Accueil

Partagez | 
 

 Rêve Numéro 1 Le Labyrinthe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Bahamut
Dragon Admin
avatar

Messages : 4962
Age : 26

MessageSujet: Rêve Numéro 1 Le Labyrinthe   Mer 30 Sep - 12:52


Le Labyrinthe

Voici le labyrinthe ! Il est fait tout de pierre, apparemment creuser dans la terre, ses murs en pierre ou en brique parfois ne laisse donc pas passer les petits malins qui pensaient couper à travers les buissons pour aller plus vite. Il ne fait pas chaud ici mais il ne fait pas froid non plus. Les couloirs sont éclairés par de nombreuses torches accrochées sur les murs, qui sait depuis combien de temps elles brûlent ? Le labyrinthe reste un endroit silencieux, par ici en tout cas mais en tendant l'oreille, vous aurez vite fait de vous rendre compte que vous n'êtes pas seuls ici. Les couloirs semblent assez larges pour que trois ou autres personnes se tiennent alignées côte à côte, la hauteur, à moins de mesure trois ou quatre mètres, on ne risque pas de se cogner.

Le sol est poussiéreux, terreux plutôt mais on peut encore distinguer de nombreuses traces au sol, des vas et viens, de différentes tailles et diamètre. Reste à savoir si cela est bon signe ou non ? Pour le moment, vous êtes là, seul mais peu à peu, sans savoir par quel coup du sort, d'autres personnes apparaissent à un endroit précis autour de vous, sans surprise ou autres, comme s'ils avaient toujours été là et qu'un simple regard à gauche a suffi à faire apparaître cette personne à vos côtés. Il reste cependant quelques questions en suspens... pourquoi êtes-vous ici ? Qui sont ces gens ? Et surtout, où est la sortie ?!

la zone rouge est là ou les gens apparaissent

Rappel des règles :
- Vous pouvez répondre quand bon vous semble mais laisser deux réponses entre les votre pour pouvoir répondre à nouveau (par exemple, Linoa, Fluffy, Miranda [Linoa peut reposter si elle le désire] ect...)
- Pour débuter, merci de rester sur place en attendant que tout le monde ait au moins posté une première fois afin de bien signaler ainsi sa participation à l’évent.
- Je posterais à chaque bout de couloir, virage, ect, les choix possibles, donnant des indices plus ou moins gros sur ce qui se trouve de tel côté, à vous de la jouer fini ou bourrin, au choix. Lorsque cela arrivera, je vous demanderais un MP pour me signaler votre choix et c'est le choix avec le plus de vote qui sera choisi. En cas d'égalité, je ferais pile ou face pour placer mon vote.
- Il est possible de se séparer du groupe bien que ce n'est pas conseillé.
- Les trésors et récompense sont déjà décidés alors inutile de tenter de marchander avec moi ! Cela dit, les objets gagnés seront vraiment dans votre inventaire une fois fini. Et dans ce cas, il est naturel que certains objets aillent pour un personnage en particulier. Par exemple, si l'objet gagné est une arme pour Lulu, ça ne va pas être Linoa qui va le garder dans on inventaire, par défaut, il sera dans l'inventaire de Lulu.
- Pour les joueurs de Dol, vous pouvez ici utiliser vos magies en illimités mais seulement celles dont vous disposez en débutant le rp.
- Il en est de même pour les objets, vous pouvez utiliser vos objets sans craindre de les voir disparaître de votre inventaire
- Lors de certains combats, j'indiquerais qu'il est possible d'user d'une commande spéciale. Eh oui, vous êtes dans un rêve, tout peut arriver. Vous pouvez très bien avoir soudainement un bazooka entre les bras ! Pour finalement voir une poule en sortir... Cela sera indiqué durant les bilans mais attentions aux surprises !



Merci à Alizée °3°
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ff-war-rpg.forumactif.org
Alvin Hughes
Voyageur de Gaïa
avatar

Messages : 169

MessageSujet: Re: Rêve Numéro 1 Le Labyrinthe   Mer 30 Sep - 15:36


Un rêve, c'est quoi ? Certains diront que c'est un enchaînement de fait vécu ou entendu dans la journée qui se mélange pour former un drôle de film pendant que votre cerveau se repose. Certains diront qu'ils peuvent prédire l'avenir mais bon ça, c'est les rêves prémonitoires et c'est encore autre chose. Sinon il y a aussi ceux qui disent qu'un rêve, c'est tout et n'importe quoi et que cela se produit en moins d'une seconde avant le réveil. C'est pour ça par exemple que si vous êtes réveillé par une porte qui claque, il en sera de même dans votre rêve par la même chose ou une chute ou un gros objet qui tombe, ect. Mais on est tous d'accord pour dire que lorsqu'on rêve et qu'on en a conscience, c'est comme regarder un film en pleins milieux, on ne sait pas ce qu'on fait là, ni pourquoi et on tente simplement de prendre le train en marche. On peut se dire parfois, « ha je rêve là ! » mais c'est plutôt rare.

Eh bien pour ici, c'était pareil. Alvin venait de fixer ce mur en face de lui avant de tourner sur lui-même, regardant autour de lui. Le décor était similaire il était dans une sorte de grotte ? De sous-sol de château peut-être. Il avait tout sur lui, son uniforme, ses couteaux, ses matérias, même ses objets dans ses poches et surtout, son portefeuille – ou porte photo plutôt. Que faisait-il ici ? Il cherchait quelqu chose ? Il était perdu ? Une mission ? Il n'en avait pas le souvenir et pourtant, rien au-dessus, rien en dessous donc, comme il était arrivé ici ? Il touchait le mur dans son dos, passant sa main dessus en tocant avec son doigt mais... bah c'était un mur, rien de creux, c'était du solide. Alors quoi ? Que cherche-t-il ici ? En soldat avisé, il tendait l'oreille pour tenter de voir si des gens se trouvaient dans le coin mais... il n'entendait que le crépitement des torches et rien d'autre. Il observa ses bottes et vit sur le sol des traces de pas en tous genres mais rien d'humain apparemment... Quoique certaines traces évoquaient des traces de pas banals ? Enfin, il n'était pas plus avancé que ça en réalité. Il cherchait autour de lui, hésitait à hausser le ton pour voir s'il était seul ici ? Oui, non ? Bonne ou mauvaise idée ? Sûrement la seconde car si une horde de monstre fonce sur lui...

Adossé contre le mur, le chemin à sa gauche tournait de suite, vers où, il ne savait pas. À sa droite, c'était aussi un virage un peu plus loin mais là encore, il ne savait pas où cela menait. Quant à en face, il y avait un chemin plus loin qui tournait d'un côté mais il ne saurait dire où vu la lueur des torches. Il y avait aussi un autre chemin en face, à peine engagé, on pouvait en apparence tourner à droite mais où cela menait ? Dans quoi s'était-il retrouvé encore ? Halala, il présentait que cela serait bien galère à quitter comme endroit...

« Vu la situation... tu n'as pas trente-six solutions mon cher Alvin... »

Dit-il à lui-même à voix basse...



Merci à mon zozio Phenix *3*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Linoa Heartilly

avatar

Messages : 523

MessageSujet: Re: Rêve Numéro 1 Le Labyrinthe   Mer 30 Sep - 20:42

      Comme si les aboiements d'Angel tentaient en quelque sorte de la réveiller ou de la sortir de ses pensées, Linoa fit face à cette nouvelle et étrange réalité. Écarquillant d'abord les yeux, plaçant sa main sur les murs autour d'elle tout en la faisant glisser à mesure qu'elle marchait en direction d'un certain individu qui avait l'air d'être au même point qu'elle. A priori il scrutait les horizons, il y avait effectivement la possibilité de prendre quelques directions, mais où cela les mènerait, ils n'en savaient rien.

- Où suis-je ?

      Tels étaient les mots prononcés par la jeune résistante errant dans ce nouvel endroit inconnu. Encore un rêve sans doute, même s'il était difficile d'imaginer qu'elle puisse savoir qu'elle rêvait réellement. En temps normal, lorsque vous faites un rêve, même les choses les plus bizarres vous paraissent normales dedans. Parfois, dans un rêve, on n'arrive pas toujours à décider du chemin que l'on prend, de l'action que l'on souhaite faire, le libre arbitre n'existe pas dans certains cas. De même que certains rêves étaient en vérité une vision d'un futur tout aussi lointain que proche si bien que, lorsque l'on se réveille et que l'on fait face à la réalité, certaines situations rêvées deviennent réelle comme si nous avions le moyen soit de continuer dans l'optique de ce rêve ou de profiter de cette occasion pour modifier les faits. Le monde des songes est assez fascinant et nul ne sait si effectivement un rêve pourrait avoir un quelconque moyen d'agir avec cette réalité.

      Les rêves, parlons-en, les derniers qu'elle avait pu faire étaient plutôt des cauchemars. Pas de quoi s'en réjouir, c'était même préférable de tenter de les oublier, pourtant la vision de cette Sorcière l'empêchait de penser à autre chose, elle avait du mal à se détendre surtout en ces lieux inconnus. Elle ne se souvenait même pas comment elle était entrée là-dedans. Prudente, elle scruta les environs tout en restant sur ses gardes. Qui sait sur qui elle pouvait bien tomber, tout ce qu'elle espérait c'était de ne pas se retrouver à mettre un pied sur un cadavre traînant sur son chemin où tomber nez à nez avec cette Sorcière qui ne cessait de la faire frissonner. Ah non, il s'agissait en fait d'un courant d'air. Cet endroit lugubre n'était guère accueillant et pourtant quelqu'un avait l'air de déjà s'y trouver. Ami ou ennemi, Linoa ne le savait pas encore. Par pure naïveté, elle demanda avec douceur quelques renseignements à cette personne adossée contre le mur. À le voir ainsi il n'avait pas l'air bien méchant, mais pour une jeune pacifiste comme elle, Linoa serait bien capable de se jeter dans la gueule du loup.

- Pardonnez-moi, Alvin... elle l'avait entendu prononcer son nom quelques pas plus loin, l'écho de ce labyrinthe était terrifiant, mais au moins si quelque chose venait dans sa direction elle pouvait l'entendre approcher. Puis-je vous appeler Alvin ? Demanda-t-elle avant de vouloir se montrer si familière avec cet homme. Sauriez-vous où nous sommes exactement ?

      Angel tournait autour de sa maîtresse comme pour la protéger au cas où l'on se montrerait hostile envers sa maîtresse.







Navigation Rapide:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ushinau.deviantart.com/
Joan

avatar

Messages : 383

MessageSujet: Re: Rêve Numéro 1 Le Labyrinthe   Jeu 1 Oct - 2:25

Lorsqu'il ouvrit les yeux, Joan était dans un endroit totalement inconnu et mangeait une pomme. Il ne savait pas du tout où il était, ni ce qu'il faisait là. Comment était-il arrivé là ? Un blanc dans son esprit, une perte de mémoire ? C'était comme s'il était apparu comme ça d'un coup. Si ça se trouve il avait été drogué et emmené ici ! Mais pourquoi ces ravisseurs lui avait donc dessiné ce smiley souriant sur le dos de sa main gauche ? C'était tout à fait étrange.

Joan joua machinalement avec son pendentif, faisant glisser la chaine entre ses doigts, il faisait toujours ce geste lorsqu'il était nerveux, et là il y avait de quoi l'être. Il était seul et perdu dans un lieu inconnu, éclairé par des torches espacées par intervalle régulier fixées sur les murs. Signe que quelqu'un avait déjà foulé ce sol. Effectivement, lorsqu'il s’accroupit pour l'observer, il remarqua que la poussière était moins présente par endroit, laissant de belles empruntes de pas. Quelqu'un était passé tout récemment ? Le jeune homme se tendit et posa sa main sur sa dague. Aucun bruit ne se fit entendre.
Il se tourna et vit des ombres lugubres se dessiner sur le mur, étirés et déformées par les lueurs des torches.

"Qui va là ?!"
dit-il.

Pas de réponse. En même temps, il avait prononcé ces mots tellement peu fort... Voulait-il vraiment que quelqu'un lui réponde ?
Il prit son courage à deux mains et s'avança vers ces ombres. Elles n'appartenaient pas à des monstres, c'était déjà ça, mais à deux personnes qui ne lui étaient pas du tout familière.
Un homme à l'allure robuste et aux traits anguleux et une jeune fille beaucoup plus jolie...et un chien. Attendez...la jeune fille, finalement, il l'a connaissait ! Il l'avait vu très récemment sur une photographie qu'il avait dérobée à son père le major Caraway.
Linoa Heartilly se tenait devant lui à quelques mètres. Sa candeur ne lui avait pas permis d'être aussi prudente que lui, la voilà qu'elle parlait à cet homme.

Joan resta un moment dans l'ombre et les observa, un peu en retrait. Si la jeune fille ne l’effrayait pas, elle était si ravissante... ce n'était pas le cas de l'homme, il valait mieux rester prudent.

Ils n'avaient pas l'air de se connaitre et la fille ne savait pas où elle se trouvait non plus. Il était possible que cet homme, cet Alvin apparemment, eut kidnapper Linoa, le chien et lui-même.

Alors, soudain, Joan se montra et lança :

"Ne la touchez pas !"


Puis, il se prépara et lança sa pomme sur l'homme. Comme ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Art.Selphie/?ref=aymt_homepage_panel
Fluffy
Boule de Poils
avatar

Messages : 771
Age : 22
Localisation : Derrière toi ! Et pendant que tu te retournes, j'te pique ton portefeuille !

MessageSujet: Re: Rêve Numéro 1 Le Labyrinthe   Ven 2 Oct - 22:40


Fluffy courait. Ça faisait un petit moment, d’ailleurs, et elle ne se souvenait pas pourquoi elle courait, ni depuis quand. Peut-être qu’elle était en train de poursuivre quelqu’un ? Mais dans ce cas, qui serait-il ? Elle n’en voulait à personne… Ou, alors, peut-être que c’était l’inverse ; quelqu’un la poursuivait, et elle fuyait. Là, par contre, il devait y en avoir, des gens, qui avaient une raison de lui en vouloir ! Mais, n’entendant aucun bruit de pas autre que les siens, la mog finit par s’arrêter, pour constater qu’en fait, elle courait en rond depuis avant. Pour sûr qu’elle n’allait pas partir très loin comme ça… Magnifique était son sens de l’orientation ! Même si dans l’instant présent, c’était ridicule…

La boule de poils, une fois remise de sa course effrénée, n’en avait, hélas, pas encore fini. Elle se décida de courir encore, cette fois-ci en ligne droite, pour finir par atterrir quelque part ! C’était sans compter sur le mur qui, ultime résistant au galop de la mog, décida de l’arrêter net dans un "Paf !" sonore. Bon, bah, tant pis, elle ne courra pas, dans ce cas… Fluffy réprimanda donc à voix haute cette muraille, qui resta aussi expressive qu’une brique devant les remontrances de son agresseur. Devant l’air impénétrable de la paroi, la mog préféra lui tourner le dos, ne souhaitant plus jamais lui adresser un seul mot ou regard ! Mais à peine s’était-elle retournée qu’elle la voyait à nouveau… Ce fut à ce moment précis qu’elle se demanda – enfin ! – où elle pouvait bien être…

C’est alors qu’elle vit des gens, vraiment pas très loin d’ici… Oh là là ! Elle avait été tellement occupée avec ce fichu mur qu’elle ne les avait même pas vus ! Fluffy se demanda s’il y avait une réunion, ici… Peut-être étaient-ils en train de parler du mur, pour le bannir ? Si c’était ça, la boule de poils devant absolument se joindre à la conversation ! Et si ce n’était pas le sujet, eh bien… Tant pis, Fluffy se joindra quand même à ce rassemblement ! Parce que les affaires des autres, c’étaient aussi les siennes, un point c’est tout !

En s’approchant d’eux, la mog put voir qu’ils étaient tous humains ! – quoique… il y avait un chien au milieu d’eux ! Un chien, c’est pas humain, si ? – et qu’ils n’avaient pas l’air, mais alors pas du tout, de discuter du mur. Tant pis ! Alors que la boule de poils, aussi petite soit-elle, voulut s’imposer de toute sa voix pour se présenter, une pomme vola. Fluffy ramena ses mains sur son visage, l’air horrifiée, puis cria :

« Noooon ! Pas le gaspillage, coubo ! »

Voilà, elle avait fini par s’imposer, mais pas de la manière qu’elle voulait… Mais elle souhaitait rectifier cette petite erreur et, déjà remise de l’incident du fruit, bomba son torse, ignorant totalement si quelqu’un avait l’intention de parler ou non, puis lança :

« Moi, c’est Fluffy, coubo, avec un F au début, et deux F au milieu, coubo, pas un seul, parce que j’aime pas quand les gens oublient une lettre ! Même si ça se prononce pareil, moi je trouve ça triste, coubo ! »

Ainsi, c’était déjà fini ? Eh bien, non, il ne fallait pas espérer qu’elle se taise si facilement…

« Ici c’est pas très bien, coubo ? » continua-t-elle donc. « D’ailleurs, vous êtes qui, vous, coubo ? Vous savez pourquoi vous êtes dans cet endroit bizarre, coubo ? Ah mais je dis "vous" parce que moi je sais pourquoi je suis là ! »

Elle laissa un silence se passer…

« Je me perds tout le temps, coubo ! Alors après, je ne sais jamais où je suis ! Là, je cherche la Mog Poste, mais j’ai tourné ici coubo, et puis les murs ne veulent pas me laisser passer, ils sont méchants, coubo ! Mais vous, vous savez pas où c’est, la Mog Poste ? »

Ah, comme toujours, partout, n’importe quand, dans la réalité comme dans le rêve… Fluffy la veut, sa Mog Poste !


PrésentationFiche TechniqueJournal de RPs
couleur paroles : blueviolet





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eevee33.deviantart.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rêve Numéro 1 Le Labyrinthe   Dim 4 Oct - 0:22



Ultimecia


Reflect on your... Childhood...
Your sensation... Your words...
Your emotions...
Time, it will not wait...
No matter how hard you hold on...
It escapes you.
And...



Elle dansait avec un très bel homme.

Elle n'avait aucune idée de l'heure, et elle n'aurait pas su dire depuis combien de temps elle s'agrippait aux manches de son inconnu ridiculement taciturne - car c'était le sien, désormais -, ni depuis combien de temps elle se trouvait ici, dans le dancing. Le temps ne comptait plus. Elle ferma simplement les yeux, heureuse.

Mais lorsqu'elle les ouvrit à nouveau, la lumière étincelante des appliques et des décorations avaient disparue. Sa poitrine lui faisait un mal sans commune mesure et chacune de ses inspirations saccadées la déchirait un peu plus ; il lui semblait à chaque instant qui passait que ses poumons allait soudainement en surgir, victorieux, et suivis de près par ce qu'elle imaginait être sa trachée. La poussière âcre du sol emplissait ses narines et sa bouche, irritant des muqueuses dont elle n'aurais jamais même soupçonné l'existence. Où qu'elle fût à cet instant, c'était bien trop loin de la salle de bal, et quand bien même son rêve n'était-il qu'une réminiscence d'un passé qui ne lui appartenait pas, il lui manquait déjà.

Elle toussa une fois, peut-être deux, au grand dam de son appareil respiratoire. Au regard des lieux, la Sorcière s'étonna qu'il n'y fit particulièrement froid, ce qui l'encouragea à se relever. Jamais il ne lui avait semblé peser aussi lourd, mais au prix d'un effort qu'elle ne regrettât plus si tôt qu'il fut accompli, elle parvint à se relever ; les alentours, particulièrement pauvre, étaient éclairés par la seule lumière tamisée de torches tout droit venues d'un temps oublié. Sa respiration revenue à la normale, Ultimecia pu enfin souffler de dédain ; rien ici n'était réel, et n'importe quelle sorcière, si bas de gamme fut-elle, s'en serait rendue immédiatement compte.

Ces deux rattes. Ce sont elles, j'en suis certaine. Je vais les trouver, et...

Des voix. Pas celles qu'elle cherchait, mais c'était déjà un bon début.

Personne n'ayant encore trébuché devant elle, la Sorcière épousseta elle-même les pans de sa longue robe, maculée de traces à l'air étrangement réelles. Perplexe, elle mâchonnait avec précaution sa lèvre inférieure, dubitative quant à ce qu'elle trouverait ici, et plus encore quant à ce qui tâcherait de l'arrêter. Non qu'elle n'affectionna pas les monstres divers, dont elle avait littéralement bourrée sa citadelle ; mais elle n'avait aucuns pouvoirs sur ceux qui rôdaient entre ces murs-là. Plus que de la peur ou de la haine, la simple idée d'affronter une créature qui ne s'agenouillerait pas face à elle la vexait profondément.

Avec tout le Temps devant elle, Ultimecia entama son avancée au sein du labyrinthe fantasmagorique. Rapidement, elle distingua les silhouettes coupables de tout ce vacarme, et jaugea en une fraction de seconde à quels point leur vue répugnante l'insupporterait. À plus forte raison, songea t-elle, pour le chien. Je déteste les chiens.
La Sorcière déposa précautionneusement le bout de ses griffes sur la paroi à sa gauche, ponctuant ses pas d'un bruit plus ou moins strident, selon l'aspérité de la roche. Qui qu'ils furent, elle savait qu'ils étaient tout autant prisonniers qu'elle. Mais qu'eux, ils le resteraient.

« Eh bien, siffla t-elle une fois qu'elle se fut suffisamment approchée, quelle belle brochette de vainqueurs avons-nous là... »

Elle ébroua alors ses ailes, dans un gloussement malsain, teinté de tout les mépris que lui inspirait chacun d'eux. Ce n'est qu'à cet instant qu'elle reconnu l'animal qui avait jappé quelques instant plus tôt.

« Ma pouliche d'essai... souffla la Sorcière en plongeant son regard d'ambre dans celui de Linoa Heartilly, Tu as quelque chose qui m'appartiens, je crois ? »



You will resist fate ?


©Griever


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rêve Numéro 1 Le Labyrinthe   Lun 5 Oct - 21:31


Où était-elle ? Miranda dormait paisiblement, et elle avait rêvé qu'elle voyageait dans un monde que certains qualifieraient de petite fille : les couleurs étaient pour la grande majorité en pastel, des animaux mignons galopaient aux côtés de la jeune femme alors qu'elle avançait vers la cascade de chocolat qui donnait lieu à une rivière coulant dans des montagnes de guimauve. Miranda tourna sa tête pour observer la souris jaune à joues rouges et lui adressa un sourire... Avant qu'un mur de pierres grises et froides ne rencontre le chemin de la jeune femme, qui tomba en arrière et resta un instant au sol, hébétée. Où son monde onirique venait de passer ? Maintenant, les plaines en marshmallow avaient cédé la place à la terre et la poussière, le soleil souriant avait disparu en laissant que des vielles torches (du moins, en apparence) derrière lui, et les grands espaces ouverts s'étaient transformé en murs de pierre. Pensant qu'elle n'avait fait que prendre la mauvaise direction, elle se retourna et s'attendit à retrouver son monde parfait.

Mais tout ce qu'elle trouva, ce ne fut qu'un autre couloir sombre, poussiéreux et pas attirant du tout. Et le pire, ce fut le silence qui régnait. Pas un bruit, excepté les battements du coeur de Miranda qui commençait à s'affoler. Elle tenta bien d'appeler quelqu'un, mais rien, aucune réponse excepté celle de son écho. Miranda réessaya une autre fois, puis une troisième fois. Mais rien,aucune réponse. Juste un léger vent qui semblait la narguer en soufflant délicatement à travers les couloirs, faisant doucement ondoyer la robe noire de la jeune femme. Cette dernière était terrorisée, être perdue seule au milieu d'un endroit inquiétant était pour elle quelque chose qui la mettait au bord de l'angoisse. Et ce fut une petite souris inoffensive qui fit craquer Miranda. La souris n'avait fait que pointer son adorable museau et faire une petit couinement gentil, mais cela était venu à bout des défenses psychologiques de Miranda. La jeune femme se mit à courir droit devant elle sans s'arrêter, mais en tournant néanmoins aux virages qui se présentaient à elle. Au final, elle finit inévitablement par se prendre littéralement un mur, et tomba au sol, ses bras et ses jambes formant une étoile alors que le yeux de la jeune femme montraient clairement qu'elle avait perdu connaissance.

Elle ne se réveilla que lorsqu'elle sentit quelque chose de rugueux et de... mouillé ? vint se frotter contre son visage. Miranda laissa échapper un léger grognement la première fois, puis agita sa main pour tenter d'éloigner l'impromptu qui avait décidé de s'amuser avec elle. La troisième fois, Miranda daigna ouvrir les yeux pour se retrouver nez à nez avec... Une langue qui vint lui lécher le visage une nouvelle fois. Reculant par surprise en poussant un petit cri, elle heurta quelque chose. Miranda se retourna donc pour voir deux jambes. Le regard de Miranda se leva donc vers le propriétaire de ces deux jambes, qui était un homme en costume bleu. Quelque peu gênée, elle s'excusa immédiatement. La jeune femme toujours à genoux se retourna pour voir qu'est-ce qui l'avait agressée alors qu'elle était étendue au sol et vit un chien à la langue pendante. Il était si mignon, Miranda aurait bien voulu le caresser, mais ces inconnus l'inquiétaient un peu. Et rien ne l'inquiétait plus que la créature violette qui venait de s'élancer pour attraper une pomme et qui commençait à parler sans s'arrêter. Heureusement, une voix familière se fit entendre : Ultimécia se tenait là, la main contre la paroi, toujours aussi gracieuse aux yeux de Miranda, alors qu'elle s'adressait à une certaine pouliche. Mais la jeune femme n'en avait que faire, elle avançait vers la seule personne qu'elle connaissait dans ce groupe d'individus, avant de rester à une distance respectable de la dame aux ailes d'ébène pour ne pas trop la troubler.

"Ma-... Madame Ultimécia, vous êtes là vous aussi ? Euh... Vous... Si cela ne vous gêne pas, vous savez où l'on est actuellement ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rêve Numéro 1 Le Labyrinthe   Jeu 8 Oct - 5:26

La jeune mère se souvenait avoir déposé son fils et embrassé son mari avant de s'étendre dans le lit matrimonial et de s'être finalement endormie. Pourtant, lorsqu'elle ouvra les yeux, ce n'était plus sur un doux matelas qu'elle se trouvait, mais bien sur un sol dur, face contre terre. La douleur se répandait jusque dans sa tête, alors que sa vision était floue. Elle ne voyait autour d'elle que des petites lueurs, sans savoir leur provenance. Instinctivement, elle su que quelque chose n'allait pas. Elle ne pouvait dire ce qui la troublait ainsi, encore bien trop étourdie par ce réveil brutal. Les seuls bruits qu'elle entendait était de petits crépitements qu'elle savait venir d'un feu. Les souvenirs d'un passé qu'elle tentait d'oublié refirent surface avec une telle intensité qu'elle n'en fut que plus étourdie.

Tentant difficilement de se relever, elle n'y arriva pas. Pourtant, le simple fait d'y penser un peu trop la remis sur ses pieds, comme si depuis le départ elle l'avait été. Son regard, quant à lui, était rivé face au mur devant elle, alors qu'elle voyait enfin d'où venait le feu qu'elle avait entendu plutôt. La seule lueur venait d'une torche posée sur la pierre et lorsqu'elle regarda à droite, elle en vit aisément d'autres. Elle se sentit un instant enfermée une nouvelle fois, comme lorsqu'on avait tenté de la laisser mourir avec ses amis dans le labyrinthe sous les terres de Saint-Bevelle. Elle ne pouvait s'empêcher de craindre le pire et se sentait plongée dans son passé, une fois de plus. Les souvenirs de matins où elle se réveillait dans la crainte d'apprendre une autre catastrophe causée par Sin revinrent en force et son instinct maternel ne lui indiquait qu'une seule chose : elle devait retrouver son fils le plus rapidement possible.

« Ne t'en fais pas, il va bien. Ton mari aussi. »

Elle sursauta lorsqu'elle entendit cette voix. En regardant autour d'elle, il n'y avait personne et elle comprit qu'il s'agissait d'une petite voix dans sa tête. Un instant, elle se demanda si elle devenait folle ou s'il ne s'agissait que d'un rêve étrange.

« C'est exactement cela. Tu es dans un rêve. »

Cette fois-ci, la voix venait de sa droite et elle se retourna pour voir un petit garçon habillé en mauve et ayant une capuche sur la tête. Je ne le reconnaissais pas, pourtant, sa simple présence me calme et me rassura.

« Tu es dans un rêve. J'ai rêvé longtemps. Tu es de ceux qui m'ont aidé à arrêter de rêver. Permet moi de te dire ceci : il ne s'agit que d'un rêve. Je ne peux pas rester plus longtemps, mais regarde, tu n'es pas seule ici. Ne t'inquiète pas, ta famille ira bien. Mais aide les si tu veux de leur aide. »

Suite à ses paroles, il disparut et elle ne savait pas du tout ce que cela signifiait, jusqu'à ce que des voix lui parvinrent bien trop près, derrière elle, à quelques pas à peine. Elle se retourna, puis vit un groupe qui n'était pas là la seconde d'avant, confirmant les propos de l'enfant. Il ne s'agissait que d'un rêve. Et s'ils voulaient en sortir -car ils semblaient aussi perdu qu'elle-, ils devraient travailler ensemble afin de trouver une solution.
Revenir en haut Aller en bas
Alvin Hughes
Voyageur de Gaïa
avatar

Messages : 169

MessageSujet: Re: Rêve Numéro 1 Le Labyrinthe   Jeu 8 Oct - 21:49


Au final, il ne savait rien. Comment il était arrivé ici, pourquoi, que faire ? Il n'en avait pas la moindre idée. Avait-il conscience que c’était un rêve au moins ? Cela paraissait quand même un peu trop réel pour que ce soit un rêve... D'ordinaire, tout n'est pas aussi net, aussi précis, il n'a pas cette conscience, cette libre-pensée, il agirait un peu comme s'il regardait un film, soit en se voyant agir, soit en étant un acteur qui suivait à la lettre les indications. Mais là... il observait ses bottes, les lumières crépitantes des torches, tout était calme et étrange... Comment, il ne saurait y répondre mais il avait regardé ses bottes noires une seconde et pouf ! Voilà qu'une voix et une jeune femme étaient apparues de nulle part, le surprenant un peu mais quand il vit la demoiselle, il n'avait en apparence pas de raison de paniquer. Elle semblait être une jeune adulte, elle n'avait pas l'air méchante et... elle avait même un chien. D'où ils sortaient tous les deux ? Bonne question encore mais  elle était là depuis assez longtemps avoir entendu les quelques mots qu'il avait dits. Avec un léger sourire, il agitait sa main comme pour dire de laisser tomber.

« Alvin, c'est très bien comme ça. Par contre désolé mais comme toi, j'en ai pas la moindre idée... J'ai ''reprit'' conscience ici, sans savoir comment je suis arrivée ici... »

Oui il la tutoyait mais ça ne devait pas la déranger ? Au pire, il l'a vouvoierait après, y a pas de mal à cela. Alvin avait à peine baisser les yeux pour observer ce chien – cette chienne en réalité – qu'une nouvelle fois se fit entendre mais avec un ton plus menaçant cette fois, il s'agissait d'un type qui devait avoir le même âge que cette fille et qui le menaçait avec une pomme ? Voilà une arme originale ! S'il se serait appelé Blanche Neige, il aurait sûrement eu un peu plus peur que cela ! Alvin n'avait même pas eu le temps qu'une petite voix et une petite boule de poils cria horrifié pour sauver cette pomme en parlant de gaspillage... C'était... un Mog ? Ces petites mascottes sur son monde ? Elicia serait aux anges avec un vrai Mog entre les bras et non une peluche. Ok, là, ça commençait à sérieusement partir en sucette tout ça...

« Je dois être en train de rêver... » Effectivement, c'était bien ça. Il relevait son regard vers le jeune homme qui se jouait chevalier servant en lui souriant un peu. « Ne t'inquiète pas, je suis plutôt du côté des gentils et non des méchants. »

Alors que cette Fluffy se présenta en insistant bien sûr un F puis deux elle demanda un peu comme tout le monde où ils se trouvaient et où se trouvait la Mogposte ? Eh oui, tout le monde ne semblait pas avoir la réponse concernant le fait de savoir où ils étaient. Bon, le fait que Fluffy se perdait toujours serait une aide ou non ? Pas sûr, il vaut mieux ne pas lui demander de jouer les guides alors.

« Désolé pour toi, Fluffy mais je sais pas où se trouve ta Mogposte... je sais même pas ce que c'est, et moi, c'est Alvin. Et je pense que je parle pour tout le monde en disant que je ne sais pas ce que nous faisons ici, où nous nous trouvons... »

Alors que tout le monde semblait là, une silhouette sortait de l'ombre et de sa voix annonçait sa venue. Autant les autres avaient l'air sympa et normaux, autant cette femme semblait avoir un sacré caractère... et pas dans le bon sens. Sa première impression éatait d'avoir affaire à une femme bourgeoise qui se croyait supérieure aux autres. Surtout qu'elle semblait les qualifier un peu comme des loosers... ou alors elle s'y prenait très mal pour leur lancer des compliments ? Mais Alvin fut surtout surpris à cause de cette autre femme qui se heurta à ses jambes. Comment elle était arrivée là elle ?! En tout cas elle semblait connaître cette femme du nom d'Ultimécia et sauf erreur de sa part, elles se connaissaient, contrairement aux autres...  Quoique cette Ultimécia semblait connaître la femme en bleu aussi... Une autre femme – encore – sortait de l'ombre dans une tenue noire même si elle gardait le silence....

Alvin quittait son mur en levant les mains pour calmer les tensions, il allait essayer du moins.

« Bon bon, je sais pas ce qui se passe ici mais... est-ce que quelqu'un ici sait où on se trouve et qu'est-ce qu'on fait ici ? On prend racine ou bien on tente de chercher une solution tous ensemble ? Car je sais pas si je suis le premier arrivé ici mais en tendant l'oreille... on n'est pas seuls ici et savoir s'ils sont dangereux ou non, ce n'est pas ma priorité... »

Reste à savoir donc si tout le monde va s'aider ou bien si ce serait trop demander et que les ennuis sont arrivés plus tôt que prévu...


En tendant l'oreille en gardant le silence, de petits bruits au loin semble venir du chemin 3

Spoiler:
 



Merci à mon zozio Phenix *3*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Linoa Heartilly

avatar

Messages : 523

MessageSujet: Re: Rêve Numéro 1 Le Labyrinthe   Ven 9 Oct - 10:58

      L'homme qui regardait ses bottes répondit à la jeune femme qu'il n'en savait pas plus qu'elle. Joan qui se trouvait là lui aussi la défendit aussitôt alors qu'elle ne savait même pas non plus qui il était vraiment. Comme s'il jouait les chevaliers, il lança sa pomme en direction de son interlocuteur, ce n'était pas très poli d'agresser les gens ainsi, surtout avec de la nourriture. Ce jeune garçon lui était assez familier. Le visage de ce garçon, elle savait qu'elle l'avait déjà aperçu quelque part. Seulement, elle n'eut pas le temps de réfléchir à la question puisqu'elle fut assez surprise de l'arrivée de quelques invités supplémentaire. Tout d'abord un mog, nommé Fluffy, qui s'interposa entre Alvin et la pomme et l'arrivée surprenante de Miranda, on se serait vraiment cru comme dans un manga. Cela faisait un peu de monde, c'était rassurant de ne pas se retrouver seule.

- La Mog Poste ? Répéta Linoa incrédule. Tu veux dire une poste avec pleins de mogs ? Ça existe ça ? Demanda Linoa étonnée. Désolée pour toi je ne sais pas où il y en aurait une. Quant à mon jeune ami, elle réussit à se souvenir de lui et à mettre un nom sur son visage. Veuillez l'excuser fit-elle poliment tout en lui faisant baisser la tête pour qu'il s'excuse convenablement. A-t-on idée d'agresser les gens avec des pommes Joan ?

      L'attention du jeune homme était compréhensible, mais il ne fallait pas attaquer sans savoir à qui on avait à faire, Cross ne lui avait donc jamais appris les bonnes manières. Enfin, en même temps, se souvenant du personnage c'est vrai qu'il n'était guère honnête avec les gens en général, elle avait appris quelques trucs de sa part il y a fort longtemps. Au final pas mal de personnes étaient réunis et tous étaient dans la même situation, aucun ne savait où il se trouvait, comment ils étaient arrivés là ni comment en repartir. Quant à la MogPoste ceci était un véritable mystère ...

      Un léger vent glacial lui fit froid dans le dos, les courants d'airs dans ce labyrinthe étaient assez fréquents et pourtant ce n'était pas vraiment comme si c'était eux qui avaient consumé de froid la jeune résistante, mais plutôt l'approche d'un être qu'elle aurait préféré ne jamais revoir sur sa route. Ce bruit strident sur la paroi la fit sursauter, lorsqu'elle se retourna en direction du son, son sang ne fit qu'un tour. Son visage exprimait à la fois l'horreur et la surprise d'y retrouver la Sorcière Ultimecia. La résistante devenait pâle comme un linge et déglutit. Qu'allait-il se passer cette fois, qu'allait encore trafiquer la sorcière dans ses rêves. Car maintenant oui, la brune comprenait et espérait qu'il ne s'agissait pas de la réalité. D'un pas, elle recula pour rencontrer dans son dos le mur du labyrinthe. Les doigts se plaquèrent contre le mur, sentant du bout les petites crevasses. Son coeur s'accélérait, il était facile de lire en elle comme un livre ouvert, Linoa Heartilly était effrayée, terrorisée. Elle suivait avec de grands yeux les déplacements de la nécromancienne qui souhaitait récupérer son dû.

      La petite de tout à l'heure qui ne devait pas être bien plus âgée qu'elle semblait connaître un peu la sorcière, soit, à une certaine distance, mais leur échange ne tomba pas dans l'oreille d'une sourde, depuis quand appelait-on une nécromancienne "Madame" ? À moins que la jeune fille était tombée sous son contrôle. D'ailleurs, Linoa redoutait cela plus que tout, si elle souhaitait récupérer ce qui lui appartenait, elle le pouvait sans doute ici et maintenant reprendre une nouvelle fois le contrôle de son esprit et se servir d'elle, la corrompre.

      Comme si elle avait entendu la détresse de sa propriétaire, Angel fit volte-face et adressa quelques grognements vers la Prêtresse à la chevelure argentée. Enfin, une autre personne arriva pour se joindre à eux., elle n'avait pas dit mot, mais c'était fort à parier qu'elle se trouvait elle aussi dans la même situation qu'eux. Cette femme que Linoa ne connaissait pas lui donnait une certaine impression de déjà-vu. Même si la comparaison était vite faite, le nom d'Edea apparaissait dans son esprit quand elle la regardait. Le peu de ressemblance qu'il y avait était assez suffisant pour elle sur le moment.

      Les propos d'Alvin étaient un peu rassurants, mais qui sait ce que comptait faire Ultimecia, pour le moment les pensées de la jeune femme étaient tournées vers la nécromancienne, redoutant le mauvais coup qu'elle aurait pu préparer pour ces joyeuses retrouvailles. Comme pris au piège dans ce labyrinthe, ils n'avaient pas d'autre choix que d'en sortir. À voir maintenant qui voulait aller dans quelle direction. L'esprit de la jeune résistante n'était pas tranquille et même si Angel donnait quelques coups de museau humide pour rassurer sa maîtresse ce n'était pas suffisant.

      Ce labyrinthe était étrange, c'était comme s'il les avait tous réunis pour un but précis. À moins que la résistante ne se fasse quelques idées. En tout cas s'il s'agissait encore d'un drôle de rêve comme les livres carnivores ou les envies meurtrières de la nécromancienne, Linoa s'en serait passé. Tout cela ne lui disait rien de bon.







Navigation Rapide:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ushinau.deviantart.com/
Joan

avatar

Messages : 383

MessageSujet: Re: Rêve Numéro 1 Le Labyrinthe   Ven 9 Oct - 16:51

Un petit être rose était apparu et avait rattrapé la pomme en vol il disait s'appeler Fluffy et cherchait une mog poste. Il semblait à Joan que les mog n'existaient pas, il avait vu une carte avec un mog dessus une fois, mais ne l'avait jamais gagné...Il posa sa main sur la peluche comme pour vérifier s'il elle était vraie. Ce sentiment il le connaissait lorsqu'il avait rencontré Vingt-deux il l'avait déjà ressenti. D'ailleurs, où était-il ?

Lancer sa pomme avait été un réflexe. Mais Alvin ne lui en tenait pas rigueur. Il essaya de le rassurer, lui disant qu'il n'était pas mauvais, qu'il ne fallait pas se méfier. Quant à Linoa elle le gronda un peu et s'excusa pour lui. Elle se souvenait de lui ! Il était agréablement surpris.

"Non ne t'excuses pas à ma place !"
Il regarda Alvin et s'excusa de façon assez peu sincère... il s'en méfia toujours un peu, pour être honnête.

Alors qu'ils apprirent à faire connaissance, d'autres pas se firent entendre. Joan sortit sa dague et se mit en garde, il était décidement bien nerveux aujourd'hui...Une femme étrange avec une tenue ostentatoire, se montra.
Il avait eu raison de sortir sa dague cette fois. Elle ne semblait pas très amical et leur parlait avec mépris et plus important elle semblait effrayer au plus au point Linoa. Joan connaissait l’existence des sorcières mais ne se doutait pas qu'il s'agissait alors de la sorcière qui avait failli détruire son monde, lorsqu'il lui dit :

"Vous revenez d'un bal masqué ou quoi ?"

Lui aussi pouvait se montrer méprisant, s'il le voulait. Et que pouvait avoir Linoa  que cette femme désirait ?
Chose étonnante, elle n'était pas seule une jeune femme frêle l'accompagnait et l'avait appelé "Madame Ultimécia ?" Quel duo étrange...

Une autre femme était arrivée, décidément combien étaient-ils ici ? Plutôt jolie, mais vêtue étrangement également, il ne comprenait pas le concept de toutes ces ceintures à sa robe. Une fois ce petit monde réuni, Alvin s'adressa au groupe. Joan hésitait.

"Elle est étrange, je ne veux pas qu'elle nous suive, mais je ne quitterai pas Linoa."


"Elle" c'était Ultimécia et comment ces gens pouvaient ne pas remarquer que quelque chose ne tournait pas rond avec elle ? Quoi qu'il en soit si Linoa voulait les suivre, il le ferait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Art.Selphie/?ref=aymt_homepage_panel
Fluffy
Boule de Poils
avatar

Messages : 771
Age : 22
Localisation : Derrière toi ! Et pendant que tu te retournes, j'te pique ton portefeuille !

MessageSujet: Re: Rêve Numéro 1 Le Labyrinthe   Sam 10 Oct - 22:59


Voilà que d’autres personnes arrivaient ! Il y avait franchement beaucoup de monde, par ici. Enfin, ça ne déplaisait pas à Fluffy, vu que du coup, elle pouvait leur parler – à leur plus grand malheur ! – et puis, bon, parler avec les murs, c’était drôle un moment, mais même s’ils avaient des oreilles, ils ne pouvaient pas répondre… Par contre, une autre chose, très importante, la chagrinait au plus haut point… Personne ne savait où se trouvait la Mog Poste ?! Mais comment elle allait faire pour s’y rendre, du coup ? Peut-être en leur montrant sa carte ? Ce fut à ce moment précis qu’elle constata qu’elle ne l’avait pas sur elle… Furieuse, elle regarda tout le monde tour à tour, se demandant qui avait bien pu la voler – parce que, bien sûr ! Quelqu’un avait dû la prendre pendant que la mog ne regardait pas. Quoique… Qui voulait d’un vieux bout de papier, au fait ? – puis, mettant ses mains sur les hanches, voulut se mettre à parler pour exprimer son mécontentement… Mais se résigna en constatant qu’on ne faisait pas vraiment attention à elle.

Autant dire que ça ne lui plaisait pas trop. En fait, non, plutôt, ça ne lui plaisait pas du tout. Elle regarda en direction de ce qui prenait l’attention qu’elle méritait, et son regard se posa alors sur l’une des femmes qui était arrivées. Mais si, vous savez, celle qui en imposait, et qui visiblement ne rassurait pas les autres personnes présentes ici. Enfin, ça, c’était bien pour les autres ! Car Fluffy n’était pas dupe : elle n’allait pas avoir peur de quelqu’un qu’elle n’avait jamais vu ! Elle n’eut même pas besoin de rassembler son courage pour s’approcher de cette dame, elle était de toute façon toujours courageuse ! … Certes, à ses risques et périls, mais elle l’était toujours ! Et là, elle se planta devant elle, l’air énervée.

« Coubo ! Arrêtez de prendre toute l’attention, c’est pas bien ! » lança alors la boule de poils en montrant la grande dame du doigt, sans se soucier des autres gens autour, ni même de ce à quoi pensait cette femme… « J’aimerais bien parler avec les autres gens, coubo ! Mais là ils vous regardent, coubo, moi j’aime pas ça ! Vous voulez pas être un peu plus petite ou moins là ? »

Bah, non, Fluffy, elle ne peut pas. Elle ne voudrait sûrement pas si elle le pouvait, aussi. Puis la mog fit demi-tour en ignorant parfaitement si cette dame allait lui répondre ou non et se mit à agiter les bras comme pour dire "eh, eh, regardez-moi ! Je suis là, moi !" et soudain, elle se rappela de quelque chose…

« Dites, quelqu’un n’a pas vu une vieille carte toute moche, coubo ? »

Quelle question intéressante nous avons-là, Fluffy. Une autre peut-être ?

« Eh, coubo ! Et si on visitait ici ? Ça a l’air cool, coubo ! Même si les murs sont méchants… »

Encore avec ses murs…


PrésentationFiche TechniqueJournal de RPs
couleur paroles : blueviolet





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eevee33.deviantart.com
Alvin Hughes
Voyageur de Gaïa
avatar

Messages : 169

MessageSujet: Re: Rêve Numéro 1 Le Labyrinthe   Mar 27 Oct - 21:14


Quelle étrange équipe s'était rassemblé ici. La demoiselle et son chien, le lanceur de pomme, le Mog – ou la Mog, ça se dit ? – la femme vêtue bizarrement, celle qui l'accompagnait et la femme avec sa robe noire qui se tenait dans l'ombre. Après de brèves présentations pour presque toute la troupe, Alvin rappelait quand même avant les hostilités entre certaines personnes qu'ils se trouvaient dans un endroit inconnu et que personne ne semblait savoir ce qu'ils fichaient ici ? En danger ou non, pour une raison inconnu tout le monde se retrouvait à cet endroit précis, reste à savoir pourquoi ? Quoi qu'il en soit, si le lanceur de pomme semblait vouloir jouer les gardes du corps pour cette Linoa, c'est lui que ça regarde. Il restait aussi le Mog qui semblait tenir un drôle de discours comme quoi les gens ne faisaient pas trop attention à elle... Puis elle parlait aussi d'une carte, Alvin regardait autour de lui mais il ne semblait pas avoir vu ce Mog avec une carte...

« Non, pas de carte par ici en tout cas. Puis même si l'on va devoir bouger tôt ou tard, il nous reste encore à choisir dans quelle direction... »

Il y avait trois chemin possible même si de petits bruits venaient du chemin sur sa gauche, reste à savoir si cela est une bonne idée de prendre ce chemin ?

« Vous avez des préférences ? Mieux vaut éviter de trop s'éloigner, on ne sait jamais s'il y a des pièges sur la route... »

Prudence est mère de sûreté après tout. Chacun était libre de donner son avis en se basant sur son opinion, son instinct, ses expériences mais pour le moment, il va falloir bouger, reste à savoir dans quel sens ?

Suite:
 



Merci à mon zozio Phenix *3*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rêve Numéro 1 Le Labyrinthe   Mer 28 Oct - 12:15


Finalement, un petit groupe avait finit par se former avec toutes les personnes qui s'étaient retrouvées coincées en cet endroit inhospitalier, une dame avec une robe noire ayant rejoint les autres personnes coincées dans ces couloirs. Miranda était quelque peu soulagée de voir qu'il y avait au moins une personne qu'elle connaissait, et fut d'autant plus rassurée qu'il s'agissait d'Ultimécia. C'est vrai, avoir une personne puissante à ses côtés permettait à la jeune malchanceuse de ne pas trop craindre ce qui pouvait arriver. Néanmoins, l'homme dont elle avait percuté les jambes - un certain Alvin, si elle ne s'était pas trompée - prit la parole et demanda si quelqu'un avait une idée par rapport à l'endroit où ils étaient situés en ce moment. Miranda reporta son attention sur cet homme et secoua négativement la tête pour lui répondre. Après tout, la jeune femme aurait bien aimé savoir elle aussi où elle était, mais si personne ne pouvait répondre à cette question, alors autant faire comme cet homme en uniforme bleu le disait et commencer à chercher une solution ensemble.

Néanmoins, Miranda lança un regard interrogatif vers le jeune homme avec une dague alors qu'il semblait menacer la femme aux cheveux d'argent. Madame Ultimécia et lui s'étaient disputé dans le passé ? Elle en fit de même avec la petite créature rose aux airs de peluche qui semblait vouloir gronder Ultimécia pour monopoliser l'attention des autres personnes présentes. Miranda esquissa donc un léger sourire face à cette situation. Peut-être que cette petite boule de poils aimait vraiment être le centre d'attention, mais toujours est-il que la jeune malchanceuse sentait qu'elle appréciait déjà cette chose rose aux ailes violettes, qui demanda ensuite deux choses : si quelqu'un avait vu une carte, ce à quoi Miranda répondit négativement; et si l'on devait visiter l'endroit. Alvin appuya l'idée de bouger, d'autant plus que des petits bruits étranges venaient d'un des couloirs proches. Miranda s'écarta donc du couloir en question, histoire que quelque chose de pas amical ne s'éprenne pas d'elle, comme l'a fait une chenille quelques temps auparavant.

"Je... Je propose qu'on aille vers là", dit-elle en pointant le couloir opposé à celui dont venaient les bruits. "Les bruits ne m'ont pas l'air rassurants, il faudrait peut-être s'en éloigner ? Non ?"

Miranda regarda tour à tour les différentes personnes présentes, afin de voir si elles étaient d'accord ou non. Quoi qu'il arrive, Miranda suivrait le gros du groupe, car se déplacer en nombre dans un endroit comme celui-là semblait être la meilleure des idées selon la jeune femme. En attendant que tout le monde ait décidé par où ils souhaitaient aller, Miranda se rapproche un peu de la femme habillée en bleu. Si madame Ultimécia lui montrait un certain intérêt, alors elle devait être spéciale... Non ?

"Euh... Excusez-moi... Vous vous connaissez bien, vous et madame Ultimécia, madame ?"

Hors-rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Linoa Heartilly

avatar

Messages : 523

MessageSujet: Re: Rêve Numéro 1 Le Labyrinthe   Mer 28 Oct - 17:00

      La façon dont Joan s'adressait à la nécromancienne ne manqua pas de faire frissonner Linoa qui avait peur d'une quelconque punition que pourrait lui infliger la Sorcière. Certes, Joan ne connaissait pas le vrai visage et la réelle apparence d'Ultimecia, le seul endroit où il aurait pu la remarquer plutôt que la rencontrer, c'était lors de la parade à Deling City. Pour éviter que le jeune homme en face de trop, Linoa lui fit de gros yeux lui intimant d'éviter de s'adresser de la sorte à Ultimecia. Autant éviter un déraillement entre ces deux camps comme elle se surprit à nommer le petit groupe divisé. Sauf Alvin qui pensait autrement là-dessus, soulignant le fait qu'il valait mieux agir de concert plutôt que de faire route seul, surtout dans un endroit obscure comme celui-ci. Linoa jetait quelques coups d'oeil à la Sorcière, prenant soin de mettre une certaine distance entre elles tout en, sans le vouloir, tirant le bras de Joan pour l'amener vers elle. La jeune femme tremblait rien qu'à l'idée de se retrouver au même endroit que la nécromancienne. Pourvue qu'il ne se passe rien, pourvu qu'il s'agisse d'un autre rêve, qu'elle espérait moins violents que les autres ceci dit.

      Légèrement rassurée par la présence de Joan, la demoiselle lâcha un soupir. De nouveau elle regarda l'adolescent tout en lui adressant un léger sourire pour signaler qu'elle allait bien même s'il pouvait ressentir le malaise de la jeune femme. Heureusement que Fluffy était là, au moins, elle mettait une sacrée ambiance ! La mog était très "vivante", drôle et surprenante. De sa petite voix toute mignonne et amusante, elle semblait vouloir faire en sorte que tout le monde fasse attention à sa personne, il n'y avait qu'elle à regarder et à écouter. Un comportement tout à fait distrayant qui fit oublier les peurs de la jeune femme un moment. Qui avait-il de plus captivant que d'observer une peluche animée, sur Dol il n'y avait pas de mog, si ce n'est une certaine invocation, mais Fluffy n'avait rien à voir avec une Guardian Force quoi qu'en pense la brune. Comme avait répondu Alvin à la petite créature, ils n'avaient pas de carte, ce à quoi Linoa haussa les épaules en levant les mains pour exprimer les mêmes dire qu'Alvin à ce sujet.

      L'heure des propositions pour sortir de ce labyrinthe arrivait enfin, à savoir s'ils souhaitaient tous aller dans la même direction. Alvin n'avait pas précisé par où il souhaitait aller, ainsi le choix se ferait entre les autres, les plus bavards apparemment et Fluffy allait sans doute dire quelques mots là-dessus. Miranda prit la parole en premier, espérons que Fluffy ne lui en veuille pas pour s'être exprimée la première à ce sujet, soulignant qu'elle souhaitait éviter le couloir où l'on entendait les bruits pas très rassurants de ... de quoi... en effet, qu'est-ce qui pouvait produire ce genre de bruits, une créature du coin sans doute. Généralement, en replongeant dans ses pensées, dans un labyrinthe, la sortie n'était-elle pas après

      Pendant que son esprit était ailleurs, Miranda, l'acolyte d'Ultimecia, s'était rapprochée d'elle. Du calme, pensa-t-elle sur le moment, elle ne semblait pas être contrôlée par la Sorcière pour l'instant. La question qu'elle lui posa était évidente, sans avoir à la poser concrètement, elle avait dû remarquer le malaise entre les deux femmes. Elles ne se connaissaient pas vraiment "bien" comme pouvait se demander Miranda, mais elle en savait assez pour estimer qu'il fallait, de toute évidence, éviter de fréquenter ce genre de personne. On parlait d'Ultimecia tout de même, la Sorcière qui avait voulu détruire le monde à l'aide d'une compression temporelle où elle seule pourrait survivre. Y avait-il des gens si innocents que ça qui suivrait sans se poser de questions une femme de son genre, sans compter Seifer bien sûr.

- Cette femme est une puissante Sorcière... chuchota-t-elle à l'intention de Miranda, devait-elle lui révéler que cette personne ne souhaitait qu'une chose, la destruction ? Je dirais que nous ne nous entendons pas très bien ... Difficile de pouvoir parler librement alors que votre plus grande peur vous paralysait les membres. Pour en revenir au sujet principal, elle s'éclaircissait la voix avant de reprendre, j'ai bien envie de prendre celui-là proposa-t-elle en désignant le chemin devant eux tout en se demandant quelles seraient les intentions de la nécromancienne, suivrait-elle Miranda dans ce dédale ?

      Il était évident que Linoa craignait Ultimecia, même dans ses mots on pouvait déceler son angoisse. Elle avait toujours caché jusqu'ici ses pouvoirs et ne les révélerait sans doute jamais même si on lui demandait, c'était en partie ce lien qui les unissait toutes les deux. À n'importe quel prix elle devait se taire sur ses pouvoirs qui pouvaient être mal vu par une grande partie des habitants de son monde. Toujours en serrant le bras du jeune adolescent, elle attendit le choix des autres personnes présentes sur les lieux.


Choix:
 







Navigation Rapide:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ushinau.deviantart.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rêve Numéro 1 Le Labyrinthe   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rêve Numéro 1 Le Labyrinthe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Rêve Numéro 1 Le Labyrinthe
» Collections numérisées d'enluminures
» TNT - la télé tout numérique
» 1° SUPERIEUR; Les Grandes Personalités de la Numérologie
» [Résolu] Labyrinthe disparu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy War :: Flood :: Hors RP-
Sauter vers: