Accueil

Partagez | 
 

 Et on recommence!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Edward
Fullmetal Alchimiste
avatar

Messages : 1301

MessageSujet: Et on recommence!   Mar 3 Mar - 10:05

Décidément, jamais Edward n'aurait pu imaginer en arriver là. Toutes ces années à étudier l'alchimie encore et encore, sans relâche pour en découvrir ses plus sombres secrets, allant même jusqu'à découvrir comment créer une pierre philosophale, la pierre parfaite qui permettait toute transmutation sans échange équivalent - même s'il ne l'aurait jamais créée vu le prix à payer - et voilà qu'il avait tout oublié. Et le pire, c'était que les ouvrages qui lui avaient permis de tout apprendre étaient désormais détruits puisqu'il avait eu la brillante idée de brûler sa maison à Kilika lorsqu'il était petit, et tous les livres de son père avec. Quelle idée de génie.

Bref, inutile de rester à Bevelle désormais. Les alchimistes de Bevelle n'existent plus, leur bibliothèque n'est donc plus accessible et il n'était même pas sur que Maître Baralai les ait conservés, jugeant surement qu'ils étaient trop dangereux peut être, surtout après le carnage perpétré par Shou dans le via Infinito.
Aussi, Edward savait qu'il allait devoir tout reprendre à zéro ou presque. S'il ne maîtrisait plus l'alchimie comme avant, il allait devoir s'y prendre autrement. Récupérer des objets pour les combiner entre eux, ça c'était la base même de l'alchimie, mais il n'était plus aussi doué qu'avant et c'est pourquoi il allait aussi devoir réapprendre à se battre, et même apprendre à chaparder des trucs sur les monstres. Oui, sa route s'annonçait bien difficile.

Il avait donc quitté Bevelle, ne sachant pas trop où aller dans un premier temps. De toute manière, il y reviendrait bien assez tôt. Même s'il n'appartenait plus aux alchimistes, il avait encore droit à son petit appartement bien qu'il devait désormais se le payer lui-même, il n'avait plus sa solde comme avant. Peu importe, il avait encore bien assez de sous de côté juste pour ça, mais il devrait justement conserver son capital juste pour ça, et s'il devait s'acheter quoi que ce soit, potions ou autres, il lui faudrait gagner de l'argent autrement.
Direction la Plaine Félicité qui lui semblait être un bon endroit pour s'entraîner. Il y avait tout ce dont il pourrait avoir besoin pour pratiquer l'alchimie, de la terre, de l'eau, de la pierre, bref, pleins de trucs à transmuter en somme. Son manteau rouge sur les épaules, il n'avait pas besoin de rabattre sa capuche avec le temps magnifique qu'il faisait, il observait un peu le ciel, se demandant si Alphonse avait eu le même problème que lui à Kilika, et si tout allait bien pour Winry et lui. Le jeune homme avait reçu le faire-part de leur mariage, mais il n'y était pas allé. Il n'en avait pas eu le temps avec tout ce qu'il s'était passé.

Et il avait reçu ensuite une lettre disant que Winry était enceinte. Ils n'avaient vraiment pas perdu de temps et l'alchimiste continuait de penser qu'ils étaient trop jeunes, c'était l'une des raisons pour lesquelles il n'avait pas pu rester avec la mécanicienne... elle lui en demandait trop, trop tôt.
Ses pas le conduisirent machinalement vers la Grotte du Priant Volé, enfin il en était encore loin, mais il repéra une étrange arche qui n'était pas là la dernière fois qu'il était venu! N'étant pas sorti de Bevelle depuis le cataclysme, il ignorait l'existence de ces portails et commença à l'examiner sous toutes les coutures sans s'approcher de l'étrange sceau qui brillait en son centre, lui rappelant vaguement les cercles de transmutation

«Mais qu'est-ce que c'est que ce truc?» il continua d'en faire le tour, essayant de comprendre ce que ça pouvait être, jusqu'à ce qu'il voit l'étrange sceau au milieu se mettre à crépiter! Reculant rapidement, il se mit en position défensive tout en restant bien devant pour pouvoir voir arriver l'éventuel intrus... ignorant qu'il risquait de se le prendre en pleine tronche évidemment!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et on recommence!   Mar 3 Mar - 14:51

Pas très difficile de trouver le premier portail. Depuis qu’ils étaient apparus, beaucoup avait dit en avoir aperçu un aux alentours de la Grotte de Kwane, non loin de Tréno à vrai dire. Mais dans l’entourage de la jeune noble, seuls les plus curieux et courageux avaient dû aller voir ca de plus près. Lucina connaissait les environs, il y avait une forêt juste avant la grotte, elle allait souvent y chasser avec son père. Mais elle n’aimait pas trop les monstres aux alentours, il y avait les mandragores dans ces bois et leurs cris étaient vraiment insupportables ! Elle espérait ne pas en rencontrer d’ailleurs.

C’était décidé, elle tournait le dos à la Cité des Nobles, cité à l’éternelle nuit. Elle venait de donner tout son argent aux plus pauvres, libre à eux d’en faire ce qu’ils en veulent maintenant. La jeune femme avait fait des heureux, mais elle savait qu’elle s’était fait beaucoup critiquer par les autres nobles aussi. Voyez-vous, c’est presque une hérésie à Tréno de léguer sa fortune à des gens malpropres et malhonnêtes. Mais à force de côtoyer le bas peuple de Lindblum, de Tréno et en partie d’Alexandrie, Lucina s’était tellement attachée à ces gens, ils méritaient le bonheur.

Ceci étant fait, maintenant, elle quittait les lieux, prenant la direction de la Grotte de Kwane. Qui n’était pas curieux de découvrir quels étaient ces fameux mondes dont venaient les étrangers ? Et puis, elle aimerait bien savoir qui en était à l’origine aussi. Ce n’était pas qu’un simple tour de passe-passe fait par un mage de pacotille, ca.
Et en effet, la différence était flagrante. Maintes et maintes fois elle était venue chasser ici, jamais elle n’avait vu une arche aussi imposante avec en son centre une telle rune magique. C’était donc ca … Il lui fallut un bon moment de réflexion et d’hésitation avant de prendre une bonne bouffée d’air et la toucher d’une main, tandis que l’autre restait par instinct sur la garde de son épée.

La sensation fut étrange, confuse, c’était comme si elle se sentait aspirer dans un vortex, ca lui donnait la nausée, elle se sentait même paniquer. C’est dans ce genre de moment qu’on se demande si on a fait le bon choix finalement, voire qu’on le regrette, mais l’angoisse était telle qu’elle n’arrivait point à y songer. Et pourtant, ca s’arrêta, une force inconnue la propulsa à l’extérieur et elle ne s’attendait pas du tout à rencontrer quelqu’un de sitôt ! Elle lui tomba dessus, carrément. Oui lui là, ce jeune blondinet qui faisait … plusieurs centimètres de moins qu’elle. Lucina battit des cils un instant en gardant le silence, alors ca, elle avait du mal à le réaliser. Puis elle se releva et se retourna même pour voir que le portail semblait s’être comme « épuisé », elle ne pourrait pas faire demi-tour tout de suite semblerait-il.

Mais plus important, où était-elle ?? La combattante ne s’inquiéta guère de ce jeune homme pour l’instant, s’il avait eu peur au point de s’en prendre à elle, il l’aurait déjà fait. La seule chose qu’elle constata c’est qu’elle se trouvait dans une plaine immense baignée en plein soleil. Quelle vue magnifique ! Elle n’avait pas souvenir d’avoir vu quelque chose d’aussi beau lorsque la Brume était encore présente sur Héra. L’endroit était hostile cependant, elle apercevait des canidés et drôles de créatures parcourir les lieux ici et là. Bien, et lui alors ?

« Mes excuses, je n’avais pas prévu de tomber sur quelqu’un de cette façon. »

Elle tendit la main par politesse pour l’aider à se relever. Quelle idée aussi de rester en plein devant le portail ? A moins qu’il avait prévu de le traverser lui aussi … mais de toute évidence, il ne pourrait pas pour le moment ! Oh attendez. Lucina venait de réaliser une chose, elle n’était peut-être plus sur son monde … Et à voir le bras mécanique de l’individu, ca arrivait à la convaincre qu’elle n’était pas sur Héra. Dans ses souvenirs, elle n’avait jamais vu une chose pareille. C’en était presque effrayant, l’inconnu. Mais alors si elle est ailleurs, qui dit que ces gens ne sont pas différents ? Leur culture, leur monde, leurs races … leur langue ??

« Euh … Vous comprenez ce que je dis ? »

Autant commencer par la base, ca ne servait à rien de poser des questions et de partir dans un monologue si de toute manière, il ne comprenait pas un traître mot qui sortirait de sa bouche … Elle verrait très vite de toute manière s’il comprenait son langage ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Edward
Fullmetal Alchimiste
avatar

Messages : 1301

MessageSujet: Re: Et on recommence!   Mar 3 Mar - 15:20

Les sourcils froncés, le cœur battant assez vite dans sa poitrine, Edward essayait d'imaginer ce qui risquait de sortir de ce truc. La dernière fois - et la seule fois finalement - qu'il avait vu quelque chose émerger de ce genre de sceau, c'était une sorte de monstre censé être sa mère lorsque son frère et lui avaient tenté de la transmuter pour la ramener à la vie. Inutile de dire qu'il n'appréciait guère l'idée de voir surgir un nouveau monstre par ici, mais au lieu de cela, ce fut une masse noire et bleue qui jaillit, une main en avant avec une chevelure impressionnante, avant que celle-ci ne lui tombe dessus!

Si d'ordinaire, Edward est plutôt du genre agile à esquiver rapidement les coups, son manque d'entraînement ces derniers temps et cette fichue tempête avaient considérablement réduits ses réflexes et il ne put éviter la collision, sentant rapidement ce qui semblait être de la poitrine contre son torse et grimaçant lorsqu'elle manqua de mettre son genou où il ne fallait pas pour se relever

«Argh!!» serrant les dents, il se dépêcha de se redresser lorsqu'elle fut enfin debout, bien qu'il avait tout de même accepté la main qu'elle lui tendait, ne réalisant pas que sa manche était ainsi relevée, dévoilant son automail malgré son gant. Celle-ci le regarda un instant avec un air presque choqué avant qu'il ne se dépêche de le cacher, craignant qu'elle puisse être de Yevon.

Certes, depuis que Nooj était l'un des leaders de Spira, ce genre de prothèse n'était plus aussi.. mal vu dirons nous, mais malgré tout, les automails étaient plus perfectionnés encore que ce que l'on pouvait trouver, et seule Pinako les faisait. Toujours est-il que la demoiselle ne semblait pas lui faire de remarque pour l'heure, s'inquiétant seulement de son état.

Il ne lui répondit pas tout de suite, époussetant son manteau pour le débarrasser de l'herbe et s'assurer que son pantalon ne s'était pas non plus relevé, il ne manquerait plus qu'elle voit sa jambe en prime tiens! Il faudrait qu'il se montre plus prudent à l'avenir. Surtout maintenant qu'il avait perdu ses réflexes d'avant. Alphonse se moquerait bien de lui tiens.


«Oui, je te comprends...» pas son genre de vouvoyer en fait, il avait toujours eu cette fichue tendance à tutoyer même ses supérieurs lorsqu'il était alchimiste de Bevelle, et ça ne plaisait pas plus que ça d'ailleurs. Les seules personnes qu'il n'ait jamais vouvoyées étaient en général des grands maîtres de Yevon, comme Monseigneur Mika. Il leva les yeux vers la jeune femme en la regardant de bas en haut - grimaçant en voyant que malgré ses chaussures compensées, il devait lever un peu la tête pour la regarder dans les yeux. Bon, pas de beaucoup à vrai dire, ses chaussures ayant des semelles de trois centimètres d'épaisseur environs, ils auraient pu être de la même taille si elle ne portait pas de petits talons elle aussi! Quelle plaie!

Bref, il regarda le portail derrière elle qui semblait éteint désormais, puis il la regarda à nouveau en haussant un sourcil

«Comment t'as fait pour débarquer de nulle part comme ça? Est-ce que... tu viens de la porte?» elle ne pourrait pas comprendre de quoi il parlait. Il parlait de la porte de la vérité que l'on ne pouvait voir que lorsque l'on transmutait un être vivant. Mais n'ayant jamais vu de portails - et n'en ayant même pas entendu parler alors que ça avait du bien arriver jusqu'à Bevelle depuis - il pensait encore que ce truc pouvait être un cercle de transmutation. Malgré tout, elle semblait normale, et si elle avait été transmutée, ça avait été fait à la perfection...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et on recommence!   Mar 3 Mar - 16:27

Et bien, il n’y a pas à dire, la surprise était présente aussi bien chez l’un que chez l’autre. Bon, Lucina avait toujours tendance à être un peu trop sérieuse d’apparence, mais pourtant, elle était bien perdue à l’intérieur. Perdue mais émerveillée aussi, cet endroit était vraiment très vaste. Elle venait d’avoir une preuve qu’elle n’était pas sur Héra, ce jeune homme avait un automail en guise de bras – et elle n’avait pas vu sa jambe – ce qui était inédit pour elle. Remarque, elle était aussi bizarre à sa façon quand on sait qu’elle a un symbole dessiné dans son iris gauche … C’était très peu commun, il fallait le reconnaître. L’un pour l’autre, ils étaient étrangers.
Bref, les excuses étant faites pour son arrivée « renversante », la jeune femme se posait une question plus que naturelle – pour elle en tout cas : est-ce qu’il comprenait ce qu’elle disait au moins ? Ah bien ! Ils parlaient la même langue, ca faciliterait les choses, même si cette réponse amena une autre question, comment cela se fait-il qu’ils aient un langage en commun alors que leurs mondes étaient éloignés ? Oh la la, tellement de questions commençaient déjà à lui trotter dans la tête, mais le temps qu’elle choisisse laquelle elle allait poser en premier, ce fut ce blondinet qui la coupa court.

« De la porte ? Quelle porte ? Je suis venue de Tréno … » Qu’il ne confonde pas ca avec un traineau. « … et je suis passée à travers ce portail. Les rumeurs ont l’air de dire vrai, je n’ai guère l’impression d’être sur Héra ne serait-ce que pour avoir aperçu votre bras. Je n’ai jamais vu … « ca », sur le corps d’un individu. »

Expliqua-t-elle tout en baissant les yeux sur le bras du jeune homme. Et elle parlait très certainement une langue étrangère à ce moment-là puisqu’elle ne se rendait pas compte tout de suite qu’il n’avait pas entendu parler des portails. Lucina regardait un peu partout avec un œil curieux et interrogateur, ca se voyait clairement à ses réactions qu’elle était en terrain inconnu. C’était fascinant, tant de choses semblaient différentes, et d’autres, identiques. Elle s’étonnait même de réussir à respirer l’air de ce monde, après tout, il aurait été possible aussi que les individus de ce monde ne vivent pas à l’oxygène. Des détails bêtes et pourtant qui ont toute leur importance quand on y pense. Ce n’est que lorsque l’oiselle reposa ses yeux sur le jeune homme qu’elle semblait déceler un semblant de confusion.

« Vous n’étiez pas là pour emprunter ce portail ? Si c’est le cas je m’en excuse, il n’a plus l’air de vouloir fonctionner depuis mon arrivée. D’ailleurs, comment se nomme ce monde ? Et ces choses-là sont communes ici ? »

Demanda-t-elle en désignant du pouce le portail derrière elle. Ca y est, la pluie de questions commençait … et son petit doigt lui disait que ca risquait de devenir un véritable déluge si les deux avaient des tonnes de choses à se demander.
Revenir en haut Aller en bas
Edward
Fullmetal Alchimiste
avatar

Messages : 1301

MessageSujet: Re: Et on recommence!   Mar 3 Mar - 18:20

À peine avait-il posé la question qu'Edward sut qu'il faisait fausse route. Il n'avait pas remarqué la marque dans l'œil de la demoiselle, faut dire qu'il ne s'était pas permis de l'approcher suffisamment pour cela, il avait même reculé d'un pas lorsqu'elle avait commencé à parler d'un traîneau comme si c'était une ville, et le jeune homme continua de reculer un peu comme pour éviter qu'on ne remarque trop qu'elle était plus grande qu'elle, mais surtout pour mieux la voir et s'assurer qu'elle n'était pas un peu cinglée. Cependant, dès qu'elle parla de son bras, le jeune homme eut le réflexe de mettre sa main opposée dessus, comme s'il était épris d'une violente douleur et son regard s'assombrit alors qu'il fixait un point dans le vide - qui semblait étrangement placé vers la poitrine de la jeune femme, mais ça il n'avait pas fait attention

«Ne dis à personne que tu as vu ça.» s'il te plaît? on oublie, le sujet était un peu trop grave et encore trop douloureux pour l'alchimiste malgré les années écoulées pour y faire attention. Il prit une profonde inspiration avant de regarder autour de lui, comme s'il essayait de comprendre ce que racontait cette fille. Portail... autre monde... Héra... maintenant qu'il y pensait, il avait bien du en entendre parler en fait. Une fois au restaurant, un gars qui disait qu'un étranger était arrivé en ville depuis la Plaine Félicité. Mais il avait pensé à un étranger comme un ronso par exemple puisqu'ils venaient de la montagne Gagazet. Et si en réalité, cet étranger venait comme cette fille, d'un autre monde?

«Je ne connais pas Héra. Ici on est sur Spira. Et c'est la première fois que je vois ce machin.» dit-il en désignant le portail du menton «je ne savais même pas que ça pouvait servir à nous emmener ailleurs... je suppose que c'est apparu après cette drôle de tempête?» quel idiot. Pourquoi avait-il fallu qu'il passe le plus clair de son temps à la bibliothèque de la ville pour chercher des bouquins sur l'alchimie? Surtout qu'il n'y avait rien trouvé d'intéressant... groumph.

Les mains dans les poches, il se mit à se balancer légèrement de gauche à droite, regardant de temps en temps cette fille du coin de l'œil avant de finalement lui tendre de nouveau la main

«Moi c'est Edward. Bienvenue sur la Plaine Félicité. C'est pas le lieu le plus sûr du monde mais bon... la ville de Bevelle n'est pas trop loin.» il n'avait pas spécialement de compte à lui rendre, mais d'un autre côté, il se voyait mal la laisser se débrouiller toute seule. Certes, en voyant son épée, il se doutait bien qu'elle devait savoir se battre, surement mieux que lui même vu son état actuel. Mais disons que bon, si c'était pour qu'elle se paume et crève de faim ou de soif... il désigna d'ailleurs les tentes au centre de la plaine de son pouce derrière lui

«Y'a un pet... un campement là bas si t'as besoin de manger un truc aussi....» sa nuque s'était raidie alors qu'il avait failli prononcer le mot tabou, grimaçant tout en serrant les dents, il secoua vigoureusement la tête avant de se racler la gorge et se redresser en prenant une profonde inspiration. Bon euh, mine de rien, il aimerait bien en apprendre un peu plus sur ces portails, et cette fille semblait au moins en savoir plus que lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et on recommence!   Mar 3 Mar - 22:33

Oups ? Lucina avait-elle touché un point sensible en faisant référence à l’automail du jeune homme ? La demoiselle ne connaissait nullement ce monde, mais elle n’était pas idiote non plus. Il était évident qu’elle avait touché un point douloureux, s’il lui demandait de n’en parler à personne. C’était quelque chose de peu commun, mais la raison pour laquelle il ne devait pas le montrer restait inconnue. La population se méfierait de lui ? Elle en aurait peur ? Ou le traiterait de monstre ? Allez savoir, mais aux yeux de Lucina, il avait l’air d’un garçon tout à fait normal. Enfin garçon … Ils avaient le même âge en réalité. Aussi elle s’était contentée d’acquiescer d’un hochement de tête, elle garderait le silence si c’était ce qu’il souhaitait.

Bon. Choses dites, partons pour la suite. Lucina s’était trompée, il n’était pas là pour passer le portail, c’était la première fois qu’il en voyait un. Et ici, c’était sur Spira, un nom que la jeune femme mettait soigneusement dans un coin de sa tête pour bien le retenir. Par contre il ne connaissait rien des rumeurs au sujet des arches mais faisait le lien avec … une tempête !?

« Comment ? Vous aussi ? Un ciel noir et grondant ? L’obscurité totale avec pour seule lumière celle des éclairs ? Et un déluge ? Et ce vent … Et oui, ces portails sont apparus juste après. Alors vous avez connu la même chose ? »

Donc tout comme Héra, Spira n’avait pas jamais possédé de tels portails avant cette drôle de tempête ? De plus, les rumeurs parlaient bien de plusieurs mondes … Combien y en avait-il ? Impossible de le dire, mais après les propos du blondinet, Lucina supposait que tout le monde avait vécu la même chose, cette sensation de fin du monde. Elle se mit de profil pour pouvoir tourner la tête et observer l’arche. Dire que c’était un édifice plus que normal, et pourtant, il était rempli de mystères. Mais elle se tourna à nouveau lorsque l’inconnu lui tendit la main pour se présenter sous le nom d’Edward. Oh, les hommes se saluaient de cette façon sur Héra oui, mais sa mère lui avait toujours dit – et Lucina l’avait toujours vu et vécu aussi – qu’ils déposaient une bise sur le dos de la main d’une femme. Une coutume barbante d’ailleurs. Ne vous ai-je pas encore dit que Lucina n’avait rien d’une grande dame ? Un petit sourire se dessina sur ses lèvres, elle préférait ces manières-là. Elle se décidait donc à serrer la main de ce Edward.

« Lucina. »

Ce lieu s’appelait la Plaine Félicité, et une ville du nom de Bevelle n’était pas loin. Elle était déjà curieuse de voir si c’était si différent de chez elle, mais là, elle s’efforçait surtout de mémoriser tous les noms inconnus qu’elle entendait. La guerrière lâcha la main de l’individu avant qu’il ne lui montre le campement au loin, en plein centre de la plaine. Non sans remarquer qu’il avait buté sur un mot en particulier mais ca, elle apprendrait peut-être bien vite qu’il avait un vrai complexe lorsqu’il s’agissait d’entendre un synonyme du mot « petit ». Bref. Pour ce qui était de manger, elle avait déjà fait le plein avant de partir de chez elle, mais le temps qu’elle trouve le portail, et le temps qu’ils risquaient de mettre pour atteindre le milieu de la plaine … un autre petit en-cas s’imposerait.

« Je veux bien. Même si je viens de comprendre pourquoi vous dites que ce n’est pas l’endroit le plus sûr du monde. »

Nota-t-elle en voyant un groupe de canidés courir de long en large sur l’étendue verte. Il y avait une bonne distance tout de même qui les séparait des tentes, ne pas voir au moins une bête de la faune locale s’interposer, ce serait vraiment un sacré coup de pot. M’enfin, Lucina baissa les yeux sur son nouveau … camarade ?

« Je vous suis. Et je couvre vos arrières aussi … Je ne vois aucune arme sur vous, ou alors elle est bien dissimulée. Je suis étonnée que vous soyez là tout seul avec toutes ces bêtes aux alentours. »

A moins qu’il soit un mage ? A part un vulgaire bâton de bois – et encore, certains n’en avaient pas – ils n’avaient pas besoin d’une grande et grosse arme pour se défendre. Enfin, bonjour l’image tout de même, ce ne sont pas les hommes qui protègent les femmes d’ordinaire ? Peu importe, tant qu’elle pouvait se rendre utile. Du moins, elle se rendrait utile si son regard ne venait pas d’être captivé par une étrange machine qu’elle n’avait jamais vu de sa vie, qui s’approchait dangereusement de leur position. C’était un hover mais bon, pas comme si elle connaissait ca, et elle devait avoir l’air vraiment idiote de fixer cette chose. Quel monde étrange !
Revenir en haut Aller en bas
Edward
Fullmetal Alchimiste
avatar

Messages : 1301

MessageSujet: Re: Et on recommence!   Mer 4 Mar - 10:10

Ainsi donc, cette tempête avait frappé Héra également. Le jeune homme avait écouté la description de la demoiselle, et il approuva d'un signe de tête à ses déclarations, lui confirmant ainsi qu'il s'était passé la même chose sur Spira, et si elle pensait qu'il y avait d'autres mondes encore reliés à ces portails, il était probable qu'ils aient subi la même chose. Malgré tout, Edward ne pouvait s'empêcher de penser à l'alchimie. Il y avait tellement de choses encore qu'il ignorait à ce sujet, seul l'homonculus semblait avoir des connaissances inépuisables sur le sujet - et donc son père - mais désormais, ils n'étaient plus, ni l'un, ni l'autre.

Enfin peu importe, cela n'était qu'une chose de plus à ajouter sur sa longue liste de choses à faire et découvrir désormais. Il se présenta en bonne et due forme et connaissait enfin le nom de la jeune femme. Lucina.
Vu que le portail était désactivé, autant quitter les lieux. Edward suggéra dans un premier temps d'aller à Bevelle puisque c'était la ville la plus proche et qu'il la connaissait comme sa poche, mais vu le trajet, une halte au campement de la plaine serait surement le bienvenu, aussi il le proposa à la jeune femme qui accepta avant de se préparer à un éventuel combat le temps de la traversée.


«En général, les monstres se tiennent tranquilles lorsqu'on ne les provoque pas. Il y a un centre d'entraînement pas loin avec des monstres puissants à combattre, alors je crois que ça les tient un peu à l'écart.» aussi normalement, ils ne risquaient pas trop d'être embêtés jusqu'au campement du moins. Ils se mirent en route, alors qu'elle s'interrogeait sur ses méthodes de combat et il eut un léger sourire en coin en désignant simplement ses mains

«Je combats à mains nues. Mais sinon, on va dire que je dispose d'un pouvoir particulier qui me permet de créer des armes presque à volonté...» histoire de joindre le geste à la parole, il joignit ses mains et les plaqua ensuite au sol après s'être mis accroupi, puis la terre commença à se creuser en un trou parfait alors qu'en son centre, un bâton émergeait de nulle part jusqu'à ce qu'Edward se lève et ne tienne ni plus ni moins qu'une lance à la pointe acérée... «ça s'appelle l'alchimie. Pratique?» il tendit l'arme à Lucina pour qu'elle voit que ce n'était pas un truc de sable. L'alchimie lui permettait de changer totalement les molécules pour remplacer la terre par de l'acier ou équivalent. Lorsqu'elle eut fini de l'examiner, il laissa l'arme se désintégrer pour redevenir simplement de la terre

«Principe de l'échange équivalent. Je ne créé rien, je ne fais que transformer quelque chose en une autre. Mais la plupart du temps, il me faut quand même un peu de ma propre énergie aussi...» ce serait trop facile sinon! Enfin bon, ils se remirent en route, le campement était quand même à une petite heure de marche, aussi ils avaient le temps de discuter. Il aurait bien posé quelques questions sur Héra, mais il avait dans l'idée que Lucina aurait peut être d'abord des questions à propos de l'alchimie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et on recommence!   Mer 4 Mar - 16:13

Spoiler:
 

Première étape sur Spira, se rendre au campement de la plaine. Un endroit hostile à en juger toutes les créatures qui semblaient s’y promener. Lucina était étonnée de voir Edward ici tout seul, même si ce dernier affirmait qu’un centre d’entraînement juste à côté permettait peut-être d’éloigner certains d’entre eux. Et puis contrairement à ce qu’elle pensait, ce jeune homme était plein de ressources et fit démonstration d’une capacité que la demoiselle voyait à l’œuvre pour la première fois de sa vie. Lucina s’arrêta pour le regarder faire un tour ma foi très intrigant, et surtout surprenant. La surprise était bien lisible sur son visage, et elle attrapa la lance qu’Edward venait  de « forger » pour s’assurer de son authenticité …

« C’est fascinant. Comment avez-vous fait cela ? »

Alors que la lance redevenait de la terre, Edward expliquait l’alchimie, et son principe de transformer la matière. Alors sur Spira, ils savaient pratique l’alchimie ? Que des surprises et des découvertes. Elle se remit en route avec le jeune homme non sans faire un commentaire sur le sujet.

« L’alchimie est une discipline dont je n’ai entendu parler que dans les histoires, je n’ai jamais vu qui que ce soit la pratiquer. Et donc ? Vous transformez aussi le plomb en or ? »

Petit sourire à cette remarque qui était le stéréotype même de l’alchimiste. Transformer le plomb en or, la pierre philosophale, l’élixir de longue vie … Bref, Lucina s’attendait presque à ce qu’Edward lui rit au nez s’il connaissait ces histoires. Ou alors il pouvait vraiment le faire et elle serait bien surprise !

« C’est courant comme pratique par ici ? L’alchimie. Ca fait déjà une différence de plus avec Héra. »

Cela dit, Lucina n’avait jamais mis les pieds sur les autres continents de son monde donc elle ignorait si cette « science » était pratiquée quelque part ailleurs sur Héra, d’où la création d’histoires à ce sujet. En fait, elle se rendait compte qu’elle allait découvrir un monde inconnu alors qu’elle ne connaissait pas le sien en totalité …
Revenir en haut Aller en bas
Edward
Fullmetal Alchimiste
avatar

Messages : 1301

MessageSujet: Re: Et on recommence!   Mer 4 Mar - 17:40

Spoiler:
 


Faire la démonstration de l'alchimie n'était pas spécialement interdit. En soit, c'était une pratique peu connue, mais qui n'était malgré tout pas tabou sur Spira. Bien qu'elle le serait si les gens savaient réellement tout ce qu'il était possible de faire avec. Et Edward était presque sur que le Seigneur Baralai finirait par l'interdire tôt ou tard, une fois qu'il aurait fini de lire le rapport long comme un bras de l'alchimiste Shou.

Avec un sourire en coin, le jeune homme devait reconnaître être surpris de voir que la demoiselle connaissait les légendes de l'alchimie, il se mit à pouffer de rire avant de hocher de la tête

«Techniquement je peux. Mais c'est interdit, ça pourrait ruiner l'économie de Spira si les alchimistes se le permettaient. Par contre, on a le droit de transformer des matériaux particuliers en gils si on le souhaite... en général, on arrive à les synthétiser à la même valeur que leur prix sur le marché. Par exemple, si je décide de transformer une potion en gils, je n'en obtiendrai que 25 pièces, ce qui est son prix de vente...» autrement dit, il était un peu bête de s'amuser à synthétiser ce genre de choses s'il suffisait de les vendre. Mais ça pouvait dépanner parfois s'il n'y avait pas de commerçant à proximité!

D'ailleurs par la même occasion, il venait de dire à Lucina qu'ils avaient également la même monnaie. Enfin le temps qu'elle le réalise, elle continuait de s'interroger sur l'alchimie

«Je crois que c'était courant il y a quelques centaines d'années» à l'époque où son père est né en quelques sortes «mais ça s'est perdu et aujourd'hui, je crois qu'il n'y en a presque plus. Trop nombreux sont ceux qui se sont pris pour Yevon je crois...»

Ramenant les mains derrière sa tête pour fixer le ciel, il se faisait un peu songeur. Oui, des alchimistes qui se croyaient au-dessus des lois, capables de tout faire, il y en avait eus. Malgré tout, Edward avait bon espoir qu'il en reste encore qui utilise cet art à bon escient. Se tournant vers Lucina, il se rendait compte qu'elle avait surement d'autres questions à ce sujet, bien qu'il était surpris qu'elle en sache autant

«Que disent vos livres à ce sujet? C'est bizarre que vous ayez des bouquins là dessus et qu'il n'y ait pourtant aucun alchimiste, non?» bizarre ce monde. En général, un livre qui parle d'un truc, faut bien que l'auteur ait su de quoi il parlait non? Et ce truc du plomb en or, c'est bien connu sur Spira aussi donc bon... encore un autre lien entre leurs mondes?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et on recommence!   Jeu 5 Mar - 10:42

Si ca continuait comme ca, Lucina finirait bien par se demander si elle ne rêvait pas de tout cela. Apprendre que les alchimistes existaient vraiment, c’était tout de même incroyable, et pourtant, Edward avait fait lui-même la démonstration de ses talents sous ses yeux. Elle avait plaisanté aussi du plomb transformé en or, mais elle fut surprise d’apprendre qu’il pouvait vraiment le faire. Sur le coup, elle se disait qu’avec une telle capacité à disposition, Spira devait être un monde très riche. Mais Edward se dépêchait de poursuivre comme quoi c’était une manœuvre interdite, sinon ca ruinerait l’économie. Ah, voilà qui était plus judicieux. Par contre il continuait sur sa lancée en parlant de l’argent, et Lucina prit une mine sérieuse lorsqu’elle entendit le mot « gils ».

« Des gils … ? » Ils avaient donc la même monnaie que sur Héra ? En tout cas, l’alchimiste expliquait qu’il pouvait aussi transformer des objets en argent s’il le souhaitait. « Je vois … Autrement dit, votre … « don » ne vous permet pas de faire tout ce que vous voulez non plus. »

La guerrière étira un fin sourire, les choses étaient mieux ainsi de toute façon. Mais tout de même, elle s’était demandée si l’alchimie était une pratique courante, et de toute évidence, si c’était le cas par le passé, ca ne l’était plus maintenant. S’il y avait des alchimistes raisonnables, d’autres ne l’étaient sans doute pas … et Lucina n’avait pas trop compris ce qu’était Yevon. Encore un nom inconnu. La demoiselle fixa le garçon un instant en réfléchissant à cela, mais lorsqu’elle se décida à l’interroger, c’est lui qui la prenait de court. Evidemment, ils avaient tellement à se demander.

« Je ne sais pas. L’alchimie est un mythe à mes yeux et à ceux de bien d’autres personnes. Mais ca a bien dû exister par le passé … Pourquoi on écrirait des histoires en la mentionnant sinon ? »

Daguéréo devait savoir quelque chose à ce sujet, cet endroit était une encyclopédie géante. Malheureusement, Lucina n’y avait jamais mis les pieds, seuls les plus grands voyageurs avaient connu cet endroit, et en avaient parlé.

« Même si j’avoue qu’il est curieux que votre monde connaisse cette discipline. Je m’attendais à ce que les mondes soient tous différents, pourtant j’ai l’impression qu’il y a beaucoup plus de similitudes que je ne le pensais. Vous avez bien parlé de gils non ? »

La jeune femme commença à fouiller dans sa petite bourse pour ressortir une pièce de monnaie et la donner à Edward pour qu’il l’examine de plus près.

« Votre argent ressemble à ca ? Car ca, c’est un gil. Vous allez me dire que la monnaie de Spira est la même que sur Héra ? »

C’était vraiment étrange. Et tandis qu’ils discutaient, il y avait toujours cette machine en approche. Elle avait du mal à prendre des virages mais puisque le pilote les avait aperçus de loin, il avait pris les initiatives nécessaires pour passer à côté d’eux. Non sans décoiffer Lucina au passage qui dut mettre ses mains sur ses cheveux pour les garder bien en place car ils volaient dans tous les sens !

« Mais quelle est cette chose énorme et assourdissante ?? »

Hurla-t-elle pour se faire entendre le temps que le bruit s’estompe et s’éloigne de leur position …
Revenir en haut Aller en bas
Edward
Fullmetal Alchimiste
avatar

Messages : 1301

MessageSujet: Re: Et on recommence!   Jeu 5 Mar - 14:11

Et non. On pouvait dire que l'on ne pouvait pas faire ce que l'on voulait lorsqu'on pratiquait l'alchimie. D'un autre côté, c'était un peu comme tout non? Lorsqu'on recevait l'apprentissage pour être soldat, on ne devait pas tuer n'importe qui à tort et à travers. Au final, quand on vous donne un pouvoir, il y a des règles à respecter... en général.

En tout cas, la jeune femme semblait s'intéresser à l'alchimie, même si elle ne semblait pas vouloir la pratiquer elle-même. De toute manière, c'était un art très difficile à maîtriser et Edward se demandait même des fois s'il n'y avait pas que certaines personnes qui pouvaient la pratiquer.. un peu comme les invokeurs en somme. Tout le monde ne pouvait pas avoir ce don.
Toujours est-il que cette pratique avait peut être eu cours aussi sur Héra autrefois, même si la jeune femme ne pouvait le confirmer dans la mesure où elle avait toujours cru qu'il ne s'agissait là que de mythes

«On raconte que souvent, les mythes sont issus de réalités passées...» car il fallait bien l'avouer, comment la première personne à avoir raconté cette histoire pouvait en avoir eu l'idée? Souvent, c'est parce qu'elle avait vu quelque chose de semblable. Enfin bon, toujours est-il qu'il venait peut être de donner l'idée à Lucina d'en apprendre plus sur son propre monde à elle aussi après ça! Mais un autre détail l'intriguait, à savoir les gils. Elle lui montra une pièce et il la regarda une seconde avant de hausser des sourcils

«Hum... les nôtres ont le symbole de Yevon sur le côté face, mais sinon oui, c'est la même chose, regarde...» il sortit l'une de ses propres pièces et la lui montra. Le côté pile, la taille, la forme et la couleur étaient identiques, et seul le côté face était différent.

Un hover fonçait vers eux, le genre à traverser la plaine d'un bout à l'autre pour faire gagner du temps, mais il était rare qu'ils s'arrêtent au milieu. Lucina eut un mouvement de panique en voyant l'engin et Edward fut assez surpris de sa réaction, reculant d'un pas en craignant qu'elle allait se jeter dans ses bras - mais heureusement, ce n'était pas le genre demoiselle en détresse à se jeter dans les bras d'un homme dès qu'elle avait peur

«C'est un hover. Un engin qui permet de traverser la plaine sans se fatiguer. Un peu comme un chocobo mécanique quoi...» ah? Est-ce qu'elle savait ce qu'étaient les chocobos? Ah ben à sa tête, visiblement oui «quoi? vous avez des chocobos aussi sur Héra?» sérieusement?

Le jeune homme ramena une main sur son menton pour réfléchir. Les gils, l'alchimie, les chocobos, est-ce qu'il y avait encore d'autres similitudes entre leurs mondes? Ils arrivaient au campement, le jeune homme demanda un sandwich avec un paquet de chips et une bouteille d'eau avant d'aller s'asseoir sur un petit banc et attendre que Lucina le rejoigne. Il l'avait aidée pour l'écriture - ça au moins c'était pas la même chose - et il essayait donc de savoir ce qu'ils pouvaient avoir d'autres en commun...

«Bon, on récapitule... si je comprends bien, on a l'alchimie, même si chez toi c'est plutôt une légende, les gils, les chocobos... visiblement par contre, vous n'avez pas les mêmes machines. Donc euh... qu'est-ce qui caractérise aussi un peu notre monde... hum... ah! les chimères! Ce sont des créatures magiques très puissantes qui ne peuvent être appelées que par des invokeurs... vous avez ça aussi?» Spira sans ses invokeurs, ce serait un peu le chaos. Même si depuis la défaite de Sin, les chimères avaient disparues - ou presque, elles étaient plus ou moins réapparues à cause de Vegnagun, mais c'était fini maintenant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et on recommence!   Jeu 5 Mar - 16:15

Et bah oui, les gils étaient la même monnaie sur Spira que sur Héra. A quelques différences près, Edward avait montré une pièce de ce monde avec le symbole de Yevon sur l’une des faces. Encore Yevon. Sûrement une personnalité importante de Spira. Elle le questionnerait plus tard à ce sujet, puisqu’une étrange machine passa à côté d’eux, non sans faire un boucan infernal. Ce n’était pas sur Héra qu’on verrait une chose pareille ! Un hover hein ? C’était comme un … chocobo … mécanique ?

« Un chocobo ?? » Edward comprit de lui-même. « Oui. Oui tout à fait ! De grands oiseaux jaunes. »

Enfin pour les plus courants, il en existait de plusieurs couleurs. Et bien. Ca ne faisait même pas une heure qu’ils s’étaient rencontrés et ils avaient déjà trouvé plein de points communs entre leurs mondes. Y en avait-il encore beaucoup comme ca ?
Ils arrivaient au petit campement, tenu par un Al Bhed, un peuple qui allait paraître bien curieux aux yeux de la demoiselle. Ils avaient un style vestimentaire … différent du sien. Largement différent. Enfin bon, elle prenait un sandwich à son tour et une bouteille d’eau en plastique. Ah, elle avait l’habitude des bouteilles en verre ou des cruches sur la table. Peu importe, elle allait rejoindre Edward et tout en l’écoutant parler, elle ouvrait son sandwich pour voir s’il y avait beaucoup d’aliments différents de chez elle. Trop curieuse, la petite Lucina. Mais elle arrêta net ses manigances à la mention des Chimères. Quoi ? Ils connaissent ca aussi !? La demoiselle tourna la tête pour fixer Edward droit dans les yeux, ca commençait à faire beaucoup.

« Oui nous connaissons cela, même si j’en garde de très mauvais souvenirs. Entre de mauvaises mains, les Chimères sont des calamités. Heureusement sur Héra, il ne reste que deux personnes capables de faire appel à elles. La reine Grenat du royaume d’Alexandrie, et la princesse Eiko du royaume de Lindblum. »

Grenat et Eiko n’étaient pas du genre à utiliser les Chimères à mauvais escient, mais difficile pour Lucina d’oublier la quête de pouvoir de Branet, et surtout le jour où elle avait invoqué Atomos à Lindblum. C’est ce jour-là, que Lucina était devenue orpheline. Si elle avait gardé les yeux rivés sur l’alchimiste dans un premier temps, son regard se baissa et elle semblait fixer un point dans le vide, se rappelant des cris, des bruits, de ces tremblements que l’aspiration d’Atomos provoquait. Un moment traumatisant de sa vie. Enfin bon. Elle finissait par se ressaisir, relevant les yeux vers Edward avant de le fuir machinalement.

« Mes excuses, j’étais perdue dans mes pensées. »

Elle grignota son pain avec un appétit désormais coupé, et de fuir le regard de cet individu, elle l’avait tourné en direction de l’étalage de l’Al Bhed. Certaines fioles avaient des formes différentes mais leur contenu ressemblait fortement à certaines potions d’Héra, mais comme Lucina pensait que c’était aussi peut-être une coïncidence, elle n’en tenait pas rigueur. En revanche, elle aperçut de magnifiques plumes dans des fioles, et ca, elle connaissait parfaitement bien. Curieuse, elle se leva pour aller interroger le vendeur.

« Excusez-moi … Ce sont des Queues de Phénix ? »
« Bien sûr. Vous souhaitez en acheter ? »
Elle nota tout de même qu’il avait un certain accent, même si elle ne savait pas que ca venait du fait qu’il avait dû apprendre la langue locale car il en parlait une autre.
« Oh, non, je n’ai pas grand-chose sur moi. »
« Et le petit gars avec vous, il veut quelque chose ?


Ouch …
Revenir en haut Aller en bas
Edward
Fullmetal Alchimiste
avatar

Messages : 1301

MessageSujet: Re: Et on recommence!   Jeu 5 Mar - 17:54

Tellement de similitudes, ça en était vraiment troublant. Et Edward ne pouvait s'empêcher de penser que ce n'était peut être pas les seules qui existaient. Aussi, après avoir pris un sandwich, un paquet de chips et une bouteille d'eau, il alla s'installer sur un banc pour discuter encore un peu de ces similitudes avec la demoiselle. Il avait réfléchi un temps à ce qui pouvait convenir, et dans la mesure où les chimères avaient toujours eu une haute importance sur Spira, il les mentionna...

Dans un premier temps, il se rendit compte qu'il avait fait mouche! Non seulement il y en avait, mais tout comme sur Spira, seuls certaines personnes pouvaient les invoquer, et ces personnes portaient en plus le même nom.

«Nous aussi, seuls les invokeurs peuvent faire appel à leur pouvoir. Mais aujourd'hui en fait, il n'y en a plus. On dit qu'elles ont disparu il y a un peu plus de deux ans maintenant, lorsque Sin a été vaincu...» il se tourna vers Lucina en se doutant bien qu'elle ne devait pas savoir ce que c'était «Sin était une créature titanesque qui semait la terreur sur Spira depuis des centaines d'années, mais Lady Yuna nous en a débarrassé depuis!»

Euh.. en fait, il n'était pas très sur que Lucina l'écoute. Il passa sa main devant ses yeux à plusieurs reprises jusqu'à ce qu'elle sorte de ses pensées et s'en excuse
«Ça va?» il n'en était pas trop sur, mais vu qu'elle s'était remise à manger, il haussa juste des épaules et fit de même. Contrairement à elle, il n'avait pas spécialement de mauvais souvenirs envers les chimères. Il n'avait pas été de ceux qui avaient paniqué en découvrant qu'elles ne reviendraient plus, il était seulement content que Sin ait été définitivement vaincu!

Au bout d'un moment, la demoiselle se leva et remarqua un objet parmi ceux vendus par l'al-bhed... elle n'avait pas l'argent nécessaire pour en acheter aussi le vendeur fit une remarque qui fit se dresser la petite mèche d'Edward sur sa tête! Il se leva d'un bond et se précipita vers le comptoir, manquant de passer par-dessus pour coller son poing dans la figure de l'al-bhed s'il n'avait pas bondi en arrière à ce moment là

«C'EST QUI QUE TU TRAITES DE NABOT??????» même si l'on ne pouvait pas le voir à cause des lunettes sur son visage, l'al-bhed écarquilla les yeux sans comprendre
«Mais je... je n'ai jamais dit une telle chose...» encore sous le coup de la colère, Edward soufflait comme un buffle avant de tourner les talons, les poings serrés, les bras le long du corps et la tête rentrée dans les épaules pendant qu'il marchait d'un pas décidé pendant quelques mètres, puis il donna un coup de pied tellement rageux dans un caillou que celui-ci vola à plusieurs mètres plus loin! Non mais!

Il lui fallut plusieurs minutes pour se calmer, même s'il continuait de lancer des regards assassins au vendeur qui n'avait toujours pas compris ce qu'il venait de se passer...

«Si tu veux toujours aller à Bevelle, faudrait se grouiller sinon la nuit va nous tomber dessus.» les mains dans les poches, il reprenait peu à peu son calme... après avoir marché un peu et s'être suffisamment éloigné de ce type, ça irait mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et on recommence!   Jeu 5 Mar - 22:56

Sin, Yuna, Chimères, Invokeur, Yevon … zut elle n’a pas demandé ce qu’était Yevon !! Enfin bon, tant de choses à retenir, et la pauvre Lucina n’écoutait qu’à moitié depuis qu’elle avait mentionné qu’un tantinet les Chimères d’Héra, dont elle gardait de bien mauvais souvenirs. La demoiselle avait fini par se relever en ayant aperçu des Queues de Phénix. Donc même au niveau des objets de soin, ils connaissaient ces plumes aux priorités curatives. Plusieurs personnes échappaient à des blessures mortelles grâce à elles. Sur Héra, les Queues de Phénix étaient plus connues sous le nom de « Résurex », il y avait aussi les « Renais » mais les Résurex étaient très rares. Lucina ne connaissait pas la réelle différence entre les deux, alors qu’en réalité, le Résurex permettait aux Invokeurs d’appeler un véritable phénix …

Toujours est-il qu’elle n’avait pas les moyens de s’en procurer, et lorsque le vendeur retourna la question à Edward, Lucina – autant que le pauvre Al Bhed – ne s’attendait pas à la réaction de l’alchimiste. En fait, elle n’avait même pas calculé qu’il disait « petit » à cause de sa taille. A ses yeux, c’était juste un surnom quelconque pour qualifier quelqu’un. Mais Edward monta sur ses grands chevaux et la guerrière se demandait si elle ne devait pas intervenir pour calmer le jeu … mais la surprise la bloquait pour l’instant. Puis il s’éloigna pour aller grogner un peu plus loin, même s’il faisait bien comprendre à Lucina qu’il était temps de partir. Euh … Elle n’avait pas trop saisi mais tant pis. Elle se tourna tout de même vers le vendeur.

« Je suis vraiment désolée, je ne sais pas ce qu’il lui a pris. Au revoir. »

De là, la demoiselle pressa le pas pour rejoindre son camarade. Maintenant que le choc était passé, elle croisa les bras en marchant, tout en prenant un air sévère sur le visage.

« Je peux savoir ce qu’il vous a pris ? Il ne vous a jamais insulté de petite personne. » Attention Lucina, tu joues avec le feu sans le savoir. Mais elle soupira et reprit : « En fait, je croyais que ce n’était qu’une appellation affective … Vous êtes une personne tout à fait normale pour moi. Si sur Spira une personne de votre taille est petite, alors sachez que toute la population d’Héra l’est aussi dans ce cas … Sur mon monde je suis une rare exception, je suis plus grande que la majorité de la population. »

Et oui, par rapport aux autres mondes, la population d’Héra était assez petite, même si évidemment, il y avait des exceptions. Lucina faisait 1m70 environ, ce qui peut paraître normal sur tous les mondes, sauf le sien …
Enfin, allez savoir si ca allait détendre un peu Edward d’apprendre une chose pareille, ou si à l’inverse, Lucina venait d’allumer la mèche d’un bâton de dynamite.
Revenir en haut Aller en bas
Edward
Fullmetal Alchimiste
avatar

Messages : 1301

MessageSujet: Re: Et on recommence!   Ven 6 Mar - 9:10

Ah ben ça, il n'y avait pas grand monde pour comprendre le complexe dont pouvait souffrir Edward concernant sa taille. Même s'il avait bien grandi depuis ces dernières années, notamment à cause de l'étrange lien qui s'était tissé entre Alphonse et lui, il n'avait jamais pu se débarrasser de cette image de lui. Tout le monde lui disait qu'il ne grandissait pas car il ne buvait pas de lait, mais il n'avait jamais pu se résoudre à en boire, il détestait ça.

Les mains profondément enfoncées dans les poches de son manteau, il semblait avoir envie de taper dans tous les cailloux qui se trouvaient à sa portée, qu'ils soient petits ou gros peu importe. De toute manière, il tapait avec son automail, et ses chaussures étaient bien assez épaisses pour qu'il ne ressente rien malgré tout. Et lorsque Lucina s'approcha en prononçant une nouvelle fois le mot tabou, il se contracta et tapa si fort dans une pierre qu'elle se désintégra sur le bout de sa chaussure!

Elle avait de la chance cependant, il avait toujours réussi à ne pas exploser devant une fille.. surement parce qu'il en avait pris l'habitude avec Winry. Malgré tout, la tête qu'il tirait montrait clairement qu'il se serait jeté sur elle pour lui tordre le cou s'il avait pu! Se tournant vers elle pour lui lancer un regard meurtrier, il n'écoutait qu'à moitié ce qu'elle disait jusqu'à ce qu'il l'entende dire que sur son monde à elle... elle était grande? Il se figea alors, la regardant de haut en bas... elle était à peine plus grande que lui, ce qui voulait dire que peut être, lui-même sur Héra pourrait être vu comme... grand? Il fallut quelques secondes pendant lesquelles tous les éléments se mettaient en place dans son cerveau, ce qui donna l'impression que le temps s'était arrêté jusqu'à ce que finalement il se décide à ouvrir la bouche


«Tu veux dire que... si je vais sur Héra, les gens me trouveront... grand?» bon peut être pas, mais en tout cas ils ne le trouveraient pas petits! Il se redressa alors et afficha un large sourire avant de frapper son poing dans sa main

«Il faut que j'y aille!!! On fait un marché: je te fais visiter Spira autant que tu veux, je suis allé presque partout donc j'en connais un rayon sur les environs, et en échange tu m'emmènes un jour visiter Héra!» bon, il ne pouvait pas savoir malheureusement que les portails pouvaient se montrer capricieux et que rien ne disait qu'ils iraient sur Héra à la prochaine traversée, mais sur le coup forcément, le jeune homme était enthousiaste!

Il tendit la main à Lucina pour voir si elle acceptait son marché, ensuite, ils pourraient se remettre en route pour rejoindre Bevelle, bien qu'il avait l'impression que les monstres commençaient à s'agiter dans le coin, il faudrait se montrer prudent, quoi que ça leur permettrait de se rendre compte tous les deux de leurs capacités de combat!

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et on recommence!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et on recommence!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy War :: Zone RP :: Spira :: Plaine Félicité-
Sauter vers: