Accueil

Partagez | 
 

 Les rats quittent le navire !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Vingt-deux

avatar

Messages : 303

MessageSujet: Les rats quittent le navire !   Jeu 28 Jan - 22:14

Joan et Vingt-deux viennent de Timber




« Bah… Je l’ai trouvé… comme ça… »

Voilà ce qu’avait répondu Vingt-deux pour répondre à la question par rapport au pendentif. Que de précisions dans ses paroles ! En fait, pour le coup, il n’osait plus dire où il l’avait vraiment retrouvé… C’était surtout qu’il voudrait bien oublier cet homme, là, tout de suite. Ça risquerait cependant d’être un peu difficile à faire… Et puis de toute façon, Joan allait bien finir par deviner où il l’avait trouvé, non ? C’était évident, quand même… Le Mage Noir resta un instant le regard dans le vide, à ne rien dire, et en essayant de penser à autre chose que ce qu’il s’était passé juste avant, mais c’était peine perdue ! Il se serait volontiers roulé en boule sur le banc pour dormir un peu, mais bon, là, il n’était pas fatigué. Et encore moins d’humeur à dormir ! Vingt-deux regardait vaguement en direction de Joan, perdu dans ses pensées, quand ce dernier lui posa une question en lui tendant une bouteille d’eau…

« Hein… ? Euh… » Le petit mage regarda ensuite l’état de l’endroit où ils se trouvaient ; il n’y avait pas fait attention avant – il avait été bien trop occupé à cause de la douleur – mais il put remarquer que c’était effectivement un état déplorable… « Un… Un peu, quand même ? »

Oh, beaucoup plus qu’un peu, quand même ! Il ne faudrait pas un peu nettoyer avant ? Histoire que ça passe un peu plus présentable ? Non… ? Vingt-deux se dépêcha de saisir la bouteille que lui tendait le jeune homme pour tenter de nettoyer en gros son épaule et son bras. Bon, malheureusement, il renversa la plupart de l’eau que la bouteille contenait encore à côté, manqua de la faire tomber ensuite, pour enfin réussir à nettoyer son bras plus ou moins efficacement… À présent, la bouteille était vide, et le Mage Noir s’était renversé de l’eau dessus et était à présent complètement trempé… Et le siège où il était assis était dans le même cas.

« Oups… »

Ah bah, ça, oui, il fallait le dire ! Bon, tant pis, il se sèchera quand ils seront arrivés à destination… Sauf que maintenant, il avait un peu froid. Il remit sa veste doucement, histoire de ne pas se faire plus mal encore, et ça allait beaucoup mieux ! Vingt-deux regarda Joan tandis que ce dernier se rhabillait, et attendit que le voyage en direction de Balamb touche enfin à sa fin. Il voulait bien sortir le plus rapidement possible de cet endroit à l’était déplorable, voyez-vous…

* * *

Le train arrivé en gare, Joan et Vingt-deux s’étaient discrètement glissés hors de leur compartiment privé en prenant soin de bien refermer la porte derrière eux. En espérant que quand quelqu’un découvrira le massacre à l’intérieur, ils seraient déjà loin… Direction l’hôtel de la ville maintenant, histoire de rapidement aller se nettoyer et d’enfin paraître plus présentable aux yeux des autres gens ! Aucune remarque de la part de la personne à l’accueil au moment de payer – mais vu sa tête, elle aurait bien aimé dire un petit quelque chose – puis ils rejoignirent leur chambre. Une chambre d’hôtel… Encore…

Ce fut Vingt-deux qui alla se laver en premier… Enfin, en théorie, puisqu’en pratique, il entra dans la salle de bain, jeta un regard perplexe en direction de la douche en restant plusieurs longues secondes devant, avant de ressortir, et de chercher le jeune homme des yeux…

« Euh… J-Joan ? T-Tu peux m’aider… ? Je comprends pas comment ça marche, moi… »


PrésentationFiche TechniqueJournal de RPs
couleur paroles : chocolate



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joan

avatar

Messages : 361

MessageSujet: Re: Les rats quittent le navire !   Ven 29 Jan - 3:41

Il n'avait jamais quitté un train aussi vite de sa vie, cela dit, il n'avait jamais pris beaucoup de train dans sa vie...
Leur rapide tentative pour se rendre à peu près présentable semblait fonctionner ou les gens étaient peut-être simplement trop polis pour leur faire de remarque. Quoi qu'il en soit, ils étaient arrivés à l’hôtel de la ville de Balamb sans trop d'encombre. Ils n'avaient pas tergiversé, dés leur sortie de la gare, ils avaient cherché l'hotel et il n'était pas très difficile à trouver, même pour Joan qui n'y avait jamais mis les pieds. Le jeune homme avait simplement fait une petite halte devant un magasin d'arme. Il y avait une source comme ce qu'il avait vu à la tombe du roi inconnu. Il posa sa main dessus et vola quelques magies foudres. Ensuite il avait suffi de tourner à droite. Pour voir l'important bâtiment au gouvernail et à l'enseigne "hotel" ...Seule l’hôtelière avait semblé un peu perplexe devant leur dégaine, mais la encore heureusement, ne les avait pas interrogé.

Vingt-deux avait filé le premier sous la douche. Joan en profita pour s'asseoir sur l'un des lits. Cet endroit était vraiment agréable, bien loin de l’opulence de grandes villes comme Deling city ou Timber.
En parlant de Timber... un vieux magazine "Timber Maniac" se trouvait sur une table près du balcon. Le jeune homme survola quelques pages mais, n'y repéra rien de vraiment intéressant. Par contre, ce qu'il avait pris dans le train...
Il ressortie de son sac le magazine qu'il avait négligemment "rangé" et fait assez rare, en le feuilletant, à la page vingt-deux, il vit l'illustration d'une très belle dague "dague du loup combattant" bon, pour le nom, on repassera...Cependant, elle était très belle, avec sa lame incurvée plus grande que la sienne et plus blanche aussi, de l'acier blanc peut-être. Le pommeau jusqu’à la garde était finement décorée et se terminait par un petit pompon bleu. Joan avait rarement eu l'occasion de voir une dague si jolie...et si dans le magasin d'arme devant lequel ils étaient passés, ils en possédaient une ? Du moins pouvaient lui en fabriquer une car, en effet, il y avait une liste de matériaux nécessaires à sa fabrication peut-être qu'en leur rapportant...

Le jeune homme leva enfin, les yeux de son magazine quand un Vingt-deux un peu penaud sortit de la salle de bain.
Ah, c'est vrai...il ne connaissait pas l'existence des voitures ou des escalators, peut-être que son monde était moins moderne que le sien car, les douches lui semblait inconnues aussi, les gens devaient se laver à l'ancienne en remplissant des sceaux chez lui, sans doute.
Le jeune homme se leva sourit et lança :

"Je vais t'expliquer."

En théorie l'utilisation d'une douche était assez simple...en théorie...
Il n'y avait pas d'indicateur de couleur pour savoir quel robinet amenait l'eau chaude ou l'eau froide. Ça commençait bien. Il détacha le pommeau, passa sa main dessous et en ouvrit un au hasard. Le gauche en principe c'était l'eau chaude en temps normal...
La bien sûr c'était froid, très froid...trop froid...surpris par l'eau glacée qui coula sur sa main, le jeune homme lâcha le pommeau qui s'agitait à présent dans tout sens à cause de la pression de l'eau qui s'écoulait toujours. Lui comme le mage furent aspergés et prirent une douche prématurée...jusqu’à ce que le jeune homme arrive à saisir le tuyau devenu fou.

"Bon, on sait où est l'eau froide..." dit-il, dégoulinant.

Il grimaça, il avait dû se blesser d'avantage en faisant ce mouvement intrépide...Il porta sa main à son côté droit et l'enleva hâtivement pour ne pas que Vingt-deux ne remarque quelque chose. Il lui expliqua ensuite que l'autre robinet amenait forcement l'eau chaude et que pour avoir de l'eau tiède, il faudrait jouer avec les deux...Il lui donna ensuite un petit savon, un gant pour sa toilette et une serviette.

"Tu y arriveras seul ? Avec ton épaule...Laisse-moi regarder..."

Après tout, il s'était fait tirer dessus à peine quelques heures plus tôt...
Il enleva sa veste et délicatement essaya d'enlever...le rideau...de l'épaule du mage.

"Quand tu seras sous la douche, j'irais acheter de vrais bandages..."


Et quelque chose pour désinfecter la plaie ne serait pas du luxe non plus. Son épaule était dans un état...Comment le mage arrivait à ne pas grimacer à chacun de ses mouvements...
Si Vingt-deux voulait de l'aide, ils iraient ensemble dans une pharmacie acheter ce qu'il fallait après la douche. Sinon, Joan irait seul et en profiterait pour se prendre une pommade ou quelque chose pour ses côtes.



Actions de Joan :


Vole à la source de foudre.
Et lit un fanzine de fana de flingue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Art.Selphie/?ref=aymt_homepage_panel
Vingt-deux

avatar

Messages : 303

MessageSujet: Re: Les rats quittent le navire !   Sam 30 Jan - 21:15


Ouf ! Joan voulait bien lui expliquer. Si ça n’avait pas été le cas, ben… Vingt-deux ne se serait pas lavé, tout simplement. Et ce serait tout de même bien qu’il se lave par moment. Et puis, personne ne veut savoir comment ça sent, un Mage Noir qui ne s’est pas lavé depuis un moment. Personne.
Enfin bref, le petit Mage regarda le jeune homme tandis qu’il voulait lui montrer le fonctionnement de cette douche bien mystérieuse… Mais voilà que cette derrière devint soudain folle, et les arrosa tous les deux, avec de l’eau gelée ! Mais c’était quoi, cette eau ?! Plus froide que ça, et ça devenait de la glace !

« Mais moi je veux pas me laver avec de l’eau froide… » marmonna Vingt-deux, alors qu’il était en train de grelotter à cause de l’eau. Non, c’était décidément trop froid, ça !

Puis le Mage Noir écouta Joan lui expliquer comment fonctionnait la douche, sans arroser partout cette fois-ci… Mais Vingt-deux restait perplexe. Ça lui paraissait vraiment compliqué… Et puis, comment ça, un robinet pour l’eau chaude ? Ils pouvaient faire de l’eau chaude comme ça, tout de suite, sans trop d’effort ? Mais non ! C’était impossible… Il ne manqua pas l’occasion de le faire remarquer, par ailleurs !

« Mais… j-je comprends pas trop… C-Comment y a de l’eau froide et… et de l’eau chaude en même temps ? Et… et comment l’eau chaude… elle est déjà chaude ? F-Faut pas la chauffer, avant… ? »

Vingt-deux affichait un air à la fois perplexe et désespéré. Entre les escaliers qui bougeaient tous seuls, et maintenant de l’eau qui se chauffait toute seule… Tout était vivant dans ce monde, en fait ? Ça expliquerait beaucoup de choses ! Mais c’était un peu effrayant aussi… Et si d’un coup, la douche se mettait à parler ? Et commençait à râler ? Oh non, ce serait trop bizarre… Puis Joan avait annoncé qu’il irait acheter des bandages une fois que le Mage Noir se laverait...

« T-Tu veux me laisser tout seul ici… ?! » lança alors Vingt-deux, l’air angoissé.

Et si quelqu’un entrait dans la chambre à ce moment-là ? Et si le méchant homme s’était débarrassé de Gilbert, et les retrouverait ici ? Et le Mage Noir serait tout seul et sans défense…

« T-Tu veux pas m’aider à me laver… ? » demanda alors le petit mage. Non, il ne voulait pas rester tout seul ! « R-Reste avec moi, s’il te plait… »

Il lançait maintenant un regard triste en direction du jeune homme, qu’il espérait assez convainquant pour qu’il ne l’abandonne pas, même momentanément !

« E-Euh… » continua Vingt-deux. « Au pire… t-tu peux te laver en p-premier, comme ça je regarde et… et je vois comment on fait ? »

Ah, le petit mage demandait ça si innocemment…


PrésentationFiche TechniqueJournal de RPs
couleur paroles : chocolate



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joan

avatar

Messages : 361

MessageSujet: Re: Les rats quittent le navire !   Dim 31 Jan - 2:02

Une explication sur pourquoi l'eau se chauffait. Le fonctionnement d'un chauffe-eau en somme...Il avait été tellement brillant pour l'explication des escalators et des trains, qu'il avait une de ses angoisses d'un coup à répondre à cette nouvelle question.

"Alors...c'est un chauffe-eau qui chauffe l'eau..." Il était sur la bonne voie là..."Bon, ici on ne le voit pas, mais les tuyaux doivent descendre et la chaudière devrait être en dessous de nous, après ça dépends de pleins de choses...si c'est un ballon d'eau chaude ou si c'est électrique et attention ! Quand je dis "ballon d'eau chaude" c'est pas un ballon en caoutchouc qu'on donne aux enfants et qui serait rempli d'eau ! ...euh...j'en étais où...?"

Il s'était perdu sur le chemin de son explication et il ne se retrouvait plus...
Il s'était interrompu lui-même, cela valait mieux...D'autant plus que Vingt-deux ne voulait pas que Joan parte et avec le regard qu'il lui avait adressé... Ils iraient donc ensemble acheter ce dont ils avaient besoin. Mais en attendant. Le jeune homme alla reprendre son sac posé sur le lit, en revenant il en sortit plusieurs petits savons tous volés dans les autres hôtels...Celui de l’hôtel de Deling city sentait très bon, il était à la lavande. Il préférait celui là à celui qu'ils avaient à leur disposition ici, c'est à dire le savon de Bliseille. Il avait aussi récupéré des échantillons de shampoing qu'il allait tendre au mage...avant de se reprendre...

"Euh...je vais garder ça pour moi..."


Comme il l'avait pensé, le mage aurait eu du mal à se laver seul avec son épaule blessée. A moins qu'il ne voulait simplement pas que Joan le laisse après les évènements passés...
Il avait retourné le petit panier à linge en osier pour s'asseoir dessus pour être à hauteur de Vingt-deux, puis avait détaché le pommeau de la douche, à présent qu'il avait appris à dompter la bête, ça devrait mieux se passer...
...Vingt-deux avait ajouté autre chose après sa demande d'aide, c'était mignon. non ? Mais...

"C'est que...euh..." le voilà qu'il rougissait, mince alors, pourtant il n'était pas du genre pudique mais, imaginer la situation le rendait un peu...soucieux."Mais, je peux le faire sur toi ça...enfin euh...t'enseigner en t'aidant à te laver toi !...Allez, donne ton petit bras."

Il enleva tout le haut des vêtements de Vingt-deux le plus délicatement qu'il put.
Il humidifia le gant et frotta le savon dessus. Il appliqua le gant très doucement sur l'épaule du mage et essaya de faire partir le sang séché et évitant d'ouvrir trop la blessure si possible...

"Tu me dis si je te fais mal."

Il rinça une première fois. Lui lava ensuite le cou, le buste et le dos. Ensuite il lui donna le gant et il allait rester avec lui pour se laver si ça pouvait le rassurer.

"Je te laisse faire le reste..."


Il lui tourna ensuite le dos. Il avait pris son propre gant volé à Timber...un jour il retiendrait peut-être la leçon. et un jour il cessera de piquer tout ce qu'il trouve...Il repoussa le panier et ôta ses vêtements. Il prit pour lui le savon de Bliseille, le temps que Vingt-deux se déshabille, il avait raccroché le pommeau et passa la tête sous l'eau. Ce que ça faisait du bien, il se lava rapidement, se rhabilla et reposa tout au sol pour le mage.

"Je t'attends à côté, je ne partirais pas sans toi. Ne t'inquiètes pas."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Art.Selphie/?ref=aymt_homepage_panel
Bahamut
Dragon Admin
avatar

Messages : 4914
Age : 26

MessageSujet: Re: Les rats quittent le navire !   Dim 31 Jan - 20:44

Joan +7 Foudre
Joan peut aller forger une amélioration pour son arme dans une boutique de Dol


Dague du Loup solitaire: [Force+60, Vit+5%, Def+10]
Enclume X2, Caillou magik X3 + 100 Gils
Élément de forge disponible en boutique!


Joan & Vingt-Deux +100 exp



Merci à Alizée °3°
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ff-war-rpg.forumactif.org
Vingt-deux

avatar

Messages : 303

MessageSujet: Re: Les rats quittent le navire !   Ven 5 Fév - 20:18


Donc, pour que l’eau arrive déjà chaude ici, il y avait un chauffe-eau qui était relié avec ? Et c’était ça qui chauffait l’eau… Mais du coup, c’était quelqu’un qui chauffait l’eau pour eux, et qui était en dessous d’eux, avec un ballon en main ? Il attendait qu’on se lave pour chauffer l’eau ? Comment il savait que quelqu’un se lavait au-dessus de lui, déjà ? Cette personne devait observer la salle de bain ! Vingt-deux regarda craintivement les murs de la pièce en pensant à ça ; bon, d’un autre côté, il n’était pas vraiment sûr d’avoir tout compris à cette explication. Non, décidément, il y avait bien trop de choses compliquées dans ce monde…

Joan avait accepté d’aider le Mage Noir à se laver ! Par contre, pour de ce qui était de se laver avant lui pour lui montrer, il n’avait pas forcément l’air très d’accord. Vingt-deux aurait voulu savoir le fin mot de cette histoire, mais il ne demanda rien. Non, non, le jeune homme avait l’air gêné là, quand même, il n’allait pas insister du coup… Le petit mage se laissa laver, non sans grimacer quand Joan passait sur son bras. Puis il annonça qu’il lui laissait faire le reste ; bon, du coup, Vingt-deux allait essayer… Il se saisit du gant que lui donnait Joan et tenta de retirer le reste de ses vêtements du mieux qu’il pouvait – au final, il se fit plus mal au bras qu’autre chose en essayant de faire attention ! Enfin, il réussit à retirer tout ça, et jeta ses vêtements sans trop de précaution sur le sol de la salle de bain – en voilà quelqu’un qui faisait attention à ses affaires ! Puis il regarda le savon qu’il tenait dans ses mains… Bien sûr, ce qui devait arriver arriva : il le fit glisser, et bam ! Sur le pied… Les savons, c’était vraiment des objets dissidents ! Vingt-deux le ramassa délicatement pour ne pas qu’il se fasse la malle à nouveau, puis se retourna curieusement vers le jeune homme, en se demandant ce qu’il était en train de faire pendant que le Mage Noir bataillait avec le savon. Ce dernier se demanda bien pourquoi Joan lui tournait le dos – il n’y avait pas de raison, non ? – avant de regarder fixement le savon. Bah ! Voilà qu’il se sentait gêné à son tour, lui aussi… Mais pourquoi ? Hein, pourquoi ça ?!

Finalement, Joan en eut finit assez rapidement de sa douche, et laissa Vingt-deux finir la sienne en l’attendant hors de la salle de bain… Le Mage Noir resta encore un petit moment à fixer son savon avant de finir de se laver le plus rapidement qu’il pouvait – sans trop se faire mal, cette fois-ci… - et pour pouvoir sortir le plus tôt possible de cette salle de bain… où quelqu’un devait les observer pour faire chauffer l’eau ! Et, une fois rhabillé, le petit mage rejoint le jeune homme dans la pièce d’à côté… Et heureusement, il n’était pas parti sans lui ! Y avait intérêt… À présent, tous deux allaient repartir en ville pour faire quelques achats en tout genre… Quoique, Vingt-deux n’avait pas la moindre idée ce que qu’il pourrait acheter. À part des nouveaux gants. Peut-être une nouvelle veste, s’il n’arrive pas à la nettoyer… Ah, et sûrement quelques potions aussi, on ne sait jamais. Mais, attendez… Il savait quoi acheter finalement !

Quelques instants plus tard, les voilà arrivés dans un magasin. Vingt-deux s’empressa de faire des achats en évitant soigneusement les regards des gens qu’il pouvait croiser. Il avait soigneusement pensé à enlever ses gants avant d’entrer dans la boutique, il faut dire qu’ils ne ressemblaient plus à rien, les deux étaient légèrement noircis et l’un complètement ensanglanté. On ne voyait presque plus qu’ils étaient blancs ! Enfin, le Mage Noir allait devoir les garder encore un peu plus longtemps, mais il trouverait bien quelque chose pour les remplacer quand il en aura fini avec eux, non ? En tout cas, pas dans cette boutique-là, ils ne semblaient pas proposer d’équipement pour lui… Il allait devoir retourner sur Héra pour trouver ce qu’il lui convenait, c’est ça ?

Le petit mage se hâta de rejoindre Joan une fois ses achats réglés, et il avait bien une question par rapport à un truc étrange qu’il avait vu en magasin…

« Euh… Dis… Tu sais… Pourquoi ils vendent du sel ? »

Ah, mais si tu avais écouté Hige quand il t’avait expliqué le fonctionnement de tous les objets, tu n’en serais pas là !
Ils sortirent ensuite de la boutique une fois leurs achats terminés ; les rues n’étaient pas trop animées. En même temps, il était assez tôt encore, c’était un peu normal, du coup ?

« D-Du coup… on fait quoi, maintenant ? » demanda Vingt-deux à Joan. C’était bien beau qu’ils soient ici, mais qu’allaient-ils y faire, du coup ? « Euh… c-c’était pas ici… qu’il devait y avoir un… quelqu’un d’Héra ? »

Ça venait de lui revenir ! La dame de la boutique, elle avait dit que c’était à Balamb ? Et le train, il était allé à Balamb, non ? Donc, ici, c’était bien Balamb ? Du coup, il fallait commencer à chercher partout dans la ville… Était-elle grande ? Il ne faudrait pas que ça prenne des semaines, non plus… Surtout que Vingt-deux voulait rentrer dans son monde à lui, qui lui paraissait tout de même moins dangereux que celui-là – sans vouloir vexer les Doliens... ! Alors que le Mage Noir regardait dans une direction en se demandant bien qui pouvait être la personne venue d’Héra, il entendit une voix hurler « Au voleur ! » quelques rues plus loin. Vingt-deux eut tout juste le temps de se retourner pour voir une personne lui foncer dedans ; il tomba au sol suite à l’impact, l’autre également, puis le petit mage se tint l’épaule gauche, ayant sur le coup de nouveau mal… Il jeta un regard en direction de cet individu si malpoli pour foncer dans les gens, et ouvrit de grands yeux en constatant que ce n’était pas un humain… Mais un rat ! Qui tenait une baguette en main… Ça ne pouvait qu’être lui qui venait d’Héra, c’était sûr et certain ! Vingt-deux jetait un regard en direction de Joan, tandis qu’un monsieur à l’air peu sympathique arrivait et reprenait la baguette des mains du rat… Le menaçant et le traitant de tous les noms, avant de s’en aller.

« Eh, non, attendez m’sieur ! J’ai faim, et j’ai rien mangé depuis hier… » lança l’animal bipède.

Sans succès, l’homme ne revint pas. Le rat soupira un bon coup, avant de se retourner vers Vingt-deux.

« C’est ta faute ! » lui lança-t-il en le montrant du doigt. « Si t’avais pas été là, j’aurais pu filer, et il ne m’aurait pas rattrap… Eh ? »

Il s’arrêta net et dévisagea le Mage Noir, ce dernier fit de même, et, après un silence, l’animal se releva d’un bond, l’air plus joyeux que juste avant.

« Je pensais que j’étais le seul à avoir traversé le portail ! J’suis trop content !! »

Il tendit une main en direction de Vingt-deux, celui-ci eut un mouvement de recul…

« Mais je veux juste t’aider à te relever ! Donne ta main ! »

Ça n’eut pas l’effet de faire réagir le petit mage, qui se contentait de regarder le rat sans rien dire…

« Bon bah tu te relèves tout seul si c’est comme ça, d’abord ! » lança l’autre en se ravisant. « Pourquoi vous êtes tous pareils, les Mages Noirs ? »

Ce fut à ce moment-là qu’il remarqua la présence de Joan à côté… Eh bien, il était temps ! Vingt-deux en profita qu’il ne le regarda plus pour se relever tout seul, en – encore une fois – se faisant mal à l’épaule. Décidément, le monde voulait le faire souffrir, on dirait…

« Salut ! Moi, c’est Maxwell ! » lança le rat au jeune homme, l’air pas peu fier. « Et je viens d’Héra, comme le Mage Noir là ! Tu le connais ? Ou tu viens d’Héra aussi ? »

Vingt-deux eut soudain peur que ce ne soit un nouveau Hige qu’ils avaient rencontré là. Enfin, il n’avait pas tenté de faire un câliner à qui que ce soit, et ne disant pas plein de vraiment. Tout devrait bien se passer… Puis le rat s’en retourna vers le petit mage, et lui fit remarquer quelque chose de bien évident :

« Eh, t’es petit en fait… »

Merci de le faire remarquer, ce n’était pas comme s’il ne l’avait pas remarqué… Il était même plus petit que cet animal. Pourtant c’était un jeune, non ? C’était pas permis, d’être déjà aussi grand … Vingt-deux se sentait déjà frustré de lui parler, à celui-là. Peut-être qu’il n’aurait pas dû chercher à le trouver… ? Enfin, c’était trop tard, maintenant !

« J’ai l’impression de t’avoir déjà vu… » marmonna ensuite Maxwell, tandis que le Mage Noir lançait un regard perplexe à Joan…

~~~~~~~~~~

Action de Vingt-deux :

Achète :

- Potion X4 (400 gils)
- Bocca X4 (400 gils)
- Hypra Potion X2 (1000 gils)
- Lazik X2 (200 gils)

Maxwell :
 


PrésentationFiche TechniqueJournal de RPs
couleur paroles : chocolate



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahamut
Dragon Admin
avatar

Messages : 4914
Age : 26

MessageSujet: Re: Les rats quittent le navire !   Lun 8 Fév - 20:49

Nouvelle amélioration disponible pour Joan!


Dague du loup solitaire [Force+60, Vit+5%, Def+10]
Enclume X2, Caillou magik X3 pour 1000 Gils

Prix des matériaux (à l'unité)
Caillou magik : 10 Gils
Enclume : 50 Gils



Merci à Alizée °3°
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ff-war-rpg.forumactif.org
Joan

avatar

Messages : 361

MessageSujet: Re: Les rats quittent le navire !   Lun 8 Fév - 22:24

Vingt-deux était maintenant sortit, finalement, ça ne s'était pas si mal passé pour son baptême de...douche. Il n'avait pas eu à l'attendre très longtemps, en même temps, ils avaient déjà fait la moitié ensemble...

Après cet épisode, il était temps de sortir, ils avaient des achats à faire.
Pendant que le mage achetait des objets de soins. Joan acheta quelques bandages au cas où, ce serait toujours mieux que de prendre des tissus qui traînaient...et pris lui aussi d'autres objets utiles, d'ailleurs, son sac commençait à se faire lourd...et Vingt-deux lui posa une nouvelle question...mais, cette fois la réponse était à sa portée !

"C'est pour nos invocations, les relever au cas où elles auraient perdu toutes leur vitalité..."

Il espérait ne jamais devoir s'en servir mais, avec ce qui leur été arrivé récemment, il valait mieux être prudent...Alors, il en pris deux. Il tendit ensuite quelques potions GF qu'il avait aussi acheté, il serait peut-être plus judicieux que ce soit le mage qui les utilise sur lui en cas de besoin, car en train d'invoquer, Joan ne le pourrait pas, c'est d'ailleurs, ce qu'il lui expliqua en lui donnant.
Une fois leurs achats effectués, il fallait se renseigner sur un portail à utiliser car, c'était leur objectif depuis un moment quand même...
Comme le disait le mage, la femme de Timber leur avait dit que quelqu'un d'Héra à l'aspect, apparemment pas courant, était ici, à Balamb. Cependant, pourquoi chercher quand les problèmes peuvent vous tomber dessus d'eux-même...?

Un enfant venait de foncer dans Vingt-deux provoquant la chute de ce dernier. Joan s'agenouilla près de lui, l'air inquiet. Le mage se tenait l'épaule.

"Vingt-deux ça va ?"


Le jeune homme mit du temps avant de réaliser que l'enfant qui avait heurté le mage, n'était pas...humain et quand il le réalisa...Il resta interdit à jouer nerveusement avec la pointe du chapeau de Vingt-deux. On avait pu percevoir un petit "Vingt-deux...c'est un rat..." et ce rat n'était pas content après le mage, qu'il disputait...Après avoir fini de le rouspéter, il s'adressa ensuite à Joan. Bien qu'ils partageaient un point commun, celui de...d'emprunter des objets à autrui, Joan avait bien du mal à répondre au jeune rat.

"Vingt-deux...c'est un rat avec des cheveux...un rat qui parle..."

Ce rat chevelu s'appelait Maxwell et s'était présenté relativement poliment cela dit, Joan avait bien du mal à lui répondre. Si ce garçon venait du monde de son ami...mais, de quel monde venaient-ils ?! Y avait-il d'autre animaux géant et parlant chez eux ?

"Vous...vous êtes un rat qui parle..."
Avec Vingt-deux les choses avaient été plus simple, il ne ressemblait en rien à ce qu'il connaissait mais un animal qui parle, en plus un rat, Joan n'était pas ami avec les rats ou l'inverse les rats n'aimaient pas Joan en général. Cependant, il devait cesser de le dévisager ainsi cela ne se faisait pas. Alors il reprit ses esprits et poursuivit "Je suis Joan, je...euh...oui je le connais mais, non je...ne suis pas d'Héra."

Après ce gros effort de communication. Joan laissa volontiers le mage prendre les rennes en main et ne lui répondit que d'un haussement d'épaule, lorsque son petit compagnon le regarda perplexe, suite à l’étrange phrase que Maxwell avait lancé. Pourquoi Vingt-deux ne se souvenait pas du rat si lui l'avait déjà vu ?

Joan demanda ensuite à Vingt-deux si lui, pendant qu'il discutait avec...cette personne, pouvait aller à la petite boutique d'arme devant laquelle ils venaient de repasser, ça ne prendrait pas longtemps et le mage pouvait le voir de là où il était et il s'esquiva voir si la dague qu'il avait vu dans le magazine était disponible et elle l'était ! - cette coïncidence - maintenant, il fallait sortir le porte-monnaie...en plus du prix qu'avait coûté la dague à sa fabrication il fallait payer les matériaux...
Tiens, il éternua et dans cette toute petite boutique si calme les clients le regardèrent.

"Excusez-moi..."dit-il timidement.

Quelqu'un devait surement avoir parlé de lui dans son dos et pas sûr que c'était pour en dire du bien...
Bref, une fois fait, il revint près de Vingt-deux espérant inconsciemment que Maxwell n'était plus là...


Actions de Joan :

Donne 3 Potion GF à Vingt-deux.

et achète :

Dague du loup solitaire
=

1000 Gils + 130 pour les matériaux

Hypra Potion x 2 = 1000 Gils
Potion GF x 5 = 500 Gils
Sel marin x 2 = 1000 Gils
MT-Psy x 1 = 500 Gils
Défigeur x 2 = 200 Gils
Bocca x 1 = 100 Gils
Lasik x 1 = 100 Gils

Pour un total de 4530 ? Shling shling : (
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Art.Selphie/?ref=aymt_homepage_panel
Bahamut
Dragon Admin
avatar

Messages : 4914
Age : 26

MessageSujet: Re: Les rats quittent le navire !   Mar 9 Fév - 21:48

Joan & Vingt-Deux +50 exp

Vingt-Deux achat:
- Potion X4 (400 gils)
- Bocca X4 (400 gils)
- Hypra Potion X2 (1000 gils)
- Lazik X2 (200 gils)
= 2 000 Gils

Joan achat:
Dague du loup solitaire = 1130 Gils
Hypra Potion x 2 = 1000 Gils
Potion GF x 5 = 500 Gils
Sel marin x 2 = 1000 Gils
MT-Psy x 1 = 500 Gils
Défigeur x 2 = 200 Gils
Bocca x 1 = 100 Gils
Lasik x 1 = 100 Gils
= 4530 Gils



Merci à Alizée °3°
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ff-war-rpg.forumactif.org
Vingt-deux

avatar

Messages : 303

MessageSujet: Re: Les rats quittent le navire !   Ven 12 Fév - 21:15


Joan avait donné des potions à Vingt-deux – qu’on devait utiliser pour les invocations apparemment… Comme le sel ! – mais il n’était pas sûr de savoir comment ça fonctionnait. Comment pouvait-il donner la potion à l’invocation si elle n’était pas encore là, déjà ? Il devait la donner à Joan ? Mais ça serait bizarre de faire ça, non ? Mais si c’était bien ça, ça voudrait dire que ce serait comme si l’invocation et la personne qui l’invoque partagent le même corps ? À cette pensée, le Mage Noir lançait un regard bizarre au jeune homme…

Enfin bref, l’arrivée du rat avait l’air de faire un choc à Joan ! Puis ce dernier s’éclipsa en direction d’une autre boutique, laissant Vingt-deux seul avec Maxwell. Mais, euh, non ? Lui non plus ne voulait pas rester avec lui… !

« Woah, eh, comme il me regarde… » lança le rat tout en étant tourné vers la boutique où était entré le jeune homme. « Ça se fait pas, de dévisager des gens comme ça… Même moi, je le fais pas ! Il est bizarre ! »

Le petit mage lança à ce moment-là un regard désobligeant à Maxwell…

« Eh, me regarde pas comme ça ! » s’empressa de dire celui-ci. « Je dis ça gentiment… »

Mouais, c’est ça…

« Au fait, comment t’es arrivé sur ce monde, toi ? » demanda ensuite le rat. Voilà qu’il posait des questions ? Mais Vingt-deux n’avait pas envie de lui parler ! Décidément… Mais Maxwell ne semblait pas décidé à lâcher l’affaire si facilement ! « Moi, je suis venu par un portail pas loin d’ici… Y a, quoi, une semaine ? Je crois ? »

Le Mage Noir était déterminé à ne pas l’écouter ! … Jusqu’à ce que son interlocuteur parle du portail. Et assez proche, en plus ?

« J’aurais jamais dû le traverser, maintenant je suis coincé ici, et j’ai même pas d’argent… » continua Maxwell. « Y a des gens gentils – ceux qui hurlent pas en me voyant et qui me donne pas de coups de balais ! – qui m’ont dit que le portail se réactive de temps en temps, mais… à chaque fois que j’y vais, il est pas activé, et même si j’attends, y a rien qui se passe ! J’en ai marre d’ici… Je veux rentrer chez moi ! En plus, mes parents doivent être morts de peur… »

Le ton de l’animal parut assez triste à Vingt-deux. Il se sentit un peu coupable de ne pas avoir envie de lui parler… Il était un peu dans le même cas que lui, non ? Sauf qu’il ne semblait pas avoir croisé quelqu’un… Enfin, comme le Mage Noir avait rencontré Joan, quoi ! Peut-être qu’il devrait lui dire quelques choses…

« Euh…
- Ah, mais tu parles quand même ! » lança le rat en montrant du doigt Vingt-deux, lui coupant la parole – même s’il n’avait pas réellement commencé à parler. « Pendant un moment, j’ai cru que t’étais muet !
- Et comment je lance mes sorts, si je suis muet ? » marmonna le Mage Noir, l’air bougon. Ne me fait pas regretter d’avoir eu l’idée de te parler…
« Mais du coup, t’es venu ici où ? Et quand ? Je t’aurais vu avant si t’avais été ici… »

Vingt-deux finit donc par trouver le courage d’expliquer qu’il venait d’un portail plus loin d’ici – loin où, ça, il ne le savait pas vraiment – il y a moins d’une semaine pour sa part, et qu’il avait rencontré Joan depuis qu’il était arrivé. En ajoutant tout de même que lui aussi voudrait bien retourner à Héra…

« Oh… Mais alors, on peut y retourner ensemble ! » lança Maxwell après un silence. « Et on pourrait partir sans l’autre bizarre, il a plus besoin de te suivre, non ? »

Cette dernière phrase, le Mage Noir ne l’apprécia pas du tout ; il se surprit lui-même à empoigner les vêtements du rat pour lui crier dessus :

« Joan est pas bizarre ! Arrête de dire ça !! »

Pour le coup, l’animal ne semblait n’avoir plus rien à dire… Il se contentait de fixer Vingt-deux avec des grands yeux, maintenant. Le petit mage le lâcha, l’air en colère, puis remarqua que le jeune homme revenait de la boutique… Sans rien ajouter, le Mage Noir fila vers lui, espérant en même temps qu’il n’avait pas vu ce qu’il venait de se passer… Il regarda curieusement Joan comme pour lui demander ce qu’il était allé faire, puis il lui annonça :

« Euh… a-apparemment, il y un portail, pas loin d’ici… »


PrésentationFiche TechniqueJournal de RPs
couleur paroles : chocolate



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joan

avatar

Messages : 361

MessageSujet: Re: Les rats quittent le navire !   Sam 20 Fév - 1:31

Lorsque Joan revint vers Vingt-deux, il constata avec une légère angoisse que Maxwell était toujours là, enfin c'était le mage qui avait avancé vers lui en le voyant revenir en réalité mais, cela ne changeait rien au problème...
Joan se demandait s'il ne s'était pas passé quelque chose durant son absence, il regarda tour à tour le petit mage et le rat et il jugea peut-être plus sage de ne pas poser de question et de se concentrer plutôt sur ce que son compagnon venait de lui dire.
Le rat lui avait dit qu'il y avait un portail pas très loin d'ici.

"Près de Balamb ? humm...je suppose qu'il veut venir avec nous...?"


Il supposait bien, Maxwell n'avait pas l'air de vouloir les quitter, voulait-il devenir leur ami...? Joan ne savait pas quoi penser de tout cela, après Hige les voilà qu'ils s'embarquaient avec un garçon rat...

"Dis, t'as pas froid comme ça ?"
demanda soudain celui-ci à Joan. Qui l'observa de la tête au pied.

C'est vrai qu'il faisait frisquet dans celle ville portuaire et sans sa veste, ses bras nus frissonnaient et Maxwell l'avait visiblement remarqué, il s'était d'ailleurs rapproché de lui. Que faisait-il ? Il lui touchait le bras du bout de son index.

"Vous êtes drôle les humains, votre peau est toute nue et rose...En fait, t'es comme un gros cochon."
"Hey !" s'indigna Joan. "Vingt-deux...il a dit que j'étais un gros cochon..."

Cela dit, le rat avait souligné un point important. S'en aller dans un endroit inconnu relativement découvert n'était pas forcément une bonne idée. Peut-être devaient-ils s'acheter de nouveaux vêtements...? Et donc dépenser de l'argent supplémentaire...
La troupe se dirigea vers une petite boutique en face de celle dans laquelle ils étaient. Boutique de vêtement donc...et le rat les suivaient toujours.
Avec Vingt-deux et Maxwell à ses côtés tous les regards étaient braqués sur eux, heureusement qu'un voleur se devait d'être discret...Peut-importe, il fallait faire des achats, Joan alla dans le rayon pour homme et vu un magnifique blouson de cuir.Il comptait bien l'essayer mais, leur nouveau compagnon l'interpella.

"Hé humain ! ça, ça t’irait mieux !"

Le rat tenait dans ses mains un pull qui ne plaisait pas vraiment au jeune homme il avait l'air trop...

-"ça fait un peu...féminin..." répondit Joan.
-"Justement ! C'est mieux pour toi !"

Il fit mine de ne pas avoir entendu ce que le jeune rat venait de dire, qu'est-ce qu'il y connaissait d'abord ?!
Non, Joan préféra se concentrer sur le blouson. Il avisa son prix...Il ne serait pas évident de voler un blouson comme cela...

"Montre..." Dit le jeune homme au rat, dépité.

Effectivement le prix de ce pull "féminin" était moins cher. Joan fila en cabine l'essayer ainsi que d'autres vêtements pas trop couteux qu'il avait sélectionne. En se regardant dans le miroir de la cabine avec son Jean bleu foncé ce...pull qui laissait deviner le débardeur noir qu'il y avait dessous il jugea qu'au final ce n'était pas si mal. Il sortit vêtu comme ça et se tourna vers Vingt-deux.

"Qu'en penses-tu ?"

Oui, bizarrement, il pensa que son avis était important. Maxwell lui, ne manqua pas de ricaner dans son coin.
Décidément, pour une fois dans leur voyage pourraient-ils avoir quelqu'un de sympathique et non Higuesque qui les accompagne ?
Quoi qu'il en soit, Vingt-deux avait surement besoin lui aussi de s'acheter de nouveaux vêtements. Il en avait même drôlement besoin, Joan se demandait bien de quoi aurait l'air son compagnon habillé avec des vêtements disons plus...contemporain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Art.Selphie/?ref=aymt_homepage_panel
Vingt-deux

avatar

Messages : 303

MessageSujet: Re: Les rats quittent le navire !   Dim 21 Fév - 0:30


Mais que faisait Maxwell, là ? Il insultait Joan ? Oh… Et il le touchait, en plus ?! Ah, mais ça n’allait pas se passer comme ça ! Vingt-deux lança un regard noir au rat… Mais ça ne sembla pas suffire, et puis ce dernier ne le regardait même pas. Furieux, le Mage Noir employa les grands moyens ; un coup de poing dans le ventre de l’animal… Cette fois-ci, Maxwell recula, l’air choqué, tandis que Vingt-deux affichait un air innocent, comme s’il n’avait rien fait… Là maintenant, c’était sûr et certain que Joan l’ait vu, hein. Pas la peine de faire cette tête…

Puis le petit mage suivit le jeune homme quand il fallut aller dans une nouvelle boutique pour s’acheter des vêtements… Eh bien pour changer ceux qu’ils avaient actuellement. Vingt-deux trouvait ça dommage de devoir trouver de nouveaux habits, il aimait bien ceux qu’il portait maintenant, mais… Ça faisait quand même trop longtemps qu’il les portait. Surtout qu’il n’avait jamais mis rien d’autre que ceux-là. On imagine très bien l’état des vêtements… ! Le Mage Noir se contenta de rester aux côtés de Joan le temps que lui cherchait un vêtement… Et soudain, intervint à nouveau Maxwell, cette fois-ci pour présenter un habit au jeune homme… Vingt-deux s’attendit à ce qu’il l’envoie balader, mais, même pas ! Joan était allé essayer ces vêtements-là… Bon d’accord… Du coup, le Mage Noir attendit qu’il ressorte… Malheureusement, ce fut pendant le moment d’attente que la vendeuse du magasin vint à l’attaque !

« Bonjour, souha-AAH ! UN RAT GÉANT !! »

Et voilà…

« Et… Et CE TRUC ?! » continua la dame en montrant Vingt-deux du doigt…
« C’est un Mage Noir, madame… » répondit Maxwell, dépité.
« Ça parle !! »

L’animal se frappa le front avec sa main, tandis que la vendeuse avait détalé comme un lapin. Ça allait les mener à où, ces histoires… ? Puis Joan sortit de la cabine d’essayage, il avait sûrement dû tout entendre… Le jeune homme demandait son avis à Vingt-deux. Celui-ci resta un instant sans rien dire, à regarder Joan.

« Euh… je… bah, euh… »

Ça, c’était un avis constructif ! Super bien dit, bref, l’avis que tout le monde attendait !

« Bah… Je… je te trouve magnifique, moi… » finit Vingt-deux. Il avait l’air gêné…

Ça n’échappa par ailleurs pas à Maxwell…

« Eh ! » lança ce dernier en s’adressant au Mage Noir. « Faut pas tomber amoureux, non plus !
- De quoi… ? »

Cette fois-ci, ce fut au tour d’un vendeur de venir dans leur direction, et celui-ci ne semblait pas effrayé par les deux non humains, si on pouvait se permettre de les appeler comme ça…

« Un rat géant et un gros petit monstre ? Juliette, t’abuses un peu des fois… » marmonna ce vendeur, bien entendu tout le monde put l’entendre…

Vingt-deux ne fit aucun commentaire sur le fait qu’on le qualifiait de "gros"… Hum, par contre, il ne commençait pas à y avoir un peu trop de personnages non joueurs, dans ce texte ?
Quoi qu’il en soit, le vendeur – que nous nous retiendront d’appeler Roméo – proposa son aide pour aider ces jeunes gens pour choisir leurs vêtements, Maxwell refusa poliment et voilà qu’il attrapait le bras de Vingt-deux pour l’embarquer dans le magasin, sans lui demander son avis et en ignorant ses plaintes. Le rat choisit plusieurs vêtements et les empila dans les bras du Mage Noir, lui disant de faire gaffe à ne pas les faire tomber, tout en ayant préalablement posé la question "Tu te sens plutôt comme un garçon ou comme une fille ?". Euh… C’était quoi, cette question ? La réponse était évidente, non ?! Puis Vingt-deux alla à son tour dans la cabine d’essayage pour… eh bien, essayer la pile de vêtements que Maxwell avait choisis pour lui…

Après avoir galéré à mettre certaines choses, et puis après avoir remarqué que les trois-quarts des vêtements ne lui allaient pas, il finit par trouver quelque chose qui lui plaisait assez, et qui lui allait en même temps ! Le Mage Noir sortit de la cabine, lançant un regard interrogatif en direction de Joan et de Maxwell…
C'était que ça changeait quand même assez, maintenant… Plus de veste ; pour la remplacer, Vingt-deux avait mis un pull brun doré, coloré par des bandes bleu ciel, un peu vert d’eau, même… Autour du cou, il avait noué un foulard rouge pâle. En guise de pantalon, un jeans bleu-vert pâle. Ah, oui, et il y avait même des chaussures, dans ce magasin, du coup, maintenant, il avait des baskets blanches et rouges à lacets. Quoi… Des lacets ? Il avait intérêt à bien les fermer ! Déjà qu’il tombait assez souvent… En fait, ce qui ne changeait pas, c’était son chapeau, et il s’était trouvé des gants blancs neufs. Sauf que quelque chose l’attristait un peu avec ceux-là…

« Euh… Y a… pas de compétences dessus… »

De quoi arracher un regard perplexe au vendeur… Il semblait bien que ces vêtements étaient parfaits pour lui, donc zou, à la caisse ! Donc on enlève les vêtements, on remet les anciens, on va payer tout ça… Ah, mais c’est cher, les vêtements !! … Bon, pour les renfiler, Vingt-deux verra plus tard. Il fera ça quelque part où personne ne pourrait le regarder…

Maintenant, que faire ? Il n’y avait plus rien à faire dans la ville… Direction le portail, non ? Mais du coup, Maxwell devra les guider… D’ailleurs, le rat avait quelque chose à dire à ce sujet…

« Dites… Vous allez me laisser venir avec vous, j’espère ? Dans le portail, hein… Sinon, je veux pas vous montrer où il est ! »

Il croisa le regard sceptique de Vingt-deux, juste après…

« Euh, mais… c’est juste que j’aimerais bien rentrer chez moi… Allez, même si je vous énerve ! Je vous lâcherais quand on sera sur Héra ! Je vous le jure !! »

Le Mage Noir lança alors un regard interrogateur en direction de Joan. Ils n’avaient pas trop le choix, là, de toute façon… Non ?




PrésentationFiche TechniqueJournal de RPs
couleur paroles : chocolate



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahamut
Dragon Admin
avatar

Messages : 4914
Age : 26

MessageSujet: Re: Les rats quittent le navire !   Mar 23 Fév - 21:07

Joan +50 exp
Vingt-Deux +100 exp


la suite



Merci à Alizée °3°
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ff-war-rpg.forumactif.org
Joan

avatar

Messages : 361

MessageSujet: Re: Les rats quittent le navire !   Jeu 6 Avr - 1:33

Vingt-deux, Joan et Castiel viennent de laCartes du monde.

Avant qu'ils reprennent leur route qui les menait à Balamb, Vingt-deux s'était eclipsé un moment et Joan bien trop occupé à comprendre où voulait en venir Castiel, ne l'avait pas vu cueillir cette petite fleur qu'il lui tendait maintenant...

"Euh...merci !"


Il sentit le regard de Castiel se poser sur lui...Les joues du garçon prirent la même couleur que ce coquelicot.

"Tu n'as pas d'eau, comment tu vas faire pour la conserver ?"

C'était ça sa question ?! Joan arqua un sourcil interrogatif, un mage noir venait de lui offrir une fleur et c'était tout ce qu'il lui disait...

"Quoi que, le temps d'arriver à Balamb, elle aura surement perdu tous ses pétales, enfin...vous êtes mignon, allez avançons, on parle trop !"


Castiel passa devant eux et avança à pas rapide. Vingt-deux, Joan et son coquelicot sur ses talons.
Balamb était tel qu'ils l'avaient laissé. Même si...ça ne faisait pas longtemps qu'ils l'avaient quitté finalement. Dans l'esprit de Joan cela paraissait beaucoup plus long...changement de monde tout ça...décalage horaire sans doute...
Douloureux souvenirs ici, si Castiel savait que cette ville avait été leur refuge après la dérouillé qu'ils avaient subit à Timber...Comment l'aurait-il pris ?
Il ne le savait pas, mais ce qu'il savait c'est où se trouvait les quais.

"Passons vite fait faire des achats, près de la gare avant !"


Castiel était dépité la notion de rapidité pour Joan ne devait pas être la même que la sienne. Il tapait du pied sur le sol nerveusement et soupira très fréquemment et ce pendant tout son shopping. Il s'était approché de Vingt-deux espérant avoir du soutien de sa part.

"Mais pourquoi est-ce qu'il prend tout ça ?! Et est-ce ses parents seraient d'accord pour le voir dépenser autant d'argent...et le voir traîner trop longtemps dehors ?"
Il haussa le ton pour se faire entendre de Joan "Hé ! plus vite on sera là-bas plus vite tu pourras rentrer chez toi !" Pour toute réponse Joan lui lança un regard noir. Ce que Castiel ne comprenait pas. "Pourquoi il me regarde comme ça ? J'ai raison, non ?"

Joan revint vers eux après avoir fini ses emplettes, il ignora superbement Castiel  et demanda à Vingt-deux s'il voulait acheter quelque chose et même si Castiel répondait à sa place que non. Joan attendit que ce soit Vingt-deux qui décide... Ensuite, il suffisait de faire le tour de l’hôtel qu'ils connaissaient bien et les quais étaient à eux. Les bateaux moins...Il avait suffit à Joan trente seconde pour parler à un homme - qui étant en passant, un parfait imbécile - pour comprendre qu'ils ne pourraient pas en emprunter un "gratuitement"...

"J'ai été leur parler, il n'y a que des bateaux de commerce qui partent aujourd'hui, ils ne prennent pas de passagers, pourtant il m'a bien fait comprendre que si je lui graissait un peu la patte on pourrait y monter tout les trois.."


Castiel étaient en colère, il poussa Joan et Vingt-deux et leur lança :

"Je vais lui parler...bougez-pas..."

Son ton en était presque effrayant...Joan regarda Vingt-deux ne sachant pas quoi faire et doutant réellement que Castiel puisse faire changer d'avis qui que ce soit...Ils pouvaient le voir attirer l'homme bedonnant avec lequel Joan avait parlé, derrière des piles de caisses, il allait le frapper ou quoi ?

"Tu crois qu'on devrait aller voir...?" Demanda Joan à Vingt-deux.

Finalement, l'homme et Castiel revinrent très vite et le type semblait n'avoir aucune  égratignure, mais son teint était devenu bien livide...Castiel, le sourire jusqu'aux oreilles -ce qui était effrayant aussi- leur affirma que maintenant ils étaient invités à monter dans le bateau...et c'était tout sourire, qui ressemblait plus à un rictus étrange...que l'homme opina du chef et leur souhaita de passer un agréable voyage...

"Surtout si vous avez besoin de quelque chose n'hésitez pas à demander !"

Joan ouvrit des yeux aussi grand que des soucoupes et chuchota à Castiel :

"Qu'est-ce que vous lui avez dit ?"

-"Rien de spécial, j'ai juste un excellent pouvoir de persuasion."

Moui..Joan n'était pas convaincu...Il eu un frisson soudain et attira Vingt-deux tout contre lui. Dans le bateau, il ne voudrait certainement pas partager la même cabine que Castiel...a noter qu'à présent, comme l'avait souligné ce dernier, le coquelicot n'était désormais plus qu'une tige, que Joan gardait cependant dans sa main !...

Action de Joan :

Achete :


2 lasiks pour 200 gils
2 défigeurs pour 200 gils
2 Bocca pour 200 gils
5 antidotes pour 500 gils
2 Eau Bénite pour 200 gils

total : 1300 gils
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Art.Selphie/?ref=aymt_homepage_panel
Vingt-deux

avatar

Messages : 303

MessageSujet: Re: Les rats quittent le navire !   Ven 7 Avr - 21:34


Finalement, Castiel n’avait pas fait de commentaire si terrible… Et Joan avait accepté de prendre sa fleur ! Par contre, le petit mage avait très chaud maintenant… Bon, ça lui passera ! Ils suivirent donc l’homme jusqu’en ville. C’était bizarre de revenir ici… Ils y avaient croisé Maxwell pour la première fois. Il avait volé du pain chez un boulanger… À ce moment, Vingt-deux se tourna vers Joan, pour lui poser la question suivante :

« Tu crois que ça va chez Maxwell, là, maintenant… ? »

Il aimerait savoir quand même ! Le rat avait été trop longtemps avec eux… Il était bien trop ancré dans la mémoire du Mage Noir, maintenant !
Voilà que Joan partait faire les courses, ce qui ne plaisait pas à Castiel… Et voilà qu’il commençait à parler avec Vingt-deux ! Non mais, pour qui il se prenait ?! Il ne voulait pas que ce monsieur bizarre lui parle, à lui ! Le petit mage lançait un regard perplexe à l’homme tandis qu’il parlait. Voilà qu’il posait des questions ! Sans doute n’attendait-il pas de réponse, mais le Mage Noir dit quand même :

« Euh… J-Je pense pas… ? »

Oui, il disait que Castiel n’avait pas raison ! Comme ça, sans rien n’ajouter de plus… Joan revint en demandant à Vingt-deux s’il voulait faire des achats, lui aussi… Et l’autre qui répondait à sa place ! Frustré, le petit mage répondit que, oui, il avait des choses à acheter, et fila chercher ce dont il avait – soit disant – besoin… Non, mais, oh ! Il n’avait qu’à pas répondre à sa place ! Un point c’est tout ! Ainsi, lorsque Vingt-deux revint, son sac était deux fois plus lourd qu’avant, et il affichait un air satisfait.

« Voilà, j’ai assez de trucs ! » commenta-t-il. Puis, à l’attention de Castiel : « Euh… vous voulez acheter des trucs aussi ? »

Bien sûr qu’il ne voulait sûrement pas ! Et Vingt-deux le savait ! Il voulait juste l’embêter encore un peu… Il s’en allèrent ensuite aux quais, apparemment, les bateaux là-bas ne prenaient pas de passagers… Comment les gens étaient supposés faire, si personne ne les prenaient pour naviguer d’une île à l’autre ? Et quelque chose restait obscur dans les paroles de Joan…

« Euh… Pourquoi tu dis "graisser la patte" ? » s’enquit Vingt-deux. « C’était pas un animal pourtant… Il a pas de pattes… ? »

Tant d’incompréhension de la part du petit mage face à cette expression ! Il oublia bien vite cette dernière lorsque Castiel commença à avoir un comportement un peu bizarre par rapport à avant, en embarquant l’homme, auquel le jeune homme venait de parler, à l’abri des regards. Vingt-deux était d’avis d’aller voir, en accord avec la question que lui posa Joan ! Mais les deux autres revinrent bien vite, bien trop pour que le Mage Noir eusse eu le temps de répondre… L’homme du bateau voulait bien les laisser monter à bord, maintenant. Il changeait vite d’avis, quand même ! Qu’est-ce que lui avait dit Castiel, précisément ? Vingt-deux se dit qu’il devait très certainement lui avoir fait quelque chose de terrible pour qu’il soit d’accord, à présent, sur le fait de les laisser monter sur le bateau… Le petit mage lança un regard inquiet en direction de Castiel, s’imaginant le pire, regrettant presque de l’avoir embêté avant, et, lorsque Joan le tint bien contre lui, ça ne l’aida pas à se rassurer, au contraire…

Ils purent donc monter sur le bateau, un des membres de l’équipage arriva, visiblement surpris de voir des personnes à bord, puis leur indiqua une seule cabine pour eux trois… Vingt-deux aurait préféré être seul avec Joan… Le membre d’équipage, l’air bizarre, lança un regard un peu étrange au Mage Noir, avant de repartir comme il était venu. C’est vrai qu’ils étaient de retour sur Dol, et que Vingt-deux était un peu une créature bizarre… Il fallait s’habituer à nouveau à se faire dévisager bizarrement !

Il n’empêche que le petit mage n’était toujours pas d’accord sur le fait qu’ils n’avaient qu’une seule cabine pour eux trois ! Il devrait pourtant rester d’autres cabines inutilisées sur ce bateau ! Vingt-deux chuchota à Joan qu’il allait faire quelque chose sur le bateau et allait revenir tout de suite ! Puis il détala, à la recherche d’une cabine libre ! Il devait bien en avoir une, quelque part ! Le petit mage repéra une porte entrouverte. Il s’en approcha doucement, voulut l’ouvrir un peu plus pour pouvoir observer l’intérieur de la cabine et effectivement voir si elle était libre ou non ! Il s’arrêta net en entendant deux personnes discuter qui passaient juste là à ce moment précis…

« … du coup on l’a fait monter. Faut dire qu’il fait flipper !
- Comment ça se fait qu’il est là du coup ?
- J’crois qu’il cherche quelqu’un. Un "Vindeu" ou un truc comme ça… »

Il n’en fallut pas plus au petit mage pour détaler et retourner se réfugier auprès de Joan…

« C’est bon j’ai fini ce que je voulais faire ! » lui lança-t-il d’une voix paniquée. « On peut aller dans la cabine maintenant !! »

Finalement une cabine à trois c’était peut-être pas si mal… !

~~~~~~~~~

Action de Vingt-deux :

Achète :
- Potions X3 pour 300 gils
- Antidote X5 pour 500 gils
- Défigeur X5 pour 500 gils
- Eau Bénite X5 pour 500 gils
- Hypra Potion X3 pour 1500 gils
- Lasik X2 pour 200 gils
- MT-psy X4 pour 2000 gils
- Red Kross X4 pour 4000 gils
- Remède X2 pour 2000 gils

Ce qui nous fait un total de 11500 gils ! M’en fiche j’ai tout en multiple de 5 maintenant…


PrésentationFiche TechniqueJournal de RPs
couleur paroles : chocolate



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les rats quittent le navire !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les rats quittent le navire !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quand le bâteau coule, les rats quittent le navire!!!!
» Les rats quittent le navire !
» [Bandes SKAVENS] Les Rats de Solth
» DES PARLEMENTAIRES LAISSENT LE NAVIRE NAUFRAGÉ DE LINITÉ COMME DES RATS
» [Bande] Clan des rats ogres...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy War :: Zone RP :: Dol :: Balamb-
Sauter vers: