Accueil

Partagez | 
 

 On se plie en quatre pour Timber

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Linoa Heartilly

avatar

Messages : 527

MessageSujet: On se plie en quatre pour Timber   Mar 22 Déc - 22:22

→ Squall et Linoa rencontrent Joan et Vingt-Deux à Timber.

      Très heureuse d'avoir pu constater que même les enfants pouvaient l'aimer ! Elle n'aurait pas pu faire mieux en essayant d'escalader l'arbre avec sa jupe de toute façon. Voler au secours des demoiselles, c'était aussi dans ses habitudes n'est-ce pas ? Rien ne vaut un magnifique sourire en guise de récompense. Sur le moment il en avait un deuxième de la part de sa partenaire. Son esprit commençait à s'égarer sur un chemin visiblement très lointain vers une conversation qui remontait à la veille.

      Plus de monde que prévu. Après tout, ce n'était pas impossible qu'il y en ait plus qu'ils ne pensaient. Cet habitant d'Ivalice, de ce nouveau monde encore inconnu, pourrait apporter des détails de son monde qu'il fallait prendre en compte. Ces renseignements ne tarderaient pas à être transmise au plus vite. Maintenant leurs informations étaient erronées, comment savoir combien de monde il y avait exactement ? Même si on les visitait, on n'était pas sûr de revenir tout de suite. Désormais, il n'y avait plus qu'à mettre à jour les rapports. Ces nouvelles informations seraient cruciales et permettraient à ceux qui exploraient ces mondes de prendre en compte les éléments dangereux et de s'équiper au mieux.

- Des mondes parallèles peut-être ? Dit-elle dans le vide. Tu sais, ce que tu disais tout à l'heure, rappela-t-elle pour en revenir à sa question.

      Encore une théorie saugrenue de la demoiselle, cela aurait pu être le cas. La science-fiction pouvait faire rêver, mais après toute la magie pouvait être sous n'importe quelle forme. chaque monde donnait l'impression d'être différentes époques. L'un ayant l'aspect féodal, sauf que cette idée n'était pas la bonne puisque les noms des villes étaient différents. Des planètes très éloignées de leur galaxie ou de leur univers ? Et les portails seraient un moyen pour pouvoir faire des échanges. Si effectivement les portails n'étaient qu'une sorte de moyen de communiquer, quelqu'un ou quelque chose ne les avait pas placés là pas hasard.

- Tu crois que les portails ont été mis volontairement là ? L'évasion de la prison perpétrée par un individu louche susceptible d'appartenir à un autre monde était dans cette idée. Pour nous causer du tort ? Ce n'était pas impossible qu'ils aient été placé là dans ce but, Ultimecia avait-elle un rapport avec tout ça ? Enfin, même s'il devait y avoir plus de monde, on se préparera à toute éventualité !

      Tout à fait convaincue que les citoyens ne laisseraient pas ces gens dépérir et feraient de leur mieux. Ce campement en était la preuve, ils avaient le coeur sur la main et mettaient de la bonne volonté dans ce qu'ils entreprenaient pour ces personnes. Comme les habitants, Linoa n'était pas indifférente au sort de ces malheureux voyageurs. Voir les sourires de ces enfants perdus l'apaisait, mais elle ressentait quand même une sorte de grande peine pour eux qui avait été séparés de leur famille. Avec ces portails qui vous emmenaient n'importe où, il ne serait pas facile pour les ramener dans leur foyer. Pour le moment ce n'était même pas envisageable pour eux de partir, même accompagnés.

      Le tour du campement avait été fait, tout semblait être organisé. Squall avait pu remarquer que l'amateurisme des Hiboux de la Forêt c'était du passé. Angel avait elle aussi apprécié cette promenade en furetant partout aux alentours. Quoi de mieux que de gambader dans l'herbe. Ah, s'ils avaient eu plus de temps, Linoa en aurait bien profité pour flâner davantage, s'allonger sous l'ombre d'un des nombreux arbres et profiter d'un moment de détente avant de repartir.

- Tiens, je crois que l'on a encore de la visite.

      Deux personnes habillées dans les tons sombres, accompagnées par une sorte de petit bonhomme rond coiffé d'un chapeau clair pointu semblable à celui d'une sorcière. Le petit être n'avait pas l'air d'être du coin lui non plus, il semblait effrayé. Zone et Watts étaient déjà occupés à prendre en charge ce nouvel habitant d'Ivalice dont elle espérait d'ailleurs avoir de plus amples informations sur son monde, alors elle devança ses collègues en allant directement à leur rencontre et salua les deux nouveaux venus.

- Bienvenue au camp de la Résistance,fit-elle en les accueillant avec le sourire. Vous avez besoin d'aide ?

      Le visage de l'un des trois lui était familier. Ce n'est que lorsque celui-ci, le plus grand, arriva près d'elle qu'elle se rappela de qui il s'agissait vraiment. L'un des majordomes du manoir, cela ne disait rien de bon. L'être le plus antipathique qu'il soit donné de rencontrer en ce jour et ce n'était pas un air qu'il se donnait. Maintes fois Gilbert avait rattrapé la jeune fille lorsqu'elle essayait de s'enfuir du manoir et il n'était pas le seul à s'être attelé à cette tâche. Tous les domestiques y avaient eus droit à ses fuites répétées. Sa présence ne pouvait signifier qu'une chose, pour ce qui est des deux autres qui l'accompagnaient, devait-elle les considérer de mèche avec le majordome ?

- Oh Gilbert, que faites-vous ici ? Demanda Linoa étonnée de sa présence avec les deux autres, puis elle lâcha un soupire. Si c'est pour rentrer au manoir soyez sûr que j'y serais ce soir avant le dîner, précisa-t-elle.

      Comme pour ignorer le majordome, elle en profita pour vite fait ajuster sa Guardian Force en faisant la moue à celui-ci, guère ravie de le voir. Sans savoir comment, elle avait réussi à débloquer une capacité qu'elle s'empressa aussitôt d'activer.


Action de Linoa :

Capacité > Ajoute Bonus Magie







Navigation Rapide:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ushinau.deviantart.com/
Joan

avatar

Messages : 949

MessageSujet: Re: On se plie en quatre pour Timber   Mer 23 Déc - 1:19

Vingt-deux et Joan viennent de...Timber

Gilbert les avaient accueilli avec des petits sacs pour leur petit déjeuné. Joan regarda dedans et ne savait pas trop quoi en penser...
Il ne comprenait pas pourquoi il lui avait acheté  des radis. Joan avait faim et il lui avait laisser ses bonbons la veille son ventre criait famine mais, des radis, ce n'était vraiment pas son truc...
Il donna le sac à Vingt-deux timidement, l'air triste et posa ses mains sur son ventre bruyant.
Le majordome les emmena ensuite hors de la ville, était-ce normal ?
Joan ne se manifesta pas, après tout il ne savait pas du tout où pouvait être les résistants donc il le suivit.

Sur place, il y avait beaucoup de gens, des jeunes, des plus âgés, beaucoup semblaient d’ethnie étrangère à la leur, mais aucun mage noir, dommage pour Vingt-deux...Ils étaient tous dans cette petite clairière de la forêt à la lisière de la ville.
Qui aurait pensé que les résistants s'étaient rassemblés ici. Pas Joan en tout cas, et il était était bien content pour une fois, d'avoir Gilbert à leur côté. Le jeune homme ne savait pas vraiment quoi faire, il interrogea Gilbert du regard, mais, celui-ci ne bougea pas...
Joan attendit qu'il se passe quelque chose...un chien qui viendrait vers eux par exemple...
Et plus tard une jeune fille s'approcha d'eux, rompant alors ce petit moment de solitude.

Joan plissa les yeux et s'approcha tout près, mais, vraiment tout près de la jeune fille pour voir s'il s'agissait bien d'elle...
Cette fille, il n'y avait pas de doute, c'était la fille du major Caraway, celle dont il avait volé la photographie.

-"Vous êtes...Linoa Heartilly ? Nous avons vu votre père récemment, avant-hier d'ailleurs..." C'est étrange, il avait l'impression que c'était beaucoup plus ancien que cela... "Il nous à demandé..."
-"Hey Linoa !" le coupa soudain Gilbert "Tu devineras jamais, j'ai fait porter tes fringues à ces deux-là ! Ils étaient trop ridicule, je te rassure ça te vas mieux à toi !"

Joan voulu se cacher derrière Vingt-deux, mais, celui-ci essaya de se cacher derrière lui. Alors, il se contenta de rougir très fortement et de fixer le sol. Mais, il fallait rompre ce malaise. Sans la regarder il parla à Linoa.

"Oui, donc...je disais...votre père nous avait demandé de porter une lettre aux résistants à Timber...et c'est donc vous ? Oui parce que vous venez de le dire..."

Il fouilla nerveusement dans son sac, sans trouver la lettre ! Pendant ce temps Gilbert avait tout le loisir de répondre à Linoa.

"Je chaperonne ces deux-là, ton père se fait du souci pour eux, ils sont tellement maladroit...et le petit en pince pour toi. Quand je dis le "petit" je parle pas du sorcier, même s'il est petit c'est vrai. Mais de l'autre là, qui a perdu la lettre."

Il devait voir Joan s'angoisser à retrouver la lettre et avec ce que le majordome venait de dire, ça ne l'aidait pas non plus. Mais, soudain, il la trouva ! son petit pain volé chez le major l'avait caché, il était tout émietté...Il le sortit donc et le posa dans la main de Vingt-deux. Ce pain ne ressemblait plus à rien...

-"Ce soir tu seras rentré pour le diner, tu dis ? Toujours en vadrouille la demoiselle j'ai des doutes, mais, j'en informerais ton père et j'espère qu'il restera du pain, car, ce que le jeune à donné à son mage noir, il a dû le voler chez mon maitre."
dit Gilbert.

Joan voulait disparaitre...Mais, il ne le pouvait pas, au lieu de ça il tendit la lettre à Linoa sans mot dire et toujours sans la regarder, la main un peu tremblante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Art.Selphie/?ref=aymt_homepage_panel
Squall Leonhart
Invité
avatar


MessageSujet: Re: On se plie en quatre pour Timber   Mer 23 Déc - 13:18

A quoi bon, essayer d'expliquer les choses ? Si cela pouvait souvent permettre de comprendre le présent et anticiper le futur, dans le cas présent, nous questionner de sempiternelles interrogations sans l'ombre d'une réponse ne servait nullement. Qu'il y'ait une dizaine de mondes ou une centaine, cela ne rendrait jamais la tâche aisée même si plus le nombre était grand plus les chances de retour étaient incertaines. Mais nous n'avions pas du tout prévu de tenter le coup pour le moment, il y'avait encore bien assez à faire sur Dol... 

De toute façon, l'heure n'était pas à élucider ce mystère mais à repartir pour Deling... Si j'avais fait preuve d'altruisme peu de temps avant, celui dont allait faire Linoa allait nous embarquer dans bien autre chose; Zone et Watts étant occupé, elle allait accueillir deux, enfin trois nouveaux arrivants, même hormis le petit bonhomme dont on ne voyait vraiment le visage, les deux semblaient fringués comme ici. Des vêtements d'emprunt peut être... 

Le jeune homme à son regard semblait reconnaître une des femmes les plus illustres de Dol. La fille du Major Caraway, quant au plus grand des trois, un homme beaucoup plus âgé, il me semblait l'avoir déjà vu quelque part et à la réaction de Linoa j'avais vu juste, il s'agissait d'un des majordomes du Manoir. 

Linoa m'avait déjà parlé de lui et je ne m'attendais pas à ce genre de majordome... Le Major aimait la rigueur militaire et je doutais vraiment qu'il laissait passer ce genre de comportement... Je sentais que Linoa n'avait pas envie de rester en sa compagnie bien longtemps mais les deux jeunes gens semblaient avoir quelque chose à lui remettre. Et moi de remettre le domestique à sa place... 

"Linoa n'est plus une enfant... Et je ne suis pas sûr que ce soit ce comportement qui doit être celui de votre fonction..." lui lançai-je sèchement, avant de montrer mon dépît d'un revers de main. 

Mais après tout Linoa était bien plus apte que moi à se faire respecter par son personnel, cela m'avait juste consterné au point de prendre la parole. Mais il continuait de plus belle en accusant ouvertement ses hôtes de voleurs... Charmant, même si le jeune homme, toujours aussi penaud, n'osait contredire... Ce serait vrai donc ? 

Ce qui m'intriguait plus, c'était ce petit bonhomme... Mais, j'espérais qu'il dise lui même quelque chose le concernant !
Revenir en haut Aller en bas
Vingt-deux

avatar

Messages : 457

MessageSujet: Re: On se plie en quatre pour Timber   Mer 23 Déc - 16:38


Vingt-deux avait accepté le sac de Joan, surtout que ça avait l’air bon, ce qu’il y avait dedans ! Mais, tout de même… Pourquoi Gilbert ne lui avait pas acheté la même chose à lui et au Mage Noir ? C’était du favoritisme ! Ah, ça, non, Vingt-deux n’était pas content du tout… Décidément, ce majordome, là, était vraiment, mais alors, vraiment méchant ! Et encore, ce n’était pas fini…

Une fois arrivés au camp, une dame les interpela… Gilbert et elle semblaient se connaître, et même Joan la reconnut ! Vingt-deux, quant à lui… préféra regarder le sol sans rien dire. Il n’osait prononcer de paroles, il y avait bien trop de monde ici, ça l’intimidait encore plus que d’habitude ! Et, si ça se trouvait, il n’oserait même pas répondre, si on lui posait une question. Oui, constatons qu’il faisait preuve d’un grand courage, dans ce lieu ! Enfin, il cessa sa contemplation du sol lorsque le majordome commença à raconter l’histoire des vêtements qu’il avait faits porter au Mage Noir et au jeune homme… Tout d’abord, Vingt-deux lui lança un regard outré, avant d’aller se cacher du mieux qu’il pouvait derrière Joan, honteux. Gilbert n’avait pas intérêt à raconter ce qu’ils avaient fait ensuite, lorsqu’ils portaient ces vêtements…

Bon, certes, et heureusement, il n’en parla pas, mais il continuait à raconter d’autres trucs… De l’autre côté, la dame, et le monsieur qui était aussi là avec elle, ne semblaient pas plus apprécier le majordome que ça… Le petit mage, pour le coup, lui aurait volontier écrasé le pain, que Joan venait de lui remettre, dans la figure, histoire de le faire taire. Mais il se retint, il y avait tellement de gens, et plein lui lançait des regards qu’il n’arrivait pas à déchiffrer… Argh ! Stop !!

« Euh… M-Mais… S-Sinon, je peux… rembourser le pain… hein ? non ? … » finit par dire Vingt-deux.

Puis il se ravisa, Gilbert paraissait plutôt amusé de l’avoir entendu dire ça.. Non, finalement, il ne rembourserait rien, enfin sûrement pas à ce majordome-là ! Le Mage Noir retourna se réfugier derrière Joan sans ajouter ne serait-ce qu’un seul mot… Sincèrement ? Là, il en avait encore plus que plus que marre de Gilbert ! Il n’allait pas s’en sortir si facilement après s’être autant moqué d’eux comme ça ! Sur le moment, Vingt-deux regretta que Hige ne les avait pas accompagnés jusque-là ; quand il était encore là, il avait eu le don d’embêter assez le majordome pour qu’il les laisse tranquilles ! Si ça se trouvait, la présence du moustachu aurait empêché tout ce qu’il se passait là, maintenant ! Puis le Mage Noir se reprit dans ses pensées ; non, un Hige, c’était bien trop envahissant à transporter… !

Le petit mage fut tenté de mettre le feu à Gilbert ou de le foudroyer pour qu’il se tienne un peu plus tranquille ! Mais ça n’allait pas être très discret à effectuer avec tous ces gens autour, et puis ça pouvait être dangereux, et si quelqu’un qui n’avait rien fait se faisait toucher ? Non, Vingt-deux devait trouver autre chose… Il réfléchit un instant, toujours se cachant plus ou moins derrière Joan. Mais… la voilà, l’excellente idée ! À défaut d’avoir pu l’utiliser sur le jeune homme, avant de prendre le train, le Mage Noir userait de sa technique sur Gilbert. Bon, certes, il y avait du monde ici aussi, mais avec un peu de chance, on ne le montrerait pas du doigt en voyant cela. De la chance, oui… Enfin, bref, comment il fallait faire, déjà ? Vingt-deux se concentra, ah, ça y était ! À la une, à la deux, et…

et Gilbert se fit doucher par une pluie qui venait de nulle part. Sûr que maintenant, il était à essorer… Le petit mage se retint de rire, il ne devait pas se trahir… Mais c’était tellement parfait, comme vengeance ! Au prix d’un grand effort, Vingt-deux parvint à reprendre son sérieux, l’air plus innocent que jamais, et essayer de continuer à paraître angoissé, même s’il ne l’était plus vraiment, à présent… Il se demanda quand même si quelqu’un se doutait de quelque chose…

Le majordome, lui, devait sans doute, à la vue du regard glacial qu’il lança ensuite au Mage Noir – mais ce dernier ne lui répondit que par un air innocent – et, complètement détrempé, Gilbert prit congé, sans doute le temps d’aller sécher ses vêtements, ses cheveux, et aussi tout le reste. Bien fait ! Au moins, il ne les embêterait plus… Du moins, pour le moment, personne ne savait quand il allait revenir…

Il n’empêchait que Vingt-deux s’attendait quand même à des questions à son sujet. Il ne savait toujours pas quoi dire, et s’il allait y répondre, il chercha même à éviter les regards de tout le monde, cherchant un coin où il n’y avait personne… Mais à ce moment-là, le Mage Noir remarqua à nouveau cet oiseau bleu. Il y en avait partout, ou quoi ? Il avait l’air de venir par ici… Ne sachant pas comment réagir, Vingt-deux le montra du doigt, en espérant que quelqu’un d’autre le verrait, du coup.


PrésentationFiche TechniqueJournal de RPs
couleur paroles : chocolate




Art © Flavia-Elric
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiva

avatar

Messages : 1303
Age : 26

MessageSujet: Re: On se plie en quatre pour Timber   Mer 23 Déc - 17:19

Deux Malaku engagent le combat.




Joan : 700/700 HP, 140/140 MP, Limite Break : Inactif
Linoa : 500/500 HP, 155/155 MP, Limite Break : Inactif
Squall : 1050/1050 HP, 130/130 MP, Limite Break : Inactif
Vingt-Deux : 425/425 HP, 245/245 MP, Transe: 9%


Malaku A 100% HP - [ Glacier / Scan / ??? ]
Malaku B 100% HP - [ Glacier / Scan / ??? ]




Reprend doucement ses fonctions !



Dernière édition par Shiva le Ven 25 Déc - 4:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Linoa Heartilly

avatar

Messages : 527

MessageSujet: Re: On se plie en quatre pour Timber   Mer 23 Déc - 18:30

      Voilà, la prise de tête commençait avec Gilbert, que ce soit avec elle ou d'autres, ce type ne savait pas se montrer amical. Franchement, il faudrait qu'elle se rappelle la raison du pourquoi et du comment son père l'avait engagé celui-là. Qu'est-ce qu'il pouvait lui taper sur les nerfs. Contrairement à ce qu'il aurait espéré, Linoa se sentait bien plus offensée non pas parce que les deux petits auraient volé quelque chose, mais puisqu'il avait séjourné chez son père, on aurait bien pu leur offrir quelques vivres tout de même ! Ce n'était pas non plus ce qui manquerait le plus au manoir, du pain, puis ne serait-ce pour éviter de gâcher la nourriture, autant en donner à des associations pour ceux qui en avaient besoin.

      Si un petit nuage de pluie déversant précisément quelques gouttes d'eau sur Gilbert n'avait pas fait apparition comme par magie, il est très probable que le poing qu'elle serrait dans sa main après l'offense sur sa personne serait bien allé dans la figure du majordome. Enfin, elle se détendit lorsqu'il alla trouver un endroit pour se sécher. Poliment, Linoa lui avait indiqué l'endroit, il était parti en suivant ses directives sans la remercier. Par la suite, elle reporta son attention aux deux autres personnes, elle prit la missive que lui tendait Joan.

- Merci beaucoup, lui adressa-t-elle doucement la lettre en main. Vraiment, je suis désolée que vous ayez eu à recevoir un tel traitement, s'excusa-t-elle en comprenant que le majordome les avait mis tous les deux dans l'embarras. Gilbert est assez difficile à gérer, il n'était pas si antipathique que ça avant...

      Cela méritait réflexion, imaginez un Gilbert aussi doux qu'un agneau ? Impossible, il avait toujours été un peu bougon, sombre et pas très drôle. Pourtant, quand elle essayait de s'enfuir, il lui semblait que cela l'amusait beaucoup au début. Ce qu'elle ne comprit pas sur le moment c'est pourquoi il avait eu besoin de refiler ses vêtements à ces deux-là ? Visiblement, en regardant sur les visages des deux concernés ça avait l'air encore d'être l'un des jeux abusifs de Gilbert. Bref, elle allait commencer à retirer le contenu de l'enveloppe lorsque le petit être rond qui avait l'air de s'alarmer. Alors, la jeune femme se mit à sa hauteur en se baissant lui demandant si quelque chose n'allait pas. L'être pointait quelque chose de son doigt, Linoa se retourna pour constater avec les autres que deux oiseaux bleus venaient dans leur direction, visiblement ils avaient quelque chose en tête ces volatiles.

      La jeune femme frappa dans ses mains assez fort pour que tous ceux du campement puissent l'entendre, puis elle donna quelques directives à ceux qui vinrent vers elle en entendant son appel. La priorité était de mettre les enfants en lieu sûr le temps afin qu'ils se débarrassent de ces deux créatures sans être gêné. Généralement, c'était les miliciens qui se chargeaient des monstres qui rôdaient trop près de la ville, mais étant donné les dernières nouvelles, ils étaient occupés ailleurs et cela aurait pris trop de temps pour aller les avertir et les faire venir à la clairière. Ce n'était pas seulement les deux soldats postés à l'entrée de Timber qui arriveraient à faire partir ces deux oiseaux bleus. Le terrain dégagé, les bénévoles et les étrangers en sécurité, ils pouvaient maintenant s'occuper du problème.

- On peut s'en charger, pas vrai ? Un signe de tête vers son partenaire suffisait pour lui demander son avis.

      Histoire d'être un peu plus à l'aise, Linoa retira ses escarpins, ce serait plus pratique pour bouger et essayer d'éviter si possible les quelques assauts de ces deux volatiles. Les deux Malaku rôdaient autour d'eux comme des vautours, sauf qu'ils n'attendraient certainement pas qu'ils fassent de vieux os pour venir les dévorer.

- Vous comptez rester ? Demanda-t-elle aux deux jeunes gens qui n'avaient pas l'air d'avoir l'intention de partir, excepté le petit bonhomme rond qui tremblait de tout son corps. Si tu as peur, il vaut mieux aller te réfugier avec les autres, dit-elle avec douceur en se penchant vers lui à nouveau. Cela risque d'être dangereux, il ne faudrait pas que tu te blesses.


Action de Linoa :

Technique > Utilise Nivea sur tout le groupe (3ème tentative).







Navigation Rapide:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ushinau.deviantart.com/
Joan

avatar

Messages : 949

MessageSujet: Re: On se plie en quatre pour Timber   Mer 23 Déc - 22:40

Il n'était pas question que Vingt-deux rembourse quelque chose, s'il fallait rendre le pain, Joan rendrait les miettes une par une !
Son malaise était passé grâce au mage qui avait copieusement arrosé Gilbert. Pour ne pas le trahir, Joan ne le félicita pas comme il l'aurait souhaité mais, se tourna rapidement pour lui adresser un petit sourire de connivence. Linoa s'était d’ailleurs excusé du comportement du majordome.

"C'est vrai, j'aurais préféré Edgar. Il m'aimait bien en plus...je crois."

Enfin plus que Gilbert, c'était déjà sûr. Joan reporta ensuite son attention sur leurs interlocuteurs.
Car oui, il n'y avait pas que la fille, mais, un gars à côté et Joan ne savait pas pourquoi, mais, il ne l'aimait pas beaucoup...
Après s'être indigné contre le comportement de Gilbert, bon, ça c'était bien...Le jeune homme fit comme si le balafré n'existait pas et regarda Linoa pour lui demander :

"Qui c'est...lui là ? Il fait parti de la résistance aussi ?"


Il le lorgna avec dédain et pensa que peut-être avait-il quelque chose d’intéressant à voler... ? sa chaine là à tête de lion, c'était de l'argent...? Mais...il voulait un souvenir de Linoa aussi avant de la quitter et son collier ferait bien l'affaire. Cela dit il n'allait pas voler les pendentifs de tout le monde, on finira bien par se rendre compte de quelque chose...
Puis, son attention se tourna vers une personne beaucoup plus intéressante que l'homme en noir, en effet, Vingt-deux désigna un oiseau au loin. Oh non...et si c'était le même oiseau que Gilbert et Hige avait voulu éliminer ?

Linoa et sa troupe de résistant était aux aguets et près à combattre. Joan sortit sa dague posa sa main sur l'épaule de Vingt-deux. Quand la jeune fille manifesta son inquiétude pour le mage. Joan trouvait cela adorable mais lui répondit :

"Oh, il est beaucoup plus fort qu'il n'y parait, il peut se battre avec nous sans problème."

Le jeune homme avait une confiance absolu en son compagnon. Il avait montré depuis leur rencontre que son aide était bien plus que nécessaire. Joan se mis en garde, lorsqu'un des deux oiseaux s'approcha en piqué d'eux. Et il y en avait deux...mauvaise nouvelle. Gilbert et le moustachu avait eu tant de mal à se débarrasser d'un seul volatile, après avec un Hige dans l'équipe il avait peut-être un handicape...
Joan surveilla Vingt-deux et Linoa, l'autre pouvait bien se débrouiller de toute façon surement qu'il le pouvait. Il avait honte de l'admettre mais, il avait l'air plus costaud que lui...Et il attaqua l'oiseau quand il passa à proximité de sa lame.

Action de Joan :


Attaque le Malaku A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Art.Selphie/?ref=aymt_homepage_panel
Squall Leonhart
Invité
avatar


MessageSujet: Re: On se plie en quatre pour Timber   Jeu 24 Déc - 14:36

Si y'a une chose dont il fallait s'habituer avec Linoa, c'est qu'elle était connue comme le loup blanc. Je l'étais aussi, vous me direz, mais j'avais plus la réputation d'un loup solitaire donc les gens venaient moins m'embêter et me reconnaissait moins. Plus on approchait de Deling et de Timber, plus les chances de croiser quelqu'un qui a déjà vu ou entendu parler de Linoa Heartilly s'accroissaient !

Par contre, ce qui était curieux c'est que les deux semblaient totalement me snober, impolitesse par excellence. Le petit mage, cela devait être par timidité mais l'autre, on avait l'impression que c'était un de ses gosses qui vénéraient Linoa et qui jalousait tout ceux qui l'entouraient de trop près. 

Je sais que c'était puéril mais j'avais vraiment envie de pouvoir lui dire que c'était la mienne... Et je me demandais si le regard en biais de Linoa ne voulait pas dire qu'elle avait grillé mon agacement ? 

Si bien que je ne répondais même pas à son interrogation sur mon identité, mais ça me prouvait que ce n'était qu'un gosse... 
Mais l'entrevue tourna court puisque surgit un aigle bleu, lentement, les ailes déployés, lentement, je le vis tournoyer. Près de nous, dans un bruissement d'ailes, les oiseaux vinrent se poser. 

Il fallait mettre le maximum de monde à l'abri, et il me semblait que le camp était anormalement exposé à leurs attaques. Un tel cas ne s'était jamais produit au préalable ? Si empêcher les Bogomiles et les Larva d'approcher trop près était assez simple, repousser les Wendigos et les Malakus semblait être un dossier plus compliqué. 

On allait s'occuper des deux volatiles, Linoa et moi, ça faisait beaucoup de combat en ce moment, mais il fallait ce qu'il fallait. Et les deux gosses semblaient vouloir rester de la partie... Je n'étais pas pour et j'allais clairement les sous estimer. 

"Linoa, si ça chauffe de trop pour les deux, emmène les à l'abri..." 

Deux Malakus ne devraient pas être trop dur à gérer mais il fallait faire vite pour éviter que les dégâts collatéraux soient trop importants. 

Squall lance Glaciation sur les deux Malakus
Revenir en haut Aller en bas
Vingt-deux

avatar

Messages : 457

MessageSujet: Re: On se plie en quatre pour Timber   Jeu 24 Déc - 16:47


Mauvaise nouvelle, il n’y avait pas un seul oiseau, mais deux… Un couple, peut-être. Qui venait chercher à manger pour leurs petits. Oh, mais non ! Personne ici n’était comestible, d’abord ! Mais les ennemis n’avaient pas l’air de pouvoir entendre les pensées de Vingt-deux – encore heureux ! ce serait horrible, dans le cas contraire – et ils ne firent pas demi-tour. Visiblement, le combat allait être inévitable ! Mais on dirait bien que le monsieur et la dame présents, là, voulaient s’y joindre aussi… D’un côté, ça rassurant Vingt-deux ; tout allait bien se passer du coup, non ? Enfin, seulement si cette même dame arrêtait de s’approcher aussi près de lui, et ce plusieurs fois !

« M-Mais n-non, je… j’ai pas peur ! » bégaya le Mage Noir.

À peine pas, non ! En vérité, il avait à la limite plus peur de ceux qui combattaient à leurs côtés que des oiseaux. Et en particulier du monsieur. Il était très intimidant, lui… Vingt-deux évita de les regarder plus longtemps, pour se focaliser sur les ennemis. Il ne voulait pas être déconcentré, ah, ça, non ! Ces oiseaux-là étaient plutôt menaçant, quand même… Mais, en y repensant, ce n’était pas ce truc-là, que Joan et lui avaient vu, alors qu’ils s’attaquaient au premier soldat qu’ils avaient croisé ? Oh, si ça se trouvait, l’un des deux était le même ! Mais s’il était venu se venger de Hige, il fallait qu’il fasse demi-tour…

Enfin bref, maintenant, le Mage Noir devait montrer qu’il savait se battre, aussi ! Il avait tout de même déjà combattu des monstres beaucoup plus effrayants que ces oiseaux-là… Il n’y avait aucune chance que le petit mage s’enfuit en courant, cette fois-ci ! … Bon, rien ne garantissait qu’il était sûr de lui, au contraire, il ne l’était pas du tout, en ce moment présent. Et s’il ratait ses sorts, hein ? Et si les ennemis ne les sentaient même pas ?!

~~~~~~~~~~

Action de Vingt-deux :

Brasier sur le Malaku A.


PrésentationFiche TechniqueJournal de RPs
couleur paroles : chocolate




Art © Flavia-Elric
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiva

avatar

Messages : 1303
Age : 26

MessageSujet: Re: On se plie en quatre pour Timber   Ven 25 Déc - 0:00


JOYEUX NOËL !!!


Joan : attaque Malaku A [- 130 HP]
Linoa : utilise Nivea [Booster&Récup sur le groupe]
Malaku A utilise "Plongeon" sur Linoa [- 400 HP]
Squall : utilice Glaciation, Malaku A [- 258 HP] Stop raté, Malaku B [- 258 HP] Stop réussi.
Vingt-Deux :utilise Brasier sur Malaku A [- 285 HP]
Malaku B est figé.

Récup'
Joan +14 HP
Linoa +10 HP
Squall +21 HP
Ving-Deux +9




Joan : 700/700 HP, 140/140 MP, Limite Break : Inactif, 2 actions, Booster&Récup (5 tours)
Linoa : 110/500 HP, 135/155 MP, Limite Break : Active, 2 actions, Booster&Récup (5 tours)
Squall : 1050/1050 HP, 120/130 MP, Limite Break : Inactif, 2 actions, Booster&Récup (5 tours)
Vingt-Deux : 425/425 HP, 239/245 MP, Transe: 9%, 2 actions, Booster&Récup (5 tours)


Malaku A : -673 HP, [ Glacier / Scan / ??? ]
Malaku B : -258 HP, [ Glacier / Scan / ??? ], Stop (5 tours)



Reprend doucement ses fonctions !



Dernière édition par Shiva le Ven 25 Déc - 16:17, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Linoa Heartilly

avatar

Messages : 527

MessageSujet: Re: On se plie en quatre pour Timber   Ven 25 Déc - 4:07

      À la réaction des jeunes gens, car si elle ne connaissait pas leurs âges elle se laissait surtout avoir par leur apparence, le combat ne leur faisait pas peur. Enfin, sauf pour le petit être de la bande qui n'avait rien d'humain. Agité, effrayé, puis finalement rassuré de voir qu'il n'était pas seul. Si Joan n'avait pas mentionné que l'être en question était un garçon, elle aurait très bien pu se méprendre, car n'ayant pas une apparence facile pour déterminer à qui elle avait à faire, elle aurait été embêtée. Cet être timide était à la fois étrange et tellement mignon. Ce déguisement d'apprenti sorcier, cela aurait fait un chouette déguisement pour Halloween ! Il avait la panoplie complète, ce bâton qui lui faisait office d'arme, c'était une sorte d'appel pour Angel qui se serait bien amusée à jouer à "va chercher". Pour le moment, elle se montrait agressive envers les oiseaux qui les avaient pris pour cible.

      Pas le temps pour les présentations malheureusement, les deux vautours les regardaient avec appétit. D'un signe de tête elle répondit à Squall, tout à fait d'accord avec ses mots, elle irait mettre à l'abri les deux jeunes gens si le combat venait à se corser, parfois la fuite était la meilleure option. La venue de ces monstres prouvait que le campement n'était pas entièrement serein. Ce genre d'assaut permettrait sans doute de prévoir diverses façons d'assurer la protection de ces personnes. Pour le coup les résistants avaient omis d'envisager ce genre de menace, il fallait bien que quelque chose n'aille pas, ils restaient certes des amateurs, mais ils apprenaient de leurs erreurs et agiraient en conséquence en apportant de nouvelles innovations pour le bien des voyageurs égarés.

      Retentant une nouvelle fois son exploit de la Serre de Combat, elle n'était pas sûre que cela fonctionne, la première fois avait été un échec. Or, cette fois-ci, tout se passa comme prévu. À un détail près. Si la technique avait fonctionné et paraissait maintenant être maîtrisé même si ce n'était que la troisième fois qu'elle l'utilisait, sans doute dans sa joie et son émerveillement, elle ne comprit pas assez vite ce qui se passait avant de se retrouver tout à coup dans l'ombre portée par les ailes de son assaillant qui effectua une frappe si violente que la jeune femme n'eut ni le temps d'esquiver ou de parer ce vilain coup. Cette frappe si puissante avait eu pour effet de la projeter en arrière. S'il n'y avait eu que la tête du féroce animal, il y avait aussi quelque chose de plus pointu qui lui avait entaillé ses bras lorsqu'elle avait tenté tout de même de se protéger. Percutant l'arbre derrière elle de plein fouet, l'oiseau était retourné dans le ciel dans un coup d'aile laissant sa victime agoniser avant de s'occuper d'elle ou laisser son congénère prendre la suite des évènements la concernant, à condition qu'il fût doté d'intelligence.

      Angel aboyait férocement vers les créatures dans le ciel, montrant sa hargne envers ceux qui avait osé faire du mal à sa maîtresse comme pour les prévenir que là prochainement elle n'hésiterait pas à en choper un dans sa gueule et malheur à ce qui pourrait arriver au volatile s'il se retrouvait dans sa mâchoire, ses crocs briseraient sans doute très facilement le cou d'un animal comme un simple canard, là, on parlait de Malaku et ce serait beaucoup plus difficile d'admirer le même résultat puisque ceux-ci avaient des sortes de cornes ou griffes pointues très aiguisés qui protégeaient la faiblesse des oiseaux. Un moyen ou une mutation visant à protéger l'espèce peut-être. En tout cas, il valait mieux s'en méfier.

      La suite de l'assaut n'était pas très claire, pour le coup tout s'embrouillait dans sa tête. La frappe avait été si violente qu'elle en voyait trouble et n'entendait pas les aboiements d'Angel sur le moment. Tout était si confus, la vue de ce monde tournant devant ses yeux lui était si insupportable qu'elle préféra les fermer un instant le temps de se sentir mieux. Ses sens étaient patraques, il lui semblait malgré cela de ressentir encore ce tournis. Même son audition ne l'aidait pas, elle entendait juste un bruit sourd. Complètement désorientée, sonnée contre cet arbre, son corps éprouvait une douleur déplaisante engourdissant ses membres qui tremblaient par la violence du choc.

      Dans ce moment de faiblesse, elle pouvait faire usage de son don de manière excessive, mais cela lui en couterait car elle n'était pas seule. Même s'il s'agissait d'étrangers, il ne faudrait pas que le bruit court sur ses dons, elle eût assez de jugeote pour songer que ce lieu n'était pas du tout propice pour laisser s'exprimer cette colère extrême qui lui ferait perdre le contrôle d'elle-même en usant de sortilèges plus puissant. Si vraiment elle se retrouvait à nouveau dans cette situation, sans doute qu'elle se laisserait envahir par toute cette rage, mais céder à cette tentation aurait forcément des conséquences.


Actions de Linoa :

Voler > Vole le sort Glacier.
Magie > Utilise le sort Brasier sur Malaku A.







Navigation Rapide:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ushinau.deviantart.com/
Joan

avatar

Messages : 949

MessageSujet: Re: On se plie en quatre pour Timber   Ven 25 Déc - 15:25

Linoa avait été gravement touché par l'attaque de l'oiseau. Comme le balafré, puisque Joan n'avait toujours pas son nom il décida de l'appeler officiellement comme cela, était trop occupé à attaquer les Malaku en glaçant son épée, Joan se précipita vers la jeune fille.
Il l'aida à se remettre sur pied, une aubaine. Il était temps de lui dérober son pendentif. Elle s'était relevée mais, tenait à peine debout, Joan passa son bras autour de sa taille et le remonta jusqu’à sa nuque, non sans jeter des regards inquiets derrière lui. C'était à présent Vingt-deux qui se concentrait pour lancer un sort et apparemment l'autre oiseau était figé. Étrange, un des effets de l'attaque du balafré ? En tout les cas, cela laissait encore du temps à Joan.
Ses mains étaient chaudes, heureusement, comme il en avait posé une sur la nuque de la jeune fille, ça rendait les choses plus discrètes.
Qui plus ait, le fermoir du collier était récalcitrant, il fallait qu'il lui parle, il n'allait pas rester collé à elle sans justification.

"Ne laissez pas ces monstres vous abîmer, ce serait dommage. Tenez prenez ça."

Il sortit de son sac une potion qu'il avait volée sur un soldat, et lui donna. Et il réussi enfin à lui ôter le collier, il évita autant que possible de faire glisser la chaine, et finit par refermer le poing dessus. Une fois la jeune fille remit de ses blessures, il lui adressa un dernier sourire et retourna près de Vingt-deux, cachant enfin sa prise dans son sac. L'avantage des filles avec des longues chevelures c'était que toute la manœuvre avait été cachée et même si l'homme en noir les avait regardé Joan aurait gagé qu'il n'aurait pu voir ce qu'il s'était passé.
Vingt-deux l'aurait peut-être deviné par contre, s'il commençait à connaitre son compagnon de route mais, il ne le trahirait pas. Du moins Joan avait confiance. Un petit coup d’œil à ce dernier pour savoir s'il allait bien, il en avait l'air.

"Tu vas bien, Vingt-deux ?"

Il avait dû détourner son attention du mage pour Linoa et il était soulagé de n'avoir pas eu à le regretter. Voler était un vilain défaut mais, c'était aussi tellement utile et pour lui, par le passé, c'était surtout très nécessaire.
Il reporta son attention sur les malakus et surtout sur celui en arrêt, il serait plus facile de lui voler quelque chose, s'il était bloqué. Joan se concentra sur sa cible et ferma les yeux. Pendant ce temps, Vingt-deux avait brulé quelques plumes de l'autre...

Actions de Joan :

Utilise une Super Potion Gaïa sur Linoa
Vole "scan" au malaku B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Art.Selphie/?ref=aymt_homepage_panel
Squall Leonhart
Invité
avatar


MessageSujet: Re: On se plie en quatre pour Timber   Sam 26 Déc - 13:06

"Si t'es là pour voler, va le faire ailleurs, y'a plus urgent !

Si, je savais au moment où je disais cette phrase qu'il délestait ma chère et tendre de son, enfin notre, collier portebonheur, j'aurais joins le geste à la parole. Là pour le coup, je me plaignais surtout qu'il n'attaque pas les Malakus ou, du moins, qu'il ne se serve pas de la magie volé pour l'utiliser directement. 

En effet, j'avais réussi à stopper un des deux, complétement gelé mais le second avait eu le temps de piquer vers Linoa qui ne le vit pas assez vite. Ejectée contre l'arbre, la belle semblait accuser le coup mais je savais qu'elle était assez forte et qu'elle en avait vu d'autres. Et Joan avait été plus prompt que moi, à la rétablir. C'en était même trop louche d'ailleurs... 

Le petit mage quant à lui, se débrouillait bien avec la magie, il fallait peut être que plus personne ne soit dans le coin pour qu'il soit moins paniqué, et les lieux se désertaient très rapidement. 


"Dis moi, mon grand, c'est quoi ton nom ?

Mais ce n'allait pas être un nom mais un nombre, assez bizarre... Peut être que ça a une signification particulière ? Quoiqu'il en soit, il semblait avoir montré qu'il était de taille pour le combat. J'allais essayer de couvrir ses sorts en me mettant en première ligne pour protéger tout ce monde là mais je regardais l'autre derrière moi. Je ne savais pas ce qu'il traficotait mais qu'il fasse pas un pas de travers envers Linoa, je pourrais bien lui glacer le sang aussi, à celui là... 

La priorité était le Malaku encore vivace, l'autre était stoppé et pouvait passer au second plan. C'était des oiseaux, et l'air pouvait être un allié comme un ennemi pour eux, je décidais donc de partir à l'assaut du premier, en guise de vengeance sur Linoa pour m'en défaire. 


Squall utilise sa compétence "Couvrir" sur Linoa (considéré comme une action ?)
Squall utilise Silence Aérien sur Malaku A

(Si couvrir n'est pas une action : Squall utilise ??? sur Malaku B)
Revenir en haut Aller en bas
Vingt-deux

avatar

Messages : 457

MessageSujet: Re: On se plie en quatre pour Timber   Sam 26 Déc - 18:34


Vingt-deux resta choqué pendant un instant, lorsque l’oiseau avait attaqué la dame… Il ne s’était pas réellement attendu à une telle violence de leur part… On dirait bien qu’ils voulaient réellement faire d’eux leur repas. Ça n’allait pas plus rassurer le Mage Noir, ça, et il se remit à trembler. Il avait peut-être sous-estimé les ennemis… Il ne voulait pas se faire manger, lui ! Il regarde ensuite les oiseaux ; l’un des deux ne pouvait plus bouger… Une technique de quelqu’un, peut-être ? Le mage n’avait pas fait attention… Il devait plus se concentrer, enfin ! Sinon, ça n’allait pas aller ! Il lança un dernier regard vers la dame, pour voir que Joan s’était approché d’elle – qu’est-ce qu’il faisait, là ? Vingt-deux n’arrivait pas bien à voir – et lança ensuite son sort sur l’oiseau qui bougeait encore. Le Mage Noir lança un dernier regard sceptique en direction du jeune homme, pour ensuite entendre la voix de l’homme que le mage ne connaissait lui poser une question. Du coup, il s’effraya, et manqua de perdre son équilibre et tomber par terre. Il lui fallait peu…

« E-Euh… V-V-Vingt-deux… m-monsieur… » répondit-il timidement…

Et pas très fort, comme à son habitude. Mais, il fallait le comprendre, aussi ! Il lui faisait peur, ce monsieur… Puis le Mage Noir préféra se reconcentrer sur les oiseaux, non, décidément, il était bien trop effrayé pour faire la conversation… Et personne n’avait intérêt à l’approcher ou à le toucher, hein ? Non, parce que sinon, il ne pourrait pas très bien réagir… Il ne voulait pas lancer un sort par erreur, sur quelqu’un d’autre que les ennemis. Terrorisé, il en serait tellement capable… Et il n’était pas sûr qu’on lui pardonne, s’il mettait le feu ou foudroyait quelqu’un…

Ces grosses bestioles bleues avaient quand même l’air assez puissantes… Il faudrait qu’elles aient moins l’occasion de frapper. Vingt-deux songea à utiliser son sort pour les aveugler. Il espéra tout de même qu’il fonctionne immédiatement, comme la fois avec les soldats, et que les oiseaux n’avaient rien pour se soigner… S’ils n’étaient pas immunisés à la cécité…

~~~~~~~~~~

Actions de Vingt-deux :

Brouillard sombre sur Malaku A & Malaku B
Brasier sur Malaku A


PrésentationFiche TechniqueJournal de RPs
couleur paroles : chocolate




Art © Flavia-Elric
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiva

avatar

Messages : 1303
Age : 26

MessageSujet: Re: On se plie en quatre pour Timber   Sam 26 Déc - 21:00

Tour 2

Joan :
utilise une Super Potion Gaïa sur Linoa [+500 HP]
Linoa : vole le sort Glacier sur Malaku A [+13 Glacier]
Squall : utilice sa compétence couvrir sur Linoa [5 tours]
Vingt-Deux :utilise Brouillard Sombre sur Malaku A [-285 HP] Cécité réussi, et Malaku B [-285 HP] Cécité raté.
Malaku A utilise "Rafale" sur tout le groupe [Joan Critique - 570 HP; Linoa -165 HP; Squall - 415 HP; Vingt-Deux -92 HP]
Limit Break de Joan activé !
Limit Break de Squall activé !

Malaku B est figé [Stop]
Joan : vole le sort Scan sur Malaku B [+7 Scan]
Linoa : utilise le sort Brasier sur Malaku A [-880 HP]
Squall : utilise Silence Aérien sur Malaku A [- 616 HP] Aphasie réussi.
Vingt-Deux :utilise Brasier sur Malaku A [- 650 HP]


Récup'
Joan +14 HP
Linoa +10 HP
Squall +21 HP
Ving-Deux +9HP





Joan : 144/700 HP, 140/140 MP, Limite Break : Actif, 2 actions, Booster&Récup (4 tours)
Linoa : 345/500 HP, 135/155 MP, Limite Break : Inactif, 2 actions, Booster&Récup (4 tours)
Squall : 656/1050 HP, 115/130 MP, Limite Break : Actif, 1 action, Booster&Récup (4 tours), Couvrir (5 tours)
Vingt-Deux : 342/425 HP, 223/245 MP, Transe: 14%, 1 action, Booster&Récup (4 tours)


Malaku A : -3 104 HP, [ Glacier / Scan / ??? ], [Cécité&Aphasie 5 tours]
Malaku B : -543 HP, [ Glacier / Scan / ??? ], [Stop 4 tours]


Reprend doucement ses fonctions !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: On se plie en quatre pour Timber   

Revenir en haut Aller en bas
 
On se plie en quatre pour Timber
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» LA FONTAINE DES QUATRE FLEUVES
» Test des quatre éléments
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» SOS POUR NOUNOURS Border Collié (57) Sarrebourg
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy War :: Zone RP :: Dol :: Timber-
Sauter vers: