Accueil

Partagez | 
 

 Le silence de la pénombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Le silence de la pénombre   Lun 7 Sep - 17:08

Lucina et Shawn viennent de Tréno

Précédemment : 


Shawn, tout juste arrivé sur Héra et mal au point, se réveilla à Tréno où il rencontra Lucina, qui, fort de sa générosité, proposa de l'héberger et de l'entraîner. Après lui avoir offert une lance digne de ce nom, les deux jeunes gens aux cheveux bleus se rendirent à l'extérieur de la ville pour un entraînement particulier. 


« Mais d’abord j’aimerai voir tes bases. Attaque-moi. » Elle se tourna vers lui et se mit en position de défense. « Allez, attaque-moi ! N’aie pas peur sous prétexte que je suis une femme. »



Mes bases ? Qu'est-ce qu'elle appelait une base, au final... Elle voulait que je l'attaque simplement, okay, mais si je me battais pas comme elle s'y attendait et que je la blessais... J'avais cette grosse appréhension mais je sentais aussi que si je ne faisais pas ce qu'elle me demandait, elle pourrait le prendre mal. M'attaquer à une femme, ce n'était pas ça le soucis. Je pense que je pourrais le faire. 


Je connaissais des personnalités qui ne ferait pas de mal à une femme car ils ne le pourraient tout simplement pas. Gippel, ce mec qui dirigeait un clan de robotique sur Spira, était comme ça, il paraît. Le genre aussi à draguer tout ce qui bouge. 


"Je n'ai pas peur, mais j'espère que tu ne m'en voudras pas si, pour une raison ou pour une autre, je fais une bêtise... Comme, moi je ne t'en voudrais pas si tu me mets une raclée. Evites juste de me tuer, okay ? " 


Ce serait dommage de m'avoir sauvé pour devenir une vulgaire cible d'entraînement après tout, non ? 


C'était la première fois que je prenais la lance à pleine main en situation de combat. Elle était beaucoup plus équilibré que le truc qui me servait avant. Je ne sais même pas si c'était décent d'appeler ça encore une lance, en fait... 


Mes deux mains trouvèrent facilement leurs repères sur le bois, et il était rare que sur une lance on trouve réellement des attaches en cuir ou des gravures pour se repérer. D'une, parce que tout dépendait de comment on la prenait et de deux, car cela dépendait aussi de la constitution de chacun, alors qu'une épée, on préparait la garde au maximum car tout le monde y mettait ses mains dessus. 


"C'est une très belle épée que tu as là, j'espère juste qu'elle ne tranche pas trop..." 


Je pense qu'il faut que j'arrête de parler, ça ne fait que me déconcentrer. Je me mettais énormément la pression face à Lucina. J'avais le désavantage d'être un faux droitier. Si pour le blitzball, c'était assez pratique pour prendre à revers et feinter. Pour un manieur de lance, c'est un peu un comble. J'étais droitier de la main mais gaucher du pied. Ca influençait mon pied d'appui, et donc, ma posture générale. Mais, ça, rien à y faire. 


Après avoir fermé les yeux quelques instants, il fallait bien que je m'élance, je devais y aller, elle me parerait sans peine, de toute manière ! 


Shawn tente d'attaquer Lucina.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le silence de la pénombre   Mer 9 Sep - 15:41

Spoiler:
 

Désormais dehors sur le plateau de Tréno, les deux jeunes gens pouvaient commencer l’entraînement. Lucina avait dégainé Falchion, et avait ordonné à Shawn de l’attaquer. Elle espérait bien qu’il ne soit pas du genre à ne pas vouloir le faire sous prétexte qu’elle était une femme … il remarquerait bien vite que dans les situations de combat, et tout ce qui se rapportait de près ou de loin aux armes, elle avait tout d’un garçon manqué. Shawn disait ne pas avoir peur, mais il appréhendait qu’elle lui en veuille s’il faisait un geste maladroit … et il ne souhaitait pas qu’elle le tue ! La remarque la fit rire doucement.

« Je ne te tuerai pas. Et des erreurs, on en fait tous. Tu crois que j’ai été parfaite du premier coup lorsque j’ai été entraînée ? »

Tout ca pour dire qu’elle était déjà passée par-là, mais elle était beaucoup plus jeune et des bêtises, elle en avait faite tout de même. Heureusement que son père avait toujours eu de bons réflexes pour éviter le pire. Bref. Première étape, Shawn prit son arme – ah bah oui, s’entrainer sans elle, ce serait moyen – et chercha ses repères dessus … avant de se concentrer sur l’épée de la demoiselle. Et une fois de plus, sa remarque fit sourire notre guerrière.

« C’est Falchion, la tueuse de dragons. Un des héritages les plus précieux de ma famille. La lame ne s’abîme en effet pas, depuis des générations. » Une épée magique ? Forgée dans un matériau inconnu ? Probablement. A vrai dire, Lucina l’ignorait elle-même, l’histoire de cette épée s’était perdue au fil des générations. « Et à ton grand dam, elle est très bien aiguisée ! »

Bon ca y est ? Ils pouvaient passer aux choses sérieuses ? Visiblement, oui. Shawn arborait une posture de combat, ce qui força Lucina à reprendre sa position de défense. Elle ne prêtait pas vraiment attention à la façon dont il se tenait. Pour en avoir faire l’expérience elle-même, elle savait que tout le monde n’avait pas la même façon de se tenir et de tenir une arme. Le principal restait après tout qu’il sache ne faire qu’un avec sa lance, qu’elle soit comme la prolongation de son corps et qu’il la maîtrise. Pour le reste, elle devrait peut-être essayer de lui faire travailler ses réflexes. Il s’était laissé envahir par la surprise en passant le portail, c’était pourtant le genre de choses qui pouvait lui être fatal à l’avenir.

Voilà qu’il s’élançait enfin vers la jeune femme, mais dans la mesure où il prenait son élan, elle avait bien entendu le temps de le voir venir, et elle para le coup sans la moindre difficulté, déviant le bout de la lance qui effleura sa hanche là où elle visait son buste à l’origine. Petit moment d’adrénaline avant que Shawn ne recule un peu.

« Au moins, tu vises bien. Mais tu prends trop d’élan, l’ennemi aura largement le temps de te voir venir. L’attaque doit être brute, précise et spontanée. »

Mêlant le geste à la parole, elle empoigna son épée et se retourna à toute vitesse pour un mouvement plus fluide de son épée – si elle voulait attaquer Shawn d’un coup sec, elle n’aurait ni l’élan, ni la bonne distance et l’aurait blessé sans le vouloir. Et là, son épée s’arrêta net juste à côté du cou du jeune homme qui n’avait sûrement pas dû s’y attendre … et qui avait sûrement eu peur !

« Comme ca. L’effet de surprise est vital. Plus tu surprendras ton adversaire, plus tu le déstabiliseras. »

Il perdrait ses moyens au bout d’un moment jusqu’à laisser une faille grande ouverte, et c’était ce moment précis à saisir pour le vaincre ! Bon c’était des conseils. Mais il ne fallait pas qu’ils se tuent tous les deux !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le silence de la pénombre   Ven 11 Sep - 13:27

"Je ne te tuerai pas". Ces mots devaient me rassurer mais la lame, et Lucina l'avait dit elle même, était très très bien aiguisée. Elle avait un nom et, à en croire sa détentrice, une longue histoire. Il existait de tous temps et de tous pays, des légendes sur des armes particulières. Peut être en était-ce une ? 

J'aurais pu l'admirer, mais elle s'était arrêté si près de mon artère aorte que l'envie me passa très subitement. Je n'avais pas vu le coup venir car j'écoutais les conseils de ma nouvelle maîtresse d'arme. C'était l'effet de surprise et le fait de ne pas pouvoir l'anticiper qui avait permis à son geste de ne pas être entravé par une parade ou une riposte. Que mon attaque, était bien trop prévisible car venant de bien plus loin. J'avais la chance et la malchance confondue de posséder une arme avec une longue portée, je pouvais donc frapper de plus loin mais cela pouvait dire aussi que je reviendrais de plus loin pour contrer en cas d'esquive ou de riposte rapide. 

Mon coeur battait très fort, après tout, on ne pouvait pas empêcher la peur et quand une lame aussi acérée approchait de vous à si forte allure, vous ne pouvez pas vous en empêcher. Mais aussi, car l'adrénaline du combat me faisait réfléchir à toute allure. L'épée était tenu du revers de la main par la volte de Lucina, c'était peut être une ouverture facile ? 

Ma lance à la verticale le long de mon flanc gauche, j'eus une idée, je la lançais en l'air si bien qu'elle ne tarderait pas à nous retomber dessus. Surprise, Lucina, ne me verrait donc pas venir. Je pris l'impulsion sur ma jambe d'appui et la plaqua au sol, l'empêchant de rabattre son épée vers moi. La lance retombait un peu à côté de là où nous étions, et j'avais pris soin de freiner la chute de celle qui m'avait recueillie sur Héra pour ne pas lui faire "trop" de mal. 

"Ce genre d'attaque surprise ?

Je la regardais amusé, mes mains enserrant un peu ces bras, juste au dessus de ses coudes pour l'empêcher de les relever, mes genoux de chaque côté de ses hanches pour l'entraver et réduire ses possibilités de rotation. Bon, comme ça peut m'arriver, parfois, j'avais pas forcément réfléchi à la suite, et à la posture dans laquelle cela allait nous mettre, et je rougissais un peu, c'était un peu gênant. 
Je me dégageais donc assez vite pour pouvoir l'aider à se relever. Je lui tournais le dos pour me pencher et ramasser ma lance. 

Est-ce que cette attaque non réglementaire l'aurait amusée ou plutôt fachée ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le silence de la pénombre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le silence de la pénombre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le poids et le nombre des deportes pour 2006
» Le nombre de victimes du choléra risque d'augmenter exponentiellement.
» Projet de loi qui limiterait le nombre de partis politiques a 4 ou 5
» Nombre de Chariot de Guerre par KoS.
» Bélier (limite minimale du nombre de caractère du titre : check !)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy War :: Zone RP :: Héra :: Carte du monde-
Sauter vers: