Accueil

Partagez | 
 

 Avant d'emprunter le portail...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Edward
Fullmetal Alchimiste
avatar

Messages : 1301

MessageSujet: Avant d'emprunter le portail...   Dim 10 Mai - 8:26

Edward et Lucina viennent de l'Océan
=======================
Il s'en était passé des choses depuis qu'Edward et Lucina s'étaient rencontrés. La route depuis Bevelle n'avait pas été de tout repos, ils avaient affronté bien des monstres, et surtout ils avaient appris pas mal de choses l'un sur l'autre. Et ils avaient même appris à  combattre ensembles! C'était une toute nouvelle façon de se battre pour l'alchimiste qui n'avait jamais songé à  combiner ainsi ses capacités avec celles de quelqu'un d'autre! Même avec Alphonse il n'avait jamais fait une chose pareille, et ça l'avait tout simplement fasciné.

Au cours du voyage, donc, il avait appris à synthétiser du feu à partir de l'air autour de lui, et en utilisant cette capacité, il pouvait désormais enflammer l'épée de Lucina pour qu'elle puisse user de cet élément face à son adversaire. C'était d'autant plus intéressant que le feu était souvent efficace sur les monstres! Surtout les monstres plantes, et évidemment dans une forêt dense comme celle de Kilika, y'en avait pas mal!

Enfin bon, après le repas qu'ils prirent tous les deux pour s'être réveillés trop tard, ils étaient retournés sur le pont. Un peu nostalgiques par leur conversation sur leur mode de vie bien trop différent et que pourtant, chacun enviait à l'autre. Mais Edward avait promis d'aider Lucina à s'améliorer en cuisine puisque ça semblait lui tenir à cœur, il pouvait comprendre qu'elle ait envie d'être une bonne mère plus tard, et pas seulement une femme qui apprendrait à ses enfants à se battre! Ça ne faisait malheureusement pas tout dans la vie de savoir tenir une épée. Et puis de toute évidence, elle ne s'installerait jamais à Tréno!

«Tu sais, si tu ne veux pas aller à Tréno, on n'ira pas... je suis sur qu'il y a pleins de choses à voir sur Héra de toute manière!» après tout, elle n'allait pas pouvoir visiter tout Spira, donc pas grave s'il ne visitait pas tout Héra!

Toujours est-il que pour le reste du voyage, il prit surtout des notes dans son calepin pour ne pas oublier leur entraînement de la journée. La façon dont il utilise l'énergie de Lucina pour matérialiser les flammes sur son épée afin qu'elle puisse attaquer, le contrôle qu'il devait avoir sur les flammes pour ne pas qu'elles s'éteignent, et ses théories sur l'utilisation d'autres éléments pour d'autres attaques.

Ainsi, le temps passa plus vite et ils arrivèrent à Kilika. Avec le soleil couchant, la ville était superbe, mais Edward avait quand même une petite boule au ventre à l'idée de revoir toute sa famille.

«Kilika a toujours été une ville magnifique au crépuscule, avec le soleil couchant, on a l'impression que l'eau devient dorée et se reflète sur la ville...» c'était un paysage dont il ne se lassait pas... même s'il l'avait vu des centaines de fois. Edward pointa du doigt la forêt qui montait à flanc de montagne, le temple dépassait et on le voyait très bien d'ici

«Ce monument, là bas, c'est le temple. D'après ce que j'ai compris, le portail se trouve pas très loin.» puis il pointa du doigt un peu plus sur la gauche, là par contre, on ne pouvait voir que des arbres «La maison de Mamy Pinako est par là... elle l'avait construite là bas pour être tranquille avec sa fille. À l'époque, les al-bhed n'étaient pas très bien vus à Kilika, et au moins en évitant le village, on ne lui disait rien du moment qu'elle venait pour dépenser ses gils en courses.» et encore, elle avait un jardin potager et une petite rivière coulait pas loin, si bien qu'elle pouvait subvenir à ses besoins toute seule. Elle avait construit des systèmes ingénieux pour repousser les monstres, et en étant ainsi dans la montagne, elle avait toujours été protégée des attaques de Sin. Mais sa fille avait épousé un médecin qui s'était donc rapproché du village en prenant une maison là bas, Winry était en visite chez sa grand-mère le jour où Sin avait attaqué et dévasté la maison de ses parents.

Enfin peu importe. Le jeune homme soupira en mettant ses mains dans ses poches alors qu'ils arrivaient à quai

«Je t'avoue qu'après cette journée, je n'ai pas trop envie de traverser la forêt de Kilika. Il y a pas mal de monstres, dont certains très dangereux comme les ochus. Je pense qu'on devrait plutôt se reposer à l'auberge pour aujourd'hui, on ira les voir demain matin?» de toute façon, ils n'étaient pas si pressés que ça, et ça donnerait l'occasion à Lucina de visiter un peu le village avant. Le jeune homme descendit du bateau et remercia l'équipage pour le transport, le cuistot le remercia aussi d'un clin d'œil, ce qui amusa quelque peu l'alchimiste avant qu'il se mette à côté de la demoiselle pour marcher sur les pontons de bois.

La soirée était plutôt belle, il faisait bon, mais même en s'étant reposés, les deux jeunes gens étaient encore mal en point après leur entraînement et le combat face au remora. Edward commença à aller vers l'auberge, espérant qu'il y aurait de la place!

«Bonsoir...»
«Mon dieu!! Mais si ce n'est pas le petit Edward!!»
serrant les dents, l'alchimiste sentit tout son corps se crisper. Il connaissait cette dame qui gardait l'auberge, au final, il connaissait presque tout le monde ici, bien qu'il n'était pas revenu depuis longtemps! L'histoire des deux fils de Trisha était tristement connue dans le coin, même s'ils ignoraient tous l'horreur qui avait suivi. Ils pensaient qu'Edward avait été mutilé par un monstre dans la forêt, et que leur maison avait brûlé par accident...  et évidemment, certains avaient oublié combien il pouvait être susceptible sur sa taille! Reprenant son calme, ne voulant pas faire mauvaise impression en lui sautant à la gorge même si c'était horriblement tentant, il finit par prendre une profonde inspiration
«Hum.. je suis grand maintenant, hein? Bref... vous auriez une chambre, s'il vous plaît? Avec deux lits?» l'aubergiste grimaça un peu en penchant la tête sur le côté
«Hum... je suis désolée, on a quelques joueurs de blitzball de passage... ils ont pris tous les lits simples disponibles. Il ne me reste que la petite chambre avec le lit deux places...»

Le jeune homme afficha un air blasé. En soit, il pourrait toujours utiliser l'alchimie pour séparer le lit en deux? Ah non il ne pourrait pas. Deux lits séparés utilisaient plus de matériaux qu'un lit double - plus de bois pour les pieds et le sommier, tout ça - aussi il se tourna vers Lucina pour voir ce qu'elle en pensait
«Au pire, je demande juste un draps de plus et je me fabriquerai un hamac. On va se débrouiller...»
- «D'accord, mais tu ne me l'abîmes pas avec ton alchimie, hein? Je vous connais ton frère et toi!»
«Promis, je vous le rends comme neuf après!»
il déposa 50 gils sur le comptoir et l'aubergiste lui tendit une petite clé rouillée en lui rappelant la direction de la chambre double... il attendit que Lucina le suive pour s'y rendre, une petite toilette ne leur ferait pas de mal non plus, tiens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Avant d'emprunter le portail...   Dim 10 Mai - 15:00

Ca y est, ils arrivaient enfin à Kilika ! Lucina pensait que le temps serait plus long sur le bateau, mais finalement, ca avait été. Le soleil se couchait, l’eau autant que l’île prenaient des couleurs rayonnantes et splendides, c’était un magnifique spectacle … En s’approchant du port, Edward indiquait la forêt où se trouvait le temple … mais aussi la maison de Pinako, il rappelait que les Al Bheds n’étaient pas bien vus fut un temps et qu’elle avait dû se cacher pour vivre en paix. Mais bon, comme il était tard, la journée, fatigante, et que la forêt abritait des monstres, il préférait rendre visite aux autres le lendemain seulement et Lucina approuva d’un signe de tête.

Direction l’auberge donc, ils quittèrent le navire non sans remercier l’équipage et se mirent en route pour rejoindre l’une des plus grandes … maisons ? De Kilika. Les maisons étaient particulières, faites de bois et dont les portes n’étaient que d’épais rideaux ou draps. Les gens devaient se faire tous confiance ici, le genre de village où tout le monde connaît tout le monde. Lucina venait à peine de poser le pied sur ces pontons de bois qu’elle se sentait comme chez elle, l’ambiance ne semblait pas lourde ici.

En tout cas, c’est bien ce qu’elle pensait, tout le monde semblait se connaître ici, Edward fut reconnu par l’aubergiste, et la jeune femme dut se pincer la lèvre pour ne pas rire lorsqu’elle le vit encore comme un petit garçon. Chose moins drôle en revanche, c’était la chambre, l’auberge n’était pas grande et les lits simples étaient tous pris. Il faudrait une chambre surtout adaptée aux couples en temps normal … Etait-ce une bonne idée de laisser les deux-là dormir ensembles ? Même pas pour une question de gêne mais … c’est que Lucina bougeait horriblement trop la nuit !! Pas sûr qu’Edward la supporte. Et puis lorsqu’elle se calme enfin, elle a tendance à prendre le premier truc sous la main pour l’utiliser comme un doudou, faudrait pas qu’elle prenne l’alchimiste comme sa peluche …
Bref, à son tour, elle paya les 50 gils pour sa part de la chambre, et elle suivit Edward sans broncher. Il avait demandé une couverture supplémentaire afin de pouvoir fabriquer un hamac, ce qui laissait donc à penser qu’ils ne dormiraient pas ensembles. En espérant qu’il n’envoie pas Lucina dans le hamac, car si elle gigotait trop, c’est par terre qu’elle risquait de finir sa nuit ! Puis avec son dos en compote, il valait mieux avoir un bon matelas. D’ailleurs une fois dans la chambre, la première chose qu’elle fit, c’est foncer à la salle de bain. Mince, il n’y a pas de baignoire, seulement une cabine de douche. Groumph.

« Un bain bien chaud aurait été le bienvenu pour mon dos, mais je crois qu’il va falloir faire avec … » Bon de toute façon ils avaient besoin d’une bonne douche, et puis même si la nuit tombait, il faisait quand même assez chaud ici et sa tenue de voyage n’était plus très propre avec le combat et l’entraînement ... Il fallait qu’elle se change. « Je vais me laver, je fais vite. »

Ou pas, il fallait qu’elle se lave les cheveux aussi. Et vu leur longueur, elle prenait souvent son temps. Bref, elle jeta ses affaires sur son lit, son arme, son équipement, et récupéra sa robe bleue marine achetée à Luca et hop ! La voilà enfermée dans la salle d’eau. L’arrivée d’eau n’était pas pareille que dans des villes comme Bevelle et Luca, c’était plus … « primitif », mais on voyait bien qu’ils se débrouillaient avec les moyens du bord par ici. De toute façon, il ne fallait pas s’attendre à tout le confort que Lucina avait pu connaître les jours précédents, tout était fait de bois ici. Par exemple, l’isolation, pour sûr que si parmi ces joueurs de blitzball apparemment présents, il y avait des gros ronfleurs, ils allaient les entendre !

Bref, la demoiselle se glissa sous l’eau, malheureusement, tout semblait aller de travers ! Elle voulait attraper le savon, mais il lui échappa des mains pour finir par terre, la forçant à se baisser pour le ramasser. Aie aie aie, elle avait l’impression d’avoir pris une cinquantaine d’années avec ce combat ! Maudit Remora, ce n’était jamais les petites blessures insignifiantes, faut toujours frapper là où ca fait mal hein ?
Tant bien que de mal, elle arrivait enfin à se décrasser comme il le fallait et se rhabilla, se coiffa et elle laissa la place à Edward. Fiou, de son coté, elle ne perdit pas une seconde de plus pour aller s’asseoir sur « son » lit – bon du coup ce n’était pas vraiment que le sien – et se mettre les deux oreillers dans le dos afin de garder les jambes allongées, et sans avoir le dos trop en compote. Elle prit Falchion sur ses jambes, en attendant que l’alchimiste revienne, elle allait la nettoyer et la bichonner comme elle savait si bien le faire …

Lorsqu’Edward revenait, il était normalement l’heure du repas, mais à vrai dire, la demoiselle n’avait pas très faim.

« Ils font des salades ici ? Quelque chose de léger en tout cas, je ne suis pas très affamée … La chaleur sans doute ? » Enfin, elle se mit à sourire doucement tout en continuant de s’occuper de son épée. « Tout le monde a l’air de se connaître ici … l’aubergiste t’a reconnu. Ou alors tu es connu par ici ? J’avais l’impression à l’écouter que ton frère et toi aviez fait quelques petits tours d’alchimie dans le coin. »

A défaut de faire des tours de magie. Qui sait, s’ils faisaient des bêtises aussi, c’est normal alors qu’on se souvienne de deux « petites » - chut – terreurs ! Enfin, la jeune femme étirait un sourire amusé, ca ne l’étonnerait même pas si c’était le cas !
Revenir en haut Aller en bas
Phénix
Admin Enflammée
avatar

Messages : 2176
Age : 22

MessageSujet: Re: Avant d'emprunter le portail...   Dim 10 Mai - 15:05

Gains : + 50 exp [Chacun]

Paiement de la chambre : - 50 gils [Chacun]

Restauration à 100%, Fiches Modifiées.




« De ses ailes, tu brûleras. De ses larmes, tu guériras. »

L'évolution et la grâce du Phénix selon Beate:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward
Fullmetal Alchimiste
avatar

Messages : 1301

MessageSujet: Re: Avant d'emprunter le portail...   Lun 11 Mai - 9:34

Bon, même si l'accueil avait été un peu houleux avec la manière dont l'aubergiste s'était adressée à Edward, le jeune homme était plutôt content d'être de retour au village. Problème, des joueurs de blitzball avaient investi les lieux, et les deux jeunes gens allaient donc devoir se partager la seule chambre disponible! M'enfin peu importe, Edward se ferait un hamac et dormirait dedans - même s'il n'avait pas spécifié qu'il comptait y dormir lui-même!

Enfin bon, ils allèrent dans la chambre et Lucina fonça vers la salle de bain. Entre le sel, la transpiration et les désagréments des entraînements de la journée, il devait reconnaître avoir, lui aussi, bien hâte de prendre une douche. Elle par contre aurait aimé prendre un bain, visiblement, elle avait encore très mal au dos.

«Il y a un bon kiné dans le coin... tu voudrais que je lui demande de passer te voir?» quand on a une équipe de blitzball, un kiné est indispensable! C'est qu'ils ont tendance à se blesser souvent les bougres, et Edward avait souvent fait appel à ses services lorsqu'ils s'entraînaient un peu trop violemment avec Alphonse - même si lui n'avait jamais eu besoin de lui puisqu'il était dans une armure, hein?

Bref. Il laissait Lucina aller se doucher, vu qu'elle allait mettre un peu de temps malgré ce qu'elle avait pu dire, il en profita pour aller justement voir le médecin et lui proposer de l'examiner quand même au cas où. Il n'hésita pas à préciser qu'elle avait déjà pris pas mal de coups jusqu'à présent et que ses soins seraient surement plus que nécessaires.
Le kiné avait promis de passer plus tard dans la soirée, car là justement, il avait trois joueurs de blitzball qui attendaient qu'il s'occupe d'eux.

L'alchimiste revint dans la chambre avant que Lucina ne sorte, il commença à se déshabiller en ne retirant que son manteau, ses gants, ses bottes et ses chaussettes pour se retrouver en débardeur et pantalon. Lorsque la jeune femme lui laissa la salle de bain, il lui précisa rapidement sa petite excursion

«Le kiné passera après manger, surement. Comme ça, il va te rafistoler avant que tu ne t'endormes!» un bon massage par un professionnel et elle va se sentir comme dans du coton!

Il alla rapidement à la douche, il allait mettre bien moins de temps, même s'il se lavait aussi les cheveux, et ressortit presque dans la même tenue que quand il était entré, si ce n'est qu'il portait son pantalon ample noir et non le serré qu'il portait d'ordinaire. Le débardeur semblait identique si ce n'est qu'il était propre. Il jeta ses vêtements dans le panier à linge avant de s'étirer un peu, Lucina en profita pour se renseigner sur le repas du soir

«Oh oui... c'est même leur spécialité. Avec les soupes de poisson...» ici, on ne mangeait pas dans les chambres, il y avait une petite salle à manger commune, et en général, fallait attendre qu'il y ait des sièges de libres. Heureusement, les joueurs étaient encore en entraînement, donc ils avaient le champs libre.

Pendant qu'ils se dirigeaient vers la salle à manger, Lucina s'intriguait de voir que tout le monde se connaissait ici, ou du moins que son frère et lui étaient connus.

«Quand on était petits, il y a eu une tempête, les rivières de la forêt ont débordé, ça a causé un gros glissement de terrain et le village et le temple auraient pu être inondés... un comble quand on sait le nombre de fois où il a été détruit par la mer à cause de Sin.» pour une fois, le mal venait des terres, inutile de dire que les habitants s'étaient senti désemparés «mais avec mon frère, on a utilisé l'alchimie pour créer un immense barrage qui a protégé la ville et permis aux eaux de s'évacuer de part et d'autre du village, dans la mer. Forcément, c'était assez spectaculaire sur le coup, c'est comme ça que j'ai rencontré mon maître qui m'a mieux formé à l'alchimie avant que je ne devienne alchimiste de Bevelle.»
- «Et c'est comme ça qu'ils sont devenus célèbres!»
reprit l'aubergiste qui passait par là, elle avait justement un énorme saladier dans les mains avec une salade de la mer «vous devriez manger rapidement avant que les joueurs n'arrivent, il ne restera plus rien après! Si vous voulez autre chose, je peux faire une omelette?»
«Non, merci. Une salade, ça ira très bien!»
- «De toute manière, je vais surement devoir en faire, je doute que ces monstres se contentent d'un peu de verdure au poisson!»
elle pouffa de rire avant de déposer le saladier au centre d'une grande table rectangulaire avec des bancs de chaque côté. Edward s'installa en bout de table, face à Lucina et commença à faire le service.

Pour le moment, c'était calme, mais au bout d'une dizaine de minutes, le brouhaha des joueurs s'intensifia et ils entrèrent, pas encore lavés, légèrement humides, dégageant une odeur d'algue et d'iode, avant de s'installer tout en ignorant royalement les deux jeunes gens, continuant de parler de leur entraînement comme si de rien n'était. Jusqu'à ce que l'un d'eux bouscule Edward et manque de le faire tomber

«Oups? Pardon p'tit, j't'avais pas vu!»
«TU SAIS CE QU'IL TE DIT LE NABOT?????»
autant pour l'aubergiste, Edward avait bien voulu faire des efforts, mais là, face à un gars qui devait faire deux fois sa taille en hauteur et en largeur, pas de pitié! Il avait bondi si vite que le joueur n'avait rien vu venir, il se retrouvait par terre, sur le dos avec un alchimiste en rogne sur le torse en train de lui postillonner dessus, jusqu'à ce que deux autres joueurs se lèvent, l'attrapent sous les aisselles et le soulèvent comme une plume

«Hey là! On se calme!»
«Groumph! Il n'avait qu'à pas m'insulter!!»
«Ouais ben on se calme quand même!»
soufflant comme un bœuf, Edward avait renversé son assiette en bondissant, mais de toute manière, il n'avait plus faim. Cependant, il se rendit compte qu'il avait cassé la céramique, aussi il joignit ses mains et la répara pour la reposer ensuite sur la table, les joueurs sifflèrent d'admiration, d'autre affichèrent une mine horrifiée, et d'autres encore semblaient ne pas s'en soucier - on voyait là qui venait de Kilika ou non. Puis Edward jeta un regard à Lucina, puis rougit en ayant l'air désolé, puis les mains dans les poches, il sortit de la salle. Il tomba nez à nez avec le kiné qui le regarda avec un léger sourire

«Ah Edward, je me disais bien que j'avais entendu ta voix mélodieuse, dehors.. toujours aussi susceptible, hein?»
«Oh ça va hein...»
«Où est ton amie?»
le jeune homme se tourna pour montrer Lucina, le kiné s'avança alors et lui tendit la main «bonsoir, Mademoiselle. Edward m'a dit que vous aviez été blessée. Vous pouvez finir votre repas, je m'occuperai de vous ensuite.»
«J'attends dehors, moi... je vais prendre l'air.»
ou comment gâcher une soirée qui avait bien commencé? Lucina risquait de s'endormir après le passage du kiné, il irait se coucher à ce moment là surement, il serait calmé d'ici là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Avant d'emprunter le portail...   Lun 11 Mai - 12:47

Heureusement, ils ne risquaient pas de manger trop lourd ce soir. Même si la nuit s’installait progressivement, il faisait encore bien chaud et cela semblait couper l’appétit de la jeune femme. Dès qu’Edward fut prêt, ils quittèrent le chambre pour aller manger, et le temps qu’ils s’y rendent, Lucina se renseignait sur cette fameuse « popularité » qui semblait le suivre par ici. Ah, étant plus jeunes, son frère et lui avaient réussi à protéger le village d’une catastrophe naturelle, qui cette fois, n’avait aucun rapport avec Sin. Les habitants avaient dû croire qu’une malédiction les poursuivait … Lucina comprenait mieux donc pourquoi tout le monde le reconnaissait !

Elle s’installa à table, par contre si elle s’attendait à quelque chose de convivial, ce ne fut pas vraiment le cas … En soit, tout le monde était bien là, mais les joueurs de blitzball ignoraient royalement les deux jeunes gens. Lucina ne put que plonger dans son assiette sans rien dire ni rien faire, elle ne pouvait même pas parler à Edward qui était en bout de table, il ne l’entendrait même pas ! Aussi elle mangea, jusqu’à ce que la situation ne dérape avec le mot tabou, et la susceptibilité un peu trop grande du jeune alchimiste. Lucina aurait pu gueuler un bon coup pour calmer le jeu – car de l’autorité, boudiou qu’elle en avait ! – mais elle se contenta de mettre son menton dans sa main en soupirant d’un air exaspéré devant cette scène. Mais finalement en le voyant continuer de s’agiter même après s’être fait stopper par deux joueurs, elle plissa des yeux d’un air agacé.

« Bon, Edward, ca suffit !!!!!! »

Elle le gronda avec un air sévère. Rah celui-là alors !! Elle pouvait comprendre qu’il ait un complexe sur sa taille, mais il ne s’était pas fait insulter non plus … Vivement qu’ils aillent sur Héra tiens ! La majorité de la population devait faire sa taille, pour ne pas dire que certaines races étaient même plus petites que lui donc il ne risquait pas de se faire « insulter ».
Bref, il finit par réparer la casse qu’il avait fait dans l’agitation, et décida de quitter les lieux, non sans croiser le kiné au passage qui allait s’occuper de Lucina. La jeune femme regardait son camarade quitter la pièce et son regard se fit de moins en moins autoritaire et elle eut l’air plus inquiète tout à coup. C’était à ce point ? Enfin … Elle finit par attraper la main du kiné pour répondre à ses salutations et se leva lorsqu’il dit qu’elle pouvait finir de manger.

« J’ai fini de manger … et je n’ai plus faim de toute manière. »

Elle aurait bien aimé sortir avant tout de même pour aller parler à Edward mais le kiné devait avoir autre chose à faire de sa soirée aussi, donc elle le conduisit dans la chambre pour qu’il s’occupe d’elle. Il n’y avait pas de tables de massage ici, donc elle s’installa directement sur le lit … Sauf que forcément, elle devait se déshabiller et dans la mesure où elle ne portait qu’une robe, elle allait finir qu’avec un seul sous-vêtement ! Inutile de dire qu’elle était devenue rouge pivoine d’une traite. Mais bon, pas le choix, elle s’exécuta et s’allongea sur le ventre mais à peine avait-il posé les mains sur elle qu’il sentait déjà qu’elle était encore plus tendue que le fil d’un arc !

« Détendez-vous un peu … J’ai l’habitude, ne vous inquiétez pas ! »

Plus facile à dire qu’à faire, elle n’avait pas du tout l’habitude qu’on la touche, encore moins dans une tenue aussi … simple ? Mais bon, il faut dire que kiné ou masseur, ils savaient y faire pour détendre les muscles et la jeune femme se détendit au fur-et-à-mesure. Au début, il parlait avec elle, une fois de plus, sa chevelure en étonnait plus d’un par sa couleur particulière, aussi elle révéla assez vite qu’elle n’était pas originaire de Spira. Mais plus ca allait, et moins la conversation se faisait, le kiné faisait teeeeellement de bien à la jeune noble que ses paupières se firent, malgré elle, lourdes.

Et elle avait fini par s’endormir … Ce qui amusa en réalité le kiné, elle avait l’air tellement paisible qu’il n’osa pas la réveiller – surtout vu l’heure – pour qu’elle se rhabille. Il attrapa juste le drap pour la recouvrir tout de même et quitta la pièce, sûrement allait-il prévenir Edward au passage qu’il avait terminé … et que Lucina dormait. Mais bon, s’il pensait éviter la crise cardiaque à l’alchimiste en ayant recouvert le corps presque totalement dévêtu de la jeune femme, il pouvait se fourrer le doigt dans l’œil ! Alors certes au début non, elle n’avait pas bougé d’un poil, mais on sait tous comment elle dort, elle finirait bien par gigoter dans tous les sens pour finir avec les couvertures par terre et l’oreiller dans les bras ! Aie aie aie …
Lucina dort

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Edward
Fullmetal Alchimiste
avatar

Messages : 1301

MessageSujet: Re: Avant d'emprunter le portail...   Mar 12 Mai - 10:39

Peu importe que Lucina hurle pour le calmer, l'alchimiste avait toujours été ainsi. Et le pire, c'est qu'il avait grandi depuis... il n'avait plus cette taille de nabot comme quand il était plus jeune, sa théorie était qu'Alphonse lui avait transmis un peu de sa croissance lorsqu'il était dans son armure. Comme si le lien qu'il avait créé par son sang en apposant le sceau sur son armure pour y sceller son arme, avait agi aussi sur son propre organisme. Mais rien n'y faisait, aujourd'hui, il était d'une taille, certes inférieure à la moyenne, mais correcte. Pourtant, rien n'y faisait, il ne supportait pas qu'on dise ce mot en parlant de lui.

Il n'était pas dit que ça s'arrange sur Héra. Ce n'était pas parce qu'il y aurait d'autres personnes plus petites que lui qu'il réagirait mieux si on le traitait de nabot. Mais au moins, il y aurait surement moins de gens pour le dire.
Toujours est-il qu'il avait quitté la salle à manger pour aller faire un tour. Marcher sur les nombreux ponts de bois de Kilika lui ferait du bien, et puis de toute manière, Lucina allait se faire faire un massage, autant qu'il la laisse tranquille. Ce n'était pas avec un gamin surexcité qu'elle allait se détendre.

Les mains dans les poches, il alla le plus loin possible, sur l'un des pontons qui servait aux bateaux qui rentraient de la pêche. Il s'installa au bord, les pieds dans le vide, assez loin de l'eau pour ne pas risquer d'être mouillé - preuve encore qu'il était trop petit, certains arrivaient à avoir les pieds dans l'eau ici... mais tant pis, il n'y pensait même pas, trop blasé de son propre comportement.
Il resta ici un long moment à regarder les étoiles, essayant de se changer les idées en se rappelant les bons moments de la journée, comme leur entraînement et le petit cours de cuisine, puis quand il jugea que le kiné devait avoir terminé, il retourna à l'auberge.

Les joueurs de blitzball étaient encore dans la salle à manger, sauf qu'ils ne mangeaient plus rien et buvaient simplement comme des trous en chantant et en riant de leur journée d'entraînement. Heureusement que leur chambre était la plus éloignée d'ici, mais Edward avait la désagréable sensation qu'il les entendrait quand même... merci la super isolation sonore du bois. Bref, il se dépêcha de filer, il ignorait depuis combien de temps le doc était parti, et si Lucina l'attendait... mais il frappa quand même doucement à la porte, sans entendre la moindre réponse.

Il se risqua donc doucement à l'ouvrir, il n'y avait visiblement personne au premier abord, jusqu'à ce qu'il repère la masse sur le lit de la jeune femme, elle avait du s'endormir.
Dans un premier temps, il se contenta de se faufiler doucement dans la chambre, retirer ses chaussures et chaussettes pour ensuite se diriger vers son lit, il ne voulait pas prendre le risque de la réveiller, mais lorsqu'il se tourna pour s'asseoir, elle était face à lui, une main pendant dans le vide et l'autre sous son oreiller, et le draps avait glissé jusqu'à son ventre, si bien que... on va dire qu'il avait une très jolie vue!


«OUAAAAAAH!» très discret! Mais Edward ne s'y était tellement pas attendu qu'il avait fait un bond en arrière, tellement qu'il était carrément passé par dessus son lit pour se retrouver de l'autre côté, par terre dans un BOOOM qui aurait réveillé un mort! Il y eut des bruits de pas, et là, si Lucina n'était pas réveillée, c'est que même un troupeau de shoopuf ne pourrait pas! Deux joueurs de blitzball qui avaient surement regagné leur chambre plus tôt s'étaient précipité et ouvrirent la porte brusquement

«Qu'est-ce qui se passe? On a entendu une femme crier!!» COMMENT ÇA UNE FEMME??
«OÙ ÇA TU AS ENTENDU UNE FEMME CRIER TOI????» les joueurs pouffèrent de rire avant de se tourner vers Lucina qui avait du se couvrir entre temps! Mais le regard qu'il lui lancèrent en voyant bien qu'elle n'était que très peu vêtue voulait surement dire beaucoup!
«Oooh! Je vois! Dites donc vous deux, si vous voulez vous envoyer en l'air, soyez plus discrets! Les murs sont fins!»
L'alchimiste écarquilla les yeux alors qu'ils se sauvaient en riant! Ah non! Ça n'allait pas se passer comme ça! Il se leva rapidement, joignit ses mains et les plaqua sur le mur... si Lucina ne voyait pas ce qu'il avait fait, elle pourrait entendre le "bong" derrière le mur... l'alchimiste avait synthétisé un poing en bois qui avait fichu une baigne au hasard à l'un des gars et ils se mirent à pester en se demandant d'où ça pouvait bien venir! Non mais!!

Bon, fronçant du nez, le jeune homme se tourna vers Lucina et rougit à nouveau en se souvenant de comment tout ça avait commencé

«Euh je.. désolé.. ton.. ton draps avait glissé et...» vite, il se retourna pour qu'elle puisse éventuellement s'habiller afin qu'elle ne pense pas qu'il comptait en profiter... oui donc euh? La suite?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Avant d'emprunter le portail...   Mar 12 Mai - 12:13

Ah … Ce doux moment où vous vous endormez avec cette sensation d’être sur un nuage de coton … Et puis tout à coup … Le pire hurlement de votre vie qui vous tire si violemment de votre sommeil que vous aurez pu faire un bond et vous retrouvez par terre !! Fort heureusement, la demoiselle n’était pas tombée, mais le réveil fut violent ! Et de toute évidence, c’était encore le soir … Lucina s’était redressée pour constater qu’Edward était sur le sol et … pourquoi elle se sentait dévêtue ? ARGH mais elle EST dévêtue !!! Elle chopa son oreiller rapidement pour se le plaquer devant son buste et ainsi cacher sa poitrine. Bordel mais qu’est-ce qu’il fa….it là ? Non, question idiote, c’était sa chambre aussi, c’est normal qu’il soit là, la bonne question à se poser c’est … COMMENT elle s’est retrouvée aussi peu vêtue ?? Lucina dut rembobiner – avec du mal avec toute l’agitation tout à coup et le coup de stress – sa soirée jusqu’à se rappeler le passage du kiné.

Mais pas le temps d’y songer davantage que deux joueurs de blitzball débarquaient dans la chambre et là c’était franchement le pompon ! La demoiselle rougit d’une traite et serra davantage l’oreiller dans ses bras. Honnêtement, elle avait envie de leur balancer le coussin en leur gueulant de TOUS sortir, mais si elle le faisait, elle révélerait son corps dans le quasi plus simple appareil ! Hors de question. Et en plus ils croyaient qu’ils allaient faire mumuse sous les draps … Mais heureusement pour eux Lucina n'avait pas l'habitude de cette expression. Peu importe. C’était probablement la première fois de sa vie que Lucina se retrouvait aussi confuse et gênée à la fois, elle avait l’impression qu’elle allait s’évanouir d’une seconde à l’autre ! Heureusement ils quittèrent vite les lieux – non sans subir la vengeance d’Edward – et ils se retrouvaient à nouveau tous les deux.

Sur le coup, elle ne savait pas quoi faire ni quoi dire, elle était horriblement embarrassée et il en allait de même pour l’alchimiste. Il s’excusa alors, et la demoiselle profita qu’il ait le dos tourné pour récupérer sa robe et se rhabiller rapidement. Fiouuuu.

« Voilà je suis habillée … » Qu’elle indiquait pour lui dire qu’il pouvait se retourner. Mais elle n’osait pas du tout lever les yeux pour le regarder, et elle avait les joues encore plus rouges qu’une tomate. « Je suis désolée !! Le kiné est passé, il s’est occupé de moi … on a discuté et … le trou noir. J’ai dû m’endormir et il n’a pas dû oser me réveiller, je ne sais pas … »

Ou comment paniquer. Gaaaaah !!! Mais quelle situation embarrassante franchement !!!! Il ne manquait plus que ca pour finir la journée en beauté !! Enfin bon, elle se rappelait qu’il était sorti à cause d’une mauvaise humeur passagère, aussi elle se risqua à lever les yeux vers lui – mais les baissa presque aussi sec – pour lui demander :

« Hum … Est-ce que ca va mieux … ? »

… Oui non, finalement cette question était débile et inappropriée après ce qu’il venait de se passer. Détournant le regard vers la porte, elle cherchait autre chose à dire mais … quoi ? Le passage des joueurs dans la chambre n’avait clairement pas aidé … d’autant plus qu’elle n’avait rien compris à ce qu’ils avaient raconté – ah Lucina et les expressions.

« Euh … Ils entendaient quoi par « s’envoyer en l’air » ? »

… Vous avez déjà vu une femme qui cherche à améliorer une situation et qui en fait l’empire plus qu’autre chose ? La pauvre avait juste envie de se cacher sous les draps et ne pas en ressortir … Mais une chose est sûre, après un tel événement, elle n’avait plus du tout envie de dormir ! Ou du moins, elle aurait trop de mal à se rendormir …
Revenir en haut Aller en bas
Edward
Fullmetal Alchimiste
avatar

Messages : 1301

MessageSujet: Re: Avant d'emprunter le portail...   Mar 12 Mai - 15:54

Des fois, Edward se disait que c'était peut être pas plus mal qu'il soit petit. Sérieusement, les gros balèzes avec leurs muscles énormes donnaient toujours cette impression de ne rien avoir dans la tronche, de n'être que de parfaits abrutis! Et autant ceux du repas que ceux qui avaient déboulé dans la chambre semblaient être de cette catégorie!

Bref, de toute manière, pas comme si ça changeait grand chose, le mal était fait, Edward était plus mal à l'aise que jamais, mais au moins ils étaient de nouveau seuls avec Lucina. Il lui avait malgré tout tourné le dos pour lui laisser le temps de s'habiller, mais il mit encore quelques secondes à se retourner lorsqu'elle lui signifia être présentable

«J'ai pas croisé le médecin, sinon je pense qu'il m'aurait prévenu...» il se racla légèrement la gorge avant de se retourner pour aller s'asseoir sur la chaise face au lit de Lucina. Il avait encore un peu de mal à la regarder dans les yeux, mais ce malaise passerait surement d'ici le lendemain. Certes, on ne pouvait pas dire qu'il avait l'image gravée en mémoire, mais la situation en elle-même restait suffisamment fraîche dans son esprit pour qu'il ne puisse pas être à l'aise tout d'un coup. Lorsqu'elle lui demanda s'il allait mieux, il se contenta de hausser des épaules, ne sachant pas encore dans quel état il se trouvait vraiment en fait...

Et puis ce fut pire lorsque la jeune femme demanda ce que signifiait l'expression s'envoyer en l'air! Edward avala sa salive de travers et se mit à tousser violemment, ramenant son poing devant son visage pour contenir sa quinte de toux, les larmes lui montant aux yeux alors qu'il était presque plus rouge que son manteau posé sur une chaise un peu plus loin!

«Koff koff... tu... tu ne sais pas ce que ça veut dire?» il renifla un peu et essuya une larme au coin de ses yeux, il lui fallut quelques secondes de plus pour reprendre son souffle et se calmer avant de fermer les yeux pour réfléchir... autant se débarrasser de ça très vite, ça ne servait à rien de tourner autour du pot

«C'est une expression vulgaire pour dire qu'on fait l'amour... m'enfin je pense que c'est surtout pour ceux qui couchent ensembles comme ça, pour s'amuser et pas parce qu'ils ont des sentiments... je suis pas sur qu'il y ait une vraie subtilité mais bon...» il ne la regardait toujours pas pendant qu'il parlait, se grattant la joue avec une moue gênée, ne sachant pas trop quoi ajouter de plus. Il toussa une nouvelle fois, mais plus pour la forme que par réelle envie avant de se lever pour aller vers la salle de bain

«Je vais me passer un peu d'eau sur le visage...» il revint assez vite, puis il s'approcha du lit pour attraper la couverture et se dirigea vers le coin de la pièce, de là, il utilisa l'alchimie pour faire apparaître deux crochets sur chaque mur, puis il modifia l'aspect de la couverture pour qu'elle ait des anneaux en tissu afin qu'il puisse l'accrocher comme un hamac. De là, il s'installa dedans de telle sorte qu'il ait Lucina dans son champs de vision, et qu'elle puisse le voir aussi si elle était assise... puis il ramena ses mains derrière sa tête, essayant de se calmer peu à peu

«Bref... ça va mieux ton dos? Tu as l'air de.. bouger un peu plus facilement que quand on est arrivés...» c'était un détail qu'il avait remarqué lorsqu'elle avait attrapé le coussin pour se cacher, elle avait retrouvé une certaine vivacité de mouvement on va dire... bref, il essayait d'éviter d'ajouter cette précision avant de bâiller de façon quelque peu exagérée pour essayer de changer de sujet

«On devrait dormir, surtout que lorsque les autres vont aller au lit, ils vont faire un tel boucan que si on dort pas avant eux, on va jamais y arriver!» il parlait évidemment des joueurs de blitzball. Pour sa part, il commença à fermer les yeux après avoir pris appui sur le mur d'à côté pour se balancer un peu... il espérait que Lucina réussirait à dormir elle aussi, surtout que demain, nouveau malaise... rencontrer la famille d'Edward et leur dire au revoir, voire adieu.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Avant d'emprunter le portail...   Mar 12 Mai - 19:27

Ou comment vivre le moment de toute sa vie. Peu importe le contexte, ils avaient le chic pour se retrouver dans les pires situations, et celle-ci était sûrement la plus embarrassante de toutes ! Impossible pour eux de se regarder dans les yeux pour le moment, et si Lucina espérait changer la donne en posant des questions à son camarade, elle l’enfonça davantage en lui demandant ce que signifier l’expression « s’envoyer en l’air ». Mon Dieu, il avait failli s’étouffer ! Sur le coup elle s’était inquiétée et était presque prête à venir le taper violemment dans le dos … jusqu’à ce qu’il brise la glace un bon coup en disant cash les choses – histoire de s’en débarrasser rapidement. Ah. Ils avaient donc cru qu’ils allaient faire l’amour … Bon bah là, c’est reparti, les joues de Lucina devinrent brûlantes et elle se laissa tomber sur le lit en ramenant les draps sur son visage. Argh, elle aurait dû se taire.

Il y eut juste un « Mmhm » pour acquiescer lorsqu’il déclara aller se passer de l’eau sur le visage, et elle resta ainsi jusqu’à ce qu’il revienne. De là, il s’était formé un hamac pour pouvoir y dormir et lorsqu’il demanda à Lucina comment allait son dos, elle retira le drap et se redressa pour se mettre assise et pouvoir le regarder – non sans un poil de difficulté, toujours.

« Oui. Je n’ai pas souvenir qu’on m’ait fait autant de bien par le passé, c’est sans doute pour ca que je me suis endormie … »

Sans se rhabiller … Et à cette nouvelle pensée, Lucina rougit encore une fois. Mais Edward changea à nouveau de sujet, suggérant d’aller se coucher avant que les joueurs de blitzball ne fassent trop de vacarmes. Elle approuva d’un signe de tête et s’allongea à nouveau, s’installant sous les draps, calant sa tête dans son oreiller … Mais honnêtement ? Comment voulez-vous qu’elle se rendorme après ce qu’il venait de se passer ? Elle ne cessait d’y repenser et de se repasser la scène en boucle dans sa tête, c’était terriblement gênant !
… Et finalement, les joueurs retournaient tous dans leurs chambres avec une telle discrétion que Lucina se demandait si un Shoopuf n’était pas moins bruyant par hasard ? Impossible de dormir … Et lorsque ca se calma enfin, elle ferma encore les yeux, et elle s’apprêtait presque à tomber dans les bras de Morphée lorsque d’assourdissants ronflements firent vibrer les murs en bois ! Non mais c’est une blague !?

Bref, inutile de le dire donc, même si Lucina avait fini par s’écrouler de fatigue, elle avait passé une très mauvaise nuit. Elle se réveillait presque comme d’habitude la première, mais elle était tellement dans le gaz qu’elle ne se sentait pas d’humeur à faire une farce de bon matin à Edward … Ses yeux étaient marqués par la fatigue, elle le constata dans le miroir en allant se passer de l’eau sur le visage à la salle de bain, puis elle retira sa robe bleue pour mettre sa tenue habituelle de voyage. Elle aurait voulu mettre sa robe blanche pour supporter la chaleur, mais dans la mesure où ils devraient traverser une partie de la forêt pour aller voir la famille d’Edward – et qu’elle était habitée par des monstres – et qu’ensuite ils devraient encore y retourner pour emprunter le portail … Il valait mieux être paré à toute éventualité.

Pour finir, la jeune femme se coiffa et retourna dans la chambre pour secouer Edward mais … elle oubliait qu’il était sur un hamac, et le secoua si fort que le hamac bougea dans tous les sens !! Sans se retourner heureusement quand même, mais bon !

« Oh pardon pardon pardon !! Je voulais y aller doucement … »

Elle recula, elle était tellement dans le gaz qu’elle en avait oublié le malaise de la veille. Le temps qu’il se lève, elle fouillait dans ses affaires pour quand même s’attacher les cheveux. Elle ne mettait pas sa cape non plus malgré tout pour ne pas mourir de chaud.

« Tu as bien dormi ? Je t’avoue que je n’ai pas réussi à me rendormir avant le retour des autres dans leurs chambres et … je confirme, la discrétion, ce n’est pas leur tasse de thé. »

D’ailleurs pour appuyer ses dires, elle mit sa main devant sa bouche pour camoufler un bâillement qui cherchait à s’échapper de sa bouche. Pour le coup, elle n’aurait pas dit non à un bon kafé, mais hors de question de boire celui de Spira ! Quoique Kilika était un village au mode de vie plus proche de celui de Héra, il était peut-être meilleur ici ? Oh, mais ils devaient descendre à nouveau dans la salle à manger … Elle n’avait pas trop envie de revoir les joueurs de blitzball, l’histoire de la veille, ils avaient bien dû en parler tiens ! Aussi, Lucina laissait son partenaire s’habiller, mais lorsqu’il revint, elle se mit à rougir un petit peu.

« Tu crois que nous pouvons emporter quelque chose pour le petit-déjeuner et manger sur le trajet ? Je n’ai pas trop envie de me retrouver encore dans cette salle à manger … »

Surtout si Edward se faisait encore « insulter », si c’était pour que leur matinée débute mal, ce n’était pas la peine de tenter le coup.
Revenir en haut Aller en bas
Edward
Fullmetal Alchimiste
avatar

Messages : 1301

MessageSujet: Re: Avant d'emprunter le portail...   Mer 13 Mai - 14:10

Un petit coup de pied et Edward commençait tranquillement à se balancer. Si Lucina n'avait plus mal au dos, c'était une bonne chose! Au moins elle devrait pouvoir être en forme le lendemain. Ou pas. S'il était habitué à dormir avec des gars qui ronflent, grognent et même qui pêtent, ce n'était pas le cas de la jeune femme qui mit du temps à se calmer avant d'essayer de trouver Morphée. Mais les joueurs de blitzball faisaient un sacré boucan, mais pas comparable à celui des soldats avec qui Edward avait souvent partagé les dortoirs, aussi il pouvait très bien dormir même si un troupeau de shoopufs chargeait à côté  de son oreiller. Bon là il était dans un hamac, mais l'image était là.

Aussi, contrairement à Lucina, il passa une bonne nuit, jusqu'au réveil le lendemain où il manqua de tomber de son hamac lorsque la jeune femme le secoua un peu!

«Oups! Va vraiment falloir que tu apprennes à maîtriser ta force!!» son cœur battait un peu vite, mais dans l'ensemble, il y avait plus de peur que de mal. Le jeune homme s'étira longuement avant de descendre de son hamac. Puis il usa de l'alchimie pour rendre à la couverture son apparence d'origine, de même que le mur, bien qu'on voyait d'étranges petites marques près du sol, des traces qui prouvaient que l'alchimie avait été utilisée aussi, comme si le bois était écaillé.

Enfin bon, visiblement, il avait bien mieux dormi qu'elle, et ça l'embêtait un peu sur le coup

«J'ai bien dormi, oui... mais toi? T'es sur que ça va aller? T'as une sale tête... si tu veux, tu feras une petite sieste chez Mamy Pinako cet après-midi avant qu'on aille rejoindre le portail?» oh la... il venait de réaliser que c'était peut être son dernier jour sur Spira? Ouah... c'était incroyable. Enfin, il fouilla dans son sac, il jugeait qu'il n'avait pas beaucoup de sphères compétences pour pouvoir améliorer son sphérier si jamais il quittait les lieux. Autant ne pas pouvoir augmenter ses capacités n'était pas trop dérangeant puisque son entraînement naturel au combat pourrait suffire à l'améliorer, mais s'il ne pouvait pas apprendre de nouvelles techniques pour maîtriser son alchimie, c'était plus problématique. Il n'était pas sur que les monstres de Kilika laissent de telles sphères en plus... groumph.

Bref, il rassembla ses affaires et alla s'habiller. L'aubergiste avait nettoyé le linge pendant la nuit et il était tout frais tout propre! Il remit tranquillement sa tenue habituelle avant de se diriger vers la salle à manger. Les joueurs de blitz ronflaient encore, mais Lucina n'était visiblement pas à l'aise avec l'idée de les voir débarquer pendant leur petit déjeuner.

«Oui si tu veux... je crois pas qu'elle ait des gobelets ici, mais je vais en synthétiser avec du papier pour qu'on puisse transporter nos boissons.» aussi, il se dirigea vers le comptoir, lui demanda un café et deux feuilles de papier, il laissa Lucina choisir ce qu'elle voulait boire pendant qu'il usait de l'alchimie pour transformer les feuilles en petits gobelets et ainsi transvaser les boissons. De là, il prit également un croissant avant de sortir pour quitter l'auberge et se diriger lentement mais surement vers la forêt.

«Tu veux faire quelques achats avant de partir? Rien ne dit que l'on atterrira sur un monde amical, ou que le portail sera dans une zone sûre...» quelques potions de plus seraient surement utiles? Bien qu'il comptait apprendre l'alchimie du corps en arrivant chez Mamy Pinako pour pouvoir prodiguer les premiers soins en cas de besoin. Mais finalement de son côté, il n'avait rien besoin d'acheter. Malgré tout, il préférait voir si Lucina aurait besoin de quelque chose.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Avant d'emprunter le portail...   Mer 13 Mai - 23:09

Spoiler:
 

Oh que oui, Lucina avait une sale tête, ca, on pouvait le dire. En voyant les traits trop fatigués de la jeune femme, Edward proposait éventuellement qu’elle fasse une sieste avant d’emprunter le portail dans la forêt mais elle secoua la main comme pour dire non. Elle n’avait pas envie de déranger sa famille, ce n’était pas très respectueux … Enfin bon, dès qu’ils furent tous les deux prêts, et avant qu’ils ne descendent, Lucina demanda tout de même s’ils ne pouvaient pas manger sur le trajet, n’ayant guère envie de se retrouver à nouveau dans une salle commune avec ces hommes bruyants et sans manières. Elle fut soulagée qu’il accepte, aussi, ils quittèrent les lieux en passant par l’accueil. Lucina avait pris un croissant, et s’était même risquée à prendre un café ! Il serait peut-être un peu plus buvable qu’à Bevelle dans un lieu aussi rustique que Kilika … Une fois dehors, elle mordit dans son croissant lorsque l’alchimiste lui demanda si elle souhaitait faire quelques achats. Même s’il comptait revoir les bases de l’alchimie humaine pour prodiguer des soins, Lucina préférait jouer sur la carte de la prudence, on ne sait jamais, s’il est trop fatigué au cours d’un combat pour réussir à utiliser la moindre formule alchimique. Et de son côté, comme elle n’avait que trois petites potions … Il valait mieux en acheter d’autres.

« Je pense que niveau objets de guérison, je suis bien, mais je vais prendre quelques potions quand même au cas où. On ne sait jamais ce qu’il peut arriver, même après que tu aies revu les soins par l’alchimie. »

Hop, petit détour juste vers la petite boutique d’objets exposée à l’extérieur sur les pontons, il y avait juste des étalages et la demoiselle acheta une dizaine de potions avant de suivre à nouveau son camarade jusqu’à la forêt de Kilika. Il devait passer la grande porte de bois gardée par la Ligue des Jeunes, ils laissaient plus facilement passer depuis que les événements avec Néo-Yevon s’étaient tassés. Lucina avait fini son croissant et prit une profonde inspiration avant de boire son café … Elle eut une quinte de toux sur le moment mais ca va, elle n’avait rien craché cette fois.

« Bon, il est meilleur qu’à Bevelle mais ca ne vaut toujours pas celui de chez moi … Je crois que le kafé est l’une des premières choses que je te ferai goûter si nous allons sur Héra ! »

Peut-être qu’il le trouverait un peu trop fort sur Héra puisque son palais ne devait pas être habitué à autant d’arômes mais bon, ca valait le coup de le goûter quand même ! Bref, pour ce qui était des gobelets elle le gardait pour l’instant, ne sachant pas si Edward voulait leur redonner leur forme première … Et ils pénétrèrent alors dans la forêt. Une fois de plus, Lucina fut bluffée par la beauté des lieux …

« Je n’ai pas souvenir que les forêts à proximité de chez moi soient aussi belles … »

La plus grande forêt qu’elle connaissait – de nom seulement, elle ne s’y était jamais rendue elle-même – était la Forêt Maudite. Elle était vaste et s’étendait sur plusieurs kilomètres, mais … Comme son nom l’indique, ca ne faisait pas vraiment rêver et ne donnait même pas envie d’y entrer. Et pour cause, elle n’était pas appelée « maudite » pour rien … Les rumeurs les plus récentes disaient qu’une partie était figée dans la pierre, d’autres disent que d’horribles créatures y vivent, et même la nature est hostile. Ceux qui ont pénétré ces bois ne sont jamais revenus … Vraiment, la Forêt de Kilika semblait angélique à côté ! Enfin, il ne fallait pas oublier qu’il y avait des monstres quand même, prudence est mère de sûreté. Lucina suivait Edward, ignorant s’ils étaient vraiment loin de la maison de sa « Mamy Pinako » mais bon, ce qu’elle savait en revanche, c’est qu’il était proche des retrouvailles … et des au revoir aussi. Ce soir, il ne serait plus sur Spira. Ce soir, il serait à sa nouvelle destination, inconnue encore autant à Lucina qu’à lui. La jeune noble tourna la tête vers lui, elle se mit à bâiller une nouvelle fois – et dut ramener son poing devant sa bouche – avant de vérifier son état.

« Et maintenant ? Ne me dis pas que tu n’appréhendes toujours pas ? Et tu es sûr et certain que je ne dérangerai pas ? »

La veille sur le bateau, il semblait curieusement détendu au sujet de cette rencontre avec sa famille, mais maintenant ? Peut-être qu’il ne réalisait pas encore la veille que c’était la première fois qu’il les reverrait depuis tout ce temps … mais surtout, que ce serait la dernière fois avant longtemps … voire jamais. Tiens c’est vrai ca, s’il avait envie de découvrir les autres mondes, ca risquait certes de prendre du temps, mais ensuite ? Est-ce qu’il retournerait vivre sur Spira ? Concernant Lucina, elle avait encore tout le temps de découvrir le reste aussi, mais au fond d’elle, elle aurait peut-être du mal à vivre sur un monde autre que celui où elle était née. Certes elle n’avait pas de bons souvenirs ces dernières années sur Héra, mais bon, le dépaysement freinait peut-être.

Bref, chez Mamy Pinako donc …
Achats de Lucina:
• Achète 10 Potions pour 500 gils.

Fiche Modifiée
Revenir en haut Aller en bas
Edward
Fullmetal Alchimiste
avatar

Messages : 1301

MessageSujet: Re: Avant d'emprunter le portail...   Jeu 14 Mai - 19:42

Après une telle nuit, la pauvre Lucina aurait bien mérité un peu de repos. Edward avait estimé qu'elle aurait pu se reposer chez Mamy Pinako, après tout, il y avait toujours plusieurs chambres là bas puisque Winry et Alphonse ne devaient plus vivre avec elle... malgré tout, la jeune femme semblait préférer éviter. Comme elle le souhaitait.

Au final, les deux jeunes gens prirent leur petit déjeuner en route, l'alchimiste fut surpris de voir Lucina prendre un café alors qu'elle semblait ne pas aimer cela, mais de toute évidence, celui de Kilika était "un peu moins mauvais" que celui de Bevelle! Bien qu'il lui tardait un peu de goûter à celui d'Héra!

«Tu m'intrigues vraiment avec ton café... j'avoue que je ne suis pas un grand connaisseur, je n'ai jamais trop su faire la différence entre un café et un autre, mais de toute évidence, celui de Héra est très particulier!»

Elle avait fait quelques achats pour la route, quant à lui, il avait bon espoir que son ouvrage sur l'alchimie humaine l'aiderait à mieux soigner leurs blessures à l'avenir, surement mieux que certaines potions en tout cas. Bref, ils franchissaient la grande muraille de bois qui séparait le village de la forêt, les deux jeunes gens avaient terminé leur petit déjeuner et Edward modifia la structure du papier de leurs gobelets pour qu'il s'évapore en fibres de bois... Il sourit doucement lorsque la jeune femme s'émerveilla de cette forêt, à ses yeux, elle n'était pas aussi belle que celle de Macalania pourtant, mais peut être parce qu'il la connaissait beaucoup mieux.


«Faut faire attention, elle est belle, mais elle est dangereuse! Les monstres prennent l'apparence de plantes ici, et il peut y en avoir des gigantesques, et vraiment pas commodes!» le genre à vous cracher des graines à la figure ou à vous fouetter à coups de lianes!

Bref, Edward se tenait sur ses gardes, mais il venait également de réaliser qu'il allait dire au revoir à sa famille, aujourd'hui. Et qu'il ignorait surtout pour combien de temps il serait loin d'eux. Certes, cela faisait des mois qu'il ne les avait pas vus, mais c'était différent de savoir qu'il suffisait de prendre un bateau un jour pour les retrouver, que d'ignorer quand il serait de retour sur ses terres. Les mains dans les poches, il devait avoir l'air songeur car Lucina comprit qu'il était un peu tourmenté... il haussa des épaules, sans trop savoir quoi répondre sur le coup.


«Disons que... je ne me fais pas de souci concernant ta présence. Mamy Pinako a toujours très bien accueilli ses invités.. et je doute que Winry soit désagréable. J'appréhende surtout... leur réaction lorsque je leur dirai que je pars. Je me suis fait la promesse que Winry n'aurait plus à pleurer par ma faute, et j'ai un peu peur qu'elle pleure en sachant que je m'en vais...» pas parce qu'elle l'aimait ou autre, même s'ils n'étaient plus ensembles, il y avait toujours eu un lien très fort entre eux.

Bref, ils commençaient à monter, d'abord le chemin traditionnel vers le temple, mais ensuite, lorsqu'il fallait aller à droite pour rejoindre le bâtiment, il alla à gauche, jusqu'à dégager un buisson qui ouvrait vers un autre chemin soigneusement dissimulé.

«Ça va aller? Tu n'es pas trop fatiguée? On peut faire une pause si tu veux...» et non, ce n'était pas une ruse pour ralentir le moment inévitable.

Ils continuèrent finalement, jusqu'à déboucher sur une vaste clairière entourée d'arbres. Une rivière coulait paisiblement sur le côté, un jardin potager était soigneusement clôturé et un chien dormait devant le perron, il avait un automail à la place de sa patte avant gauche. Lorsqu'il les entendit, le chien se redressa et se mit à aboyer. Edward sourit et posa un genou à terre pour réceptionner l'animal et lui caresser affectueusement la tête


«Salut Den...» il se tourna vers Lucina en souriant «c'est le chien de Mamy...»
- «Non mais regardez qui voilà? Si c'est pas le petit Edward!»
l'alchimiste grimaça, sa mèche sur le crâne se dressa par la colère et le jeune homme se tourna vers la source de la voix. Une petite vieille qui devait probablement faire la moitié de sa propre taille, les cheveux gris noués en un chignon bizarre qui partait en pointe au-dessus de sa tête, une paire de lunettes rondes et une pipe à la bouche, se tenait sur le perron. L'alchimiste se leva et brandit son poing en direction de la vieille
«Tu t'es vue la vieille schnock!»
- «Sale petit morveux!»
- «Mini chouette!»
- «Avorton!»
allez savoir combien de temps ça dura, jusqu'à ce qu'une clé à molette sortie de nulle part aille frapper l'alchimiste à la tête!

«Aïe aïe aïe aïe aïe!»
- «C'est pas bientôt fini ce boucan?»
se tenant le crâne, le jeune homme se tourna.. à l'orée de la forêt, vers un petit chemin qu'il n'avait pas remarqué, se tenait une jeune fille, blonde, les yeux verts avec des spirales, assez mince si l'on ne tenait pas compte du petit ventre qui commençait à pointer sous sa salopette... le jeune homme se redressa alors qu'elle le regardait avec un léger sourire, puis derrière elle, un autre homme apparut. Le portrait craché d'Edward, en un peu plus grand - quel comble alors que c'est son petit frère - mais avec les cheveux courts.

«Salut Ed'... content de te revoir!»
«Salut Al'...»
le silence s'installa, mais Winry fut la première à finalement s'avancer pour se jeter dans les bras de l'alchimiste. Le jeune homme referma ses bras autour d'elle tout en regardant son frère qui s'approchait avec un large sourire. Winry recula et se tourna vers Lucina
«Tu aurais pu nous prévenir que tu venais! Bonjour! Je suis Winry!»
«Et moi Alphonse... je suppose qu'Ed t'a parlé de nous?»
«Vous allez rester longtemps dehors? Entrez, je vais faire du thé...»


Mamy Pinako avait parlé. L'ambiance semblait plutôt bonne, même si Winry regardait Edward et Lucina à tour de rôle, comme si elle se demandait ce qu'il pouvait y avoir entre eux. Mais Alphonse semblait avoir très bien compris qu'elle n'était qu'une amie, il fallait dire qu'il connaissait son frère mieux que personne!

Tout en marchant pour entrer chez la vieille, l'alchimiste baissa les yeux pour regarder le ventre de son ancienne compagne avec un sourire un peu triste

«Désolé de ne pas avoir été là pour votre mariage...»
«Ce n'est pas grave. De toute manière, c'était juste un petit truc dans le jardin!»
«Mais j'aurais aimé que tu sois mon témoin quand même! J'espère au moins que tu seras le parrain d'Edward Jr?»
l'alchimiste se figea alors qu'ils venaient d'entrer directement dans le salon. Winry était allée s'asseoir et soupira un peu alors qu'Alphonse se tournait vers son frère avec un léger sourire en coin
«Vous savez déjà que ce sera un garçon?»
«Pas vraiment, mais Mamy Pinako pense que oui. Si c'est une fille, on l'appellera Izumi... comme notre maître»
précisa Alphonse à l'attention de Lucina. Il lui laissa une chaise pendant qu'il allait en chercher d'autres. D'ordinaire, c'était une table pour quatre alors il allait falloir se serrer un peu!

Winry se tourna alors vers Lucina en lui souriant doucement

«Alors... que nous vaut l'honneur de votre visite? Ça doit être important pour qu'Edward se décide enfin à revenir par ici...» il y eut le bruit d'une bouilloire qui siffle, le thé était bientôt prêt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Avant d'emprunter le portail...   Ven 15 Mai - 0:10

La traversée de la forêt se passait plutôt bien pour le moment, mais plus ils approchaient de la maison de Pinako, plus Edward semblait tourmenté … Mais au-delà de revoir sa famille ou devoir leur dire au revoir, il craignait aussi les éventuels pleurs de son ex compagne. Lucina ne sut quoi répondre sur le moment, mais c’était dans la mesure où elle ne saisissait vraiment pas la nature du lien entre les deux-là. Ils s’étaient séparés à cause de points de vue divergents, ils ne s’étaient pas revus depuis, et malgré tout il craignait encore à ce point de la voir pleurer ? Elle qui avait apparemment retrouvé une vie heureuse ? Non, elle ne comprenait pas, ne comprendrait sûrement jamais, et ne chercherait même pas à comprendre, à bien y réfléchir. Ce n’était pas ses affaires. En revanche, il ne fallait pas que cela sonne comme des adieux non plus …

« Tu reviendras bien un jour ou l’autre sur Spira, tout dépend du choix de la destination des portails. Ce n’est pas comme si tu annonçais que tu revenais pour dire adieu, tu viens pour prévenir d’une longue absence. Je ne pense pas qu’ils le prendront mal dit comme ca, tu étais bien absent depuis tout ce temps aussi, non ? »

Dit-elle avec un ton air clairement neutre, qui sonnait peut-être froid alors que ce n’était pas le cas, elle disait juste le fond de sa pensée. En espérant que ca ne le vexe pas, ce n’était pas le but. Puis elle bâilla encore une fois – décidément – ce qui poussa le jeune homme par la suite à lui demander si elle voulait faire une pause mais elle hocha la tête de gauche à droite pour lui répondre. Aussi ils poursuivirent, jusqu’à arriver à destination … Inutile de le dire, cette Pinako avait su se construire un petit nid tranquille par ici pour être tranquille … Pinako que Lucina rencontra très vite à en juger par l’échange qu’Edward avait avec elle, c’était loin d’être triste par ici mais elle se contenta de sourire doucement, encore trop envahie par la fatigue. De même qu’elle semblait être un peu passive lors des retrouvailles, mais elle répondit tout de même aux présentations en se présentant elle-même – bien qu’elle ne dit pas qu’elle venait d’Héra comme ca, elle se contentait de dire son nom …

Bref, ils se retrouvèrent à l’intérieur pour discuter et comme Edward s’y était attendu, Winry était enceinte et même si notre jeune noble ne se mêla pas à la conversation, elle se mit à sourire en entendant les noms, en fonction du sexe de l’enfant. Puis elle s’installa, non sans remercier Alphonse pour sa galanterie – il avait beau ressembler physiquement à son frère, il avait de meilleures manières quand même !  Winry s’intéressa alors à elle, ou plutôt ce qui avait poussé Edward à se déplacer jusqu’ici, le temps que le thé soit servi, Lucina allait se permettre d’y répondre, vu qu’on semblait être tournés vers elle. Regardant Alphonse et Winry à tour de rôle, il n’y avait rien à cacher après tout.

« Je ne suis pas d’ici, je viens du monde d’Héra et je suis tombée sur Edward à mon arrivée sur Spira et … » Elle mit vite sa main devant sa bouche pour étouffer un nouveau bâillement, rah, décidément ! « Excusez-moi, nous avions un vrai troupeau de Béhémoths dans l’auberge cette nuit, je suis vraiment lessivée… » Lorsqu’elle fut servie en thé, elle remercia juste son hôte et reprit ce qu’elle disait … Euh oui donc, Edward. « Edward me fait découvrir votre monde et … »

Euh, ce n’était pas lui qui était censé expliquer la suite ? Lucina tourna les yeux vers son camarade, est-ce qu’elle devrait tenter de l’aider en dévoilant elle-même leurs projets ? Ses projets ? Il avait dit lui-même qu’il redoutait ce moment. Tant pis, elle prenait les responsabilités en main, en essayant de ne pas faire une tournure maladroite pour que les autres ne le prennent pas mal.

« Je lui ai promis de lui faire découvrir le mien. Kilika possède un portail, et c’était l’occasion aussi de vous revoir, j’ai cru comprendre que ca faisait longtemps … »

Aouch ? Bêtise ? Allez savoir, mais avec cette première approche, certes directe – qui a dit que Lucina y allait par quatre chemins ? – mais qui sait. Peut-être que si Edward suivait le « conseil » de la jeune femme sur le comment dire les choses, à savoir parler juste d’une longue absence plutôt qu’un au revoir, voire adieu, les choses se passeraient très bien … M’enfin. Croisons juste les doigts pour qu’elle n’ait pas mis de l’huile sur le feu tout à coup.
Revenir en haut Aller en bas
Edward
Fullmetal Alchimiste
avatar

Messages : 1301

MessageSujet: Re: Avant d'emprunter le portail...   Ven 15 Mai - 11:22

Pour une fois, c'était Lucina qui était optimiste face à l'avenir. Edward n'était sur de rien concernant la possibilité pour lui de revenir un jour sur Spira, alors qu'elle était convaincue que tôt ou tard, il reviendrait. Bien qu'elle ne comprenait pas le problème dans la mesure où étant sur Spira, il ne venait déjà pas beaucoup...

«C'est différent de ne pas voir sa famille parce qu'on ne veut pas, que parce qu'on ne peut pas...» c'était son point de vue, et Lucina devrait bien le comprendre puisque finalement, elle était dans le même cas de figure. De leur vivant, ne lui était-il pas arrivé de vouloir s'éloigner? Surtout de sa mère s'il avait bien compris, puisqu'elle voulait lui faire mener une vie à laquelle la jeune femme n'aspirait pas?

Enfin, de toute manière, ils arrivaient enfin chez Mamy Pinako, et l'accueil fut assez explosif! Déjà, les salutations de base entre la vieille et l'alchimiste étaient loin d'être tristes, puis ce fut une clé à molette qui acheva le jeune homme pour son arrivée du jour! Les présentations furent faites rapidement, Winry et Alphonse ne semblaient pas spécialement mal à l'aise de la situation, pas plus que la vieille, signe que tout devrait bien se passer.
Mamy Pinako préparait du thé pendant que tout le monde s'installait dans le petit salon. Évidemment, le sujet de la grossesse de Winry fut rapidement mis sur le tapis, et Edward fut assez touché d'apprendre que si c'était un garçon, ils l'appelleraient Edward Jr...


«T'es consciente qu'il risque d'avoir un sale caractère?» Winry se mit à rire tout en caressant son ventre. C'est sur qu'entre lui et Izumi, s'il avait le même caractère que ceux dont il ou elle tiendrait son nom, c'était pas gagné!
«Au moins, ce sera un battant...» ah ben ça... Alphonse sourit en se plaçant derrière sa femme, on voyait bien son alliance à son doigt, alors que Winry s'interrogeait sur Lucina.

La vieille en profitait pour déposer le thé, mais comme à son habitude, le jeune frère fit le service. S'ils se ressemblaient physiquement, leur caractère était totalement à l'opposé. Alphonse était doux, calme, serviable et toujours poli. Il écoutait en même temps les explications de Lucina à propos de son origine, et ce fut à cet instant que l'on pouvait trouver une similitude entre les deux frères, car le plus jeune avait levé des yeux très intéressés vers la demoiselle lorsqu'elle mentionna venir de Héra!

«J'ai entendu parler de ce monde. C'est celui qui est gouverné par une reine invokeur, c'est ça?»
«Ah oui! On a un couple qui est venu il y a quelques jours... ils étaient incroyables, un homme et une femme rat... de quelle ville ils venaient déjà?»
«Bloumecia...»
«Et ils sont arrivés ensembles?»
le couple hocha de la tête. Edward se tourna vers Lucina avec un léger sourire, une fois de plus, c'était un couple, donc ils avaient du se tenir la main aussi pour traverser le portail...

«Et donc, notre Edward au grand cœur vous fait visiter...» reprit Alphonse pour inviter Lucina à poursuivre. Celle-ci ne semblait pas être sure de ce qu'elle pouvait dire ou non, mais lorsqu'elle mentionna le portail, Winry posa sa main sur celle de son époux avec un regard un peu triste, elle le regarda un instant avant de soupirer.
«On se doutait que ça arriverait....»
«Ces portails... j'étais sur que tu les étudierais...»
«Ce ne sont pas les mêmes portes que... celles qu'on connaît.»
«Je sais. Je les ai un peu étudiés aussi, tout en gardant mes distances. Moi, je ne peux pas me permettre de partir!»
il eut un sourire doux tout en baissant les yeux vers son épouse. Celle-ci semblait inquiète... logique en soit. Edward et elle s'étaient séparés parce qu'il avait envie de parcourir le monde et découvrir de nouvelles choses avant de fonder une famille. L'angoisse qu'Alphonse éprouve les mêmes sentiments devait être présente.

L'alchimiste but une gorgée de thé avant de regarder son frère et sa belle-sœur à tour de rôle

«Je prendrai le plus de notes possibles, et je te les donnerai quand je reviendrai!» le jeune frère approuva d'un signe de tête, c'était étrange, car il se dégageait de lui une certaine sagesse qui donnait l'impression que c'était le plus vieux des deux finalement.
«Sois surtout très prudent. Et ramène nous plutôt des sphères de tes voyages!»
«Hum... je n'en ai qu'une, et je ne suis pas sur de pouvoir tout filmer...»
«Ça doit pouvoir s'arranger...»
le jeune homme sursauta avant de se tourner vers la vieille. Elle n'avait rien dit depuis le début, mais elle se leva et alla chercher une drôle de petite machine. Elle semblait pouvoir recevoir une sphère, avec un petit boîtier en plus sur le côté «tiens.. c'est un boîtier de stockage d'images. Tu mets ta sphère là dedans et ça y enregistre toutes tes images, comme ça, tu vides la sphère et tu peux réenregistrer des images par dessus. Ce boîtier peut stocker des jours et des jours de données! Fabrication maison!»
«Donc, ça doit être une petite merveille!! Merci la vieille!»
«Sale gosse...»
il prit le boîtier et sortit sa propre sphère pour voir, il suivit les instructions de Mamy Pinako et copia donc les quelques données qu'il avait déjà filmées, puis il vérifia, sa sphère était vide...
«Comment je fais pour...»
- «Si tu veux lire ce que tu as enregistré, tu n'as qu'à remettre ta sphère, elle servira d'écran...»
il remit donc sa sphère dedans et activa le petit boîtier et effectivement, il pouvait lire ce qui avait été enregistré! Tout simplement génial!
«Merci Mamy Pinako!! C'est vraiment super!» il le montra  Lucina, elle qui avait peur de ne pas avoir assez de stockage, au moins ils n'avaient désormais plus de limites!

«Vous restez quand même pour déjeuner?»
«Oui, je veux bien. Lucina a besoin de se reposer avant qu'on aille au portail. Et moi j'ai quelques livres à récupérer...»
«Faites attention, les monstres ont tendance à se montrer agressifs près du portail, et en prime, il y en a parfois qu'on ne connaît pas qui en sortent.»
«T'en fais pas, Lucina est super forte!»
il se mit à rire doucement alors que Mamy Pinako se levait pour aller préparer le repas. Winry se tourna de nouveau vers Lucina avant de se lever

«Lucina? Tu veux que je te fasse visiter un peu les lieux pendant que les garçons vont à la bibliothèque? Si Edward veut récupérer quelques bouquins...» l'alchimiste se tourna vers Lucina pour lui signifier qu'elle pouvait y aller si elle voulait. La maison n'était pas très grande, mais Winry voudrait surement lui faire visiter aussi leur propre maison, avec la chambre d'enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Avant d'emprunter le portail...   Ven 15 Mai - 14:08

Le moment fatidique où Edward devait annoncer son départ arriva bien plus vite que prévu, Alphonse et Winry comprirent très vite que le jeune homme était revenu pour leur dire au revoir. Malgré tout, ils semblaient s’y attendre et avaient même rencontré des personnes venant de Bloumécia, aussi, la nouvelle fut mieux prise que Lucina le pensait. Quant à la Reine Invokeur …

« La Reine d’Alexandrie effectivement. Mais elle ne gouverne pas Héra entière. »

Expliqua-t-elle en souriant doucement, une gentille invocatrice, certes, mais quand bien même, Lucina avait du mal à apprécier Grenat comme le reste de la population. Peu importe, au moins en apprenant qu’un couple de rats était venu ici, Edward et elle avaient définitivement la clé qu’il fallait pour ne pas se séparer en traversant le portail.
Enfin bon, évidemment, Alphonse et Winry ne pouvaient pas approcher les portails ni même les emprunter dans leurs conditions actuelles, aussi Edward avait presque pour mission de leur ramener plein de souvenirs et de notes, et très vite, la question de stockage limité pour les sphères se régla d’elle-même ! Ah ces Al Bheds … En revanche Lucina prit note d’une chose qu’Alphonse venait de dire. Des monstres surgissaient des portails ? Donc ils venaient d’autres mondes ? Edward qui craignait ne pas avoir assez de sphères pour évoluer, ce serait parfait s’ils venaient à rencontrer des monstres de Spira à proximité d’un portail, s’ils étaient sur une autre planète !

Enfin bon, ils allaient rester ici pour manger et le temps que tout ca soit prêt, les garçons allaient filer de leur côté et Winry proposa de faire le tour du propriétaire à Lucina. La demoiselle échangea un regard avec Edward sur le coup puis hocha la tête pour accepter, avant de se lever pour suivre Winry. Dès qu’elles se retrouvèrent seules, la jeune femme baissa les yeux vers le petit ventre naissant de l’ex compagne d’Edward, arborant un air doux.

« Cela fait combien de temps ? Que le petit est en route. »

L’oiselle avait l’air plutôt à l’aise, même avec des personnes qu’elle ne connaissait pourtant que des dires de l’alchimiste … mais sans doute était-elle aussi beaucoup trop dans le gaz et que la fatigue dissipait les sentiments tels que la gêne ou la méfiance. Bref. Désormais à l’ombre, la chaleur ne se fit pas aussi étouffante que dans le village même de Kilika, aussi Lucina détacha ses cheveux pour les laisser à nouveau à l’air libre et suivit Winry dans la maison où elle vivait avec son époux … Un véritable petit nid douillet.

« Vous serez bien ici … et votre enfant aussi. » La guerrière gardait un sourire doux sur le coup, mais lorsque le silence s’installa, elle prit une mine plutôt sérieuse, comme à son habitude. « Je suis désolée, pour Edward. Je suppose que vous auriez tous préféré le voir revenir sans que ce ne soit pour dire au revoir. Je le protégerai en cas de danger … »

Non pas qu’elle doutait des compétences de l’alchimiste pour se défendre tout seul, mais elle espérait du moins que ca rassurerait sa belle-sœur sur son départ, et ce long voyage qui s’annonçait. Enfin … Lucina leva les yeux vers Winry en étirant un sourire plus sincère, peut-être même un tantinet amusé.

« De toute façon depuis que je suis ici, j’ai toujours pris le plus gros alors qu’il s’en sortait pas mal devant les monstres ! »

Sauf contre les Bicornes de la Route de Mi’ihen, là, ca avait été plutôt violent mais sinon pour le reste des combats qu’ils avaient fait sur Spira, il fallait effectivement reconnaître qu’il n’avait pas trop souffert. Du moins, beaucoup moins que la jeune femme ! Bref, tout ca pour essayer de rassurer Winry sur le départ désormais imminent de l’alchimiste. Lucina avait beau ne pas bien saisir les liens entre eux, elle avait pourtant compris que la jeune Al Bhede s’inquiétait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Avant d'emprunter le portail...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Avant d'emprunter le portail...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Manipulations avant, pendant et après le coup de 2004.
» Poukisa PORTAIL la pakapab ouvri?
» " Féeries de lumières de l'Avant-NOËL "
» La situation du Portail Leogane
» ARISTIDE SERA DE RETOUR AVANT LES ÉLECTIONS SELON IRA KURZBAN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy War :: Zone RP :: Spira :: Kilika-
Sauter vers: