Accueil

Partagez | 
 

 Des vacances bien méritées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Des vacances bien méritées   Mer 29 Avr - 17:54

Spoiler:
 


C’était presque vain de tenter de rassurer la jeune femme dans ces cas-là. Elle souhaitait rentrer se coucher, qu’elle soit seule ou non, et elle comprit très vite qu’elle passerait le reste de la soirée seule. Soit. C’était peut-être même mieux ainsi, surtout après la façon dont Edward lui avait répondu. C’était dur, et à la limite du blessant même. Retour à l’hôtel, Lucina s’en voulait un peu qu’elle reste du coup seule dans son coin tandis qu’il chercherait des réponses à la fameuse question des portails, mais était-ce une bonne idée de retourner avec lui après cette petite altercation ?

Une fois seule dans la chambre, Lucina était restée quelques secondes contre la porte. Elle ne se sentait pas bien, pas bien du tout, la colère semblait monter en elle. De la colère contre qui ? Allez savoir, contre elle-même probablement. Elle frappa la porte de son poing avec une telle violence qu’elle creusa un sacré cratère dessus … Pour sûr qu’Edward allait devoir s’y coller quand il s’en rendrait compte sinon ils allaient devoir payer un supplément pour la réparation ! Enfin, s’il fallait en venir là, Lucina payerait plein pot, c’était elle qui avait fait ca après tout.
Bref. Elle avait envie de pleurer, de tristesse ou de colère … voire même des deux en fait. Mais elle prit une profonde inspiration et alla plutôt se faire couler un bain bien chaud. Ca lui ferait du bien, ca la calmerait et la détendrait un minimum. Elle s’endormirait peut-être même mieux après cela si ca se trouve.

Une heure … deux heures … l’eau devenait froide et ce fut ce qui la tira de la baignoire, sinon elle y serait restée encore plusieurs heures. Edward n’était pas revenu, elle sortit pour se sécher et enfiler une tenue pour la nuit … Elle commençait à s’inquiéter tout de même, et s’il lui en voulait ? Soupirant, la jeune femme ferma les volets, éteignit les lumières et attendit de s’habituer à l’obscurité pour se diriger vers son lit et se glisser sous les draps … Lucina faisait dos à la porte de la chambre, et malgré le bain, elle eut beaucoup de mal à fermer les yeux, l’inquiétude semblait la ronger de plus en plus …

La jeune femme commençait tout juste à somnoler lorsqu’Edward s’assit près d’elle. Elle n’ouvrit pas les yeux dans un premier temps, mais le fait que le matelas se soit un peu affaissé semblait déjà avoir mis ses sens en alerte. Progressivement, elle sortait de son sommeil qui venait à peine de débuter. Et lorsqu’il se releva, les mouvements la tirèrent définitivement de sa somnolence. Elle ouvrit les yeux et reconnut la silhouette à travers l’obscurité, aussi Lucina se redressa en se frottant les yeux.

« Edward ? »

Demanda-t-elle avec une voix fatiguée, il faut dire qu’elle avait l’esprit bien embrumé pour le coup. Mais oui c’était bien lui et elle le fixa quelques instants avant de se remettre en tête ce qu’il s’était passé ce soir. L’obscurité semblait tout de même plus forte, ce qui trahissait l’heure tardive à laquelle il venait de rentrer.

« Tu … Ca va … ? Tu as appris quelque chose … ? »

En se souvenant de la façon dont ils s’étaient séparés plus tôt, et la façon dont elle avait été un peu réprimandée, elle avait baissé les yeux pour ne pas avoir à croiser son regard, même dans le noir. Visiblement oui, il avait une réponse … Se tenir la main, ou de façon plus générale, garder un contact physique et ne pas lâcher prise pendant toute la traversée du portail. Lucina chercha à rentrer sa tête dans ses épaules tellement elle se sentait gênée tout à coup.

« Ce n’était pas plus compliqué que cela, alors … » Quelque part, elle était soulagée, mais tous les problèmes n’étaient pas réglés pour autant et avant de se recoucher, elle voulait s’excuser. Aussi elle attrapa la main d’Edward comme pour l’empêcher lui-même d’aller se mettre au lit. « C’était si bête, je me sens ridicule tout à coup. Je suis désolée, si je me suis montrée égoïste … C’est que … »

Lucina lâcha un profond soupir. Devait-elle vraiment expliquer pourquoi elle était comme ca ? Pourquoi elle avait pris cette histoire tant à cœur ? Elle devrait oui … Ce n’est qu’avec les bonnes cartes en main qu’on cerne mieux le comportement des gens. Aussi, elle prit une profonde inspiration.

« C’est peut-être personnel ce que je vais dire, mais ca t’aidera peut-être à me comprendre. Je n’ai jamais eu un vrai ami. Toute ma vie, j’ai été soit méprisée par les gens de la basse société. » Alors qu’après tout, elle n’avait jamais demandé à être née dans une famille riche hein ? « Soit on me demande de me présenter aux autres de sorte à donner la meilleure image de moi-même. Et non d’être moi-même. Et les gens de la haute de toute façon … On n’appelle pas ca des amis, mais des hypocrites qui se rapprochent de toi pour un peu trop lorgner sur ton héritage et ta fortune à mon goût. »

Pendant de longues années d’ailleurs, Lucina avait été un peu naïve sur le sujet. Il faut dire que sa mère était tellement à cheval sur les principes et les traditions que bien sûr, elle ne faisait que des éloges sur leur mode de vie, et faisait tout pour repousser les critiques qui pourraient ternir leur statut social. Au final, ce n’est qu’en se fondant dans la masse parmi les différentes classes sociales de Lindblum, après la tragédie d’Atomos, qu’elle avait vraiment ouvert les yeux au point presque de provoquer toute la société de Tréno en léguant sa fortune aux pauvres. Elle risquait d’ailleurs d’avoir des surprises lorsqu’ils iraient un jour, puisque certaines grandes maisons avaient décidé de répondre à ceci en venant la piller derrière son dos. Bref. Revenons à nos moutons.

« Tout cela pour dire que … c’est la première fois que je peux vraiment être moi-même avec quelqu’un. » Elle se mit à sourire tristement en baissant les yeux. « Tu ne m’as jamais jugée depuis, enfin, je ne crois pas … Ce sont les deux raisons pour lesquelles je me suis attachée … Je me suis amusée pour la première fois depuis des années, sincèrement et … je n’avais pas envie de perdre ca. » Elle y en avait pris goût, en somme … Mais elle réalisa l’ambigüité de ses propos et releva la tête vers Edward. Oups ? « Euh, enfin, ne va pas te faire d’idées non plus !!! » Ce n’était pas une déclaration d’amour !! Enfin, elle soupira. « Bref, désolée d’avoir été égoïste… »

Fiou, ca fait du bien quand ca sort … et ce, même s’il est très très tard !
Revenir en haut Aller en bas
Edward
Fullmetal Alchimiste
avatar

Messages : 1299

MessageSujet: Re: Des vacances bien méritées   Jeu 30 Avr - 9:17

Il se dégageait dans l'air une bonne odeur de savon, Edward supposait que la jeune femme sortait de la douche, ou alors qu'elle avait pris un bain. Mais cela ne l'aidait pas à savoir si elle dormait profondément ou non. Finalement, il ne se sentait pas le cœur à la réveiller pour le moment, jugeant que ça pouvait attendre le lendemain, mais alors qu'il se levait pour aller vers la fenêtre, il entendit du mouvement dans le lit et elle se réveilla en l'appelant. Il perça l'inquiétude dans sa voix, soit elle craignait que ce soit un inconnu, soit qu'il soit fâché après elle...

«Oui, c'est moi... désolé de t'avoir réveillé.» il fit demi-tour et revint doucement vers elle. Ses yeux à lui étaient habitués à l'obscurité donc il n'avait aucun mal à se déplacer jusqu'à elle. S'il l'avait rassurée sur sa présence, il entendait à sa voix qu'elle était encore inquiète par toute cette histoire, aussi il revint s'asseoir sur son lit afin de lui donner la bonne nouvelle. Finalement, c'était mieux qu'elle soit réveillée.

«Oui, j'ai trouvé quelque chose... j'ai pu rencontrer plusieurs personnes qui ont traversé le portail, trois individus seuls et un couple. Et le couple a réussi à traverser ensembles...» il attendit déjà de voir si cette nouvelle la soulageait, puis après quelques secondes, il poursuivit «apparemment, ils ont senti que les tourbillons du portail tentaient de les séparer, mais ils ont tenu bon. C'est le seul point qui les différencie des autres. Ils ont choisi de sauter l'un après l'autre dans le portail et en ressortant, ils étaient seuls. Je pense qu'il faut bien s'accrocher l'un à l'autre pour ne pas être séparé.» après, c'était une théorie, mais en se basant sur ce que le couple avait ressenti, c'était pourtant logique aux yeux de l'alchimiste.

Il attendit cette fois de voir ce qu'en pensait la jeune femme, elle semblait se trouver bête à présent de s'être inquiétée ainsi, mais il n'arrivait pas à savoir si elle allait mieux pour autant. De toute évidence, elle en avait gros sur le cœur, mais Edward n'était pas trop le genre à prendre la main ou serrer quelqu'un dans ses bras, contrairement à elle. Certes, ça pouvait lui arriver, mais il ne le réservait qu'à ceux qui comptaient vraiment... dans ses souvenirs, seule Winry avait eu droit à ce traitement de faveur de sa part. Lucina une fois aussi, mais elle l'avait étreint la première.

Il écouta sans un mot son discours sur sa vie, elle semblait fuir son regard, mais il ne pouvait en être sur dans l'obscurité. Certes, il percevait sa silhouette, mais pas chaque détail. Toujours est-il qu'il avait un air des plus sérieux lui aussi, avant de détourner la tête lorsqu'elle eut terminé. Pour sûr qu'il était touché qu'elle semble le considérer comme un ami, mais il trouvait son histoire bien triste.

«Ça ne doit pas être facile de vivre sans être soi-même. Je comprends mieux...» il se tourna alors vers elle et lui tendit la main afin qu'elle la serre «allez, on va conclure un autre marché! Déjà, on attend de rencontrer au moins un autre duo qui aurait traversé un portail pour avoir confirmation qu'il faut s'accrocher l'un à l'autre pour rester ensembles, et ensuite, si jamais on vient à être séparés, il faudra faire tout son possible pour revenir ici, à Luca, afin d'attendre que l'autre le rejoigne!» avoir un vrai point de rendez-vous lui semblait plus simple. Si jamais ils étaient séparés, il suffirait d'attendre près du portail que celui-ci se réouvre, puis traverser encore et encore des portails jusqu'à revenir ici pour se retrouver.

Il espérait que ça lui conviendrait, mais déjà, la première partie devrait la rassurer

«Mais de toute manière, je pense qu'on réussira à traverser ensembles, tu verras. Faut être optimisme dans la vie!» il posa sa main sur la tête de la jeune femme, comme si elle était une petite fille, et se mit à rire avant de se lever «allez, sur ce, au dodo! On se repose encore tranquillement demain, puis on partira pour Kilika!» bon, c'était surtout pour faire ce que le médecin leur avait dit. Car au final, il n'y avait plus grand chose à faire à Luca désormais. Ils avaient vu un peu tout, si ce n'est ce fameux aquarium! Mais ce n'était pas non plus si important. Peut être qu'ils se reposeraient le matin et qu'ils prendraient le Liki l'après-midi? Enfin ce serait en fonction de leurs recherches. Edward pourrait encore chercher à se renseigner sur d'autres personnes ayant traversé le portail, mais il estimait qu'ils auraient plus de facilité à en trouver à Kilika puisqu'un autre portail se trouvait là bas.

Il alla rapidement se changer, puis se glissa dans son lit. Il ne savait pas si Lucina voulait parler encore un peu, ce n'est pas toujours facile de se rendormir après avoir été réveillée, mais qui sait, après cette conversation, elle avait peut être le cœur plus léger?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Des vacances bien méritées   Jeu 30 Avr - 13:55

Ce n’était jamais facile de parler des choses qui étaient douloureuses, mais Lucina avait estimé que si elle expliquait pourquoi elle avait pris cette histoire à cœur, Edward la comprendrait un peu mieux. Non, ce n’était pas facile de vivre sans être soi-même. C’était entre autre pour cela qu’elle n’avait pas envie de retrouver sa vie d’avant. Les choses étant dites, Edward finissait par lui tendre la main pour faire un nouveau marché. Il était évident qu’il faudrait encore confirmation d’un autre duo avant de crier victoire, mais l’alchimiste proposait de se retrouver ici, à Luca, si jamais ils venaient à être séparés malgré tout. Lucina battit des cils un instant mais finit par sourire avec sincérité, avant de saisir la main de son camarade pour conclure ce marché. Enfin, de toute façon, il avait bon espoir qu’ils se retrouvent au même endroit tous les deux, peu importe la destination derrière le portail, et la jeune femme ne pouvait que sourire derrière un tel optimisme. Elle devrait presque songer à en prendre exemple.

Au final, Lucina avait le cœur un peu plus léger. Non seulement pour cette histoire de portails, mais ce marché, d’avoir parlé et surtout de constater qu’il ne lui en voulait pas. Elle leva la tête avec surprise lorsqu’il posa sa main dessus, la dernière personne qui avait fait cela était son père, ca lui faisait assez bizarre sur le coup. Bref. Oui, il était plus que l’heure d’aller se coucher maintenant. Lucina approuva et se réinstalla correctement dans son lit lorsqu’Edward se leva pour aller se changer. Et lorsqu’il revint, la jeune femme se tourna dans son lit de sorte à être tournée vers lui.

« Merci pour tout … J’essayerai de ne pas trop te brusquer en te réveillant demain. » Elle étira un sourire amusé, même si elle n’était pas sûre qu’il le voie dans l’obscurité. Mais ca s’entendait à sa voix de toute manière. « Bonne nuit. »

Elle ramena la couverture sur elle et plongea sa tête dans son oreiller … mais bien sûr, elle ne se rendormit pas tout de suite. Elle dut attendre un peu avant que Morphée ne vienne à nouveau la chercher, après cette petite interruption dans sa nuit.
Mais cette fois, ce fut le miracle ! Elle avait dormi d’une traite, sans gigoter une seule fois dans tous les sens !! Elle se réveillait dans sa position initiale … mais par contre rien à faire, le filet de bave, il était toujours présent, lui. Rah. Elle n’arriverait jamais à s’en débarrasser de celui-là ! Lucina ouvrit les yeux la première, se redressa, s’étira de tout son long avant de se tourner vers le lit voisin. Evidemment, monsieur dormait toujours. La jeune femme se leva discrètement et partit à la salle de bain pour s’habiller, cette fois, elle mettait la robe bleue qu’elle avait acheté, celle qui lui arrivait jusqu’aux genoux.

Chose faite, elle s’éclipsa de la chambre en prenant soin de ne pas réveiller Edward. Comme convenu, aujourd’hui, elle serait plus douce pour le réveil ! Elle se souvenait de ce qui lui avait dit au sujet de la tarte aux pommes et du café. Autant elle ne savait pas si elle pourrait trouver une tarte aux pommes encore chaude ici – sauf si elle en faisait la demande spécifiquement ? – mais le café, c’était une valeur sûre, ils ne le servaient jamais froid, donc elle allait miser là-dessus ! Ce sera un pur réveil en douceur.

Ou pas. Une troupe de musiciens était arrivée à l’accueil lorsque Lucina y arriva à son tour, de toute évidence, ils animeraient une soirée à l’hôtel ce soir. Lucina se mit à réfléchir vitesse grand V … Ca lui donnait une idée tout ca. On oublie le réveil en douceur ! Tant pis ! Elle alla d’abord chercher le petit-déjeuner et finalement ils avaient les deux, la tarte aux pommes et le café. Autant faire d’une pierre deux coups. Mais la jeune femme ne s’arrêta pas là, elle rattrapa la troupe pour leur demander un « petit service », moyennant contribution. La majorité refusa, estimant qu’ils n’avaient pas que ca à faire, même si elle les payait pour cela, mais le trompettiste – grande séducteur dans l’âme – ne pouvait refuser un service à une « si jolie demoiselle » pour reprendre ses propres dires.

Lucina lui demanda de prendre son instrument avec lui et l’emmena jusqu’à la chambre en croisant les doigts pour qu’Edward ne soit pas encore debout ! Non, ca ronfle encore … Bah dès. La jeune femme n’allumait pas la lumière et n’ouvrit pas les volets, mais les rayons du soleil qui passaient à travers ce dernier permettait de quand même pouvoir se déplacer sans risques dans la chambre. Lucina plaça le musicien juste devant le lit d’Edward, puis de son côté, elle alla s’asseoir carrément sur la table, les jambes croisées, elle prit une part de tarte et … attention au spectacle ! Elle fit signe au trompettiste et le voilà qui portait les lèvres à son instrument pour jouer une véritable fanfare !



D’où l’expression « réveil en fanfare » qui collait parfaitement à la situation. Héhéhé, elle avait hâte de voir la tête d’Edward … En espérant qu’il ne l’assomme pas sous la panique !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Edward
Fullmetal Alchimiste
avatar

Messages : 1299

MessageSujet: Re: Des vacances bien méritées   Ven 1 Mai - 9:57

Finalement, la soirée s'était un peu mieux terminée qu'elle n'avait commencé. Certes, Edward n'attendait pas vraiment que Lucina se justifie pour son comportement, et même si elle le faisait, de son point de vue, cela ne suffisait pas vraiment à expliquer tout ça. Pour lui qui avait toujours été seul et contraint d'avancer quoi qu'il arrive, se mettre à pleurnicher lorsqu'un mauvais coup vous tombait dessus, ce n'était pas la chose à faire. Malgré tout, il avait vite compris qu'il était un peu un cas à part, et que bon nombre de gens avaient du mal à se relever tout de suite après un coup dur.

Peut être qu'à force, il s'était radouci, allez savoir. En tout cas, il n'en voulait pas à la jeune femme d'avoir été malheureuse à l'idée qu'ils soient séparés, et il le montrait en se montrant toujours aussi amical et même un peu affectueux en lui ébouriffant les cheveux! Il ne pouvait pas voir son regard à ce moment là, ignorant que c'était peut être un peu trop paternel pour elle - alors que ça se voulait surtout fraternel mais passons. Il alla se changer pour aller dormir, puis sourit lorsqu'elle parla de le ménager le lendemain

«Trop aimable! Si je me réveille le premier, je ferai peut être de même!» oui, peut être. Ça allait dépendre de comment elle dormirait en fait!

Mais la question ne se poserait pas, puisqu'une fois de plus, elle fut levée la première. Cette fois, le soleil ne le dérangeait pas, et donc, il ne le réveilla pas! La bouche grande ouverte, couché sur le dos dans son éternelle position, il ignorait toutes les manigances de la jeune femme à son égard, bien qu'au bout d'un moment, une délicate odeur de tarte aux pommes lui vint jusqu'aux narines... seulement, au moment où il battit des cils pour se réveiller grace à ce doux parfum mélangé à celui du café, il y eut un bruit assourdissant qui le fit bondir de son lit au point qu'il se casse littéralement la figure! Il y eut un gros boom, il était tombé à plat ventre et son nez s'était écrasé sur le tapis.. il se retourna rapidement pour s'asseoir, les deux mains plaquées sur son nez d'où un léger filet de sang commençait à couler


«Ouille ouille ouille ouille ouille!» il leva un œil vers Lucina, ne sachant pas si elle regrettait sa petite plaisanterie ou non sur le coup «c'est comme ça que tu appelles "ne pas me brusquer"? » il jeta un regard noir au gars qui avait joué de la trompette qui fila sans demander son reste! Puis il tendit la main à la jeune femme pour qu'elle l'aide à se relever, il fallait qu'il aille à la salle de bain pour retirer le sang qui avait coulé sur sa lèvre. Il ramena ses mains sur ses hanches, malgré la douleur, il ne voulait pas qu'elle se sente trop coupable

«Et ben dis donc! On peut dire que ça c'était du réveil! Mais la prochaine fois, mets moi des coussins par terre, ok?» il pouffa de rire et alla à la salle de bain. Son nez n'était pas cassé, juste le choc qui avait été un peu violent. Il n'aurait normalement pas de séquelle. Il se passa de l'eau sur le visage puis revint dans la chambre avant de voir le petit déjeuner sur la table et retrouver un visage d'enfant

«Aaaah! De la tarte aux pommes! Là tu me fais plaisir!!» il s'approcha à toute vitesse, prenant la part directement avec les doigts avant de s'arrêter pour regarder Lucina d'un air suspicieux «rassure-moi... c'est pas toi qui l'a faite au moins?» attention, esquiver la baffe au cas où! Mais Edward voulait surtout détendre l'atmosphère pour ne pas que cette journée commence mal à cause de la petite blague! Puis il mordit dans la tarte avec appétit avant de prendre une gorgée de café... ce n'était pas très poli de commencer à manger sans attendre la jeune femme, mais tant pis! Maintenant qu'il avait cette délicieuse odeur dans les narines, il avait faim!

Lorsque sa part fut engloutie, il termina son café. Il avait encore une petite faim, mais il se prendrait surement un beignet dehors! Ce serait bête de ne pas profiter du beau... temps.

«C'est pas vrai!!! Il pleut!» s'approchant de la fenêtre, il vit les gros nuages noirs dans le ciel et fronça du nez. C'est pas drôle s'il pleut! Y'a nettement moins de trucs à faire. Les gens vont se ruer dans le stade de blitzball ou les salles de cinéma, et ça, ils l'avaient déjà fait!
Croisant les bras, l'alchimiste essayait de réfléchir un peu, puis ramena sa main derrière sa tête sans vraiment trouver de solution


«Hum... je ne sais pas trop. Qu'est-ce que tu dirais qu'on aille à Kilika dès aujourd'hui? Va pas y avoir grand chose à faire à Luca avec ce temps... et puis, s'il y a un portail là bas, on aura peut être plus de chances de recueillir des témoignages de personnes ayant réussi à passer les portails à deux?» et puis bon, il fallait espérer que le voyage en bateau serait tranquille, comme ça ils ne se fatigueraient pas et continueraient donc de suivre les instructions du médecin!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Des vacances bien méritées   Ven 1 Mai - 21:06

Réveil en fanfare, acte un, chapitre … Boh, à force, Lucina ne comptait même plus le nombre de matin où elle avait dû le réveiller brusquement. Et s’ils restaient ensemble, ca signifiait que c’était loin d’être fini. Il allait falloir faire preuve d’imagination ! Déjà là, le coup de la trompette, c’était assez fort et Lucina observait la scène de la table où elle était assise, déjà une part de tarte à la main. Le musicien souffla dans son instrument, et le bruit assourdissant qui en sortit fit faire un sacré bond – au sens propre du terme – à Edward ! Lucina ne s’attendait pas à ce qu’il sursaute au point de se casser la figure par terre, elle écarquilla les yeux et descendit de la table alors que le trompettiste prenait déjà la poudre d’escampette.

« Ca va !? »

S’inquiéta-t-elle. Aie aie aie, elle espérait qu’il n’avait rien de grave, elle ne voulait pas le défigurer avec sa farce voyons ! La demoiselle attrapa la main de son camarade pour l’aider à se relever et il fila rapidement à la salle de bain pour retirer le sang qui coulait de son nez. Oups ? Elle y avait été un peu trop fort ce matin. Elle se gratta la tempe de son doigt alors qu’elle entendait l’eau couler à la salle de bain, et tournée vers la porte, elle répondait à la question d’Edward.

« Désolée, c’est ce que j’avais dit mais c’était trop tentant en voyant les musiciens en bas. J’aurai peut-être dû me raviser. »

Non sans blague ? Peut-être qu’elle aurait dû songer aux coussins avant effectivement ! Pendant ce temps, elle se tourna pour aller ouvrir les volets et lorsqu’il revenait, il remarquait enfin le petit-déjeuner sur la table et la jeune femme se mit à sourire doucement. Lucina se faisait définitivement pardonner avec cette tarte aux pommes ! Mais elle prit une moue boudeuse lorsqu’Edward la taquina en s’assurant qu’elle ne l’avait pas faite elle-même.

« Rappelle-moi la prochaine fois de choisir un instrument qui fait encore plus de bruit pour te réveiller. »

Qu’elle lui répondait pour se venger. Non mais ! L’oiselle rejoignait son camarade à table … En fait, elle était étonnée, elle ne s’attendait pas à ce qu’il aime AUTANT ca, vu la façon dont il se jetait dessus sans l’attendre ! Enfin, elle n’allait pas râler, elle en avait déjà pris une en attendant le super réveil de l’alchimiste. Sauf que, le temps qu’Edward réalise quelle météo décevante les attendait aujourd’hui, Lucina releva un autre point du petit-déjeuner … Elle avait oublié de se prendre une boisson pour elle vu qu’elle était si pressée de rattraper la troupe de musiciens. Bon, elle allait devoir faire avec. La belle leva les yeux vers la fenêtre en soupirant lorsqu’Edward fit remarquer qu’il pleuvait. Ils allaient devoir raccourcir leur séjour du coup, ce n’était pas un temps à vadrouiller partout en ville. En fait, la pluie, ca ne donne rien envie de faire tout court. Aussi, Edward proposa de prendre le bateau pour Kilika dès aujourd’hui, Lucina approuva d’un signe de tête même si elle devait admettre être envahie d’une pointe d’anxiété. Elle n’avait jamais voyagé en mer. Comme elle l’avait dit sur le Shoopuf au Sélénos, elle n’avait pas souvent pris le bateau, la dernière fois, c’était sur la barque qui faisait la navette entre la ville et le château d’Alexandrie. Sur un lac quoi, rien à voir avec un vaste océan. Enfin il n’y avait aucune raison pour que ca se passe mal … n’est-ce pas … ? … N’EST-CE PAS ? Il ne fallait pas non plus que ce mauvais temps soit signe d’une tempête, ce serait un coup à la traumatiser définitivement de l’eau !

« Moi qui ai mis une petite robe en pensant devoir supporter le soleil, je crois que je vais aller me changer … »

Car là, elle avait autant les bras que les jambes à l’air, elle risquait d’être trempée ou d’être trop exposée à l’humidité, et ca, c’était un coup à tomber malade. La demoiselle finissait donc son petit-déjeuner et se leva pour aller chercher ses affaires, notez qu’elle n’avait pas fait gaffe plus tôt qu’on les avait récupérées pour les laver et les repasser. Mais lorsqu’elle se retrouva face à la porte de la chambre, maintenant que la pièce baignait dans la lumière du jour, Lucina voyait à nouveau le « trou » qu’elle avait fait dedans. Ah. Elle se mit à rougir en se tournant vers Edward.

« Hum … Au fait, tu crois que tu peux réparer la porte avec ton alchimie ? J’ai … eu un petit accident hier soir. »

Pour éviter de dire qu’elle avait cogné carrément dedans en s’énervant contre elle-même. Du coup, elle s’éclipsa encore plus vite dans la salle de bain avec sa tenue de voyage habituelle, afin de se changer rapidement. Puis elle revint dans la chambre et fit signe à Edward qu’elle était prête, elle récupéra juste son équipement et son arme et hop ! Direction le port. C’est sûr, Luca était une ville beaucoup moins joyeuse sans son soleil qui attirait les foules dans les rues. Lucina se servait du très grand col de sa cape pour en faire une capuche et suivait de près Edward jusqu’aux quais, pour trouver le bon bateau pour Kilika. Le capitaine – plutôt vieux – était en train de crier à ses matelots de préparer le navire à quitter les lieux, qu’ils étaient déjà bien en retard comme ca.

« Dites … C’est payant pour monter à bord ? » Le vieil homme se retourna et reluqua sans gêne les deux individus.
« Nan. ‘fin tant que vous nous aidez sur le bateau, j’vois pas où est le problème. Montez maint’nant, on va lever l’ancre d’une minute à l’autre ! »

Espérons qu’il n’envoie pas Lucina dans les cuisines au cours du trajet, elle risquait d’empoisonner l’équipage plutôt que le nourrir. Bref. La jeune noble prit une profonde inspiration et monta à bord … Il fallait espérer que le trajet ne la rende pas malade.
Direction : Carte du Monde ou Kilika
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Phénix
Admin Enflammée
avatar

Messages : 2176
Age : 22

MessageSujet: Re: Des vacances bien méritées   Sam 2 Mai - 16:42

Gains : + 50 exp [Chacun]

Note : Edward et Lucina sont passés au niveau 5 suite au décompte du mois d'avril.

La suite : La Carte du Monde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des vacances bien méritées   

Revenir en haut Aller en bas
 
Des vacances bien méritées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Un repos bien mérité [NEUTRE]
» Un repos bien mérité
» Du repos bien mérité (13.03 - 13h37)
» Un repas bien mérité ! (PV : Thérésa ♥)[Terminé]
» [Libre] - Un repos bien mérité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy War :: Zone RP :: Spira :: Luca-
Sauter vers: