Accueil

Partagez | 
 

 Et danse la brise marine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lunasviel Rosenthal
Invité
avatar


MessageSujet: Et danse la brise marine   Dim 30 Oct - 4:11

Début du RP de Lunasviel & Fina

Les talons de mes bottes claquent un coup après l’autre sur le quai de Luca.
Lorsque je me suis réveillée dans la cabine du bateau, c’est parce qu’un marin me secouait l’épaule. Il disait qu’on était arrivé. C’était la première fois que je prenais le bateau pour être honnête, un aussi gros, en tout cas ! J’adorais aller pêcher quand j’étais petite, je grimpais sur une minuscule embarcation aux abords du Port Balfonheim et ensuite, je ramenais, fière, mes prises. Sauf que cette barque n’avait rien à voir avec ce gros bateau que j’ai pris en partance de Kilika ! Je suis arrivée via le portail qui se trouve là-bas. Ma curiosité est décidément un vilain défaut et je dois admettre que quand j’ai entendu parler de ces espèces de portes vers d’autres euh, dimensions ? Mondes ? Meh. En tout cas, j’y suis allée rapidement, j’ai touchée ce bidule, en pensant un peu trop tard que j’allais peut-être me retrouver démembrée, déchiquetée, ou décapitée… J’ai tendance à réfléchir un peu trop tard quand je pars sur un coup de tête…

Fort heureusement, je suis encore en un seul morceau et prête à découvrir ce nouveau monde ! J’ai eu le temps de papoter un peu avec les gens sur le bateau. Cet univers, c’est Spira, un monde avec une histoire sacrément chargée. Je dirais pas exactement davantage qu’Ivalice, mais ici, c’est bien plus, disons… clair ? Ivalice a eu énormément de soucis politiques, des choses dont je ne me suis pas préoccupée. Sur Spira par contre, il me paraît difficile d’ignorer la présence d’un gigantesque monstre, appelé Sin, qui terrorisait la nation toute entière. Il paraît qu’il a été vaincu par une femme qu’ils appellent Dame Yuna, un « Grand Invokeur ». C’est bien compliqué, mais somme toute intéressant. Peut-être que j’en apprendrai plus en voyageant un peu.

Je débouche en ville et bien vite, le spectacle qui s’offre à moi m’arrache un sourire rayonnant. Il y a tant de choses à voir, tellement de belles couleurs ! J’ai l’impression d’être passé dans une dimension complètement différente. J’insinue pas particulièrement que c’est terne chez moi, mais on va dire ce qui est, sur Ivalice, les couleurs ne me semblent pas être aussi éclatantes. Je me sens niaise à sourire comme ça, mais je ne m’évade pas de ma bonne humeur. Ces peluches, ces ballons, ce parfum de café chaud et de sucreries, c’est vraiment le paradis.

Comme une petite faim pointe le bout de son nez, je décide d’arpenter un peu la ville pour trouver un bâtiment qui me rappellera, de près ou de loin, un hôtel ou un bar. Je me retrouve de ce fait dans une grande place où une magnifique statue décore le cœur. Je peine à lever les yeux sans me faire éblouir par le soleil si bien que je lève une main pour me protéger le visage et tenter d’observer cette décoration qui rappelle un pilier de cristal. Ça me rappelle les cristaux éparpillés sur Ivalice, bien que leur utilisation m’est toujours laissée dubitative… Peut-être que ça se ressemble, mais celui-là est beaucoup plus beau !

Je tourne la tête pour entendre une gamine glousser en me regardant. Elle a l’air enchantée par mes oreilles. Ou plutôt, devrais-je dire, mon serre-tête. J’ai fais en sorte que ça ressemble vraiment à des oreilles de viéra, mais visiblement, elle n’a pas remarqué mes vraies oreilles. Elles ne sont pas particulièrement cachées. Au lieu de trahir la vérité, je lui souris en lui faisant un coucou de la main, ce qui paraît la ravir. Je la regarde détaler vers sa mère non pas sans un sourire, avant de contourner la statue pour me diriger vers une porte un peu isolée. L’enseigne au dessus semble représenter quelque chose, mais je ne sais pas lire cette écriture, donc tant pis. Au pire, je me mangerai un râteau.

En passant le pas de la porte, l’odeur de boissons chaudes, de pâtisseries fumantes et de fleurs me convainc rapidement que ça doit être le bon endroit. Je m’approche du comptoir en zyeutant distraitement un écran qui semble montrer un quelconque reportage, peut-être sur les portails justement. Je vois beaucoup de choses d’écrit mais je n’entends pas bien ce que la dame en vert raconte derrière son micro, il y a trop de discussions dans le bar et le son est à peine monté. Je détourne le regard pour m’asseoir sur un petit banc rouge, et de suite, la barmaid s’intéresse à ce que je souhaite.
« Je ne viens pas d’ici, donc surprenez-moi ! » Lancé-je, pleine d’enthousiasme à l’idée de découvrir quelque chose de fantastique. Et je ne suis pas déçue ; je me retrouve avec un sympathique verre transparent très allongé, avec, dedans, du liquide bleu et ce qui semble être des sphères multicolores qui dansent à l’intérieur (c’est un genre d’artifice qui donne l’illusion que des furolucioles grouillent dans la boisson, mais ça, je le sais pas, évidemment). C’est tellement joli que je trouve dommage de le boire, mais soit ! Le doux parfum m’empêche de me retenir et c’est avec un certain bonheur que je découvre une boisson fruitée, fraîche, et délicieusement sucrée.

Ah la la, j’ai bien hâte de voir quelles autres surprises ce monde fabuleux me réserve ♫.
Revenir en haut Aller en bas
Fina
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et danse la brise marine   Mar 1 Nov - 20:44

Spoiler:
 

C’était pour ainsi dire, la seconde fois que Fina avait quitté Bevelle ! La dernière – première - fois, c’était pour assister au concert de Dame Yuna dans la Plaine Foudroyée … sous une pluie battante. Ce n’était pas très agréable, mais suffisamment spacieux pour accueillir le vaisseau des Albatros ainsi que toutes les personnes invitées au concert. Fina se souvenait tout de même du rhume qu'elle avait attrapé le lendemain ...
Mais cette fois, c’était pour un voyage beaucoup plus long et qui n’avait d’ailleurs, aucune durée précise … La jeune femme s’était jurée de retrouver sa sœur, la seule famille qui lui restait, mais aussi, elle était partie de Bevelle par devoir. Avec le retour des Priants, les rumeurs sur Seymour, et la crainte de revoir Sin un jour, il était plus que temps pour elle de devenir un Invokeur accompli …

Sa première destination s’avérait être Besaid. Pourquoi ? Pour plusieurs raisons. Pour commencer ce voyage et voir si elle avait déjà des pistes pour sa sœur … mais aussi parce que Bahamut lui semblait être une Chimère trop puissante comme « première » Chimère. Pourtant les apprentis Invokeurs de Bevelle étaient formés pour supporter cette grande puissance … Mais Fina était l’une de ces personnes à avoir peur de la force. Elle ne voulait pas tout posséder d’un coup, elle voulait faire ca petit à petit …

Bref. Le voyage jusqu’à Luca fut particulièrement long, mais déjà très enrichissant dans la mesure où la demoiselle découvrait des recoins de Spira qu’elle ne connaissait qu’à travers les histoires et les livres ! Entre Bevelle et Luca, son lieu préféré était sûrement le Sélénos … Avec les ruines sous l’eau, le Shoopuf et la danse des furolucioles, c’était un spectacle aussi magnifique que nostalgique. C’était particulier et paradoxal comme sensation. Insolite, et inédit, aussi.

Plusieurs jours s’étaient écoulés, et la traversée s’était relativement bien passée … Jusqu’à ce que Fina se fasse attaquer sur la Route de Mi’ihen par une Bicorne. Elle avait pris un mauvais coup dans l’abdomen et dut se faire soigner au comptoir de Rin. Mais têtue de nature, elle avait repris la route … en prenant le hover cette fois ! Quelle expérience formidable ! Bon c’était moins « charmant » qu’un chocobo, mais bien pratique ! Mais elle avait la tête qui tournait en descendant … peut-être un contrecoup puisqu’elle était encore un peu en convalescence … ou le manque d’habitude de ce transport … ou les deux !

En descendant les marches qui menaient à Luca, Fina avait manqué de faire une mauvaise chute, quelqu’un l’avait rattrapé de justesse. Avec tout ca, elle n’avait même pas eu l’occasion de profiter de la vue !

- Euh, vous allez bien mademoiselle ? Vous avez été blessée sur la route ? Vous êtes malade ?
- Euh oui j’ai été blessée il y a peu mais ca va ! Je viens de prendre le hover …
- Oh je vois … Et vous êtes seule ?
- Malheureusement. Je n’ai pas encore de gardien !
Le pire, c’est qu’elle disait ca avec un grand sourire, mais le gaillard était un peu surpris. Vous savez, cet air qui dit sur le moment que vous n’êtes probablement pas une personne normale pour lui !
- De gar- … euh vous êtes Invokeur ?
- En voie de le devenir !
- Ouh la, bah fallait le dire tout de suite !! Venez !


Malgré les changements qu’il y avait eu sur Spira depuis la disparition de Sin, il fallait croire que les Invokeurs gardaient un titre et un traitement particuliers … Les rumeurs sur Seymour devaient jouer aussi, les gens devaient avoir peur de revoir la calamité infernale surgir à nouveau. Et le nom d’Eternelle Félicité, n’aurait alors plus lieu d’être … Il faudrait tout reprendre de zéro et suivre les pas de Dame Yuna pour réussir à vaincre cette chose une nouvelle fois … mais combien de temps s’écoulera avant qu’un autre événement ne revienne lui insuffler la vie ? Spira ne connaîtrait donc jamais la paix ?

Quoiqu’il en soit, Fina fut conduite en bas des escaliers, tenant le bras de sa « nouvelle rencontre » pour ne pas faire de mauvaises chutes. Afin de ne pas perdre trop de temps, elle fut amenée dans un bar le plus proche. Il y avait beaucoup de bruits, et malgré son état physique, Fina appréciait l’ambiance, ca la faisait sourire bêtement.

- Hey dites, vous pouvez lui servir de l’eau ? C’est assez urgent ! Qu’il demanda à la barmaid, avant de se pencher vers Fina. - Bougez pas, je vais leur dire de baisser un peu le son si vous n’êtes pas bien.
- Mais je …


Trop tard, il était parti … Non mais c’était quoi ca ? On la traitait comme un Invokeur ou comme une enfant là ? Elle n’avait pas non plus besoin d’être maternée … Bon remarque faut dire que quand on voit sa tête, on a un peu du mal à croire qu’on parle à une jeune femme qui approche de la vingtaine. Fina sourit d’un air un peu gênée alors que la barmaid s’empressait de prendre un verre pour la servir. En attendant, la demoiselle avait levé les yeux pour remarquer une femme aux oreilles euh … peu communes ? D’ailleurs elle avait deux paires d’oreilles !? Fina eut un regard intrigué, au point qu’elle finissait par se faire remarquer et que ca aurait pu paraître malpoli. Mais elle ne se montra pas gênée par son manque de politesse, au contraire, lorsque le regard des deux femmes se croisèrent, elle se mit à sourire doucement.

- Désolée ! Je regardais vos oreilles. Vous êtes déguisée pour une occasion spéciale ?

Pas de bonjour ni rien … Oui bon, il faut le savoir, Fina n’a jamais réellement eu beaucoup d’amis alors les relations sociales et elle … c'était spécial.
Revenir en haut Aller en bas
Lunasviel Rosenthal
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et danse la brise marine   Ven 4 Nov - 10:02

Accoudée au comptoir, je sirote ce curieux breuvage en contemplant un point imaginaire devant moi. Je ne sais pas ce que je cherche dans les craquelures du comptoir mais du bout du doigt, je m’amuse à dessiner des formes imprécises jusqu’à ce que mes oreilles ne sillent. Intriguée, je tourne la tête pour voir une jeune femme entrer dans le bar. J’entends une voix forte qui demande – exige ! – qu’on emmène un verre d’eau à cette pauvre jeune demoiselle en détresse ! Diantre ! Je souris, amusée, avant de regarder la dame en me demandant si elle est blessée, mais… mais en fait non, du coup, pourquoi tant d’agitation ? Certes toutes les blessures ne sont pas visibles forcément, elle est peut-être déshydratée, mais je trouve qu’elle a bonne mine, si ce n’est qu’elle paraît un peu embarrassée.

Je détourne le regard en soupirant profondément. Cette boisson a vraiment quelque chose de relaxant. Y’a de l’alcool là-dedans ? Je m’interroge là-dessus seulement maintenant, c’est rien con. Je prends la paille rose de mon verre pour la touiller un peu dans le verre alors que le mec qui accompagne la jeune fille s’éloigne en disant qu’il va demander à faire baisser le son. Je lâche un truc entre le rire et le reniflement. Mon dieu, la pauvre, il la traite comme une enfant ou comme une princesse ? Un peu des deux je pense.
Cela dit je me tais. C’est pas de mes affaires hein ?

Sauf que rapidement, je me sens fixée. Mes yeux rouges se tournent sur la droite pour voir justement cette même fille qui contemple mes… oreilles. Maintenant toute proche, je peux mieux la voir et je soutiens son regard sans me sentir embarrassée. Elle a des yeux rouges comme les miens, une jolie touffe de blé sur la tête, un visage très mignard, comme douillet. Elle n’a pas l’air de pouvoir faire du mal à une mouche. Ses yeux ne se braquent non pas sur mon regard par contre mais sur mes oreilles et elle s’excuse en disant qu’elle se questionnait sur le pourquoi je suis costumée. Je ris, sincèrement amusée.
« C’est drôle comment tout le monde pense ça. » Je dis pas ça méchamment, ça me fait rire. « Non, je porte ça parce que j’aime. J’aurais pu naître avec des vraies mais comme c’est pas le cas, je porte un serre-tête. Je l’ai fais moi-même, mais ça vaut pas les oreilles des viéras. » Comme d’habitude je parle trop, en même temps, je suis un chouïa euphorique à cause de ce verre bizarre.

Je le repousse d’ailleurs. Il est fini de toute façon.

La barmaid apporte son verre à la demoiselle que j’identifie un peu comme une princesse à prime abord. En même temps, de la manière dont elle a été traitée directement en arrivant ici… Je peux juste m’imaginer un truc aussi farfelu. Les princesses, ça existe sur Ivalice, donc je peux seulement me fier à ce que je connais. J’ai aucune idée de la position de ces invokeurs dans la société. Je connais juste quelques brins de bases de l’histoire, et vaguement quelques notions racontées par les marins du S. S. Liki. Mais je n’ai aucune idée qu’ils sont plus ou moins traités comme la crème de la crème, surtout parce qu’ils sacrifiaient leur vie un tout petit peu… rien qu’un peu.

« C’est votre chaperon le monsieur ? Il a l’air vachement étouffant. » Je suis pas du genre à retenir ma langue en général et là je dois admettre que c’est encore plus le cas. La pauvre, j’aimerais pas du tout être à sa place, l’idée d’être chaperonné comme ça, brrr. Dieu merci que personne ne m’accompagne pour me dicter où et quand faire quoi. « Vous êtes souffrante ? Ou c’est juste qu’il extrapole un chouïa la situation ? » Demandé-je non pas sans un grand sourire qui en disait long sur mon amusement.
Cela dit j’espère qu’elle est pas vraiment malade, sinon je vais avoir l’air bien con tiens.

D’ailleurs, au cas où…
« Non parce que vous avez l’air très bien hein, mais lui avait l’air de penser que vous alliez tomber en mille morceaux. »
Revenir en haut Aller en bas
Fina
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et danse la brise marine   Lun 7 Nov - 17:40

Oups bon bah non ce n’était pas un déguisement visiblement que cette charmante jeune femme portait … Une chance qu’elle ne s’en vexa pas, la réflexion de Fina semblait davantage l’amuser. Tant mieux. Ce n’était qu’un serre-tête mais l’inconnue affirmait qu’elle aurait pu avoir des oreilles de viéras, si la nature lui avait permis. Fina tiqua sur ce terme qui n’était pas très compréhensible à ses yeux. Elle ne le répéta pas, mais son sourcil qui s’arqua trahissait le fait qu’elle n’avait pas saisi ce mot. Et elle n’eut d’ailleurs pas le temps de poser la question que son verre d’eau se retrouvait entre ses mains. Une chose en entraînant une autre, ce fut cette dame qui posa les questions à son tour.

- Hein ? Cet homme n’est pas ma capuche …

Mais Fina n’avait pas compris que le mot « chaperon » désignait, certes, une capuche, mais également une sorte de garde du corps, d’accompagnateur … L’oiselle se retourna d’ailleurs pour voir où il était passé mais puisqu’il n’était pas là, elles pouvaient reprendre la conversation. La jeune femme avait l’air d’être quelqu’un qui parlait avec franchise pour faire ainsi remarquer – ou du moins, sous-entendre – que ce type était étouffant. Fina but juste son verre cul sec avant de lui répondre.

- Je le suis un peu. Enfin souffrante. J’ai pris le hover pour venir ici, et en descendant les marches pour entrer en ville, j’ai failli tomber ... Puis j’ai été blessée il y a peu par un monstre alors je suis encore un peu convalescente. J’aurai peut-être pas dû prendre un transport dans mon état. Et vas-y que je te raconte ca le plus naturellement du monde comme si rien de grave ne s’était passé. Pourtant ce n’était pas rien de se faire blesser par une Bicorne, mais soit ! - Peu importe ! Il exagère aussi un peu parce que je lui ai dit que j’allais devenir Invokeur et que je n’ai pas de gardien affecté à ma protection.

Et la barmaid continuait ses services mais n’avait pas d’autres choix que d’écouter. Elle s’était mise à sourire en entendant Fina dire ca. Sans doute faisait-elle partie de ces personnes qui, comme Luna, pensaient aujourd’hui qu’il ne fallait pas non plus exagérer avec les Invokeurs. L’archère n’avait pas trop envie que cet homme revienne la voir. Il semblait s’être éclipsé. Peut-être était-il aux toilettes ?

- Ca ne vous dérange pas si on va discuter dehors ? Je n’ai pas trop envie d’être maternée pendant des heures quand il reviendra. Et puis il doit bien avoir d’autre chose à faire …

Fina se leva avec un punch et une bonne humeur qui ne laisseraient nullement penser qu’elle était encore un peu blessée, elle voulut tout de même payer la barmaid pour son service, mais pour un simple verre d’eau, cette dernière refusa. C’est vrai que ce n’était pas grand-chose comparé aux multiples cocktails que ses autres clients demandaient !
Et puis se tournant vers Luna – dont elle ignorait le nom en réalité – elle se remit à sourire en tendant la main.

- Vous n’êtes pas d’ici j’imagine ? Le mot « viéra » ne me dit rien alors … Au fait, moi c’est Fina !

Elle n’avait pas eu la politesse de se présenter. Maintenant, c’était chose faite !
Revenir en haut Aller en bas
Lunasviel Rosenthal
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et danse la brise marine   Dim 13 Nov - 15:32

Cha-pe-ron. Pas capuche ma jolie ! Haha, oh ça me fait rire sur le coup. C’est vrai que le mot ressemble à chapeau je suppose. Je ne la reprends pas, ça veut dire la même chose au final, qu’il la colle au derrière comme un genre de chapeau. Quoi qu’on ne met pas de chapeau sur son derrière donc… Tudieu il y avait quoi dans ce verre déjà ?

Je l’interroge cela dit concernant ses éventuelles maladies, s’il la couvre comme ça, peut-être qu’elle est malade ? Oui et non, elle m’avoue qu’elle a prit le hover et qu’elle a faillit se ramasser en descendant les marches pour venir jusque là… J’ai aucune idée de quoi elle parle. En même temps, je viens d’arriver, et je suis arrivée par le quai et non pas par la route comme elle. Je suppose que le hover c’est un type de véhicule, ça me paraît logique. Quant aux marches, bah ce sont des choses qui arrivent, mais au fond, elle n’est pas tombée… Le hic, c’est qu’un monstre l’a blessé un peu avant mais maintenant ça va mieux.
« Donc tout va bien. » Que je réponds avec un léger sourire un peu amusé quand même.

Elle me confirme que le mec, il exagère un peu. Oui j’ai remarqué. Il est surtout devenu un peu fou-fou quand elle a mentionné qu’elle voulait devenir invokeur… Ah, oui ce truc que j’ai pas encore tout à fait saisi. Cela dit, elle me parle de gardien, et ça m’intrigue j’avoue. Un gardien ? Normalement, les invokeurs ont des gardiens ? C’est intéressant. Je me souviens que les types sur le bateau m’avaient parlés un peu du pèlerinage que les invokeurs devaient entreprendre. Ils voyageaient vers des temples… Et moi je veux juste voyager. Tout dépendant d’où elle en est dans son voyage, je pourrais peut-être l’accompagner. C’est nul de voyager seule.

J’attends qu’elle finisse de parler avant de l’insinuer. Quand même.
Elle m’invite à aller dehors pour papoter parce qu’elle ne veut pas que le type revienne la materner. Je ris un peu avant d’acquiescer et de la suivre. J’évite de reprendre un verre par contre, si ce n’est un verre d’eau mais j’ai pas envie de parler à la barmaid, elle est occupée. Je me lève et je suis cette demoiselle à l’extérieur.

Quand on arrive à l’extérieur, elle devine que je ne viens pas d’ici parce que j’ai parlé de viéra. Ah, oui. Non, les viéras n’existent pas ici… Je bouge la tête de droite à gauche alors qu’elle se présente, son nom, Fina. C’est court et simple. Je souris en voyant à quel point elle semble pleine d’énergie. Ça me ferait une copine bien fun avec qui me balader ça !
« Lunasviel. Mais tu peux m’appeler Luna, c’est plus facile à dire. » Mon nom est un peu bizarre, il tombe lourd sur la langue. Avec l’habitude, on le dit sans trop y réfléchir, mais je sais que certaines personnes peinent à le prononcer correctement au début. « Enchantée Fina ! Luna et Fina, faudra pas se mélanger les pinceaux… » Je croise les bras avant de remarquer un banc un peu plus loin. J’invite Fina à y aller, ce sera plus simple que de discuter debout.

Une fois assise, je repousse une mèche de mes cheveux avant de continuer à parler.

« Je viens d’Ivalice. Les viéras sont un peuple qui vit dans la jungle de Golmore, ma mère en était une. Mais mon père était un hume, et la génétique à voulu que je n’hérite pas des grandes oreilles de ma mère… Oui parce que les viéras ont de grandes oreilles, comme les lapins, mais c’est beaucoup plus élégants ! » J’insiste quand même. Les oreilles des viéras sont douces et duveteuses… Rien à voir non plus avec le truc artisanal que j’ai sur la tête, mais ça me rappelle mes origines et ça me plait. En plus, ça amuse les gosses.

« Tu veux devenir invokeur alors ? Je comprends pas encore trop cette histoire, on m’a juste parlé d’un pèlerinage pour aller de temple en temple récupérer des chimères… ça doit être du boulot, surtout toute seule ! Ça te fiche pas la trouille ? » Demandé-je en me penchant un peu vers l’avant en serrant mes mains sur le bord du siège, le visage tourné vers elle.
Revenir en haut Aller en bas
Fina
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et danse la brise marine   Mer 30 Nov - 18:17

La meilleure chose à faire à l’heure actuelle était de sortir avant que ce type ne revienne pour bichonner Fina comme une enfant de dix ans. Alors les deux femmes étaient sorties à l’extérieur, revenir à l’air libre faisait un bien fou. L’ambiance dans le bar était agréable, mais il y faisait chaud et le bruit pouvait s’avérer désagréable sur le long terme. Fina en profita pour se présenter enfin, tout sourire, mais elle le perdit l’espace d’un bref instant lorsque son interlocutrice prononça son nom. Ou plutôt, son diminutif. Mais Fina se remit à sourire, bien que ce dernier s’avérait être plus forcé. Lunasviel allait sûrement s’en rendre compte, si ce n’était pas déjà le cas, alors l’oiselle se dépêcha de se justifier.

- Ca … Ca ne devrait pas être difficile à retenir. Ma mère s’appelait Luna.

En employant ainsi le passé, Luna n’aurait pas de mal à comprendre que la figure maternelle de Fina n’était plus de ce monde. Mais le futur Invokeur s’efforça de garder le sourire, ne voulant pas trop plomber l’ambiance d’emblée, elles venaient tout juste de se rencontrer, après tout. A la place, Luna invita sa nouvelle camarade à aller s’asseoir un peu plus loin. Espérons juste que le fou furieux du bar ne déboule pas tout à coup en allant la chercher, ce serait le pompon. Une fois assise, Luna expliqua ce qu’étaient les Viéras, une race propre au monde d’Ivalice, là d’où elle venait. Fina n’avait pas compris non plus ce qu’étaient les humes mais … wahou, une personne qui venait d’un autre monde ! C’était assez excitant quelque part, et ca lui faisait oublier le petit moment gênant d’il y a quelques secondes.

- J’aimerai bien voir ces viéras ! Et la jungle où elles vivent … Si les viéras sont si jolies, le lieu où elles vivent doit l’être tout autant !

Peut-être. Peut-être pas. A son tour, Luna posa des questions sur Fina et surtout sur son rôle d’Invokeur. Enfin, futur Invokeur. Elle secoua la tête de gauche à droite, lorsque la demi-Viéra lui demanda si elle n’avait pas peur.

- Pas du tout ! Je suis préparée à devenir Invokeur et à faire ce voyage. Mais … ce monsieur avait raison sur un point tout à l’heure, c’est que je suis censée être accompagnée d’au moins un gardien. Et je n’en ai pas.

Fina leva les yeux vers le ciel. Luna ne connaissait que les bases de ce monde alors. Elle venait sans doute d’arriver sur Spira. Comment lui expliquer les choses sans s’étaler pendant des heures ?

- Auparavant, faire ce pèlerinage avait un but précis. Quand la calamité qu’on appelait Sin faisait encore des ravages sur cette terre. En faisant le pèlerinage, les Invokeurs renforçaient leur esprit, suffisamment pour pouvoir invoquer l’Ultime Chimère, la seule capable de vaincre Sin. Elle taisait l’histoire de sacrifice, mais pour le coup, ce n’était pas volontaire. - Sin pouvait renaître de ses cendres, mais Dame Yuna avait trouvé le moyen de le détruire définitivement il y a quelques années. Mais il y a eu cette étrange tempête, les portails … et Maître Seymour est revenu parmi les vivants. Quelqu’un qui a trahi la confiance du peuple de Spira … Beaucoup le soupçonne de vouloir appeler Sin à nouveau et puisque les Priants sont revenus dans les temples, il est de mon devoir de faire le nécessaire pour l’arrêter.

Euh … avait-elle au moins entendu parler des Priants ? Pour Fina, c’était tellement anodin et normal, mais pour une inconnue qui venait d’arriver, le concept pouvait être difficile.

- Hum, les Priants sont des personnes dont les âmes ont été scellées dans les temples. Les Invokeurs viennent le prier et concluent une sorte de ... comment dire. De pacte ? Pour que l’Invokeur puisse obtenir l’aide d’une nouvelle Chimère. Je suis nulle pour expliquer, désolée.

Conclut-elle en riant nerveusement. Si Luna avait des questions, elle ne devait pas hésiter …
Revenir en haut Aller en bas
Lunasviel Rosenthal
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et danse la brise marine   Mar 6 Déc - 19:01

La mère de Fina s’appelait Luna ? Oh ! La coïncidence un peu bizarre ! Euh… Attendez, s’appelait ? Tout d’un coup, je me sens un peu embarrassée. Je n’affiche pas particulièrement une moue surprise mais on va dire ce qui est, ça me désarçonne un peu de me dire que je viens grosso modo de rappeler à cette pauvre jeune fille que sa mère est morte. Si ? C’est ça non ? C’est toujours ça de toute façon. Je penche un peu la tête sur le côté, ce qui fait que mes oreilles blanches tombent un peu aussi. Bon, vaut mieux se taire, on ne se connait pas vraiment assez pour que je puisse me permettre de parler de ça quand même, ça ne se fait pas.

Je préfère donc l’emmener loin, prendre l’air, déguerpir de la proximité de ce bar où ce fou risque de revenir la chaperonner. Sur place, je lui explique ce que sont les Viéras, volontiers même ! J’aime parler de mon peuple, même si je n’en suis qu’une moitié. Visiblement, ça enthousiasme Fina. Je souris en l’entendant dire qu’elle adorerait les rencontrer. Bon, ça risque d’être difficile, mais il y a certaines Viéras qui vivent à l’extérieur de la forêt— bien qu’elles ne peuvent plus y retourner.
« Faudra aller sur Ivalice pour ça. » Lancé-je juste avant de m’interroger sur ce boulot d’invokeur. C’est pas pour dire, mais ça semble pas être exactement une partie de plaisir ! Personnellement, je ne pense pas que je me lancerais dans de telles aventures… C’est, disons-le, un long pèlerinage, ça doit demander énormément d’efforts et de volonté. J’aime l’aventure, mais peut-être pas à ce point…

Pourtant, Fina m’a l’air très enthousiasme. Elle est parée à faire ce voyage mais il lui manque quelque chose ; un gardien. Les Invokeurs en ont normalement, je suppose ? C’est logique, ils doivent avoir des gens pour les protéger sur leur route, voyager seul est dangereux, invokeur ou pas cela-dit ! Je pince un peu les lèvres mais avant que je ne parle, Fina reprend pour m’expliquer un peu ce que sont vraiment les Invokeurs et l’utilité des pèlerinages…

En gros, un vilain truc bien méchant terrorisait Spira avant. Le pèlerinage permettait aux Invokeurs de le tuer avec l’Ultime Chimère… Mais le problème, c’est que ce Sin revenait constamment et ne semblait pas pouvoir être abattu définitivement. C’est nul quand même ça, non ? A quoi servaient tous ces voyages ? Les Invokeurs devaient vraiment trouver ça… lourds non, après ? En même temps, je suis loin d’être au courant de l’histoire de sacrifice et de tout ce blabla un peu plus sombre.
Une femme, Yuna, oui dont j’ai entendu parler, a tué Sin définitivement. Mais il y a eu ces curieux portails qui ont fait leur apparition et de nombreuses personnes indésirables sont revenues à la vie. Comme un certain Seymour par exemple – quel nom de merde quand même. Oups !

Donc ce Seymour semble vouloir rappeler Sin, et Fina veut l’arrêter en allant visiter les temples pour voir des Priants. Elle m’explique un peu ce que c’est, maladroitement je dois dire, et elle s’excuse même à la fin en disant ne pas être douée pour ça… Je lève alors les yeux vers le ciel bleu en posant mes mains sur le bord du banc, la bouche pincée dans une moue de réflexion.

« Eh… C’est compliqué… » Je penche la tête sur le côté, un tic que j’ai quand je réfléchis ou quand je me perds dans mes pensées. Lorsque je la redresse, comme toujours en général, c’est que j’ai fini de réfléchir – c’est du dur labeur, attention ! « Et t’as aucun pote qui a voulu venir avec toi pour faire ce voyage ? C’est quand même dommage. Quoi que j’ai rien à dire, je suis bien partie toute seule. »
Je ris un peu mais sérieusement, c’est triste. Pour elle, comme pour moi.

Je me lève du banc pour faire quelques pas et me retrouver devant elle. Je croise les bras et la regarde de bas en haut avant de spontanément sourire en joignant mes mains ensemble, à plat, comme si je me préparais à applaudir, ce que je ne fais pas.
« Je sais ! » Je serre mes mains ensemble en passant mes doigts les uns entre les autres. « Je vais venir avec toi ! De toute façon, j’ai rien à faire ici, je suis toute seule et je n’ai aucun chaperon pour me dire où aller. J’aimerais découvrir ce monde donc autant que je le fasse avec un but ! C'est-à-dire ; t’aider. » Je me sens toute fière de moi et ça doit se voir. Je suis rayonnante, et pourtant je fais pas grand-chose, je propose juste mon aide.

Si ça se trouve, elle n’en voudra même pas ! Bah, c’est pas la première fois que je me fais envoyer sur les roses.
« Je sais pas si tu pourras dire que je suis ton gardien mais au moins, je peux t’accompagner, nah ? »
Revenir en haut Aller en bas
Fina
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et danse la brise marine   Ven 23 Déc - 18:08

Spoiler:
 

Et oui, c’était compliqué l’histoire de Spira … Et comme Fina l’avait souligné, elle n’était pas non plus la plus douée pour expliquer les choses. Mais elle ne doutait pas un instant qu’Ivalice devait avoir son propre fonctionnement et qu’à son tour si elle devait découvrir ce monde un jour, elle aurait sans doute du mal à tout saisir du premier coup. La jeune blonde se mit à sourire en voyant Luna réfléchir, mais le perdit un peu lorsque cette dernière lui demanda si aucun de ses amis n’avait voulu devenir son gardien. Fina prit une moue plus gênée.

- C’est que … Je n’ai pas beaucoup d’amis …

Pour ne pas dire aucun. Et même si elle en avait eu quelques-uns, être ami ne faisait pas tout. Pour être gardien, il fallait déjà savoir se battre mais aussi avoir le cran nécessaire pour entamer un long voyage, et aimer suffisamment son Invokeur pour être prêt à donner sa vie s’il venait à être en danger avant la fin de son pèlerinage … A part sa sœur Nina, Fina ne voyait pas qui aurait bien pu endosser un tel rôle. Pour toute réponse, Luna s’était levée pour réfléchir davantage, l’archère commençait à se demander si elle n’avait pas encore dit quelque chose qui plombait l’ambiance mais sa nouvelle amie revenait très vite, joviale, pour se proposer de l’accompagner.

- Je, euh …

Furent les seuls « mots » qui réussirent à sortir de la bouche de Fina. Elle était un peu gênée mais souriait comme à son habitude. Elle ne s’y attendait pas vraiment et une part d’elle s’y enthousiasmait vraiment car Luna semblait être le genre de personnes d’une merveilleuse compagnie, mais justement, elle repensait aux points soulignés plus tôt … Devenir gardien, ce que ca imposait, et elle ne pouvait pas demander ca à une personne qu’elle avait rencontré il y a plus d’une dizaine de minutes, si ? Mais Luna tira au clair tout de suite cette histoire, quitte à ne pas être son gardien, d’être au moins son amie qui voyagerait à ses côtés. Fina étira ses lèvres plus franchement, son regard s’illumina.

- Oui ! Je ne peux pas te demander d’être mon gardien maintenant, ca implique tellement de responsabilités … Mais je serai ravie que nous découvrions ensemble les contrées de Spira ! Enfin celles que je n’ai pas vu non plus … le reste, je te montrerai !

A savoir, le chemin qu’elle avait fait de Bevelle jusqu’ici, ca, c’était le chemin qu’elle connaissait … mais le reste lui était inconnu sur son propre monde ! Elle ne connaissait les autres endroits que par les livres et les histoires. Bizarrement, elle se sentait d’une étrange bonne humeur tout à coup à l’idée de ne plus être toute seule. Et elle s’était mise à tutoyer Luna à son tour aussi.

- A deux le voyage sera deux fois plus fou ! ~ Et puis … oh ?

Un bruit soudain venait d’attirer son attention, très peu discret, un peu gênant aussi : son estomac venait de gronder si fort qu’on aurait pu penser qu’un orage débarquait. Bon, c’est exagéré tout de même, mais c’est pour vous dire !

- Ah, je n’ai pas mangé encore … Ca te dit de venir avec moi ?

Quelle question si elles étaient amenées à voyager ensemble désormais ! Il y avait quelques restaurants dans le coin, mais Fina était d’avis à s’éloigner quand même de cet endroit pour être sûr que l’autre furie ne la retrouve pas. Et tout en se déplaçant, Fina s’interrogea sur sa nouvelle camarade.

- Alors tu as très peu entendu parler des Invokeurs en arrivant ici ? Ca veut dire que tu es sur Spira depuis peu de temps ? Qu’est-ce qui t’a amené à quitter ton chez-toi ?

Elle avait dit qu’elle voulait découvrir ce monde, maintenant qu’elle était là supposément, mais était-ce la véritable raison ? Elle voulait voir de ses propres yeux toutes ces terres qui lui étaient inconnues aujourd’hui ? Il fallait être fou. Ou sacrément curieux, selon les points de vue !
Revenir en haut Aller en bas
Lunasviel Rosenthal
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et danse la brise marine   Sam 7 Jan - 13:57

Pas beaucoup d’amis ? C’est quand même déprimant. Je veux dire, moi je m’imagine avoir des tas de copines parce que je suis ultra-sociable, du coup, parler avec quelqu’un comme Fina pendant une demie heure et hop c’est mon amie à mes yeux. Beaucoup n’aiment pas ce genre de comportement d’ailleurs mais je n’ai pas l’impression que ça la dérange. Tant mieux ! Parce que ça aurait été vachement dommage que notre collaboration s’arrête ici, surtout que je lui ai suggéré d’être sa gardienne quand même… Oui, un peu spontanément, je vous l’accorde.

Cela dit, Fina ne semble pas refuser. Au contraire, dès que je vois qu’elle sourit, je devine de suite qu’elle va accepter. Elle dit qu’elle ne peut pas faire de moi son gardien parce que ça implique trop de responsabilité, mais elle veut bien de moi en tant que compagne de voyage ! Oh ! Yes ! Je souris à toutes dents, contente de voir que j’ai un planning pour le reste de la journée – et plus généralement les jours à venir.
« Ye ! C’est réglé, tu m’auras dans tes pattes maintenant. » Déclaré-je sans me gêner. Je suis du genre extrêmement bavarde, je me balade partout et j’adore montrer ça ou ça à quiconque m’accompagne. Au moins, ça donne déjà un bon avant-goût du genre de personne que je suis à Fina. J’espère seulement que je ne vais pas finir par l’étouffer.

Comme elle le dit de toute façon, à deux, le voyage sera juste plus fou ! Surtout avec moi cocotte. Mais avant qu’elle ne continue, j’entends son estomac qui gronde. Ah ! Oui, l’heure de manger ! C’est clair que j’ai la dalle aussi. Elle m’invite donc à manger ce que j’accepte volontiers d’un hochement de tête mais et surtout, en me levant du banc pour ouvrir le chemin. Je ne sais pas s’il y a des restaurants ou des trucs du genre, je pense que oui, s’il y a un bar il doit bien y avoir ça. Par contre on va éviter de retourner dans le bar, j’ai peur que le chaperon de la dame ne nous poursuive et ne m’accuse d’avoir enlevé un invokeur !

« Bah oui que je te suis. Je dis jamais non à de la bonne bouffe. » Ça a le mérite d’être honnête au moins. On se dirige progressivement vers les bonnes odeurs de nourriture, ça veut forcément dire qu’il y a de la bouffe quelque part par là… Je veux juste trouver un coin où manger un truc, repas ou pas, même une boulangerie ce serait génial. J’adore les viennoiseries, même si ça n’a rien d’un repas.

Pendant qu’on marche, c’est Fina qui m’interroge du coup, elle me demande pourquoi je suis partie de chez moi. Je ne suis effectivement pas sur Spira depuis très longtemps comme elle le suppose. Je souris en haussant les épaules, ma raison n’étant pas si extraordinaire.
« Oh, je voulais voyager, c’est tout. Tout le monde avait les jetons des portails quand ils sont apparut, mais j’ai trouvé ça intéressant. Les rumeurs qui disaient que ça permettait de rejoindre d’autres mondes, je trouvais ça excitant ! Alors j’ai tenté ma chance. » J’admets que c’était un peu fou et d’ailleurs, avec une bonne humeur presque bizarre, j’ajoute le reste. « J’en connaissais rien et ça aurait put me réduire en bouillie ou m’envoyer dans un trou noir, qui sait. Mais rien ne me retenait sur Ivalice. » Ni parents, ni amis, ni fratries. Je suis bien seule, parce que finalement, je n’ai pas d’amies, juste des connaissances. C’est triste mais je le vis bien.

Enfin, on s’arrête devant une vitrine qui montre des tables, dont quelques unes sont occupées.
« Impec' ! Après toi. » J’ouvre la porte et la laisse entrer avant de suivre. On va pouvoir s’attabler et manger quelque chose ! Je m’installe avec Fina et on reçoit rapidement un menu avec beaucoup de charabia et peu d’images pour se faire une idée. Personnellement, je demande juste le plat du jour, je vais pas m’embêter, avec un verre d’eau. Pendant qu’on attend pour nos repas, je m’accoude sur la table à la nappe rouge et pose mon visage au creux de mes mains en regardant Fina.

« Et toi, pourquoi t’es devenue invokeur ? »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et danse la brise marine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et danse la brise marine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'île du Levant - 3 -
» [Libre] Brise marine
» Renom et honneur du marine Walter C Drake
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Pétion –Ville ; mairesse Ludie Parent ap danse kompas !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy War :: Zone RP :: Spira :: Luca-
Sauter vers: