Accueil

Partagez | 
 

 Des vacances bien méritées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Edward
Fullmetal Alchimiste
avatar

Messages : 1282

MessageSujet: Des vacances bien méritées   Mar 21 Avr - 14:58

Edward et Lucina viennent de la route de Mi'ihen
========================
Finalement, le trajet sur la route de Mi'ihen n'avait vraiment pas été des plus tranquilles. Enfin au début, si, mais Lucina et Edward s'étaient ensuite improvisé en sauveurs du monde pour aller aider une petite fille en détresse. Deux bicornes l'avaient cernée, et il avait fallu toute la force et l'endurance des deux combattants pour en venir à bout, mais pas sans mal. L'alchimiste était vraiment mal en point, blessé à la tête, au bras aussi et surement un peu au dos après avoir été mordu et envoyé valser contre un rocher, il avait en prime utilisé ses dernières forces pour réparer un peu le comptoir de Rin.

L'al-bhed qui travaillait au comptoir à ce moment là avait été bien gentille avec eux. Elle leur avait prêté un chocobo pour qu'ils puissent rejoindre Luca, et la petite fille qu'ils avaient sauvée aidait Lucina à se faire un petit bandage pour son bras. Elle aussi avait été mordue. Enfin bon, après que tout le monde se soit remercié mutuellement - Edward avait dit à la jeune femme comment on disait "merci" en al-bhed - les deux jeunes gens grimpèrent sur le chocobo pour rejoindre Luca au plus vite. Edward était monté à l'arrière, étant trop mal en point pour conduire, mais il devait bien s'accrocher à la guerrière pour ne pas tomber, et il espérait ne pas lui faire mal d'ailleurs, bien qu'il sentait qu'il pouvait s'évanouir à tout moment s'il ne faisait pas attention.

Dommage, Lucina ne pouvait pas filmer, mais la route de Mi'ihen n'était vraiment pas loin de Luca, ils auraient l'occasion de revenir rapidement pour filmer pendant leurs vacances. Pour l'heure, la priorité, c'était d'arriver en ville au plus vite. Évidemment, la jeune femme fut surprise par la taille de la ville, et Edward esquissa un sourire avant de descendre du chocobo pour le remettre à l'homme dont l'al-bhed leur avait parlé avant.

«Je dirais qu'elles font la même taille environs.. tu n'as juste pas vu Bevelle depuis les hauteurs.»ce qui était impossible à moins d'avoir la chance de voler avec un de ces vaisseaux al-bhed. Mais le jeune homme n'était pas sur que l'église accepte ce genre d'engins à proximité de la ville. La dernière fois qu'on en avait vu un, c'était lorsqu'il fallait chanter l'Hymne des Priants s'il ne se trompait pas...

Enfin, comme le pensait la jeune femme, l'heure n'était pas trop l'heure à la visite

«Désolé... mais je te promets qu'une fois remis sur pied, je te fais visiter la ville de fond en comble! Y'a énormément à voir ici!» il essayait de sourire malgré tout, puis il lui fit signe de la suivre. Au moins, ils n'avaient qu'à descendre les escaliers, et pas les monter. Dans son état, ça aurait été difficile, même avec un bâton. Il se dirigea donc vers le premier hôtel qu'il trouva, il ne se souvenait plus s'ils disposaient de chambres pour les alchimistes ici, mais de toute manière, vu son état, il ne pouvait pas marchander. Aussi il demanda simplement une chambre double avec deux lits séparés, et un médecin aussi.

«Non pas que je n'ai pas confiance en tes talents de soigneuse, mais je préfère que quelqu'un examine ma tête quand même...» il essayait de sourire, mais rapidement il tourna de l'œil et un groom s'approcha juste à temps pour aider Lucina à le soutenir

«Houla... effectivement, il lui faut vite un médecin! Venez, je vais vous mener à votre chambre...» il passa le bras d'Edward par dessus ses épaules, et au toucher, il avait du sentir l'automail car il s'était figé un temps. Mais il secoua légèrement la tête avant d'avancer avec Lucina de l'autre côté, ils traînaient presque le jeune homme finalement, et ils prirent l'ascenseur pour rejoindre les étages et leur chambre. De là, le groom aida à poser Edward sur le lit et s'éclipsa ensuite en disant qu'il allait chercher le médecin.

Allongé sur le dos, les yeux clos, Edward semblait avoir soudain de la fièvre... il se mit à murmurer des mots incompréhensibles, bien que parfois, certains étaient plus audibles que d'autres

«Pardon... Nina... monstre... pardon...» on pouvait dire que cette fichue bicorne ne lui avait pas fait de cadeau!

=====================
Edward paie 200 gilspour la chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Des vacances bien méritées   Mar 21 Avr - 17:15

Ils avaient dû se hâter jusqu’à Luca, chacun d’eux était en piteux état, mais surtout Edward. Ils ne visiteraient pas la ville tout de suite, ils devaient se dépêcher de se rendre à l’hôtel. Ils descendirent les marches d’escalier afin de pénétrer au cœur de la cité, et si Lucina aidait son camarade, elle ne pouvait pas s’empêcher de regarder partout autour d’elle. Il y avait tellement de choses qu’elle ne connaissait pas, et les bâtiments étaient gigantesques, peut-être même davantage que ceux de Bevelle ! Il y avait des télévisions absolument partout pour suivre les matchs de blitzball en direct qui se jouaient dans l’immense stade qu’elle avait pu apercevoir au loin plus tôt, sans savoir que c’en était un.

Edward entra dans le premier hôtel qu’il croisa, et là de même, la jeune femme ne pouvait s’empêcher de se sentir impressionnée et toute petite à côté ! Rien à voir avec les petites auberges d’Héra, ou qu’ils avaient pu voir jusque-là. Elle tâchait de bien le suivre alors qu’il payait la chambre, ou du moins sa part … deux cents gils par personne, ce n’était pas rien quand même mais Lucina n’était pas accrochée à son porte-monnaie, aussi elle paya sa part également là où l’alchimiste demanda un médecin.

« Je ne m’en vexe pas, je serai de toute manière capable de te faire plus de mal que de bien … »

La demoiselle prit une moue assez triste tout de même car dans le fond, elle s’en voulait de ne pas avoir su le protéger correctement. De plus, il avait toujours été là pour la soigner lorsqu’elle-même était gravement blessée, et ses propres compétences l’empêchaient de lui rendre la pareille. Sauf pour manier une épée, soyons francs, elle n’était pas très douée de ses mains …
Bref, l’alchimiste avait manqué de défaillir, heureusement la jeune femme autant qu’un employé réussirent à l’attraper à temps. Ils aidèrent Edward à aller jusqu’à la chambre et à l’installer sur un des lits avant que le groom ne s’éclipse pour aller chercher le médecin. Dès que la porte se ferma, Lucina tourna les yeux vers son camarade pour voir que son état empirait … Il commençait à murmurer des choses, et la demoiselle ne semblait comprendre qu’une partie d’entre eux. Il demandait pardon … à une Nina ? Un monstre ? Elle ne saisissait pas trop mais son regard s’assombrit davantage et elle s’approcha du lit pour poser sa main sur son front … Il était bouillant …

« Tiens bon … »

Elle se recula lentement si bien que le mouvement de sa main ressemblait plus à une caresse qu’autre chose lorsqu’elle le lâcha pour s’éloigner. La jeune femme se rendait dans la salle de bain, un peu perturbée et dépassée par les événements entre Edward qui était gravement blessé et cet hôtel qui était inédit pour elle. Mais elle devait garder la tête froide ! Elle attrapa un gant de toilettes qu’elle passa sous de l’eau froide, la plus froide possible, et revint dans la chambre pour poser le tissu humide sur le front de son camarade. Elle n’était certes pas un médecin, mais elle avait suffisamment eu de fièvre plus jeune pour savoir qu’on lui posait toujours un tissu trempé dans de l’eau froide sur le front pour faire chuter la température.
De là, on frappa énergiquement à la porte, c’était le médecin, mais franchement pas le genre de type qu’on s’attend à voir. Il était grand et fort, aux airs sévères. Il ressemblait plus à un boucher qu’à un médecin ! Et ni une ni deux, il était déjà au chevet de l’alchimiste.

« Oh la la … Que lui est-il arrivé ?? »
« Deux monstres avaient fait du grabuge sur la Route de Mi’ihen … Nous avons fait le ménage. Vous savez, les grands chiens avec les cornes ? »
« Des Bicornes ? »
Lucina hocha la tête de haut en bas et le médecin soupira en reluquant aussi la demoiselle, repérant son bandage au bras. « Ils ne vous ont pas épargné. »
« Je … Ca va de mon côté … Occupez-vous de lui en priorité, il vient de s’effondrer et il a énormément de fièvre … »


Le médecin retira le gant de toilettes que Lucina avait placé sur le front de son camarade afin d’évaluer un peu au toucher l’étendue des dégâts … Puis il sortit son matériel de sa trousse, tout ce qu’il fallait pour s’occuper déjà de la tête d’Edward, car certes, la potion d’un peu plus tôt avait refermé le gros des blessures, mais il devait quand même l’examiner. Il interrogea Lucina tout en travaillant pour être sûr de connaître tous les détails du combat et ne passer à côté d’aucune autre blessure grave. De toute manière, la jeune femme préférait rester à côté, non seulement pour assister le médecin s’il lui demandait d’aller chercher quelque chose, mais aussi pour s’assurer que son partenaire ouvre bien les yeux … Et ce fut le cas, elle soupira de soulagement … Jusqu’à ce que le médecin ne prenne un ton sérieux tout en regardant les yeux d’Edward – test banal pour voir ses réflexes et compagnie.

« Vous allez vous déshabiller, s’il vous plaît. » Sur le coup, Lucina croyait qu’il vouvoyait seulement Edward et qu’il s’adressait à lui, mais il tourna quand même la tête vers elle en gardant cette expression fermée sur le visage. « Tous les deux. »
« Pardon ? »
« Votre ami n’a pas été blessé qu’à la tête comme vous avez pu le voir et vous-même avait un bandage improvisé au bras, il faut désinfecter la blessure et la soigner. Et je ne peux pas vous procurer des soins corrects à tous les deux si vous portez vos vêtements. Alors déshabillez-vous, hop ! »
Lucina prit une moue boudeuse et détourna le regard en rougissant.
« Ce n’est pas très approprié pour une dame de se dévêtir devant un homme … »
« De quoi ? …. …. … Quoi attendez, c’est pas votre petit ami ? »
Espérons qu’Edward soit suffisamment dans les vapes pour ne pas relever le mot « petit ». Quant à Lucina, elle ne savait pas si elle devait rougir davantage ou se taper le front. Bon sang, combien de fois on allait leur sortir celle-là !?
« Vous croyez vraiment qu’on aurait pris une chambre avec des lits séparés si nous étions en couple ? »
« … Ok, allez vous déshabiller dans la salle de bain, je vous rejoins dès que j’en ai fini avec lui. »


Groumph. Lucina quitta la pièce pour laisser Edward aux mains de cet homme, allant retirer son arme et ses équipements, sa cape, ses chaussures, sa tunique et enfin sa combinaison noire pour se retrouver en sous-vêtements – bleus marines s’il vous plaît ! Même si c’était un médecin qualifié, elle n’aimait pas trop l’idée de se présenter à un homme dans un tel accoutrement mais bon. Elle dut patienter un moment avant qu’il ne le rejoigne, il avait beaucoup à faire avec ne serait-ce que l’alchimiste. Mais à peine ouvrit-il la porte qu’il écarquilla les yeux en restant devant comme un idiot sans entrer.

« Bon sang mais c’est pas vrai !??? Vous avez fait quoi avec ces monstres pour avoir de telles marques sur le ventre !? »
« Euh … Ils m’ont chargée ? … … MAIS FERMEZ LA PORTE BON SANG AU LIEU DE ME RELUQUER ! »


Non mais dis !! C’était un médecin ou un clown qu’on leur avait envoyés !? Il s’exécuta très vite, c’est que personne ne résistait bien longtemps aux hurlements sévères de Lucina !! Il s’approcha très vite et ne se fit pas prier pour lui tripoter le ventre – je ne vous raconte pas les regards meurtriers qu’elle lui lançait. Mais heureusement, il n’y avait aucun profit là-dedans, il guettait juste les réactions de la jeune femme en plus de s’assurer que ce ne soit pas trop dur. Il lui demandait plusieurs fois si elle avait mal lorsqu’il appuyait. Un peu mais sans plus, elle avait dû avoir des hémorragies internes en encaissant l’attaque des Bicornes. Elle expliquait qu’elle avait rapidement pris une potion pour se soigner …

« Ca a dû arrêter les saignements et réparer les tissus les plus touchés. Je ne peux pas vérifier si c’est vrai d’un regard mais vous le verrez très vite. Si d’ici plusieurs jours vous souffrez au ventre et que les taches ne disparaissent pas, voire s’agrandissent, retournez voir un médecin en urgence, c’est compris ? »

Elle hocha la tête, puis il s’occupa enfin de son bras, dans un piteux état lui aussi … Il désinfectait et appliquait une potion pour réparer plus vite les tissus de la peau et des muscles. Elle avait de la chance, les crocs des Bicornes étaient passés entre ses os mais encore un peu et ils lui brisaient comme de la chips. Il fit un bandage plus correct et l’examina à nouveau intégralement pour s’assurer de n’avoir rien loupé, et hop ! Elle pouvait se rhabiller et rejoindre Edward. Le médecin quant à lui quitta la chambre. Elle ne mit que sa tunique bleue et ses chaussures, et non sa combinaison noire, aussi elle avait les jambes et les bras à l’air mais bon. Elle était surtout pressée de voir si Edward allait mieux !

« Edward !!! Ca va mieux !? Tu disais des choses bizarres tout à l’heure … »

Espérons qu’elle ne le surprenne pas en caleçon quand même … Mais depuis le temps que le médecin s’occupait d’elle, il devait avoir eu le temps de se rhabiller !
Lucina paye sa part de la chambre et donne 200 gils à la réception.
Revenir en haut Aller en bas
Phénix
Admin Enflammée
avatar

Messages : 2176
Age : 22

MessageSujet: Re: Des vacances bien méritées   Mar 21 Avr - 17:21

Payement de la chambre > - 200 gils [Chacun]

Gains: + 50exp [Chacun]

Restauration à 100%HP&MP
Fiches Modifiées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward
Fullmetal Alchimiste
avatar

Messages : 1282

MessageSujet: Re: Des vacances bien méritées   Mer 22 Avr - 9:31

Vraiment pas de chance pour l'alchimiste. Le combat avait vraiment été très rude, et il avait du mal à s'en remettre. Carrément dans les vapes, il n'entendait pas vraiment ce qu'il se passait autour de lui, c'est à peine s'il avait senti le linge froid sur son front alors que Lucina prenait soin de lui dans l'attente du médecin. Il délirait un peu, partant dans ses rêves et ses cauchemars, comme d'habitude, celui de Nina était le plus récurrent et revenait à la charge sans cesse.

Il voyait Alphonse jouer avec la petite fille et Alexandre, leur chien. Ce chien qui avait également été utilisé pour créer la chimère que le père Shou souhaitait présenter aux hauts responsables des alchimistes. Une chimère qui parle, c'était tout simplement incroyable! Mais personne ne se serait douté de la manière dont la première avait été créée... serrant les draps, il manqua de les déchirer pendant qu'il délirait dans ses cauchemars, il ne se réveillait même pas lorsque le médecin fut là et qu'il commença à l'ausculter, et pas plus mal dans la mesure où Lucina était déjà bien assez embarrassée comme ça par les propos de l'individu.

Lorsque le médecin se retrouva seul avec son patient, il lui colla des sels sous le nez et l'odeur violente finit par faire ouvrir les yeux à l'alchimiste qui se redressa d'un bond, grimaçant sous le tournis qui s'emparait de lui par la même occasion

«Tout doux mon garçon... tu es à l'hôtel, je suis médecin.» il fallut un moment à Edward pour remettre ses idées en place, d'instinct, il avait tendu le bras comme pour étrangler le docteur, avec son délire, il le prenait pour Shou, mais il eut le temps de se rendre compte de son erreur, bien que celui-ci semblait inquiet par cette réaction.

«Sacrée fièvre... allez, déshabille toi.»
«Où est.. Lucina..»
il venait seulement de réaliser qu'elle n'était plus là, et commençait de nouveau à paniquer
«Dans la salle de bain, elle se déshabille aussi pour que je puisse l'examiner.» Soupirant de soulagement, Edward se transforma alors en petit garçon bien sage - comble - et se déshabilla docilement pour laisser le médecin l'examiner. Il y était habitué, lorsqu'il était alchimiste de Bevelle, on pouvait dire qu'il se prenait souvent des coups.

Lorsque le médecin eut terminé, le jeune homme avait un solide bandage à la tête et au bras, ainsi que sur le torse où il s'était pris la charge de la bicorne. Il ne put donc remettre que son pantalon le temps que Lucina sorte, elle aussi peu vêtue à cause de ses bandages. Le médecin les regarda l'un après l'autre avec une sorte d'inquiétude dans le regard

«J'espère que vous allez vous reposer sérieusement tous les deux. J'ai relevé d'anciennes blessures, il faut que vous les laissiez se refermer correctement! Au moins trois jours de repos. Alors pas de bêtises!» le jeune homme hocha de la tête en rougissant légèrement. Évidemment, il n'avait pas spécialement compris le sens caché des paroles du médecin puisqu'il lui semblait logique qu'on ne les croit pas en couple à cause des lits séparés, mais cela voulait surement dire qu'il ne pourrait pas apprendre à Lucina à nager. Dommage.

Lorsque le médecin sortit, le jeune homme leva enfin les yeux vers Lucina, elle aussi avait un beau bandage au bras

«Est-ce que ça va?» il ramena sa main à sa tête en soupirant, il avait encore mal au crâne, mais le médecin lui avait laissé des médicaments, donc il se leva pour ouvrir la porte du mini bar et en sortir une bouteille d'eau, de là, il regarda les différents cachets qu'il lui avait laissés et prit celui pour le mal de crâne qu'il prit rapidement avec une gorgée d'eau.

«Il faudrait qu'on mange quelque chose... est-ce que tu veux sortir prendre l'air ou bien rester ici?» il est évident qu'il vaudrait mieux qu'ils se reposent pour le reste de la journée. De toute manière, Luca était une ville animée, et même en restant ici, ils pourraient profiter du spectacle. Leur chambre avait une vue sur le stade - comme  beaucoup de chambres d'hôtels à Luca - et tous les soirs, avant les matchs ou avant les concerts, il y avait un feu d'artifice! Donc au moins, ça ferait un peu d'animation. Et au pire, il y avait la télévision, même s'il n'était pas dit que Lucina soit vraiment prête à regarder tout un film ou autre de cette manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Des vacances bien méritées   Mer 22 Avr - 11:23

Et bien qu’ils étaient beaux tous les deux. A eux deux, ils pouvaient presque faire une momie avec leurs bandages. Lucina était sortie en express de la salle de bain pseudo-habillée – elle avait juste remis sa tunique bleue – pour voir si son camarade allait mieux et fut surprise de voir que le médecin était encore là. Ne pas forcer, ne pas forcer … Hey, elle était venue à Luca pour découvrir cette ville, pas pour rester cloîtrée dans une chambre pendant trois jours ! De la même façon, elle ne releva pas le sous-entendu du médecin, elle estimait de toute manière avoir été assez claire un peu plus tôt en lui sortant qu’un couple ne prendrait certainement pas une chambre avec des lits séparés. La jeune femme regarda le médecin quittait les lieux avant de tourner les yeux vers Edward,  tout aussi inquiet de son état qu’elle ne l’était pour lui …

« Pour mes blessures, j’ai connu pire. »

Physiquement, ca allait. Psychologiquement, c’était une autre histoire, il lui avait fait la frayeur de sa vie en délirant celui-là. La jeune femme l’observa se lever pour aller chercher eau et médicament, puis lorsqu’il proposa de manger – que ce soit ici ou dehors – elle se contenta de soupirer en regardant un peu partout. Jusqu’à apercevoir le haut d’Edward pour le prendre et lui tendre en rougissant un peu, afin qu’il vienne le chercher et se rhabiller.

« Ce n’est pas de mon état et de mes envies dont tu devrais t’inquiéter pour l’instant. Viens ici un moment s’il te plaît … »

Lucina se mit assise au bord du lit d’Edward en attendant qu’il s’approche, le laissant récupérer son vêtement avant de lui faire signe de s’asseoir aussi. Elle prit une petite inspiration puis toucha son front délicatement, avant son bandage sur ses blessures, elle ne voulait pas lui faire mal. Et elle soupira de soulagement en constatant que la fièvre avait baissé. La jeune femme le lâcha alors et le regarda dans les yeux avec toujours ce petit air inquiet.

« Tu t’es effondré … et tu délirais complètement. Tu n’arrêtais pas de prononcer des mots dans ton sommeil, mais j’ai seulement compris que … tu demandais pardon à … une certaine Nina ? » Ou quelque chose comme ca en tout cas. Lucina chercha le regard de son camarade, elle ignorait combien l’histoire de cette fille l’avait traumatisé. Elle ignorait tout de cette histoire, d’ailleurs. « Que se passe-t-il ? Pourquoi t'excuses-tu ? »

Elle espérait ne pas se montrer trop curieuse. D’autant plus qu’elle ne faisait pas le lien non plus avec le combat de la route de Mi’ihen, où protéger une petite fille de deux monstres avait réveillé certains souvenirs. Vous savez, ces souvenirs qu’on préférerait parfois oublier … Non, aux yeux de Lucina, c’était incompréhensible. Devait-il quelque chose à une certaine Nina et son état de faiblesse lui avait fait croire inconsciemment qu’il allait y passer ? Au point qu’il demande pardon ? Non ?
En tout cas, Lucina était vraiment inquiète, il n’avait vraiment pas intérêt à lui sortir une bêtise du genre « ca ne te regarde pas » ou « tu ne comprendrais pas », car là, c’est la baffe aller et retour qu’il se prendrait ! Non mais ! Certes non, ca ne la regardait pas vraiment, mais elle était morte d’inquiétude pour lui, il devait bien le voir non ?
Revenir en haut Aller en bas
Edward
Fullmetal Alchimiste
avatar

Messages : 1282

MessageSujet: Re: Des vacances bien méritées   Mer 22 Avr - 13:49

Ah oui, il était plus ou moins torse nu. Disons que l'alchimiste n'avait pas trop fait attention, et il fallait dire aussi qu'il n'était pas trop pudique. Mais en voyant la réaction de Lucina, il se doutait qu'il valait mieux au moins enfiler son débardeur... il ne savait même pas comment avait réagi le médecin en voyant ses automails, mais à Luca, ce genre de choses était surement moins mal vu, avec tous les al-bhed présents.

Bref, après avoir enfilé des médicaments pour son mal de tête, il se tourna vers la jeune femme afin de connaître son état, mais visiblement, elle s'inquiétait davantage de son état à lui. Baissant les yeux, il devait reconnaître que tous ses bandages étaient plutôt impressionnants, et il avait l'impression d'être passé sous un rouleau compresseur, mais sinon, il avait l'impression d'aller mieux. Malgré tout, devant le regard insistant de la demoiselle, il s'installa à côté d'elle et attendit de voir ce qu'il se passait.

Mais au fur et à mesure de ses paroles, le regard de l'alchimiste s'assombrit, et il détourna les yeux lorsqu'elle prononça le nom de Nina. Non, il n'avait pas du tout envie d'en parler. Elle avait beau prendre ses airs de maman inquiète, il ne comptait pas lui parler de ça. Pas maintenant en tout cas.

«Je n'ai pas envie d'en parler. Ça fait partie du passé, et c'est l'un de ces démons avec lesquels je dois vivre aujourd'hui.» il se leva et croisa les bras tout en se dirigeant vers la fenêtre. Parler de Nina dans son sommeil, dans ses délires... quelle plaie. Cette pauvre petite le poursuivait donc partout hein? Son regard se faisait de plus en plus triste, et il se tourna vers Lucina qui devait surement être vexée ou déçue qu'il se comporte ainsi.

«Je suis désolé.. c'est quelque chose que je n'ai jamais raconté à personne. Je pense qu'il n'y a qu'Alphonse et moi aujourd'hui pour se souvenir de cette petite fille...» il sentait les larmes lui monter aux yeux, la fatigue morale et physique s'emparait de lui, il n'aimait clairement pas être vulnérable comme ça, mais le souvenir de cette petite fille si joyeuse, si souriante et pleine de vie, qui se mêlait aujourd'hui au souvenir de la chimère créée par la suite, tout ça le tourmentait trop encore. Il ramena sa main sur ses yeux, comme s'il cherchait à les enfoncer dans leurs orbites à l'aide de son pouce et de son index, faisant de son mieux pour contenir ses larmes. Puis il renifla et se retourna pour être de dos par rapport à la jeune femme et fixer l'extérieur par la fenêtre

«Je suis vraiment désolé... tu n'aurais jamais du entendre parler d'elle.» est-ce qu'on en parlait encore à Bevelle? Non, bien sur que non. L'église avait étouffé l'affaire à l'époque. Shou avait seulement été arrêté pour "pratiques malhonnêtes de l'alchimie" sans plus de détails, et dans la version officielle, sa femme que l'on croyait disparue était venue récupérer leur fille avant de disparaître à nouveau. Aucun fait divers, rien. Il pouvait sentir un goût de bile dans sa bouche, il se détestait de ne pas avoir pu faire quelque chose contre ça. Offrir une tombe descente à la petite, faire paraître le scandale aux yeux de tous, mais ça aurait discrédité l'alchimie, et lui-même aurait été vu comme un monstre après ça... une larme finit par couler le long de sa joue et il se pencha pour poser sa tête contre le mur près de la fenêtre, allant même jusqu'à taper du poing pour contenir sa colère, davantage contre lui-même que contre Shou finalement...

C'était trop injuste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Des vacances bien méritées   Mer 22 Avr - 15:09

Sujet sensible à l’horizon. Lucina avait demandé à son camarade de s’installer près d’elle pour lui parler de … ce qu’il avait dit pendant son sommeil. Cependant en voyant combien la mine d’Edward s’assombrissait tout à coup, elle savait qu’elle avait tapé là où il ne fallait pas. Encore un de ses démons qu’il disait, et il ne voulait pas en parler. Certes. Lucina n’insisterait pas dans ce cas mais elle avait un peu froncé les sourcils. Vexé ? Pas vraiment, mais elle n’aimait pas trop cette idée de voir quelqu’un souffrir. C’était toutefois un peu de sa faute puisqu’elle s’était risquée à poser la question en se montrant un tantinet curieuse, aussi elle finit par prendre un air triste. Elle aurait dû se taire. Lorsqu’il se leva pour aller vers la fenêtre, elle avait baissé les yeux, elle ne savait pas quoi dire. L’avait-elle vexé ? Peut-être devrait-elle s’excuser …

Visiblement, il n’en avait jamais parlé à personne, c’était comme un secret qu’il partageait avec son frère, mais Lucina put au moins apprendre que Nina était en fait une petite fille. Evidemment, elle se posait plein de questions à ce sujet mais Edward avait été clair, il ne voulait pas en parler. Donc inutile d’insister. Edward s’excusa encore – ce devrait plutôt être elle qui devait s’excuser … - sous prétexte qu’elle n’aurait jamais dû entendre les mots qu’il avait prononcés, et lorsqu’elle l’entendit renifler, elle releva les yeux vers lui. Et elle sursauta légèrement lorsqu’il frappa le mur. Il pleurait ? La jeune femme fut envahie d’une certaine empathie, même si elle ne savait pas pourquoi il souffrait comme cela. Mais si voir une femme pleurer était douloureux pour bien des personnes, aux yeux de Lucina, c’était davantage plus douloureux de voir et/ou entendre un homme pleurer.

L’on disait toujours qu’un homme était fort et viril ! Qu’ils ne pleuraient que pour leurs frères d’armes … qu’ils n’étaient pas aussi sensibles qu’une femme. Aussi, ca fendait vraiment le cœur de Lucina de le voir pleurer. Elle se leva à son tour pour le rejoindre, attrapant doucement son bras pour le baisser avant qu’il ne se décide à frapper encore le mur. Et elle voyait effectivement une petite larme qui traçait son chemin sur la joue de l’alchimiste, et par instinct, elle alla l’essuyer du bout du pouce.

« Calme-toi … » Mais difficile de se calmer quand de mauvais souvenirs refaisaient surface. « Viens … »

Enfin, elle disait cela mais elle ne lui laissa pas trop le choix. Elle l’attrapa pour le retourner – bon doucement quand même hein – et le prendre dans ses bras. Rien de vraiment amical, ni même de romantique. C’était un geste presque maternel, en fait … Lucina savait qu’à chaque fois qu’elle avait été triste par le passé, il n’y avait que l’étreinte d’un proche qui arrivait à la calmer. Non pas qu’elle prétendait qu’ils soient proches tous les deux maintenant, mais dans la mesure où elle était la seule qui était présente dans la pièce … Peut-être que ca l’aiderait à se calmer ? Malgré tout, si le geste se voulait rassurant, elle ne pouvait s’empêcher de s’en vouloir.

« Je suis désolée, j’ai été trop curieuse. Je ne voulais pas éveiller de si douloureux souvenirs … » Elle frotta doucement son dos dans l’espoir qu’il se détendrait un minimum. « Ce n’est vraiment pas ta journée, aujourd’hui … »

Elle ignorait si ca le gênait finalement de se retrouver ainsi, mais bon. Peu importe, elle ne lâcherait pas Edward tant qu’il ne serait pas un minimum calmer. Pour ce qui était de manger maintenant, elle devait admettre avoir l’appétit un peu coupé, mais bon … Finalement, ils devraient sortir un petit peu, prendre l’air ferait sans doute du bien au jeune homme. Lucina relâcha petit à petit prise sur l’alchimiste et se recula afin de le regarder, étirant un sourire qui se voulait rassurant.

« Tu sais quoi ? Peu importe ce que dit ce médecin, repos ou non, je vais me changer et on sort, d’accord ? Je crois que tu as besoin de te changer les idées après une telle journée. »

La demoiselle s’éloigna alors, prenant ses affaires au passage mais sa robe commençait à ne plus être très propre … et elle n’avait pas grand-chose à se mettre. Tant pis, ce soir, elle mettrait toutes ses affaires au sale pour les avoir propres et comme neufs le lendemain ! Elle fila à la salle de bain le temps de se changer, tant pis, avec cette tenue elle avait les bras complètement dénudés et on verrait son bandage, mais c’était le cadet de ses soucis à cet instant. Elle se coiffa rapidement puis sortit de la salle de bain pour se diriger vers la porte de la chambre et se tourna vers Edward.

« Tu viens ? Tu m’as promis de me faire visiter ! »

Dans ce genre de moments, on n’a jamais trop envie de sortir … Mais justement, parfois, c’est ce qu’il fallait pour se sentir mieux. Elle essayait de le motiver un peu du coup, elle n’avait pas trop envie de le voir s’enfermer dans sa bulle et de se maudire pour le reste de la soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Edward
Fullmetal Alchimiste
avatar

Messages : 1282

MessageSujet: Re: Des vacances bien méritées   Mer 22 Avr - 18:31

Même s'il avait un certain égo, Edward n'était pas non plus le genre à dissimuler ses émotions. En fait, pour la plupart, il n'y arrivait juste pas. Que ce soit la colère - notamment lorsqu'on le traitait de petit - ou la joie, ou la tristesse, il n'arrivait simplement pas à se contenir. Et là, le sujet de Nina était trop douloureux pour qu'il y arrive alors autant se laisser aller, même s'il luttait un peu pour ne pas que les larmes coulent.

Heureusement, Lucina semblait comprendre que le sujet était épineux et arrêta de poser des questions à ce sujet, elle vint même le réconforter en le prenant - presque de force - dans ses bras. Il avait cherché à lutter un peu au début, mais avait finalement renoncé, allant poser son front contre l'épaule de la jeune femme, mais serrant encore les dents pour contenir sa colère silencieuse. Car au final, il ne versait pas spécialement des larmes de peine, mais plutôt de rage. Cette rage sourde et douloureuse qui résonnait dans sa tête chaque fois qu'il pensait à cette petite fille, cette colère qui grondait en lui comme un orage dévastateur et qui lui dévorait les entrailles... serrant les dents, les poings aussi, il n'avait pas rendu à Lucina son étreinte. Les bras le long du corps, il était encore tendu et cherchait à se calmer comme il pouvait.

Elle s'excusait, mais à trop serrer les mâchoires pour ne pas hurler, il ne put répondre sur le moment, jusqu'à ce qu'elle recule et qu'il détourne le regard pour ne pas qu'elle voit ses yeux rougis. Il n'avait pas versé d'autre larme que celle qu'elle avait recueillie sur sa joue, mais on sentait qu'il luttait pour les retenir. Elle voulait sortir, prendre l'air, et même si une part de lui aurait voulu s'enfermer dans le noir, il estimait que c'était surement ce qu'il y avait de mieux à faire. Aussi il hocha de la tête, mais toujours sans dire un mot. En réalité, il avait l'impression que le simple fait d'ouvrir la bouche le ferait vomir, vomir un flot d'insultes et d'injure à sa propre encontre, lui, incapable de protéger une simple petite fille.

Il finit malgré tout par lever les yeux vers elle lorsqu'elle lui rappela sa promesse de visiter les lieux. C'est vrai, il l'avait promis. Il alla donc chercher son manteau, mais lorsqu'il réalisa son état, il soupira. Le jetant sur le lit, il joignit ses mains et usa de l'alchimie pour le réparer! Il était comme neuf. Il se tourna vers Lucina qui semblait avoir quelques problèmes de garde-robe aussi, mais il n'était pas sur de pouvoir l'aider sur ce coup là

«Tu veux visiter les marchés en premier? Tu trouveras peut être une tenue de rechange?» premiers mots qu'il prononçait depuis de longues minutes, il avait l'impression d'avoir la gorge sèche. Il prit donc la bouteille d'eau dont il s'était servi pour boire son médicament et en prit quelques gorgées avant de tourner les talons pour aller vers la porte. Mais avant, il s'arrêta et se tourna vers Lucina, la main sur la poignée et le regard encore un peu triste.

«Merci... pour ton soutien. Je suis désolé si cette fois, je ne peux pas te raconter cette histoire. C'est juste... trop...» il détourna les yeux, il ne trouvait même pas de mot pour qualifier ça. Monstrueux, douloureux, cruel... il n'en savait rien. Mais déjà, elle devait bien se douter que cette petite n'avait pas bien fini, sinon ce ne serait pas aussi dur pour lui d'en parler. Il finit par ouvrir la porte et essaya de sourire, même s'il paraissait évidemment crispé encore «une balade sur la plage nous fera du bien, et comme ça on n'ira pas à l'encontre des recommandations du médecin.»

Il soupira et ouvrit la porte pour s'engouffrer à l'extérieur. Si elle voulait faire quelques boutiques, c'était la bonne heure au moins. Il ne faisait pas trop chaud, et avec les lumières, la ville était plus belle que jamais! Sans compter qu'ils pourraient se trouver un petit restaurant au bord de l'eau, et que cette fois, la jeune femme pourrait peut être vraiment découvrir des plats inédits! Comme des hamburgers ou des pizzas! Difficile d'imaginer que ça puisse exister sur Héra!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Des vacances bien méritées   Mer 22 Avr - 21:41

Ce genre de situation n’était jamais évidente. Il ne servait à rien de toute manière de chercher à tirer les vers du nez. Si ca ne regardait pas Lucina, ca ne la regardait pas, à quoi bon insister ? Malgré tout, elle n’aimait pas voir Edward dans cet état. Le mieux à faire pour l’instant, c’était d’aller prendre l’air et se changer les idées. Ils se préparèrent tous les deux, l’alchimiste proposait de faire un tour aux marchés, surtout qu’elle avait besoin de faire le plein de vêtements.

« Oui nous pouvons y faire un tour rapidement. Je n’ai jamais aimé faire des emplettes par plaisir et de toute manière, je ne peux pas transporter une valise avec moi. »

Etait-ce si surprenant que cela d’entendre de la bouche de Lucina qu’elle n’était pas du genre à faire du shopping par passion comme la plupart des femmes ? Enfin bon, tout cela pour dire qu’au mieux, elle s’achèterait deux voire gros maximum trois nouvelles tenues car elle ne pouvait pas prendre trop de choses sur elle pour voyager. Bref. Au moment de sortir, Edward se tourna vers elle, pour la remercier de son soutien d’une part, d’autre part, pour s’excuser. La demoiselle hocha la tête avec un sourire gêné, l’air de dire que ce n’était pas grave.

« C’est moi qui suis désolée … Je tâcherai de ne plus t’en parler à l’avenir. »

Pas si c’était pour le voir se remettre dans des états pareils. Lucina ignorait ce qui était arrivé à cette jeune Nina pour que la colère s’empare à ce point de lui, mais il ne fallait pas être un savant pour deviner que c’était loin d’être rose hein ? En tout cas, Edward semblait avoir vécu plus d’un enfer au cours de sa vie, et c’était d’autant plus triste de se dire qu’il était jeune et qu’il avait justement encore bien des années devant lui. Espérons qu’il ne vive pas d’autres expériences pareilles …

Une balade à la plage ensuite, ca lui allait très bien, elle hocha la tête une nouvelle fois avant de sortir à son tour dehors. Ils reprirent l’ascenseur pour sortir, certes, Lucina savait que les ascenseurs existaient – il y en avait un au château de Lindblum – mais ils n’étaient pas aussi sophistiqués ! Une fois dehors, la jeune femme était prête à dire à Edward qu’elle le suivait, mais en voyant toute la foule qu’il y avait dans les rues et divers espaces, elle préférait attraper le bras de son camarade.

« Désolée, petite sécurité pour éviter qu’on ne se perde de vue parmi tant de monde. »

Et elle évitait bien de dire qu’avec sa taille, il était plus facile à perdre de vue parmi les autres ! Elle se laissa guider jusqu’aux boutiques, mais ne manqua pas de regarder un peu autour d’elle. Quelle animation ! Lindblum était de la rigolade à côté. Il y avait un sacré brouhaha avec tout le monde qui parlait, et les bruits des télévisions, les cris qui résonnaient au loin au stade de blitzball et les commentateurs qui … bah commentaient le match qui se jouait actuellement. Si Lucina avait encore le cœur un peu lourd à cause de ce qu’il s’était passé dans la chambre, de son côté, l’air s’allégea davantage et peu à peu elle se mit à sourire devant tant d’activités au sein de la ville. Ils passèrent sur une grande place où quelqu’un déguisé en chocobo distribuait des ballons aux passants, mais comme ils n’approchèrent pas de cet individu, ils n’en eurent aucun. Et finalement ils arrivaient au niveau des marchés et Lucina bloqua déjà sur de drôles de robe.

« Je n’ai jamais vu de tels vêtements par le passé … »
« Ouh, vous, vous n’êtes pas d’ici ! Ce sont des kimonos, mademoiselle. Je suis sûr que le bleu ici vous irait très bien ! »
Lui déclarait déjà le vendeur, saisissant l’occasion idéale pour vendre l’un de ses biens.
« Des … kimonos ? Non je n’ai jamais entendu parler de cela … Mais c’est plutôt joli. »
« Héhé, c’était les Invokeurs qui portaient souvent ce genre d’accoutrement auparavant. »


Lucina fronça les sourcils. Bon, c’était l’argument à éviter. Elle détourna le regard et poursuivit sa route sans demander son reste, laissant le vendeur confus puisqu’il ne pouvait pas deviner ce pourquoi la mention des Invokeurs était si tabou pour elle. Il voulait sans doute donner une image d’émerveillement ou appuyer le côté sacré de la chose, et ca avait eu l’effet inverse.
Finalement pour la suite, elle ne s’éternisa pas des masses. Comme dit plus tôt, elle n’était pas du genre à passer des heures à faire du shopping. Donc au final, elle n’avait acheté qu’une nouvelle robe, bleu marine, lui arrivant jusqu’aux genoux à peu près, ainsi qu’un pantalon assez serré et un chemisier blanc. On pourrait croire qu’elle était du genre à ne porter que des robes en voyant ses tenues actuelles et en connaissant son statut mais détrompez-vous ! En fait, elle avait même des combinaisons chez elle, l’une d’elles ressemblait comme deux gouttes d’eau à celle que Grenat portait au cours de son voyage, mais elle était noire. Donc bon ! Bref, elle avait un sachet à la main et ils purent s’éloigner pour trouver un coin où manger. Mais une fois de plus sur le trajet, Lucina nota bien des choses !

« Cette ville est juste incroyable ! Tout le monde a l’air heureux ici et c’est tellement animé ! Et il y a plein de choses que je ne connais pas. Hum … Ceci par exemple ? Qu’est-ce que c’est !? »

Elle désignait du doigt – oui bon, ce n’est pas poli de montrer du doigt ! – un stand au loin où des enfants recevaient un drôle de bâtons avec un … un nuage ? Ca ressemblait à un nuage rose, qu’ils mangeaient avec les doigts. Des barbes à papa … Un nom assez spécial pour une sucrerie. Elle désigna un autre stand, avec les cornets de glace cette fois.

« Et ca !? »

Si les glaces existaient sur Héra, elles ne se trouvaient vraiment pas partout puisqu’ils ne connaissaient pas encore la technologie qui permettait une meilleure conservation des aliments. Aussi, ce n’était pas dans un coin comme Tréno qu’il fallait espérer les trouver, Lucina n’en avait jamais vues, ni goûtées. Enfin, ils passèrent devant un fast food en revenant vers les terrasses en bord de mer, et une odeur de friture caressa le nez de la jeune femme.

« Ca sent l’huile bouillante … Et … Hum ? » Elle avait tourné la tête vers les restaurants pour voir ce que les clients mangeaient. Et elle tira sur la manche d’Edward pour lui désigner une personne qui avalait un drôle de pain à pleine bouche, le tenant entre les mains. Oui bah, un hamburger quoi. « Et ceci ? Depuis quand mange-t-on avec les mains !? »

Décidément, elle avait encore beaucoup à apprendre de Spira – et des autres mondes aussi. Elle semblait assez excitée comme une puce devant tant de nouveautés, mais pour une fois, elle ne semblait pas effrayée. Comme si l’atmosphère même de la ville inspirait la gaieté. Avec tout ca, elle en oubliait même ce qu’il s’était passé dans la chambre, et lorsque ce souvenir lui revint en tête, elle se tourna vers Edward en rougissant légèrement.

« Hum, désolée, je me laisse un peu emporter par tout ce que je vois. Tu te sens mieux ? Si tant de foules te rend finalement malade, nous pouvons rentrer tu sais ? »

Dans le fond, elle espérait quand même que ca lui faisait aussi du bien d’être dehors, plutôt qu’être enfermé entre quatre murs à se lamenter sur son passé.
Revenir en haut Aller en bas
Edward
Fullmetal Alchimiste
avatar

Messages : 1282

MessageSujet: Re: Des vacances bien méritées   Jeu 23 Avr - 9:14

Le sujet était clos, et même si Lucina s'excusait de l'avoir abordé, Edward se sentait encore assez mal à l'aise à l'idée qu'elle ait eu vent de cette histoire. Nina devait être son fantôme à lui, et à Alphonse aussi. D'ailleurs, est-ce que son frère avait fini par en parler à Winry? Mine de rien, l'alchimiste imaginait bien qu'il puisse être tout aussi torturé que lui, à faire les mêmes cauchemars... surtout qu''Alphonse avait passé beaucoup plus de temps qu'Edward avec Nina et Alexandre, l'alchimiste avait été généralement plongé dans les livres pendant ce temps... enfin, il faut dire qu'ils n'avaient plus abordé le sujet après avoir retrouvé Shou dans le Via Infinito et avoir découvert l'horreur de la pierre philosophale.

Les mains dans les poches dans un premier temps, il gardait une mine encore un peu sombre, même s'il essayait de ne plus y penser pour profiter de la balade avec Lucina. Celle-ci s'agrippa à son bras lorsqu'elle vit le monde qu'il y avait, sur le coup, il la regarda un peu bêtement puis rougit, avant de hocher de la tête, sans dire un mot. Il connaissait bien Luca, au premier abord, elle ressemblait à un labyrinthe avec toutes ses ruelles et ses immeubles, mais le jeune homme connaissait bien les petites rues pour pouvoir éviter la foule! Il faut dire qu'il avait souvent poursuivi des fugitifs dans ses rues lorsqu'il était alchimiste de Yevon...

Bref, la première étape consistait à trouver de nouveaux vêtements pour la jeune femme, Edward se doutait qu'il ne servait à rien d'aller dans les boutiques préférées des Yévonites, Lucina n'apprécierait surement pas de porter des vêtements d'invokeurs, aussi il opta pour une boutique plus variée, mais évidemment, ils vendaient quand même des kimonos, et comme il s'y attendait, cela ne lui convenait pas. Sur le coup, le vendeur le regarda d'un drôle d'air et il se contenta de murmurer doucement

«Sur son monde, les invokeurs ne sont pas des gens respectables comme chez nous...» le vendeur mima un "oh" de surprise avec ses lèvres avant d'aller aider la jeune femme à choisir autre chose.

Lorsqu'elle trouva ses tenues, Edward qui n'était pas du tout le genre à s'y connaître en terme de mode, n'avait pas bougé. Il l'avait simplement attendue à la caisse, n'ayant pas envie de la voir faire un petit défilé - ce qu'elle ne fit pas, heureusement. Winry non plus n'était pas le genre à faire très attention à son apparence, elle cherchait le confort avant tout, aussi finalement, l'alchimiste n'avait jamais eu à supporter une fille de ce genre, et c'était pas plus mal.

Il lui tendit son bras à nouveau, même s'il gardait la main dans la poche, avant de sortir pour continuer la balade. Cette fois, il l'emmena plutôt vers les petits marchés du bord de mer, là il y avait de tout! Des bijoux, des poteries, des trucs à grignoter... Lucina s'émerveillait de tout, ce qui redonnait le sourire à Edward qui répondait docilement à ses questions

«Ça, c'est de la barbe à papa. C'est une sorte de nuage de sucre qu'on colore pour que ce soit plus joli. Mais c'est vraiment que du sucre en fait... ça fait fureur pour les matchs de blitzball car c'est facile à manger... là c'est du pop corn, du maïs qu'on fait simplement chauffer à haute température et pouf, ça donne ça!» peut être qu'elle connaissait le pop corn en fait? Puisque bon, c'était finalement pas bien dur à faire, aucune technologie particulière? Mais est-ce qu'ils avaient seulement pensé à faire chauffer du maïs séché? Souvent, une fois que le maïs est dans cet état, on le donne aux poules, on ne pense pas forcément qu'on peut encore en tirer quelque chose.

Ensuite ils passèrent devant les glaces, et Edward s'approcha pour les lui montrer

«Ce sont des glaces... là tu as les différents parfums.. chocolat, menthe, vanille, fraise, caramel... on en prendra une en dessert toute à l'heure si tu veux?» avec la chaleur de la ville, ça ferait du bien! Il sentait que l'ambiance était nettement meilleure, notamment grace à l'enthousiasme de Lucina. Mine de rien, même si elle s'excusait de son comportement, lui trouvait ça agréable, surtout dans son état. Il finit par prendre sa main et lui fit signe de la suivre

«Si tu ne connais pas les hamburgers, faut que tu vois ça! C'est comme des sandwichs chauds...» le choix était donc fait, ce serait hamburgers pour ce soir. Le jeune homme l'entraîna donc vers le fast-food et ils s'installèrent à une petite table éloignée de la télévision - pas trop envie de suivre un match de blitzball et d'entendre tout le monde lui hurler dans les oreilles - et avec plutôt vue sur la plage et le stade! Surtout qu'il risquait d'y avoir le feu d'artifice pendant qu'ils mangeraient!

Il aida Lucina à choisir son sandwich, selon la viande qu'elle voulait, les légumes aussi, si elle voulait que ce soit doux, sucré, épicé ou autres. De son côté, il en prit un sans fromage mais avec supplément de cornichons, bacon et tomates, le tout avec une petite viande de bicorne -vengeance - bien saignante et des oignons frits. Le tout servi avec des frites évidemment, et il demanda un peu de tous les condiments pour que Lucina puisse goûter... mayonnaise, ketchup, moutarde, sauce barbecue et autres. Le tout avec un soda! Ça non plus elle ne devait pas connaître...


«C'est une boisson sucrée qui fait des bulles. Faut que tu goûtes ça, ça se marie très bien avec les hamburgers! Si tu n'aimes pas, ils ont du jus de fruits normalement... je finirai le tien.» il sourit et le temps que leur commande arrive, il montra du doigt la plage où des jeunes jouaient à se faire des passes avec le ballon pour s'entraîner au blitzball

«Y'a rien de mieux que Luca pour s'amuser... entre les matchs de blitzball, les concerts, les marchés tout ça, c'est animé jour et nuit.» on pourrait presque l'appeler la nuit qui ne dort jamais. On leur apporta leurs assiettes et il sourit en voyant la tête de Lucina. Ah oui, faut un gros appétit! Il lui tendait déjà des serviettes en papier avec un air moqueur

«Crois moi, tu vas en avoir besoin. Essaie de ne pas en prendre trop à la fois, sinon tu vas t'en mettre partout!» il commença par picorer une frite après l'avoir trempée dans du ketchup, et attendait un peu de voir le carnage, car il se doutait bien qu'en mangeant pour la première fois un hamburger, on ne pouvait pas y arriver sans s'en mettre partout!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Des vacances bien méritées   Jeu 23 Avr - 16:47

Que de découvertes à Luca, surtout au niveau de la gastronomie ! Le pop-corn, la barbe à papa, les glaces … Que des choses que Lucina n’avait jamais vues ou goûtées. En majorité, c’était des enfants qui se servaient aux différents stands, et comme tout le monde le sait, c’était eux les plus difficiles en matière de nourriture d’ordinaire. Si cela leur plaisait tant que ca, c’est que ca devait être de véritables petits plaisirs pour le palais ! Et Lucina devait bien admettre que parmi toutes ces petites douceurs, elle était surtout intriguée par la barbe à papa. Comment pouvait-on réussir à transformer du sucre pour lui donner une forme qui fait autant rêver !?

En tout cas, on en oubliait presque ce qu’il venait de se passer à l’hôtel et les douloureuses blessures – physiques comme mentales – semblaient être déjà derrière eux. Du moins, c’était le cas de Lucina et elle espérait que ce soit pareil pour Edward, car c’était lui le plus affecté dans tout ca … Mais indirectement, il répondit à la question de sa camarade : il ne comptait pas rentrer ! Surtout maintenant qu’elle avait fait comprendre qu’elle ne savait pas ce qu’était un hamburger.
Ni une ni deux, la demoiselle n’eut pas le temps de réagir qu’Edward lui avait attrapé la main pour l’amener jusqu’au fast-food pour qu’ils y mangent. Sérieusement ? Manger avec les mains un plat principal, ca allait être assez inédit pour une femme élevée avec de bonnes manières ! Elle devait juste voir cela comme un sandwich … Sauf qu’avec un sandwich, on ne s’en met pas partout – excepté si on n’est vraiment pas doués.

De son côté, elle prit la même viande qu’Edward mais préférait miser sur quelque chose d’épicé. Ils pouvaient mettre des sauces un peu sucrées voire acidulées avec, mais elle n’était pas vraiment habituée à mélanger des saveurs sucrées sur un plat normalement salé. Enfin, si on pouvait vraiment appeler ca un « plat ». Pour ce qui est de la boisson, elle battit des cils lorsqu’Edward expliqua ce qu’était un soda … Son palais allait découvrir de nouvelles choses ce soir ! Enfin bon, ils s’étaient installés sur une table au bord de la plage. Lucina détourna les yeux pour regarder la mer, c’était un paysage plutôt joli à voir, même si la nuit tombait …

« Je vois cela. Ca doit être agréable de vivre ici non ? Il y a de tout à proximité. »

Après bien sûr, il fallait aimer vivre dans une ville où l’ambiance est animée, où ca bouge tout le temps, où la foule ne diminue jamais et les bruits, quasi permanents. Bref. Pour ce qui était du restaurant, jamais Lucina n’avait été servie aussi vite ! Et elle écarquilla les yeux en voyant tout ce qu’il y avait à manger ! De plus, Edward semblait se moquer d’elle en silence – ca se voyait à son sourire – en lui tendant plusieurs serviettes.

« Euh, merci. Mais je ne suis pas sûre de pouvoir tout avaler ! »

Attention … Opération « manger un hamburger sans se tacher », première phase. La jeune femme prenait une des serviettes pour mettre le burger dessus, c’était plus prudent et le fixa bêtement pendant un moment. Comment pouvaient-ils engloutir tout ca dans la bouche en même temps !??? C’est clair que face à une telle situation, le mot « grâce » ou encore « élégance » devait se faire oublier ! Il n’y avait rien de très gracieux à ouvrir grand la bouche pour enfourner un pain aussi gros ! Bref, elle prit une profonde inspiration – quelle épreuve ! – pour mordre dedans. Cependant, elle avait beau faire attention à ne pas trop appuyer dessus, rien à faire. Entre la sauce, la garniture et la viande encore bien juteuse, elle en eut plein les doigts et retira vivement le hamburger de sa bouche.

« Gniiiiii ca coule partout !!!!! » Serviettes d’urgence !!! Mais comment pouvait-on manger un truc pareil proprement !?? Attendez … Elle se figea et leva les yeux vers Edward en fronçant les sourcils d’un air faussement boudeur. « C’est ca, je te vois venir, tu meurs d’envie de te moquer de moi ! »

Ce n’était vraiment pas évident ! Mais au final, elle réussissait à le manger en entier … Non sans finir avec une jolie tache orangée sur sa magnifique robe blanche, les doigts tous sales et les serviettes toutes usées. Allez, une petite dernière serviette pour s’essuyer la bouche car là si on la regardait, on pensait à tout sauf au mot « raffiné ». Niveau frites et compagnie, on pouvait remarquer qu’elle avait adoré la sauce barbecue puisque c’était le seul récipient de sauce qui était fini chez elle ! Et le soda ? Enfilé d’une traite. Pour finir : elle avait le ventre TROP plein.

« Pfiouuuu … Comment vous pouvez manger tout ca ? Et proprement en plus, c’est toute une épreuve. Ma pauvre robe … C’est devenu un torchon. » Elle s’appuya sur le dossier de sa chaise, en mode affalée qui ruina définitivement son image. « Je ne peux plus me lever je crois … On peut attendre avant le dessert ? Marcher un peu pour diriger ? Euh digérer ... »

Woups. Bah alors ? Il n’y avait pas d’alcool dans tout ca pourtant ! Elle avait la tête ailleurs pour le coup, sûrement dans son ventre qui était blindé. Une marche digestive, ca ne ferait pas de mal. Ils prendraient une glace plus tard, et ailleurs. Bref, ils payaient le repas et se levaient. Lucina était d’avis à se balader sur la plage. La nuit s’était suffisamment installée cette fois mais la ville restait bien illuminée. On ne voyait pas les étoiles pour dire. La jeune femme gardait un sourire doux et léger fixé sur ses lèvres, elle se sentait bien ici …

« D’aussi loin que je me souvienne, ce doit être la première fois que je me retrouve sur une plage … Lindblum n’est pourtant pas loin de la mer mais la Brume la dissimulait. Les enceintes du château cachaient le paysage et je ne suis jamais descendue à la Porte du Dragon Aquatique pour aller au port. »

Seulement la Porte du Dragon Terrestre pour rentrer à Tréno à pied, seule. La Brume avait déjà disparu à ce moment-là, donc elle ne pouvait pas emprunter d’aéronef pour rentrer. Il y eut alors un drôle de sifflements au loin, puis une explosion qui fit bondir le cœur de la jeune femme. Elle tourna la tête sur le côté pour voir des petits éclats de lumière dans le ciel… Ah … Le feu d’artifice commençait seulement. Ils devaient attendre qu’il fasse bien sombre pour lancer les fusées. Lucina s’arrêta pour se retourner complètement pour regarder le spectacle. Les feux d’artifice ne lui étaient pas inconnus, mais elle n’en avait vu un qu’une seule fois dans sa vie, lors du seizième anniversaire de la reine Grenat – enfin, elle était encore une princesse à l’époque. Lorsque la pièce de théâtre allait commencer, ils l’avaient annoncé en lançant des fusées.
C’est alors qu’elle pensa à filmer le spectacle mais … zut !! Elle était si pressée de sortir Edward pour qu’il prenne l’air qu’elle l’avait oubliée. Bon tant pis, autant profiter du paysage. C’était tellement beau en plus de voir toutes ces couleurs dans le ciel … Et chaque fusée qui éclatait faisait bondir son cœur. Lorsque le bouquet final se termina, elle garda les yeux rivés sur le ciel et étira un peu plus son sourire.

« Je crois que je commence à apprécier Spira à sa juste valeur. Il y a de la joie dans l’air dans cette ville. Pourtant elle ne ressemble en rien à ce qu’on pourrait trouver sur Héra mais je ne me sens pas mal à l’aise … »

Ou peut-être avait-elle eu le temps désormais de s’adapter un minimum à Spira et de se faire à l’idée que tout n’était pas pareil. En fait, elle était plutôt contente d’être à Luca … Cette soirée était un avant-goût de tout ce qu’elle pourrait découvrir ici, et jusque-là bah … elle se faisait plaisir …

« Cela fait des années que je n’ai pas apprécié autant une soirée … »

Et elle n’était pas finie.
Revenir en haut Aller en bas
Edward
Fullmetal Alchimiste
avatar

Messages : 1282

MessageSujet: Re: Des vacances bien méritées   Jeu 23 Avr - 22:21

Évidemment, Edward avait fait exprès d'attendre que Lucina entame son hamburger! Il aurait été trop simple de lui montrer comment faire pour le manger, et il avait probablement envie de l'embêter un peu! Il ne fallut pas longtemps pour que la demoiselle se retrouve avec de la sauce partout, et l'alchimiste lui donnait des serviettes au fur et à mesure tout en pouffant de rire, essayant quand même de ne pas avoir trop l'air de se moquer!

«Ahah... désolé, mais c'était trop tentant! Regarde, il te suffit de l'aplatir un peu dans ton assiette avant, au moins, la sauce va déborder là, et ensuite, tu trempes tes frites dans ce qui reste!» c'était une technique comme une autre, mais elle fonctionnait plutôt bien! Le jeune homme joignit le geste à la parole, écrasant bien son hamburger sans se soucier de la sauce qui dégoulinait sur les côtés, avec le plat de la main pour ne pas s'en mettre partout, puis il utilisait ses frites pour "essuyer" le hamburger et ainsi pouvoir le prendre sans trop se salir! Heureusement qu'il ne portait pas ses gants blancs malgré tout.

Enfin pour Lucina, c'était un peu compliqué maintenant qu'elle avait mordu dedans, et même ainsi, elle avait trop de mal à ouvrir la bouche pour pouvoir le manger correctement et l'alchimiste s'amusa de la situation en voyant l'état de sa robe à la fin!

«Je te proposerais bien de nettoyer cette tache, mais il faudrait que tu enlèves la robe pour ça!» car il était évident qu'il se refusait à user de l'alchimie sur un vêtement qu'elle porterait, les risques d'erreur et de transmutation humaine étaient trop grands.

Ils finirent donc de manger, et visiblement la jeune femme avait tout aimé! L'alchimiste termina son soda alors qu'elle semblait repue et préférait attendre pour le dessert. Une petite promenade digestive ne serait pas de refus et ce, malgré les mots qui sortait de la bouche de la jeune femme

«Houla! Je me demande ce qu'il y avait dans ton soda!» il eut un léger sourire amusé puis se leva pour aller payer, puis direction la plage afin de marcher tranquillement et se reposer. Ici, elle n'avait pas besoin de tenir son bras, même s'il y avait du monde, ce n'était pas au point de pouvoir se perdre, surtout que les gens commençaient à filer vers le stade à cause des matchs qui allaient commencer.

Lucina réalisait que c'était l'une des premières fois qu'elle venait sur une plage, si on enlevait la veille lorsqu'ils étaient au temple de Djose surement... en tout cas, Edward aimait bien cette ville, surtout là, avec un petit vent frais, c'était agréable.

«Sur Spira, presque toutes les villes sont portuaires. Il faut dire qu'on ne peut voyager principalement que par bateau, donc pour transporter des marchandises, c'est plus pratique.» il y avait bien des vaisseaux mais ils étaient généralement de manufacture al-bhed, alors forcément plus délicat à employer.

Il y eut une fusée de lumière, suivie d'un éclat et les premiers feux d'artifices commençaient. Si Lucina sursauta d'abord, elle ne semblait pas surprise, ce qui laissait croire à Edward qu'elle connaissait ce genre de choses. Aussi il se contenta de lever le nez en l'air, les mains dans les poches à regarder le spectacle pendant qu'elle se laissait aller à la confidence sur ses impressions à propos de Spira aujourd'hui. Il sourit en voyant qu'elle appréciait la soirée. Lui-même devait reconnaître que sa vie n'avait pas été très joyeuse depuis longtemps.


«J'avoue que je n'ai pas passé spécialement des moments agréables depuis longtemps. Surement depuis que je suis devenu alchimiste de Yevon en fait... quand on grandit trop vite, on a tendance à oublier les plaisirs simples de la vie, comme simplement manger une glace sur une plage.» son regard se fit un peu triste alors qu'un groupe d'enfant couraient avec des petits pétards derrière eux qui faisaient de la lumière, le jeune homme soupira en essayant de retrouver le sourire, puis se tourna vers Lucina pour lui faire signe de le suivre

«Allez viens, on va regarder juste un match de blitzball. La nuit, le stade est super beau, tout illuminé... et puis ça ne dure que quelques minutes!» ils se dirigèrent vers le stade et le jeune homme expliqua qu'ils ne souhaitaient pas de places assises, juste regarder un peu et repartir, aussi on les laissa passer sans tickets. Une fois en haut, le match avait déjà commencé et Lucina pouvait donc voir un peu en quoi ça consistait. Edward était obligé de crier chaque fois pour lui expliquer certains éléments des règles, ou les actions des joueurs, puis ils sortirent à la mi-temps... mine de rien, si c'était surement amusant lorsqu'on était passionné, lorsqu'on voulait juste découvrir, les premières minutes suffisaient!

Ils retournèrent donc dans les rues de la ville, Edward trouva un joli châle bleu nuit et l'offrit à Lucina pour cacher la tache sur sa robe, il pouffa de rire en la regardant désormais plus "propre"

«Voilà! Comme ça personne ne connaîtra tes manières à table!» il pouffa de rire et se préparait à esquiver une éventuelle baffe, puis ils se promenèrent à nouveau dans les ruelles, bien que la jeune femme devait de nouveau attraper son bras pour ne pas qu'ils se perdent. Un groupe de musicien jouait un air entraînant, des gens dansaient même sur la musique mais Edward restait à distance. Il n'était pas du tout doué pour la danse!

Le temps filait vite et il se mit à bâiller... la journée avait été longue, et même si Lucina voulait peut être un dessert, il se disait qu'il faudrait peut être rentrer.

«T'as vraiment envie d'une barbe à papa? Personnellement, je commence à fatiguer, on pourra peut être voir ça demain?» il rougit un peu, espérant ne pas trop gâcher la soirée. C'est que bon, mine de rien, il fallait vraiment qu'il se repose hein?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Des vacances bien méritées   Ven 24 Avr - 0:10

Spoiler:
 

On pouvait le dire, la soirée se terminait sur une note bien plus légère et plus agréable surtout. Niveau repas, Lucina avait fait des découvertes, non sans quelques petits soucis techniques, mais elle s’était régalée. Maintenant, ils faisaient une petite promenade digestive, ils n’avaient pas pris de dessert mais Lucina était vraiment trop rassasiée pour se permettre encore une petite douceur. Elle n’était même pas sûre que ca passe ! En tout cas, le feu d’artifice avait été sympa à voir, c’était des plaisirs simples, mais des plaisirs tout de même, ceux qui donnent le sourire même si on ne sait pas vraiment pourquoi dans le fond … Définitivement, la jeune femme se laissait aller et appréciait Luca comme il se devait, alors qu’elle était encore loin d’y avoir tout vu. Et puis oui, comme elle le disait ensuite, ca faisait tellement longtemps qu’elle n’avait pas apprécié une soirée comme cela … A toujours être enfermée, à avoir mis un temps fou à faire son deuil, à gérer les affaires de la famille, et j’en passe. Elle n’avait pas eu beaucoup l’occasion ni l’envie de s’amuser. Aujourd’hui, c’était différent, et ca faisait un bien fou. On lui reprochait souvent d’avoir un air trop sérieux qui restait fixé sur son visage en permanence. Depuis qu’elle était ici, elle n’avait jamais autant souri.

Visiblement, c’était le cas d’Edward aussi. Il confiait lui-même ne pas avoir passé de bons moments depuis qu’il était devenu un alchimiste à Bevelle. Et Winry alors ? Lorsqu’ils étaient en couple, n’avaient-ils pas partagé de bons moments ensemble ? Elle se posa la question sur le moment mais évita de demander une telle chose à voix haute. Mais à écouter la suite, elle comprenait et baissait les yeux en fixant l’horizon.

« Certes. Lorsqu’un événement nous traumatise aussi, crois-moi que tu perds le goût à bien des plaisirs également. »

Inutile de rappeler l’épisode d’Atomos, il comprendrait de lui-même où elle voulait en venir. Et de toute manière, ca valait aussi pour lui quelque part hein ? Il avait perdu sa mère à qui il tenait énormément, c’était plutôt un événement traumatisant. Bref. Quelque part, c’est comme si elle réapprenait à goûter aux petits plaisirs que l’on pouvait trouver, grâce à toute cette nouveauté qu’elle avait sous les yeux. Est-ce que ca serait pareil pour l’alchimiste lorsqu’il découvrirait Héra ?

Toujours est-il qu’il était inutile de plomber à nouveau l’ambiance alors que jusque-là, l’ambiance était bonne. Edward guida sa camarade jusqu’à l’immense stade de blitzball pour pouvoir assister à la moitié d’un match et honnêtement ? Lucina ne savait pas si elle était plus impressionnée par ce sport ou par le terrain en lui-même ! Il n’y avait pas une seule vitre, et pourtant, l’eau formait une sphère parfaite sans déborder. Quelle sorcellerie était-ce encore !? Ou encore une de leurs superbes inventions technologiques ? En tout cas, ce n’était vraiment pas un sport pour elle, d’une part, elle ne savait pas nager, d’autre part, elle avait l’impression de suffoquer à la place des joueurs en les voyant tenir aussi longtemps sous l’eau ! Edward lui expliquait au fur-et-à-mesure les manœuvres des joueurs pour qu’elle comprenne mieux en quoi tout cela consistait, mais la conclusion qu’elle se fit à la fin, c’est que le blitzball, ce n’était vraiment pas pour elle.

Aussi, ils finirent par quitter les lieux pour revenir dans les grandes rues, près des marchés encore bien ouverts. De là, Edward acheta un petit quelque chose pour la demoiselle et sur le coup, elle s’était mise à rougir … Ce n’était qu’un vêtement, un bout de tissu, et pourtant, d’aussi loin qu’elle se souvienne, si on oubliait ses parents, personne ne lui avait jamais rien offert.

« Hum … Mer … » … ci, qu’elle s’apprêtait à dire avant de comprendre la manœuvre. Tout ca pour cacher sa tache ! Elle plissa les yeux avec un faux air agacé et tenta de mettre une gifle à Edward – pas méchante – qui se moquait d’elle, mais il l’évita le bougre ! « Mpff. C’est toi qui m’as obligée à manger comme une malpropre ! »

Enfin bon, elle l’enfila pour cacher les dégâts, car bon, c’est vrai que se promener dehors avec une super belle tache orange sur une grande robe blanche, c’était assez moyen. Puis chose faite, elle attrapa une nouvelle fois le bras d’Edward pour ne pas le perdre de vue. Elle gardait un sourire bête sur les lèvres suite à cette petite boutade, mais mine de rien elle était assez touchée par cette attention.
Le temps continuait de défiler alors qu’ils marchaient, impossible de dire quelle heure il était précisément, mais plutôt tard pour que le ciel soit déjà d’un bleu bien sombre. Lucina n’avait pas loupé les musiciens, de son côté, elle savait très bien danser mais elle n’en avait pas très envie pour le coup. Et puis zut, ce sont les hommes qui invitent à danser d’ordinaire ! Et en plus Edward fit vite comprendre qu’il était fatigué, il valait mieux rentrer. Il semblait gêné de ne pas pouvoir faire goûter cette fameuse barbe à papa à Lucina et sur le coup, la jeune femme avait pris une mine très sérieuse.

« Et si je la veux maintenant ? » Elle tourna lentement la tête vers l’alchimiste et attendit plusieurs secondes avant d’étirer un petit sourire en coin. « Ca, c’est la réaction typique et capricieuse de la majorité des nobles à Tréno.  Mais comme il paraît que je suis de loin la plus atypique de la cité, je vais seulement te dire que nous n’avons plus qu’à rentrer nous coucher dans ce cas. »

Ils étaient là pour quelques jours, alors attendre une journée de plus pour une simple sucrerie, elle n’allait pas en faire un fromage hein ? Quoique bon, comme elle le disait, il y avait des nobles à Tréno qui seraient capables de pondre – pour rester poli – un coucou juste pour exiger d’y goûter tout de suite, là, dans l’immédiat. Lucina avait toujours détesté ce genre de comportement.
Du coup, ils reprenaient le chemin de l’hôtel afin de regagner leur chambre. Lucina n’avait pas perdu une minute pour piquer la salle de bain la première et retirer sa robe, l’envoyant dans le panier à linges sales avant d’enfiler sa tenue pour la nuit. Elle rangea aussi les affaires qu’elle avait achetées tout à l’heure et plia soigneusement le châle pour le mettre avec. La guerrière le fixa tout de même quelques secondes avant d’étirer un sourire et le poser pour aller se mettre assise sur son lit. Sacré Edward …

D’ailleurs dès qu’il fut sur son lit à son tour, elle leva les yeux dans sa direction pour l’interroger.

« Tu as déjà une idée de ce qu’on fera demain ? Tu ne voulais pas me faire découvrir votre Sphère Break ? »

C’était une idée envoyée en l’air, car pour le moment avec leurs blessures – surtout celles de l’alchimiste – il était inutile de songer à apprendre à nager. Enfin bon, de toute manière, ils trouveraient bien en temps et en heure, ce n’était pas à Luca qu’ils risquaient de s’ennuyer avec toutes les activités qui étaient proposées. Peut-être avait-il déjà quelques idées en tête … ou pas du tout s’il était si fatigué. Et dans ce cas, pas la peine d’insister en posant mille et une questions. Bref. La jeune femme pencha la tête en souriant sur le moment.

« Ca fait du bien un peu de détente. Merci, c’était vraiment agréable. » Et elle espérait que ce soit réciproque, au final, c’était surtout pour lui qu’elle avait voulu sortir. Pour qu’il se change les idées. Mais tout de même, elle perdit un peu son sourire, sans pour autant le lâcher du regard. « Si tu as des soucis cette nuit, n’hésite pas à me réveiller, au besoin, d’accord ? Tu ne me dérangeras pas, mais j’espère que tu pourras bien te reposer, tu en as besoin. »

Il avait mal dormi la nuit dernière, il s’était souvenu de sa mère et du monstre qu’ils avaient créé avec son frère, il avait été gravement blessé à cause de deux Bicornes, puis il y avait eu cette histoire avec cette Nina … Cette journée avait été épuisante pour lui aussi bien physiquement que psychologiquement parlant, donc oui, du repos, il en avait besoin. Lucina espérait vraiment qu’il passerait une bonne nuit pour essuyer une bonne partie de ce jour très négatif.
De son côté, elle commença à se glisser sous les draps, puis tapa un peu son oreiller pour le regonfler. Elle souhaita une bonne nuit à son camarade, et attendit que la lumière s’éteigne pour fermer les yeux. Dans un premier temps, elle ne s’endormait pas tout de suite, et en plus, elle tournait le dos à Edward … mais il fallait s’attendre à ce que ca change sitôt qu’elle plongea dans les bras de Morphée. Ah la bougeotte ! Bon, moins que la nuit précédente quand même, mais elle avait quand même fini par se tourner pour être face à Edward. Et comme d’habitude, on risquait de la retrouver dans la même position …
Lucina dort
Revenir en haut Aller en bas
Edward
Fullmetal Alchimiste
avatar

Messages : 1282

MessageSujet: Re: Des vacances bien méritées   Ven 24 Avr - 12:39

Après un bon repas, la soirée se terminait plutôt bien. Edward avait un peu l'impression d'être retombé en enfance. Cette époque où il était insouciant et savait s'amuser de rien. Depuis qu'il était devenu alchimiste, il n'avait pas souvenir de s'être à nouveau amusé de la sorte. Même lorsqu'il était revenu à Kilika avec Winry, les choses n'étaient pas pareilles. Certes, il ne pouvait nier être heureux à cette époque, mais il ne s'amusait pas ainsi. Déjà, il était dans la phase plutôt "romantique" où les deux jeunes gens devaient apprendre à être ensembles d'une manière différente de celle qu'ils avaient toujours connue, donc on ne pouvait pas dire que c'était très "amusant".

Bref, ils arpentaient les rues de Luca et Edward en profita pour acheter un petit châle à Lucina pour qu'elle puisse cacher la tache sur sa robe, l'alchimiste se moquait un peu d'elle, mais se tenait prêt à une éventuelle réplique et esquiva habilement la baffe! Pouffant de rire, il avait l'impression d'être un gosse et au fond, ça lui faisait du bien.
Malgré tout, la journée avait été longue et difficile, il valait mieux rentrer. Il espérait que Lucina ne se vexerait pas de ne pas goûter de barbe à papa, et si elle fit semblant dans un premier temps - ce qui fit flipper le jeune homme l'espace de quelques secondes - il fut rassuré de voir que ce n'était pas son genre de faire des caprices.

«Si tu veux, tu en auras pour le petit déjeuner demain!» il lui tira la langue d'un air moqueur encore avant de retourner à l'hôtel pour se reposer.

Une fois sur place, il alla à la salle de bain. Inutile de songer à prendre une douche pour le moment avec tous ses bandages, il les retirerait demain. Aussi il se contenta de se déshabiller, ne voulant pas dormir en caleçon, il enfila un pantalon un peu plus ample que celui qu'il portait d'habitude, mais resta quand même torse nu. M'enfin ses bandages couvraient quand même une partie de son corps après tout.
Lorsqu'il s'installa sur le lit, Lucina se demanda un peu ce qu'il voulait faire demain, il mit quelques secondes à réfléchir avant de répondre.

«Déjà, je me dis qu'on pourrait aller aux portes de la route de Mi'ihen, juste à l'entrée de la ville au moins, pour que tu puisses la filmer un peu? Avec tout ce bazar, tu n'en as pas eu l'occasion... ensuite on pourrait aller à l'auditorium voir si on peut récupérer quelques vidéos du Sélénos. Que tu en gardes un souvenir quand même?»

Il grimaça légèrement en se faufilant sous les draps, puis il passa une main sous son oreiller tout en fixant le plafond
«Pour le Sphere Break, on verra aussi, oui. Ça dépendra déjà de combien de temps tout ça va nous prendre? Faut que je te fasse goûter d'autres spécialités culinaires hein? Et prévoir une dose massive de serviettes!» il se protégea au cas où elle ait la bonne idée de lui balancer un coussin dans la tronche, puis il s'étira un peu avant qu'elle ne le mette en garde pour la nuit.

«Honnêtement, inutile qu'on soit deux à mal dormir. T'en fais pas pour mes cauchemars, j'ai l'habitude. Et puis là, on va rester à Luca quelques jours, même si je ne passe pas une bonne nuit, rien ne m'empêchera de faire une sieste dans la journée.» il lui sourit simplement, la remerciant malgré tout d'un signe de tête avant d'éteindre la lumière.
Il fallait croire qu'il était trop fatigué en fait pour faire des cauchemars, car la nuit fut des plus tranquilles pour l'alchimiste.

Le lendemain matin, il fut réveillé par les rayons du soleil, ils filtraient à travers les volets en plein sur son visage et la chaleur aurait presque pu le faire cuire! Aussi il ouvrit un œil, puis l'autre et se retourna en grommelant avant de grimacer... ce geste un peu trop brusque lui avait fait mal au niveau de ses blessures. Il ouvrit donc les yeux et vit Lucina, comme à son habitude, dans son lit ravagé comme si elle s'était battue avec les coussins, avec l'un d'eux entre ses bras comme un doudou et un filet de bave aux lèvres. Il afficha un sourire amusé et se leva en douce, se dirigeant vers les affaires de la demoiselle, il récupéra la sphère et revint à pas de loup jusqu'à elle, puis il l'activa et la filma dans cette position avant d'ajouter un commentaire à voix basse


«Apparemment, les lits de Luca sont trèèèèèès confortables!» puis il éteignit la sphère et alla la ranger ni vu ni connu! Pouffant de rire en imaginant la tête de Lucina lorsqu'elle verrait cette vidéo! Il alla ensuite dans la salle de bain pour retirer ses bandages, il grimaçait encore, surtout en voyant la couleur que ça prenait... ça virait maintenant au noir verdâtre, mais au moins ça prouvait que ça guérissait. Il alla ensuite dans la douche, ça lui ferait du bien et ça le débarrasserait de tous les onguents sur sa peau, il faudrait surement qu'il en remette, il avait toujours l'ordonnance du médecin, mais normalement aujourd'hui déjà, il n'avait plus besoin de remettre ses bandages.

Il s'habilla dans des tons plus clairs, avec la chaleur de la ville, c'était préférable, donc il enfila un t-shirt beige bien qu'il gardait son pantalon noir. Autant ça ne le dérangeait pas trop qu'on voit l'automail à son bras, mais il préférait éviter qu'on voit qu'il en avait un aussi à la jambe. Aussi il faisait attention à bien la cacher. Il noua ses cheveux en une petite tresse avant de revenir dans la chambre et constater que l'autre marmotte dormait toujours? Oh! C'était peut être l'occasion de se venger un peu! Mais avant, il alla commander le petit déjeuner. Du chocolat chaud - beurk - et du café pour lui avec pleins de viennoiseries en tout genre, on ne sait jamais, il pouvait y en avoir dedans qu'elle ne connaissait pas?

Puis il remonta et chercha un moyen de lui rendre la pareille pour toutes les fois où elle l'avait pincé, secoué ou crié dans les oreilles. Puis il eut une idée! Il s'approcha de son propre lit et prit une taie d'oreille, avec l'alchimie, il synthétisa une sorte de peluche en forme de serpent qui ondulait comme un ressort, puis il le prit par la queue et s'approcha en douce de Lucina. L'agitant juste sous son nez en tendant bien le bras pour être le plus loin possible d'elle!

«LUCINA ATTENTION!!!» aïe aïe aïe! Elle va le tuer après ça!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Des vacances bien méritées   Ven 24 Avr - 15:32

Au moins, ils avaient déjà un petit programme pour demain ! Lucina compléterait un peu sa sphère, et Edward voulait lui faire découvrir encore davantage la gastronomie des environs. Et il en avait profité pour lancer une nouvelle pique à la jeune femme ! Groumph ! Petit insolent celui-là ! Enfin bon, suite à cette dernière plaisanterie, ils étaient allés se coucher. Si Lucina préférait qu’il la réveille si quelque chose n’allait pas, lui, ne souhaitait pas qu’ils soient deux à passer une mauvaise nuit. Mais heureusement, la nuit fut plutôt bonne pour tous les deux. Pas qu’un peu, en fait, dans le cas de Lucina qui avait décidé de faire une bonne grasse matinée !

Et elle ne se doutait pas un seul instant de ce que lui réservait Edward comme surprises ! D’abord sa sphère, dont elle ne découvrirait le contenu que plus tard. Et puis, le réveil brutal, à son tour … Œil pour œil, dent pour dent. Edward était d’humeur à faire des bêtises ce matin ! Il agitait quelque chose sous le nez de la jeune femme et hurla si fort pour lui faire peur qu’elle ouvrit les yeux en sursautant. Et elle eut la frayeur de sa vie !!

« Gniiiiiiiiiiiiiiiiiii !! »

Elle recula vivement contre la tête du lit avant de réaliser que ce n’était qu’une mauvaise blague de la part de l’alchimiste. Ouah !! Ca c’était du réveil ! Elle fixa Edward avec un air mauvais sur le moment, puis chopa son oreiller pour le canarder avec !! Le frappant encore et encore pour se venger ! Non mais dis donc !

« Petit … farceur … tu … devrais … avoir … honte !! »

Entre chaque mot, elle le maltraitait le pauvre, mais ce n’était pas bien méchant heureusement. Finalement, elle lui balança une bonne fois pour toute l’oreiller à la tronche et plongea dans le tas pour lui tenter de lui arracher son drôle de serpent des mains en pouffant de rire.

« Non mais que voulais-tu faire avec ca !? Que mon cœur éclate de peur ou bien ? » Euh oups ? A force de vouloir faire les imbéciles, elle ne s’était pas rendue compte dans quelle position tendancieuse elle se retrouvait maintenant qu’elle lui avait sauté dessus pour soi-disant se battre avec ! « Euh … Désolée, je te fais peut-être mal … »

Hum, ou plutôt c’était surtout gênant de se retrouver limite à cheval sur lui. Aussi elle se leva rapidement, comme si elle avait été piquée par quelque chose, et se dirigea vers la fenêtre pour ouvrir les volets. Elle ferma un œil lorsque la lumière du jour envahit toute la pièce, c’était une belle journée qui se présentait là. Puis en se retournant, elle remarqua enfin le plateau de viennoiseries.

« Ah, la douche attendra … Euh … Attends une minute … Je viens seulement de réaliser que … tu es réveillé le premier !??? Wahou ! Quelle mouche t’a piquée ce matin ? Tu tenais tant que ca de te venger de moi ? »

Demanda-t-elle en tournant les yeux dans sa direction, le sourire amusé de la situation. C’est que ca devenait presque un miracle qu’il se lève le premier ! Elle pouffa de rire avant d’aller s’installer à table.

« Plus sérieusement, tu as passé une bonne nuit ? »

Non parce que dans le fond, cette histoire de cauchemars qu’il faisait régulièrement, habitude ou non, c’était un peu inquiétant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des vacances bien méritées   

Revenir en haut Aller en bas
 
Des vacances bien méritées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un repos bien mérité [NEUTRE]
» Du repos bien mérité (13.03 - 13h37)
» Un repas bien mérité ! (PV : Thérésa ♥)
» Hommage bien mérité à Gérard-Pierre Charles un grand mapou
» Hommage bien mérité au maestro Hulrick Pierre-Louis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy War :: Zone RP :: Spira :: Luca-
Sauter vers: