Accueil

Partagez | 
 

 Cidolfus Demen Bunansa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cidolfus Demen Bunansa

avatar

Messages : 46

MessageSujet: Cidolfus Demen Bunansa   Lun 16 Mai - 21:22

Présentation du Personnage

Première Partie

Nom : Demen Bunansa
Prénom : Cidolfus mais est généralement appelé le Professeur Cid ou Cid tout court par ses rares amis..
Âge : 58 ans à sa mort, né durant l'année 648 du calendrier Impérial.
Sexe : Masculin.
Taille : 1 m 74

Date de Naissance : ???
Monde d’Origine : Ivalice
Nature : Calamité
Rang : Worshiper Nihilist

Sous-Classe : A voir....
Arme : A voir...
Protection(s) : A voir...
Accessoire : A voir...

Deuxième Partie

Physique : Pour commencer, notre cher docteur ne fait pas son âge. Il atteint presque les soixante bougies et c'est à peine si l'on lui donne un peu plus de quarante-cinq ans et en plus, il n'est pas près de rétrécir, il mesure environ un mètre soixante-dix, un peu plus, un peu moins? Ses cheveux sont plutôt court, plus longs, ça serait gênant surtout pour une personne comme lui qui n'aime pas vraiment passer trop de temps loin de ses machines ou de ses recherches. Son aspect physique, bien sûr il y fait un minimum attention, il ne va pas porter n'importe quoi sur lui mais ce n'est pas une raison pour passer tant de temps à se coiffer ou se vêtir. Ses cheveux coiffés en arrière lui suffisent amplement, il n'est pas moche ainsi, il est même plutôt beau garçon pour son âge, à condition mesdames – ou messieurs? – d'aimer les hommes mûrs. Cidolfus n'est après tout pas jeune et cela se voit malgré tout. Ses  yeux marron sont le plus souvent cachés ses lunettes. Ses lunettes sont d'ailleurs attachées aux branches, une fine cordelette en petite perle noire autour de son cou. Il a des petits yeux, disant plutôt facilement qu'il a toujours une idée derrière la tête, des yeux de fouines, voyant tout, faisant attention au moindre détail sur sa route, ses adversaires, ses « camarades », les alentours, il se doit de tout analysé pour mieux apprendre et réagir. Son sourire est identique à son regard, apparemment joyeux mais avec un arrière-goût de malice... Impossible de savoir si cela est sa façon naturelle de sourire ou bien s'il sait déjà quoi faire quand l'occasion lui sera permise? En permanence, le docteur Cid a toujours une barbe au menton, allant de ses pattes à la moustache bien qu'au-dessus de ses lèvres, l'épaisseur des poils est un peu plus courte. Après tout, il ne passe pas trois heures devant un miroir chaque matin mais il devait bien dégager une certaine image malgré le fait qu'il n'était pas du genre à se montrer devant une foule. Il n'était pas n'importe qui!

Passons à la chose suivante, sa tenue. Cid est loin d'être l'un de ces manants, exclus d'Archadès, il était bien le contraire, il se voyait même au-dessus des nobles et sa tenue en était donc de même. Pourquoi devrait-il porter des loques? Le docteur Cid porte une élégante chemise à col jabot – blanc faisant donc le tour de sa nuque  pour s'arrêter devant son cou – rouge foncé aux motifs jaunes or, des motifs plutôt courants dans la ville d'Archadès certes mais pas question de porter n'importe quoi non plus. Sa chemise reste rouge foncée et or que devant ainsi que dans son dos, ses manches sont noirs. Ça pourrait paraître bizarre mais comme il porte généralement sa veste, ce détail ne se remarque pas vraiment. D'autant plus qu'il porte une paire de gants blanc, montant jusqu'à ses coudes. Un blanc immaculé et pur, on s'en voudrait presque si par hasard on venait à les salir... D'autant plus qu'il y avait une fine bordure doré sur le côté, cela ne fait que rajouter de la valeur à une simple paire de gant. Par-dessus sa chemise se trouve une cravate mauve, mais attention, pas une grosse cravate qui est comme un nœud coulant autour du cou, non! Une fine cravate délicatement attachée à son cou, là, c'était parfait! Et encore par-dessus se trouve sa veste longue. On peut dire que Cidolfus aime les couleurs foncées, c'est loin d'être faux! Une fois encore, sa veste est surtout rouge et noire, les couleurs d'Archadia! Petit clin d'œil à son royaume ou simple préférence? Posé lui la question!

Sa veste est entourée par des bordures jaune doré, séparant sa veste en plusieurs parties pour laisser généralement une couleur dominante dans une zone, le noir ainsi que le rouge devant. En arrivant vers ses épaules, c'est le rouge mais on peut apercevoir que ce n'est pas simplement une couleur posée-là, en y faisant attention, l'on remarque quelques broderies dessus, c'est si raffiné! Pour séparer le corps des bras, ce sont des bordures jaune doré, donnant presque l'air que c'est une écriture or, cela n'est que pour le plaisir des yeux et de l'élégance. Pour finir, aux manches, un peu plus de clarté en ajoutant un peu d'orange avec quelques broderies jaune sur sa manche. Cette fois-ci par contre, ce n'est qu'une fine bande de tissu noir qui délimite sa veste de sa chemise en dessous. Les deux pans de sa veste son attaché par une fine chaînette en or. En arrivant vers ses reins, sa veste continue de descendre jusqu'à ses mollets bien que de face, on a l'impression que sa veste s'arrête en arrivant aux cuisses. Il faudra le voir de dos ou de côté pour s'apercevoir que veste continue de descendre. On pourrait aussi remarquer les splendides autres parties de sa veste où le rouge et le noir reste en dominante partie majeur dessus. De même que le jaune. Serait-ce aussi une de ses attirances, l'or? L'intérieur reste entièrement noir, pourquoi diable irait-il en plus s'acheter quelque chose où l'intérieur est aussi beau que l'extérieur? C'est stupide! En conclusion, pour sa veste si coûteuse au moins, on remarquera que le bas semble être divisé en trois parties mais non, ce n'est pas le cas, il y a effectivement quelques trous ce qui donne juste l'impression de voir trois parties.

Le docteur Cid porte un pantalon noir on ne peut plus classique si ce n'est à un léger détail près. Sur les côtés, on peut y voir une touche de jaune clair, dorée même mais c'est tout! D'ailleurs, Cidolfus ne laisse pas vraiment l'occasion aux autres de montrer son pantalon, il faut dire qu'il porte de très longues bottes. Pour ne pas paraître trop sombre non plus, le scientifique va cette fois-ci mettre un peu de blanc, virant quelque peu au gris tout de même. Arrivant presque en haut de ses cuisses, ses bottes sont très à la mode d'Archadia. Tout en haut, on y remarque plusieurs petits carrés égaux faisant le tour de sa cuisse mais ensuite, c'est une multitude de détails en jaune qui sont présents sur ses bottes. Inutile de préciser qu'un gueux ne pourrait pas s'acheter une telle chose! Hormis ce goût pour l'élégance – que ce soit sa veste ou ses bottes – on pourrait remarquer un seul détail étrange sur ses bottes. Aux pieds, se trouve une languette... à quoi cela sert-il? Une bonne question que Cidolfus ne préfère pas y penser. Il y avait plus important après tout!    

Mental : Parler de sa façon de penser, voilà une chose qui ne sera pas simple. Par où commencer tout d'abord? Si vous voulez intéresser cet homme, il faudrait que vous soyez quelqu'un hors du commun ou alors qui prouve qu'il ait un cerveau et surtout, qu'il sache s'en servir. Cid aime les gens intelligents ou les larbins, l'un ou l'autre. Cela pourrait être le point de départ de ses catégories de gens qu'il côtoie? Les gens intéressants pourraient facilement se ranger dans la catégorie cobaye, tout dépend de la particularité de la personne? Mais ce n'est pas pour autant que Cidolfus est quelqu'un de mauvais. Il a le plus souvent le nez au milieu de document, de recherche, d'expérience mais ce n'est pas pour autant qu'il est associable, il suffit d'avoir un petit quelque chose qui attire son attention. Que ce soit un objet, la force ou le pouvoir, là, le professeur pourrait facilement aller vers quelqu'un pour parler un peu. Comme il est une personne intelligente, il cherche toujours à avoir un coup d'avance, même s'il ne l'a pas toujours, il fait avec en cherchant à rester prudent autant que possible. Sans ça, il reste une personne comme une autre, un homme de science certes mais certains plaisirs de la vie ne sont pas destinée aux riches ou aux pauvres. Tout le monde aspire à un peu de joie, tout dépend simplement de la façon de voir ce qui rend les gens heureux.

Un bon livre au coin du feu avec un bon verre de vin, voilà qui pourrait plaire à notre scientifique par exemple. La tranquillité, le savoir, deux choses qu'il adore avoir le plus souvent auprès de lui. Son laboratoire était parfois si silencieux, il se plaisait à entendre quelques bruits tout simples comme lui griffonnant sur une feuille ou tournant les pages d'un livre ou simplement, réfléchir. Souvent, Cid tient un livre à la main, que ce soit un livre important dans ses recherches ou une nouvelle trouvaille ou même, un carnet de notes, il ne manque pas d'ouvrir son livre pour passer le temps quand ce qui l'entoure lui est inutile ou alors pour noter d'autres choses importantes. Pour ses recherches ou autres... Avoir côtoyé si longtemps son ami Venat, Cid est devenu plutôt bavard même si cela reste essentiellement sur des choses qu'il adore. Que ce soit pour des recherches ou ses plans, il parle parfois aussi rapidement que son cerveau réfléchi, divulguant au même instant, ce dont il pense. Il risque donc de se corriger tout seul parfois. Cela ne veut pas dire qu'il risque de dire n'importe quoi, juste qu'il pourrait trouver mieux quelques secondes plus tard. On pourrait même le croire fou à le voire parler tout seul. Sauf qu'il n'est jamais seul et que son ami Venat est du genre discret. Malgré tout cela, le professeur reste quelqu'un de plutôt souriant, il a même l'air parfois du bon copain, voisin. Celui qui sourit, prêt à rendre service. Mais mieux vaut ne pas se fier à un sourire, s'il peut narguer ou enfoncer quelqu'un, il n'hésitera pas. Que ce soit un ami ou non. Quoi que vu les rares amis dont il avait, il restait plus gentil avec eux quand il lançait une petite pique. Malgré tout, pour ses amis, Cid reste une personne agréable... Reste à savoir qui sera ses amis ou non? Si vous aurez l'impression d'être manipulés comme un pantin, c'est que vous n'êtes qu'un pantin, un larbin, un cobaye au mieux.

Troisième Partie

Histoire :  Comme toute personne vivante sur Ivalice et même sur les autres mondes, Cidolfus Demen Bunansa fut né de l'amour d'un homme et d'une femme qui s'aimaient et le fruit de leur union fut donc ce cher petit Cidolfus et cet homme et cette femme étaient donc devenue ses parents. Quand on voit le monde d'Ivalice, on peut dire que ce petit bonhomme a bien eu de la chance dans la vie. Né au milieu d'une famille de nobles à Archadès, il ne vivait pas dans la vielle Archadès et pire encore, dans la basse ville de Rabanastre. Donc oui, c'était une véritable chance pour lui. Le petit garçon ne manquait de rien, nourriture, jouet, amour, il avait de tout. Il lui manquait juste un petit frère ou une petite sœur mais il ne proposa jamais cette idée à ses parents car peu à peu, ça lui échappait, préférant finalement rester seul avec ses jouets pour s'amuser en toute tranquillité. De plus, ce n'était que ses premières années, les amis de ses parents passaient les voir de temps à autre, présentant au petit Cidolfus par la même occasion quelques compagnons de jeu pour lâcher ses jouets et essayer des jeux auxquels il ne pouvait jouer tout seul. Des jeux avec un ballon, des jeux où il fallait se toucher en se traitant de « chat », des jeux amusant, certes, mais quand ses amis repartaient chez eux, il aimait tout aussi bien jouer tout seul. Ne serait-il pas en train s'apprécier une certaine dose de solitude ou tranquillité? Pas forcément, il ne voyait pas les autres enfants assez souvent. Continuant sa jeune vie, le jeune homme avait la chance d'avoir une maman qui était autrefois une grande célébrité à Archadès, elle était une grande actrice au théâtre et chacune de ses représentations se jouait à guichets fermés! Mais elle avait laissé sa carrière de côté le temps de s'occuper de son petit garçon. Quant à son père, c'était un homme politique qui tentait de maintenir la paix entre les royaumes pour garantir à Archadès la paix que Cidolfus avait toujours connue. Oui, son papa était un héros! C'est ainsi qu'il le voyait même s'il n'avait pas une belle armure et une épée.

Ce fut vers ses dix ans qu'il avait enfin compris. Son père n'était certes pas l'Empreur mais il avait quand même le pouvoir! À lui seul, il pouvait influencer une attaque! Les royaumes étaient plus en moins en paix pour le moment mais même si le mot « paix » est une chose éphémère, un rien peut déclencher la guerre en ce monde. Territoire, argent, meurtre, affaire d'état, tout les prétextes sont bons pour devenir un début de guerre. Le fils Demen Bunansa en a bien conscience après tout mais même si le pouvoir l'intéresse un peu, il allait bientôt ouvrir les yeux sur autre chose, des choses plus intéressantes. En grandissant encore, l'intelligence du fils prodigue continue de grandir et de se développer si bien qu'il finit par trouver sa voie en allant vers l'académie de recherche. Ses facultés deviennent de plus en plus grandes, il découvre, il fait ses premiers essais, il touche un peu à tout, autant dans la recherche de nouvelles armes – qui ne sont que quelques essais tant que l'élève n'est pas admis – mais l'académie lui offre tellement de possibilité qu'il se sent comme un enfant dans un magasin de bonbon! La science, la technologie, le savoir, tant et tant encore! Finalement, son choix se portera les armes. Pourquoi donc? Il n'était pas le genre voyou ou soldat? Eh bien car il voulait toujours offrir plus de puissance, de nouveauté! Pour lui? Archadia? Il conserva cette information et bien sur si on lui pose la question, il met ses recherches et découverte pour Archadia évidemment! Lui qui n'avait des étoiles dans les yeux que pour certaines machines encore inédites pour ses yeux, il vivait une partie de son rêve en accomplissant doucement mais sûrement une partie de son rêve.

En quelques années, il gagnait une grande place dans le domaine de la recherche d'arme, il était promis à un bel avenir à ce rythme. Aux alentours de ses vingt-cinq printemps, il fit la rencontre d'une de ses nouvelles assistantes. Bien vite la jeune femme se fit curieuse du travail de son supérieur, le servant mieux que possible, proposant même parfois quelques idées? Cidolfus pensait atteindre le bon bout, ne pouvant faire mieux mais cette fille voyait juste parfois et il devait reconnaître que son invention ne pourrait être que mieux encore? Doucement, un lien se faisait naturellement entre le professeur Cidolfus et cette nouvelle assistante, Amélida Venass Fulora. Cidolfus était un bon professeur, quelqu'un de cultivé et connaissait les principes d'une alchimie et là, cette chose se faisait sans le moindre produit chimique, sans la moindre pipette, sans la moindre odeur chimique. Le couple se rapprochait doucement avec des conversations enflammées sur un sujet, quelques compliments, puis quelques mots doux. Incroyable mais vrai, le jeune homme avait une amie, mieux, une future femme! De longues années passaient ensemble avant que, de fil en aiguille, il arriva un jour où elle lui annonça la plus belle nouvelle qu'un couple amoureux pouvait avoir, ils allaient être parent dans un peu moins de neuf mois! Les mois passent, les projets naissent, ni le futur papa, ni la future maman ne tenaient plus en place pour l'arrivée de leur bonheur.

Et après tant de jours à patienter et à s'exciter, le professeur Cidolfus fut prévenu durant sa pause de l'arrivée imminente du petit bébé. Amélida avait donné naissance au mignon petit bébé. Cidolfus et sa femme ne pouvaient être plus heureux de cet événement. La suite de cette petite vie en rose à trois fut paradisiaque! Leur fil grandissait si vite, c'était merveilleux! Sa femme abandonna ses recherches pour se consacrer à l'éducation de son fils. Au fil des années, la famille grandit jusqu'à donner naissance à leur dernier enfant, Ffarman. Au fil des années, ses enfants prenaient chacun un chemin en bonne règle, aucun ne s'étaient égaré et c'est même leur troisième fils qui fut le plus à observer. Âgée d'à peine seize ans et déjà Juge ! C'était une première dans l'histoire d'Archadia ! Cidolfus fut pourtant en présence d'un phénomène étrange, dans son laboratoire, il vit une drôle de forme l'invité à se rendre à Gilvégane afin d'y percer un mystère. Sur place, le scientifique vit une chose incroyable... Venat, un Occurias, un Dieu donc ! Mais de plus, une science parfaite, un Nihilithe, artificiel certes mais si puissant entre leurs mains ! Venat lui apprenait tout ce qu'il y avait à savoir, Cid se coupait du monde, ne pensait qu'à ces fameuses pierres mentionné dans l'histoire mais jamais trouvé.  De retour à Archadès, avec ses nouvelles idées, ses nouvelles lubies, quelqu'un s'intéressa plus d'une personne dont un des fils Solidor, un certain Vayne. Il était encore jeune mais ce petit avait de l'ambition, c'est bien! Sur le coup, pour le scientifique, c'était bien beau mais il avait des recherches à faire! Et justement en pleine crise diplomatique entre Rozaria et Archadia, ce gringalet lui parlait de ses projets, de sa visions des choses. Leur amitié se construisait doucement comme ça, chacun évoquant un futur meilleur pour leur ville, pour le plus grand des empires !

Plus les années passaient et plus Cidolfus voyait l'inutilité des autres. À quoi bon parler avec des êtres incapables de le comprendre? Il y avait quelques personnes qu'il tolérait, Vayne avait grandi, ses ambitions aussi mais ce jeune freluquet était devenu... un ami. Oui, un de ses rares amis, comme Venat. Lorsque la guerre se faisait toujours plus présente entre Archadia et Rozalia, le professeur avait bien avancé depuis ses débuts mais ce n'était pas encore cela. Du moins, ça pouvait fonctionner mais de là à les utiliser pour la guerre, ça serait jouer la guerre à pile ou face? Alors pour comparer le fruit de ses recherches avec un vrai nihilithe. L'utiliser à présent serait fou! Heureusement, en déployant quelques bons arguments, Cidolfus avait l'autorisation de mettre la main sur nihilithe et mieux encore, de l'utiliser! Ce fut le juge Zecht qui fut choisi, ayant pour ordre de récupérer l'éclat de la nuit à Nabridia et de l'utiliser sur la capitale, donc Nabudis. Personne ne s'attendait à ce qu'Archadia ne s'attaque à ce royaume mais l'effet de surprise est parfois un bon élément pour gagner une guerre! Surtout avec un tel résultat! L'explosion fut si puissante que Nabudis n'est plu! Cette ville est rayée de la carte! Un tel pouvoir à porter de main... S'il arrive à en fabriquer ne serait-ce qu'un seul nihilithe artificiel, il pourrait faire plier le genou n'importe qui! Il n'est pas un homme qui veut un trône mais il pourrait léguer cela à quelqu'un? Son nom serait dans n'importe quel ouvrage ensuite. Cidolfus Demen Bunansa, tout le monde connaîtrait son nom!

De retour de la mission, il ne lui avait fallu pas longtemps pour le haut Juge Zecht abandonne son poste et tourne le dos à Archadia. Dommage, il y en a encore tant pour le servir. Il va se souvenir de ce chez Zecht, il lui aura été grandement utile, au royaume aussi en plus! La guerre était sur le point d'être gagné à présent, Dalmasca va tomber aussi. Pour arriver vers Rozalia, il faut bien écraser les autres royaumes sur leur chemin, Nabradia n'était que le premier pas. Cid reprend ses recherches, laissant cette guerre au royaume. Nalbina avait eu beau résister, ils étaient tombés aussi, avec le prince Rasler en plus, une autre bonne nouvelle. Cette victoire est aussi la grande victoire, Archadia devra obtenir la signature du roi Raminas pour le traiter de paix avec eux. Ce roi avait bien fait, cela voudrait dire plus d'homme au royaume et plus de larbin pour aller accélérer ses recherches. Il ne pouvait pas être partout à la fois. Cela aurait pu se faire ainsi... mais non!

Il a fallu qu'un mouvement de résistance se fasse à Nalbina, lieu où se ferait la signature! Cidolfus les trouvaient pathétiques, ils avaient déjà un pied dans la tombe mais ils brandissaient encore leurs épées! Cela avait beau se tenir loin de son cher laboratoire, il en entendait encore les rumeurs. Cela était toujours l'occasion pour Cidolfus de connaître l'opinion de son ami Venat. Oui, l'Empire voulait commettre un régicide mais en temps de guerre, c'est d'une banalité! Même la princesse s'était donné la mort! Le plan de l'Empire ayant fonctionné ensuite, Cidolfus pouvait retourner à ses recherches et ce, même si son fils avait disparu de la circulation depuis plusieurs jours, il restait introuvable, lui aussi ayant tourné le dos à son devoir de Juge. Zecht, Ffamran, à croire que le métier de Juge n'est plus aussi convoité que ça par les jeunes? Pour lui, c'est différent, Cidolfus n'a jamais été un petit garçon voulant porter une armure. Voilà donc, il n'avait plus que Venat et Vayne comme véritable ami, même plus de fils? Il reviendra peut-être un jour ? Depuis ses débuts en tant que scientifique représentant quand même l'Empire d'Archadia, Cidolfus avait travaillé sur un projet, le plus grand vaisseau, le plus puissant qui soit ! Même si sa source d'énergie restait un problème, avec sa création, ou même une des vraies pierres, cela serait finalement possible !

Deux ans plus tard, Vayne fut nommé nouveau Consul de Dalmasca, une façon que l'Empire puisse agir partout à la fois. C'est une bonne chose même si pour le moment, aucune guerre n'est à déclarer. Pour combien de temps? Tout semble calme à Draklor même si le professeur Cid est ennuyé de voir le jeune Solidor – Larsa – qui a tendance à venir un peu trop fouiner dans ses documents, trouvant toujours une excuse bidon pour lui demander des choses. Ce petit était soit en admiration devant son travail, soi il avait tendance à mettre son petit nez dans de mauvaises choses. Trop préoccupé sur son projet de perfectionner le dernier Nihilste artificiel sur lequel il travaille, il n'avait pas remarqué que Larsa lui avait chipé un de ses prototypes. Ce n'était pas si important et Vayne le cherchait déjà donc il récupéra bientôt son prototype. De toute façon, il ne pouvait pas faire grand-chose avec. Au fil des jours, de surprenantes choses lui arrivait aux oreilles et même si ça ne concernait pas ses recherches directement, ça avait de quoi le surprendre quand même. La Princesse Ashe en vie pour commencer! Voilà qui avaient suscité en lui quelques curiosités, tout comme le fait d'apprendre que Basch, le jumeau de Gabranth – un des haut-juge – était libre et faisait équipe avec la princesse et quelques autres gamins donc des pirates du ciel. Néanmoins, la princesse savait attirer sur elle le regard de Cidolfus mais ce n'est pas sa beauté qu'il convoite. Ashe détenait avec elle l'Eclat de l'Aube, la fameuse pierre que Vayne aurait aimé trouver pour leur projet. Évidemment, ils n'avaient pas tardé à envoyer un Haut-Juge sur le coup pour récupérer cette précieuse pierre. Chose qui avait raté à cause de la curiosité de certaines personnes, la pierre était avec eux, ils avaient tout fait sauté pour en découvrir les limites de ce nihilithe!

Pendant ce temps, son prototype étant fini, il avait besoin d'un cobaye pour voir la puissance de son nouveau jouet! Mais plutôt que se déplacer et voir cela par lui-même, son vieil ami l'Occuria lui avait plutôt conseiller de déposer le nihilithe artificiel dans la jungle de Golmore, laissant sûrement un voyageur le prendre par hasard? Mais le résultat était bien mieux, une idiote de Viera avait ramassé la pierre et elle était possédée par la puissance de son travail! Venat restait auprès d'elle pour mieux rapporter les effets. Elle était totalement déchaînée, une véritable arme Hume! Enfin, une arme Viera plutôt. Sans ses fouineurs qu'était la bande de la princesse Ashe, le résultat aurait pu être encore mieux! Avec le temps qui passe, Cidolfus n'était pas le seul à vieillir et bien sur, le père de Vayne et Larsa avait rendu l'âme. Pas de façon très naturelle mais qu'avait-il à dire là-dessus? Il restait le directeur du secteur de développement d'armes top-secrètes? Donc tout allait bien pour Cid. Surtout qu'il n'était pas inconnu à ce triste événement puisque son cher ami avait malheureusement tué son père après avoir anéanti le reste de ses frères hormis Larsa. Ce petit gringalet devait avoir une place dans ses plans alors? Quoi qu'il en soit, la mort du roi d'Archadia plaçait son prétendant au trône à la tête d'Archades et de son empire. Son plan se mettant en place doucement, pour Cidolfus aussi. Malgré un début de bagarre entre hauts Juges, le tout fut réglé rapidement. La mort, la plus rapide des solutions... Doucement mais sûrement la petite bande de la princesse Ashe arrivait à Archadia et d'une façon ou d'une autre, cette bande de gamins avait réussi à investir les laboratoires de Draklor, le fief de Cidolfus! Mais ce n'était pas les seuls rats à bord du navire puisqu'une autre personne que le professeur connaissait bien se rapprochait de son bureau. Bureau qu'il avait quitté, autant avoir un peu d'espace pour leurs retrouvailles à tous.

Oui, il savait que son fils Ffarnam se trouvait parmi les soldats de la princesse. Dans le dernier étage du bâtiment, Cidolfus se plaisait à narguer ceux qui étaient plus bas. Que vaut une épée contre la science et le pouvoir? Rien, et c'est pour cela qu'il avait tant d'assurance. Le premier à grimper les marches fut ce cher Zecht, il avait détruit Nabudis comme Cidolfus lui avait ordonné et maintenant, le voilà pirate du ciel, plus connu sous le nom de Reddas. Soit, s'il veut mais sans même lever le petit doigt, Venat venait de protéger son ami en renvoyant le pirate à sa place. Les retrouvailles avec son fils n'avaient rien d'émouvant. Son père se fichait de ce fuyard qui avait rejeté son nom, son père et les projets qu'il aurait pu avoir pour lui! Si ça se trouve, il aurait pu aujourd'hui être du même niveau que Gabranth? Le directeur déploya quatre drones, le rendant invisible pendant que ses petits bijoux fonctionnaient car ils gêneraient plusieurs couches de bouclier, même un Eon n'aurait pas pu le griffer! Mais il avait oublié une chose dans ses calculs, leur nombre qui lui était inconnu. Et tous ensemble, avec leurs armes, ils avaient détruit ses quatre petits drones. Ils les avaient affaibli, tous ensemble durant ce combat mais aucun n'était tombé. Dommage. Et sans son bouclier, il devait reconnaître que les coups faisaient mal mais heureusement, il se recula quand il ne fut pas trop tard. Il n'était pas content de ce résultat et en plus, il était obligé de ployer le genou devant eux à cause de la fatigue. Ce sale pirate avait même tenté de lui porter le coup de grâce mais Venat savait protéger un ami, envoyant ce dernier balader. Mais même si la bande de la princesse n'était pas vaincue, il avait une mission à continuer. Discrètement, il fit venir un véhicule monoplace volant afin de pouvoir quitter la tour en toute tranquillité, donnant rendez-vous à la princesse et sa petite troupe de rebelle à Gilvégane, ils pourront apprendre la vérité et aider Cidolfus bien plus que prévu... peut-être...

Cela n'était qu'un piège pour mener la noble princesse Ashe à rencontrer les Occurias, qu'ils divulguent un peu de l'histoire à la princesse pour la mener au lieu de leur prochain rendez-vous.  Alors que Venat observe au loin tout cela, Ashe qui ne sait pas si elle doit suivre ce que lui disent les Occurias ou bien mener ses propres choix? Cidollfus était tranquillement à Archadia avec son ami, sans son aide et celle de Venat, Cid n'en serait pas là aujourd'hui, ni Vayne d'ailleurs. La puissance de l'Empire ne dépend que de Cid et ses recherches sur les nihilithes, d'où la puissance d'Archadia! Sans lui, il est possible que l'Empire en soi là aujourd'hui aussi mais il y aurait plus de monde pour essayer de les stopper alors que là, il y a seulement un petit groupe de rebelles. Cid était quand même étonné de l'amour de Vayne pour son petit frère, même si cela est nécessaire pour déplacer son pion sur l'échiquier, il trouve cela bien pathétique, de même que la naïveté de Larsa. Gabranth a aussi eu la mission de stopper Ashe. Le but de son ami étant de devenir le nouveau Roi-Dynaste, il compte sur la puissance des pierres divine! Mais Cid est plus réaliste, à quoi bon un pouvoir incontrôlable? Les artificiels au moins sont plus facile à maîtriser et Vayne à quand même conquit deux royaumes pour obtenir les reliques divines afin de fabriquer les nihilithes artcifiels. Et le professeur, quant à lui se rend au phare de Ridorana. Étant sûr que Gabranth ne réussirait pas – sachant que Cid à observé le combat discrètement –, il décide de se montrer devant le Criste Solaire. Selon les légendes, le roi de Dalmasca aurait jadis frappé le Criste Solaire et trois pierres sont apparus, les trois nihilithes divins! Ashe devrait posséder l'épée du Pacte pour pouvoir soutirer de nouvelles pierres mais aussi l'épée des Rois qui permet de détruire les nihilithes. Si elle parvient à détruire le Criste Solaire, aucun Nihiliste ne fonctionnera. Mais ses nihilithes artificiel feront l'affaire? Voir un artificiel affronter un divin, lequel de la science ou des divins sortira vainqueur?

Face à un Gabranth en mauvais état, il ne peut s'empêcher d'enfoncer le couteau dans la plaie pour dire que Larsa serait déçu d'apprendre que le Haut-Juge Gabranth à lever la main sur la princesse Ashe, la même princesse que le petit prince tente d'aider. Pousser à bout, il tente de lui faire ravaler cette vérité mais Venat l'en empêche comme toujours en protégeant Cid et en envoyant le brave Haut-Juge dans le mur. C'est aussi l'occasion de revoir son fils, passé de Juge à pirate du ciel. Ce dernier ne manque pas de l'insulter d'esclave de l'Hérétique Venat mais Cid le voit comme son allié. Sa mission ici reste de les stopper pour qu'ils ne touchent pas au Criste Solaire qui venait de déborder d'énergie en utilisant une de ses créations, le faisait déborder de Myste. Sans que la princesse et sa troupe le sache, le nihilithe artificiel agissait comme une balise, envoyant toute cette énergie vers le plus grand vaisseau de tous les temps, le Bahamut! Sa plus belle création après les Nihilithes artificielles ! Mais pour stopper cela, il fallait passer sur le corps du docteur Cid gorgé de Myste. Il se donnait de grand air, volant devant le Criste Solaire, plus confiant que jamais! Avec ses armes, il tentait tant bien que mal de les tenir à distance, usant de magie et de ses créations pour le rendre insensible aux attaques physiques, tantôt magique afin de gagner plus de temps. Mais quand la fatigue commençait à arriver, il fit appel à son Eon, Famfrit qui avait su les retenir un peu. Mais malgré tout, ils avaient de l'énergie à revendre ses petits jeunes, du courage et aussi des Eons pour les affronter au sien, qui, une fois défait, le groupe s'était tous alliés contre Cid! Même Venat n'avait pu stopper leur assaut. Malheureusement, le scientifique venait enfin de tomber et son fils Balthier – son nouveau nom – venait près de lui, gardant quand même un peu d'amour pour son père qui n'avait pas toujours été comme ça. Même dans ce dernier souffle, Cid critique son fils une dernière fois. Ce fuyard qui a toujours fui la réalité et se comportait comme un gamin était toujours là? Le Criste Solaire était incontrôlable à présent et il ne fuyait pas? C'était étonnant! Il congédia Venat, le remerciant pour ses six ans à ses côtés et il pouvait fermer les yeux et se reposer en paix.

Maintenant mort, Cid a pu échapper à la défaite de l'Empire, de Vayne. Trop confiant en son nouveau pouvoir, il est tombé à cause du même petit groupe de rebelles qui a détruit Cid. Le Bahamut a sombré dans le désert de Dalmasca plutôt que sur Rabanastre, avec une mission suicide de son Fils et de sa copine Viera, ce dernier a failli y laisser sa peau pour sauver des milliers de personnes. Du coup, Ashe est devenue une reine comme elle devait l'être, Larsa Solidor dirige la maison Solidor dans un but plus droit que celui de son frère décédé et Ivalice reprend doucement une vie paisible, plus ou moins.

Il ne savait pas quand, ni comment mais le vieil homme finit par ouvrir de nouveau les yeux, son corps intact, il n'était pas décomposé, pas blessé, il était bel et bien vivant, reconnaissant plus ou moins l'endroit où il se trouvait, en revanche, il ne connaissait pas cette étrange installation qu'était cette... cette arche en pierre ? Elle était construite de façon sommaire, faite en pierres, elle semblait tenir mais cela aurait attiré son attention s'il l'aurait vu à l’œuvre, pour le coup, ce n'était qu'un monument banal en pierre et qui n'était pas de son goût. Avançant dans le froid, le scientifique finit par trouver la ville la plus proche, le Sanctuaire de Bur Omisace où heureusement pour lui, on ne le reconnaissait pas si facilement. Il avait entendu de drôles de rumeurs concernant les portails. Des ponts vers d'autres mondes ? D'autres mondes ? De nouvelles races ? C'était incroyable ce qu'il entendait et à l'apprendre, il ne put retenir sa joie et commencer à rechercher de quoi mener ses recherches ici, du papier, des crayons, interroger les badauds pour en le plus possible avant de retourner au point de départ et voir les quelques expériences qu'il peut mener dessus. Petit à petit, les gens répandaient la rumeur du retour de celui que l'on nommait, Docteur Cid.

Présentation Personnelle

Prénom : Nicolas, comme toujours
Âge : 1/4 de siècle déjà! Pour ça que je joue un vieux °^°
Expérience RP : Environ 10 ans
Comment avez-vous connu FF War ? : Aheum!
Avatar Utilisé :
Cidolfus Demen Bunansa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiva

avatar

Messages : 1146
Age : 25

MessageSujet: Re: Cidolfus Demen Bunansa   Ven 20 Mai - 23:15

Bienvenue à toi !


Comment ça tu étais là depuis le début ? Ah bon ? Trêve de plaisanterie, je crois que je n'ai rien du tout à redire sur cette fiche, si ce n'est que les blocs sont énormes ! Je te valide et t'autorise à RP !

Pour ce qui est du reste, la Fiche Technique, je me permets de te rappeler que tu possèdes 25 points à répartir dans tes statistiques et que tu possèdes déjà 2 points pour créer une ou deux technique(s) personnelle(s). Mais ça, je suis sûre et certaine que tu le savais déjà !

Je ne préfère pas m'étaler, sinon je fais fuir tout le monde ;_;


Aller hop on verrouille !


Shiva aime les sushi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Cidolfus Demen Bunansa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Michaelle Jean, gouvènè jeneral pral disoud palman Kanadyen an demen matin
» Question sur les capacités et fruits du démon
» GWO TRIPOTAJ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy War :: Commencement :: Présentations :: Présentations Validées-
Sauter vers: