Accueil

Partagez | 
 

 En espérant qu'on n'est pas venus pour des Prunes !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vingt-deux

avatar

Messages : 335

MessageSujet: En espérant qu'on n'est pas venus pour des Prunes !   Sam 26 Nov - 2:00

Joan et Vingt-deux viennent de la Carte du Monde


Joan l’avait rassuré, mais Vingt-deux ne restait pas convaincu. Non pas qu’il était persuadé que le jeune homme lui racontait n’importe quoi juste pour le réconforter, non, il n’oserait jamais penser qu’il lui mentirait ! Mais, tous ces gens qui avaient parlé de lui, toujours de la même façon… Ça ne devait pas encourager à faire confiance au petit mage. Ce serait vraiment étonnant que Joan les avait totalement ignorés et était resté sur l’idée qu’il se faisait du Mage Noir ! Du coup, ce dernier rester dans son inquiétude, mais s’il avait cessé de pleurer… Il finit par songer que ça lui passera après avoir dormi. Encore fallait-il y arriver ! Et ça n’allait sûrement pas être chose facile ! Inutile de révéler les pensées qui lui traversaient l’esprit pendant qu’il essayait de se rendormir – de toute manière, c’était toujours les mêmes ! – mais, ce fut rapidement l’heure de se lever. Vingt-deux ne savait pas s’il s’était endormi ou non, mais le temps avait passé plutôt vite… Du coup, ça avait été peut-être le cas ? Aucune idée !

Le Mage Noir en profita que Joan s’était levé pour aller dégager la porte pour s’étirer de tout son long ; il en heurta Éros qui, visiblement mécontent d’avoir dû changer de place pendant la nuit, descendit du lit pour sortir de la cabine dès que le jeune homme en avait ouvert la porte. Vingt-deux se rechaussa avant de suivre Joan, sans précipitation contrairement au Tomberry, il ne voulait pas tomber nez-à-nez avec quelqu’un qui lui en voudrait encore ! Il s’effraya en voyant un monsieur, mais il ne voulait de mal à personne… L’autre Mage Noir était parti, alors ? Ouf ! Vingt-deux pouvait sortir de la cabine sans craindre quoi que ce soit ! Un brin de toilette après – très léger pour le petit mage… – et les voilà qui petit-déjeunaient ! Joan lui conseilla de manger le plus possible, mais… Il y avait comme un problème !

« Mais… J-Je… Je peux pas manger grand-chose si tu manges tout avant moi… ! »

Bien sûr qu’il protestait ! Bon, timidement, mais tout de même ! Même Éros – dont le vagabondage l’avait amené direction dans la cabine où ils servaient à manger ! Comme c’était étrange ! – faisait une drôle de tête, et quand il réussissait enfin à attraper quelque chose à manger, Vingt-deux le lui piquait ! Ce n’était même plus un petit-déjeuner, c’était la guerre ! Enfin bref, il était temps pour eux de débarquer, direction le Village des Mages Noirs ! L’aéronef s’était posé dans une plaine, à côté d’une forêt ; l’un des membres de l’équipage pointa du doigt les bois.

« On peut pas rejoindre la village directement avec l’engin, les arbres vont nous empêcher de nous poser ! En gros, vous allez tout droit dans la forêt, et vous devriez tomber dessus facilement ! »

Étape numéro une : ne pas se perdre dans la forêt ! Surtout que ce n’était pas vraiment la tasse de thé de Vingt-deux, les endroits avec trop d’arbres… Espérons qu’aucun malheur n’arrive pendant qu’ils la traversent ! Un dernier au revoir à l’équipage de l’aéronef, puis le petit mage attrapa le bras de Joan avant d’entamer la route, suivis par Éros. Mais, au fur et à mesure qu’ils avançaient dans les bois, le Mage Noir perdit peu à peu le reste de confiance en lui qu’il pouvait encore avoir, et il finit par s’arrêter tout à fait, l’air complètement paniqué.

« J-Joan… Je… J’ai peur d’y aller… » dit-il alors. « Tu… Tu restes avec moi, h-hein ? Si… Si quelqu’un m’en veut aussi, là-bas… »

Il avait à nouveau les larmes aux yeux ; il dû se forcer pour réussir à avancer vers leur destination… Et, enfin, ils arrivèrent au Village des Mages Noirs ! Vingt-deux n’eut pas le temps de bien regarder les environs, que déjà quelqu’un venait les saluer ! C’était une madame avec des cheveux blonds… et une queue… ? C’était pas un Mage Noir, elle ! Peut-être que, du coup…

« V-Vous êtes Prune… ? » lança d’un coup Vingt-deux.

Comme il venait de lui couper la parole ! Comme il n’avait pas dit bonjour ! Qu’il était malpoli ! La madame le regarda, perplexe, avant de désigner une des maisons du village…

« Non… Mais si vous voulez la trouver, elle est là-bas… » répondit-elle alors.

Ah, ce n’était pas elle… Le petit mage était déçu, elle avait l’air gentille pourtant… Vingt-deux balbutia quelques excuses incompréhensibles, avant d’aller se réfugier derrière Joan… Il serait bien allé vers la maison tout seul, mais il préférait que le jeune homme l’accompagne… Il ne le lâcherait pas ! Éros, quant à lui, avait déjà détalé devant la porte de la bâtisse… Le petit mage pressa Joan – même s’il avait du mal à faire fonctionner ses propres jambes pour se diriger vers le bon endroit – et une fois devant la porte, il se risqua à toquer… Il n’y eut aucune réponse. Il toqua une deuxième fois… Toujours rien. Vingt-deux lança un regard inquiet à Joan, et essaya d’ouvrir la porte… Cette fois-ci, il atteignait la poignée, et la porte s’ouvrit sans manifester de résistance. Le petit mage ne paraissait pas très rassuré. En plus, il n’y avait pas beaucoup de lumière, à l’intérieur ! Pas de quoi rassurer ! Alors qu’il était occupé à observer l’intérieur, en quête d’un piège qui pourrait se déclencher… Eh ! On ne savait jamais ! … Une voix retentit alors :

« Maaais… ! Si je réponds pas quand vous toquez, c’est pas la peine de rentrer !! Je suis occupée ! OC-CU-PÉE ! Ça veut dire que j’ai des trucs à faire, beaucoup de trucs à faire !! »

Vingt-deux s’effraya, s’agrippa du mieux qu’il pouvait au bras de Joan, tout tremblant, quand il vit une madame – blonde elle aussi… Décidément, tout le monde était blond ici ou quoi ?! – l’air pas très content, s’approcher d’eux… Mais elle s’arrêta net en posant son regard sur le Tomberry, qui avait l’air bien content, lui, et elle fit un bond en arrière avant de tomber sur le sol… Ça, c’était une entrée en scène intéressante…

« Éros ? Qu’est-ce que tu fais là ?! » lança-t-elle, sans même faire attention à Joan ou à Vingt-deux… « Mais pourtant ! Tu étais… Mais tu te débrouilles tout seul, en fait ! Je suis fière de toi !! »

Perplexe, le petit mage regarda la madame qui faisait un gros câlin au Tomberry, maintenant… Ça lui prit un moment avant de remarquer la présence de deux autres personnes dans la pièce…

« Oh… Je… Je vous avais oubliés ! » On ne s’en était pas rendus compte ! « Désolée… Vous venez faire quoi ici ? »

Elle avait déposé Éros et s’était relevée, tendant la main vers Joan, à présent.

« J’ai oublié de me présenter !! Vous pouvez m’appeler Prune… ! Et vous, c’est… ? »

Le Mage Noir était toujours collé au jeune homme, et il tremblait encore. Il marmonna son nom tellement doucement qu’il s’étonna que la dame se tourne vers lui, avec un air si indéchiffrable que Vingt-deux ne put s’empêcher de se blottir encore plus contre Joan…

« Je… Tu... Tu es… »

Le petit mage s’attendait au pire… Sauf, évidemment, à ce qu’elle l’arrache de Joan, pour le serrer un peu trop fort dans ses bras, tout en criant :

« Tu es en vie ! Ça a marché ! Ça a marché !!
- M-Mon bras… V-Vous me faites mal… ! »

Elle ne le laissa tranquille qu’au bout d’un instant bien trop long pour lui ; son bras cassé lui faisait plus mal encore, et il ne pouvait pas s’empêcher de pleurnicher à cause de ça…

« Euuuuh, du coup, vous voulez bien vous installer… Là où vous pouvez ? » continua Prune, en s’adressant à Joan, ignorant complètement l’état dans lequel elle avait mis le petit mage… « J’aimerais bien savoir comment vous l’avez rama- rencontré ! … … Vous voulez un truc à manger… ? »

Vingt-deux poussa quelques couinements, qui ne la firent pas réagir d’avantage… Il aurait vraiment préféré que ce soit la dame à l’entrée, Prune, quand même !

Prune :
 


PrésentationFiche TechniqueJournal de RPs
couleur paroles : chocolate



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joan

avatar

Messages : 461

MessageSujet: Re: En espérant qu'on n'est pas venus pour des Prunes !   Ven 2 Déc - 17:39

Tout comme lui ou sans doute même plus que lui, Vingt-deux était très inquiet sur le chemin pour le village des mages noirs, mais c'était une étape importante qu'il fallait affronter..

"Je ne vais pas me sauver et te laisser tout seul la-bas, rassures-toi. Je ne te lâcherais pas !"

Comme l'avait dit le bon vivant de l'équipage avant des les laisser là, il fallait encore traverser des bois avant d'y arriver. Autant dire que ça aussi, avait le don de ficher les jetons au jeune homme, après ce qui c'était passé la dernière fois qu'ils en avaient traversé un...Pourtant, Joan savait que si Vingt-deux semblait si triste, ce n'était pas à cause de ça...

Quelques gros hiboux les avaient regardé d'un air menaçant lorsqu'ils durent passer près d'eux, mais ils ne les avaient pas attaqué, heureusement !
Ils arrivèrent donc sans aucun mal au village, c'était assez rare pour être souligné. A peine eurent-t-ils le temps de survoler du regard le village qu'on les accostait déjà. Ceci dit, Joan ne prêtait pas attention à cette femme, ne relevant même pas que bien sous son aspect humain, elle possédait une queue animale. Non, lui, se contentait de regarder partout, les petites huttes en paille et leurs quelques jardinets. Il sortit enfin de sa torpeur lorsqu'il sentit Vingt-deux qui s'était caché derrière lui.

"Oui ? Qu'est-ce que...?"

Lorsqu'il se tourna vers la femme qui les avait accueilli, il pouvait déjà constater qu'elle n'était plus là...Heureusement que le mage avait été un peu plus attentif que lui à ce qui se passait...Il le guida vers une maison, qui était peut-être celle de Prune. Surement d'ailleurs. Effectivement, ça se confirmait une fois à l'intérieur et comment dire... Elle n'était pas du tout comme Joan l'avait imaginé ! Est-ce que c'était vraiment elle qui était à l'origine des sautes d'humeur - si on pouvait appeler cela comme ça - de Vingt-deux ? Il fallait en avoir le cœur net ! Alors sans même prendre la peine de répondre à ses questions et de se présenter lui-même, il s'exclama :

"C'est vous qui manipulez Vingt-deux ? Vous lui avez fait tuer des gens ! Pourquoi ? Mais quelle espèce de personne étes-vous donc ?!"


Ça, c'était ce que Joan aurait voulu dire...Mais en réalité, il marchait sur des œufs et était plutôt mal à l'aise. Donc l'assurance dont il voulait faire preuve se transforma en...ça ;

"Euh...Moi c'est Joan...On a fait un long voyage pour vous trouver, vous savez". Ce n'était pas très important de révéler cette information, mais il était très nerveux à l'idée qu'ils allaient enfin savoir le fin mot de l'histoire et que cela ne leur plairait peut-être pas..."Le petit tomberry nous a guidé jusqu'à Dali, là-bas on y a rencontré un "homme" - Hige donc, Joan n'était jamais sûr  s'il s'agissait d'un être humain ou...autre chose - qui nous a fait entrer dans votre domicile ? Ou votre lieu d'étude...On y a trouvé des notes qui nous ont conduit ici. Nous pensons que vous n’êtes pas étrangère à la "naissance" de Vingt-deux. Hum, vous donnez de la nourriture...? Une prune s'il vous plait !"

Ah cet humour...Il était vraiment très nerveux. Mais, il avait fait un bel effort pour présenter les choses et c'était moins agressif que ce qu'il avait failli dire précédemment et elle n'avait pas besoin de savoir où il avait rencontré le mage ! Ce rebelle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Art.Selphie/?ref=aymt_homepage_panel
Vingt-deux

avatar

Messages : 335

MessageSujet: Re: En espérant qu'on n'est pas venus pour des Prunes !   Ven 16 Déc - 19:48


Vingt-deux regardait Joan et Prune tout à tour, sans rien dire…Que pouvait-il dire de toute façon, hein ? Rien ne lui venait à l’esprit. Du coup, il se contentait d’écouter, peut-être qu’à un moment, on aura besoin de son avis ! Même si la dame ne lui lançait pas un seul regard… On dirait même qu’elle évitait au maximum de regarder dans sa direction… Ça n’inspirait rien de bon au petit mage, ça ! Il jeta un coup d’œil à Éros, ce dernier n’avait pas l’air inquiet de quoi que ce soit… Peut-être que le Mage Noir se faisait des idées, alors ? D’un coup, Prune s’écria :

« Quoooi ! Mais c’est pas possible, il est entré chez moi, Hige ?!! »

Le pauvre Vingt-deux s’était effrayé ! Il ne s’attendait pas du tout à cette réaction ! Comme quoi, le moustachu provoquait de ces choses ! En même temps, quand on le connaissait…

« Je lui avais dit de pas aller fouiller, euh ! » continua la dame. « Faut toujours qu’il vienne onduler dans mes affaires, et il met le bazar ! Alors que j’essaye de tout ranger, moi ! J’ai beau lui envoyer des trucs à la figure, il revient toujours ! »

Le Tomberry faisait une drôle de tête, à présent… Est-ce qu’un jour, le truc que Prune avait envoyé sur Hige, c’était Éros ? De un, ce n’était pas très poli à son égard, et de deux… Eh bien, il n’y avait pas de deux ! Ça ne se faisait pas, de balancer des gens, d’abord ! Même si c’était un monstre ! Il n’avait rien fait, enfin !

« Euh… bah, oui, enfin, pour Vingt-deux… il vous a rien d- hein attendez ! Vous avez lu mes notes ?! » s’écria Prune, toujours à l’adresse de Joan d’ailleurs, mais il y avait du progrès ! Elle avait mentionné Vingt-deux ! «  Mais euh, ça se fait pas ! Même si je suis pas là ! Vous avez lu quoi d’autre ?! »

Elle possédait des secrets embarrassants chez elle, ou quoi ? Si c’était le cas, Vingt-deux aurait aimé mieux fouiller pour les trouver ! … Hein, quoi, il était comme ça, maintenant ?! … Ah ! Non, c’était juste pour savoir si elle était dangereuse ou non. Tout le monde a eu peur du coup ! Faut penser à préciser tout de suite, quand même !

« Ah, vous mangez des prunes… » marmonna la dame à la fin des paroles de Joan. On dirait qu’elle avait l’air un peu gênée, là… Eh ! Elle rougissait ! C’était quoi son problème, là ?! « Euh ! Vous pouvez prendre place à la table, là ! » s’empressa-t-elle d’ajouter en montrant le meuble en question. « Y a assez de chaise pour tout le monde ! »

Il y avait intérêt ! Sinon, le petit mage se serait assis sur la table ! Et tant pis s’il l’avait salie ! Vingt-deux préféra rester proche de Joan, le temps d’aller s’assoir, parce que… On ne savait jamais ! Ça pouvait toujours être dangereux !! Prune amena sur la table quelques vieux gâteaux secs et des fruits fripés…

« Excusez-moi, c’est tout ce que j’ai trouvé… En fait, c’est pas chez moi ici, on m’héberge… » précisa-t-elle.

Le Mage Noir ne voulait pas manger, lui… Ils ne venaient pas de le faire dans l’aéronef, par hasard ?! Surtout que si c’était pour manger ça… Non, merci ! Il remarqua alors que Prune le regardait lui… Ah, bah, enfin ! Par contre, ça ne le mettait pas très à l’aise… Si elle voulait lui demander quelque chose, qu’elle le fasse vite ! Avant que l’attente ne fasse panique le petit mage !

« Mais du coup… Tu me cherchais pourquoi, déjà ? » s’enquit-elle.

Mince, Vingt-deux avait tout oublié ! Qu’étaient-ils venus faire ici, de nouveau ?!

« J-Je… On… On vous cherchait… » marmonna-t-il.
« Euh, oui, mais pourquoi… ?
- Les… Les papiers… D-Dans votre maison… y-y en avait s-sur moi…
- Et… ?
- Euh… O-On s’est dit… Peut-être que… que vous me connaissez… »

Un silence passa, où Prune avait l’air perplexe…

« Mais… Tu ne te souviens pas de moi… ?
- N-Non… Je… J’ai tout oublié…
- Vraiment tout ? Même… Vingt-et-un ? Et… et… »

Sa voix se brisa et elle ne finit pas sa phrase.

« O-Oui… J’ai vraiment tout oublié… » reprit le petit mage.
« Mais… Et Éros, alors ?
- L-Lui aussi… Le… On l’a croisé dans… Un château… à l’envers… C-C’est lui qui m’a r-reconnu…
- Ah… bien sûr… »

Le Mage Noir se sentait très mal à l’aise… Si ses jambes avaient bien voulu ne pas être paralysées comme ça, il se serait enfui en courant ! … Mais ça aurait voulu dire qu’il aurait laissé Joan tout seul avec Prune… Donc ce n’était pas la meilleure des idées !

« Et ça fait combien de temps que tu as oublié ?
- Euh… Un… an ? Plus… ? Je… avant, je sais pas ce qui s’est passé… »

Et ce silence entre deux paroles ! Vingt-deux lança un regard peu rassuré en direction de Joan. Ça ne le stressait pas, lui, tout ça ?

« Vous vous connaissez depuis combien de temps ? » demanda Prune au jeune homme.

Eh ! Vingt-deux aurait pu répondre à cette question, aussi ! Pourquoi elle lui demandait pas à lui ? Peut-être avait-elle vu qu’il commençait à paniquer, et ne voulait pas le faire stresser plus… ?

« Est-ce qu’il y a eu un… petit "soucis", avec Vingt-deux… récemment… ? »

Elle continuait de s’adresser à Joan… Le petit mage le regardait sans rien dire, qu’est-ce qu’il allait bien lui répondre ? Il allait lui répondre quelque chose au moins ?


PrésentationFiche TechniqueJournal de RPs
couleur paroles : chocolate



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joan

avatar

Messages : 461

MessageSujet: Re: En espérant qu'on n'est pas venus pour des Prunes !   Mer 28 Déc - 18:49

Ce que l'ont pouvait dire d'Hige c'est que peu importe où il se trouvait, il ne laissait jamais personne d’indifférent. Après est-ce que c'était une bonne chose ou une mauvaise...? En tout cas, Joan n'imaginait pas le calvaire que devait vivre cette femme si elle se le coltinait au quotidien...Enfin là, maintenant ce n'était pas la principale source de préoccupation qu'il devait avoir !

Passé le petit moment d'amusement que Prune lui avait provoqué en réagissant comme une adolescente en rougissant humm...il n'était même pas sûr de savoir pour quoi ! ...Mangez des prunes, elle s’appelait Prune...Ah oui, si, peut-être qu'il savait...Donc c'était vraiment une réaction adolescente. Mais encore une fois, ce n'était pas à ça qu'il devait penser en priorité, mais à Vingt-deux !

Tout en mangeant les vieux gâteaux rassis qu'elle avait ramené Joan avait écouté avec attention la suite de la conversation entre Prune et son compagnon. La question que lui, avait posée plus tôt, avait été éludé, volontairement ou non, il ne savait pas,  en tout cas il boudait maintenant. Ce qui ne l'empêcha pas de s'intriguer plusieurs fois à l’évocation d'un "Vingt-et-un" , du fait qu'elle avait l'air très surpris qu'il n'ait pas de souvenir d'avant son départ pour le portail et ce "Ah… bien sûr…" Après que Vingt-deux eut raconté leur rencontre avec Eros. Comme si qu'un château à l'envers c'était normal ! Enfin...Peut-être que pour les gens d'ici ça l'était...Ceci dit pourquoi Eros s'était perdu là-bas ? Question que Joan mettait de côté dans sa tête pour essayer de la caser plus tard, quand il en aurait l'occasion.

Il était drôlement distrait aujourd'hui. Est-ce qu’inconsciemment il essayait de penser à tout, sauf au vrai problème ? C'était possible, surtout que lorsque enfin il avait cessé de laisser son esprit vagabonder, il se mis à s'angoisser fortement. Manquant même de s'étrangler avec ce vieux gâteau tout sec avant de répondre à Prune.

"Avec Vingt-deux on se connait depuis humm, une bonne semaine je dirais."


Il marqua une pause, un "petit souci" qu'elle demandait...par où commencer ? Un grand rat pense qu'il a peut-être tué son fils. Il cause des frayeurs à un autre mage sans qu'on en sache précisément la raison. Il a tué un enfant borgne qui ne lui avait rien fait à Tréno...
Il fallait choisir ses mots pour dire ce genre de chose surtout avec le concerné à côté. Essayer de ne pas trop provoquer de l'angoisse ou de la tristesse chez lui.

"Disons qu'un mage n'aime pas Vingt-deux et on ne sait pas pourquoi et on a...rencontré un rat, il prétend que Vingt-deux aurait peut-être...ôter la vie à son enfant. C'est ce qu'il dit ! Mais comme Vingt-deux ne s'en souvient pas, on ne peut pas en être sûr."
Surtout ne pas mentionner See see ! "Mais pourquoi ces questions ? Il devrait s'être passé quelque chose de spécial ?"

Il jetait régulièrement des coups d’œil en direction du mage pour surveiller ses réactions, il espérait ne pas le heurter.
Joan était un brin soupçonneux envers Prune, mais c'était normal après tout, si elle connaissait Vingt-deux, eux ne la connaissait pas !  Et puis depuis le temps qu'il pensait que quelqu'un manipulait son compagnon, c'était peut-être elle ! Même si elle n'en avait pas l'air...

"Vous savez...J'ai beaucoup pensé que c'était peut-être de votre faute tout ça...Vous avez créé Vingt-deux, n'est-ce pas ? Vous le manipulez ? Est-ce que vous l'obligez d'une façon ou d'une autre à...faire du mal à des gens ?"


Là, il ne tournait plus du tout autour du pot, il était temps de connaitre la vérité. Il accusait Prune à demi-mot d'être une meurtrière. Joan refusait toujours de croire en la culpabilité de son compagnon et les petits gâteaux et fruits secs ayant maintenant complètement disparu de l'assiette n'étaient absolument pas révélateur du moindre signe d'anxiété de sa part...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Art.Selphie/?ref=aymt_homepage_panel
Vingt-deux

avatar

Messages : 335

MessageSujet: Re: En espérant qu'on n'est pas venus pour des Prunes !   Sam 31 Déc - 18:49


Le petit mage était déjà stressé, et pas qu’un peu, et c’était à la limite s’il écoutait ce que disait Joan… Il avait très envie de se cacher sous la table et ne plus écouter ! Mais en même temps, il voulait savoir ce que Prune pourrait révéler… Deux idées totalement contradictoires, donc. Il fallait tout de même qu’il fasse un choix très rapidement ! La dame ne sembla pas vouloir répondre lorsque le jeune homme lui demanda s’il devrait s’être passé quelque chose de spécial… Si elle était comme ça tout le temps, ça n’allait pas avancer, leur discussion… Surtout qu’elle semblait avoir assez peur, ça se lisait parfaitement dans son regard ! Du coup, Vingt-deux préféra regarder ailleurs… parce que ça le stresserait encore plus, sinon !

Là, Joan en vint au fait ! Si Prune ne continuait pas à se taire, ils allaient enfin savoir la vérité ! Elle avait l’air plutôt outrée d’avoir entendu ça, d’ailleurs ! Le Mage Noir s’attendait presque à la voir s’énerver, à protester vigoureusement, se lever de sa chaise et taper sur la table avec colère ! … Mais, non, à la place, elle s’enfonça sur la chaise où elle était assise…

« Mais… Non ! Je ne manipule personne… et je ne l’ai jamais obligé à faire des trucs horribles ! C’est juste que… il est différent des autres Mages Noirs… »

Vingt-deux jeta un regard inquiet à Joan… Lui qui avait déjà dit plusieurs fois qu’il était normal ! Et la dame disait que non… Ce n’était pas juste, ça ! Le petit mage voulait être comme les autres ! Pas être anormal…

« Du coup… » reprit Prune. « C’est bien moi qui ait crée Vingt-deux, enfin… à peu près… En fait… C’est que… J’avais vu… quelques "problèmes" chez les Mages Noirs… "normaux"… Enfin bon ! Je voulais les améliorer, quoi ! Mais à chaque fois que je tentais quelque chose, ça échouait… »

Vingt-deux affichait un air perplexe, il ne voyait pas du tout pourquoi elle racontait ça… La dame remarqua l’air du petit mage, elle soupira alors…

« Ah, euh… J’ai des expériences sur des Mages Noirs… Mais ça ne marchait pas, j’ai dû les jeter… »

Le petit mage eut un frisson, elle avait dit ça d’un air tellement détaché… On dirait qu’elle n’en avait rien à faire… Ça promettait, pour la suite !

« Et puis un jour, j’ai changé ma façon de faire. » continua Prune. « Cette fois-ci, ça avait marché ! En fait… j’avais croisé un Mage Noir avec un humain, euh… me demandez pas comment j’ai fait ! Je m’en souviens plus ! Enfin bref, j’avais réussi ce que je voulais ! Puis un jour, mon ami a… »

Voilà qu’elle s’arrêta net ! Ça n’allait pas recommencer ! Vingt-deux commençait à s’énerver. Elle allait arrêter de faire durer le suspense, sinon… Sinon ! Il ne savait pas ce qu’il ferait, mais ce sera terrible ! Un silence suivit, Prune dévisageait tour à tour Joan et Vingt-deux, puis elle finit par lancer un regard vers Éros, qui hochait la tête, perplexe. On dirait qu’il ne comprenait pas l’attitude de Prune… Elle avait parlé d’un Mage Noir croisé à un humain, c’était quoi cette histoire ? C’était possible ? Elle parlait de Vingt-deux ou d’un autre Mage Noir ? Visiblement elle ne voulait plus en parler, et ne précisa rien sur cette histoire… Et son ami, il avait quoi ?! Hein ?!

« En fait… peu de temps après que j’avais créé Vingt-deux, quelqu’un était venu me voir pour me l’acheter… Euh, mais j’ai refusé bien sûr ! Mais… quelques jours plus tard, il était revenu… et là, il avait emporté Vingt-deux sans que je puisse rien faire… je… je crois que c’était une méchante personne… Pour vous dire ! C’est sa faute, tout ce qu’a fait Vingt-deux… C’est elle qui lui a ordonné de faire tout ça ! Je n’y suis pour rien, je vous jure ! »

Le désespoir dans le regard de Prune demandait à la croire… Et, en même temps, Éros paraissait indigné, il poussait des petits cris comme s’il voulait ajouter quelque chose ! La dame le regarda un instant, avant de lui dire :

« Oui, je sais que tu as faim ! Mais, euh, attends encore !! »

Le Tomberry poussa un dernier cri, avant de s’éloigner de la table, l’air déçu…

« Je… Je n’avais pas revu Vingt-deux depuis… J-Juste entendu… des choses terribles sur ce qu’il a fait… Je vous jure que ce n’est pas du tout sa faute ! Il n’a rien à voir là-dedans ! »

Il y avait quand même quelque chose de bizarre…

« M-Mais… » bégaya le petit mage. « Le Mage Noir croisé à-
- Non, non ! Toi, tu n’es croisé à rien ! »
s’empressa de dire Prune. « Tu es tout à fait normal, cent pourcent Mage Noir ! Rien de bizarre de ce côté-là !
- Mais, et les doc-
- Des dessins ! J’en ai fait d’Éros aussi ! Rien d’autre… »

Ce stress chez elle, c’était presque palpable… Vingt-deux hésitait à être content de ne pas être un méchant dans l’âme, mais là, ça ne lui inspirait pas vraiment confiance… La dame soupira, encore une fois.

« D-Désolée… Me souvenir de ça, c’est… vous voyez, quoi… Mais, vous pouvez vous rassurer, hein ! » Elle s’adressait à Joan, maintenant. « S’il a fait des mauvaises choses… Ce n’est pas qu’il est méchant, pas du tout ! C’est la faute de cette personne… »


PrésentationFiche TechniqueJournal de RPs
couleur paroles : chocolate



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joan

avatar

Messages : 461

MessageSujet: Re: En espérant qu'on n'est pas venus pour des Prunes !   Dim 8 Jan - 18:18

Mais, qu'est-ce qu'elle était en train de raconter cette femme ? Joan ne comprenait pas tout ce qu'elle disait. Elle semblait cacher quelque chose, c'était sûr, mais de là à savoir quoi...En tout cas, quelque chose sonnait très mal aux oreilles du garçon.

"Vous faisiez des expériences sur des mages noirs ? Et vous en avez jeté ? Nous sommes en train de parler d'être vivants là, non ?"


C'était ignoble ce qu'elle était en train de dire ! Et dire qu'il avait mangé ses gâteaux ! Plus elle avançait dans ses explications plus elle avait tout l'air d'un savant fou...Et voilà maintenant qu'une tierce personne venait d'être ajoutée à son récit.

"Vingt-deux se serait échappé tout seul de chez cette personne ? et il serait toujours sous son emprise ? Là tout de suite ?" demanda le jeune homme.

C'était très bizarre toute cette histoire, il avait l'impression qu'elle leur racontait n'importe quoi. Il était énervé et si elle n'avait pas été une femme, il avait bien peur qu'il aurait été grandement tenté de la frapper. Le pauvre Vingt-deux devait être tout chamboulé par ce qu'elle disait...Même si au final, il était rassuré que ses certitudes soient confirmés, Vingt-deux n'était pas mauvais et n'avait pas tué See see de son fait...

"Je préfère m'en aller, si ce que vous dites est vrai, vous êtes une horrible personne ! Vous fabriquez des mages noirs ? Vous faites des expériences sur eux ? C'est sur vous qu'on devrait en faire pour analyser ce que vous avez dans la tête !"
Il se leva, prit la main de Vingt-deux et ajouta :"viens, on s'en va."

Il marqua une pause, le coup de quelqu'un qui le manipulait, par contre...si ça, c'était vrai...Joan s'agenouilla devant Vingt-deux et le fixa.

"C'est bien toi ? Quelqu'un nous voit à travers tes yeux...?" Il tourna la tête vers Prune et lança :"Ce serait quoi une sorte de possession ?" Il secoua Vingt-deux avec vigueur. "Si vous êtes là manifestez-vous ! Espèce de lâche, je ne vous énerve pas là ? Vous n'avez pas envie de m'en coller une ?"

Aucune réaction.

"Bon...je vous ai à l’œil...Il faut qu'on retrouve cette personne..."

Sauf que Prune n'avait pas l'air de vouloir les laisser partir, elle n'avait jamais de compagnie humaine ou quoi ? Elle n'avait que ses "expériences" avec elle ? Joan ne voulait pas rester pourtant. Même s'il ne savait pas où pouvait se trouver l'autre homme...

-"Vous ne savez pas où se trouve celui qui m'avait volé Vingt-deux de toute façon !" S'écria alors Prune."C'était quoi ses gens qui lisaient dans ses pensées ?! "On m'a dit qu'il avait pris un portail. Hige me l'a dit..."

-"Si c'est Hige c'est très fiable comme information...On ne restera pas, n'insistez pas, je ne vous aime pas !"

-"Mais, le chemin est long pour le prochain portail, surtout si vous y aller à pied. Il faut traverser un désert, vous devriez vous préparer. Je...j'aurais des gâteaux pour vous !"

Que cette tentative pour essayer de le retenir était mesquine...Il refusa sans aucune hésitation ! Enfin...une toute petite alors, mais il refusa ! Il agrippa de nouveau la main du mage et l'attira vers la sortie. C'était curieux de voir Eros hésité à les suivre. Il avait dû s'attacher à eux. En tout cas, quoi qu'il choisisse de faire, Joan n'y voyait pas d'inconvénient. Même pour lui, il était évident qu'il n'était pas une menace et puis, il préférait qu'il vienne avec eux plutôt qu'il reste avec l'autre folle.
A peine arrivé au village des mages noirs qu'ils partaient déjà, avec tout le chemin qu'ils avaient fait pour arriver jusqu'ici...et sans avoir éclairci toutes  les ombres sur la nature de Vingt-deux. Prune avait été tellement vague...Mais, cela avait suffi à mettre Joan hors de lui. Tout ce qu'il voulait à présent, c'était retrouver cette prétendue personne qui aurait enlevé Vingt-deux. De toute façon avec ce qui c'était passé à Treno, ils ne pourraient plus rester ici indéfiniment sans avoir peur de tomber sur quelqu'un qui voudrait les mettre derrière les barreaux. Ils avaient acquis - surtout Vingt-deux - une très mauvaise réputation. Quelle soit justifiée ou non.

Joan ne prit donc pas la peine de visiter davantage les lieux et ils se retrouvèrent déjà dans la forêt qu'ils avaient quittée plus tôt. Qu'il aurait aimé que l'aéronef les ait attendu, mais ce n'était pas un taxi ! Tant pis, ils marcheraient. Avant de partir, Prune leur avait dit que l'homme qu'ils recherchaient avait pris un portail et le plus logique serait de penser qu'il aurait emprunté le plus proche de cet endroit, à l'Est d'ici, non loin d'un palais d'un dénommé Kuja...


Vingt-deux et Joan vont vers la carte du monde..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Art.Selphie/?ref=aymt_homepage_panel
Bahamut
Dragon Admin
avatar

Messages : 5077
Age : 26

MessageSujet: Re: En espérant qu'on n'est pas venus pour des Prunes !   Sam 21 Jan - 19:51

Joan gagne 50 exp

Joan & Vingt-Deux vont vers la carte du monde



Merci à Alizée °3°
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ff-war-rpg.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En espérant qu'on n'est pas venus pour des Prunes !   

Revenir en haut Aller en bas
 
En espérant qu'on n'est pas venus pour des Prunes !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ne pas perdre une amie [PV Ines]
» Demande d'interpretation
» Faire la guerre en espérant la paix
» En espérant que se soit possible.
» Carolyn - aimer c'est donner à l'autre le pouvoir de vous détruire en espérant qu'il ne le fera pas TERMINE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy War :: Zone RP :: Héra :: Village des Mages Noirs-
Sauter vers: