Accueil

Partagez | 
 

 Dans la ville des plus pauvres et des plus riches

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Billy Blushield
Fugitif & Garde du corps
avatar

Messages : 199

MessageSujet: Dans la ville des plus pauvres et des plus riches   Lun 6 Avr - 20:34

Ce n'est pas comme si Billy avait vraiment un large choix devant lui. Retourner à Junon, être jugé sûrement coupable et vu la chance qu'il avait, retrouver tout un tas d'ennuis qui remonte à la surface par la même occasion juste pour être sûr qu'il soit bien verni. Ou bien fuir ? Dis comme ça, ça ne semblait pas être la meilleure chose à faire, ni même que ce soit très... pro ? Mais bon, fuir loin de ses problèmes était peut-être une forme de solution ? Il n'avait jamais eu la moindre chance sur Gaïa alors que peut-être, ailleurs, la vie sera plus cool avec lui ? Comment pourrait-il répondre avec certitude en disant oui ou non ? Il ne le saura pas sans avoir tenté le coup. La nuit était toujours là, il faisait face à ce portail en pierre sorti de nulle part, c'est ça ou rien... En avant la musique alors !

Il avait pressé le pas pour le traverser et en une seconde, il avait l'impression que son corps avait voyagé à des dizaines de milliers de kilomètres en une fraction de seconde ? Pourtant, ce n'est pas comme s'il était poussé en avant, non, simplement comme passer une porte. Il se trouvait dans... dans une forêt ? Attends ? Il quitte une forêt pour atterrir dans une autre forêt ? Qu'est-ce qui lui prouve qu'il a changé de monde du coup ? C'est vrai quoi, une forêt ressemble forcément à n'importe quelle forêt ! Ce n'est pas comme si ici les arbres étaient bleus ou roses. Il tourna sur lui-même, cherchant un indice qui pourrait lui indiquer s'il est toujours sur Gaïa ? Il prit son revolver à sa ceinture pour avancer entre les arbres et doucement quitter cette forêt. Le décor sous ses yeux ne lui disait rien ? Mais il peut toujours être sur son monde, ce n'est pas comme si Billy connaissait l'emplacement de chaque pierre sur son monde. Si ça se trouve il est proche du Village Fusée ou d'une autre ville ? Billy suivait son instinct en prenant le chemin qu'il jugeait le plus sûr. Si ce monde lui est inconnu, comment savoir s'il se trouve proche d'une ville ou non ? Tout ce qu'il sait, c'est qu'il fait bientôt nuit... ou jour ? Il rangea son arme finalement, on ne sait jamais, s'il croise quelqu'un, il aimerait ne pas passer déjà pour un criminel... Cela dit, avec la paire de menottes accrochées encore à son poignet droit, ça va être difficile de prouver son innocence et surtout une excuse pour ça...

Billy avançait encore et toujours en espérant ne pas se perdre. C'est qu'il n'avait même pas de portable sur lui, il ne voulait pas que la WRO ne le retrouve pas en retraçant les satellites. Bon d'accord, il a tué quelqu'un, ce n'est pas comme si c'était une personne vraiment dangereuse comme un serial killer mais quand même, qui sait jusqu'où ils pousseraient le bouchon pour le retrouver ? Une fois de plus sur la route, il vérifiait les matérias sur lui, son portefeuille, le peu d'objets sur lui... Bref, il n'avait rien perdu, tout était là mais rien de nouveau sur lui malheureusement. Faut pas rêver, tout ne va pas lui tomber miraculeusement dans les mains. Mais la chance semblait un peu – mais rien qu'un peu – lui sourire car il pouvait voir une ville au loin alors que la nuit était tombé. Il ne pressait pas le pas pour autant mais pour le moment, cette ville ne lui disait rien du tout ? Il avait donc peut-être réussi. Quelques minutes plus tard, il arriva dans cette ville où il arquait un sourcil en voyant quelques personnes en tenue de chevalier ainsi que des gens bien habillé... Un bal costumé dans cette ville ? Peut-être... Mais peut-être pas.

Héra était bien différent de Gaïa, à commencer par leur technologie et donc par la même occasion, leur accoutrement. Personne ne semblait lui barrer la route. Il s'approcha de la rambarde pour observer la ville.

« Ok... me voilà donc au temps des chevaliers ? »

Difficile à dire mais pour le moment, c'est la seule constatation qu'il avait à faire. Le regard sévère, il tentait d'adoucir un peu son regard, personne ne semblait faire assez attention à lui pour vouloir chercher les ennuis. Il ne bougeait pas de sa place pour autant, penché dessus, il se demandait si ici il sera en paix où si les petits bourgeois vont vouloir le foutre hors de la ville en jugeant simplement par son apparence ? Il prit le paquet de clopes de sa poche, sortant une cigarette pour en griller une. Non pas que Billy soit un gros fumeur, il en fume une de temps en temps pour se calmer les nerfs ou réfléchir et là, c'était pour la seconde option qu'il en avait besoin. Il gardait sa cigarette à la bouche en observant la cité. Alors, inspiré ? Il pourrait faire un peu de tourisme pour tenter de trouver de quoi manger ou s'informer ? Ce serait un bon début. Mais que pourrait-il faire en plus? Qui sait, il pourrait trouver un truc intéressant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dans la ville des plus pauvres et des plus riches   Mar 7 Avr - 11:53

Le portail que Ruby avait emprunté se situait entre Deling City et la GGU. Elle avait quitté une ville nocturne pour rejoindre une autre ville nocturne … Ca faisait déjà une journée qu’elle était ici, la journaliste avait déjà mené son enquête, vous pensez bien. Elle était à Tréno, la Cité des Nobles, sur Héra … Mais elle avait bien vite constaté qu’il n’y avait pas que des nobles ici mais bon nombre de brigands aussi. Elle-même avait failli se faire voler. La jeune femme aurait bien voulu interroger des personnes ici, le peuple d’Héra lui rappelait les histoires médiévales qu’on pouvait lui raconter lorsqu’elle était à l’orphelinat, mais … les nobles n’étaient pas très coopératifs et avaient un peu trop tendance à la prendre de haut. Un comportement qu’elle n’appréciait pas trop mais elle n’était pas ici pour faire des histoires, elle avait un objectif et elle devait s’y tenir. Si une personne ne l’aidait pas, elle se tournerait vers une autre jusqu’à trouver la bonne !

La première « nuit » - difficile de parler de faire des nuits dans une ville nocturne – fut assez courte, beaucoup de mal à dormir lorsqu’on réalise qu’on n’est vraiment pas chez soi, ou à l’inverse, qu’on ne réalise pas encore que d’autres mondes existent vraiment. Avec une civilisation plus ou moins similaire, Ruby avait remarqué les animaux qui se comportaient tels des Hommes, l’air qu’on y respire est identique, le langage est le même … mais pas l’écriture, ca, non, elle l’avait vu.
Préférant éviter les voleurs et les regards trop indiscrets sur sa personne – son uniforme était peu commun ici après tout – elle avait été jusqu’à grimper sur l’une des arches en pierre pour être tranquille et manger son déjeuner, observant les passants en-dessous d’elle … jusqu’à remarquer un homme au style complètement différent des autres. Après une journée sur Héra, il n’était pas difficile de remarquer ce genre de détails. La coupe de cheveux, les vêtements … Non, il n’était pas du coin celui-là.

Il s’était arrêté mais s’il croyait être tranquille dans une ville pareille, il se trompait, Ruby l’avait appris bien vite en stoppant les petits chapardeurs de la veille. Elle avala le reste de son sandwich et s’essuya la bouche pour observer un habitant du coin, vêtu plus pauvrement, qui passait derrière l’inconnu et la jeune femme avait froncé des sourcils. Notre journaliste foudroyante ne tarda pas à lever la main et pointer du doigt le brigand avec un sourire presque sadique au coin des lèvres … Et paf ! Un éclair vint percuter le passant pour l’envoyer à terre alors que Ruby était descendue de son perchoir pour le rejoindre.

« Oh la oh la, tu ne devrais pas rester immobile comme cela en public dans cette ville. »

Elle se baissa le temps de ramasser quelque chose dans la main de la personne qu’elle venait d’assommer et se tourna vers l’inconnu qui ne venait pas d’ici. Le sourire aux lèvres, elle leva la main pour montrer son propre portefeuille entre ses doigts.

« Je crois que ceci t’appartient, n’est-ce pas ? » Sans rendre encore le portefeuille, elle tourna légèrement la tête sur le côté pour regarder le type qu’elle avait assommé, perdant son sourire sur le coup. « Pas d’inquiétude pour lui, je ne l’ai pas tué, juste griller quelques neurones. Il se réveillera bien vite. »

Un petit rire moqueur s’échappa de ses lèvres avant qu’elle ne se tourne à nouveau vers l’individu aux airs un peu dur. De là, elle lui rendait enfin son portefeuille non sans l’interroger – la curiosité est le défaut principal d’un journaliste, rappelez-vous-en.

« Tu n’es pas d’ici toi, je me trompe ? »
Revenir en haut Aller en bas
Billy Blushield
Fugitif & Garde du corps
avatar

Messages : 199

MessageSujet: Re: Dans la ville des plus pauvres et des plus riches   Mar 7 Avr - 20:44

Drôle de ville... C'est vrai que tout ici semblait lui rappeler ce genre d'histoire qu'il voyait dans les livres, les chevaliers, les dragons, les nobles et les paysans, bref, ça faisait très différent de Junon, même de Gaïa. Autant Wutaï vivait un peu comme les ninjas, autant ici, c'était les chevaliers. Mais cette ville était comme Wutaï, original par rapport au reste du monde ou bien tout ce monde était du même genre ? Il n'y aura qu'une seule façon de le savoir mais pour le moment, il n'avait pas vraiment d'idée. Visiter la ville ? Se renseigner rapidement sur ce qui se fait ici, peut-être trouver un petit job pour se faire quelques Gils et quitter cet endroit pour aller ailleurs ? C'est dingue quand même de se dire qu'il avait changé de monde, comme ça, par un simple portail. Selon les rumeurs, il y avait plusieurs mondes de relié mais aucune rumeur ne disait combien ? Deux, trois, cinq, dix, vingt, cinquante ? Aucune idée...

Il inspirait en tenant sa cigarette entre son index et majeur avant de recracher la fumée en observant encore un peu cette ville. C'est bien beau de réfléchir mais il va devoir se mettre en route, il avait assez réfléchi comme ça. C'est sûr qu'il n'avait pas vu ce petit voleur dans son dos mais il avait bien vu cet éclair sortir de nulle part. Une attaque ? Déjà ? Pourquoi ? Il se retourna rapidement en voyant la grillade sous ses yeux, sa main droite sur l’étui de son revolver alors qu'une fille venait à apparaître. Elle s'était posté en hauteur apparemment vue son arrivée. Billy restait prudent en gardant sa clope à la bouche. Elle se baissait pour ramasser quelque chose avant de continuer de bavarder en parlant de cet objet, à lui ? Il posa sa main gauche sur sa poche arrière et... Ha ouais, y avait plus rien. Sale type ! Si elle ne lui aurait pas déjà grillé quelques neurones, il lui aurait bien fait deviner sa pointure de chaussures à coup de pied et fion !

« Inutile alors de lui faire la morale à ma façon alors... »

Vaut mieux pas demander ce qu'était « sa » façon car il aurait sûrement fait parler de ses poings. Au moins lui laisser dans son esprit la trace de son visage prêt à lui mettre la racler du siècle. Bien sur, Billy était passé aussi dans ce genre de mauvais coup, des petits vols mais était-ce une raison pour supporter les autres voleurs ? Pas du tout. Pourquoi devrait-il avoir de l'empathie pour lui ? La vie, cette merde lui fait rappeler à chaque instant qu'il ne vaut pas mieux que les autres alors pourquoi devrait-il se montrer compréhensif. Au contraire. Il récupéra son portefeuille dans la main de la jeune femme. Et le merci ? Ne pas la tenir en joue pour son coup de foudre soudain, c'était déjà bien suffisant pour la remercier. Par instinct, il ouvrait son portefeuille pour voir s'il ne manquait rien ? Si ça se trouve ce voleur avait voulu voler quelque chose avant de le laisser au sol ? Mais non, tout était là. Non pas qu'il roule sur l'or, il ne marche même pas sur le bronze alors rouler... Il leva les yeux vers cette fille sans pour autant s'adoucir pour ses beaux yeux. Oui, elle n'était pas désagréable à regarder mais de là à jouer les jolis cœurs soudainement, c'est mal connaître notre garçon. Autant voir sa venue comme une chance en plus, après avoir sauvé son portefeuille, elle peut lui sauver un temps précieux.

C'est vrai qu'elle ne collait pas vraiment au décor, reste à savoir si elle venait d'ailleurs – Gaïa ou un autre monde – ou bien si comme chez lui, cette ville est une sorte de Wutaï où les gens se trimballent en chevalier car c'est dans leur nature. Il retira sa clope en expirant la fumée, gardant sa cigarette entre les doigts le temps de lui répondre.

« Je viens tout juste d'arrivée dans le coin à vrai dire. Sinon j'ai fait un peu de marche depuis ce fameux portail pour arrivée ici. »

Voilà qui était déjà suffisant comme réponse pour répondre à sa question. Au moins là, il avait clairement dit ne pas être de cette ville ni de ce monde en parlant de portail. Pas besoin de plus détail ? Pas selon lui en tout cas. Plus tard, peut-être, il daignera préciser un peu plus et parler de son monde à la jeune femme mais pour le moment, il jugeait en avoir dit bien assez. Il tira une nouvelle bouffée de sa cigarette avant d'expulser la fumée sur le côté, il était assez bien élevé pour ne pas la lui cracher en pleine poire.

« Et toi alors, tu semble connaître assez cette ville pour savoir qu'elle abrite des voleurs comme lui. Tu peux m'en dire plus ? »

C'est vrai que ce n'est ni la politesse ni la galanterie qui semblait l'étouffer mais il lui posait une question, c'était déjà bien suffisant pour prouver qu'il faisait attention à elle. Il se présentera que si elle semble vouloir le coller plus ou moins longtemps car si elle reprend son chemin après avoir échangé deux mots, inutile de se présenter et de savoir son nom. Pour l'instant, des réponses sur cette ville, ce ne serait pas de refus. Il mit sa main gauche lentement dans son dos, il ne voulait pas que sa seule source d'information lui file entre les pattes en prenant peur en devinant qu'il était en direction de la prison où s'en était enfui vu qu'il l'avait encore au poignet les menottes qui le maintenait tranquille dans Junon. Si elle est assez intelligente, elle ne dira rien si elle a remarqué ce détail cher lui, si elle est trop curieuse... espérons qu'elle ne soit pas du genre pipelette pour lui poser trente-sept questions en moins d'une minute... sinon il risque de devoir en fumer une autre pour se calmer. Mais ne soyons ni pessimiste ni mauvaise langue, elle semblait se montrer sympa pour le moment, autant en faire autant... Et ? Quoi ? Vous vous attendez à ce qu'il fasse quelque chose pour se montrer un peu plus aimable ? Mauvaise pioche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dans la ville des plus pauvres et des plus riches   Mer 8 Avr - 18:31

Pas un merci ni rien ? La politesse n’était pas son fort visiblement mais Ruby persistait à garder ce sourire sur les lèvres. Et ceux qui la connaissaient ne sauraient même pas dire s’il était sincère et doux ou s’il cachait son sadisme habituel qui donnait des frissons à plus d’une personne. La journaliste avait bien remarqué que cet homme n’était pas d’ici, de par son manque de méfiance dans cette ville, mais aussi par son style vestimentaire. Alors qu’elle l’interrogeait, elle avait baissé les yeux avant qu’il ne cache sa main. Oh, il cachait un bien vilain secret, ca lui plaisait. Elle remontait les yeux en affichant un sourire en coin, elle ne releva pas ce détail, pas tout de suite, mais elle n’oubliait pas. Avoir l’œil, ca aussi, c’est important dans son métier. En tout cas, elle ne se trompait pas mais cet inconnu ne révélait pas d’où il venait, même s’il confirmait indirectement ne pas venir de ce monde. Lui aussi, avait emprunté le portail de la forêt. Pour ce qui était de cette ville …

« Je peux te le dire. Si ca ne te dérange pas, marchons un peu. Comme je viens de le dire, il ne vaut mieux pas rester immobile bien longtemps par ici, et je ne voudrais pas que ce cher monsieur se réveille. »

Elle l’assommerait à nouveau aussitôt mais elle aimerait bien éviter de le faire tout de même. Aussi, la jeune femme tourna les talons et commença à faire un pas en guettant qu’il la suivait bien, ils allaient traverser les hauts quartiers où habitaient les nobles, mais ce n’est pas pour autant qu’ils seraient à l’abri des voleurs. Au contraire, plus il y a de richesses, plus les brigands sont présents, attirés par l’appât du gain et ce, en dépit de la présence des soldats et de la garde. Ruby faisait des pas lents et guettait un peu partout pour repérer les comportements les plus anormaux, mais ca ne l’empêchait pas de parler en même temps.

« Nous sommes à Tréno, une ville plongée dans une nuit éternelle où vivent les familles les plus fortunées de ce monde, Héra. Et on y trouve le plus grand nombre de voleurs aussi. Voilà tu sais tout ! » Quoi c’est tout ? Bah oui, c’est tout ! La jeune femme tourna la tête vers son « camarade » pour donner de plus amples explications. « Je suis arrivée la veille par le même portail que toi. Mon nom est Ruby, et je viens de Dol. Et toi ? Monsieur le fugitif ? »

Elle étira un sourire amusé avec un regard qui en disait long. Et oui, bien sûr qu’elle avait remarqué ce détail ! Rien n’échappait à son œil expert, d’autant plus qu’elle n’était pas bête pour faire ses propres déductions. Pourquoi était-il recherché ? Elle l’ignorait mais elle avait déjà son hypothèse sur le pourquoi il était ici maintenant.

« Je suis un fugitif recherché et j’ai encore les menottes à la main. Je sais que des portails existent et qu’ils peuvent m’emmener loin, là où mes problèmes n’existent pas. Pourquoi ne pas sauter sur l’occasion ? » Un petit rire s’échappa de ses lèvres avant qu’elle ne regarde à nouveau droit devant elle. « Je ne suis pas là pour te juger, rassure-toi. Je me moque bien de ce qu’il t’arrive, du moment que tu n’es pas un tueur en série qui chercherait à me nuire, sans quoi je me ferai un plaisir de te faire danser entre les éclairs. »

Ils passèrent à côté d’un couple hippopotame vêtus tous les deux d’un costume qui passait pour une tenue de théâtre aux yeux de Ruby. Elle avait encore un peu de mal à se faire à cela même si elle ne le montrait pas trop. Comme Billy pouvait le voir, la population était assez variée, par ici …
Revenir en haut Aller en bas
Billy Blushield
Fugitif & Garde du corps
avatar

Messages : 199

MessageSujet: Re: Dans la ville des plus pauvres et des plus riches   Mer 8 Avr - 21:23

Le voilà à peine débarqué ici que les ennuis commençaient. Non pas à cause de cette fille mais au moins pour ce type qui croyait que le voler était une bonne idée. S'il n'aurait rien vu, tant mieux pour lui mais si Billy s'en était aperçu... Cela aurait été dur pour lui de décider qui de la foudre ou de son traitement aurait fait le plus mal ? Quoi qu'il en soit, cette fille l'avait aidé, il ne dirait pas le contraire mais cette fille... pourquoi était-elle aussi joyeuse ? Une petite scoute prête à rendre service ? Vu le traitement de ce voleur, ce serait là une drôle de scout ? Avait-elle une idée derrière la tête qui requière son aide ? Peut-être... Mais lui aussi pour le moment alors sa méfiance ne serait pas très haute, en étant dans un monde totalement inconnu, il ne pouvait que compter sur l'aide des autres – la sienne déjà – pour se faire sa place ici. Il ne se gênait pas d'ailleurs pour lui demander quelques informations sur ce monde, cette ville surtout.

Suivant sa seule condition d'avancer un peu, il bougeait donc de sa place pour commencer à la suivre en gardant un œil sur ce qui l'entourait. Qui sait, c'était peut-être un piège ? Autant rester prudent même si cette fille n'avait pas l'air d'être du genre à piéger les gens... bref, prudence quand même. Même si ele résumait bien vite ce qui se trouvait dans cette ville nommé Tréno, le plus surprenant pour lui était que cette ville restait nocturne, tout le temps ? Ça, c'était sûrement le détail le plus étrange du lot. Après, une ville de bourgeois avec un petit lot de voleurs ? Il avait presque envie de dire que c'était normal. Rien n'est entièrement blanc ou noir. Bien qu'elle avait peu de détails à donner, elle précisait qu'elle n'était ici que depuis la veille. Arrivée par le même portail que lui semble-t-il. Avec ce genre d'information, c'était déjà pas mal que de ne rien avoir en poche comme lui. Rien que connaître le nom de ce monde pouvait être un détail qui pourrait faire la différence, Héra. Un nom qui ne sonne pas vraiment aux oreilles du jeune homme, ce n'est pas s'il avait déjà entendu ce nom quelque part ?

Mais bien rapidement, la jeune femme se prénommant Ruby et qui venait de Dol – une question en moins à poser – vint à montrer qu'elle avait bien vu le signe qui ne trompait pas. Même si elle ne semblait pas en avoir peur, elle jouait presque avec ce détail. Billy resta muet sur le coup en l'écoutant posé sa question avant de tirer rapidement une conclusion hâtive qui... qui était pratiquement vraie. Ruby venait même à en blaguer sur le fait que si tueur il était, elle le ferait danser avec ses éclairs. Pff, pour le coup il avait un léger sourire aux lèvres ce qui le rendait déjà plus amical... ou plus inquiétant, au choix.

« Désolé de te décevoir mais je ne suis pas du genre à avoir le coup de foudre si facilement. » Il écrasait son mégot sur un mur avant de jeter son mégot près d'une poubelle. Pas entièrement dedans mais à côté au moins. On va dire que le vent aura fait rater la poubelle. « Je m'appelle Billy et je viens de Gaïa. »

Voilà qui les mettaient sur un pied d'égalité sur les présentations, Ruby de Dol, Billy de Gaïa, c'est déjà ça. Mais en continuant leur route, il aurait bien voulu poser une question mais ils passèrent à côté d'un couple... D'hippopotames !!! Ce qui était étrange était qu'ils étaient sur deux pattes et parlaient. Si ce serait juste les animaux qui marchent dans la rue... surprenant mais ok mais là...

« C'est quoi ce bordel... »

Souffla-t-il. C'était assez perceptible pour elle mais pas pour tout le monde non plus, comme ses deux animaux bien habillés. Il passait sa main sur sa nuque en gardant quand même un drôle de regard sur eux avant d'observer Ruby en posant une question qu'elle devait sûrement attendre vu sa réaction. Il levait son pouce derrière son dos pour les désigner quand même.

« C'est normal ce genre de truc ? Cette ville est un vrai zoo ou quoi ? »

Sérieusement, des animaux sur patte... C'est quoi cette ville, ce monde même est un disney ?! Pourtant il avait bien vu des gens normaux ici ? Ne serait-ce que le voleur qui était encore grillé à point, lui, il était bien comme eux.

« Les bourgeois du coin sont forcément des animaux où y a de tout ? »

Faut bien savoir certaines choses sur cette ville. Après tout, il faut bien qu'il bavarde un peu et se montrer moins... hostile ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dans la ville des plus pauvres et des plus riches   Jeu 9 Avr - 12:01

Bon ! Au moins, Ruby était rassurée d’apprendre que cet homme n’était pas un tueur en série, du moins, c’est ce qu’elle comprenait de sa réponse, plutôt amusante d’ailleurs. Il s’appelait Billy et venait du monde de Gaïa. Oh, ca faisait déjà donc trois mondes reliés entre eux par les portails, fascinant, très fascinant ! Si chacun avait une culture bien différente, Ruby aurait de quoi sortir un journal entier sur les autres mondes plutôt qu’un grand article ! M’enfin, elle n’eut pas le temps de s’extasier sur le sujet et le bombarder de questions car un couple d’hippopotames avait attiré leurs regards. Si Billy venait tout juste d’arriver, il était donc normal qu’il soit surpris de voir une telle chose, et de demander si cet endroit était un zoo.

« J’ai un peu de mal à m’y faire aussi, ce n’est pas comme ca sur Dol mais il semblerait qu’une partie de la population d’Héra soit d’apparence animale. Mais ils parlent et agissent comme nous. Il y a des humains aussi, comme tu as pu le voir avec le voleur de tout à l’heure. »

Lâchant le couple des yeux, Ruby releva son regard sur Billy, toujours en gardant son sourire aux lèvres.

« A voir ta réaction, j’en déduis que c’est pareil sur Gaïa que pour Dol, vous n’avez pas ce genre de ... d’individus ? »

Leurs pas les avaient finalement amené non loin de la salle où se jouait le tournoi de cartes du Tétra Master d’ordinaire, mais Ruby emmena son camarade sous une arche de pierre et sortit l’un de ses  couteaux. Non, rassurez-vous, elle n’allait pas l’assassiner. Disons qu’elle avait un élan de bonté.

« Tends ton bras, celui avec les menottes. »

Elle attendit qu’il s’exécute pour attraper son poignet et commencer à crocheter les menottes à l’aide du bout de la lame, jusqu’à ce que la « serrure » cède et que la menotte s’ouvre pour libérer le bras. Héhé, mine de rien, étudier chez les SeeDs, même une année, ca aidait à se sortir de toutes les situations et on apprenait plein de choses ! La jeune femme rangea alors son couteau et balança les menottes dans l’eau en reprenant son sourire habituel.

« Ne me remercie surtout pas ! » Trèves de plaisanteries, elle reprit un air sérieux, mais la curiosité restait bien présente sur cet individu. « J’ignore si je me suis trompée te concernant, le pourquoi tu as traversé ce portail même si ca me semble évident que c’était ta chance de ne pas finir en prison. Cela dit … Que comptes-tu faire maintenant que tu es ici ? Tu ne connais pas Héra et tu ne sais pas ce que ce monde pourrait t’apporter, ni combien de temps tu vas devoir y rester. »

Cela dit, elle non plus, ne connaissait pas grand-chose de ce monde mais justement ! C’était son objectif, son devoir, son travail même, de tout apprendre !
Revenir en haut Aller en bas
Billy Blushield
Fugitif & Garde du corps
avatar

Messages : 199

MessageSujet: Re: Dans la ville des plus pauvres et des plus riches   Ven 10 Avr - 22:15

Décidément, il allait de surprise en surprise en étant dans cette ville, c'est vrai quoi, le fait que cela fasse assez médiéval, bah, ça donnait une touche d'originalité à l'endroit, il faut bien le reconnaître. Mais le coup de voir se trimballer des animaux sur pattes qui mimaient les humains ?! Et pas mimer dans le sens de voir ses chats ou ses chiens sur internet qui « disaient » quelques mots... Là... ils étaient carrément comme eux, du moins pour le langage et la façon d'être. Des animaux bourgeois... Ok, ce monde était vraiment de plus en plus étrange. S'il voit que c'est des petits oiseaux et animaux de la forêt qui font le ménage dans certaines maisons, va falloir qu'il se demande si avant de franchir le portail il ne s'était pas cogné ou s'il n'avait rien fumé de bizarre ? Ruby le rassurait entre guillemets en lui annonçant que sur son monde aussi, il n'y avait pas de ce genre de... gens ? Elle venait même à savoir si sur Gaïa il y avait ce genre de truc, ce qui amusa Billy, esquissant un peu plus son sourire.

« Ha non, où alors je n'en ai jamais croisé. »

Auparavant, il y avait bien une race que l'on disait qu'ils étaient les premiers sur Gaïa, les Cetras mais ils étaient comme tout le monde, ils n'avaient pas la peau bleue ou un signe distinctif ? Mais bon, ils se sont éteint depuis très longtemps et s'il en reste en vie, ils sont sûrement qu'une toute petite poignet éparpillée sur le monde de Gaïa. Quoi que dans ses livres, il avait bien vu auparavant une race, des canidés qui savaient parler... Mais pour savoir le nom, ça il l'avait oublié avec le temps mais de même, il ne doit plus en rester sur Gaïa à présent. Arrivée un peu plus loin, Ruby sortit un couteau en demandant sa main. Billy n'était pas fou, il savait ce qu'elle avait en tête, il connaissait bien la chose même si le faire soi-même pouvait être assez casse-tête. Une fois le petit déclic entendu, il frottait son poignet dans sa main en la remerciant – quand même ! – d'un petit signe de la tête. Voilà, il avait déjà l'air moins suspect sans ça. Après tout, même à l'air médiéval, il y avait des menottes ? Oui, ça, il est était sûr.

Continuant à marcher près de grands bâtiments qui semblaient abriter une certaine agitation dedans, Billy avait à peine un regard dans leur direction alors qu'ils continuaient leur chemin... sans savoir où ils allaient au fait ? Du moins pour lui. Mais Ruby vint à poser une nouvelle question qui cette fois le fit vraiment réfléchir. Il levait la main à son menton en se posant lui-même la question mentalement ? Que va-t-il faire ici ?

« Je n'en sais trop rien ? Je présume que je vais voyager un peu n'importe où histoire de me faire tout petit le temps qu'on m'oublie un peu sur mon monde. »

Bon, ce n'était pas le criminel numéro un non plus, y a peu de doute qu'actuellement toutes la WRO soit en ébullition face à cette fuite. Au pire, il avait un ou deux agents chargé de trouver sa trace, pas plus. Bref, il avait dit l'essentiel pour lui, il ne savait pas quoi faire par la suite à part fuir Gaïa. Va-t-il rentrer chez lui un jour ? Sûrement mais pas tout de suite. De plus, il venait à peine d'arrivée, il n'avait pas vraiment envie de partir de suite. Certes, cette ville ne ressemble pas trop à ce qu'il s'attendait à voir mais ça ne change rien au fait d'éviter Gaïa, Junon du moins pour le moment.

« Après, peu importe que ce soit ici ou ailleurs, je suppose que je trouverais bien un truc marrant à voir ou à faire ici comme ailleurs. »

Le jeune homme levait les yeux au ciel, ce ciel si noir... mais comment faisaient-ils pour s'habituer ici ? Il n'était là que depuis quelques minutes et à savoir que matin comme soir, ils sont dans le noir... ça le perturbait déjà assez comme ça. Il toucha sa poche un instant avant de se rappeler qu'il n'avait pas emporté de portable avec lui mais du coup, il était perdu pour savoir l'heure qu'il était. Puis était-il la même heure ici que sur Gaïa ? Pas vraiment. Il était partie de Junon quand la nuit était installée et en arrivant ici, elle tombait seulement.

« Comment tu fais pour savoir quel heure il est réellement ici ? Moi je n'arrive pas à savoir comment ils font ici pour savoir quel heure il est. »

Un coup à devenir dinguo ! Mais d'ailleurs il reporta son regard sur elle, lui aussi se posant une ou deux questions à son sujet – chacun son tour.

« Mais toi, que fais-tu ici ? Mes raisons ont une certaine évidence mais pour toi... Je ne vois pas ce qui te pousserait à quitter ton monde, Dol ? »

Un monde en guerre peut-être ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dans la ville des plus pauvres et des plus riches   Sam 11 Avr - 11:58

Désormais libéré de ses menottes, Billy paraîtrait un peu moins suspect aux yeux de la population. Plus d’une fois, l’entraînement du SeeD avait été bénéfique à Ruby et elle se félicitait d’avoir voulu suivre un peu le cursus scolaire de ces militaires avant d’envisager d’entrer dans une école de journalisme. C’était deux trois petits tours qu’on pouvait apprendre pour se sortir des situations les plus complexes et quand on fait un métier où il faut fouiner même là où on ne devrait pas être, c’est presque vital de savoir se sauver. Bref, ceci étant fait, ils reprenaient la marche et Ruby se demandait bien ce que le jeune homme comptait faire maintenant qu’il était ici, à l’abri des menaces. Il ne connaissait pas Héra et peut-être que ce monde ne pourrait rien lui apporter si ce n’est un peu de répit alors qu’il devait sûrement être traqué dans son monde d’origine.

De ce que Ruby comprenait des dires de ce fugitif, lui-même ne savait pas trop mais avait dans l’idée de surtout vagabonder le temps que ces histoires sur Gaïa se tassent. Mais pourrait-il retourner un jour vraiment sur Gaïa sans que la sécurité ne finisse par le retrouver et ressortir les vieux dossiers ? Allez savoir, après tout, notre journaliste n’y avait pas encore été, elle ne savait pas comment fonctionner la juridiction là-bas. Mais elle le découvrirait un jour, ca, vous pouvez en être certains ! Enfin bon. Billy releva un détail dans cette ville, le fait qu’on ne puisse pas se repérer pour deviner l’heure de la journée. Ah, sans le soleil c’est sûr que c’est perturbant mais Ruby n’était pas dérangée plus que cela. Pour ce qui était de savoir l’heure, elle s’arrêta et leva sa main pour pointer du doigt une horloge tout en riant doucement.

« Comme ca. » Ca sonnait presque comme une moquerie, mais c’était la vérité, non ? « Je ne suis pas trop dépaysée pour ma part. Je suis née, j’ai étudié, et vécu à Deling City. Comme cette ville, la nuit y règne en permanence. »

C’était d’ailleurs un bien drôle de point commun, mais il restait une différence majeure entre les deux cités : l’évolution technologique. Sur ce côté-là, il n’y avait pas photo, Deling City était bien plus avancée. Bref. La jeune femme reprit la marche, chose dite, Billy s’intéressa à son tour à elle. Que faisait-elle ici hein ? La belle étira un sourire en coin en regardant droit devant elle.

« Mon travail. Je suis journaliste, je suis partie dans le but d’en apprendre plus sur les mondes qui ont été reliés par ces portails. J’ignore combien ils sont mais peu importe ! Je vais en apprendre plus sur leurs histoires et leurs cultures afin d’écrire un article d’envergure … Voire sortir un journal exclusif ! »

La chance de sa vie, l’énorme coup à jouer, le bonus de sa carrière, de quoi la booster pour devenir LA journaliste la plus célèbre ! Elle parlait de son travail avec passion, ce qui trahissait combien cela lui plaisait … mais elle reprit un semblant de sérieux en se rappelant d’un détail fâcheux.

« Je doute être la première à avoir eu cette idée de reportages, je sais que je vais avoir des concurrents là-dessus. Mais je connais les autres. Ils vont se dépêcher à sortir un article bâclé pour être les premiers. Tant pis si je suis la dernière à le faire, je mise mes chances en écrivant des articles complets plutôt que partiels. »

Mais dans tous les cas, ca restait une course contre la montre avec ses concurrents mais bon … Elle ne s’en plaignait pas vraiment, en fait, elle aimait les challenges ! Enfin bon. Elle reprenait son sourire habituel et leva les yeux vers Billy pour poursuivre.

« En conclusion je vais rester un moment sur ce monde pour l’étudier et en garder un max d’infos ! »

Et si ce monde était aussi grand que Dol, elle en aurait des choses à voir, pour sûr !
Revenir en haut Aller en bas
Billy Blushield
Fugitif & Garde du corps
avatar

Messages : 199

MessageSujet: Re: Dans la ville des plus pauvres et des plus riches   Dim 12 Avr - 21:37

Billy ne savait pas trop ce que l'avenir lui réservait ici ? C'est vrai quoi, il avait pensé à fuir Gaïa pour éviter la prison et autres joyeusetés mais pour la suite... c'était une bonne question que voilà. La jeune femme semblait savoir ce qu'elle voulait, lui, il n'en savait rien mais à la voire sourire ainsi, peu de doute qu'elle ignore ce qu'elle va faire dans le coin. En même temps, il n'était pas du genre à tout prévoir à l'avance, vu comment la vie avait tendance à lui mettre des bâtons dans les roues, c'était inutile de tout prévoir si c'était pour tout voir s'écrouler comme un château de cartes. Y avait que lorsque la WRO se développait que sa vie semblait lui sourire un peu mais après les événements du Deepground, elle avait de nouveau chuté pour mieux se casser la gueule.

Pour ce qui était de l'heure – une question bête, une réponse bête – elle lui indiqua une horloge dans le coin, rien de bien différent entre ici et son monde, une chose pratique. Mais il se sentait un peu bête pour sa question, il détourna le regard en fronçant légèrement les sourcils. Non pas qu'il boude pour si peu mais il se sentait quand même bien con pour le coup.

« Ha, sur ton monde aussi y a une ville comme ça ? C'est bizarre... »

C'est vrai quoi, y avait rien de similaire sur Gaïa ? Wutaï semblait avoir un mode de vie plus différent que le reste de la population mais sinon, y avait pas de ville nocturne ou au contraire, où il faisait jour tout le temps. C'était quand même bizarre... Comment une ville peut rester continuellement dans le noir alors que le reste du monde passe de la nuit au jour continuellement ? Un mystère de ce monde. Peut-être pas pour Ruby vu que sur son monde, y avait la même chose mais lui, il était un peu largué... Pour ce qui était de la présence de cette jeune femme dans le coin, c'était assez logique finalement. Son travail de journaliste. Faut bien avouer qu'un événement pareil à de quoi attirer bien des journaleux pour tenter de faire quelque chose qui sorte de l'ordinaire. Faire un super article, ça doit pouvoir se faire mais vu la tronche de cette ville... Ceux qui aiment la fantaisie et l'ère médiévale devraient trouver leur bonheur ici au moins, bon article ou non, avec des photos, y avaient de quoi attirer déjà quelques articles.

Elle gardait la tête sur les épaules cette nana. Elle savait qu'elle ne serait pas la première ni la dernière à avoir cette idée mais elle va faire en sorte que son article sorte de l'ordinaire. Bah bonne chance. Lui, il ne connaissait rien à tout ce boulot, ceux qu'ils étaient habitués étaient moins compliqué, serveur, vigile même vendeur et autres petits boulots au noir. Mais devoir prendre un stylo et un appareil photo ? Ça, on ne lui avait jamais proposé.

« Eh bah... C'est pas le genre de boulot que tu vas réussir à faire en deux jours ça. Je sais pas quelle taille fait ce monde mais je suppose que ce doit être aussi grand que le mien ou le tien ? »

Qui sait, si ça se trouve Dol était plus grand que Gaïa ? Et Héra plus petit ? Rien ne leur disait que leurs mondes avaient la même taille ? Cependant si Ruby avait ce genre d'objectif, c'est qu'elle avait au moins assez d'informations pour savoir quel coin visiter, quelle ville elle devait absolument voir, les coins à éviter ce genre de choses ? Donc, une source d'information non négligeable. Ok, il était temps de faire passer aussi un peu ses intérêts.

« Si tu veux je peux t'accompagner ? Pas comme un photographe ou un reporter mais comme un garde du corps ? »

Elle savait se défendre, il l'avait bien vu avec ce petit voleur mais il ne faut pas oublier cette loi universellement misogyne qui disait qu'une fille était toujours plus faible qu'un homme. Puis une fille qui se balade seule attire toujours plus de convoitise qu'avec un homme à ses côtés.

« J'ai peut-être pas la tronche de l'emploi mais au moins ça évitera que quelques blaireaux ne viennent te gêner dans ton boulot. »

C'est sûr que vu son apparence, ils ne seront pas nombreux à tenter le diable en venant se frotter à Billy et sa tronche de dépiquant. Même si Ruby savait se défendre, avoir un peu d'aide était toujours le bienvenu non ? Surtout dans un monde inconnu comme celui-là.

« T'en pense quoi ? Ça te branche ? »

Avoir un garde du corps... un boulot qui pourrait bien lui convenir, devoir donner des coups à ceux qui viennent les enquiquiner ? Voilà un bon job ! Surtout dans les villes moins calmes qu'ici, ça pourrait être bien pratique comme aide. Ha, et pour le moyen de payement ? Ils trouveront bien des monstres à abattre en cours et route et faire cinquante/cinquante sera suffisant pour lui. Puis bon, soyons franc, pour le moment il en apprendra plus lui aussi et il évitera un moment Gaïa en en apprenant plus sur ce monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dans la ville des plus pauvres et des plus riches   Mar 14 Avr - 19:26

Spoiler:
 

Et oui, la présence de Ruby sur un monde inconnu était justifiée. Elle le faisait pour son travail. Elle avait tout ce qu’il fallait dans son super sac sans fond pour bosser même à distance – très grande distance ! Un calepin pour prendre des notes durant son voyage, un appareil photo et même son ordinateur portable afin de pouvoir rédiger le soir à l’auberge et télécharger ses photos … Bon par contre, elle avait très vite compris que son ordinateur portable, elle en aurait une utilisation limitée sur Héra. Elle se fichait de ne pas avoir internet et compagnie, elle n’en avait pas besoin pour ouvrir un traitement de texte et rédiger quelque chose. Mais c’était surtout vis-à-vis de la batterie que ca poserait problème ! Elle ne pourrait certainement pas recharger son ordinateur sur Héra, ils ne connaissaient pas l’électricité.
Quoiqu’il en soit, ce que disait Billy était une évidence : ce n’est pas en deux jours qu’elle va terminer un article d’une aussi grande envergure.

« J’en ai bien conscience. C’est pourquoi je dois me mettre au travail le plus vite possible ! »

C’est alors que le fugitif fit une proposition assez inattendue … Il n’allait pas assister Ruby dans son travail et l’aider à compléter son article, mais lui servir de garde du corps le temps qu’elle finisse son travail et rentre en un seul morceau au bercail. Du moins, c’est ce qu’elle comprenait de ses dires et elle affichait une mine assez surprise. Mais elle finit par plisser des yeux en reprenant son sourire habituel.

« Oh la oh la, en voilà une proposition entreprenante. »

Et intéressante. Un peu de compagnie ne fera pas de mal tant que ca ne la ralentit pas dans ce qu’elle fait. Aussi lorsqu’il demanda si cela lui convenait, elle se tourna vers lui avec un sourire un peu espiègle.

« Plus on est de fous, plus on rit ! Je tâcherai de te payer comme il se doit lorsque je rentrerai à Deling City. »

Aux yeux de Ruby, elle ne compterait pas sur les monstres pour gagner de l’argent car sur Dol, il ne laissait aucun gils derrière eux. Donc elle devrait lui donner une vraie paye. Notre journaliste n’oublia pas un détail par contre et reprit ses interrogations.

« Et donc ? Pourquoi étais-tu recherché ? Que je sache quand même à quoi m’attendre avec mon nouveau garde du corps ? »

Les surprises – surtout les mauvaises – elle n’aimait pas cela. Certes oui, elle savait très bien se défendre toute seule, elle était nettement plus confiante en plus avec Golgotha en sa possession mais comme dit plus tôt, un peu de compagnie ne lui ferait pas de mal et ne rendrait peut-être pas son voyage ennuyeux. Chose dite, il faudrait établir le programme de la journée mais pour l’heure, Ruby comptait surtout proposer à manger puisque l’heure du repas approchait.

« Tu as faim ? Il me semble que midi approche. »
Revenir en haut Aller en bas
Billy Blushield
Fugitif & Garde du corps
avatar

Messages : 199

MessageSujet: Re: Dans la ville des plus pauvres et des plus riches   Jeu 16 Avr - 21:38

Une surprenante proposition ? Oui peut-être un peu mais Billy n'allait pas tourner autour du pot comme ça pendant trois heures, au moins il disait haut et fort ce qu'il voulait. La façon dont c'est dit, c'est un peu maladroit car il compte lui aussi attendre que les choses se calment de son côté et ainsi en apprendre plus sur ce qui se passe par-là, se faire un peu d'argent et développer son équipement. C'est bien beau d'avoir récupéré son équipement en cas d'urgence mais c'est à croire qu'en ayant laissé ça traîné dans un coin trop longtemps, ses matérias avaient fini par se décharger ? Elles fonctionnaient mais au minimum. Même si Ruby semblait plutôt surprise par cela, elle avait fini par accepter. Après tout comme elle dit, plus on est fous, plus on rit. Pour ce qui était de la paie, il faudra attendre de retourner dans cette ville, Deling City ? Il haussa les épaules en gardant ses mains dans ses poches.

« C'est pas pressé pour le moment alors y a pas le feu. »

C'est pas comme s'il devait débourser des milliers de Gils pour dormir. La chambre dans le coin ne devrait pas être trop chère ? Quoique vu que l'endroit fait un peu bourgeois, les prix vont peut-être grimper ? Tiens et d'ailleurs, la monnaie courante est la même que sur Gaïa ? Et sur Dol ? Vu qu'elle est dans le coin, elle saura lui répondre ? De plus, ça devait être identique ? Ou alors y a une sorte d'endroit pour échanger ses Gils contre la monnaie locale ? Mais pas le temps de poser la question que Ruby commençait déjà à vouloir creuser un peu plus son passé pour savoir qui il est vraiment ? Mais vu qu'il trainait déjà un passé encore inconnu pour elle mais un passé de brigand, il était normal de vouloir se rassurer de ne pas avoir accepté la présence d'un fou. Mais comment lui résumer ça, lui dire la vérité sans tout expliquer ? Il la regardait un instant avant de regarder la route devant lui.

« Une simple erreur de jeunesse qui a refait surface depuis. »

Une erreur qui semblait s'accumuler sur le fait que sa vie n'était pas terrible depuis quelque temps. C'est pour ça aussi que sa « fuite » ne lui fera pas de mal. Décompresser un peu ailleurs, en changeant d'air et d'endroit, ce n'est pas plus mal finalement. Comme il le pensait, il n'avait rien d'un ennemi public comme Weiss et les autres membres du Deepground, ce n'était qu'un fait qui remonte à quelques années, ce n'est pas comme s'il avait fait une vraie boucherie. Oui bon, un meurtre reste un meurtre mais il n'a rien de dangereux. Il sortit bien vite de ses pensées par contre en entendant une chose bizarre... il n'était que midi environ ?

« Seulement ? J'aurais dû me douter qu'il n'aurait pas été la même heure partout... »

Dire que pour lui, il avait quitté Junon en pleine nuit, sûrement autour de dix heures du soir, le temps d'arriver au portail, aller, une demi-heure en plus grand maximum puis ici ? Comme il faisait presque nuit à son arrivée et en approchant de la ville, la nuit tombait, il pensait qu'il était tard et non si tôt. Ce n'est pas pour tout de suite qu'il va avoir le droit de dormir un peu. En plus du coup de barre, ça sent quand même le café pour tenir. Il va le prendre après un maigre repas, il avait quand même pris ses précautions avant de partir en mangeant un bon repas.

« Ok, va pour un petit truc pour moi. Quand j'ai quitté mon monde, il n'était pas loin de vingt-deux heures alors niveau appétit, c'est pas encore ça. »

Un bon repas avant de prendre la route et maintenant... bah il va devoir assumer maintenant. Il allait reprendre sur une question qu'il voulait poser mais il ne voulait pas que la jeune femme croit qu'il croit absolument après l'argent. Continuant donc leur route dans cette ville médiévalement bourgeoise – en voilà une drôle de métaphore – Billy pouvait voir certaines petites auberges ou restaurant ? En tout cas il y avait quelques terrasses et c'est là qu'ils se dirigeaient.

« Avant de me retrouver comme un idiot devant l'addition, quelle est la monnaie courante dans le coin ? Ce serait pratique mais surprenant qu'ici aussi, il s'agisse de Gils ? Vu que tu es ici depuis plus longtemps, soit tu as découvert un endroit pour échanger l'argent contre la monnaie locale, soit c'est la même chose... ou alors tu n'y as pas vraiment pensé ? »

Billy savait bien analyser une situation même si pour lui, parfois la méthode foncée tête baissée parlait mieux que le reste mais il montrait bien aussi que mâcher ses mots, ce n'était pas tout a fait son truc. Le jeune homme gardait quand même un léger sourire pour souligner cette légère blague, autant éviter de se faire une ennemie, déjà. Il aurait pu éviter la fin même s'il se doutait bien que Ruby avait pris le soin de se renseigner par ici avant d'acheter quoique ce soit ?

« Ha, et niveau nourriture faut s'attendre à quoi ? Un truc assez normal ou des plats vraiment étranges ? »

Oui, sa vision de normal était... normal mais pour les trucs bizarres, il avait bien en tête des idées peu ragoutantes après tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dans la ville des plus pauvres et des plus riches   Sam 18 Avr - 15:50

Il était normal de vouloir se renseigner un minimum sur la personne qu’elle venait d’engager pour sa protection. Ruby ne connaissait rien du passé de Billy, la seule chose qu’elle avait pu déduire, c’est qu’il était recherché. Mais pour quel motif ? Si elle devait faire équipe avec un fou furieux, elle préférait le savoir maintenant ! Préférant dormir sans être stressée à l’idée de devoir rester sur ses gardes en permanence. Une erreur de jeunesse qui l’avait rattrapé qu’il disait … Oh ? Vraiment ?

« De jeunesse ? Ne me raconte pas que sur ton monde aussi, ils mettent des années à résoudre des problèmes en liaison avec la justice ? »

Même si ca ne disait pas vraiment de quoi il était vraiment accusé. Hum, soit il n’assumait pas, soit il ne voulait pas le dire à la première inconnue qu’il croisait – ce qui était normal quelque part. Toujours est-il que ca signifiait pour Ruby de rester tout de même un poil sur ses gardes, même si elle était douée pour cacher ce genre de choses. Il n’était même pas dit que Billy se rende compte qu’elle se méfie de lui parfois.
Elle venait de lui proposer de manger un morceau, car oui, il était près de midi et la demoiselle commençait à sentir la faim creuser un trou dans son estomac. Toutefois elle fut surprise d’entendre que lorsque Billy avait quitté son monde, il était à peine aux alentours de vingt heures. Il ne fallait pas des heures pour aller du portail de la forêt jusqu’à Tréno … et de toute évidence, il n’avait pas mis non plus énormément de temps à atteindre celui près de chez lui, sinon il ne serait pas autant surpris.

« Et bien … Peut-être qu’au-delà de voyager à travers l’espace, les portails nous font voyager à travers le temps aussi ? »

Est-ce que ca signifiait qu’on pouvait faire un bond dans le passé, ou à l’inverse, dans le futur ? Difficile à dire tant qu’ils n’avaient pas de preuves concrètes, et Ruby espérait que ce n’était pas le cas car ce serait difficile pour son travail si elle retournait sur Dol avec un article fini, mais que vingt ans se sont écoulés ! Ca devait être de petits laps de temps … Enfin non, elle ne savait pas pour le coup mais c’était toujours une question à poser lorsqu’elle serait de retour chez elle : combien de temps s’était écoulé depuis son départ ?

Toujours est-il qu’ils avaient pris la direction des terrasses et divers restaurants de Tréno, des quartiers un peu mieux surveillés pour éviter les vols bien sûr. Ruby était en train de les observer une à une pour choisir à laquelle elle allait s’installer, avant que son nouveau partenaire ne pose une question judicieuse : c’était quoi, l’argent de ce monde ? Déjà qu’elle avait été surprise de voir que la monnaie était la même – à quelques détails près, les dessins sur les pièces et billets étaient différents – entre Dol et Héra … Mais de ce qu’elle comprenait, ils avaient aussi des gils sur Gaia ?

« J’ai passé une nuit à l’auberge donc oui, je sais comment on paye ici. Je suis surprise d’entendre parler de gils sur Gaia … Car il s’agit de la même monnaie sur Dol et Héra. »

La journaliste finit par s’installer à une table, et le temps qu’un serveur n’amène des cartes pour le menu, Billy s’interrogeait sur la … « normalité » des repas.

« Tout dépend ce qui est normal pour toi. Ce qui peut être étrange à tes yeux peut être tout à fait normal pour eux ! »

Ca ne répondait pas à sa question, certes, mais c’est vrai non ? Un serveur arrivait pour leur tendre des cartes mais Ruby la refusa d’un geste de la main.

« L’écriture est différente de mon monde, je ne peux pas lire votre carte. Dites-moi le plat du jour. »
« Des filets de moinosors avec des petits légumes, madame. »
« Du ? »
« De la volaille, madame. »
« Ce sera parfait pour moi ! »


Ils tournèrent la tête pour avoir l’avis de Billy. Pour le dessert, elle aviserait, car elle n’était pas une très grande gourmande non plus, et il n’était pas rare qu’elle mange tellement au plat principal qu’elle n’ait plus faim pour la suite. Lorsque le serveur repartit en cuisine pour donner la commande au chef, Ruby se tourna vers son camarade pour reprendre un point de leur discussion de tout à l’heure.

« En voilà une chose intéressante pour mon article … Trois mondes connus pour l’heure, trois mondes partageant la même monnaie … Je doute que ce soit un simple hasard. Sans compter que nous parlons la même langue … Cela ne t’intrigue pas ? »

Il fallait quand même avouer que tout cela était bizarre. Il y avait des centaines de milliers de planètes dans l’univers ! Toutes n’étaient pas habitées par les Hommes, et parmi celles où c’était le cas, il y en avait déjà trois avec des points communs flagrants. C’était assez étrange, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Billy Blushield
Fugitif & Garde du corps
avatar

Messages : 199

MessageSujet: Re: Dans la ville des plus pauvres et des plus riches   Lun 20 Avr - 21:10

Billy avait décidé de répondre à sa question sans pour autant lui raconter tout son passé, un petit quelque chose qui expliquerait la situation, qui pourrait éventuellement être rassurant même si ne pas préciser l'erreur du passé qu'il mentionne fait que le voile du mystère est toujours présent. Plutôt que d'insister dessus et lui demander plus de détails, elle s'étonnait de la longueur que cela pouvait prendre sur son monde concernant les enquêtes. Eh bien c'est à croire que leur monde ont plus d'un point commun. Il n'en dit rien mais cela l'amusait quand même un peu.

« C'est souvent le cas. »

Même si pour la défense de son monde, ils ont eu plus urgent à régler ses dernières années que le meurtre d'un soldat de la ShinRa dans une ruelle lors du défilé de Rufus Shinra à Junon. Mais le mystère restait entier autour du jeune homme. Ruby pouvait imaginer que son problème à la justice était dû à un vol ? Peut-être une violente bagarre ? C'est qu'il avait le look pour ce genre de soucis ? Ou même autre chose comme un meurtre mais comme elle le supposait, il n'allait pas parler de son passé comme ça à la première venue. Pour ce qui était de l'heure ici, il n'était pas comme Ruby avec son hypothèse, ils étaient sur un autre monde après tout mais dans quel sens ? Plus loin dans l'espace ? Dans un autre univers ? Une autre dimension ? Normal d'avoir un léger décalage quand même. Mais elle avait peut-être aussi raison, même si passé un portail donne l'impression de faire couler leur temps que d'une seconde, il s'écoule peut-être des minutes, des heures ou des jours pour passer d'un portail à l'autre sans que leur corps n'y voie un changement ? Bon après c'est trop scientifique pour qu'il sache vraiment de quoi il s'agit...

Venant faire une petite pause près d'une terrasse, la demoiselle l'informait que les Gils étaient courants tant ici que sur Dol et effectivement, il trouvait quand même que les points communs commençaient à se faire nombreux... Si Billy commençait à se pencher un peu sur la question, Ruby revint à lui répondre concernant la nourriture, il est vrai qu'elle marque un point, mais si un truc est trop suspect, ça devrait se voir ? Si le serveur ramène une sorte de poulet, ça ne devrait pas poser de problèmes mais si c'est un gros truc qui ressemble à un monstre tentaculaire à moitié vivant et mort... ça risque de poser un souci, non ? Parlant de serveur, le voilà en train de venir et Ruby se renseigne justement sur le plat du jour qui semble être une volaille, leur regard se posant sur lui, il leva la main pour faire signe de filer en donnant sa commande.

« Une petite portion pour moi, j'ai pas trop faim. »

Revenant sur le sujet, la demoiselle pensait à son article en voulant explorer un peu plus cette piste de trois mondes ayant la même source de monnaie ainsi que de langage. Il en conclut que les animaux savaient bien parler leur langue ? Lui qui s'attendait à un langage plus... étrange ? Il restait bien adosser à sa chaise en croisant ses bras. Il n'avait pas l'air très joyeux depuis leur rencontre mais il n'avait pas l'air menaçant non plus envers elle.

« C'est une idée à creuser mais si ça se trouve, il va y avoir un peu plus de points communs en cours de route. Les Gils, la langue, c'est une base mais si ça se trouve, y a des villes qui portent le même nom où des monstres ayant le même nom ou la même apparence ? Qui sait, si ça se trouve, nos trois histoires de mondes sont peut-être similaires ? »

Il observa un peu ce qui se trouvait autour de lui, il n'y avait rien qui semblait dire que ce monde à failli être détruit par un Météore ou bien qu'un groupe caché est sorti de l'ombre pour tenter d'exterminer la population il y a un an environ mais peut-être que ses événements n'étaient pas encore arrivée ? Il devait bien y avoir une raison après tout ? Pourquoi ses mondes sont connectés ? La raison reste inconnue pour le moment mais Ruby aura peut-être la réponse un jour ou l'autre ? Même en tentant de regarder non loin de là un panneau où plusieurs affiches étaient accrochés, on pouvait y voir de la publicité, certainement des requêtes ainsi que le portrait d'une jeune femme avec un article à côté mais impossible de le lire. Non seulement ils en étaient loin mais l'écriture n'était pas la même bien que cette histoire face parlé d'elle en ce moment à Tréno. Une noble qui quitte la ville en léguant sa fortune aux plus démunies, il est normal que certains tentent d'avoir leur part du gâteau même s'ils en ont pas besoin. C'est ça les riches, toujours à en vouloir plus...

« Sur ton monde, un météore a failli s'écraser ? Un peuple s'est éteint à cause d'un événement ? Des sortes de fous entraînés comme des soldats ont tenté de tuer tout ce qui passait sous leurs mains ? »

Voilà une belle brochette d’événements vaguement décrite qui s'est produit sur Gaïa et peut-être ailleurs ? Il y avait encore bien des choses qui se sont passé sur son monde mais inutile de trop en dire. Billy en dira plus une prochaine fois, plus en détail même mais pour le moment il s'était contenté de dire simplement ça. Le serveur revint avec les deux assiettes, les laissant mangé en paix, Billy attaquait sa petite cuisse au couteau et à la fourchette, retirant la peau de la cuisse car c'était trop gras à son goût, il n'a jamais aimé ce genre de partie sur la volaille. Il commençait à saler un peu la cuisse sans peau avant de reprendre en commençant à couper plusieurs petits morceaux.

« On ne doit pas être les seuls à se poser des questions sur le 'pourquoi nos mondes sont liées' mais trouver les personnes en question ou écouté leurs hypothèses, ça prendrait une plombe. Je crois que ça sert à rien de se mettre à chercher ce genre de personne pour avoir une réponse, tu auras plus de questions que de réponse au final. C'est tout récent après tout ce truc de portail ? Alors pourquoi certaines personnes auraient des réponses ? Là où je bossais, je n'étais peut-être pas dans le secteur des chercheurs mais j'ai entendu aucun écho sur la moindre piste pour expliquer ça... ça à débuter du jour au lendemain après tout ce machin ? »

Après une violette nuit d'orage mais pour Billy qui avait eu tendance à avoir le sommeil lourd, il n'avait pas vraiment vu la différence à part que le bruit d'étranges portails à rapidement fait le tour de Junon et des autres villes sans qu'on en sache plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dans la ville des plus pauvres et des plus riches   Mar 21 Avr - 22:08

A table ! Enfin, patience quand même, il fallait attendre que le serveur revienne avec leurs assiettes. Ruby trouvait intrigant tous ces points communs entre leurs mondes. Enfin, pour le moment, ils en avaient surtout deux gros majeurs : l’argent et la langue. Un point à creuser, car d’un monde à l’autre, on aurait plutôt tendance à croire que tout serait différent. Il était même surprenant finalement de constater que la race humaine existait ailleurs dans l’univers que sur Dol. Dans les films de science-fiction, on a tendance à voir des extraterrestres avec des tentacules ou une apparence gluante et peu attirante … Mais bon, cette vision d’une race venant d’une autre planète était sortie tout droit de l’imagination de l’Homme après tout. Bref. Billy se demandait s’il n’y avait pas des points communs entre leurs histoires aussi, ce serait quand même surprenant qu’ils aient des ressemblances jusque-là, mais des tragédies, cela n’étonnerait guère Ruby que Gaia comme Héra en aient connu aussi. L’Homme convoite le pouvoir et fait plus la guerre que la paix par nature. Tous les mondes où la race humaine y vit devaient être victimes de plusieurs fléaux …

Et Ruby allait très vite avoir un avant-goût de ce qu’elle affirmait lorsque Billy lui décrivit indirectement ce qui avait bien pu se passer sur Gaia. Un météore ? Sérieusement ? Ruby n’avait pas souvenir qu’une telle chose se soit produite. En revanche en ce qui concerne la civilisation disparue … Elle plissa des yeux en prenant un air sérieux.

« Ni météore, ni soldats fous. En revanche il y a bien un peuple qui a été exterminé sur Dol autrefois à cause de la chute d’une Larme Sélénite. »

Pas dit qu’il sache ce que c’est mais bon. On leur apportait leurs assiettes où l’odeur était plus qu’alléchante. Ruby retira la peau de la volaille également, pour sa part, ce n’est pas qu’elle n’aimait pas ca, mais elle préférait lorsque la peau était grillée et croustillante. Là, elle était molle et fondante, grasse aussi, la texture n’était pas plaisante en général sur le palais.
Dans tous les cas, Billy avait raison sur une chose, peu de personnes devaient avoir les réponses à ce genre de questions à l’heure actuelle. Au final, interroger quelqu’un là-dessus ne ferait qu’entraîner que nouvelles questions sans forcément de réponses. Ruby se mit à étirer un sourire amusé et plissa les yeux. Avait-il bien saisi en quoi consister son métier ? C’est normal de poser toujours plein de questions ! Enfin, bref. C’est sûr que les portails, c’était récent.

« En effet. Sur Dol, c’est sûrement une histoire datant de plusieurs jours. Je ne sais pas pour vous du côté de Gaia, mais sur Dol, nous avons été victimes d’un puissant orage le soir précédent l’apparition des portails. Du moins, les rumeurs stipulent qu’ils sont apparus après. Et j’ai remarqué que je m’étais affaiblie également … Même Golgotha semble avoir perdu de ses capacités. »

Elle soupira avant de prendre une bouchée de légumes. La viande était succulente, les légumes étaient fondants, la cuisson ? Parfaite. Il n’y a pas à dire, ils n’ont peut-être pas la technologie de Dol sur Héra, ils étaient quand même bien plus doués pour la cuisine. Ils cuisinaient à l’ancienne. L’air de rien, Ruby se régalait et en oubliait presque que Billy ne savait peut-être pas de quoi elle parlait. Aussi elle releva les yeux et croisa son regard … Ah oui, c’est comme si elle avait parlé une langue étrangère. La journaliste se redressa et s’essuya la bouche pour s’expliquer.

« Golgotha est ma G-Force. » Non ? Il ne voyait toujours pas de quoi elle parlait ? « Euh. Est-ce que vous pouvez invoquer des créatures sur Gaia ? Sur Dol nous pouvons faire appel à de puissantes entités, des forces gardiennes. Grâce à elles, nous pouvons aussi utiliser la magie. Golgotha est mon invocation, il s’agit de la G-Force de la foudre. »

Ce qui prenait tout son sens s’il se rappelait comment elle avait assommé le voleur d’un peu plus tôt : avec des éclairs. Mais cette magie était la sienne. Si elle avait fait appel à Golgotha pour assommer un seul type, c’est une bonne partie de Tréno qui serait sens dessus dessous ! … Oh je plaisante ! Il n’y avait rien à craindre de ce côté-là, les cibles étaient toujours amenées dans une autre dimension le temps de l’attaque pour éviter les dommages collatéraux.
Revenir en haut Aller en bas
Billy Blushield
Fugitif & Garde du corps
avatar

Messages : 199

MessageSujet: Re: Dans la ville des plus pauvres et des plus riches   Ven 24 Avr - 20:46

C'était évident qu'avec la possibilité de changer de monde, il y avait bien des questions aussi sérieuses que stupides parfois. Billy ne s'en faisait pas trop. Il n'était pas le genre de type à se poser beaucoup de questions. C'est vrai que les portails et surtout leurs facultés, c'était intrigant mais il arrive sur un monde où il peut respirer, où il arrive à comprendre les autres, c'est le principal non ? En revanche, les animaux qui se comportent comme des gens... ok, là c'est bizarre ! Mais passons, une fois ses détails mis de côté, il n'y avait rien de spécial à redire dans le coin. Un aspect peu évolué d'une ville mais si c'est un autre monde, c'est normal que chacun avance à son rythme. Si ça se trouve, y a un monde où il y a des voitures qui volent et des buildings hauts de plusieurs kilomètres ? Et sur un autre, on vient à peine de découvrir le feu ? Tant qu'il n'a pas un peu voyagé partout, il y aura toujours des doutes sur les autres mondes. Héra semble moins évoluée que Gaïa mais Dol semble être sur un pied d'égalité après tout.

Pour ce qui est des similitudes entre leur monde, il n'y avait rien eut comme météore ou d'armée d'abruti mais il y avait bien eu une race éteinte. En se posant la question une seconde, il se disait que cela devait être à peu près partout la même chose ? C'est triste à dire mais c'est bien le quotidien des mondes ? Que ce soit des gens civilisés ou des animaux, l'un ou l'autre finit par disparaître à cause d'une tierce personne ? Mais pour rebondir dessus, concernant les portails, sur Dol, cela datait de quelques jours, il n'avait pas vraiment souvenir de quand cela s'était produit exactement sur son monde mais ça devrait être à peu près identique ? Mais cela était-il apparut lors d'un puissant orage ? Là, c'est elle qui voit car lui qui avait le sommeil lourd, orage ou non, il ronfle ! Puis question actualité, il ne faisait pas partie de ceux qui se lèvent le matin et vont acheter le journal pour lire les nouvelles, il était plutôt du genre à regarder la télé pour les informations mais en général, après les gros titres, il s'en fout un peu de la météo...

Mais il y avait un truc qu'il n'avait pas saisi... Golgoquoi ? Elle parlait de quoi ? Son chien ? Son chat ? Son poisson rouge ? Se sentir plus faible ? Il n'avait pas vraiment fait gaffe car sur le coup, ce n'était plus le Billy de l'époque où il se servait souvent de ses poings pour parler dans la rue mais il est vrai que lors de sa suite, il se sentait un peu plus essoufflé qu'avant. Et n'allons pas mettre ça sur le dos de la clope, il n'en fume que très peu. Il continuait de manger mais il faisait quand même travailler ses méninges, on ne sait jamais si Golgotha était un truc connu sur Gaïa mais... non ? Ruby le vit réfléchir et elle précisa ce qu'était Golgotha, sa G-Force ! Ha mais oui bien sûr ! Tout s'explique ! Ou pas. Une J'ai Force ? J'ai la force plutôt ou à la limite, J'ai le pouvoir mais... Là, il comprenait la barrière culturelle qui les séparait. Ha, c'était une invocation ! Ha alors là oui, c'était plus logique ! C'était bien différent sur Gaïa mais il y avait quand même une ressemblance sauf à quelques détails près.

Billy acquiesça avant de mettre la main sur le côté, il retira le petit bouton avant de poser son arme sur la table. Sur Gaïa, ça aurait créé la panique mais vu qu'ici, ils ne doivent pas savoir ce que c'est, il y a que Ruby qui sait certainement ce que c'est. Posé à plat, il indiqua du bout de l'index la crosse de son arme, plutôt les petites sphères de couleurs qui semblaient incrustées à son arme.

« Chez nous, nos invocations, magies et tout le tralala, ça tient là-dedans. C'est petit, c'est pratique et en plus, ça se range dans n'importe quoi tant qu'il y a un trou pour l'insérer dedans. »

Hey ho, ce n'était pas tendancieux comme phrase ? … Non, pas vraiment. Mais c'est vrai, autant une matéria peu être aussi gros qu'une balle de tennis autant son arme n'était pas un bazooka, ça tenait dans la crosse, sûrement que la matéria se compactait pour s'y insérer ? Après il n'était pas un pro de ses bouboules alors tant que ça fonctionne, ça lui convient ! Sur la crosse, en la mettant plus en évidence, Ruby pourrait surtout y voir deux sphères vertes et une bleue, pas de rouge donc, pas d'invocation. Gaïa avait son système de couleur, c'était pratique quand même.

« Je ne possède pas d'invocation parmi mes matérias mais je sais qu'il en existe une en rapport avec la foudre, je ne sais plus son nom mais ce n'était pas Golgotha... c'était plus court. » Ouais, mais c'était quoi déjà ? Bah il trouvera bien en cours de route. « Je dispose de quelques magies sur moi mais hélas pour toi, pas de truc foudroyant. Je pourrais te montrer comment ça marche quand on aura de quoi se défouler sous la main. »

Monstre ou bien voleur, au choix, il ne serait pas difficile, tant qu'il a une cible après tout. Pour le moment il continuait de manger de sa drôle de volaille avant de penser à un truc... Lui, autant Ruby était fixée, c'était un pistolet son arme mais elle ? Elle avait bien donné un petit coup de jus au pickpocket de tout à l'heure mais... elle n'avait pas utilisé d'armes. Ce serait donc une sorte de mage ? C'est peut-être vieux jeu mais ce n'était pas un bâton ou une baguette leur arme en théorie ? Il finit par ranger son arme à sa ceinture avant de relever la tête vers elle.

« Et c'est quoi ton arme ? Tu utilises la magie, ok mais tu as une arme au moins ? »

Peut-être était-elle du genre à faire des gestes avec ses mains ou a réciter des formules magique ? Comme dans Harry Podefleur ? Ou le seigneur des lassos ? Ce petit repas était aussi l'occasion d'en apprendre plus sur sa façon de combattre, si jamais l'extérieur des villes n'est pas aussi paisible que son arrivée, il va bien devoir se servir de son arme après tout, ainsi que de ses matérias. Quant à Ruby, elle va bien devoir utiliser son Golgotha ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans la ville des plus pauvres et des plus riches   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans la ville des plus pauvres et des plus riches
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» un loups dans la ville ainsi que des pirates et un chasseur sans m'oubliez moi ainsi que les civils...
» « Une femme de rêve dans une ville de rêves. »
» Promenade en ville ( libre ) suite
» La ville c'est comme la jungle, avec les gens en plus. [James Lear]
» NOTRE ROLE , LE ROLE DES JEAN DANS LE MALHEUR D' HAITI !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy War :: Zone RP :: Héra :: Tréno-
Sauter vers: