Accueil

Partagez | 
 

 Après l'effort, le réconfort!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Après l'effort, le réconfort!   Ven 10 Avr - 16:55

Edward et Lucina viennent du Sélénos

Fiou, le combat était terminé. Edward avait abattu lui-même les monstres, et forcément en temps normal, Lucina aurait compté les points mais lorsqu’il posa la question à la demoiselle, elle n’avait pas répondu. Encore secouée et en état de choc après ce qu’il venait de se passer, elle était un peu à l’Ouest. Elle avait récupéré son butin dans le plus grand des silences et laissait Edward s’occuper des sphères. Il y avait eu finalement un survivant parmi les bandits mais Lucina ne lui fit rien, préférant le laisser fuir en espérant que la perte de ses camarades, aussi triste soit-elle, lui serve de leçon.
Bref, ils avaient repris la route par la suite et étaient tombés par chance sur un chocobo abandonné, mais il n’était pas sauvage au contraire, il avait été dressé si on en jugeait par les équipements qu’il portait. Mais puisque son propriétaire ne revenait pas, le duo décida de l’emprunter afin de gagner plus vite le temple de Djose.

Lucina attrapait alors la main de son camarade pour pouvoir monter derrière lui, sur l’oiseau jaune, et s’accrocha à Edward comme si sa vie en dépendait. A ce train-là, lui-même allait se douter qu’elle était dans un drôle d’état, ca se calmerait peut-être avec du repos mais bon. Difficile de sauter de joie lorsqu’on a frôlé la catastrophe et qu’on se rend compte qu’on était faible, en réalité. Non mais vraiment … Qu’aurait-elle fait sans lui ?
Le reste du trajet jusqu’au temple se fit donc dans le silence, ils finirent par déboucher sur la route des Mycorocs et bifurquèrent sur la gauche pour passer quelques ponts et atterrir devant le temple, devenu le QG des Pro-Makinas et de façon générale, des Al Bheds. Lucina n’avait pas manqué d’apercevoir les drôles de machines qui patrouillaient dans les environs et parcouraient les lieux de long en large, encore une invention de Spira ca qu’ils ne connaissaient pas sur Héra.

Mais plus impressionnant encore, le temple en lui-même. Il y avait des arcs électriques qui reliaient des roches entre elles, elles lévitaient autour de l’imposant édifice et d’aussi loin qu’elle se souvienne, Lucina n’avait jamais vu une chose pareille. Ils arrêtèrent le chocobo et maintenant que la jeune femme se sentait plus en sécurité, elle serra davantage Edward pour lui murmurer à l’oreille.

« Merci … J’aurai pu mourir, là-bas. J’avais promis de faire attention et je n’ai pas su tenir cette promesse … Je suis désolée. »

Elle soupira avant de lâcher prise afin de pouvoir descendre du volatile, caressant son cou au passage en guise de remerciement pour les avoir portés jusque-là. Elle s’avança un peu pour observer les environs … Evidemment avec cette foudre au-dessus de leur tête, il y avait une tension assez palpable dans l’air, au sens propre du terme. Pourtant, ca ne semblait pas effrayer les animaux plus que cela. Le chocobo se tenait tranquille, et il y avait même des singes – enfin ca y ressemblait en tout cas – qui courraient de long en large devant le temple. De rester immobile d’ailleurs, l’un d’eux finit carrément par grimper sur la cape de Lucina pour monter sur son épaule sans aucune gêne.

« Coucou toi. »

Dit-elle en tournant légèrement la tête vers son épaule pour apercevoir cette créature docile. Enfin, quoique le singe se méfiait un peu, lorsqu’elle approcha ses doigts, il avait reculé la tête mais avait fini par attraper un de ses doigts pour le renifler. La jeune femme sourit doucement, bien qu’elle ignorait qu’il fallait mieux garder un œil sur ses adorables animaux puisqu’ils étaient surtout des voleurs ! Mais là ils pouvaient toujours courir, le temps qu’ils atteignent sa bourse, elle aurait largement le temps de sentir que l’un d’eux lui montait dessus.
Et ca ne loupa pas, un deuxième commença à grimper sur sa jambe pour atteindre ses affaires, aussi elle l’attrapa par la queue pour le mettre devant son visage.

« Où est-ce que tu vas comme ca toi ?? »

Lorsqu’Edward la rejoignit, une femme Al Bhede s’était approchée du duo, criant un « dégagez ! » en Al Bhed – donc Lucina n’avait rien compris – à l’attention des singes qui déguerpirent rapidement !

« Faites attention aux singes, derrière ces jolies petites bouilles se cachent de vrais voleurs. Je suis désolée, si vous êtes ici pour le recrutement des fouilles dans le désert, il est actuellement fermé. Il vous faudra attendre demain matin. »

Le … quoi ? Ils recrutaient des gens ? Lucina se tourna vers son camarade, ils n’étaient pas là pour ca mais elle ne savait pas trop de quoi cette femme parlait.
Revenir en haut Aller en bas
Edward
Fullmetal Alchimiste
avatar

Messages : 1295

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort!   Ven 10 Avr - 18:48

Honnêtement, Edward ne s'était pas rendu compte de l'état de choc de Lucina. D'un autre côté, elle n'avait jamais été du genre très expressive aussi, il ne voyait pas trop la différence avec son comportement habituel, si ce n'est que peut être, il la jugeait fatiguée.

Heureusement, ils avaient trouvé un chocobo qui appartenait surement à un membre de la cavalerie chocobo, mais son propriétaire demeurait introuvable. Au pire des cas, il était décédé, mais le chocobo ne paraissait pas blessé, et en général, ils sont dressés au combat. Donc cette perspective était peu probable, l'alchimiste pensait plutôt que celui-ci était tombé et que la monture avait pris la poudre d'escampette. Enfin, de toute manière, ils le laisseraient au temple de Djose, c'était le meilleur endroit pour que son maître le retrouve.

Le trajet se fit en silence, Edward restait sur ses gardes au cas où d'autres voleurs leur tomberaient dessus, mais il faisait surtout de son mieux pour presser le pas afin d'arriver avant la nuit au temple de Djose. C'était malgré tout le crépuscule lorsqu'ils bifurquèrent enfin vers la route qui menait au temple, et à ce moment là, il sentit l'étreinte de la jeune femme contre sa taille, ce qui le fit forcément rougir un peu.

«Euh je... de rien.. ça va?» il ne lui avait pas posé la question avant puisqu'elle avait bu la potion, donc il avait supposé qu'elle allait bien, mais là, il n'en était plus très sur. Enfin, ils mirent pied à terre et le jeune homme confia rapidement le chocobo à un al-bhed en expliquant la situation. Pendant ce temps, Lucina s'avançait et admirait déjà le temple, bien que le comité d'accueil était déjà là pour elle!

Les mains dans les poches - pour être sûr qu'aucun singe ne tente de lui piquer quoi que ce soit - le jeune homme s'avança vers Lucina qui fit elle-même l'expérience des chapardeurs! L'al-bhed qui s'approcha d'eux leur expliqua alors qu'il fallait se méfier des singes, mais aussi que les fouilles dans le désert étaient interrompues pour aujourd'hui. Edward leva juste la main en souriant

«Désolé mais non. Nous ne sommes pas intéressés par les fouilles. On va juste à Luca et on s'arrête ici pour se reposer. Syec sanle xiyht sâsa» l'al-bhed lui sourit avant de tourner les talons, Edward revint vers la jeune femme en souriant

«Ici, c'est plus ou moins le quartier général des al-bhed. Avant ils étaient dans le désert de Bikanel, une île au Sud, mais il a été détruit. Ils font des fouilles dans le désert pour trouver des matériaux pour le reconstruire!» il avait parlé à voix basse pour expliquer la situation à la jeune femme, puis il lui désigna le temple du menton avec un sourire espiègle

«Tu ne crois pas que ça mérite une photo souvenir, ce temple? Je suppose que vous n'avez pas de trucs comme ça sur Héra?» car bon, mine de rien, elle a acheté cette sphère, c'est pour s'en servir non? Un singe passa et s'accrocha à son bras, allant même le mordre pour pouvoir l'obliger à retirer sa main de sa poche, sauf que pas de pot, c'était son automail et la bestiole couina de douleur alors que l'alchimiste levait la main pour le regarder se balancer pitoyablement accroché à son poignet

«Ben alors? On a bobo aux dents? Allez oust! Couché!» il balança son bras pour faire voler l'animal plus loin, celui-ci retombait souplement sur ses pattes, mais le jeune homme ne pouvait s'empêcher de rire avant de remettre sa main dans sa poche.

«Viens, on va rentrer pour demander un lit pour la nuit. C'est pas vraiment une auberge ici, mais on peut s'y reposer et avoir un plat chaud.» et puis, ça lui ferait visiter l'intérieur du temple aussi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort!   Ven 10 Avr - 22:39

« Non. »

Telle fut sa réponse lorsqu’Edward lui demanda si elle allait bien. Elle avait besoin de repos pour se remettre de ses émotions. Lucina était descendue du chocobo et fut accueillie par les singes, mais apprit bien vite par une Al Bhede qu’ils étaient surtout des fouineurs et des voleurs et qu’il ne fallait pas se laisser attendrir par leur bonne bouille. Bref, elle pensait que le duo était là pour les fouilles dans le désert mais rien de cela, Edward expliquait juste qu’ils allaient faire une halte ici avant de repartir pour Luca … et parla même en ce qui devait être de l’Al Bhed. Lucina n’avait rien dit mais n’avait pas manqué de hausser un sourcil, avant de se souvenir que son ex était une Al Bhede.
Bref, lorsque la femme s’éloigna, Edward expliqua un peu ce qu’était cette histoire de fouilles et la demoiselle hocha la tête d’un air entendu avant qu’il ne mentionna sa sphère … Oh, oui.

« Non, d’aussi loin que je me souvienne, je n’ai jamais vu quelque chose de similaire sur Héra. »

Répondit-elle en levant la tête vers l’immense bâtiment qui se tenait devant eux. Le temple hein … Lucina fouilla dans ses affaires pour sortir sa sphère et l’activer alors qu’Edward avançait déjà … et se fit agresser par un singe. La jeune femme n’avait pas manqué l’occasion de se retourner et de mémoriser cet instant ! Au final, c’était l’agresseur qui s’était fait agresser à cause de l’automail du jeune homme. L’oiselle étira un fin sourire devant la scène et approuva l’idée d’entrer pour trouver refuge pour la nuit, gardant sa sphère allumée jusqu’à ce qu’ils passent les grandes portes. Ils faisaient sombres à l’intérieur, la seule lumière qu’on y trouvait était celles des arcs électriques derrière la porte de la Salle de l’Epreuve – ouverte à cet instant, des Al Bheds travaillaient encore de l’autre côté visiblement.

Lucina ne manqua pas d’apercevoir les immenses statues qui représentaient les Grands Invokeurs ayant vaincu Sin. Inutile de dire qu’elle était en plein dans l’antre de « l’ennemi » mais elle ne devait pas faire la difficile pour ce soir. Son repos, elle en avait besoin. Enfin … Ce ne serait pas pour tout de suite, l’une des machines des Al Bheds qui surveillait les lieux se précipita vers elle d’une façon peu rassurante. Dans un premier temps, elle s’était juste écartée pour l’éviter en pensant qu’elle était juste sur sa trajectoire … mais non, c’était bien volontaire ! Car la machine fit demi-tour pour continuer de lui foncer dessus ! Meh. Bon tant pis. La guerrière dégaina son épée et mit l’appareil en miettes avant d’entendre un homme hurler derrière elle.

« Aaaaaah !!! Sy sanjaemmaica sylreha !! Suh bnududoba ! »

C’est limite s’il ne venait pas se mettre à genoux devant son appareil en pièces pour pleurer comme si c’était un cadavre d’un proche. Lucina battit des cils un instant avant de ranger son épée, … D’accord … il se passe quoi là ?

« Je suis désolée, cette machine n’arrêtait pas de me poursuivre. C’était normal qu’elle agisse ainsi ? » L’Al Bhed leva la tête vers elle et retira ses lunettes pour la regarder droit dans les yeux – et un peu trop proche à son goût si bien qu’elle dut faire un pas en arrière. Puis il se recula et se calma.
« Vous n’êtes pas d’ici vous, je me trompe ? Non, ce n’était pas normal qu’elle poursuive un humain, elles sont programmées pour chasser les intrus tels que les monstres. Mais … vous n’avez rien d’un monstre … »
« Exact, je suis un être humain tout comme vous … Mais je ne suis pas de Spira. » L’Al Bhed se mit à soupirer, il avait compris d’où venait le problème.
« Je vois. Donc je n’ai pas réussi à régler correctement ces machines encore. Je suis désolé pour le désagrément, vous n’êtes pas la première. J’ai cru comprendre que les furolucioles n’existaient pas ailleurs, nos machines ont tendance à vous voir comme une menace. J’essaie de parer à ce problème avec mes collègues. »

Ah … Donc elle venait de démolir un prototype … s’ils n’avaient pas encore testé ce dernier, voilà qui était fait : ils avaient raté leur coup ! Lucina rougit un peu … oups ? Bêtise involontaire, elle s’en excusa mais l’Al Bhed comprit qu’elle n’y pouvait rien et passa ce malentendu. Pourtant, les monstres avaient aussi des furolucioles ici non ? Les machines ne devaient pas trouver ca normal qu’un être humain n’en possède pas et c’est pourquoi elles devaient les prendre pour des potentielles menaces … Bref, la leçon à retenir ici, c’est que si elle en croisait une autre, elle avait intérêt à déguerpir plutôt que tout casser.
Ils demandèrent à l’Al Bhed – tant qu’ils l’avaient sous la main – pour pouvoir passer la nuit ici et il les emmena dans l’une des pièces adjacentes à la Salle de l’Epreuve où des lits avaient été installés. Ils ne faisaient rien payer ici, on pouvait dire que les Al Bheds avaient le sens de l’hospitalité ! Ils étaient seuls pour le moment dans la chambre, l’Al Bhed avait bien vérifié qu’il n’y avait aucune machine de garde et les laissa pour retourner à ses occupations. Jusque quelle heure ils travaillaient exactement ? M’enfin.

Lucina s’approcha du centre de la pièce où une sphère était posée sur un piédestal, dégageant plusieurs arcs électriques … Elle l’attrapa pour regarder de plus près mais … cette fois, c’est la lumière de la pièce qui s’éteint pour les plonger dans le noir total … Oups ?

« Pardon pardon !! Je ne savais pas que ca éteignait la lumière !! »

Oui bah chez lui il fallait appuyer sur un interrupteur ! Lucina se pressa de remettre la sphère en place pour rallumer la lumière, il valait mieux qu’elle ne touche à plus rien dans ce temple. Elle lâcha un profond soupir en allant s’asseoir sur l’un des lits, elle semblait vraiment dépitée.

« Tu dois me prendre pour la personne la plus maladroite et inconsciente de l’univers. Entre les combats où je frôle toujours le pire et votre matériel que je casse ou manipule de travers. »
Mpff, ce n’était pas son jour il fallait croire. Ou du moins, si la première partie de la journée s’était bien passée, ce n’était pas du tout le cas de la fin. Les coudes sur les jambes, le menton dans les mains, elle semblait presque bouder à cause de son ignorance et de sa maladresse … mais elle finit par lever les yeux vers Edward.

« Et donc ? C’est eux qui construisent toutes vos machines ? »
Revenir en haut Aller en bas
Edward
Fullmetal Alchimiste
avatar

Messages : 1295

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort!   Sam 11 Avr - 15:52

Bon en visiblement, ça n'allait pas. Mais Edward ne savait pas vraiment si c'était ses blessures qui la mettaient dans cet état ou autre chose, aussi, dans la mesure où ils étaient encore entourés de monde, il attendit un peu avant d'essayer d'en savoir plus. Il cherchait donc à rejoindre les salles de repos, il n'y avait pas d'auberge ici, mais au moins de quoi se reposer quand même.

Il suggéra malgré tout à Lucina de filmer un peu le temple, selon lui, ça valait le coup d'œil! On ne voyait pas ce genre de rochers flottants à chaque coin de rue! Et la jeune femme s'exécuta, allant même le filmer alors qu'il se faisait pratiquement agresser par un singe qui avait manqué de se casser les dents sur son automail!
Ils se dirigèrent vers l'intérieur du temple, la jeune femme continuait à filmer aussi Edward faisait de son mieux pour ne pas rester dans le champs - jugeant surement qu'il n'était pas spécialement intéressant de le filmer lui - et si l'endroit ressemblait encore à un temple si l'on regardait les murs et le plafond, en se fixant au sol, ça n'y ressemblait plus vraiment! Des débris de machines partout, et des machines tout court en plein test de fonctionnement. Dire qu'il y a encore quelques semaines, les al-bhed testaient une machine particulièrement destructrice dont ils avaient perdu le contrôle! Sans le groupe des Albatros, ce temple aurait surement été détruit... bon ok, Edward l'ignorait, mais ça pouvait se savoir facilement.

En tout cas, la machine qui se jeta sur Lucina était plutôt inoffensive, bien que menaçante! Elle se prit malgré tout un bon coup d'épée sur la tête et fut réduite en miettes, ce qui ne manquait pas de faire sourire le jeune homme qui n'avait pas eu le temps de s'interposer. Il s'approcha cependant pour calmer le jeu

«Tacuma! Amma h'y byc vyed aqbnàc!» mais l'al-bhed se penchait déjà sur les débris de sa pauvre machine, Lucina s'excusait platement, et Edward les avait rejoints pour entendre que ce prototype aurait normalement du s'en prendre aux monstres et non aux humains...

«Vous devriez régler vos appareils sur les composants naturels du corps humains, ceux qui sont différents des corps de monstres principalement constitués de furolucioles. Le taux de carbone, d'hydrogène, d'oxygène ou d’ammoniac déjà pourrait leur permettre une meilleure différenciation.» on sentait là l'homme qui avait particulièrement bien étudié la composition d'un être humain pour pouvoir en "fabriquer" un. Enfin bon, c'était un conseil comme un autre. Par la suite, les deux jeunes gens gagnèrent donc ce qui pouvait être une chambre, ou un dortoir, si ce n'est qu'il n'y avait qu'eux ici, bien que la salle disposait de quatre lits.

«Je pense que tu ne risques rien ici. Ces al-bhed sont vraiment gentils et tu ne devrais pas risquer de tomber sur un abruti comme à Guadosalam!» il posa son sac près de l'un des lits alors que Lucina était davantage intriguée par la boule lumineuse au centre de la pièce! Lorsqu'elle la prit, la lumière s'éteignit et le jeune homme ne put contenir un hoquet de surprise avant qu'elle ne la remette en place et que le jour revienne... visiblement, tout ça semblait la fatiguer.

«Ben non... tu ne connais pas ces choses la, c'est normal que tu dérapes. J'étais pire la première fois que j'ai découvert le four de Mamy Pinako, j'ai voulu me sécher les cheveux avec et j'avais carrément mis ma tête dedans...» ]il se gratta la joue, bon ok il n'avait que 7 ans mais quand même, c'était une belle bêtise et il se souvenait de la fessée monumentale qu'il s'était prise ce jour là!

Pas sûr d'avoir réussi à lui faire retrouver le sourire cependant, elle s'interrogeait davantage sur les al-bhed, et le jeune homme essayait donc de faire la conversation pour lui remonter le moral au mieux

«Oui. Ils appellent ça des makinas. Elles sont censées avoir plusieurs utilités... la sécurité, aider à des travaux, l'attaque, la défense... certaines patrouillent simplement le long des routes pour repousser les monstres, d'autres peuvent détecter des gens ou des métaux. Je crois même qu'il existe des machines qui peuvent bloquer la magie.» ]autrement dit, ils font de tout et n'importe quoi «et évidemment, il y a aussi les machines censées améliorer le confort, comme les fours, les ascenseurs et toutes ces choses. Mais ce genre de machines sont davantage construites dans les grandes villes comme Luca ou Bevelle.» mais la plupart du temps par des al-bhed quand même.

Il finit par se lever et alla se placer à côté de Lucina, l'air du petit garçon qui a fait une bêtise sans savoir laquelle. Un peu malheureux en somme

«Qu'est-ce que... qu'est-ce qui ne va pas? Depuis qu'on s'est fait attaquer par ces brigands, tu es... bizarre. J'ai fait ou dit quelque chose qu'il fallait pas?» ce serait bien son genre tiens. On ne pouvait pas dire qu'il savait parler aux femmes celui la! La sensibilité féminine, il n'y connaissait rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort!   Sam 11 Avr - 17:35

La journée ne finissait pas très bien. Allez savoir si ce n’était pas l’état de choc de la demoiselle qui la rendait si maladroite ce soir. Elle venait de démolir une machine, même si l’Al Bhed à sa charge avait compris pourquoi la demoiselle s’était faite « agresser ». Elle n’avait pas de furolucioles en elle, la machine l’avait prise pour une menace … Mais Edward fit une suggestion intéressante et l’Al Bhed en avait pris soigneusement note en le remerciant !
Bref, ils purent prendre l’un des petits dortoirs pour la nuit, Lucina avait encore dérapé en coupant involontairement l’électricité, elle semblait vraiment dépitée de ses erreurs répétées. Certes, elle ne connaissait pas tout ca non, mais elle en venait à se dire qu’elle ne devait plus rien toucher pour éviter de faire une bêtise ! C’était mieux même.

Enfin bon. Edward avouait lui-même avoir fait quelques bourdes. Mettre sa tête dans un four pour se sécher les cheveux, alors ca, c’était fort … Lucina avait levé les yeux vers lui, cette petite anecdote la fit sourire mais si elle n’avait pas tant le moral dans les chaussettes, elle aurait sûrement éclaté de rire face à une telle révélation !
Bref, malheureusement, elle perdit son sourire aussi vite qu’elle l’avait retrouvé et interrogea Edward sur les Al Bheds. Visiblement, ils étaient très doués pour construire des engins en tout genre et dans toutes les catégories ! Le roi Cid serait sûrement ravi de les rencontrer pour construire des aéronefs révolutionnaires. Enfin, si lui-même n’était pas trop effrayé par la différence technologique entre Héra et Spira.

Mais passons. Il était l’heure de briser la glace. Lucina se doutait que lorsqu’ils seraient seuls, Edward l’interrogerait sur son état, il ne semblait pas être du genre à ignorer son entourage après tout. Certes ca ne faisait même pas une semaine qu’ils s’étaient rencontrés, mais elle s’en était rendue compte très vite … C’est le genre de détail qu’on voit tout de suite chez une personne, si elle est sociable ou non. Lorsqu’il demanda si, par hasard, ce n’était pas de sa faute si elle était comme ca, elle prit un air surpris : pourquoi pensait-il cela ? Elle se redressa pour le regarder en battant des cils sans comprendre.

« Pourquoi penses-tu que c’est de ta faute ? Tu ne m’as rien fait de mal, au contraire … Bien au contraire même. »

Lucina reprit sa position initiale en regardant droit devant elle. Saurait-elle s’expliquer et surtout se faire comprendre ?

« La nuit où les portails sont apparus, et cette tempête qui les a précédés … J’ignorais qu’elle m’avait affaiblie tant que cela. Ce reptile tout à l’heure … J’étais à deux doigts de le supplier de m’achever tellement il me faisait souffrir. Je n’étais qu’une poupée de chiffon entre ses pattes. Si tu n’étais pas intervenu, je serai morte, ou complètement invalide dans le meilleur des cas. »

Enfin … « meilleur des cas ». Ou pas. Une Lucina privée de ses jambes ou de ses bras, voire des deux, à cause de multiples fractures et compagnie, elle préférerait nettement mieux mourir. Bref, avec cette simple explication, elle espérait qu’il ne serait pas dur de deviner qu’elle était encore un peu secouée par ce combat. Elle aurait préféré taper sur les brigands qui avaient voulu abuser d’elle pour le coup ! Bref. Une nouvelle fois elle soupira – combien de fois elle avait soupiré là depuis tout à l’heure ? – et passa sa main derrière sa tête comme si elle était gênée.

« Et comme tu l’as si bien fait remarquer, j’ai le chic pour me mettre dans de mauvaises situations depuis que je suis ici. En conclusion, je ne sais pas si j’ai une bonne étoile ou non mais je me dis que dans la Plaine Félicité … J’aurai pu tomber sur un brigand, un meurtrier, ou je ne sais qui, ou pire encore, sur personne. Et vu comment je m’en sors très bien depuis le début … » Vous la sentez bien là l’ironie ? « Je serai sûrement agonisante ou décédée à l’heure actuelle. Mais je suis tombée sur toi, tu m’as soignée chaque fois que j’étais blessée et tu m’as sauvée tout à l’heure encore ! Ma dette va devenir énorme à ce train. Bref. Ce que je veux dire aussi c’est que …. Je me rends compte que je suis vraiment faible. » Elle plissa les yeux et serra des poings. « Je dois devenir plus forte. »

La jeune femme tourna ses mains pour pouvoir les regarder un instant, l’air sûrement un peu déprimée. Oui, devenir plus forte … Il le fallait, sinon elle ne survivrait pas longtemps devant toute l’hostilité que l’univers lui donnait.

« C’est pathétique ce que je vais dire. Mais en réalité, ma mort ne changerait rien pour les autres. Je n’ai ni famille ni amis qui m’attendent, je n’ai plus personne … et pourtant, je me suis voilée la face jusque maintenant. Je ne suis pas partie d’Héra pour découvrir les autres mondes, je suis partie pour fuir ma vie passée et chercher les réponses à mes questions. Je refuse de mourir sans les avoir obtenues ! Je dois devenir plus forte ! A quoi bon sinon si le premier serpent qu’on croise peut me supprimer en claquant du doigt ?? »

Tout ca à cause d’un combat. Mine de rien, ce qu’on raconte n’est pas faux, c’est lorsqu’on frôle la mort qu’on ouvre les yeux sur bien des choses. M’enfin, elle s’arrêtait là, estimant avoir déjà beaucoup parlé et avoir suffisamment vidé son sac. Elle se laissa donc tomber le dos sur le lit, les bras écartés mais les jambes toujours pliées sur le rebord. Ca fait du bien de vider son sac à quelqu’un …
Revenir en haut Aller en bas
Edward
Fullmetal Alchimiste
avatar

Messages : 1295

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort!   Dim 12 Avr - 9:45

Petite conversation à cœur ouvert... certes, Edward n'était pas du genre à être très à l'aise avec ce genre de choses, mais il n'aimait pas voir une fille pleurer. Ok, là Lucina ne pleurait pas, mais il voyait bien qu'elle n'allait pas bien, aussi il espérait pouvoir faire quelque chose pour l'aider un peu. Il espérait en tout cas ne rien avoir fait de mal, et rapidement elle le rassura sur ce point, allant même le faire rougir un peu lorsqu'elle dit que c'était même le contraire.

Mais il ne répondit rien, préférant la laisser parler jusqu'au bout. Il faillit intervenir à l'évocation du basilisk, mais se retint, ouvrant simplement la bouche pour la refermer aussi sec. Malgré tout, il finit par froncer les sourcils alors qu'elle se dévalorisait de plus en plus, n'appréciant que moyennement cette manière qu'elle avait de se sous-estimer alors qu'elle était clairement plus résistante que lui et plus forte aussi...

«D'abord, un serpent ça n'a pas de doigt...» oui, petite blague mais il se sentait obligée de la faire, il sourit un peu avant de poursuivre «Et un basilisk n'est pas le premier serpent venu! Ce sont des créatures très dangereuses et même les combattants aguerris s'en méfient! S'il m'avait chopé comme il t'avait attrapée, je n'aurais pas pu m'en sortir non plus!» impossible de joindre les mains lorsqu'on est étreint comme ça, et donc impossible d'utiliser l'alchimie «je pense que comme tu n'as pas de furolucioles, tu intrigues les monstres d'ici et c'est pourquoi ils s'en prennent un peu plus à toi. Mais si je m'étais pris les mêmes coups que toi, je serais en kit en ce moment!»

Bon, pas dit qu'elle sache ce que ça veut dire, mais peu importe. Il soupira doucement en passant sa main dans le dos de la jeune femme
«Cette tempête nous a tous affaiblis... tu verrais ce dont j'étais capable avant, tu me trouverais tout aussi pathétique. Je pouvais reconstruire toute une maison détruite par Sin, je pouvais réparer n'importe quelle machine du moment que les pièces étaient présentes, détruire, remodeler, reconstruire... j'étais ce qu'on appelle un prodige de l'alchimie et l'un des plus jeunes alchimistes jamais engagés dans l'armée de Bevelle...» ce n'était pas pour se vanter, ce n'était pas son genre, mais plutôt pour ouvrir les yeux à la jeune femme. Il regarda sa main où se trouvait son automail caché sous son gant d'un air nostalgique

«Maintenant, je ne peux qu'à peine reconstituer mes vêtements ou une lampe... je ne sais plus modeler les éléments. Créer du feu par un frottement des particules de l'air, de la glace en ralentissant le mouvement des atomes autour de moi, de l'eau en combinant l'oxygène et l'hydrogène de l'air... je pouvais le faire avant, mais je n'y arrive plus.»

Il se leva donc, faisant craquer ses articulations en grimaçant, puis il tendit sa main à la jeune femme en souriant
«On conclut un marché... tout en voyageant pour découvrir de nouveaux mondes, on va s'entraider pour devenir tous les deux plus forts, et regagner aussi notre puissance d'antan! Je sens déjà que depuis que je te connais, certaines choses me reviennent peu à peu, et toi aussi tu vas devenir plus forte! On ira sur Héra, on gagnera des sous pour que tu aies des équipements qui te permettent d'apprendre encore d'autres techniques avec tes magikolithes» il retenait bien le nom maintenant «et comme ça, on deviendra tous les deux assez forts pour protéger ce qui compte pour nous... ok?» la main tendue et ce regard déterminé mélangé à un petit sourire malicieux, le jeune homme espérait surtout apporter quelque chose de primordial pour la jeune femme... l'espoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort!   Dim 12 Avr - 14:43

Oui bon, un serpent n’a ni doigts ni mains mais il avait compris ce qu’elle voulait dire ! Enfin ce n’était qu’une petite boutade après tout ce que Lucina venait de confier. Edward voulait au moins rassurer la jeune femme sur le fait qu’à sa place, il n’aurait pas mieux tenu face à son étreinte. Mais comme cette machine qui venait « d’agresser » la demoiselle, les monstres devaient sentir l’absence de furolucioles en elle. La peur de l’inconnu, si on peut dire ca. Par contre non, elle n’avait pas trop compris l’expression « être en kit ». Un truc propre à Spira peut-être ? M’enfin à voir, car ca lui arrivait de ne pas comprendre certaines expressions même sur Héra en fait …

Elle s’était redressée pour se remettre assise et écouter la suite. Edward avait déjà dit devoir rapprendre l’alchimie, mais elle n’avait pas conscience qu’il avait aussi tant de choses à revoir … Lorsqu’il lui expliqua ce qu’il savait faire autrefois, elle ne prit nullement ca pour de la prétention ou autre, juste qu’au contraire, ca lui permettait de réaliser justement tout ce qu’il avait perdu lui aussi. Elle pouvait sentir sa peine, sa déception, sa faiblesse, sa nostalgie ou peu importe mais bref, rien de très positif, à l’idée d’avoir perdu un don si précieux avec lequel il arrivait auparavant à faire de grandes choses. Il pouvait même imiter la magie à l’aide de l’alchimie en créant du feu, de la glace, de la foudre ou même de l’eau … Ce n’était pas rien.

« Je vois … »

Fut la seule chose qu’elle put dire à ce moment-là. Elle ne pouvait pas dire le comprendre totalement non. Certes oui, pour avoir été affaiblie elle-même par cette étrange tempête, elle savait ce que c’était d’être plus faible, c’est ce qu’elle venait d’expliquer après tout. Mais l’alchimie n’était pas son fort et si elle devait comparer ca à ses talents à l’épée, elle n’était pas non plus un « prodige » pour reprendre le terme utilisé par Edward. Elle n’avait pas idée de tout ce que ca représentait de perdre autant de capacités et de maîtrise en alchimie.

Bref. Une fois encore, un soupir s’échappa de ses lèvres mais elle redressa la tête lorsqu’Edward se leva pour lui tendre la main. Il voulait l’emmener quelque part ? Ah non … Il voulait faire un marché. S’entraider, devenir plus forts, protéger ce qui comptait pour eux … Lucina ouvrit la bouche à cet instant, dans le but de protester sur ce dernier point – que pouvait-elle bien protéger maintenant ? – mais se ravisa et se mordit la lèvre inférieure plutôt que de dire une bêtise qui lui retomberait dessus. Elle venait de le dire elle-même, savoir où sa vie va la mener, les causes et les principes qu’elle va défendre, des personnes peut-être aussi … C’était à elle de chercher tout ca et d’obtenir des réponses.
Aussi, elle finit par étirer un fin sourire et attrapa la main d’Edward.

« Marché conclu. Et j’ai bon espoir de trouver les réponses à toutes mes questions pendant ce voyage … »

Le regard plongé dans le sien, elle étira un peu plus ses lèvres comme pour y mêler de la reconnaissance à son soutien. S’il n’y avait pas encore ce petit côté « étranger » entre eux deux, elle l’aurait presque pris dans ses bras pour le remercier ! Oui, oui carrément, comme je le dis souvent, l’amitié est un luxe rare pour la guerrière. Avoir quelqu’un qui la soutient était la meilleure chose qui pouvait lui arriver à l’heure actuelle. Enfin bon, elle lâcha la main d’Edward, si elle devait s’acheter des équipements sur Héra pour être sûre d’apprendre un maximum de compétences et devenir plus forte, ca allait impliquer quelque chose et pour sûr que ca allait ravir l’alchimiste.

« Après … Si je dois acheter plusieurs équipements sur Héra pour apprendre plusieurs techniques et me renforcer, ca va m’obliger à t’emmener absolument partout. Peut-être même dans des contrées que je n’ai pas vues moi-même ! Chaque armes, protections et accessoires permettent la maîtrise de différentes techniques de combat et soutiens, et ces équipements sont tous différents d’un endroit à l’autre ! »

Elle s’attendait presque à une réaction du genre « parce que tu crois que ca va me gêner que tu me fasses tout visiter alors que je te montre depuis le début que ton monde m’intéresse ? ». Mais elle l’avait dit exprès et ca la faisait sourire bêtement. Ne serait-ce que pour son cruel amour pour les livres, Lucina envisageait déjà de négocier un aéronef à Lindblum pour emmener Edward à Daguéréo. Ce serait tout à son avantage aussi car selon les dires des plus grands voyageurs et les rumeurs, on y trouvait les meilleurs équipements et le meilleur forgeron d’Héra là-bas ! Et puis ils trouveraient sûrement des indices au sujet de la Brume là-bas, elle semblait intéresser aussi Edward … Quoique s’ils atterrissaient au Continent de la Brume, ils pourraient demander à Maître Totto aussi, il devait le savoir. Bref ! Elle avait déjà plein d’idées. Mais elle se demandait aussi si Héra pourrait apporter quelque chose à l’alchimie du jeune homme ? Comme elle l’avait dit à leur rencontre, l’alchimie n’était qu’un mythe pour elle, mais si on en parlait dans les histoires, c’est qu’elle avait forcément dû exister auparavant … Est-ce qu’ils trouveraient des livres d’alchimie ou quoi que ce soit à ce sujet sur Héra ?

« Mais tu es sûr que tu pourras réapprendre tout ce que tu savais de l’alchimie en venant sur Héra ? Je ne sais pas … Est-ce qu’il te faut des livres ? Quelque chose de spécial ? Pour te permettre de la réétudier ? »

Il valait mieux le savoir à l’avance plutôt qu’y penser trop tard et ne plus pouvoir avancer.
Revenir en haut Aller en bas
Edward
Fullmetal Alchimiste
avatar

Messages : 1295

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort!   Dim 12 Avr - 16:11

Edward n'était peut être pas très doué pour parler aux femmes, mais il savait réconforter les gens. Il avait toujours été d'un naturel optimiste, persuadé qu'il y a toujours une solution à chaque problème et qu'il suffit juste de chercher de tout son cœur pour la trouver. Certes, pour Alphonse, il n'y était pas parvenu seul, il avait fallu que son père s'en mêle, mais il était presque sur qu'un jour ou l'autre, lui aussi aurait trouvé, et ce, sans faire usage de la pierre philosophale.

Pour l'heure, il regardait Lucina qui acceptait son marché, il savait qu'elle n'était pas encore totalement convaincue, aussi, il pencha la tête sur le côté, serrant un peu plus sa main dans la sienne avec un léger sourire

«Et en attendant, on se protégera l'un, l'autre. On est tous les deux affaiblis pour le moment, donc j'ai besoin de ta force pour affronter les monstres coriaces, et tu as besoin de mon alchimie pour te soigner et face aux monstres magiques! On va faire une sacrée équipe!» peut être qu'au fond, il venait justement de lui donner un but? Lui avait besoin d'elle désormais. Ce n'était pas son genre de le dire ainsi, ou peut être que si. En réalité, Edward n'avait jamais eu peur de mentionner certaines faiblesses, on va dire qu'il y en avait qui étaient plus difficiles à assumer que d'autres - sa taille par exemple.

Il resta cependant debout alors qu'elle expliquait que pour devenir plus forte, elle aurait besoin de nombreux équipements, et cela n'impliquait pas seulement de l'argent, mais aussi de beaucoup voyager car ces armes ne se trouvaient pas n'importe où! Chaque endroit vendait du matériel différent! Et si elle s'attendait à une longue tirade, il allait faire bien plus simple!

«Ben c'est chouette ça, non?» n'était-ce pas exactement ce qu'il voulait? Inspecter le moindre recoin de Héra? Oui oui, ça lui convenait tout à fait, et ça se lisait sur les traits de l'alchimiste dont le sourire s'était bien élargi! Un bel enthousiasme brillait dans ses yeux à cet instant!

Il revint s'asseoir à côté d'elle lorsqu'elle mentionna que ce n'était pas sur Héra qu'il trouverait des livres sur l'alchimie. Il prit son menton dans sa main pour réfléchir un peu, son regard s'était assombri mais seulement à cause de la réflexion, pas vraiment de l'inquiétude

«Hum... je crois qu'en réalité, mes connaissances alchimiques sont toujours là, quelque part en moi. Juste que cette tempête me les a effacées de ma mémoire. Chaque fois que j'affronte un monstre, chaque fois que je fais usage de l'alchimie, j'ai l'impression qu'une porte dans mon esprit est en train de s'ouvrir... je ne pense pas que j'ai besoin de bouquins pour retrouver mes talents, il va surtout falloir que je m'entraîne encore et encore... et quoi de mieux qu'un long voyage pour ça? Je n'ai pas besoin des furolucioles non plus, si ce n'est qu'il est possible que certaines portes de mon esprit ne pourront s'ouvrir qu'avec des sphères, donc il me faudra surtout des sphères compétences pour le cas où je sente que ça bloque.»

Et actuellement, ça le démangeait un peu, mais il était presque sur qu'il était sur le point de retrouver un moyen d'améliorer son alchimie, mais il lui fallait encore un peu de temps pour trouver cette porte dans son esprit, et pouvoir l'ouvrir. Il avait une sphère compétence, mais il savait que ce n'était pas encore l'heure de l'utiliser. L'esprit est bien mystérieux des fois.
Il y eut alors un énoooorme bruit semblable à un monstre en train de rugir et Edward ramena une main sur son estomac en rougissant


«Oups? Grignoter un simple sandwich et une pomme à midi, je crois que ça ne m'a pas suffit finalement! On devrait se laver un peu et aller manger... enfin si toi t'as faim?» fallait pas espérer le super repas ici, même s'ils avaient tout le courant nécessaire pour faire des cuisines bien équipées - et le matériel aussi. Mais à sa connaissance, les al-bhed n'aimaient pas trop cuisiner... du moins, pas ceux qui vivaient ici! Winry et Mamy Pinako, c'était une autre histoire. Il désigna la petite salle d'eau qu'il y avait derrière eux, c'était une salle d'eau commune mais il y avait des parois pour séparer les douches.

«Allez viens, c'est par là! On va gagner du temps en se lavant en même temps!» sur le coup, il ne réalisait pas du tout le sens que pouvait avoir sa phrase, il s'était levé, avait simplement attrapé son sac et se dirigeait vers la salle pour en ouvrir la porte, puis il se retourna et avait l'impression que Lucina venait d'avaler un puluche - même s'il ne savait pas ce que c'était

«Ben quoi? Tu viens?» pourtant à sa tête, il avait l'air totalement innocent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort!   Dim 12 Avr - 17:59

Bon, comme elle s’en doutait, dire qu’ils allaient devoir explorer Héra dans les moindres recoins semblait ravir l’alchimiste ! Inutile de le dire, après leur petit marché et cette discussion, l’ambiance était déjà plus légère. Ils allaient s’aider mutuellement et devenir plus forts. N’est-ce pas ainsi que fonctionne l’Homme ? C’est en groupe qu’ils évoluent ? Ils le sauraient tôt ou tard.
Toujours est-il que Lucina interrogea son camarade sur l’alchimie, doutant qu’il trouve quoique ce soit sur Héra pour lui permettre d’apprendre ou réapprendre de nouvelles choses. Mais elle fut rassurée d’entendre qu’il ne lui fallait rien de bien spécial, pas de livres ou d’objets spéciaux, peut-être juste des sphères pour l’aider à retrouver ses connaissances perdues au milieu de sa mémoire. Trouver des sphères, d’accord. Justement, ils avaient dit qu’ils profiteraient de leur trajet jusqu’à Kilika pour faire le plein ! Il fallait juste espérer affronter les bons monstres qui donneront les bonnes sphères.

Lucina avait hoché la tête d’un air entendu face à ses propos, mais un bruit bien familier vint casser la conversation. Tiens tiens, on dirait un estomac qui a faim ca ! La jeune femme leva un sourcil amusé, c’est vrai qu’ils n’avaient pas mangé quelque chose de très copieux à midi, mais de son côté avec sa baisse de moral, son estomac s’était un peu noué.

« Je ne suis pas très affamée pour l’instant mais je mangerai quand même, ne t’inquiètes pas. »

Disons que si elle sautait un repas, elle aurait faim en plein milieu de la nuit et ca la réveillerait. Et là du repos, elle en avait bien besoin alors il valait mieux que rien ni personne ne la dérange au cours de la nuit ! Mais avant de passer à table, Edward voulait passer par la salle de bain et … Et euh, Lucina n’avait pas trop saisi le sens de sa phrase. Enfin, si, c’était très clair, mais elle ne savait pas que les douches étaient séparées ! Aussi lorsqu’il parla de se laver « en même temps », bah … pouf ! Lucina avait baissé les yeux alors que son visage avait viré au rouge. C’était une blague ? Ah bah non, il avait l’air parfaitement sérieux …

« Mais je … tu … nous … »

Bravo Edward, tu as réussi à bloquer Lucina. Hors de question !! Elle ne se laverait pas avec lui non mais dis donc !! Elle attrapa ses affaires et râla un peu en se levant.

« Groumph ! Hors de question ! Je refuse !! Je passe devant et tu attends ton … »

… tour. Elle venait de passer devant lui, prête à lui claquer la porte au nez et constata d’elle-même que les douches étaient séparées chacune. Ah. Vu sous cet angle ca changeait la donne c’est sûr … mais ca restait un peu gênant quand même. Toutefois, elle se tourna vers l’alchimiste sans trop oser le regarder dans les yeux en plus d’avoir les joues toutes rouges.

« Hum … Tu pouvais préciser quand même qu’elles étaient séparées, j’ai cru qu’il y en avait qu’une et que … Enfin … Tu vois ... »

Oui non, tais-toi, tu t’enfonces Lucina. Bref, elle préférait entrer, ne sachant pas si Edward lui-même allait se rendre compte de sa bêtise et surtout s’il allait en rire ou en être aussi gêné qu’elle ! Et elle préférait ne pas le savoir, en fait. Aussi elle alla se planquer de son côté, même s’ils ne se verraient pas, ca restait un peu embarrassant – selon elle bien sûr – car bon. C’était presque tabou chez elle qu’un homme et une femme se retrouvent dans la même pièce pour se laver ! Bon sauf s’ils étaient mariés, ca on s’en moque …
Bon bref, peu importe, qu’ils se dépêchent et qu’on oublie ce petit malentendu d’un peu plus tôt ! La jeune femme s’empressa de passer sous l’eau … mais ce n’était que maintenant qu’elle se rendait compte qu’il n’y avait pas de savon dans CETTE douche. Groumph bah bravo, elle était tellement pressée qu’elle n’avait fait attention à rien.

« Mpff… Et je suis censée me laver comment s’il n’y a pas de savon dans la douche !? »

Joli petit message subliminal pour dire à son camarade de lui envoyer … quand il aurait fini avec. Bah ! Dans quelle situation il l’avait mise celui-là alors. M’enfin, heureusement, il n’y eut pas trop d’embûches par la suite et elle put sortir propre et habillée de la salle de bain. Maintenant il était temps d’aller manger… Enfin euh, ils mangeaient où exactement ??

« Nous pouvons manger dans la chambre ? C’est que … Enfin, ca ne me dérange pas de manger avec le reste des Al Bheds mais je me dis que s’ils parlent tous leur langue … »

Elle ne va rien comprendre et disons que c’est difficile de se fondre dans la masse ainsi. Et qui sait ! On pourrait même parler d’elle sans qu’elle ne le sache ! Enfin dans tous les cas il ne valait mieux pas qu’elle sache ce qu’il y avait au menu : du basilisk … Super ! Que de bons souvenirs !
Revenir en haut Aller en bas
Edward
Fullmetal Alchimiste
avatar

Messages : 1295

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort!   Lun 13 Avr - 9:41

Bon, avec tout ça, la demoiselle n'avait pas très faim, mais ce n'était pas trop grave du moment qu'elle avalait quand même un petit quelque chose. Mais d'abord, une bonne douche s'imposait après ce trajet! Ici, c'était une grande salle d'eau avec plusieurs douches séparées par des cloisons, mais ça, Lucina ne le savait pas.

Edward s'était donc dirigé vers la salle avant de se tourner vers Lucina, l'attendant pour voir si elle se décidait à aller se laver ou non sans comprendre la raison de son malaise.. mais au final, elle semblait presque s'énerver et lui passa devant pour entrer dans la salle de bain et voir pour quelle raison il avait fait cette proposition

«Mais... pourquoi...» devoir passer l'un après l'autre alors qu'il y avait plusieurs douches? C'est alors qu'elle lui expliqua qu'elle avait pensé que c'était une salle de bain normale, et là, le jeune homme devint rouge jusqu'aux oreilles, grimaçant et paniquant en reculant de plusieurs pas, les yeux écarquillés

«HEIN?? Non mais non mais non quoi!!! Jamais j'aurais proposé un truc pareil!!!» ramenant une main sur son torse, il sentait son cœur battre si vite qu'il avait l'impression qu'il allait sortir de sa poitrine et eut besoin d'un paquet de secondes pour se calmer... puis il se tourna vers Lucina qui s'était sauvée dans la salle de bain pour se cacher dans l'une des cabines... ah les femmes!

Il revint doucement et chercha à l'oreille la cabine où elle se trouvait pour en prendre une assez éloignée, puis il se déshabilla en fermant bien la porte derrière lui, avant de parler quand même d'une voix assez forte pour qu'elle l'entende

«Désolé... pour le malentendu...» il était encore rouge écrevisse, bien assorti à son manteau en quelques sortes... jamais il ne s'était trouvé dans une situation aussi embarrassante! Il se déshabilla et activa la douche pour commencer à se laver, il prenait son temps en fait, comme s'il attendait qu'elle termine pour pouvoir sortir, mais il n'aurait pas cette chance, car elle avait visiblement un problème de savon.

Soupirant, il attrapa une serviette et l'enroula autour de sa taille avant de sortir de sa cabine pour aller dans celle d'à côté, prendre le savon et revenir vers celle de Lucina pour jeter le pain de savon sous la porte

«Tiens...» flosh flosh flosh, il marchait sur le sol humide jusqu'à retourner dans sa cabine et finir de se laver. Il se sécha ensuite avant de s'habiller d'un simple pantalon noir et un débardeur qui laissait voir son automail. Ici, il ne risquait rien. Il sortit de la salle de bain et fila rapidement avant que Lucina ne sorte à son tour, puis il se cala sur l'un des lits, assis en tailleur, tenant ses chevilles sur ses pieds nus. Honnêtement, il se sentait encore bien mal à l'aise par rapport à cette histoire de douche! Non mais comment elle a pu penser qu'il voulait prendre une douche "avec" elle.

Lorsqu'elle sortit, elle parla rapidement du sujet de la nourriture, et aussi du problème de la langue al-bhed! Edward approuva d'un signe de tête et se leva d'un bond comme s'il avait été piqué par une aiguille aux fesses!

«Oui oui, pas de problème! Je vais chercher à manger et je reviens d'accord?» il se précipita vers la porte, puis il se souvint de la promesse qu'il lui avait faite, de rester avec elle dans une chambre pour ne pas qu'elle ait d'ennuis comme à Guadosalam. Aussi, il se tourna et la regarda un moment, plutôt inquiet et ne sachant pas comment briser la glace, puis finalement il soupira et ouvrit seulement la porte, attrapa un al-bhed qui passait par là et lui expliqua brièvement la situation, à savoir s'il pouvait leur apporter à manger car elle ne se sentait pas bien pour pouvoir aller dans la salle commune. Heureusement qu'ils n'étaient pas du genre à se vexer ou autre, aussi il alla en cuisine pour chercher deux bols de ragoût de basilisk. Edward referma la porte et revint vers Lucina d'un air un peu gêné encore

«Je t'ai promis de ne plus te laisser seule, hein?» il alla s'installer sur le lit en face d'elle, il ne savait plus du tout comment engager la conversation, passant sa main sur sa nuque en détournant les yeux comme s'il avait peur de la regarder «ça devrait être prêt rapidement....» il ne savait vraiment pas quoi dire puis finalement, il vit la sphère qu'elle avait sortie pour filmer un peu le temple et il jugea cette opportunité plutôt bonne pour changer de sujet

«Ah! Tu me montres ce que tu as filmé?» ça ne prendrait que quelques minutes et comme ça, ça leur permettrait de patienter jusqu'à ce que le repas arrive hein?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort!   Lun 13 Avr - 14:15

Sacré malentendu pour la douche ! M’enfin, il avait qu’à être plus précis aussi ! Qu’est-ce qu’elle en savait Lucina qu’elles étaient séparées les cabines !? Enfin, avec le recul et à bien y réfléchir, c’est vrai que ca n’avait pas l’air d’être le genre d’Edward de proposer ce genre de choses … Ils avaient l’air bien beau tous les deux maintenant tiens, gênés par ce malentendu … Une fois hors de la salle de bain tous les deux, Lucina parlait du repas pour éviter d’avoir à mentionner encore cette histoire de douche mais difficile d’oublier, en ce qui concerne la jeune femme, elle avait du mal à regarder Edward dans les yeux. Bref. Elle préférait manger dans la chambre, non pas car elle ne voulait pas fréquenter des Al Bheds, mais surtout parce qu’entre eux, ils semblaient parler leur langue natale – logique vous me direz – et elle n’était pas très à l’aise à l’idée de participer à un repas auquel elle ne comprendrait rien.

Bizarrement, Edward semblait presque motivé à sortir de la chambre pour aller les prévenir ! La jeune femme s’était installée sur son lit en soupirant … mais l’alchimiste ne quitta pas la chambre en se rappelant de la promesse qu’il avait faite à Guadosalam. La demoiselle sourit doucement mais avait encore un peu de mal à lever les yeux, et puis elle ne savait plus quoi dire pour engager la conversation, ca bloquait quelque part. C’était réciproque semblerait-il … Jusqu’à ce qu’Edward aperçoive sa sphère et lui demanda de montrer ce qu’elle avait filmé. Lucina attrapa l’objet et rejoint Edward pour se mettre à côté de lui, mais toujours avec cette petite difficulté de lever les yeux dans sa direction.

« J’aurai voulu prendre le Sélénos aussi mais je craignais qu’on perde du temps pour rejoindre le temple avant la nuit. »

Donc pour le moment, elle n’avait que le Temple de Djose. Elle alluma alors la sphère qui montrait la façade du temple et ses rochers volants, reliés les uns aux autres par de grands arcs électriques … puis l’agression d’Edward par un singe ! Elle n’en avait pas eu le cœur plus tôt, mais maintenant qu’elle allait un peu mieux, Lucina se mit à rire, la pauvre bestiole quand même !

« Je crois que celui-là n’ira plus mordre qui que ce soit avant un moment après s’être fait avoir de la sorte ! »

Enfin bon, on voyait qu’elle s’était retournée vers le temple ensuite, on voyait quelques Al Bheds passer, mais une fois à l’intérieur, elle n’avait pas pu la garder allumée bien longtemps puisqu’une machine avait décidé de l’enquiquiner. M’enfin. Elle garda la sphère sur ses jambes même après que celle-ci se soit éteinte automatiquement.

« Je complèterai tout ca en allant jusqu’à Luca, et à Luca même. J’imagine que j’ai plein de choses à découvrir encore là-bas, n’est-ce pas ? »

Ils avaient parlé du Sphère Break déjà, mais pas que. Il y avait tellement de choses à faire à Luca, c’était la capitale du divertissement de Spira ! D’autres jeux, le blitzball, et même la nourriture finalement ! Ils avaient parlé des glaces hein ? Mais aussi les fast-foods et compagnie … Inutile de dire que c’était loin d’être dans les habitudes alimentaires de notre jeune noble ! Enfin bon, en parlant de nourriture, on frappa à la porte, l’Al Bhed qu’Edward avait attrapé au vol apportait deux assiettes ainsi qu’une cruche d’eau et les couverts. Lucina le remercia d’un hochement de tête et se tourna enfin vers son camarade, mais rougit encore et baissa finalement les yeux. Mpff. Décidément …

« Hum … Désolée je suis encore … pas mal gênée par ce malentendu de tout à l’heure. Je suis désolée d’avoir interprété tes propos de travers, je ne savais pas que vous aviez ce genre de salles de bain ici. Mais à bien y réfléchir c’était quand même bizarre que tu me proposes une chose pareille ! Je me disais bien que quelque chose clochait ! »

Dans le sens où ce n’était pas son genre quoi. M’enfin, si ca continuait comme ca, ils n’arriveraient même plus à se parler sans être gênés. Aussi Lucina prit une profonde inspiration avant de lâcher un loooong soupir et prendre son courage à deux mains pour le regarder dans les yeux en étirant un petit sourire gêné.

« Allez, oublions ca … » Quoiqu’elle reprit son sérieux en pensant à quelque chose. « Et gardons cela pour nous. J’en connais une qui hurlerait d’horreur si elle apprenait qu’on s’est lavés dans la même pièce … »

Sa servante, très à cheval sur les principes. Bon après c’est sûr que ce n’était pas le genre de choses qu’on criait sur tous les toits – heureusement tiens. Bon allez bref, peu importe. A table !!!
Revenir en haut Aller en bas
Edward
Fullmetal Alchimiste
avatar

Messages : 1295

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort!   Mar 14 Avr - 10:55

Le malaise perdurait dans la pièce, autant chez l'un que chez l'autre. Lucina était encore gênée de sa petite scène - qui était justifiée finalement vu le quiproquo - et Edward embarrassé à l'idée qu'elle ait pu penser qu'il voulait une telle intimité avec elle. D'ailleurs, il n'avait jamais songé qu'un homme et une femme puissent prendre une douche ensembles, et ce, même lorsqu'il était avec Winry. On pouvait dire qu'il n'était pas très à l'aise avec ce genre de chose, même en ayant été en couple - une fois. Pour lui, la douche, c'était pour se laver, point. Il n'y voyait guère quelque chose à partager...

Bref, toujours est-il qu'ils avaient tous deux du mal à faire passer tout ça, si bien qu'il tenta une certaine approche en proposant de regarder déjà ce qu'elle avait filmé avec sa sphère. Même s'il rougit jusqu'aux oreilles lorsqu'elle vint s'asseoir à côté de lui, ils gardaient tous deux une distance raisonnable, comme si le simple fait de se toucher pourrait les électrocuter!
Enfin, elle n'avait donc finalement filmé que ce temple, et il fut déçu qu'elle n'ait pas pris le temps de filmer le Sélénos...

«On n'était pas à quelques minutes près... c'est dommage. Je verrai si on ne peut pas faire des copies des images de l'auditorium de Luca! C'est un endroit qui regroupe pratiquement toutes les sphères connues de Spira et il doit bien y avoir des images du Sélénos là bas!» il espérait que ce serait possible, mais selon lui, oui. Il n'y avait pas de raison, et il trouvait vraiment dommage qu'elle n'ait pas de film de cet endroit qui était surement l'un des plus beaux de tout Spira.

Ils continuaient de regarder, et mine de rien, la scène avec le singe le fit plutôt rire lui aussi!

«La première fois qu'une bestiole a mordu mon automail, c'était une chimaira.. un monstre à plusieurs têtes... il m'avait sauté dessus et j'avais mis mon bras en protection, il n'avait pas du tout apprécié, surtout que juste après, je lui ai collé mon pied dans la tête! Évidemment, j'ai frappé avec cette jambe là!» il désigna sa jambe gauche où il y avait aussi son automail. En gros, bon combo pour la bestiole qui avait perdu quelques dents au passage! C'était un bon souvenir maintenant, même si sur le coup, il n'avait pas trop apprécié cette tentative de se faire bouffer.

Ils avaient fini de visionner, faut dire qu'il n'y avait pas grand chose, mais Lucina comptait bien compléter tout ça dans les jours à venir, et Edward se garda en tête de lui faire penser régulièrement à la sortir pour filmer ce qui serait intéressant.

«Oui, il y a la route de Mi'ihen qui est plutôt belle, en plus y a pleins de chocobos là bas!» et leur prédateur aussi, le chocobogre. Pendant un temps, les chocobos avaient déserté les lieux à cause des machines qui assuraient la sécurité, mais ils étaient désormais de retour, car mine de rien, c'était plus agréable de voyager comme ça pour bon nombre de personnes.

L'al-bhed finit par revenir avec leur repas et Edward se leva pour récupérer le plateau pour qu'ils s'installent. Le malaise s'était un peu dissipé, mais maintenant que le silence revenait, on pouvait sentir cette petite gêne autour d'eux, et ce fut Lucina qui le dissipa... enfin presque

«Je.. j'avoue que je n'aurais jamais pensé qu'il soit possible de prendre une douche à deux... j'en vois pas l'intérêt. Bon ok pour se frotter le dos m'enfin...» il était de nouveau rouge écrevisse, et même si la jeune femme souhaitait ne plus en parler, il préférait préciser un peu

«Normalement, il ne devrait plus y avoir d'endroits comme ça sur notre route. Demain on prend un hover pour traverser plus vite la route des Mycorocs, ensuite on sera sur la route de Mi'ihen et on arrivera à Luca le soir... et là bas, ben ce sera des salles de bain classiques.» une bonne journée de route et ils seraient à Luca. Il commença à manger, le nez un peu dans son assiette, essayant tant bien que mal de retrouver un autre sujet de conversation. Puis il se souvint de cette histoire d'apprendre à nager, aussi il avala quelques cuillerées avant de lever de nouveau le nez vers la jeune femme

«Tu voudras qu'on passe quelques jours à Luca? C'est vrai qu'il y a pleins de choses à voir là bas. Des matchs de bliztball, des concerts, la plage, des marchés.. si tu veux apprendre à nager aussi? Enfin voilà... ça ne me dérange pas tu sais?» certes, il avait toujours montré un certain enthousiasme à l'idée d'aller sur Héra, mais malgré tout, il estimait normal de faire visiter Spira du mieux possible pour elle! Il lui avait promis d'être son guide après tout!
Il termina son assiette et but une grande gorgée d'eau, on leur avait mis quelques pommes pour le dessert, il en prit une qu'il commença à découper, il garderait surement l'autre pour le voyage de demain.


«Tiens, après manger, on ira rapidement vers la route des Mycorocs, faut que tu vois le ciel de nuit là bas! Y'a un paquet d'étoiles, je ne suis pas sur qu'on puisse bien les filmer avec une sphère, mais ça vaut le coup d'œil quand même!» bon, allez voir un ciel étoilé, ça avait quelque chose de romantique c'est sur, mais pour un scientifique comme Edward, c'était surtout une grande curiosité, en particulier maintenant qu'il savait qu'il y avait d'autres mondes reliés par ces portails. Est-ce qu'on pouvait les voir parmi toutes ces étoiles?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort!   Mar 14 Avr - 14:42

Difficile d’oublier et dissiper le malaise d’un peu plus tôt, et autant Lucina ne pouvait pas savoir pour les douches séparées, autant elle s’en voulait un peu d’avoir pu penser qu’Edward se faisait un peu entreprenant ! Ce n’était pas son genre après tout. Ils essayaient un peu de se détendre en regardant la sphère de Lucina, il était vrai que le passage avec le singe était assez marrant à voir ! Elle étira un sourire amusé lorsqu’il expliqua qu’un monstre aussi avait eu des surprises la première fois qu’on frappa son automail. Ah ca … Elle voulait bien le croire sur paroles : ca n’avait pas dû faire du bien à la bestiole ! Enfin bon, pour ce qui était de la sphère, elle comptait bien la remplir petit à petit pendant le voyage jusqu’à Luca.

Allez, ils passaient à table maintenant même si la jeune femme souhaitait oublier une bonne fois pour tout le malentendu de la douche ! Autant oublier cette histoire, mais Edward ajouta quand même qu’il n’aurait jamais pensé qu’un homme et qu’une femme en tant qu’amis, camarades ou peu importe – bref tant qu’ils ne sont pas en couple selon Lucina – puissent se laver en même temps, ensemble, dans la même douche et la demoiselle avait détourné le regard en rougissant à nouveau.

« M-Moi non plus … »

Il y avait bien les bains parfois où on pouvait le prendre à plusieurs mais généralement c’était entre hommes ou entre femmes ! La pauvre, le jour où elle découvrira l’existence des bains mixtes … Ce sera la crise cardiaque assurée. Enfin bon, la bonne nouvelle, c’est qu’elle ne risquait plus de voir d’autres salles de bain du genre jusqu’à Kilika. Elle avait approuvé d’un signe de tête avant de commencer, enfin, à manger … Mais elle trouvait la viande vraiment bizarre, n’arrivant vraiment pas à deviner ce que c’était … Ca ne se rapprochait d’aucune viande qu’elle connaissait. Mais pour l’heure elle ne disait rien, surtout qu’Edward relança la conversation en lui demandant si elle voulait passer plusieurs jours à Luca. Elle avait attiré un sourire qui en disait long sur sa réponse, mais le perdit bien vite à la mention de son potentiel apprentissage de la nage.

« Je ne suis vraiment pas sûre que je serai à l’aise dans l’eau … » Mais d’un autre côté si on ne la mettait pas dans la mer ou dans une piscine, ou Dieu sait quoi encore, il n’était pas certain qu’elle réussisse à vaincre sa pseudo-phobie d’elle-même. « Mais rester plusieurs jours à Luca me va, sinon. »

Elle en aurait beaucoup à voir là-bas ! La jeune femme continua de manger mais décidément cette histoire de viande la dérangeait ! Elle s’apprêtait à poser la question mais l’alchimiste proposa de l’emmener voir le ciel étoilé après le repas. Euh … Observer les étoiles avait effectivement quelque chose de romantique et sur le coup Lucina avait encore bloqué … Mais avec un peu de réflexions, elle balaya cette idée de romance ou on ne sait quoi. Ils venaient justement de passer un petit mauvais moment à cause d’un malentendu avec la douche et il était évident qu’il ne cherchait pas ce genre de choses … Alors pourquoi remettre ca sur le tapis ? C’était bête de se faire des idées à nouveau, ce n’était pas pour ca … Aussi Lucina se mit à sourire doucement et hocha à nouveau la tête.

« D’accord. Dis par contre, ca n’a rien à voir mais je voulais te demander … Qu’est-ce que cette … viande ? Le goût m’est complètement étranger. »

Attention, dans quelques secondes, une pauvre demoiselle va s’étouffer. Manger la créature qui avait failli la tuer … C’est quand même un comble. Mais finalement la demoiselle planta sa fourchette dans un morceau de viande et le fixa avec un air suspicieux.

« Vengeance. »

Pour sûr qu’elle allait finir son assiette maintenant ! D’ailleurs en même pas cinq minutes, c’était englouti et elle s’essuya la bouche avant d’attraper une pomme … Elle la mangerait dehors, ce n’était pas un souci. Elle fit signe à Edward de passer devant, la demoiselle avait juste pris ses affaires par méfiance. Bon elle n’était pas dans une tenue très appropriée s’ils se faisaient attaquer sinon mais tant pis – elle portait sa robe.
Lucina se fit prudente en quittant le temple, au cas où il y aurait d’autres machines folles qui voudraient sa peau. Mais ca allait, pas trop d’encombres … Le duo descendit sur l’ancienne plage de la route des Mycorocs, creusée et un peu dévastée depuis le carnage de Sin lors de l’opération Mi’ihen. La jeune femme grimpa sur un gros rocher, bien assez large pour pouvoir s’allonger dessus. Elle gardait juste les jambes pliées et fixa le ciel désormais voilé par une couleur sombre, le soleil s’étant couché le temps qu’ils s’installent dans la chambre, se douchent et mangent. Seuls plusieurs points lumineux parsemaient la voûte céleste ici et là … C’est le genre de spectacle simple à voir, et pourtant, on ne se lasse jamais de ce genre de merveilles. Lucina fixa le ciel en arborant un sourire qui se voulait doux, mais son regard semblait un poil nostalgique.

« Le ciel d’Héra est identique la nuit, mais je n’ai pu assister que rarement à ce spectacle … Tréno est une ville à la nuit éternelle, mais les lumières allumées en permanence empêchent d’apercevoir les étoiles à travers le ciel. »

Lucina se souvenait que l’on comparait souvent ses cheveux au ciel de minuit. Bon il n’était certainement pas minuit là, mais le ciel était déjà d’un bleu bien foncé aussi. La demoiselle leva son bras vers ce dernier, probablement l’air songeuse.

« Héra est quelque part là-haut, n’est-ce pas ? Ainsi que Dol, et Gaïa … Je me demande à quoi ressemble l’univers, vu du ciel. » Vu de l’espace serait plus correct. « Il y a quelques semaines encore, si on m’avait dit que d’autres mondes habités par les Hommes existaient, je l’aurai pris pour une mauvaise blague. Quand je suis tombée sur toi dans la Plaine Félicité et que je me suis rendue compte que je n’étais plus chez moi, j’ai cru que je faisais juste un rêve. Et pourtant … Tout cela est bien réel … Ou alors je suis tombée dans le coma et je fais un rêve plus que réaliste ! »

Qu’il ne fasse pas le coup de la pincer pour lui prouver qu’elle ne dormait pas ! M’enfin. Elle prit sa pomme pour croquer dedans tout en continuant d’admirer le paysage. C’est vrai que ce genre de choses valait toujours le coup d’œil. Et puis, c’était si tranquille par ici, c’était agréable …
Revenir en haut Aller en bas
Edward
Fullmetal Alchimiste
avatar

Messages : 1295

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort!   Mar 14 Avr - 18:18

Bon, à force, petit à petit, le malaise semblait se dissiper. Parler de leurs projets, des prochains jours à venir, semblait quand même briser la glace et leur rappeler à tous les deux que d'une part, ils ne se connaissaient pas beaucoup - ce qui expliquait encore que ce genre de quiproquo puisse arriver - et d'autre part, qu'ils étaient des compagnons de route à l'heure actuelle. On ne pouvait même pas dire qu'ils étaient amis, même s'ils apprenaient peu à peu à l'être surement!

En tout cas, le repas semblait moins lourd du point de vue de l'ambiance, si Lucina était un peu angoissée à l'idée d'apprendre à nager - elle n'avait pas encore vu les petits bassins des piscines, elle serait surement plus à l'aise! Et mieux encore s'ils prenaient un hôtel qui avait sa piscine privée! Bon, ça coûtait les yeux de la tête ce genre de suite, mais qui sait, en négociant un peu, et en usant de son statut d'alchimiste de Yevon - peut être que certains hôtels ignoraient encore que ce statut n'existait plus - il pourrait bénéficier de quelques avantages? C'était le cas avant, alors peut être qu'il y arriverait encore un peu maintenant. Bref, ils verraient ça en temps et en heure, pour le moment, Lucina s'interrogeait sur la viande, et le jeune homme se pinça les lèvres pour ne pas rire, attendant quelques secondes pour ménager le suspens


«Hum euh... ben en fait... c'est du basilisk...» il éclata de rire à la tête de Lucina, pour sûr que là, elle allait vouloir se venger, même si elle ne comprendrait peut être pas comment c'était possible puisque les monstres disparaissaient généralement en furolucioles après avoir été tués «mais un vrai basilisk, pas le monstre... en fait, il faut savoir que les monstres créés par les furolucioles prennent très souvent modèles sur des animaux. Sauf que forcément, ils sont beaucoup plus gros! On a des guêpes normales sur Spira, elles sont pas toutes comme celles de Macalania!» avec ses doigts, il avait donc mimé la taille d'une vraie guêpe, à savoir donc même pas un ou deux centimètres de long...

Mais Lucina semblait vouloir se venger quand même, et Edward ne pouvait s'empêcher de sourire devant sa mine satisfaite! Ils finirent donc le repas avant de sortir pour voir le ciel de Spira. C'est vrai qu'on aurait pu penser à une promenade romantique, mais encore aurait-il fallu qu'ils se prennent la main ou ce genre de choses! Et puis là, avec sa dégaine, on ne pouvait pas dire que l'alchimiste ressemblait au prince charmant! Débardeur noir qui montrait son automail et l'imposante cicatrice tout autour qui ressemblait presque à une brûlure, et il était pieds nus aussi avec un pantalon noir... bref, les mains derrière la tête, il marcha jusqu'à descendre vers la plage, où tout comme Lucina, il se cala sur un rocher, sauf que lui restait assis, une jambe repliée vers lui pour appuyer son bras, et l'autre tendue devant lui.


«À Bevelle non plus on ne peut pas bien les voir, ni à Luca... pour ça que j'aime bien m'arrêter ici pour la nuit... enfin à Kilika on peut les voir très bien aussi mais ça fait longtemps que je n'y suis pas allé...» mais contrairement à bien des gens qui pourraient être nostalgiques, ou admiratifs devant ce paysage, l'alchimiste était curieux. Les yeux plissés, il semblait chercher quelque chose, et comme si Lucina lisait dans ses pensées, elle mentionna qu'Héra était quelque part par là.

«J'avoue que si je n'avais pas entendu d'autres personnes parler de ces portails et d'autres mondes, j'aurais fini par me demander si tu n'étais pas folle... ça semble quand même si irréel! Et pourtant, j'ai déjà vu des portes pires que...» arf, le jeune homme se mordit la langue. Ce n'était pas le moment de parler de ça. La porte de la vérité était quelque chose d'assez tabou, puisqu'elle était relative à la transmutation humaine, aussi il se racla la gorge et leva de nouveau le nez en l'air

«Je me demande surtout si on peut voir les autres mondes d'ici. Dommage qu'on ait pas un appareil pour scruter les étoiles! Qui sait, si on est reliés par des portails, il faut surement qu'on ne soit pas trop loin non?» en tout cas, s'ils voulaient le savoir, il faudrait soit aller sur Dol qui était plutôt calé en matière de voyages dans l'espace, soit sur Gaïa où il y avait un télescope dans la ville du Canyon Cosmo. Donc bon, ils n'étaient pas sortis de l'auberge! Malgré tout, le jeune homme continuait de scruter le ciel, comme s'il cherchait une étoile plus grosse que les autres, mais c'était peine perdue dans cette immensité...

Il finit par tendre le doigt pour montrer un groupe d'étoiles avec un léger sourire

«Tiens là, y'a la constellation du Béhémoth! Tu vois, on dirait une sorte de casserole!» il tourna la tête vers Lucina pour voir si elle la voyait, puis il se rapprocha d'elle pour mieux lui en montrer d'autres «ce qui est rigolo, c'est que sur Spira, le nom des constellations diffère selon les cultures! Les Ronsos n'ont pas les mêmes que les al-bhed, ou que les fidèles de Yevon! Une même constellation peut s'appeler Valefore, l'aigle ou la croix de la montagne!» il pouffa légèrement de rire en montrant la constellation en question, qui finalement ressemblait à une sorte de cerf-volant...

Il se tourna vers Lucina avec un sourire amusé, on aurait pu penser que la situation était un peu romantique, mais il avait tellement l'air d'un enfant à cet instant que ça aurait été difficile de s'imaginer quoi que ce soit!

«Vous avez des constellations aussi? Enfin ce que j'appelle constellation en fait, c'est un groupe d'étoiles qui, avec une certaine imagination, rappelle la forme d'un truc... un animal ou autre!» on sait jamais, elle ne connaissait peut être pas ce mot!

En tout cas, ça leur prendrait peut être une partie de la soirée de retrouver quelques constellations et aussi de voir s'il y en avait des communes entre Héra et Spira! Cela pourrait les aider à supposer qu'effectivement, leurs mondes ne sont pas très loin l'un de l'autre!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort!   Mar 14 Avr - 23:30

Allez, la soirée allait se terminer dehors, sous les étoiles ! C’est vrai qu’en temps normal, on aurait pu penser à un petit moment romantique entre deux personnes mais … non. Cette idée n’était pas – ou plus dans le cas de Lucina ! – dans leur esprit. Certes ca ne faisait même pas une semaine qu’ils se connaissaient mais rien qu’avec le malentendu d’un peu plus tôt, il était évident qu’Edward n’allait pas retenter l’expérience en faisant une proposition pareille. Donc non, la demoiselle ne se fit aucune idée, et c’est vrai qu’elle n’était pas déçue du spectacle ! Même en ayant vécu dans une ville à la nuit perpétuelle, Lucina n’avait pu véritablement voir les étoiles que lorsqu’elle était en dehors de la ville en pleine nuit – c’est-à-dire rarement. Et encore, elle n’avait pas le réflexe non plus de lever la tête vers le ciel la nuit, mais elle se souvenait que la première fois où elle y avait vraiment fait attention, c’était la nuit où Atomos avait attaqué Lindblum … Pourtant blanches et lumineuses ce soir-là, les étoiles et le ciel semblaient être couverts d’un voile de sang et de mort. Enfin … Peu importe, l’heure n’était pas aux souvenirs douloureux.

Les deux partenaires semblaient chercher la même chose dans ce vaste ciel étoilé : Héra, et les autres planètes. Mais impossible d’en apercevoir la moindre trace parmi tant d’étoiles. Cette histoire était folle en y pensant … Si Lucina pensait qu’elle pouvait rêver en voyant Spira, Edward se disait qu’il l’aurait sûrement prise pour une aliénée ! Et ce malgré … malgré quoi ? Il n’en dit pas plus, et si sa camarade avait haussé un sourcil, elle ne chercha pas à le pousser à finir ce qu’il avait commencé à dire. Il finissait par reprendre, c’est vrai qu’ils n’avaient rien sous la main pour observer le ciel à part leurs yeux, mais ces derniers ne permettaient de voir les planètes à une telle distance !

« Je ne sais pas si nos mondes ont été reliés parce qu’ils sont proches … Peut-être que c’était juste des mondes choisis parce qu’ils étaient habités par des humains ? »

Ou humanoïdes plutôt. Mais pourquoi ces mondes en particulier ont été choisis ? Et après tout, Lucina et Edward savaient qu’il y avait déjà quatre mondes reliés par les portails en comptant les leur. Qui dit qu’il n’y en avait pas d’autres encore ?
Edward lui montra une constellation dans le ciel, celle du Béhémoth qu’il disait … Lucina chercha du regard un instant pour la retrouver parmi toutes ces étoiles, mais elle finit par se redresser pour se mettre assise lorsque son camarade se rapprocha pour lui en montrer d’autres. Il était étrange de donner des noms à des constellations alors que des fois … elles ne ressemblent pas du tout à ce qu’elles sont censées représenter. En tout cas, Edward semblait en connaître un rayon sur les constellations mais lorsqu’il expliqua à Lucina ce que c’était, elle avait enfin décroché son regard du ciel pour observer son camarade avec un sourire moqueur sur le visage. Elle lui mit même une petite pichenette sur le nez.

« Merci maître, je sais très bien ce qu’est une constellation. » Elle se mit à rire doucement avant de relever les yeux vers le ciel. « Lorsque j’étudiais, on m’avait montrée une carte des constellations, ca ne m’intéressait pas plus que cela à l’époque mais on m’a forcée à l’apprendre jusqu’à ce que ca me rentre dans la tête ! Je ne voyais pas trop ce que cela pouvait m’apporter mais bon … D’autant plus que je trouve qu’il y a des constellations qui ressemblent à tout, sauf à leurs appellations ! »

Elle semblait chercher quelque chose du regard et étira un sourire amusé en se rapprochant davantage d’Edward pour lui montrer quatre étoiles au hasard dans le ciel.

« C’est comme si je te disais que ces quatre étoiles formaient la constellation du singe ! »

Alors qu’elle ressemblait plus à un carré qu’autre chose. La jeune femme observa le ciel pendant de longues minutes après cette petite moquerie, à la recherche d’une constellation qui lui était familière. On lui avait fait tellement de bourrage de crânes qu’elle devrait se souvenir d’une ou deux non ? Si encore ils avaient des constellations en commun … Et elles finissaient par revenir sur son « carré » … C’était bien une constellation, si on la liait à d’autres étoiles qui brillaient plus fortement aux alentours.

« Hum … En fait c’était bien une constellation existante sur Héra, je crois … » Elle semblait tourner la tête comme une chouette pour essayer de remettre la constellation dans le bon sens, telle qu’elle l’avait vue sur sa carte. « Oui c’est ca … * CRAC * Aouch ! »

Ah bah oui, à force de tordre le cou … Elle se remit droite et passa sa main dans son cou … Ca ne faisait pas du bien !

« Aie aie aie … Hum … Je disais, cette … Oh zut je l’ai perdue de vue maintenant !!! … … … Ah non, la voilà, regarde ! » Elle pointa à nouveau du doigt les mêmes étoiles que plus tôt en espérant qu’Edward les visualise bien. « On l’appelle Pégase. Mais je ne trouve pas que ca ressemble à un pégase … »

C’était juste un carré et des lignes en vrac. Lucina ne comprenait vraiment pas qu’on puisse donner des noms d’animaux ou d’êtres fantastiques à un groupe d’étoiles alors que … bah ca n’y ressemblait pas. Attendez … ils savent ce que sont des pégases au moins sur Spira ? Sinon elle expliquerait …
Ils restèrent là un moment à trouver plusieurs constellations. Lucina avait reconnu quelques signes du zodiaque mais pour le reste, pas simple. Le temps défilait et la nuit avançait … Tout le monde dormait … Sauf une toute petite bestiole qui avait décidé de se pointer, mécontente que les deux jeunes gens soient sur son territoire. En effet, alors qu’ils avaient le nez encore en l’air, un petit bruit métallique retentit pour briser le silence. Lucina avait baissé les yeux et se mit à pouffer de rire en voyant d’où ca venait.

« Je crois que toutes les bestioles des alentours t’apprécient … Enfin, celle-ci aime tes pieds en tout cas. »

Un crabe essayait de pincer son automail, vainement. Lucina se redressa et se pencha pour pouvoir attraper le crabe par en-dessous, son ventre quoi. C’était le seul moyen de porter un crabe sans ce que ce dernier ne puisse attaquer avec ses pinces puisqu’il ne pouvait pas aller sous son ventre avec. Une chance qu’il n’ait pas pincé le mauvais pied ! Ou Lucina. Ni l’un ni l’autre ne l’avait entendu venir. Enfin. Il fallait peut-être songer à aller dormir maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Après l'effort, le réconfort!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Après l'effort, le réconfort ! (Épreuve d'immunité)
» Après l'effort, le réconfort. [Libre]
» Après l'effort, le réconfort (message de soutien au staff).
» Après l'effort, le réconfort !
» Après l'effort, le réconfort !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy War :: Zone RP :: Spira :: Temple de Djose-
Sauter vers: