui sont inconnues ou qu’il ne comprend pas, comme la technologie (il fait souvent des rêves agités sur les rouages des aéronefs). Lorsqu’un monstre lui barre le chemin, les vieilles habitudes reprennent le dessus : le dos courbé ou à quatre pattes, il criera en direction de son adversaire comme un enfant sauvage, sans aucune considération pour les personnes aux alentours.

Troisième Partie 

Histoire : L’orage grondait, la pluie s’abattait sur la petite maison solitaire au nord du Veldt. Trois personnes se tenaient là, deux femmes et un homme. Une des femmes était allongée, un simple linge couvrant son intimité, l’autre dame était en train de faire appel à toutes ses connaissances pour gérer la situation, et l’homme tenait la main de la femme allongée, inquiet. Bien que la dame allongée tentait de rassurer son mari en lui disant que tout irait bien, rien n’y faisait. Les contractions reprirent, la femme allongée hurla, suivit du cri d’un nouveau né. Quand l’homme reçu l’enfant entre ses bras de la part de la sage-femme, la mère était déjà morte, l’action de mettre au monde son fils lui ayant coûté toutes ses forces.

L’homme prit donc son manteau et sortit dehors avec son enfant, la vision de sa femme morte en couche étant arrivée à lui faire chavirer son équilibre mental. Depuis le début de cette grossesse, tout avait commencé à mal aller : des parties du toit tombaient, la pendule ne marchait pas, la tuyauterie avait des fuites… Il descendit jusqu’au Veldt et laissa l’enfant pleurant en pleine nature, jugé coupable de la mort de sa mère. Alors que l’homme repartait, un cri se fit entendre. Il se retourna et vit un monstre à la place de l’enfant. Son esprit se brisa alors qu’il s’imagina avoir engendré un monstre…

… Et pourtant, le monstre ne tua pas l’enfant. Il semblait que cette chose fragile pleurant avait heurté sa sensibilité – si tant est que le monstre en ait eu une. Au lieu d’être dévoré, l’enfant fut emporté dans la nuit. Le monstre lui avait donc sauvé la vie, le faisant vivre avec ses autres petits. L’enfant aux cheveux verts fut donc élevé comme un monstre par un monstre du Veldt, et contre toute prédiction arriva à survivre dans ce lieu plus qu’hostile. Gau, comme il vint à se nommer lui-même, apprit donc à imiter les monstres qu’il rencontrait pour se battre et survivre, les imitant si bien qu’intérieurement il était capable d’agir comme s’il était les monstres en question.

Sa vie se résuma donc à se battre et tuer les monstres du Veldt pour survivre, bien que de temps en temps il approchait de Mobliz et arrivait à retenir des brides de langage humain. Il démarra aussi une collection d’objets brillants qui le fascinaient, comme un casque de scaphandre, qu’il cacha dans sa grotte au fin fond du Veldt. Un jour, il alla sur le rivage de la rivière passant à l’extrême nord du Veldt pour voir s’il ne trouvait pas de poisson ou d’objets brillants… Quand il tomba sur deux hommes inconscients sur le banc de sable du rivage. Un des deux hommes, un blond musclé, revint à lui, ce qui fit paniquer Gau qui partit loin dans le Veldt, de peur de se faire attaquer.

Il garda un œil sur ces deux hommes ; un qui se battait avec des griffes et qui s’emportait assez vite, l’autre aux cheveux noirs attachés et se battant avec une arme brillant au soleil. Gau fut impressionné par ce dernier et décida de s’attacher les cheveux de la même façon pour lui ressembler. Plus tard, il les rencontra dans le Veldt et leur demanda un bout de viande séchée. Le blond lui ayant donné ce qu’il voulait, Gau fit donc confiance aux seuls deux individus qui, de toute sa vie, n’avait pas essayé de l’agresser.

Faisant connaissance avec Sabin - l’homme blond - et Cyan – la nouvelle idole de Gau surnommée ‘Monsieur Vous’ par l’enfant sauvage -, Gau accepta de leur montrer son trésor, le casque de scaphandre, que tous les trois utilisèrent pour traverser la voie sous-marine de l’Abysse du Serpent jusqu’à arriver dans une nouvelle ville qui fascina Gau. Ils firent route jusqu’à Narshe, ville du grand nord pour s’opposer à l’Empire. Gau n’avait pas compris pourquoi il devait attaquer l’Empire, mais si son idole et ses amis voulaient le faire, alors l’adolescent le ferait sans se poser de questions.

Suivant le groupe jusqu’à Kolinghen, puis Jidoor et enfin Zozo, Gau fit la connaissance de Terra au sommet du plus haut édifice de la ville des fous, et eut une discussion avec la chimère Ramuh, qui avait veillée sur Terra. Après que Locke et Célès aient décidé de partir pour l’Opéra de Jidoor, Gau resta avec Monsieur Vous pour lui expliquer tout. Il entendit ainsi l’histoire du siège de Doma et de l’odieuse machination de Kefka, ainsi que les raisons du combat contre l’Empire. L’enfant comprit avant que le groupe en entier embarque sur le Blackjack, le seul aéronef au monde. Gau fut malade sur toute la traversée après avoir vu la hauteur à laquelle ils voyageaient, et fut fasciné par les rouages de la machine volante.

Il suivit le groupe dans une caverne sur le continent du sud pour demander l’aide des chimères dans leur combat, suivant ainsi la proposition de Terra. Mais Kefka, l’homme que Gau avait retenu comme celui étant responsable de la mort de la famille de Cyan, s’opposa à eux, et le groupe manqua de se faire balayer si des monstres étranges et terrifiants ne les avaient pas aidés. Dans leur fuite, Setzer vint les chercher avec l’aéronef… Avant de s’écraser, cible des attaques des chimères. L’empereur demanda la paix peu après, Locke et Terra partirent pour une mission. Gau resta avec Sabin et Cyan, tout en essayant de faire connaissance avec les autres personnes du groupe de résistants.

Ce fut le frère de Sabin, Edgar, qui leur permit d’échapper au pire en apprenant que l’empereur voulait les éliminer par surprise. Ils fuirent donc vers la destination de Terra et Locke… Pour apprendre que tout allait pour le pire. Un tremblement de terre se fit sentir alors qu’un morceau gigantesque du continent de Vector s’envola. Gau fut terrifié, mais il aida les autres à combattre sur le continent flottant après l’assaut de la division magitech aéroportée pour empêcher Kefka et l’empereur de faire du mal à tout le monde. En vain, le clown dégénéré chamboula l’équilibre du monde, provoquant la Fin du Monde.

Dans ce nouveau monde meurtri, Gau se retrouva dans le Veldt. Il décida donc de s’entraîner ici, pour être assez fort pour pouvoir protéger Monsieur Vous et les autres d’un autre cataclysme éventuel. Il fut retrouvé par le groupe un an plus tard et pleura de joie en voyant qu’ils ne l’avaient pas oublié. Sabin l’emmena voir l’homme fou vivant au nord-est du Veldt, réalisant qu’il pouvait être le père de Gau. L’adolescent accepta donc de suivre les conseils des autres sur l’étiquette et le code vestimentaire pour être sous son meilleur jour pour rencontrer son père. Mais malheureusement, le vieil homme fou ne se rappela que de l’enfant-démon qu’il avait jeté dans le Veldt qu’au travers de ses cauchemars.

Triste de voir qu’il était rejeté, Gau sourit néanmoins en sachant que son père était vivant. Il aida les autres à retrouver un Shadow mal en point dans les grottes du Veldt, le sauvant avec les autres des griffes du Roi Béhémoth. Plus tard, le groupe entier décida d’attaquer la Tour de Kefka pour mettre fin à son règne de terreur. Malgré tous les pièges et monstres terribles que renfermait l’antre du clown, il arriva avec les autres jusqu’au sommet et affronta Kefka, devenu le dieu de la magie. Une fois que leur ennemi fut vaincu, la tour commença à s’effondrer, la cohésion de l’ensemble tenant à la vie de Kefka. Gau aida les autres à trouver des raccourcis dans les débris – ce qui leur fit gagner un temps plus que précieux. Et bien que la magie disparu, Terra réussit à survivre à la grande joie du groupe.

Le monde commença alors à se régénérer. Le groupe se sépara en jurant de maintenir des contacts. Chacun partit à son tour, laissant Cyan et Gau comme les deux derniers. Et naturellement, l’adolescent suivit le samurai, n’hésitant pas à l’appeler ‘papa’. Ils vécurent tranquillement, Cyan enseignant à son enfant ‘adopté’ la manière de se conduire en société, Gau apprenant à son ‘père’ comment survivre en territoire hostile. Mais cette paix relative fut troublé avec un orage titanesque et l’apparition des portails, étranges structures faisant disparaître ceux qui les touchaient ou en faisant apparaître des inconnus disant venir d’un autre monde…

Intrigué, Gau reçu la permission de Cyan pour aller voyager à travers ces portails, le samurai expliquant qu’il avait d’autres choses à faire avant de le rejoindre.

Présentation Personnelle

Prénom : Brut de Pomme
Âge :  Jeune
Expérience RP : Suffisant, juré !
Comment avez-vous connu FF War ? : Ancien membre
Avatar Utilisé : Gau, de FF VI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahamut
Dragon Admin
avatar

Messages : 5021
Age : 26

MessageSujet: Re: Gau   Lun 6 Fév - 20:14

Bonsoir et (re)Bienvenue sur Final Fantasy War

Pour être direct, toi qui connait les ficelles, tout est bien, que ce soit le physique ou la mentalité de l'enfant sauvage, tu as bien tout comprit, idem pour l'histoire (ce qui m'a aussi permis d'apprendre certaines choses sur Gau).

Sans surprise, tu es Validé! ^^

Bwef, pour résumé ce que tu sais déjà, 25 points pour tes stats, deux (ou une) technique perso, une limite (Action désespérée) à définir même si on va user celle du jeu, il me semble qu'elle est déjà prête en admin? L'équipement à définir et pour la Frénésie de Gau, on va revoir ça ensemble et avec Shiva (mais bon d'abord ensemble car Shiva ne connait pas vraiment FFVI il me semble?) et euh... il me semble ne rien oublier? pour Rp, on verra aussi mais Rachel est libre il me semble. Bref, je ferme la fiche et je t'ajoute à Balance, on par mp pour la FT Smile



Merci à Alizée °3°
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ff-war-rpg.forumactif.org
 
Gau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy War :: Commencement :: Présentations :: Présentations Validées-
Sauter vers: