Accueil

Partagez | 
 

 Voleur un jour...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Joan

avatar

Messages : 383

MessageSujet: Voleur un jour...   Sam 2 Juil - 18:25

Vingt-deux et Joan viennent de la carte du monde


Avec cette superbe démonstration Vingt-deux devait être tout impressionné par...l'inutilité de Joan...
Autant il se doutait qu'il n'allait pas faire grand chose à ce monstre en lui lançant un sort magique, autant il avait l'impression que çe ne lui avait fait carrément ni chaud ni froid...et pour un glacier c'était un comble !

"Euh...En tout cas t'as vu à quoi ça sert de voler des magies..."
A rien donc..Il allait essayer de ne pas se vexer de la remarque de Vingt-deux qui n'avait pas dû dire ça à la base pour le blesser..."S'ils n'étaient pas fort c'est que moi je le suis encore moins..."

Heureusement que son gâteau lui mettait un peu de baume au cœur...
Il voulait bouder, mais il voyait que son compagnon n'était pas en grande forme, rien d’irréversible cependant, un antidote et il allait mieux.
Après ce combat, le jeune homme aperçu sur le sol un objet, un magazine ? Il le ramassa, peut-être que c'était l'un de ces magazines qu'il avait trouvé à Balamb ! Euh à Héra pas sûr...Qu'est-ce que c'était alors...? En l'ouvrant, on pouvait voir des dames pas trop habillées... mais ?! Joan lâcha cette brochure bien rapidement, elle resterait sur le sol tant pis pour l'environnement...

Ils reprirent alors leur route même si le jeune homme restait chafouin et ne dit rien pendant le reste de leur marche...
Jusqu’à leur petit arrêt pour constater qu'une personne à la porte sud les empêchait de l'emprunter de nouveau. Ce que le tomberry avait l'air de trouver contrariant. Visiblement, il voulait vraiment les faire revenir vers Lindblum ?
Joan n'y voyait pas grand chose de cette distance et par cette obscurité mais, si le mage disait qu'il pouvait s'agir d'un Kwe à la porte, ils n'iraient pas ! Ces créatures les avaient approchés d'un peu trop près déjà. Et puis Joan était fatigué, il n'avait pas dormi du tout à Dali. La ville  qui semblait plus proche d'eux lui ouvrait les bras, ça ne le dérangeait pas du tout d'y aller et leur épargner de ce fait une longue marche jusqu'à Lindblum.

***

Cette nouvelle ville était comment dire...? Bien plus animée que celles qu'ils avaient déjà visité auparavant à Héra ! Même que Lindblum ! Enfin c'était une ambiance bien différente. Joan avait l'impression de voir la version de Deling city de Héra. A peine arrivé, il y avait déjà pas mal de gens près d'eux. Ils semblaient vivre comme si c'était une après-midi ordinaire sauf que c'était la nuit...Il y avait par exemple, cet homme au torse nu et la musculature impressionnante qui mettait Joan bien mal à la l'aise...
Il frimait en déambulant à moitié nu dans les rues ?! Il n'y avait pas de quoi pourtant, les muscles ce n'était pas tout dans la vie ! Ou il avait ce couple qui semblait fortuné accoudés à la rambarde en face d'eux à admirer la vue de la ville sans doute, car elle ne manquait pas de charme, il fallait le dire. Humm...ce couple semblait familier à Joan, pourquoi...? Oh ! Le couple de Dali ! Comment étaient-ils arrivé avant eux jusqu'ici ?! Ils allaient les voir c'était sûr et ne seraient peut-être pas ravi de retrouver le garçon qui avait causé leur dispute quelques heures plus tôt.

"Vingt-deux, cachons-nous !"

A ces mots, il saisit le mage par l'un de ses bras et l'entraîna derrière l'homme à la carrure massif. Comme ça, ils ne les verraient pas...

"Euh, vous faites quoi les gosses ?"
dit alors leur "cachette humaine"..."Toi là, tu me touches encore et je t'en colle une..."

Le "toi là" c'était Joan qui s'était agrippé à cet homme pour mieux se planquer...Il le lâcha très vite après avoir entendu ces mots...

"Désolé..."

C'est drôle comme leur arrivée commençait bien...surtout que Joan avait oublié un truc. Un tomberry par exemple qui restait planté en plein milieu de la place sans savoir quoi faire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Art.Selphie/?ref=aymt_homepage_panel
Vingt-deux

avatar

Messages : 316

MessageSujet: Re: Voleur un jour...   Lun 4 Juil - 17:53


Après de longues minutes de marche, les voilà arrivés dans une nouvelle ville ! Même si Vingt-deux ne se souvenait plus s’il y avait mis les pieds ou non, il en connaissait au moins le nom ; Tréno. Alors que le petit mage observait les environs avec curiosité, il se fit tirer par Joan sans crier gare, lâchant un "Eeeeeeh ?!" de surprise. Mais enfin, qu’est-ce qu’il lui prenait, y avait pas de Kwe ici, si ?! Surtout que le monsieur derrière lequel le jeune homme avait décidé de se cacher n’avait pas l’air très commode… Vingt-deux s’attendait presque à ce qu’il leur casse la figure. Heureusement, il n’en fit rien…

« Q-Qu’est-ce qui se passe ? » demanda à voix basse le Mage Noir à Joan.

I l y avait bien une raison à cette réaction, non ?! De toute manière, ils n’allaient pas rester cachés bien longtemps, puisque l’homme musclé, fatigué de ces deux "gosses ", avait décidé de s’éloigner d’eux… Enfin ça valait mieux, Vingt-deux n’avait pas envie de se faire frapper ! Puis il aperçut Éros, qui avait l’air complètement perdu au milieu de tous ces gens ; le petit mage alla vers lui pour l’attraper et éviter qu’il se fasse piétiner, manque de pot ce fut le Mage Noir qui se prit un coup de pied de quelqu’un…

« Eh, vous pourriez faire attention ! Arrêtez de traîner par terre !
- D-Désolé… »

V ingt-deux retourna vers Joan tout penaud, le Tomberry dans les bras et une grosse douleur à une côte… Le petit mage n’avait pas vu les sujets de la frayeur soudaine du jeune homme, mais là, maintenant, ils étaient repartis pendant qu’on ne regardait pas.

« O-On va faire quoi ici… ? »

É ros avait l’air perdu… et fatigué, aussi. Plus encore que Vingt-deux ! Il n’avait pas dû dormir du tout, lui… Au pire, ils pouvaient se balader un petit peu en ville le temps de trouver quelque chose à y faire ? Ou, à défaut, trouver une auberge pour finir leur nuit… Le petit mage s’agrippa au bras de Joan – comme à son habitude – surtout qu’en plus il y avait assez de monde qui marchait et il n’avait pas l’intention de le perdre ! Après quelques instants de marche, ils se trouvaient dans un endroit plutôt joli, avec de la verdure et des tables étaient dressées dehors… De toute manière, ils ne pourraient pas en avoir une, de table : elles étaient toutes prises ! Dommage, c’était plutôt bien comme endroit, ça avait l’air tranquille…

E n continuant de marcher, ils passèrent ensuite devant une grande salle, mais Vingt-deux était plus obnubilé par l’eau autour du chemin que de la salle elle-même ; est-ce que c’était profond ? S’il tombait dedans, est-ce qu’il allait se noyer ? Est-ce qu’il savait nager, déjà ? Bonne question… Il n’avait pas envie de se jeter à l’eau pour avoir la réponse à cette question ! Enfin, l’eau n’était pas le principal truc qui lui occupait l’esprit…

« D-Dis, Joan… Euh… Je… Qu’est-ce que tu penses de moi… ? »  marmonna le petit mage, sans même faire attention à si le jeune homme le regardait ou non.

À  la place, il croisa le regard d’Éros, qui affichait à ce moment-là un air perplexe à l’encontre de Vingt-deux… Mais, quoi ? Il n’avait rien dit de mal, non ?! Bon, finalement, il allait éviter de croiser le regard du Tomberry, puisque c’était comme ça ! Ils purent continuer de marcher, laissant la grande salle derrière eux – et, accessoirement, l’eau qui faisait se poser plein de questions à Vingt-deux – pour finir par se retrouver, de nombreux pas plus loin, devant une nouvelle grande salle ; il y avait assez de monde par ici… Dans tous les cas, le bâtiment ne devait pas être une auberge ! Le petit mage aurait bien aimé en trouver une par hasard, juste pour finir sa nuit, quoi, ce serait bien !


PrésentationFiche TechniqueJournal de RPs
couleur paroles : chocolate



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joan

avatar

Messages : 383

MessageSujet: Re: Voleur un jour...   Mar 5 Juil - 15:39

Non ! Leur cachette fichait le camp ! Les deux autres allaient forcément les voir !
Il n'avait pas osé répondre à la question de Vingt-deux de peur qu'on l'entende ceci dit, il pouvait maintenant être rassuré il ne voyait plus le couple, ils s'étaient déplacés avant le type musclé...? Il s'assurera tout de même, en faisait un tour sur lui-même, s'ils n'étaient vraiment plus dans le coin. Ce qui avait laissé tout le temps au mage de se faire piétiner en essayant de récupérer le tomberry...Quand il revint vers lui avec l'animal dans les bras. Joan ne se sentait pas malin d'avoir laissé cela arriver...

"Excuse-moi Vingt-deux...j'avais vu le couple de Dali trop près de nous, j'ai pris peur...Tu vas bien ?!" Quant à savoir ce qu'ils allaient faire là..."Euh...trouvons une auberge...Cette fois j'essayerai de ne pas te réveiller...Désolé pour ça aussi en fait..."

Oui, il se souvenait bien d'avoir sorti violemment le mage de son sommeil pour tenter de se rassurer après sa cuite involontaire...
Ils entamèrent donc leurs recherches.
Cette ville semblait être habitée de beaucoup de nobles...et beaucoup étaient attablés près de cette grande maison devant laquelle ils passèrent. Joan se disait que si Cross avait eu le loisir de visiter cette ville avec lui...

"J'en connais un qui, s'il avait pu venir ici, en aurait volé des choses avec ma complicité..."
Chuchota-il à Vingt-deux.

Il souriait en s'imaginant ici en train d'essayer de charmer les dames pour les destituer de leurs biens...
D'ici, ils pouvaient voir qu'au bout du chemin c'était un cul de sac, que seulement une très belle demeure les accueillerait s'ils se dirigeaient dans cette direction. Alors, ils tournèrent pour se diriger sur un long chemin de pierre qui semblait flotter sur l'eau.

"C'est très beau. Tu ne trouves pas ?"

Décidément, Héra avait vraiment quelques endroits qui flattaient sa rétine et puis...Il y avait une salle d'où résonnait des voix, d'hommes de femmes et même d'enfants. Joan s'en était un peu approché. Il pouvait voir des gens qui semblaient jouer aux cartes. Ce grand bâtiment juste pour ça ?! Les yeux du jeune homme brillaient de tout leur éclat. S'il avait existé un tel endroit à Deling City où il aurait pu jouer au triple triad, il aurait aimé y aller. Peut-être que demain, il demanderait au mage s'ils pouvaient y faire un tour. Mais avant ça, il entendit celui-ci marmonner quelque chose.

D'un sourire mutin, le jeune homme s'approcha du bord de l'eau, se baissa pour en emprisonner dans ses mains et l'envoya dans la direction du mage...Après la fontaine de Deling City, c'était la deuxième fois qu'il lui faisait le coup...Il ne pouvait pas s'en empêcher...Puis, il s'approcha de lui se baissa pour que leur visage soit à même hauteur et posa son index là où aurait dû se trouver le nez de Vingt-deux s'il en avait eu un...

"Je pense que tu es trop mignon !"

En passant, l'absence de nez de Vingt-deux n'était pas une si mauvaise chose, il n'avait pas été embêté à cause de ça lorsqu'il l'avait embrassé ! Et oui, il se souvenait vraiment de tout...
Bref...! A ces mots, ils continuèrent leur chemin, puisque de toute façon la grande salle qui semblait accueillir des joueurs de cartes, n'était pas une auberge ! Ils traversèrent un pont de pierres très long, croisèrent rapidement la route d'un mog se faisant poursuivre par un chien - pauvre mog... - et d'un vieil homme qui n'en avait apparemment rien à fiche...Pour arriver enfin devant une nouvelle bâtisse ! L'auberge ? Humm non...
En effet, Joan avait pris l'initiative d'ouvrir les lourdes portes et ça, ce n'était pas un endroit pour dormir, mais pour acheter !

"La prochaine enchère va débuter, il s'agit d'une "Queue de rat" elle commence à 3300 gils !"

Le commissaire-priseur tout d'orange vêtu menait les enchères d'une main de maître et les acheteurs dans la salle s'en donnaient à cœur joie...C'est qu'il y en avait ici des gens près à jeter leur argent par les fenêtres ! L'objet proposé aux enchères surprit Joan, cependant...

"Dis, tu crois qu'ils ont amputé un rat ?! Tu imagines quelqu'un couper la queue de Maxwell ?"

Cette pensée était dérangeante, c'était méchant ! Et eux achetaient ça ?!
Une grosse dame assise au premier rang, ou peut-être était-ce un homme ? Le jeune homme n'était pas bien sûr...Se tourna alors vers eux et les dévisagea.

"Et si tu mettais ton mage noir en vente ? Tu pourrais en tirer un bon prix !"


Joan n'était pas du tout d'accord avec ça ! Alors, que le prix de la queue de rat s’élevait de plus en plus, la tension dans la salle avait elle aussi prit de l’ampleur...

"C'est sûr que j'en obtiendrais plus de lui que si je vendais un abruti ou une abrutie ? D'humaine sans intérêt comme vous..."


La dame ou l'homme, il ne savait toujours pas... s'était levé d'un bond, furieux ! et lorgnait Joan de toute sa grandeur. Ce qu'elle était grande et imposante...Elle était prête à l'insulter ou en tout cas à s’énerver contre lui, mais s'arrêta lorsqu'elle entendit le commissaire-priseur adjuger la queue de rat à quelqu'un...pour une valeur assez conséquente de 15 000 gils ! La femme était très en colère, apparemment elle aurait souhaité l'acquérir.

"Tu m'as fait rater une pièce Importante pour ma collection ! Et je suis un homme !" Ah...Joan se sentait un peu moins véxé pas la grande taille de cette personne du coup..."...Ton mage noir, il coule partout sur le carrelage..."

Hum...? Oh, c'est vrai qu'il lui avait lancé de l'eau...autre point important à signaler également, la disparition du tomberry...(encore). Joan ne le voyait pas dans la salle...Il ne savait pas que pris de frayeur par tous les gens regroupés dans un même endroit, la créature avait préféré rester sagement à les attendre à l’extérieur. Elle s'était placée près d'un garde. Celui-ci n'était pas spécialement en confiance à côté du tomberry et essayait de le faire reculer doucement de lui avec le bout de la lance.

"Oust ! Oust..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Art.Selphie/?ref=aymt_homepage_panel
Vingt-deux

avatar

Messages : 316

MessageSujet: Re: Voleur un jour...   Ven 8 Juil - 23:37


Oh, mais non, Joan avait recommencé ! Il avait de nouveau balancé de l’eau sur Vingt-deux… Ce dernier voulu protester, mais après ce que le jeune homme lui avait dit, la seule chose dont il avait envie, c’était que son chapeau soit plus grand pour qu’il puisse se cacher à l’intérieur… Il aurait très certainement rougi s’il avait pu, mais là, pour l’instant, il avait chaud ! Ça l’étonnait que l’eau dégoulinant sur lui ne séchait pas, tiens…

Enfin bref, ils avaient continué de marcher – et le petit mage avait posé le Tomberry par terre parce qu’il commençait à faire lourd. Surtout qu’il était trempé lui aussi, du coup – et le grand bâtiment devant lequel ils s’étaient trouvés était rempli de monde… Ça n’intéressait pas vraiment Vingt-deux d’y entrer, mais Joan y était, maintenant… Bon, tant pis, il allait le suivre, du coup… De toute manière, les gens regardaient le monsieur qui vendait des choses, là, ils n’allaient pas faire attention à lui ! Quant à l’objet mis en vente, il choquait le petit mage… Mais, c’était une vraie queue de rat ?! Et des gens voulaient l’acheter ? Mais qu’est-ce qu’ils voulaient faire avec ?! Ça ne se faisait pas, ce genre de choses ! C’était comme si on vendait un bras, ou une jambe… Soudain, Vingt-deux s’effraya lorsqu’une personne un peu trop imposante pour lui s’adressa à Joan pour lui proposer de vendre le Mage Noir… Eh, mais non, ça ne se faisait pas non plus, ça ! Le petit mage commença à tirer sur le pull du jeune homme…

« O-On peut s’en aller… ? » lui murmura-t-il.

Les gens dans cet endroit ne le mettaient pas à l’aise ! Et la grande personne s’énervait suite aux propos de Joan, Vingt-deux s’attendait à ce qu’elle les frappe, ou autre chose, puis se sentit tout honteux lorsque ce grand monsieur remarqua que le petit mage était trempé… Et voilà que d’autres regards se tournaient vers eux ! Là, Vingt-deux ne pouvait plus le supporter, il tira Joan avec plus d’intensité pour qu’ils partent d’ici le plus rapidement possible… Ce qui l’angoissait encore plus, c’était que la personne trop grande pour lui, là, le regardait comme pour l’inspecter sous tous les angles… C’en était trop, là ! Le Mage Noir détala sans demander son reste, et sans prendre la peine de tirer un peu plus Joan pour le faire sortir ! Il le rejoindra dehors, d’abord… Du coup, en sortant, Vingt-deux put voir un garde qui n’avait pas l’air d’apprécier la compagnie d’Éros, qui lui regardait timidement le garde, voulait s’approcher de lui et ne semblait pas comprendre pourquoi on le repoussait avec cet arme… Le Mage Noir attrapa le Tomberry au passage et le fourra dans son sac pour qu’il ne fasse plus de bêtises, puis il attendit que Joan sorte aussi du bâtiment…

« On… On peut trouver une auberge, maintenant… ? » couina Vingt-deux lorsqu’il put parler avec le jeune homme. « Je suis fatiguééé… »

Et il ne voulait plus entrer dans un endroit avec plein de monde qui le regardait comme s’il était un objet ! Ça ne se faisait pas du tout ! Enfin, maintenant, ils pouvaient se rendre à l’auberge ! Sauf qu’ils ne savaient toujours pas où c’était… Du coup, le petit mage préféra demander son chemin, le vieux monsieur qui était là, il n’avait pas l’air comme les gens dans la salle…

« D-Dites… S-S’il vous plait… Euh… Vous savez où elle est… l’auberge… ?
- La berge ? Pourquoi, vous voulez sauter dans l’eau ?
- Q-Quoi ? N-Non, l’auberge… l’endroit pour, euh… aller dormir…
- C’est parce que vous voulez mourir ? Ah, les jeunes d’aujourd’hui…
- M-Mais non ! Je veux juste DORMIR ! Je suis fatigué !!
- Vous avez brigué ? Mais vous vouliez obtenir quoi ? »

Mais ce n’était pas possible, il ne comprenait rien ou quoi ?! Frustré, Vingt-deux s’éloigna dans une direction au hasard sans même dire au revoir, avec un peu de chance ils finiraient par tomber sur cette auberge…


PrésentationFiche TechniqueJournal de RPs
couleur paroles : chocolate



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joan

avatar

Messages : 383

MessageSujet: Re: Voleur un jour...   Sam 9 Juil - 22:09

Après la queue de rat, c'était un autre objet qui était mis en vente "l'Illusion d'Ounet" que ça s'appelait...Autant avec une queue de rat on pouvait deviner facilement ce dont il s'agissait, autant là Joan n'avait pas la moindre idée de ce que pouvait être cette Illusion ni ce Ounet. Cela n'avait pas la moindre importance cependant, car Vingt-deux était bien pressé de s'en aller. D'ailleurs, en se retournant, le mage avait disparu ! Il avait dû simplement sortir du bâtiment, le jeune homme se précipita vers la sortie, non sans entendre l'homme rouspéter :

"Hé, tu vas faire faire quoi pour compenser la perte de mon achat ?!"

Ce a quoi Joan répondit simplement..."Rien et au revoir !" Il était poli...
A l'extérieur, comme prévu, il retrouva le mage et la tête du tomberry dépassant de son sac...Il n'allait pas avoir mal au dos à le porter comme ça ?!

"Euh...tu veux que je prenne le tomberry avec moi...?"
Non pas qu'il y tenait particulièrement...Enfin, si le poids de la créature se faisait trop lourd, Vingt-deux n'aurait qu'un mot à dire et il prendrait le relai. En attendant, c'est vrai qu'à la base, ils étaient censés trouver une auberge..."Continuons de chercher oui..."

Ils rebroussèrent chemin et cette fois s'arrêtèrent près du vieux monsieur. A noter que le mog à côté d'eux était toujours en proie à une folle course poursuite avec ce chien qui décidément, ne semblait jamais être à bout de souffle...
Vingt-deux, bien remonté et décidé de trouver l'auberge, s'adressa au vieil homme directement. Joan ne pouvait qu'assister amusé, à la conversation qui s'ensuivit...Cet homme était dur de la feuille, il comprenait tout de travers, ce qui avait le don de bien énerver son compagnon, qui repartit vite fait en plantant là le vieil homme. Hum...et lui aussi en passant !
Joan adressa un rapide au revoir à l'homme (qui ne le comprit pas...) et se précipita pour le rattraper. Il passa dans une tour bien éclairée et lorsqu'il en sortit se fit accoster par un ivrogne...

"Hé ! Y'a un petit bonhomme noir à chapeau pointu qui vient de passer...*hic*"

Euh merci monsieur alcoolisé...Il continua son chemin pour mettre la main sur le mage au sens propre comme au sens figuré, en effet Joan posa sa main sur l'épaule de Vingt-deux et lui lança :

"Attends-moi !"


Ce long et étroit pont de pierre sur lequel ils se trouvaient était vraiment dangereux ! Ils pouvaient chuter et atterrir en bas sur les planches de bois entre différents stands. Humm...ça sentait bon en bas...Le jeune homme utiliserait bien cette échelle de bois pour voir s'il ne pouvait pas acheter un petit truc...Mais, on l'interpella...

"Un voleur !"


Pourquoi dés qu'il entendait dire ça, il se retournait...? C'était limite s'il ne répondait pas : "oui ?" ...
Une petite fille le désignait du doigt en le traitant de voleur et un petit garçon à ses côtés, hochait la tête.
La petite criait "au voleur, au voleur !!" et elle désignait Joan du doigt ! Mais, non enfin ! Il n'avait rien fait...cette fois-ci !

"Et le machin noir c'est son complice ! Mario attrape-le !"

Le petit garçon couru alors vers Joan et "l’attrapa" ? Enfin...Il passa ses bras autour de la taille du jeune homme et tourna autour de lui en criant :"Aaaaaaaah ! Nathalie, je le tiens !" Bien sûr, il ne le tenait de rien du tout...
Puis "Nathalie" se rapprocha d'eux et dit :

"Il nous a volé ! je l'ai vu !"


Sur ces mots, plusieurs enfants arrivèrent et un plus âgé aussi avec un bandeau sur l'oeil...Cela sentait le roussi...
Forcément, les cris avaient rameuté des gens...Le borgne, s'approcha alors et dévisagea le duo.
Il fit un signe aux enfants et sans rien répondre, ceux-ci entrainèrent les deux jeunes gens à l'auberge en face d'eux...Au moins, ils avaient trouvé l'auberge...
Une fois à l’intérieur la porte fut refermée à clef...

"Euh...?"

C'était tout ce que Joan disait pour exprimer le fond de ses pensées. Là, le plus âgé leur sourit et leur dit qu'ils pouvaient s'asseoir et faire comme chez eux...D'accord...Joan prit appuie sur le tonneau près de l'entrée et croisa les bras, montrant qu'il était bien à l'aise...Le borgne, qui au final semblait être le chef de groupe ? Prit la parole.

"Désolé pour cette mise en scène...Mais, il y a beaucoup de voleur ici et on veut pas que les gens sachent que nous...on les apprécie pas mal..."


Oui, sauf qu'ils n'avaient rien volé !

"Nathalie t'as entendu dire que t'étais plutôt adepte de ce genre d’exercice..."


Quand ?! Il n'avait jamais rien dit de tel !


*** Flash back ***

"J'en connais un qui, s'il avait pu venir ici, en aurait volé des choses avec ma complicité..." Chuchota-il à Vingt-deux.

Il souriait en s'imaginant ici en train d'essayer de charmer les dames pour les destituer de leurs biens...


*** Fin du flash back ***



Ah oui, si...il avait bien dit un truc comme ça...Mais, il l'avait chuchoté ! Elle les espionnait et avait entendu ?!
Cela ne se faisait pas ! Voler oui d'accord mais, espionner non !

-"Je m'appelle See see, je suis le leader de notre clan ! Les semi-croustillant ! Nous, on aime pas les riches ! Y'en a trop ici ! Tous ces gens fortunés partout...Alors, on s'est dit qu'on pourrait vous engager !"

-"Non, merci...On a des trucs à faire avec le "machin noir"..."


Il avait été un peu vexé par ce "surnom" alors, que ça ne lui était même pas adressé...Il ne savait pas pourquoi ils voulaient les engager pour faire quoi...Mais, il n'était vraiment pas intéressé surtout qu'il savait que Vingt-deux était très fatigué...

Cette remarque interpella See see, il disait qu'ils pouvaient peut-être les aider à faire leurs trucs ! Il pouvait toujours demander...

"On voudrait allez à Lindblum...Il faudrait repasser par la porte Sud on le fera surement demain..."


Le kwe ne serait certainement plus là !
Ce fut Nathalie, accrochée au bras de Joan, qui pris la parole cette fois...

"Y'a un raccourci d'ici ! Un passage secret."
S'ils le disaient à n'importe qui, ce serait moins secret..."On peut vous y emmener ! Hein See' ?"

Non, sans une contre-partie bien sûr...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Art.Selphie/?ref=aymt_homepage_panel
Vingt-deux

avatar

Messages : 316

MessageSujet: Re: Voleur un jour...   Lun 11 Juil - 22:04


Ah, mais il était vraiment énervant, ce vieux ! Il comprenait tout de travers ! Voilà donc que Vingt-deux était reparti, furieux, sans même vérifier si Joan le suivait… Ce dernier le rattrapa justement, mais ce n’était pas la faute au Mage Noir s’il était un peu énervé ; il était fatigué ! Ça jouait beaucoup, ça ! Et puis ces gens qui ne comprenaient rien à ce qu’on leur racontait… Ce Hige… Les dossiers trouvés chez Prune… C’en était un peu trop, là, vous voyez ? Et encore ! Ce n’était pas fini !!

D’un coup, un enfant cria au voleur – ce qui effraya Vingt-deux – et en voyant la petite fille – enfin, euh, elle faisait sa taille – en train de crier, il vit qu’elle désignait Joan du doigt. Hein, quoi, mais pourquoi ?! Il n’avait rien volé, si ?! Ou alors, peut-être qu’il avait volé un truc pendant que Vingt-deux regardait ailleurs… Et ça, si c’était le cas, ce n’était pas bien ! Et puis d’un coup, le petit mage s’offusqua, parce que l’enfant le traita de "machin" – Ah, euh, et parce qu’elle pensait qu’il était le complice d’un vol, surtout ! – et puis ils se retrouvèrent avec une horde d’enfants les encerclant… Bon, que se passait-il, enfin ?! Est-ce qu’ils allaient les taper, ou quoi ?! Vingt-deux n’allait sûrement pas les attaquer en retour… Puis, d’un coup, Vingt-deux vit qu’un "moins-enfant" était aussi parmi eux ! Il fit un geste, et voilà que le jeune homme et le Mage Noir furent emmenés à l’intérieur d’une… auberge ? Oh ! Des lits, là !! Mais, naturellement, Vingt-deux n’allait pas pouvoir s’allonger dessus tout de suite…

Le plus âgé annonça alors qu’en fait, ils aimaient bien les voleurs – ça, Vingt-deux n’approuvait pas – et qu’ils n’aimaient pas les riches – faut dire que s’ils étaient tous comme la dame… ou le monsieur ? de la salle des ventes, c’était sûre qu’ils n’étaient pas appréciables ! – et que le dénommé See See voulait les engager… Mais, euh, pourquoi ? Là, de toute façon, le petit mage avait aussi envie d’engager quelque chose : un lit pour qu’on le laisse dormir ! Un raccourci pour Lindblum… C’était bien ça, mais dormir, c’était mieux !!

« Ah non Nathalie, faut pas leur dire s’ils n’acceptent pas !
- Ah mince, pardon… »

De toute manière, Vingt-deux, là, était prêt à accepter n’importe quoi…

« Ouais, et si vous voulez savoir où il est, ce passage secret, va falloir travailler pour nous ! En fait, vous allez participer au mini-tournoi de cartes qui va avoir lieu, et vous allez voler des gens pour nous ! Ça marche ? »

Voler des gens ! Pour sûr, ça n’allait pas être quelque chose que le petit mage allait accepter !

« Okay… »

Euh, Vingt-deux, est-ce que tu as écouté, au moins ?! Mais voilà, pour participer à un jeu de cartes… Déjà, il fallait des cartes, mais en plus, il fallait connaître les règles ! Ce que ni Joan, ni le Mage Noir ne savait ! Du coup, See See allait rester avec eux pour leur expliquer les règles pendant la nuit ! … Hein, quoi, comment ça, pendant la nuit ?!

« C’est demain, ce mini-tournoi ! Faut que vous soyez prêts ! »

Mais pitié, que quelqu’un le laisse dormir !!


PrésentationFiche TechniqueJournal de RPs
couleur paroles : chocolate



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joan

avatar

Messages : 383

MessageSujet: Re: Voleur un jour...   Mar 12 Juil - 18:48

Pour être prêt pour demain. See see s'était mis en tête d'entrainer Vingt-deux et Joan qui n'avaient jamais touché à une carte de Tetra master de leur vie. Cela faisait une heure  qu'il essayait tant bien que mal de leur expliquer les règles de ce jeu, mais il fallait dire qu'à somnoler toutes les trente secondes n'aidait pas vraiment à assimiler les choses...

"Aïe !" s'exclame alors, Joan.

See see n'arrêtait pas de lui lancer des billes dés qu'il voyait que l'un de ses élève commençait à fermer l'oeil et sa petite bourse suspendu à sa ceinture avait l'air d'en contenir beaucoup !

"Vous manquez d'attention ! Regarde le grand -"le grand" c'était bien la première fois qu'on désignait Joan comme ça, cela lui faisait assez plaisir...- "Je te dis que dès que je pose ma carte "ruban" qui a un triangle sur son côté droit au milieu. Tu le vois là ?! Je te montre avec mon index - et que je la pose à gauche de ta carte squelette, hop ! Je la gagne, car la tienne n'a pas de triangle sur son côté gauche. Alors, pas de bataille, j'additionne ta carte à mes points et je gagne encore la partie neuf points contre un !

Cela faisait la sixième parties d'affilées que Joan perdait. Ses yeux commençait à lui brûler de fatigue - il n'imaginait même pas comme le mage devait être lessivé... - Malgré tout, le jeune homme se rendait bien compte que quelque chose n'allait pas.

"Euh...j'ai l'impression que tu m'as refourgué toutes les cartes les plus faibles de ton jeu..."


Le borgne s'offusqua de cette affirmation, qui était pourtant parfaitement vraie...Mais, selon lui, on pouvait quand même gagner avec des cartes d'un petit niveau.

"Peut-être mais, j'ai que des zéro partout et toi que des trois...Han ! t'as même un quatre là !...Bon, pause cinq minutes s'il te plaît !"

Assis sur le sol depuis tout ce temps, le jeune homme avait mal partout. Il avait besoin de se lever un peu et de s’étirer. Il avait retirer ses chaussures et ses chaussettes, il ôta maintenant son pull sous les yeux tout brillant de Nathalie.

"Ne te prépare pas comme si tu allais dormir..." grommela Mario

Le garçonnet se faisait moins discret depuis un petit moment. Lui et son auto-proclamé petite-amie, Nathalie, étaient les seuls avec See see à être encore avec eux dans la chambre. Les autres moins courageux étaient parti un par un.

"Passe le moi ton pull !" s'exclama la jeune fille.

Hum ? Si elle le voulait...Joan le lui tendit et il pu enfin se décontracter un peu, pour le grand grand bonheur de ses muscles endoloris...
Installée près de Vingt-deux, Nathalie lui dit d'un ton tout bas.

"Il est trop mignon Joan ! Tu le connais bien ?! Je veux tout savoir de lui ! C'est quoi son plat préféré ? Son groupe sanguin ? Oh ! quand je serais grande je me marierais avec et on aura pleins de bébés !"


Avant d'en arriver là, plus proche d'eux, le fameux petit tournois de demain enfin...vu l'heure, le tournoi de tout l'heure...
Il commençait à se demander si vraiment ça valait le coup car, en retournant à la porte Sud même maintenant, pour sûr que le Kwe n'y serait plus...Mais, soi-disant leur passage leur permettrait d'arriver à leur destination plus rapidement donc bon...
Une fois que See see jugeait ses élèves enfin prêt pour le grand jour...Il faut dire qu'après réattribution des cartes Joan avait enfin gagné sa première partie en lui infligeant un sévère dix point contre zéro, et si le jeune borgne avait d'abord cru  à "la chance du débutant" la seconde et troisième partie gagnée par son adversaire avait eu raison de sa mauvaise foi. Vexé, il les avait quitté en emmenant avec lui Mario et une Nathalie qui serait bien restée plus longtemps.

Une fois la porte refermée derrière eux, Joan se laissa tomber sur le sol le dos contre le lit. Il n'avait pas la force d'aller sur la couchette alors jamais il n'utiliserait l’échelle des lits superposées pour aller au-dessus ! Il ramassa une des billes que See see avait abandonné et la fit rouler nonchalamment vers Vingt-deux. Elle heurta le pied du mage.

"Dis...tu dors...? Tu es prêt pour...dans une heure...?"


Et dire qu'en plus, ils devraient acheter des cartes avant de s'y inscrire, car See see n'avait même pas voulu se délester de ses cartes les plus mauvaises ! Quel radin...Ce qui leur laisserait encore moins de temps pour faire leur toilette et surtout encore un peu moins de temps pour dormir...D'ailleurs, est-ce que ça valait le coup d'essayer de dormir maintenant...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Art.Selphie/?ref=aymt_homepage_panel
Vingt-deux

avatar

Messages : 316

MessageSujet: Re: Voleur un jour...   Mer 13 Juil - 19:36


Cette nuit… Ce fut certainement la plus longue de toute sa vie ! Il espérait que ça ne se reproduirait plus jamais… Apprendre les règles d’un jeu de cartes… Vingt-deux n’en avait rien à cirer, de ça ! Il ne voulait pas s’amuser avec des cartes, cette nuit ! S’il ne dormait pas bientôt, les éléments du lendemain risqueraient de très mal se dérouler ! Et, de quelle façon, me demanderiez-vous… ? Eh bien, en se faisait se déchaîner les éléments, pardi ! C’était un mage, Vingt-deux, vous vous attendiez à quoi, aussi ?

Le petit mage aurait bien voulu profiter pour s’endormir pendant qu’on de le regardait pas, hélas, See See avait l’œil ! Le seul œil qu’il possédait, d’ailleurs ! Vingt-deux pensait qu’il ne pouvait pas le surveiller lui et Joan tous les deux à la fois, vu qu’il avait un bandeau sur l’un de ses yeux… Vraisemblablement, il s’était trompé… En plus, le garnement possédait une armée de petites billes qu’il lançait sur ses élèves pour les maintenir en éveil !

Au bout d’un moment, il ne restait plus qu’eux deux, See See et les deux premiers enfants rencontrés plus tôt – Mario et Nathalie – tout était du coup très calme… Par contre, Vingt-deux restait sur sa position, et n’en avait terriblement rien à cirer de ce que racontait See See… En plus, il ne jouait qu’avec Joan, ce qui avait le don d’agacer Vingt-deux ; et pourqoi on le tenait éveillé, si c’était pour qu’il ne fasse rien du tout, lui ?! Il ne pigeait absolument rien aux règles et n’avait pas le courage de poser une seule question. Il n’allait jamais gagner un seul match pendant ce mini-tournoi, c’était sûr et certain !

Vingt-deux, ennuyé par tout ce qu’il se passait, eut un moment la curiosité de regarder dans son sac pour voir comment allait le Tomberry ; le monstre était en train de dormir… Bah ! Certains étaient bien chanceux, dans le lot ! Le Mage Noir était frustré, ses yeux lançaient des éclairs, mais ça, Éros n’en avait que faire ; il dormait à poings fermés ! Puis d’un coup, Vingt-deux entendit une voix qui lui parlait et s’effraya, refermait rapidement le sac pour qu’on ne voit pas la créature verte ; c’était Nathalie qui lui parlait… Euh, mais pourquoi elle avait le pull de Joan en main ? Et elle lui racontait quoi, déjà ? Vingt-deux avait du mal à comprendre, et essayait désespérément de mettre du sens sur les mots…

« Hein.. ? C’est quoi, un groupe sanguin… ? … … Eh ! Mais non, tu laisses Joan tranquille d’abord, il est à moi !! »

Le petit mage n’avait même pas réfléchi avant de parler… Là, même en reposant à ce qu’il venait de dire, il n’avait pas l’impression d’avoir dit quelque chose de bizarre…

« Et donne-moi ça ! »

Il arracha le vêtement des mains de la petit fille, qui affichait une mine triste, déçue et perplexe… Non, mais, oh, pour qui elle se prenait, celle-là ?! Heureusement, elle et les deux autres partirent au bout d’un moment… Enfin tranquilles ! Vingt-deux restait assis par terre, à la position qu’il occupait depuis tout à l’heure, somnolant à moitié, prêt à s’endormir, le pull de Joan dans les mains… Puis d’un coup, le jeune homme lui parla, et Vingt-deux s’effraya à nouveau…

« Je suis trop fatigué ! » protesta-t-il « Et j’ai rien compris aux cartes, moi… »

Ça allait vraiment mal se passer, cette histoire ! Et il ne fallait pas oublier que leur mission, ce n’était pas vraiment de gagner le mini-tournoi en priorité, mais de voler les gens qui y participaient en même temps qu’eux… Voler les riches, quoi… Bien ! Puisque Vingt-deux ne pouvait pas jouer, il volera les gens ! … D’accord, ce n’était pas une bonne idée, non plus… Vu comme Vingt-deux était maladroit, il pourrait faire tout rater facilement… et sa fatigue n’allait rien arranger ! Bon alors… le tournoi dans une heure… Pfff…

« Mais… Du coup on a pas de cartes pour jouer… Si ? »

Quelle perspicacité ! Du coup, il leur fallait aller en acheter….

« Euh, c’est où qu’on peut acheter des cartes ?! » demanda le petit mage.

Une question à laquelle Joan ne pourrait sûrement pas répondre ! Vingt-deux lui rendit son pull pour qu’il puisse se rhabiller, lui reprit son sac à l’intérieur duquel Éros dormait toujours, et les voilà qui partirent dans les rues pour tenter de trouver un magasin qui vendait des cartes… Et qui était encore ouvert à cette heure-ci ! Quoique… Quelle heure il était, déjà ? On dirait qu’il faisait toujours nuit, dans cette ville… C’était quelque chose de bizarre, tout de même. Il ne lui semblait pas que ça faisait longtemps qu’ils étaient arrivés ici, les gens jouaient donc aux cartes au milieu de la nuit ? Pfff, ça ne se faisait pas ! Ils ne pensaient pas aux gens qui voulaient dormir avant de venir jouer eux aussi, hein ?

Par contre, Vingt-deux avait la vague impression d’être observé dans la rue, et c’était très stressant. Est-ce que le groupe d’enfants, et surtout See See, les observaient d’un œil mauvais – surtout See See… Quoi elle a déjà était faite, cette blague ? – pour vérifier qu’ils allaient bien faire ce qu’ils veulent et qu’ils n’allaient pas quitter la ville, tous les deux ? Enfin, de toute manière, en y repensant, ce n’était qu’une troupe d’enfants, que pouvaient-ils bien leur faire ? Quoique, ne savait-on jamais. N’importe qui ou n’importe quoi pourrait potentiellement s’avéré plus dangereux que prévu ! D’ailleurs, en parlant d’enfant, en voilà un qui passa devant eux – Vingt-deux était sûr de l’avoir vu, plus tôt ! – et il posa nonchalamment un carton où une flèche était dessinée dessus, leur indiquant un bâtiment sur le côté. Sérieusement ? Ce n’était pas vraiment la discrétion ultime, ils auraient pu juste les interpeler, puis le leur dire directement qu’ils pouvaient se rendre ici pour faire leurs achats, ça aurait été plus simple ! Puisque c’était ainsi, Joan et Vingt-deux entrèrent dans ce bâtiment-ci. Oh, c’était amusant ! En plus d’autres choses, ils vendaient des cartes, par ici. Comme par le plus grand des hasards !

Bon, ça allait, les cartes n’étaient pas très difficiles à trouver dans le magasin, et ils n’avaient pas besoin de les acheter une par une – à l’occasion du mini-tournoi, organisé par un noble qui apparemment se nommait Jean Sairien – le vendeur avait organisé quelques paquets de cartes tout prêts, et les vendaient comme ça. Par contre, pour savoir ce que les paquets contenaient, bonne chance ! De toute manière, c’était soit ça, soit ils allaient passer des heures dans le magasin… Et ils n’avaient qu’une seule heure ! Enfin, même moins ! … Ce n’était pas possible, ils n’allaient jamais y arriver… Ils purent donc acheter deux paquets de cartes, un pour chacun, et le vendeur leur en offrit un troisième parce qu’apparemment, ils étaient ses millionièmes clients. Puis il avait essayé de leur vendre des "carets", Vingt-deux ne savait pas du tout ce que c’était, mais ils n’en avaient pas besoin et ressortirent aussitôt du magasin après avoir payé ! D’ailleurs, c’était cher, des cartes… Mais bon, à présent, ils avaient assez de cartes pour participer, c’était bien ça quand même, hein ?

En ressortant, voilà See See qui les attendait… Il ne dormait jamais, lui ?! Il donna une tape dans le dos de Joan, ignorant totalement Vingt-deux, en annonçant que c’était bien qu’ils ne se soient pas rendormis, puis leur annonça où se trouvait la salle où ils devaient se rendre pour le mini-tournoi, avant de repartir comme il était venu ; d’après la description, c’était le grand bâtiment devant lequel ils étaient passé, une ou deux heures plus tôt, là où il y avait l’eau si terrifiante pour le petit mage ! En espérant qu’on ne le jette pas dedans si jamais il ratait tout pendant qu’il tentait désespérément de jouer aux cartes…

Une fois arrivés là-bas, et une fois arrivé à l’intérieur, ils durent se confronter à un oiseau, qui lui gérait les inscriptions pour ce mini-tournoi, histoire d’organiser les rencontres entre les différents participants. L’oiseau leur tendait une plume pour qu’ils puissent inscrire leurs noms sur un papier, et Vingt-deux se retint de faire une remarque désobligeante sur l’origine de cette plume – il était tellement fatigué, il voulait être très désagréable avec tout le monde, vous voyez – et quand ce fut son tour d’écrire son nom… Eh bien il inscrit le "22" le plus gracieux des histoires réunies de tous les mondes, en songeant que si l’écriture de Dol était bien différente de celle de Héra, ils allaient avoir du mal à relire le nom de Joan, mais passons ! Alors qu’on leur indiquait de s’installer à un endroit pour attendre les dernières personnes qui devraient venir, le petit mage sentit que son sac bougeait un peu plus que d’habitude… D’un coup, Éros en sortit sans prévenir, empoigna la plume et… commença à inscrire son nom sur le papier ? Quoi, mais il savait jouer aux cartes, lui ?! Mais… Mais il n’en avait pas, de toute manière ! Quoique… Le troisième paquet offert par le vendeur… Ça allait vraiment être bizarre, cette histoire !


PrésentationFiche TechniqueJournal de RPs
couleur paroles : chocolate



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joan

avatar

Messages : 383

MessageSujet: Re: Voleur un jour...   Ven 15 Juil - 2:22

Comme il l'avait pensé, Vingt-deux était vraiment fatigué et certainement plus que Joan encore...Cela s'était vérifié avec l'épisode du vêtement arraché des mains de Nathalie...Ceci dit, Joan n'avait rien dit et ne trouvait rien de spécial à redire...
L'autre problème en plus de la fatigues des jeunes gens, car s'en était un, si on supposait qu'ils pouvaient s'endormir en plein milieu d'une partie de carte et oublier leur "mission" par la même occasion...C'était que Vingt-deux semblait perdu avec les règles du tetra master. Joan se voyait mal mieux expliquer que See see, qui plus ait.

Le jeune homme avait aperçu non loin de la salle du tournoi à côté de l'oiseau, un autre individu, le caissier. Cet "homme" pouvait vendre des cartes, des basiques, les mêmes que See see avait prêté à Joan lors de leurs entraînements. Autrement dit des cartes peu intéressantes...Alors, lorsqu'ils remarquèrent ce petit magasin dans lequel ils purent acheter trois paquets de cartes. Le jeune homme s'était également dangereusement approché d'un paquet de bonbon, pas très cher lui non plus...Mais, dû y renoncer avec beaucoup de tristesse...Trop peu de temps leur restait encore avant le début du tournoi. Ils devaient se presser et c'est finalement pile dans les temps qu'ils purent s'y inscrire.

Le problème d'un tournoi individuel, c'est que les gens ne devaient pas y participer en groupe. (Cette logique...) Vingt-deux, Joan et même le tomberry qui était autorisé à y participer (?!) furent tous séparés !

"Et si le mage restait avec moi ? Il serait mon porte-bonheur ?"

Ce fut vite refusé...Dépité, Joan lança quelques mots d'encouragement à son compagnon.

"Courage Vingt-deux ! Essaye de...ne pas t'endormir..."

Ce qu'ils étaient nuls ces mots...Il aurait dû lui promettre quelque chose s'il était sage à la place. Vu l'humeur massacrante dans laquelle le mage se trouvait. Après lui promettre quoi ? Il ne savait pas de toute façon...
Joan était installé à une table, face à un dénommé Wake. Son premier adversaire. Celui-ci ne semblait pas extrêmement fortuné...Joan n'avait pas vraiment envie de voler cet homme. Surtout quand il vit ses cartes...Ce n'était pas qu'elles étaient mauvaises mais, pas vraiment bonne non plus. En tout cas, moins bonnes que celles que le jeune homme possédait. Armé de cartes avec une bonne défense, le jeune homme gagna sans trop de difficulté et fut conduit à son prochain adversaire ; Mario ! Joan le dévisagea tout perplexe...

"Qu'est-ce que tu fais là ?!"


"Je ne veux pas que tu gagnes ce tournoi !"
s'exclama Mario.

Mais, enfin ! Ce n'était pas son attention ! Même s'il s'était pris au jeu, il fallait le reconnaître...
Hé ! Si lui était là, il aurait pu voler des gens à leur place ! C'était ce qu'il lui dit d'ailleurs...Et pour toute réponse il eut :

"Je ne sais pas voler moi...et dire que Nathalie préfère un sale voleur à moi..."

Qu'est-ce qu'il avait ce mioche à la fin ! Ce n'était pas Joan qui voulait voler en plus ! Pour une fois...
Il n'allait pas voler Mario la non plus...En tout cas il pouvait toujours essayer de lui mettre un racler aux cartes ...Mais, c'était très mal embarquer...Le petit venait de faire un combo et retourner toutes les cartes du jeune homme. Les deux cartes qui lui restait en main n'allait pas le faire gagner...Si le gars qui les surveillait pouvait arrêter de les regarder trente secondes, il pourrait toujours changer sa main discrètement...Il avait deux complices dans la salle s'il pouvait leur envoyer un signal !
C'est là que le tomberry gagna sa première partie...La fille qu'il venait de battre n'était pas contente que cette "créature" ait le droit de jouer elle rouspéta grandement et tout les regards se tournèrent vers eux, surtout vers le joueur improbable qu'était Eros...Joan en profita donc pour chercher des cartes plus aptes à le faire gagner que celles qu'il avait et lorsque leur "superviseur" reposa les yeux sur leur partie. Joan avait déjà poser sa carte près de celle de Mario et enchainé moult combo...
Si faire "nananananèreuh" n'avait pas était si peu mature, il l'aurait fait...
En quittant la table le garçon lui glissa à l'oreille :

"Si je te vois voler quelqu'un, je te dénoncerais..."

Ce traître ! Super...Rester plus qu'à espérer que Vingt-deux aller voler quelqu'un, ceci dit...Joan pouvait se montrer extrêmement discret pour voler aussi bien que pour tricher...
Non loin de lui il y avait un homme qui semblait ne pas être vraiment dans le besoin...Au changement de table ce serait l'occasion d'essayer de lui emprunter quelque chose...sauf que cette fois ce n'était pas à Joan de bouger mais à son adversaire de le retrouver. Décidément...Il y avait de moins en moins de joueur dans la salle et Joan ne voyait pas Vingt-deux...Avait-il perdu où était-il caché par ce monsieur à l'allure imposante à deux tables de lui ? Il espérait que le mage se débrouillait assez bien, même en jouant au hasard...

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Art.Selphie/?ref=aymt_homepage_panel
Vingt-deux

avatar

Messages : 316

MessageSujet: Re: Voleur un jour...   Ven 15 Juil - 23:22


Essayer de ne pas s’endormir… C’était ce qu’il essayait de faire depuis avant ! Mais son corps lui disait l’inverse, ça commençait à devenir de plus en plus difficile… Vingt-deux avait un peu compté sur le fait d’être à côté de Joan pour qu’il l’aide à jouer, mais, bien sûr, ils n’avaient pas le droit… Ah ! Si seulement il avait su qu’Éros savait jouer, il lui aurait interdit de participer de façon individuelle pour qu’il l’aide lui ! Ça allait vraiment mal se passer, tout ça… Et le Tomberry qui se pavanait fièrement parce qu’il avait le droit de participer ! Ça énervait un peu le Mage Noir, quand même…

Vingt-deux était tellement nerveux qu’il était persuadé qu’il allait s’évanouir à n’importe quel instant… Son adversaire était déjà en face de lui, et le regardait curieusement tandis que le petit mage recommençait de nouveau à s’endormir… Jusqu’à ce qu’on le secoue pour qu’il se réveille !

« Est-ce que vous allez bien ? »

C’était la personne contre qui Vingt-deux devait jouer… Tiens, il n’avait même pas remarqué que c’était une dame ! Vu comment elle était habillée, elle devait être riche… Enfin, dans tous les cas, elle avait l’air inquiète, là. Le petit mage la regarda avec des yeux tout fatigués…

« Ç-Ça va… » marmonna-t-il.

La dame, l’air peu convaincu, retourna s’assoir en face du petit mage. Il devait choisir les cartes qu’il devait jouer, déjà… Vingt-deux prit tout au pif – de toute manière, il n’avait aucune idée de ce à quoi correspondaient les trucs écrits dessus – et voilà ce c’était à lui de jouer en premier ! Bon, bah, au pif, aussi… Enfin bon, lorsque ce fut de nouveau au tour du Mage Noir de jouer, il regarda ses cartes, le jeu en cours, ses cartes, l’air complètement perdu ; ses mains tremblaient, et il avait les larmes aux yeux… Et, finalement, il craqua !

« Je… Je comprends rieeeen !! J’abandonne !! Pourquoi on m’a dit de jouer ici, je voulais pas moi, je… je… »

Et voilà qu’il éclata en sanglots après avoir balancé ses cartes par terre, devant le regard perplexe des gens tout autour, et même moqueur de certains… La dame, quant à elle, s’était approchée du petit mage ; elle avait l’air triste pour lui.

« Allons, il ne faut pas se mettre dans cet état pour ça… »

Et là, sans crier gare, elle le prit dans ses bras pour le consoler ! Vingt-deux se figea net, puis se reprit assez rapidement avant qu’elle ne le lâche.

« Vous savez, il ne faut pas toujours suivre ce que d’autres personnes disent ! » lui dit alors la dame.
« Euh… D-D’accord… »

Pourquoi est-ce qu’elle était si gentille avec lui, alors qu’elle était riche en même temps, hein ?! Enfin, de toute manière, maintenant que Vingt-deux avait perdu – enfin, non, il avait abandonné, mais c’était pareil – il n’avait plus besoin de traîner dans le coin… Euh, et Joan, il en était à où ? Le petit mage avait beau regarder partout, il ne le voyait pas… les autres gens lui gênait la vue…

Soudain, on entendit quelqu’un râler, tous regardèrent dans la même direction… Vingt-deux ne savait pas ce qu’il se passait, mais, après avoir vérifié que personne ne regardait vers lui et du plus discrètement qu’il put, il attrapa une bourse qui était accrochée sur le vêtement de la dame qui avait joué contre lui, la décrocha et la fourra rapidement dans l’une de ses poches à lui, l’objet rejoignant le collier de la dame que Vingt-deux avait pris discrètement quand elle l’avait pris dans ses bras… Il n’était pas fier de lui là, maintenant ; tout honteux, il quitta la salle avant qu’on ne le regarde à nouveau, pour s’assoir sur le chemin juste devant le bâtiment. Il allait attendre que Joan sorte en restant ici, en espérant qu’il ne tombe pas dans l’eau… Ah ! Il fallait attendre Éros, aussi. Le petit mage se demandait ce qu’il se passerait si le Tomberry arrivait à gagner le mini-tournoi ? Ça serait bizarre…


PrésentationFiche TechniqueJournal de RPs
couleur paroles : chocolate



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joan

avatar

Messages : 383

MessageSujet: Re: Voleur un jour...   Dim 17 Juil - 1:57

Une jeune fille du nom d'Erin vint s'asseoir en face de lui. Elle ressemblait à un petit marin, en tout cas, elle en avait la tenue.
Elle semblait très sûre d'elle, des murmures couraient dans la salle, Joan pouvait entendre qu'elle faisait partie des meilleurs joueurs mais, quand il vit ses cartes euh comment dire...Elles ressemblaient au bouton qu'il pensait avoir eu sur le visage à Dali...et qui en réalité avait été un puluche...Elle n'avait que des puluches dans son jeu !
Et ils disaient qu'elle était forte, vraiment ? Pourtant...

"Le dénommé Joan est en final !"
Annonça l'organisateur du tournoi.

Hé ! C'était quoi ce "dénommé"...Apparemment il était déçu qu'Erin, la "championne" fut éliminé...
En même temps avec les cartes qu'elle avait ce n'était déjà pas normal qu'elle eut été aussi loin ! En tout cas, une nouvelle carte s'ajouta au paquet de Joan, il n'avait pas de puluche avant...
La salle était maintenant vraiment plus dépeuplée et pour cause, il n'y avait plus que deux participants et ce n'était pas Vingt-deux le deuxième...

"En final ; le tomberry contre le jeune homme !"

Hein ?! Comment c'était possible ça...Joan s'était même demandé comment la créature pouvait réussir à tenir une carte. Avant de se souvenir que les tomberry tenaient des lanternes et des couteaux...Tout de même, il avait assez de réflexion pour jouer à un jeu comme ça ?!
Joan écarquilla ses yeux en voyant le jeu de son adversaire...Il avait les cartes les plus puissantes que tout ceux qu'il avait rencontré avant ! Il aurait voulu avoir son paquet de carte...Il était toujours possible de gagner quand même avec un peu d'astuce et d'espièglerie, c'est la vie de... Sauf que...c'était encore une fois mal parti et pour tricher ce serait beaucoup moins évident...tous les yeux du peu de personnes qui restaient étés braqué sur eux.
Il devait donc jouer à la loyal. Il eu un petit espoir à un moment ! Mais, non...il s'envola avec le dernier coup du tomberry et Joan perdit 7 à 3. Eros gagna la finale du tournoi de Tetra Master...On lui donna dix cartes de haut niveau et une petite bourse de 500 gils. Qu'allait-il faire de ça ?! Hé les gars c'est un tomberry ! En plus, la créature semblait toute fière, elle lorgnait Joan avec un petit sourire en coin...Si ! le jeune homme aurait juré qu'elle se moquait de lui !

Enfin, après des salutations de vigueur et autre remerciement, ils quittèrent les lieux. Sans que Joan n'ait pu voler quoi que ce soit...Mais, il avait gagné quelques nouvelles cartes quand même ! Ce qui ferait de belles jambes aux petits...

Le jeune homme posa ses yeux sur Vingt-deux dés qu'il fut sortit, heureusement, le mage ne s'était pas trop éloigné du bâtiment. Joan était prêt à lui raconter toute son aventure et a entendre la sienne. En tout cas, lui aimerait y retourner s'ils en avaient l'occasion. Il avait adoré, malgré les quelques problèmes qu'il y avait eu...

"Vingt-deux ! Tu devineras jamais ! J'ai été jusqu'en final ! Et...j'ai perdu contre Eros..." Il s’interrompit lorsqu'il remarqua que Vingt-deux n'avait pas l'air dans son assiette. Parce qu'il avait perdu trop vite ? Ou parce qu'il était trop fatigué ? "Euh...Quelque chose ne va pas ? Qu'est-ce que tu as ?"

Lui en tout cas avait oublié que le but du tournoi avait été de voler quelque chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Art.Selphie/?ref=aymt_homepage_panel
Vingt-deux

avatar

Messages : 316

MessageSujet: Re: Voleur un jour...   Jeu 21 Juil - 0:28


Vingt-deux regardait honteusement le sol en pleurnichant, si bien qu’il ne vit pas Joan et Éros revenir… Apparemment, c’était le Tomberry qui avait gagné le tournoi, le Mage Noir put voir qu’il affichait un air fier lorsqu’il releva la tête pour le regarder… Puis, le jeune homme remarqua que le petit mage n’avait pas l’air comme d’habitude… Mince ! Devait-il tout lui dire, là ? Mais il y avait trop de monde encore, autour… Il n’oserait jamais… Il se contenta de se relever, puis de marmonner :

« Ça… ça va… Viens, on s’en va… »

Avant d’attraper le bras de Joan et de le tirer dans une direction pour s’en aller… Il lui dira tout quand il y aura moins de monde, autour… Finalement, ils se retrouvèrent à l’endroit où il y avait le vieux monsieur qui ne comprenait rien à ce qu’on racontait… Il n’allait jamais dormir, lui ?! Et puis, il y avait aussi le chien qui poursuivait le Mog… Vingt-deux n’avait pas très envie de retourner à l’auberge tout de suite, même s’il était fatigué et voulait dormir le plus tôt possible, il se doutait que See See et les enfants devaient les attendre, et le petit mage ne voulait pas déjà les revoir… Il pointa un bâtiment du doigt, demandant à Joan s’ils pouvaient aller voir dedans. En ouvrant la porte, il s’avéra qu’il s’agissait d’une armurerie, et que… Eh, pourquoi il y avait une grille avec un monstre, sous leurs pieds ?! Vingt-deux se figea net, tout tremblant, ils ne risqueraient rien, hein ? La grille n’allait pas s’effondrer sous leur poids ? Le Mage Noir se risqua à avancer tout doucement vers le vendeur, tandis qu’Éros, pas plus rassuré que le petit mage, fit preuve de bien moins de courage et recula… Jusqu’à se prendre le chien, qui le regardait curieusement, et qui ne se gêna pas pour léchouiller la tête du Tomberry…

Vingt-deux – qui avait eu le courage de marcher jusqu’au vendeur – acheta quelques trucs, avant de prendre congé et de partir plus vite qu’il n’était venu… Mince, il aurait dû rester un peu plus longtemps… Juste histoire de ne pas retrouver les autres dans l’auberge, là… Bon, tant pis, il n’allait pas retarder indéfiniment les "retrouvailles "... Eh ! Mais là, il n’y avait presque plus personne dans le coin… Vingt-deux allait pouvoir tout raconter à Joan ! S’il osait…

« Euh… En fait, pour, euh… Le tournoi… » commença le petit mage, regardant autour de lui pour voir si personne n’écoutait… Le vieil homme ? Bah, il ne comprenait rien… Éros était encore occupé avec le chien… « En fait, je… j’ai rien compris… et j’ai abandonné tout au début… »

Ça, c’était fait ! Maintenant, il devait parler de son acte honteux… Mais, il n’eut même pas le temps de commencer sa phrase ; d’un coup, une voix retentit derrière eux.

« Vous, là ! »

Oh non. Vingt-deux se figea net en reconnaissant cette voix, et se retourna pour faire face à la dame contre qui il avait été à la première partie de cartes, et dont il avait piqué quelques biens… Il leva un regard craintif en direction de la dame, et se prit au même moment une gifle monumentale qui le déséquilibra, et le petit mage tomba sur le sol en poussant un petit gémissement… Quelqu’un accompagnait la dame, c’était qui ? Son majordome… Il n’avait pas l’air commode… Est-ce qu’il allait le taper ?!

« Vous m’avez trompée avec votre jolie minois ! Vous êtes… odieux ! Rendez-moi immédiatement ce que vous m’avez volé ! » lança la dame, avant de se tourner vers Joan. « Et vous ! C’est votre Mage Noir, non ? Vous devriez mieux l’éduquer ! »

Vingt-deux pleurait à grosses larmes, il fouilla dans ses poches pour tendre le collier et la petite bourse à la dame…

« J-Je suis v-v-vraiment d… désolé ! J-J-Je recommencerais p-plus ! » bégaya le petit mage entre deux sanglots.

La dame lui arracha les deux objets des mains avec colère, tandis que le Mage Noir, encore plus honteux que auparavant, se cacha le visage derrière ses mains. Il se sentait tellement mal, là…

~~~~~~~~~~

Action de Vingt-deux :

Achète :
- Canne Feu à 1100 gils
- Canne Glace à 980 gils
- Foudrekane à 1200 gils

Ce qui devrait faire un total de 3280 gils õ^õ


PrésentationFiche TechniqueJournal de RPs
couleur paroles : chocolate



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joan

avatar

Messages : 383

MessageSujet: Re: Voleur un jour...   Ven 22 Juil - 16:38

Il y avait vraiment quelque chose qui chiffonnait Vingt-deux, cela se voyait et son petit "ça va" lorsqu'il l'entraina vers le vieil l'homme le confortait dans cette idée ! À peine le jeune homme protesta avec un :

"Euh...Vingt-deux..."

Qu'ils étaient soudain dans une drôle de boutique...avec un monstre sous leurs pieds, pourquoi pas ?
Joan n'avait pas vraiment peur, même si le monstre était assez conséquent, les grilles avaient l'air solides, sauf si le vendeur pouvait les ouvrir alors qu'ils marchaient dessus... Tiens, c'était intrigant cette histoire.
Alors, pendant que Vingt-deux achetait plusieurs cannes... Joan parlait au vendeur, il avait toujours en tête qu'il fallait donner quelque chose aux petits mais, il n'avait pas besoin de l'avoir volé, il suffisait juste qu'il leur dise qu'il l'avait volé....

-"Dites...le monstre en bas, on peut le combattre ? On a une récompense si on le bat ? Vous donnez quoi...?"
-"Pour votre premier combat c'est le griffon vous aurez une carte Tomberry !"

Hé mais, c'était tellement...pas intéressant ! Risquer leur vie pour une carte...qu'il avait déjà en plus ! Cela ne valait vraiment pas le coup. Joan suivit donc Vingt-deux vers la sortie - sans rien acheter - quand enfin le petit mage lui apportait la réponse au pourquoi il semblait si préoccupé, Joan sourit l'air amusé.

"Ce n'est rien Vingt-deux ! Le but de notre participation à ce tournoi n'était pas de le gagner..."

Puis, il sentit qu'on le bouscula, c'était une femme qui débarqua en trombe, l'air en colère à n'en pas douter. Elle s'avança vers le mage, furieuse et lui infligea une sévère gifle. Joan n'avait pas eu le temps de retenir la main de la femme, il s'en voulait pour ça. Il se plaça entre la femme et Vingt-deux et jeta un regard mauvais au majordome.

"Hé...! C'est peut-être vous qui avait été mal éduquée, non...?"


Après tout, cela ne se faisait pas de frapper les gens, surtout sans avoir de preuve de ce que l'ont avançait ! Lui, n'avait jamais vu cette femme, mais elle devait avoir participé au tournoi. Ceci étant dit...elle n'avait pas de preuve mais, elle avait eu du flaire, Vingt-deux venait de sortir de ce qu'il avait dérobé à cette noble...Bon, au moins c'était réglé plus besoin de lui en vouloir !
Au pire des cas...il pouvait toujours s'accuser à sa place...

"C'est moi qui lui avait demandé de voler quelque chose, mais maintenant c'est réparé, il s'est excusé. Pardonnez-le et reprenons tous notre chemin..."

Il valait vraiment mieux éviter que l'histoire de l’hôtel de Timber ne se répète. Alors, Joan aida le mage à se relever et l'entraina plus loin, vers l'auberge. Il attendit de voir si les deux autres partaient. Il s'agenouillant ensuite devant le mage et lui sécha ses larmes d'un doux revers de la main.

"Il ne faut pas pleurer...Ce n'est rien, j'ai juste l'impression d'avoir une mauvaise influence sur toi..." lâcha-il avec un rire forcé.
"Si tu savais toutes les fois où on m'a cogné quand j'étais petit après avoir volé quelque chose...On s'y prend un peu mal c'est tout...il faut juste qu'on s'améliore dans cet art..." Il prenait ça sous le ton de la plaisanterie, mais au fond, il savait pourquoi son compagnon pleurait, ce n'était pas de s'être fait giflé, il culpabilisé juste d'avoir fait ça. Il n'était pas comme lui..."Allez, on va essayer de trouver quelque chose à donner aux gamins sans le voler..."

Il se releva et avisa les échoppes en contrebas, peut-être que de là ils pourraient y acheter quelque chose qui donnerait le change. Il prit l’échelle de bois et demanda à Vingt-deux de faire attention à ne pas tomber lorsqu'il l'utiliserait à son tour.
C'était étonnant comme l'ambiance ici était différente du reste de la ville. Il n'y avait pas un noble dans le coin, les échoppes semblaient avoir étaient installée à la hâte. Tout était en bois et il n'y avait aucun ornement nulle part. Même l’échelle avait été cassé et réparé grossièrement. Est-ce qu'ils allaient pouvoir trouver quelque chose d’intéressant à donner aux enfants ici ? Pas sûr...En tout cas, Joan effectua "quelques" achats auprès du premier vendeur qu'il trouva - il avait dû penser que c'était noël avant l'heure - Il était tellement joyeux qu'il donna deux fioles, une pour Vingt-deux et une pour le jeune homme. Des petits cadeaux pour tous ses achats qu'il disait. Sauf que la fiole que Joan avait en main...Il ne savait pas trop pourquoi mais, elle ne lui plaisait pas ! Alors, il demanda au mage s'il pouvait l'échanger avec la sienne !
Il ne savait pas si Vingt-deux voulait effectuer de nouveaux achats ici, il lui demanda donc de l'attendre pendant que lui scrutait le coin, ce qui ne devrait pas prendre trop longtemps, mais son compagnon pourrait en profiter pour acheter quelque chose en attendant que Joan fouille partout...

Il n'eut pas à chercher bien loin quand son regard fit attirer par quelque chose de brillant au sol. Une pierre ? On aurait dit que cela représentait un signe astrologique celui de la vierge. Lui était Verseau mais, ce n'était pas un problème ! Peut-être qu'il pourrait donner ça aux petits . Il avala le contenu de sa fiole et retourna auprès de Vingt-deux, non sans jeter un œil à l'homme à l'aspect un peu menaçant qu'il y avait tout près. On aurait cru l'homme derrière lequel ils s'étaient caché en entrant à Tréno... Oh ! mais c'était lui ! Il attrapa la main de Vingt-deux et le pressa de remonter l’échelle.
Il ouvrit ensuite la porte de l'auberge pour voir les enfants à l'étage inférieur. Il adressa un rapide signe de la tête à l'aubergiste en guise de salutation et rejoignit See see et les autres, Nathalie et Mario compris, en descendant l'escalier.

-"Alors, qu'est-ce que vous nous avez apporté ?"
S'exclama le borgne en les voyant arriver.
-"Des nouvelles cartes !" Le jeune homme laissa passé un instant et lorsqu'il vit l'expression du garçon inchangé, ajouta :"Attend..." Il fouilla dans sa poche et en sortit la fiole qu'il venait de vider un peu plus tôt..."Non, pas ça..."

Nathalie aussi présente, arracha la fiole des mains du jeune homme.

"Je veux bien la garder !"

Si elle le voulait...Mais, plus important pour See see, il sortit la pierre du signe de la vierge trouvé derrière l’échoppe. Il affirma qu'il l'avait volé à une femme au tournoi qui semblait assez riche. Il devait avoir l'air assez convainquant car, See see avait l'air ravi.

-"Wouah, elle est belle !" Il mordit dedans pour s'assurer que c'était en métal précieux. Ceci dit, il avait l'air un peu déçu qu'il n'ai "volé" que ça, puis il  se tourna vers Vingt-deux pour lui demander ce que lui avait pris...

-Euh...Tu nous avais pas dit qu'on devait prendre chacun quelque chose...Il n'y a que moi qui ait volé, mais ça suffit, non ? On est très fatigué on aimerait bien voir votre passage secret..." répondit Joan.

Au final See see accepta, avec l'appui de Nathalie, leur alliée...sous les yeux mauvais de Mario qui avait l'air content qu'ils s'en aillent... Le borgne les emmena pas très loin, vers une porte, qu'ils n'avaient jamais vue ouverte jusqu'à présent.


Actions de Joan :

-Achète 13 remèdes pour 3900 gils.
90 lasiks pour 4500 gils
et 2 Bocca pour 100 gils
Pour un total de 8500 gils

-Utilise la compétence  : Créa-Mgi-Mtl, pour transformer 90 lasiks en 90 magies cécités et 4 aphasies avec ses 2 Bocca (1 bocca = 2 aphasies)
-Utilise la compétence : Créa-Mgi-Pro, pour transformer 15 remèdes (à puiser les 2 autres remèdes dans l'inventaire de Joan) pour faire 75 magies esuna (1 remède = 5 esunas)

Equipe ses 100 esuna sur Vgr-A

-Échange sa source Magie contre la source d'esquive de 22
-Utilise la source d'esquive.

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Art.Selphie/?ref=aymt_homepage_panel
Bahamut
Dragon Admin
avatar

Messages : 4961
Age : 26

MessageSujet: Re: Voleur un jour...   Dim 24 Juil - 20:59

Joan +350 exp
Vingt-Deux +300 exp & Passe au niv9 en faisant ses achats

Echange des sources et utilisé pour Joan

Vingt-Deux obtient:
Canne Feu (For+16, Type Feu, Brasier+, Morphée) > 1100 gils
Canne Glace (For+16, Type Glace, Glacier+, Somni) > 980 gils
Foudrekane (For+16, Type Foudre, Arsenic, Foudre+) > 1200 gils
= 3280 Gils

Joan obtient:
13 remèdes pour 3900 gils.
90 lasiks pour 4500 gils
et 2 Bocca pour 100 gils
Pour un total de 8500 gils

90 magies cécités, 4 aphasies, 75 magies esuna

Equipe ses 100 esuna sur Vgr-A



Merci à Alizée °3°
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ff-war-rpg.forumactif.org
Vingt-deux

avatar

Messages : 316

MessageSujet: Re: Voleur un jour...   Mer 27 Juil - 0:42


La dame n’avait pas l’air très commode, là, mais elle ne les suivit pas lorsqu’ils s’éloignèrent… Mais elle continua de les juger d’un œil sévère avant de partir de son côté, suivie de son majordome. Joan tenta de rassurer Vingt-deux, mais peine perdue ! Le petit mage se sentait bien trop coupable pour laisser passer ça dans son esprit…

« M-Mais… La dame, elle était gentille avec moi ! » protesta-t-il. « Et… Et moi j’étais méchant… M-Maintenant, elle… elle va penser que je suis toujours méchant ! »

Il ne voulait pas qu’on le voit comme un méchant ! Ce n’était pas vrai, il n’était pas comme ça, lui ! Mais, bon, ça ne servait à rien d’aller vers la dame pour essayer de contester… De toute manière, il n’oserait jamais ne serait-ce que la regarder, maintenant ! Enfin, bon, ce qui était fait l’était, les voilà qui descendirent une échelle et ils purent voir qu’ici, il n’y avait pas de dames riches ! Alors que Vingt-deux manqua de se ramasser par terre en descendant l’échelle, Joan fit des achats COLOSSAUX, si bien que lorsque le petit mage voulut acheter quelque chose… Ben, y avait plus rien. Vingt-deux réprima un gros soupir, et accepta d’échanger la fiole qu’il avait reçue avec celle qu’avait reçue Joan, avant de la ranger dans son sac… Pour l’instant, il voulait dormir, pas boire un coup ! Le jeune homme lui demanda d’attendre là où il se trouvait, soit ! Il allait quand même voir si le marchand avait quelque chose d’intéressant ! Mais bof, rien qui en vaille la peine… Il regarda, l’air fatigué, Joan revenir, et d’un coup ce dernier le tira pour lui demander de vite remonter !

« Maaais ?! Il se passe quoi… ?! »

Tout stressé, il remonta l’échelle – et manqua de tomber encore une fois – avant d’aller se coller à Joan, regardant partout comme s’il attendait qu’une catastrophe allait arriver sur eux à tout instant ! Mais, rien ne se passa, et ils étaient à présent de retour dans l’auberge. Les enfants les attendaient…

Tandis que Joan cherchait un machin qu’il aurait trouvé avant à leur donner, Nathalie avait piqué la fiole vide ; Joan en avait bu le contenu juste avant. Bizarrement, ça énervait Vingt-deux, ça, et il lançait un regard mauvais à la petite fille… Elle ne l’avait pas remarqué, trop occupée à regarder l’objet… N’importe quoi ! Puis, See See sembla satisfait de ce que lui avait amené et les fit descendre encore plus bas dans l'auberge, en direction d'une porte. Mais, avant de la passer, quelque chose chagrinait Vingt-deux !

« Euh, Joan... ? Tu... tu as encore de l'argent avec tout ce... euh... ce que tu as acheté... ? »

Non, mais, c'était vrai, quoi ! Il avait acheté tout le magasin... Du coup, le petit mage lui prêta de l'argent ; comme ça, s'il voulait s'acheter quelque chose encore, il pouvait ! Bon, par contre, question de le rembourser... Au pire, s'il le faisait pas, c'était pas grave, hein...

See See les fit passer par la porte, ce qui les fit se retrouver devant une barque ! Bah ça alors…

« Allez là-dessus, on embarque ! » lança See See

Vingt-deux n’était pas des plus rassuré que ça, mais il monta sur la barque quand même… Même Mario et Nathalie montèrent dessus ! Bof, le Mage Noir se serait bien passé d’eux… Puis See See les fit avancer sur un canal… Du coup, c’était bien un raccourcis pour Lindblum, là ? C’était une rivière souterraine qui y allait, ou quoi ?

« Euh… On va où… en fait ? » demanda Vingt-deux, juste pour être sûr…

See See lui répondit alors, mais sûrement pas quelque chose qu’il voulait entendre !

« Là, on se rend à la maison du fou !
- Q-Quoi ? M-Mais… On devait pas aller à…
- Bah je vous ai menti, eh ! On allait pas laisser filer de si bons voleurs ! Enfin… »

Il lança un regard sceptique au petit mage…

« Y a plein de trucs de valeur là-bas ! » continua See See. « On va pouvoir tout leur voler !
- Mais… J-Je suis pas d’accord, moi !! »

Le borgne arrêta de faire avancer la barque pour attraper Vingt-deux par les épaules et le secouer…

« Je te demande pas ton avis, à toi !
- Maaais aaieuh !!
- Et de toute façon, vous n’avez pas le choix, maintenant ! »

Et voilà, le petit mage avait de nouveau mal à l’épaule ! Dire qu’il avait réussi à oublier qu’il s’était fait tirer dessus y a quelques jours… Il lança un regard mauvais à See See qui était à nouveau occupé à faire avancer la barque. Ça n’allait pas se passer comme ça ! Déjà qu’il l’empêchait de dormir, qu’il l’obligeait à aller dans un tournoi de carte alors qu’il ne comprenait rien aux règles, pour aller voler des gens, surtout une dame gentille qui allait maintenant mal le voir, et maintenant il voulait qu’ils aillent voler des trucs dans… une maison du fou ? C’était quoi ça, déjà ? Bah, ça n’avait pas d’importance, de toute façon ! Ça n’allait vraiment pas se passer comme ça… Frustré, le petit mage piqua la dague de Joan sans même lui demander et pas du tout discrètement, et se concentra dessus pour l’examiner… Et le borgne qui riait parce que Vingt-deux faisait un bien piètre voleur avec ce larcin-là ! Mais oui, qu’il rit…

Un peu plus tard et plus loin, See See stoppa à nouveau la barque pour prendre la parole :

« Du coup, voilà comment on va s’y prendre : on va attendre qu’il n’y ait plus de clients et de vendeur à la forge ! » Ah, la maison du fou c’était la forge ? D’accord… « Et à partir de là, on va aller fouiller partout et ramener les trucs les plus précieux ! C’est clair, je suppose ?
- J’ai pas envie, moi ! »

Le borgne n’était vraiment pas content que Vingt-deux proteste… Eh bien tant pis pour lui !

« Je veux rien voler ! Je veux qu’on retourne à l’auberge !!
- Bah tu peux y retourner en nageant, si tu as peur ! Sinon, t’es obligé de venir !
- Je veux pas y aller ! Fais demi-tour tout de suite !
- Sinon, quoi ? Tu vas me frapper avec ton bâton… ? »

Et See See qui le regardait avec un petit air supérieur, là ! C’en était trop ! Vingt-deux se leva furieusement de sa place, avant de s’avancer vers le borgne… et de lui plante violemment une dague dans le ventre. La dague de Joan, qu’il avait gardée en main, depuis tout à l’heure… Dans tous les cas, Nathalie et Mario semblaient assez choqués devant la scène, tandis qu’Éros essaya de trouver refuge près de Joan… Le Mage Noir fixait See See d’y regard plus que mauvais, la main toujours sur la dague, comme s’il n’avait pas l’intention de la retirer.

« Je veux retourner à l’auberge. » lança Vingt-deux tout en continuant de fixer le gamin, ne faisant même pas attention aux autres sur la barque, ou aux gémissements de douleur de See See.

~~~~~~~~~~~

Action de Vingt-deux :

Prête 4500 gils à Joan (à me rembourser comme tu le souhaites ôwô)


PrésentationFiche TechniqueJournal de RPs
couleur paroles : chocolate



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Voleur un jour...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Voleur un jour...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Cent ans pour le Voleur.. Un jour pour le Maître ? [Jin Tachibana]
» (solo) Voleur un jour, volera toujours. (Terminé)
» Stats pour un voleur level 10
» A TOUS CEUX QUI PENSE CHAQUE JOUR EN BIEN POUR CE PAYS
» HOROSCOPES DU JOUR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy War :: Zone RP :: Héra :: Tréno-
Sauter vers: