Accueil

Partagez | 
 

 Yuna - Grand Invokeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yuna
High Summoner
avatar

Messages : 101
Age : 35

MessageSujet: Yuna - Grand Invokeur   Ven 19 Aoû - 10:53

Présentation du Personnage

Première Partie

Nom : /
Prénom : Yuna
Âge : 20 ans
Sexe : Féminin
Taille : 1,60m

Date de Naissance : /
Monde d’Origine : Spira
Nature : Bon
Rang : High Summoner

Sous-Classe :Invocateur
Arme : Bâton de sorcier (Mag+10%)
Protection(s) : Bague d’acier (Def+5%)
Accessoire : Broche de verre (Def Mutisme et Def Obscurité)

Deuxième Partie

Physique :
L’on peut dire que Yuna a énormément changé en l’espace de quelques années, passant de la jeune fille calme, posée, pure et innocente à une jeune femme bien plus vive et dynamique mais qui garde toujours une apparence très juvénile. Plutôt petite du haut de son mètre soixante, elle est aussi très fine et délicate, sa silhouette rappelant assez celle des danseuses : de longues jambes, des bras fins, même si elle dispose d’une certaine poitrine, elle est loin d’être tout de même très pulpeuse. Sa peau est assez mate, probablement à cause de ses origines al-bhed qui lui ont également valu d’avoir deux yeux de couleur différente. Le gauche est bleu, le droit est vert, mais elle n’est pas blonde pour autant. Elle arbore une chevelure châtain qui lui arrive environs aux épaules, elle les laisse la plupart du temps lâchés avec une mèche qu’elle a enroulée dans un ruban à l’arrière de sa nuque, la tresse ainsi créée descend presque jusqu’à ses chevilles.

On l’a dit, Yuna a passé du temps à se chercher. D’abord sage et timide, puis au caractère plus trempé, son style vestimentaire a également évolué. Avec la perte des chimères, elle avait laissé tomber sa tenue d’invokeur pour des tenues plus osées en rapport avec les vétisphères qu’elle utilisait, mais maintenant qu’elles sont de retour, la jeune fille a choisi de reprendre son rang de Grand Invokeur et a repris ses anciennes habitudes. Kimono au haut blanc et à la jupe bleue la plupart du temps, affichant ainsi un certain calme et respect en permanence et usant de son bâton pour pouvoir invoquer les chimères qui luttent à nouveau à ses côtés.

Mental :
Comme dit plus haut, la vie de Yuna a été particulièrement mouvementée en quelques années. Passant de la jeune fille sage et timide à la jeune femme libérée délivrée (fallait que je la fasse désolée XD) elle a aujourd’hui reprit quand même ses esprits. Le retour de Tidus dans sa vie lui a permis déjà de mettre en retrait son rôle de chasseuse de sphère, elle a plus ou moins préféré redevenir la femme que Tidus aimait par le passé, et on va dire que toute cette expérience l’a beaucoup murie. De nouveau calme et douce, elle laisse avant tout parler son cœur quand la situation l’exige, mais sait aussi se montrer ferme et sans appel lorsqu’il le faut.
D’une nature réfléchie et (trop) sérieuse, elle a un haut sens des responsabilités. Avec le retour de Seymour et des chimères, Yuna ne pouvait plus garder sa vie futile de chasseuse de sphère, même si cette année aura été l’une des plus fantastique de sa vie et des plus amusantes. Elle gardera surement toujours ce côté nettement plus enjoué et enthousiaste grace à cette expérience, bien que les circonstances font qu’elle devra probablement aussi être plus sage à présent.


Troisième Partie

Histoire :  
Note : désolée si je ne m’étale pas en long en large et en travers de l’histoire du jeu. Je suppose quand même que tu es conscient que je connais bien l’histoire de Yuna, donc je reste surtout sur les traits principaux et marquants de son histoire Wink (d’autant que tu m’obliges à parler de FFX-2, je te hais ><)

Il y a une vingtaine d’années, un yévonite de Bevelle avait épousé une al-bhed, chose qui était assez rare, voire même tabou à l’époque et qui créait certaines discordes tant chez les yévonites que chez les al-bhed. Pourtant, ils s’aimaient sincèrement et chacun souhaitait pouvoir faire accepter leur union à tous. Ils eurent ensembles une fille qu’ils appelèrent Yuna, en symbole avec le Grand Invokeur Yunalesca qui fut la première à vaincre Sin, une calamité qui sévissait depuis un bon millier d’années sur Spira.

Lorsque Yuna eut quatre ans, ses parents décidèrent de retourner au refuge al-bhed afin d’aller à la rencontre de Cid, le frère de sa mère, et ainsi essayer de se réconcilier. Malheureusement, leur bateau fut attaqué par Sin et la mère de Yuna périt dans le naufrage. La perte de son épouse donna la foi à Braska, le père de la petite, de devenir invokeur afin de vaincre la calamité. C’est ainsi qu’à l’âge de 7 ans, Yuna vit son père quitter la ville de Bevelle pour commencer son pèlerinage avec ses deux gardiens, Auron et un inconnu du nom de Jecht. Elle ne le reverrait plus jamais, mais son nom resterait gravé dans les mémoires comme celui du Grand Invokeur qui avait vaincu Sin.

Auron fut mortellement blessé au cours du pèlerinage, mais revint en tant qu’errant pour veiller sur Yuna à la demande de son ami Braska. Il rencontra Kimahri, un ronso à qui il confia l’enfant pour qu’elle soit emmenée sur l’île de Besaid. Le village était assez en retrait sur l’île pour qu’elle soit à l’abri de Sin lorsqu’il reviendrait – car il revenait toujours – et disposait en même temps d’un temple pour qu’elle garde en mémoire les préceptes de Yevon.

Moins d’un an plus tard, Sin revenait déjà, et Yuna décida, malgré le désaccord de ses nouveaux amis, de devenir aussi invokeur plus tard. Elle devint d’abord apprenti invokeur à l’âge de 15 ans, Kimahri était son gardien alors que ses amis Lulu et Wakka étaient partis en pèlerinage avec un autre invokeur, Zuke. Lorsque celui-ci décida d’interrompre son pèlerinage, les deux jeunes gens revinrent à Besaid et décidèrent de protéger Yuna cette fois-ci.

Ce fut à l’âge de 17 ans que Yuna parvint à devenir Grand Invokeur en recevant l’aide de Valefore de Besaid. Pendant qu’elle passait l’épreuve, un drôle de jeune homme débarqua, blond, la peau bronzée et une tenue un peu bizarre. Il disait s’appeler Tidus. Lulu n’appréciait pas l’arrivée du jeune homme, mais Yuna, dans sa grande douceur, et surtout sa curiosité, l’accepta au sein de son groupe. Il disait connaître la Zanarkand du passé, celle encore belle et vivante, et non plus les ruines qui l’attendaient à la fin de son pèlerinage. Il ne semblait rien savoir de leur vie actuelle, ni même de Sin, et s’il disait souffrir du mal qui atteignait souvent ceux qui étaient en contact avec la calamité, le souvenir de l’étrange inconnu, Jecht, qui avait accompagné son père était resté gravé dans sa mémoire. D’autant que Tidus avait un père du même nom, la coïncidence était trop grande pour que ç’en soit une.

Ainsi Yuna commençait son pèlerinage. Il fallait se rendre à Kilika d’abord, Wakka souhaitait aller prier au temple où l’invokeur Ohalland était réputé pour être un grand joueur de blitzball et qu’il pourrait assurer la victoire des Besaid Aurochs au tournoi de Luca qui aurait lieu le lendemain. En chemin, ils furent attaqués par Sin qui dévasta totalement Porto Kilika. Ainsi, avant de se rendre au temple, Yuna réalisa la cérémonie d’accompagnement qui permettait aux défunts de rejoindre l’Au-Delà en sécurité, sans risquer de devenir des monstres. Une danse magnifique mais terriblement triste.

Par la suite, le groupe alla au temple de Kilika pour que Yuna reçoive l’aide d’Ifrit. Tidus n’avait pas le droit de l’accompagner puisqu’il n’était pas encore son gardien, mais un autre invokeur, un peu jaloux de la popularité de Yuna – à cause de son père notamment – du nom de Dona, l’obligea à aller quand même dans la salle de l’épreuve dans l’espoir de faire foirer son épreuve. Mais tout se passa bien quand même et la jeune femme reçut donc sa seconde chimère, Ifrit.

Le groupe put ainsi quitter Kilika et rejoindre le tournoi de Blitzball de Luca. C’était un passage important pour Wakka car il comptait quitter ce sport par la suite pour devenir gardien à plein temps et espérait donc remporter la victoire pour son dernier match, avec l’aide de Tidus qui se disait être une star de Blitzball. Sauf que tout ne se passa pas comme prévu, les al-bhed Psyches (une équipe de blitz) kidnappèrent Yuna en exigeant que Wakka perde le match, mais avec l’aide de Kimahri et Lulu, elle fut libérée et les Besaid Aurochs purent se battre correctement pour remporter le match.

Sauf qu’au moment où ils remportèrent la victoire, des monstres attaquèrent le stade. L’ancien gardien de Braska, Auron, intervint alors pour aider à s’en débarrasser, mais ce fut surtout l’intervention de Seymour Guado, un grand maître de l’église, qui mit fin au carnage lorsqu’il invoqua sa chimère Anima. Il était temps de reprendre la route, avec Auron cette fois qui devint le gardien de Yuna et insista pour que Tidus en soit un aussi. Alors qu’ils gagnaient la route de Mi’ihen, Yuna et Tidus discutèrent un peu, chacun sur leur façon de vivre et de  réagir aux événements difficiles. Ainsi, Tidus essaya d’apprendre à siffler à la jeune fille afin qu’elle puisse toujours l’appeler en cas de besoin. Il lui faudrait du temps pour apprendre.

Le groupe poursuivit sa route jusqu’à la route de Djose – après avoir vaincu un chocobogre en passant et assisté à un véritable massacre pendant une opération visant à vaincre Sin à l’aide de machines – où Yuna allait pouvoir obtenir une nouvelle chimère : Ixion. Ils rencontrèrent un autre invokeur, Isaaru, qui leur apprit que des invokeurs disparaissaient mystérieusement pendant leur pèlerinage. Yuna promit de faire attention.
Leurs pas les conduisirent au Sélénos, un fleuve qu’il fallait traverser sur un drôle d’animal, le shoopuf. Mais Yuna fut kidnappée par une machine pendant la traversée, Wakka et Tidus plongèrent pour aller la sauver et détruire cette machine de malheur, ramenant la jeune femme à la surface pour qu’ils puissent poursuivre leur route. Mais en chemin, ils trouvèrent une jeune fille échouée, elle semblait aller bien, jusqu’à ce qu’ils comprennent qu’elle était al-bhed et que c’était elle qui avait attaqué Yuna pour l’empêcher d’accomplir son pèlerinage. Yuna discuta avec elle et découvrit qu’elle était la fille de Cid, donc sa cousine. Ainsi, elle insista pour que la jeune fille nommée Rikku devienne aussi son gardien, cachant malgré tout qu’elle était al-bhed à Wakka qui les détestait.

Ils arrivèrent à Guadosalam où Maître Seymour les invita à son manoir, il leur montra des images de l’ancienne Zanarkand et ils parlèrent ensembles de l’Ultime Chimère. Une fois en privé avec Yuna, il la demanda en mariage. Sur le coup, elle en fut troublée, réalisant que son rôle d’invokeur allait bien au-delà de son pèlerinage pour vaincre Sin, elle devait  aussi donner de l’espoir au peuple de Spira, et ce mariage serait une occasion d’apporter un peu de joie au monde. Elle avait cependant besoin d’y réfléchir et se rendit dans l’Au-Delà pour voir ses parents et espérer obtenir une réponse, mais le père de Seymour jaillit alors de l’Au-Delà, cherchant à en sortir par la force du désespoir ! Auron ordonna à Yuna de faire la cérémonie pour le renvoyer, Mais un drôle de doute s’installait à présent, et Yuna allait en apprendre plus en récupérant une sphère laissée par le défunt. Elle y montrait un testament, celui de Lord Jyscal, le père de Seymour, qui disait avoir été tué par son fils. Au final, elle comprenait qu’elle avait désormais un nouveau rôle, celui d’arrêter Seymour dans sa folie de grandeur.

Le groupe traversa les Plaines Foudroyées pour rejoindre la Forêt de Macalania, au fond du lac se trouvait le temple de Shiva, mais Tidus remarqua la sphère de Jyscal et obligea plus ou moins Yuna à lui dire ce qu’elle savait. Mais sur l’instant, elle jugeait qu’ils n’avaient pas à savoir et préféra ne dire qu’une partie de la vérité. De toute manière, ils devaient rejoindre le temple de Macalania, sauf qu’une fois de plus, les al-bhed se mirent sur leur route pour empêcher Yuna d’accomplir son pèlerinage. Après avoir vaincu la machine de mort, ils purent gagner le temple où elle reçut l’aide de Shiva, mais décida également d’expliquer aux autres ses projets, à savoir vaincre Seymour. Celui-ci les attendait justement à la sortie de la salle du Priant, et ils l’affrontèrent pour le tuer… acte impardonnable qui faisait désormais de Yuna une hérétique envers l’église. Ils durent fuir et tombèrent sous le lac, où ils furent pris dans un tourbillon provoqué par Sin qui les envoya tout droit vers l’île de Bikanel où Yuna fut de nouveau capturée.

Elle retrouva d’autres invokeurs, notamment Dona et Isaaru. Les al-bhed ne voulaient plus que les invokeurs se sacrifient pour invoquer l’Ultime Chimère et ainsi vaincre Sin. Lorsque le groupe de Tidus, Wakka et les autres arrivèrent, le refuge était en train d’être attaqué par les guados et des monstres et elle fut enlevée de force afin d’être conduite à Bevelle où elle devrait épouser Seymour. Celui-ci était devenu un errant, mais personne ne le savait exceptée elle. Elle ignorait qu’à ce moment là, Tidus allait apprendre la vérité sur son pèlerinage et le sort qui l’attendait.

À Bevelle, elle fut préparée pour le mariage et commença à grimper les marches de l’église aux côtés de Seymour. Souhaitant l’épouser afin d’avoir l’opportunité de l’envoyer dans l’Au-Delà via la cérémonie d’accompagnement. Mais le mariage fut interrompu par ses gardiens qui débarquèrent sur un vaisseau volant, mais le nombre de gardes était trop important pour qu’ils puissent faire quoi que ce soit, et ils assistèrent impuissants à cette union. Sauf que Seymour ordonna de les tuer, et elle menaça de se jeter dans le vide s’il ne les laissait pas partir. Elle se jeta malgré tout par-dessus la rambarde du temple, mais en tombant, elle invoqua Valefore qui la sauva et la conduisit au temple de Bevelle pour qu’elle reçoive l’aide de Bahamut.

Seymour l’y rejoignit, le groupe également, et tout le monde fut arrêté. Pendant son jugement, Yuna essaya d’expliquer que Seymour était un errant, sauf que le Grand Maître de l’Eglise, Mika, l’était également et elle ne put trouver les arguments suffisants pour juger son acte, et elle fut accusée de trahison pour avoir tué un grand maître de l’église et envoyée au Via Purifico avec ses gardiens. Elle parvint à s’en échapper avec l’aide de Lulu, Kihmari et Auron – les trois autres étaient d’un autre côté du labyrinthe – avant que tous se réunissent à la sortie de Bevelle où ils tombèrent encore sur Seymour et durent le vaincre une nouvelle fois avant de fuir vers la Forêt de Macalania.

Malgré son statut d’hérétique, Yuna tenait à poursuivre son pèlerinage. Elle se réfugia dans un petit lac dans la forêt, calme et paisible, où Tidus la retrouva et où il lui fit la promesse de trouver un moyen de l’aider à vaincre Sin sans qu’elle n’ait à se sacrifier. Une profonde complicité venait de naître entre les deux jeunes gens, Yuna ignorant encore ce qu’était l’amour ignorait exactement ce qu’elle pouvait ressentir, mais elle savait qu’elle tenait énormément au jeune homme au point qu’elle voulait croire, elle aussi, en l’espoir qu’ils pourraient rester ensembles après tout ça. Ce fut un passage déterminant dans la vie de Yuna, elle découvrit des émotions qu’elle n’avait jamais connue et avait désormais un nouvel objectif : trouver un moyen de vaincre Sin pour de bon.

Ils purent ainsi reprendre leur route en passant par la Plaine Félicité, puis le Mont Gagazet où les ronsos les laissèrent passer après une petite épreuve imposée à Kimahri. Au sommet, ils tombèrent à nouveau sur Seymour dans une nouvelle forme, et espérèrent le vaincre pour de bon cette fois avant de poursuivre vers le sommet. Là, ils virent le mur des priants, un mur gigantesque où des hommes et des femmes semblaient invoquer quelque chose de gigantesque, titanesque, peut être Sin ? Ou davantage encore ? Ce fut le Priant de Bahamut qui leur expliqua qu’il s’agissait en réalité du rêve de l’ancienne Zanarkand qui demeurait encore quelque part, et Tidus réalisa alors que lui-même n’était qu’un rêve, et que le jour où les Priants cesseraient de rêver, il disparaîtrait. Chose qu’il se garda de dire à Yuna.

Ils poursuivirent leur pèlerinage jusqu’à Zanarkand où ils rencontrèrent Yunalesca. Celle-ci leur expliqua la véritable histoire de Sin, Yu Yevon, et le sacrifice. Yuna réalisa alors que cette méthode ne pouvait vaincre Sin puisqu’elle nécessitait l’Ultime Chimère qui permettait également la résurrection de la calamité. Elle refusa alors de poursuivre ce qu’elle jugeait être une supercherie, et affronta Yunalesca pour que plus jamais un invokeur n’’ait à donner sa vie pour un mensonge. Il était temps pour le groupe de trouver une autre solution, ils avaient désormais la confirmation que le Sin actuel était Jecht puisqu’il avait été le dernier à s’incarner dans l’Ultime Chimère, et ils pouvaient utiliser cela à leur avantage. Avec l’aide du vaisseau al-bhed, ils diffusèrent l’Hymne des Priants sur tout Spira, cet hymne semblait avoir le don de calmer Jecht/Sin et ils comptaient en profiter pour s’introduire dans sa bouche. Avant cela, ils avaient récupéré d’autres chimères, les Soeurs Magus au Temple de Remiem, Yojimbo dans la grotte du Priant Volé, ainsi qu’Anima au temple de Baaj qui s’avérait être la mère de Seymour. Yuna lui promit également de mettre fin aux agissements de son fils.

C’est ainsi qu’ils parvinrent à s’introduire à l’intérieur de Sin à l’aide du Vaisseau, affrontant les nombreuses épreuves du labyrinthe et rencontrant une dernière fois Seymour qu’ils purent envoyer cette fois pour de bon dans l’Au-Delà. Ils arrivèrent au coeur même de Sin où ils rencontrèrent Jecht, celui-ci était encore calme grace à l’Hymne, mais il fallait faire vite, et le groupe parvint ainsi à le vaincre sous ses deux formes, l’humain et l’ultime chimère. C’est ainsi qu’ils purent attirer leur véritable ennemi, Yu Yevon, alors que Yuna invoquait chaque chimère une à une pour que Yu Yevon puisse s’y cacher et qu’ils puissent les vaincre jusqu’à ce qu’il n’ait plus nulle part où aller, et le vaincre une bonne fois pour toute.

Alors que Yuna accomplissait la cérémonie pour envoyer Yu Yevon définitivement dans l’Au-Delà, les Priants pouvaient cesser leur rêve. Les chimères disparaissaient, et… Tidus aussi. Elle refusa de continuer sur le coup, mais le jeune homme savait que c’était malheureusement inévitable. Dans une dernière étreinte, il disparut, mais la jeune fille se jura qu’elle trouverait un moyen de le ramener.

Durant les deux ans qui suivirent, Yuna se terra sur l’île de Besaid, sifflant régulièrement sur le ponton dans l’espoir que Tidus réapparaîtrait. Lulu avait épousé Wakka,  Kimahri était devenu l’ancien des ronsos, Rikku travaillait dur pour rebâtir le refuge, mais avait également décidé de devenir chasseuse de sphères. Elle avait rencontré une jeune femme du nom de Paine qui avait toujours rêvé de voler sur un vaisseau, mais Yuna n’avait pas envie de se mêler de ça. Jusqu’au jour où Rikku trouva une étrange sphère, très ancienne, sur laquelle un jeune homme apparaissait et ressemblait beaucoup trop à Tidus pour qu’elle ne puisse pas se lancer dans une nouvelle quête.

C’est ainsi qu’elles formèrent les Albatros, avec Frangin – le frère de Rikku – au pilotage de leur super vaisseau, elle parcourut Spira en long en large et en travers pour en apprendre plus sur l’homme de la sphère. Lulu attendait un enfant et ne pouvait se joindre au groupe, pas plus que Wakka qui avait de nouvelles responsabilités en tant que futur père.

En chemin, elle fut confrontée à bien des conflits politiques, notamment entre Néo Yevon qui se voulait plus juste et moins corrompu que l’ancienne église, et la Ligue des Jeunes qui souhaitait libérer Spira de la domination de l’église. Mais Yuna ne souhaitait pas s’en mêler bien qu’elle y fut plus ou moins obligée selon les circonstances, notamment avec les sphères qu’elle trouvait sur sa route. L’une d’entre elles montra une imposante machine, Vegnagun, et une jeune fille du nom de Lenne qui lui ressemblait étrangement. Elle en apprit plus sur cette jeune femme grace à un vieil homme qu’elle croisait souvent sur sa route, un errant qui avait connu bien des années d’Histoire de Spira. La jeune fille s’appelait Lenne, elle était une grande chanteuse, mais aussi un grand invokeur. Lors de la guerre opposant Zanarkand à Bevelle, elle connut un destin tragique et périt aux côtés de son petit ami, Shuyin.

Sauf que voilà, cette machine était toujours présente à Bevelle, et semblait disposer de son propre contrôle et de son propre système de défense ! Au point que Bevelle semblait en perdre le contrôle ce qui créait des dégâts dans les temples un peu partout sur Spira. Des gouffres naissaient, créés par la machine alors que Shuyin montrait peu à peu ses intentions. Il souhaitait utiliser Vegnagun pour détruire ceux qui avaient mis fin à ses jours par le passé et qui avaient tué Lenne. Ainsi, Yuna comprit que l’homme sur la sphère n’était pas Tidus, mais elle devait tout de même y mettre un terme.

Passant par l’Au-Delà afin de trouver l’endroit où se terrait Vegnagun, Yuna y retrouva le Priant de Bahamut qui lui expliqua que les agissements de Vegnagun menaçaient le royaume des morts également et que les Priants ne pouvaient pas rester sans rien faire. Si elle parvenait à l’arrêter, alors peut être qu’ils pourraient l’aider pour son problème à elle. Ainsi, Yuna descendit au plus profond de l’Au-Delà et y rencontra Vegnagun et Shuyin. Elle usa de sa ressemblance avec Lenne et de la vétisphère de chanteuse qui contenait l’âme de la jeune femme, pour pouvoir convaincre Shuyin de mettre fin à ses projets afin qu’ils vivent heureux ensembles dans l’Au-Delà.

C’est ainsi que Yuna avait sauvé le monde une nouvelle fois. Son aventure avait également permis de réunir les différents groupes politiques, aussi bien Néo Yevon, que la Ligue des Jeunes, mais aussi les al-bhed qui fouillaient le désert à la recherche de pièces pour construire de nouvelles machines. Les peuples de Spira paraissaient plus unis que jamais, mais Yuna demeurait malheureuse et seule, jusqu’au jour où le vaisseau signala quelque chose sur la plage de Besaid. Elle le fit atterrir dans l’eau, abaissant la passerelle pour foncer vers l’homme qui était sorti de l’océan, elle courut à en perdre haleine jusqu’à se jeter dans ses bras. Les Priants avaient tenu parole, en mettant fin aux agissements de Vegnagun, ils lui avaient rendu l’être qu’elle aimait. Désormais, elle pouvait enfin être heureuse.

Ou pas.

Même pas un an après ces retrouvailles où elle avait pu être heureuse comme jamais, une étrange tempête frappa Spira, et la jeune femme y perdit tous ses pouvoirs. Déjà qu’elle ne pouvait plus invoquer de chimères puisqu’elles avaient disparu, elle avait également perdu toutes les capacités de son sphérier ! Son arme ne lui était plus d’aucune utilité, mais elle ne pouvait se permettre que n’importe qui aille prendre ce bâton pour s’en servir, donc elle alla le cacher dans un endroit secret, et récupéra un ancien bâton en attendant.
La tempête eut d’autres effets étranges, on parlait de portails un peu partout sur le monde et d’où sortaient des inconnus. Tidus paraissait inquiet de tout ça, et souhaitait faire quelque chose. Mais elle... elle estimait devoir avant tout protéger le peuple de Besaid qui avait tant pris soin d’elle.

La suite des événements accéléra un peu la séparation. Tidus faisait déjà des allers retours réguliers vers Luca pour le blitzball, mais il apprit que Braska, Auron et Jecht étaient sortis de l’Au-Delà. Yuna comprit qu’il voulait retrouver son père, et elle aussi devait retrouver le sien. Mais alors qu’elle se préparait à son propre voyage, le Priant de l’île de Besaid était revenu ! Cela ne pouvait signifier qu’une chose, Sin allait revenir aussi. Avec le retour de Seymour, c’était surement inévitable. Yuna ressortit donc sa tenue d’invokeur et alla prier après de Valefore pour recevoir à nouveau son aide, elle avait donc de nombreux objectifs à présent, retrouver son père, récupérer ses chimères, et vaincre Sin à nouveau, voire Seymour au passage. Elle aurait besoin de l’aide de Tidus pour ça, donc il fallait qu’elle le retrouve avant aussi. Décidément, aurait-elle un jour une vie normale et paisible ?





Présentation Personnelle

Prénom : Alix
Âge :  34 ans
Expérience RP : une dizaine d’années
Comment avez-vous connu FF War ? : Par un nabot blond
Avatar Utilisé : Yuna FFX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahamut
Dragon Admin
avatar

Messages : 4964
Age : 26

MessageSujet: Re: Yuna - Grand Invokeur   Dim 21 Aoû - 20:46

Bonsoir et Rebienvenue sur Final Fantasy War

Alors d'abord, désolé pour FFX2 mais c'est ainsi mais au risque de me répéter dans quelques lignes, l'essentiel a été dit donc ça ira. Pour la fiche entière, n'y allons pas par quatre chemins, c'est très bien comme ça, que ce soit le mental, le physique ou l'histoire, je n'ai rien à redure, c'est parfait! Smile
C'est donc sans surprise que tu est validée.

Pour les Personnages FF, tu dispose de 25 points pour tes stats, le reste ne change pas, une technique de niv2 ou deux de niv1, l'équipement et le sphérier, on reverra ça en mp mais sinon, pas de souci pour Valefore, il serait présent dés le début de ton rp. Pour le coup, je te laisse rp avec Tidus de ce que j'ai compris (laisse moi juste poster ma réponse avec Jecht ce soir au moins XD) et je te souhaite un bon jeu! Amuse toi bien! En cas de besoin, je suis là que ce soit la FT ou autres.




Merci à Alizée °3°
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ff-war-rpg.forumactif.org
 
Yuna - Grand Invokeur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Méréwyïn Alaryïn [Grand prêtre d'Arcamenel] {réservé Ambre}
» Tralïn- guerrier nomade grand tueur d'orque
» Un sous-commissariat à Grand'Ravine
» Nouveau lac formé par le séisme en Haïti menace d'inonder Grand-Goâve
» comment un nain se retrouva lié à une elfe, à son grand dam

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy War :: Commencement :: Présentations :: Présentations Validées-
Sauter vers: