Accueil

Partagez | 
 

 Dans la ville des plus pauvres et des plus riches

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dans la ville des plus pauvres et des plus riches   Sam 25 Avr - 20:51

Finalement, ce repas allait permettre d’en apprendre plus sur le fonctionnement de la magie sur Gaia et Dol. A la base, ils discutaient simplement des portails et compagnie, mais Ruby fit remarquer qu’elle avait noté un changement chez Golgotha lors du violent orage : Golgotha avait perdu de ses pouvoirs – et elle aussi par conséquent ! Mais, problème … Billy ne semblait pas savoir ce que c’était. Le terme de G-Force lui était aussi inconnu, ce qui obligea notre journaliste à donner de plus amples explications. Les invocations ils connaissaient ? Apparemment. Le fugitif sortit alors son arme, la jeune femme remarqua donc qu’ils connaissaient les armes à feu sur Gaia, qui sait, elle se rendrait peut-être compte tôt ou tard combien leurs mondes étaient proches technologiquement parlant.

En revanche, son regard trahissait sa curiosité lorsqu’elle le vit sortir de drôles de sphères de couleur de son arme. De ce qu’il expliquait, c’était de ces boules lumineuses qui permettaient aux habitants de Gaia d’exploiter la magie et diverses compétences, dont l’art de l’invocation. Et en plus leur G-Force de la foudre ne s’appelait pas Golgotha. Oh ? Une invocation foudroyante différente de la sienne ? Ruby posa ses couverts et laissa son assiette de côté le temps de sortir son calepin et son stylo pour prendre des notes de tout ce qu’il disait. C’était fort intéressant ! Elle griffonna sur le papier rapidement, ce serait ca de pris pour son article. Toutefois, la belle demoiselle posa son crayon lorsque Billy lui demanda avec quoi elle se battait exactement. Aurait-il déjà oublié qu’elle l’avait libéré de ses menottes avec un couteau ? Elle ne traînait pas avec une arme blanche pour voir tout de même. Etirant un sourire qui se voulait doux – mais en réalité sadique – elle se mit à rire doucement avant de lui répondre.

« Il est vrai que j’utilise principalement la magie pour me défendre, ou je fais appel à Golgotha pour faire le ménage. Mais sinon, même si cela ne se voit pas, j’ai plusieurs couteaux de lancer dissimulés un peu partout sur moi. Je proposerai bien de les chercher mais ca pourrait être dangereux… »

Un rictus mesquin se dessina alors sur son visage. Comment ca elle se montrait un peu joueuse pour le  coup ? Enfin bon, ce n’était pas plus compliqué que cela. Mais Ruby n’allait pas en rester là en ce qui concernait les matérias et pour preuve, elle gardait son calepin en main, prête à griffonner dès qu’il répondrait à ses questions.

« Donc ces sphères sont des … matérias ? Est-ce difficile de vous en procurer ? Sur Dol, il est impossible d’exploiter la magie à moins qu’on soit une sorcière. Sinon il faut posséder au moins une Guardian Force. Et ce n’est pas chose aisée, il faut savoir les soumettre … »

Et inutile de dire que certaines GF étaient plus difficiles à soumettre que d’autres hein ? Golgotha était loin d’être l’invocation la plus puissante. Et elle faisait partie de l’entraînement des SeeDs de Balamb, donc l’une des premières que les étudiants pouvaient acquérir.
Revenir en haut Aller en bas
Billy Blushield
Fugitif & Garde du corps
avatar

Messages : 199

MessageSujet: Re: Dans la ville des plus pauvres et des plus riches   Dim 26 Avr - 21:30

Doucement mais sûrement, leur conversation tournait un peu de tout. Repas, compétences, armes, ils faisaient rapidement le tour de la question sans trop s'attarder sur des détails, pour le moment du moins. Le jeune homme n'était pas gêné de sortir son arme comme ça, comme s'il s'agissait d'un simple PHS, là, c'est juste pour lui montrer plus exactement de quoi il parle, il ne voulait pas braquer son arme pour la forcer à payer ce repas... Quoiqu'il coûte combien ce poulet ? Billy ne voulait pas claquer toute sa bourse dans une simple cuisse ! Dans le pire des cas... il reste toujours la fuit ! Et vu leur niveau technologique ici, il n'avait pas grand-chose à craindre des forces de l'ordre dans le coin. Mais puisqu'il abordait le sujet des armes, il vint à poser la question à Ruby, sur son équipement car à première vue, elle semblait être une sorte de mage ? User de la foudre, avoir une invocation de foudre ? Elle avait apparemment eu un flash étant jeune – ou non – que la foudre serait son élément de prédilection. Mais cela ne disait en rien qu'elle était son arme ? Si elle répond un taser, il va finir par croire qu'elle a plus que le béguin pour cet élément, ce serait pratiquement un coup de foudre !

Mais sa réponse bien souriante était plutôt inattendue, des couteaux. Étrange mais pourquoi pas après tout ? Il ne trouvait pas cette arme bien adapter au combat, par exemple face à une grosse bête ou quelque chose de rapide ? Face à un type, un monstre lent, oui mais en dehors de ça... Enfin, chacun ses préférences. Lui qui pensait que le couteau utilisé était simplement fait pour se défendre en cas d'individu suspect, il s'était mis le doigt dans l’œil il semblerait. D'autant plus que Ruby avait un charmant sourire mais vu la fin de sa phrase... il aurait pu penser à une sorte d'invitation... mais une invitation dangereuse alors. Cette fille était-elle saine d'esprit ou bien elle aussi avait un passé louche fourni avec son travail de journaliste ? Allez savoir... Autant ne pas poser la question pour le moment. Billy eut un léger ricanement face à sa dernière phrase avant qu'elle ne continue sur sa lancée en voulant en savoir plus sur les matrérias. Elle était curieuse, un bon point pour un journaliste mais il espérait quand même qu'il n'allait pas devoir jouer les encyclopédies durant toute la durée de leur voyage ?

Cela dit, pour le moment elle n'en demandait pas beaucoup, des informations sur Gaïa, lui il en avait un peu sur Dol et sur ici. Un échange équivalent quoi. Il finissait donc par avaler ce qu'il avait en bouche avant de combler la curiosité de la jeune journaliste.

« Pour les matérias, même d'invocation, il est pas question de les soumettre ou je ne sait quoi. Du moins, j'ai jamais entendu parler d'un truc pareil ? Mais les matérias sont plutôt simple d'accès tant qu'on a de quoi les payer. Si je dis pas de bêtise, ça peut se trouver dans n'importe quelle ville de Gaïa pour des sommes plus ou moins similaire. Après tout, une matéria de base, comme celle du feu par exemple va coûter pratiquement le même prix partout, à deux Gils près. Mais pour ce qui est des matérias plus rares comme les invocations justement, je crois pas qu'elles s'achètent ? Je crois qu'il suffit de les trouver quelque part sur Gaïa ? Que ce soit bien caché ou entre les mains d'un autre gars, suffit de fourrer son nez un peu partout quoi. »

Il ignorait comment ça se passait ailleurs, comme avec les G-Forces mais sur Gaïa, l'avantage était, qu'une fois assez entraîné, une matéria pouvait se dédoubler et donc une invocation n'était pas unique, chacun pouvait avoir la sienne avec de la chance !

« Ce serait un peu long à expliquer car ça fait partie de notre monde tout ça mais en gros, les matérias sont formés avec l'énergie de la planète alors parfois, en trouvant les bons coins, c'est possible de trouver des matérias, comme ça, tout simplement. Pas sûr que que ce soit les meilleures matérias au monde mais on n'est jamais à l'abri d'une surprise après tout ? »

Quand il bossait pour la WRO, il avait entendu des rumeurs sur leur patron, Reeve Tuesti, comme quoi ses anciens amis, à l'époque d'Avalanche et du météore, ils avaient amassé une bonne collection de matérias, des plus basiques aux plus puissantes ! Bon après, ce n'était que des rumeurs, allez savoir si c'était vrai ? Billy venait de terminer de retirer la viande accroché à ce morceau d'os, il lui restait donc à picorer les derniers morceaux mais avant ça...

« Donc pour vous, sur Dol, vous devez soumettre les invocations pour pouvoir les contrôler ? Mais ce n'est pas dangereux ? Si l'invocation n'a rien demandé à personne dans son coin et qu'elle fait face à quelques types qui veulent l'utiliser, ça peut tourner au vinaigre tout ça ? Admettons que l'invocation ait les boules, elle va pas chercher à se venger en se défoulant sur la ville la plus proche ? »

Dans un sens, une invocation est une sorte de monstre plus intelligente, plus évolué alors elle peut se dire que ce n'est qu'un cas isolé mais si jamais elle a vraiment les boules et qu'elle se lance sur la première ville pour mieux se défouler ? Ça va créer des ennuis ce genre d'histoire... Mais il en profitait aussi pour revenir à sa dernière phrase, du moins une partie. Quand elle avait parlé de sorcière, il avait simplement pensé à une sorte de classe, comme dans l'armée, il y a les snipers, le front, l'aviation, ect. Mais concernant la magie...

« Et donc si j'ai bien capté, il faut réussir à vaincre une de vos invocations pour utiliser la magie ? C'est que ça doit pas être simple de faire face à un truc pareil en étant seulement armée de quelques armes ou quelques camarades, surtout si vous êtes tous au même point. »

Ils devaient avoir l'air beau armée de quelques épées, armes à feu ou même de couteaux face à une invocation du genre Bahamut, ça promet ! Cela dit, s'ils réussissent, chapeau les gars !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dans la ville des plus pauvres et des plus riches   Lun 27 Avr - 16:35

Il était fascinant d’apprendre comment deux mondes fonctionnaient. De toute évidence, Gaia n’utilisait et n’exploitait pas la magie de la même façon que sur Dol, ils possédaient des « matérias », des sphères lumineuses et colorées. En tant que journaliste, il en allait du devoir de Ruby d’en apprendre davantage à ce sujet pour en parler dans son article ! Calepin et stylo en main, elle posait ses questions à Billy. Tandis qu’il lui répondait, elle prenait rapidement des notes, allant jusqu’à oublier son assiette qui refroidissait lentement mais sûrement à côté d’elle. Oh ? Donc les matérias s’achetaient à peu près n’importe où ? En voilà une chose bien différente de Dol. De plus, la jeune femme apprenait que ces boules d’énergie provenaient directement de la source de leur planète ? Fascinant, vraiment fascinant ! En tout cas les matérias d’invocation ne semblaient pas être celles qu’on trouvait sur le marché, elles étaient bien plus rares et ca n’étonnait guère Ruby sur le moment. Si elles étaient aussi puissantes que sur Dol, il est normal qu’un tel pouvoir ne soit pas accessible à tous, ce serait catastrophique sinon … Bref, la demoiselle continuait de griffonner sur le papier jusqu’à ce que les questions se retournent à nouveau sur elle et Dol. De là, elle posa son matériel sur la table et sourit, se tenant droite pour répondre.

« Oui. Si nous soumettons une G-Force, nous devenons son hôte. Mais je n’ai jamais eu écho d’une G-Force qui se défoulait auprès de la population, elles sont dotées d’une conscience certes, mais aussi d’une sagesse supérieure à celle des Hommes. La peur ne fait pas partie de leur vocabulaire et à leurs yeux, il est futile de s’en prendre à une population de leur plein gré alors qu’elle n’y est pour rien. »

Les humains avaient beaucoup à apprendre des forces gardiennes. D’aussi loin qu’elle se souvienne, Ruby n’avait jamais entendu parler d’une G-Force qui cherchait des noises à la population sans aucune raison valable. Après tout, leur nom en disait long, ces entités étaient gardiennes. Que garderaient-elles si elles détruisaient tout de leur plein gré ? Entre les mains d’un humain mal attentionné, c’est sûr que la donne pouvait changer mais soit … C’est pourquoi à ce jour seuls les SeeDs les utilisaient, on les entraînait et leur apprenait à s’en servir pour le bien.
Quoiqu’il en soit, Billy avait compris le principe : on affronte une G-Force dans un duel, et si on réussit, elle se soumet.

« C’est exact. A ma connaissance, seuls les étudiants des universités militaires exploitent le pouvoir des G-Forces, on leur enseigne à s’en servir correctement et pour préserver la population plutôt que la détruire. Généralement pour acquérir sa première G-Force, un professeur ou un étudiant plus âgé et bien armé assiste le candidat qui va soumettre l’entité gardienne. »

Ruby piqua un morceau de viande dans son assiette avant qu’elle ne soit froide, puis but une gorgée d’eau avant de réfléchir. Que devait-elle ajouter à ses explications encore ? Ah oui. La magie.

« Lorsqu’un humain devient l’hôte d’une G-Force, elle lui offre plusieurs capacités dont le don d’invocation, mais aussi le vol de magie. Un humain lambda ne peut pas utiliser la magie … en revanche, les G-Forces lui offrent cette capacité, à condition qu’il vole des magies au préalable sur ses ennemis. Les monstres en possèdent sur eux. L’hôte les stocke, et peut les réutiliser par la suite. Mais bien sûr, tu te doutes qu’il en a en quantité limitée. C’est mon cas aussi, et je devrais retourner un jour sur Dol pour faire le plein, si je puis dire. »

Un système complexe peut-être pour quelqu’un qui ne vient pas de Dol et dont le système de magie fonctionne différemment. Trop différemment même. Surtout que ce n’était pas tout ! Les G-Forces offraient tellement de possibilités et de pouvoirs à leur porteur.

« On peut associer aussi de la magie à des caractéristiques humaines grâce aux GF. Si je prends Golgotha, il est assez axé sur la magie. Je peux augmenter ma puissance magique si j’associe de la magie dessus … Hum … Désolée, c’est peut-être complexe à comprendre, tant qu’on ne possède pas soi-même une G-Force, c’est difficile à saisir le sens de ces mots. Enfin ! Cela offre beaucoup de pouvoirs, mais en contrepartie, l’inconvénient, c’est que les G-Forces suppriment peu à peu les souvenirs de leur hôte. Si tu me poses des questions sur ma plus tendre enfance, je crois que j’aurai trop de mal à te répondre. »

Les souvenirs n’étaient pas vraiment « supprimés », ils étaient juste oubliés. Il était impossible de supprimer des souvenirs à un être humain. Les souvenirs étaient des portes dans le cerveau, si elles étaient ouvertes, on pouvait consulter l’intérieur à volonté. Si elles étaient fermées, il est impossible de se rappeler ce qu’elles contenaient derrière … C’était le cas de Ruby, elle avait beaucoup de portes fermées depuis le temps qu’elle possédait Golgotha …
Revenir en haut Aller en bas
Billy Blushield
Fugitif & Garde du corps
avatar

Messages : 199

MessageSujet: Re: Dans la ville des plus pauvres et des plus riches   Mer 29 Avr - 21:01

Devoir parler de ce qu'il sait des matérias ne posait pas de soucis pour Billy. Fut un temps, plus jeune, il aurait pu lui donner une définition complète des matérias, de long en large mais avec l'âge, il avait fini par oublier ses anciens cours et maintenant, il ne connaît plus que les bases. Il a bien quelques souvenirs de ses connaissances mais cela ne suffisait pas à arriver à la cheville de l'ancien Billy. Mais pour le moment, c'était bien suffisant pour nourrir la curiosité de la jeune femme qui écrivait plus vite que son ombre sur son carnet alors que son assiette descendait moins vite que les mots alignés sur son calepin. Mais vint ensuite à Billy de renvoyer la balle en se questionnant sur ses fameuses G-Forces. Déjà pour commencer, elles n'étaient pas du genre à crier vengeance si des gens viennent s'attaquer à elles. C'est bien, ça évite d'éventuels soucis au moins. Mais comme pour les matérias, une fois entre les mains d'une personne, la G-Force ne répond de rien et suit les ordres, donc une personne mal intentionnée peut faire le pire. Quand on sait qu'à l'origine, le Météore de Gaïa a été invoquer par une matéria... ça prouve que ce n'est pas l'arme qui tue mais la personne qui la détient.

Cependant, en ce qui concerne donc les magies, les choses étaient un peu plus différentes entre leurs mondes et autant dire, Billy trouvait la méthode Dolienne bien trop... longue, pour ne pas dire chiante. Là où il lui suffit d'acheter une matéria et l'équiper pour l'utiliser, sur Dol, ils ont besoin en plus de devoir aller chasser du monstre et piquer leur magie pour s'en faire un stock ? Ce qui veut dire que s'ils ne croisent que des monstres pourris avec des magies pourries, eh bien c'est tant pis ? La bonne blague !

« Tss, c'est d'un compliqué comme système... »

Ouais et vive les matérias, au moins si la magie est toujours présente chez l'hôte, il peut l'utiliser autant qu'il le souhaite ! Enfin, sauf pour certaines matérias qui avaient une limite d'utilisation par combat, comme la matéria « Tout » entre autres. Il faut les entraîner pour les faire devenir plus forte. Ha tiens, c'est une chose qu'il a oublié de lui dire déjà. Il la laissait continuer pour le moment alors qu'elle avouait que leur G-Force offrait bien des avantages mais quand même que les G-Forces n'étaient pas sans danger puisque à force de les utiliser, la mémoire leur jouait défaut sur leurs anciens souvenirs. Oublié ses souvenirs d'enfance, voilà qui changerait totalement Billy, ne plus être celui qu'il est aujourd'hui par exemple. Mais ça, pas question d'oublier.

« Ça doit pas être marrant tous les jours quand même... »

Si elle use souvent de son Golgotha, ça veut dire que tôt ou tard, ses souvenirs récents vont être de plus en plus rongé, comme une mèche qui s'allume, elle commence par le bout mais tôt ou tard, elle arrive au bout et... boum. Ayant terminé ce qu'il avait à manger, il croisait les bras en étant prêt à faire encore couler un peu d'encre pour Ruby.

« Pour nous, il n'y a pas vraiment de mauvais côtés avec les matérias, pas de trou de mémoire par exemple. Après elles peuvent aussi nous améliorer à condition d'avoir la bonne matérias et parfois la bonne combinaison en les associant sur le bon support. On peut parfois combiner deux matérias en les mettant côte à côte sur une arme ou protection, par exemple j'ai ma matéria de feu d'un côté, je rajoute la matéria El. Base – pour élément base – eh bien les dégâts seront réduits de moitié pour ce qui concerne le feu. »

C'est vrai que cette matéria avait cet avantage par exemple et avec le temps, ça en devenait meilleur mais malheureusement il ne pouvait pas en faire la démonstration car il n'avait pas cette précieuse matérias sur lui. Il existait bien des matérias qui était tout aussi utile en ayant les bonnes associations mais sur le coup, il n'avait pas d’exemple supplémentaire à donner, d'autant plus qu'il préférait continuer avant d'oublier ce qu'il avait à raconter.

« En entraînant assez les matérias, il est possible de les faire évoluer pour rendre les magies plus puissante ou bien pour le cas de la matéria El. Base, en progressant, elle annule carrément l'élément associer, donc le feu n'aurait aucun effet, même si la magie employée est très puissante. Et au dernier stade, elle absorbe carrément l'élément. L'attaque en devient donc un soin. On raconte même qu'en atteignant le plus haut niveau de la matéria, elle se dédouble, bien sûr la seconde devrait partir de zéro... mais perso, je n'ai jamais réussi à entraîner mes matérias à un tel niveau ! Ils sont même plutôt rares ceux qui ont réussi alors pour moi, ça fait office de rumeur ça. »

Encore des informations en plus à noter sur son calepin, voilà qui devrais la rendre que plus heureuse de récolter autant d'information sans bouger le moindre petit doigt. Billy n'avait qu'a raconter ce qu'il savait sur ce sujet et voilà tout.

« N'empêche que ce doit être assez galère de devoir combattre des monstres chez vous si on a pas une G-Force sur soi... Autant, avec une matérias, on a la magie à porter de main mais sans G-Force... un combat rapide peu donc durer une plombe !? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dans la ville des plus pauvres et des plus riches   Mer 29 Avr - 23:12

Expliquer tout le fonctionnement d’une G-Force était compliqué pour quelqu’un qui ne venait pas de Dol, Ruby le réalisait maintenant qu’elle s’était lancée dans ses explications. Le mieux pour comprendre, ce serait qu’il vienne sur Dol et qu’il en soumette une ! Ce serait plus facile à comprendre mais bon. Elle voyait bien à sa tête que Billy avait du mal, et malgré tout, ca la fit sourire doucement. La jeune femme était surprise qu’il ne lui demande pas pourquoi dans ce cas, elle possédait une G-Force, elle, journaliste, alors qu’elle avait dit à l’instant que seuls les SeeDs les utilisaient. Pourtant la réponse était bête : Ruby avait étudié à la BGU avant d’aller en école de journalisme. En tout cas pour ce qui était du souci de la mémoire, elle se mit à rire discrètement. Pas facile tous les jours hein ?

« Je suppose que certains y voient un avantage à oublier des souvenirs. Parfois on vit des choses qu’on préférerait oublier. »

Elle ne parlait pas pour elle-même bien sûr, ne se comptant nullement dans le lot mais si elle devait être honnête, elle devait admettre que cette histoire de perte de mémoire ne l’effrayait pas plus que cela. Golgotha était devenu son complice au-delà de sa simple invocation, pour rien au monde, elle souhaitait s’en séparer.

Toujours est-il que Billy revenait sur le sujet des matérias, pour lui, ca semblait beaucoup plus simple comme système, mais pour Ruby, c’était l’inverse. Les associations, les capacités, les évolutions … Elle notait tout ce qu’elle pouvait sur son carnet pour ne pas perdre une miette, elle trierait les informations ce soir pour ne pas dire n’importe quoi dans son article aussi et ne pas se tromper. Mais de ce qu’elle comprenait, avec des matérias de bon niveaux, et de bonnes associations, une personne pouvait obtenir des capacités plutôt intéressantes en bout de ligne. Donc …

« Donc si je comprends bien … Vous pouvez utiliser la magie dans vos matérias de façon illimitée ? Contrairement à nos magies sur Dol dont il faut se faire un stock ? »

C’était important oui ! Tous les détails comptaient, et encore. Si ca c’était un détail, ce n’était pas des moindres. La journaliste ne perdait pas une miette de la discussion, elle avait déjà tourné une page de son grand calepin après avoir griffonné des mots clés importants. Elle posa à nouveau son stylo et se mit à rire lorsque Billy supposa que les combats n’étaient pas simples sans Guardian Force.

« Si tu te mets à affronter un Griffon de Trabia, je veux bien croire que ce soit difficile mais il ne faut pas exagérer non plus ! Avec de bonnes armes en main, on s’en sort toujours très bien face aux monstres. Tu n’as pas besoin d’une G-Force pour tirer une balle dans la tête d’une créature après tout. »

Fit-elle remarquer avec un sourcil haussé avec amusement.

« A ma connaissance, seules les sorcières savent utiliser la magie sans avoir besoin d’une G-Force en elles. Ce sont … des femmes, et uniquement des femmes, qu’on appelle les descendantes d’Hyne, une divinité … C’est assez tabou sur Dol d’être une sorcière, elles ont toujours été pourchassées, voire exécutées. Je crois qu’à l’origine, la découverte de la Para-Magie a été réalisée de sorte à pouvoir rivaliser plus facilement avec les sorcières et les éliminer. Enfin ce n’est que mon hypothèse, j’ai eu du mal à tirer les vers du nez des scientifiques d’Esthar qui ont travaillé sur ce projet. »

La Para-Magie étant ce qu’elle venait de lui expliquer, l’utilisation de la magie par le biais d’une G-Force. Il était assez grand pour le déduire de lui-même de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
Billy Blushield
Fugitif & Garde du corps
avatar

Messages : 199

MessageSujet: Re: Dans la ville des plus pauvres et des plus riches   Dim 3 Mai - 21:03

En vérité, leur façon d'utiliser la magie était plus simple que celle de la personne en face car pour eux, ils ont été habitué ainsi et que cette nouveauté n'était pas si simple que l'autre le prétend. Billy trouve les matérias bien plus simple là où Ruby trouve que les G-Forces sont bien plus pratiques. Question de point de vue. Billy n'aimait pas cette idée que la mémoire soit rongé peu à peu par la G-Force à force de l’utiliser car sinon, il risquait de changer de tout au tout. S'il oublie le fait qu'il se comporte ainsi, il ne sera plus le même ? Dans un sens, ce ne serait pas plus mal mais ce serait aussi rogner tout ce qu'il a pu faire avant, jusqu'à arriver ici. Lui, il avait fini son assiette et il n'avait pas spécialement envie d'un dessert alors il continuait de bavarder avec elle avant de pouvoir partir de cet endroit et voyager ou bien visiter un peu plus Tréno en profondeur ? Allez savoir ce qu'elle préférait ? La seule chose que lui souhaitait, c'était d'être dans une ville avec un hôtel ou une auberge au moment il va avoir un sérieux coup de barre. Car dormir à la belle étoile... non merci.

Ruby avait bien mentionné quelques noms bizarres comme les SeeDs mais lui, il supposait que c'était un groupe de personnes comme la WRO mais après, il n'avait pas vraiment fait le lien entre eux qui possèdent des G-Forces et Ruby qui en possède une. EH bien oui, il était légèrement fatigué alors il ne pouvait pas faire attention à tout non plus. La journaliste avait cependant une nouvelle question sur les sphères magiques, voulant savoir si leur utilisation était illimitée ?

« Dans un sens oui, si tu as toujours assez de... d'énergie magique on va dire, pour user des matérias. Je suis pas un pro dans ce domaine mais parfois, tu dois bien user de... » eh bien non pas magie pour elle puisqu'elle les vols sur des monstres... « Bref, quand tu te sens assez fatigué parfois, un éther te redonne la pêche ? Eh bien c'est que ton énergie est de retour. »

Oui sauf que là aussi, un éther pour Ruby, c'était un Chocobo rose, elle n'en avait jamais vu. Billy avait cependant rebondi bien vite sur une autre remarque concernant le fait que sans G-Force, vaincre des monstres ne devait pas être une partie de plaisir. Oui et non car selon elle, en affrontant certaines créatures, c'était plus simple que d'autres. C'est clair que y a une sacrée différence entre deux monstres parfois ! Il n'en savait rien mais il supposait donc que vers « Trabia » donc, les monstres n'étaient pas des tendres. En revanche la suite n'était pas simple à comprendre, tout ce truc de sorcière, para-magie, là, ça devenait compliqué et ça devait se comprendre vu le regard du jeune homme...

« Ok, autant ton histoire de G-Force et de voler la magie, ça, y a pas de soucis. Mais ça ? J'ai pratiquement rien compris à ton histoire. Prend pas ça pour de la mauvaise volonté mais la seule chose que j'ai compris, c'est que les sorcières usent de magie sans G-Force et qu'elles seraient les descendantes d'une divinité... Après, ça c'est trop embrouillé pour moi... »

Quand on ne venait pas de Dol, c'était difficile de comprendre certains détails, de même si Billy commence à lui parler de la Mako, la Rivière de la Vie et ainsi de suite. À chacun son histoire et sa culture, à chacun sa merde. Le jeune homme se grattait la joue en observant l'os restant dans son assiette avant de lever le regard vers elle.

« Je suppose que vos sorcières ne sont pas du genre à se démarquer des autres ? Y a pas écrit 'Sorcière' sur le front et ressemble à n'importe quelle femme ? »

Comme eux avec les membres d'élite du Soldat auparavant. Il ne connaissait pas le secret de la ShinRa et du professeur Hojo concernant les premières classes avec les cellules de Jenova mais il savait au moins que c'était Sephiroth, le Soldat le plus connu de Gaïa qui avait foutu sa merde. Et en dehors de ses longs cheveux, y avait pas de quoi fouetter un chat. Y avait pas écrit « connard » sur son front, il ressemblait à n'importe qui ?

« Et elles sont nombreuses vos sorcières sur Dol ? Savoir si un jour je mets les pieds si je dois m'attendre a en croiser une en ville ou carrément une armée. »

Selon Ruby, elles étaient pourchassées à tort et à travers mais justement, même si les sorcières sont peut-être gentille, vu le comportement des autres, n'importe qui peut-être un danger pour elles alors elles pourraient risquer de trop se méfier au point d'ouvrir les hostilités ? Il ne faut jamais sous-estimer l'instinct...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dans la ville des plus pauvres et des plus riches   Lun 4 Mai - 16:15

Effectivement, difficile de parler de deux différences majeures entre deux mondes sans que ca ne paraisse compliqué pour l’un et évident pour l’autre. Ruby avait une pointe d’incompréhension dans le regard lorsque Billy parla d’énergie spirituelle et d’éther … mais à l’inverse lorsque notre journaliste parla des sorcières, le jeune homme semblait paumé. Il avait compris que les sorcières utilisaient la magie sans G-Force et qu’elles étaient descendantes d’une divinité, mais le reste semblait trop complexe pour lui. De quoi faire sourire encore la demoiselle.

« Si nous allons sur Dol un jour, tu comprendras ! »

Mais il avait tout de même des questions à ce sujet, savoir s’il y avait un signe particulier pour distinguer une sorcière parmi d’autres personnes, Ruby hocha la tête de gauche à droite. Elle n’avait pas souvenir qu’elles avaient quelque chose de particulier, si ce n’est qu’elles pouvaient utiliser la magie spontanément sans l’assistance d’une invocation … Mais bon, pour se fondre parmi la foule, elles n’allaient pas le faire hein ? Quant à savoir si elles étaient nombreuses sur Dol …

« J’ignore s’il en reste encore beaucoup vivantes, mais il en reste. Elles étaient très nombreuses par le passé, mais les populations avaient tendance à organiser de grandes chasses aux sorcières. Certaines savaient qu’elles allaient mourir, aussi elles transmettaient leurs pouvoirs à d’autres femmes avant d’être tuées. »

La mère biologique de Ruby était une sorcière, mais la jeune femme l’ignorait. Tout comme elle ignorait que sa mère avait refusé de transmettre ses pouvoirs à sa fille alors qu’elle savait que l’accouchement lui prenait sa vie … Ses pouvoirs s’étaient éteints avec elle. D’un autre côté, à quoi bon donner des pouvoirs à la chair de sa chair si elle savait que sa fille ne vivrait pas l’esprit tranquille en se sachant sorcière, et que si elle avait le malheur de révéler sa vraie nature, l’armée pourrait mettre fin à ses jours ?
Enfin bref. Ruby se mit à rire doucement, et avec un petit amusement tout de même face à la question de Billy.

« Enfin tu n’as pas à t’inquiéter. Il doit bien y en avoir dans les grandes villes, et si elles se fondent à la population, c’est que nous n’avons rien à craindre d’elles. »

Si une sorcière était hostile, on le savait assez vite … Bref. Ruby ne prit pas de desserts non plus, elle paya l’addition et se leva, invitant Billy à la suivre.

« Est-ce que ca t’intéresse de quitter la ville ? Il faudrait se renseigner pour savoir par où nous pourrions aller mais j’avoue que je pense en avoir vu suffisamment ici. Tréno, la Cité des Nobles … et des pauvres. Deux extrêmes vivent ici, et l’ambiance est des plus déplaisantes. De plus, ils n’ont pas l’air d’apprécier les étrangers. »

Et pour appuyer ses dires, Ruby se tourna vers un couple de nobles qui venait de passer à côté d’eux, en les observant d’un air si hautain que ca en mériterait presque des baffes.

« J’ai l’impression que ca ne gêne personne ici qu’une partie de la population se la coule douce dans le meilleur des conforts alors que l’autre est en train de crever de faim dans les bas quartiers au point de devoir se transformer en brigands pour espérer survivre. »

Il y avait bien l’héritière des Elyssia qui songeait à faire bouger les choses dans cette ville mais comment dire … les nobles étaient si accrochés à leur porte-monnaie qu’il ne fallait pas espérer qu’ils approuvent le changement si c’était pour perdre ne serait-ce qu’un peu d’argent.
Revenir en haut Aller en bas
Billy Blushield
Fugitif & Garde du corps
avatar

Messages : 199

MessageSujet: Re: Dans la ville des plus pauvres et des plus riches   Lun 4 Mai - 21:15


Naturellement, pour l'un comme pour l'autre, parler des particularités de leur monde était une chose difficile à comprendre, surtout quand des choses banales pour eux devenaient compliquées pour les autres. Mais en laissant ça de côté, Ruby avait la bonne réponse à offrir à Billy qui pourrait en dire autant sur les interrogations de la demoiselle sur des choses qu'elle n'a pas encore demandé à Billy. Ils verront sur place. Lui, il comprendra mieux la para-magie une fois sur Dol et elle, elle comprendra mieux les matérias une fois sur Gaïa. Concernant les sorcières, elles ne ressemblaient pas à des choses étranges, elles étaient comme n'importe quelle fille mais selon elles, soient elles ne sont plus très nombreuses maintenant, soit elles font profil bas donc rien à craindre. Bien, c'était une chose en moins à craindre si un jour il se retrouve sur Dol au moins. Il trouvait étrange cette façon de transférer leur pouvoir vers une autre personne mais comme bien souvent, on a une bonne explication face à ce genre de personne qui ne comprenne pas ça... C'est magique, point final, chut, on se trait pour toujours !

Pour ce qui était de quitter Tréno, personnellement, Billy n'avait rien contre, cette ville était un Midgar en moins moderne. Lui, ils vivaient dans le secteur sept, pas le plus classe qui soit. D'ailleurs à Midgar, à part leq quelques bâtiments autour de la ShinRa, toute la ville n'était que de la merde pour la compagnie. Mëme si autour du QG, ce n'était pas non plus très sûr et très luxueux comme endroit, c'était toujours mieux que le secteur sept où autre coin de la ville qui faisait vraiment lamentable... Il suffisait de voir le Wall Market avant, il était triste à voir et le pire, ce que cela semblait normal pour Billy et les autres habitants. Même à Tréno, les gens ont parfois l'air mieux que là-bas, c'est pour dire.

« J'ai plus ou moins connu la même situation. Là où je suis né, on ne peut pas dire que la vie était un long fleuve tranquille. »

Par « chance », sa mère l'avait envoyé à Junon continuer ses études avec l'argent récolté à la mort de son père, ça lui a évité la mort et de vivre dans un bidon ville. Même si Junon ne fut pas une partie de plaisir pour lui, il a toujours su qu'il était bien mieux là-bas qu'à Midgar. Il avait beau être jeune, Midgar et Tréno ne sont pas si différents que ça. Il y avait des gens sympas autour de chez lui, des gens qui, même pauvre restaient de brave personne prête à donner un coup de main. Mais il y avait aussi des espèces de punk prêt à vous faire les poches et vous menacer d'un couteau même si c'était pour deux misérables Gils qui faisait gling-gling dans votre poche. L'argent dirige le monde, d'une façon ou d'une autre, il y aura toujours quelque de plus fort et plus puissant. Et à notre époque, la taille du compte en banque est une bonne chose pour se sentir fort. Ici les nobles semblaient lâcher des vents plus haut que leurs fesses, à Midgar, c'était ceux qui bossaient à la ShinRa surtout qui était ainsi.

« Je suis pas contre de quitter cette ville mais où se trouve la ville la plus proche ? Je te cache pas que quand j'ai quitté mon monde, c'était le soir et ici, il est à peine midi. Alors faire un peu de route, je veux bien mais si c'est pour faire trois jours de marche, je préfère avoir de quoi dormir à la belle étoile pour commencer. »

Faire un peu de camping, bon, ce n'est pas ce qu'il préfère mais s'il le faut, ok. Mais pas question de se la jouer aventurier en allant cueillir des feuilles en guise de matelas et trouver des branchages pour faire un « toit » à leur petit nid douillet ! Quitte à dormir dehors, autant rendre cela moins désagréable possible ! Debout en s'adossant près du panneau des annonces – celui où un petit article indiquait que la fortune de la famille Elyssia était à partager pour aider les pauvres et non les riches, ainsi que diverses annonces en tous genres – que lui comme Ruby ne pouvait pas vraiment lire mais il fallait bien bouger un peu.

« Je présume que sur ce monde aussi il y a des monstres dehors ? Tu as de quoi se soigner en cas de besoin où bien il va falloir serrer les dents en cas de blessure ? »

Il est vrai que c'était plus prudent de partir à l'aventure en étant prêt et non avec sa bi... brique et son couteau quoi. S'il devait se charger de jouer les gardes du corps en attendant, c'était aussi pour la protéger en dehors des villes, même si la journaliste savait se défendre avec son Golgotha, autant être en avant sur les batailles pour l'aider et aussi s’entraîner.

« J'ai quelques potions sur moi, ainsi que quelques remèdes au cas où. Et dans le pire des cas, une de mes matérias me permet de soigner les empoisonnements. C'est toujours ça de bon pour guérir de certaines situations mais si c'est plus grave, mon stock n'est pas illimité. »

Et Ruby avait-elle mieux à proposer de son côté ? Faire face à diverses situations était importants, il avait appris ça dans la WRO, savoir agir avant même que le problème ne se pose. Si Tréno était leur point de départ, où se situe leur point d'arrivée ? Courte ou longue route, il va forcément y avoir des monstres en route, même si lui a eu de la chance de n'en croiser aucun entre le portail et Tréno.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dans la ville des plus pauvres et des plus riches   Mar 5 Mai - 22:53

Voilà, ils avaient profité du repas pour parler de leurs mondes respectifs, comment la magie fonctionnait notamment. Maintenant, Ruby suggérait de quitter les lieux. Elle estimait en avoir déjà vu beaucoup de Tréno, la mauvaise ambiance était au rendez-vous avec les deux classes sociales qui vivaient ici. Deux extrêmes entre les plus riches, et les plus pauvres. Ruby ne savait pas qui elle avait le plus envie de massacrer dans cette cité : les petits voleurs qui tentent de fouiller ses poches ? Ou ces prétentieux bourges qui la regardaient avec un air méprisant sous prétexte qu’elle n’était pas comme eux ? Billy était d’accord pour quitter les lieux même si forcément, lui non plus ne savait pas par où il fallait partir pour cela … C’est pour ca que Ruby comptait interroger quelqu’un … Mais lorsqu’il parla d’avoir de quoi se reposer si jamais la marche serait longue, la jeune femme sourit. Elle avait déjà tout prévu, que croyez-vous.

« J’ai des tentes avec moi, ce n’est pas un problème. »

Il faudra juste trouver de quoi manger. Ruby n’était pas une fine chasseuse et était encore moins douée pour dépouiller un animal et le débarrasser de tout ce qui ne se mange pas … Ils pourraient acheter des sandwichs en prévision ou n’importe quel aliment qui puisse se conserver mais … Elle avait comme l’impression que ce n’était pas dans une ville de nobles qu’ils allaient trouver des choses pourtant si simples. Ce n’est pas assez raffiné, voyez-vous. Quant à savoir s’il y avait des monstres dehors …

« Oui il y en a. J’en ai aperçu sur le chemin en venant à Tréno. » Il y avait des fantômes dans la région, mais aussi de drôles de plantes qu’elle avait vues dans la forêt, elles poussaient des cris stridents. « J’ai des potions et des sorts de soin, ne t’en fais pas va. Je ne serai pas partie de chez moi sans un minimum de préparation. »

Il ne fallait pas la sous-estimer. Et ne pas sous-estimer une femme tout court ! Elles sont pleines de ressources et pensent toujours à tout ! Enfin presque toujours. Billy avait quelques petites choses sur lui aussi, mais pas de quoi tenir à toutes les situations éternellement non plus.

« Je ne roule pas sur l’or non plus et sauf si ce monde est un trou paumé gigantesque, je doute que la ville la plus proche soit à un mois de marche d’ici quand même. »

Pour ca, il n’y avait qu’un seul moyen de le savoir, et c’était d’interroger quelqu’un. Malheureusement, la jeune femme se voyait mal côtoyer le petit peuple si c’était pour se faire dépouiller le temps qu’elle pose des questions à une personne, et comme les nobles ne semblaient clairement pas coopératifs … Elle se tourna plutôt vers les gardes. Ils remontèrent Tréno pour se retrouver devant le portail à l’entrée de la ville, il y avait un soldat posté de chaque côté. Et elle s’en approcha.

« Excusez-moi, vous pouvez nous indiquer où est la ville la plus proche en quittant celle-ci ? » Le garde la reluqua de la tête aux pieds, elle ne voyait pas ses yeux derrière son casque, mais il y aurait fort à parier que sa carrure et ses généreuses formes attirent son regard.
« En quittant Tréno, vous pouvez partir vers la Porte Sud à l’Ouest d’ici. Vous en avez pour une demi-journée de marche. De là, vous pouvez essayer de négocier avec un aéronef marchand pour vous transporter soit jusqu’au royaume de Lindblum soit jusqu’au royaume d’Alexandrie. »

Ruby prit note – dans sa tête hein ? – des informations, mais surtout, elle retint qu’ils avaient des aéronefs ! Impressionnant. Visiblement, ils n’avaient pas le choix, à l’Est, ils savaient tous les deux qu’il n’y avait que les montagnes, et la forêt où se trouvait le portail. Donc direction l’Ouest, ils verraient bien une fois la Porte Sud atteinte. La journaliste remercia le soldat d’un signe de tête, enfin quelqu’un de coopératif ici. Puis elle invita Billy à la suivre, passant le portail pour se retrouver dans les plaines. Une fois seuls à nouveau, elle ne put s’empêcher de faire un commentaire.

« Des aéronefs hein. Impressionnant. Héra semble si … peu évoluée au premier abord, et pourtant ils savent faire voler des appareils. Même sur Dol, ca reste encore trop peu fréquent de voir des vaisseaux dans le ciel. »

Esthar en possédait mais ca se mettait seulement en place en ce qui concernait les grandes cités comme Deling City. Et bien sûr, ne parlons pas des facultés militaires qui étaient des vaisseaux aussi mais passons. Tout ca pour dire que c’était étonnant venant d’Héra !
Direction : Carte du Monde
Revenir en haut Aller en bas
Bahamut
Dragon Admin
avatar

Messages : 5016
Age : 26

MessageSujet: Re: Dans la ville des plus pauvres et des plus riches   Jeu 7 Mai - 21:48

Ruby et Billy gagnent 100 exp


============
Suite du rp ICI
============
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ff-war-rpg.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans la ville des plus pauvres et des plus riches   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans la ville des plus pauvres et des plus riches
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» un loups dans la ville ainsi que des pirates et un chasseur sans m'oubliez moi ainsi que les civils...
» « Une femme de rêve dans une ville de rêves. »
» Promenade en ville ( libre ) suite
» La ville c'est comme la jungle, avec les gens en plus. [James Lear]
» NOTRE ROLE , LE ROLE DES JEAN DANS LE MALHEUR D' HAITI !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy War :: Zone RP :: Héra :: Tréno-
Sauter vers: